-50%
Le deal à ne pas rater :
– 50% sur les baskets Nike Air Max Dia
60 € 120 €
Voir le deal



Aux pieds du mur (PV Aki)

Raila Kudo
Raila KudoUniversité • 2ème année
Messages : 106
Âge : 20
Cursus : Littéraire

Infos supplémentaires
Clubs: Musique et Natation
Boîte à infos:
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptyLun 20 Juil - 15:58
Presque un mois que la rentrée scolaire a eu lieu et il s'est passé quelques trucs comme le fait que Dae-Hyun  ne soit finalement pas parti à Séoul et fasse une année supplémentaire ici, à Yokuboo, comme le fait que cette rumeur sur Raila soit publiée et que, de ce fait, elle ne puisse imaginer tout ce que ça a pu créer comme conflits. Déjà qu'elle était peu entourée mais après ça, les rumeurs sont allées bon train et il en est sorti de plusieurs bouches qu'elle était une fille facile, une fille briseuse de couple pour le plaisir. Comment Dae la voyait-elle après tout ça ? Elle n'avait pas osé ni aller voir Aki, à qui elle... enfin... qui s'était causé du tord tout seul, mais elle en était la raison et se sentait coupable, ni reparler à Dae en face à face depuis la rentrée, et elle cherchait même à les éviter tous les deux, sans compter qu'elle savait qui était Saya car elles sont toutes les deux dans le club de musique et, elle avait aussi cherché par tous les moyens de l'éviter également.

Ainsi, le midi, c'est régulièrement qu'elle se mettait dans un coin seul du campus, ou dans les couloirs vides, ou sur le toit. Aujourd'hui, c'est sur le toit qu'elle décida d'aller manger son sandwich. Elle n'avait pas eu envie d'en faire trois tonnes et s'était simplement préparé un sandwiche de pain de mie avec de la charcuterie et du beurre. L'avantage c'est que c'était vite mangé et qu'elle pouvait ensuite profiter du silence environnant. Le mois de mai commençait et il faisait beau, autant profiter du soleil. Elle était vêtue d'un short en jean, d'un t-shirt bordeaux et avait mis des sandales noires un peu passe partout.

Poussant la porte du toit, espérant qu'il n'y ait personne, elle regarda les environs et décidé de faire le tour pour s'installer là ou on ne la verrait pas, mais c'était sans compter une autre personne qui avait pensé comme elle. Alors qu'elle avait cherché à ne pas le croiser pour éviter qu'il ne s'emporte, il était là, devant elle, ayant levé les yeux vers elle quand elle avait dépassé le mur : Aki Hotaba. Elle s'était figé, le regardant sans savoir quoi faire, baissant alors les yeux et pensant à faire demi-tour. Ce qu'elle fit d'ailleurs mais, elle se stoppa et inspira, ne le regardant plus, ne sachant si ses nerfs étaient prêt à explosés ou pas, elle décida simplement de s'excuser, pensant alors trouver un autre endroit pour souffler de se stress soudain.

- Je... Je suis désolée de tout ce qui a dû se passer depuis le festival...

N'en rajoutant pas plus, ne le regardant pas, elle se dirigea vers la porte qu'elle venait d'emprunter pour retourner à l'intérieur de l'établissement.


Aux pieds du mur (PV Aki) Karina13
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 2ème année
Messages : 321
Âge : 19

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptyMar 21 Juil - 13:38
Agacé qu'on lui demande sans arrêt pourquoi il ne venait plus en cours, et pourquoi il faisait constamment la tronche, Aki avait décidé de faire un break de l'intérêt qu'on pouvait lui porter. Lui voyait cela comme de la curiosité et n'aimait pas qu'on se mêle de ses affaires ou de ses humeurs. N'ayant pas trouvé d'endroit véritablement isolé, même aux chiottes, Aki s'était retranché sur le toit de l'université, accessible essentiellement pour les interventions d'urgences réservées aux pompiers. En théorie, les étudiants n'avaient pas à se trouver ici afin de ne pas encombrer les voies d'évacuation, mais la tolérance avait laissé la place à l'habitude, et résultat, il n'était pas rare de voir une ou deux âmes en peine braver l'hypothétique interdit de temps à autre pour faire le point sur sa vie.

Pas de chance pour Aki ce jour là. Espérant pouvoir enfin se laisser aller à broyer du noir, il fut rapidement interrompu. A peine venait-il de s'asseoir par terre pour contempler l'horizon et le ciel bleu que la porte en métal s'ouvrit dans un bruit désagréable. C'était Raila Kudo ! La fille dont il avait prit la défense au festival et par laquelle la rumeur qui lui avait coûté son couple était née. Elle qui rasait les murs depuis un mois venait se jeter dans la gueule du loup ! Elle fut aussi surprise que lui de le trouver là, trouva néanmoins le courage de prononcer quelques mots d'excuses pour ce qui s'était passé et faillit bien disparaitre à nouveau. C'était sans compter sur Aki qui se leva prestement et lui ordonna d'une voix ferme :

"Hé toi ! Reste là !! Faut qu'on parle !"

Les sourcils froncés, il attendit qu'elle tourne le visage vers lui et qu'elle l'écoute. Il dit d'une voix froide mais moins sévère :

"Ferme cette porte et viens me regarder en face !"

Il l'observait, pâle et presque tremblante, tandis qu'il s'approcha d'elle. Lui bloquant toute retraite en la coinçant entre le mur et ses deux bras, il la surplombait, la fixant d'un regard dur. Calmement, mais sans plus de chaleur, il demanda purement et simplement :

"Je sais qui tu es... miss Gossip !"

Qui d'autre aurait pu savoir ce qui s'était passé sinon ? Oui, on avait pu les voir, ou bien le bouche à oreille, mais pour le moment, Aki balayait ces hypothèses. Il pensait tenir l'auteure du blog qui créait toutes ces emmerdes et comptait bien avoir une petite discussion avec elle.


Aux pieds du mur (PV Aki) 181110104531329936
Raila Kudo
Raila KudoUniversité • 2ème année
Messages : 106
Âge : 20
Cursus : Littéraire

Infos supplémentaires
Clubs: Musique et Natation
Boîte à infos:
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptyMar 21 Juil - 15:40
Partie pour passer un moment au calme sur le toit su campus, Raila était tombée nez à nez avec Aki, elle qui cherchait au mieux à l'éviter depuis la rentrée. Il faut dire qu'à cause d'elle, ou plutôt, à cause de Aki qui à voulu l'aider, ce dernier s'était vu mêlé à une rumeur pas très sympa, pour aucun des deux, et son couple en avait fait les frais, mais ça, Raila l'ignorait encore.

Elle prit tout de même le courage de lui faire ses excuses mais alors qu'elle allait disparaître aussi rapidement qu'elle été arrivée, Aki la retint d'une voix grave qui la fit sursauter et se stopper net alors qu'elle avait commencé à ouvrir la porte. Un instant elle hésita à se précipiter à l'intérieur du bâtiment et fuir encore une fois ou lui faire face. Elle finit par écouter ce qu'il lui demandait et soupira, prenant son courage à deux mains, fermant la porte pour s'expliquer avec lui. Elle se tourna dans sa direction alors qu'il s'était levé et s'approchait. Elle se retrouva rapidement coincée entre le mur et lui, la bloquant avec ses bras et la regardant de toute sa hauteur. Elle n'était clairement pas à l'aise, cherchant à fuir son regard par tous les moyens alors que son cœur s’accélérait de stress.

Alors qu'elle regardait par terre, dans le vide, il lâcha alors quelques mots qui la laissèrent totalement stupéfaite. Ainsi, il pensait qu'elle était miss Gossip !? Nan mais... Restant un court instant les yeux ronds comme des billes, elle reprit rapidement ses esprits et leva la tête vers lui, alors que ses nerfs étaient poussés à bout.

- T'es sérieux là ? Tu crois vraiment ce que tu dis !?

Visiblement oui, il en était quasiment sûr, ainsi, sans lui laisser le temps de répondre ou de s'expliquer elle continua.

- Tu te rends compte des conséquences que cette rumeur à eu sur moi ou pas !? Je me doute que de ton côté ça ne doit pas être tout rose mais moi aussi ma réputation en a fait les frais : tout le monde me traite de traînée, de fille facile et de briseuse de couple. Même si ça ne m'est pas dit directement, les ragots circulent vite et les gens ne sont pas très discrets quand ils discutent sur les autres...

Alors que les larmes lui montaient aux yeux et qu'elle tentait de les retenir elle continuait :

- J'imagine que ton couple avec Saya a du en pâtir, j'en suis désolée, mais moi aussi j'ai perdu toutes mes chances face à...

N'osant pas dire de prénom elle préféra se lancer dans une autre phrase, passant alors sous son bras à l'opposé de la porte pour se dégager de son emprise qui commençait à l'étouffer. Lui tournant le dos elle conclut finalement simplement.

- Je te pensais plus intelligent, je ne vois pas ce que ça m'apporterait de lancer une telle rumeur sur moi et d'en subir toutes les conséquences... Cette... garce...

Ses derniers mots avait été prononcés les dents serrées, alors que, maintenant qu'il ne pouvait plus voir son visage, ses larmes roulèrent sur ses joues. Comme s'il n'y avait que lui dans l'histoire ! Surtout que tout ça, c'était à cause de lui, personne d'autre ne lui avait demandé de faire quoi que ce soit pour la défendre, même si ça lui avait sauvé la mise sur le coup.


Aux pieds du mur (PV Aki) Karina13
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 2ème année
Messages : 321
Âge : 19

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptyLun 3 Aoû - 14:29
Aki était sûr d'avoir trouvé la personne responsable de tout ce chaos dans sa vie. La surplombant, il la trouvait bonne comédienne, maintenant qu'elle était au pied du mur. C'est bien simple, pour un peu, on aurait pu croire à son innocence rien qu'à ses yeux ronds de surprise. Cependant, Aki eut un doute. Car lorsqu'elle parla des conséquences que cela avait eut pour elle, il cherchait à savoir si ce n'était pas un argument pour se trouver un alibi, ou s'il y avait réellement eu un revers de médaille pour elle. Plus elle avançait dans sa défense, plus il doutait. De plus, elle disait être désolée pour lui et Saya, et tout comme lui, elle semblait elle aussi avoir rencontré des difficultés dans ses relations sentimentales.
Alors... Se pouvait-il qu'il se trompe sur son compte ? Il ne fut pas très content qu'on insulte son intelligence, mais puisque le doute allait en grandissant dans son esprit, il laissa cette attaque passer. En revanche, il resta quelques instants immobiles au-dessus d'elle, la jaugeant du regard. Si elle mentait, c'était une experte. Mais si ce qu'elle disait était fiable, alors il commettait une grosse erreur dont il devrait s'excuser immédiatement.

Il commença par s'écarter d'elle et du mur, laissant ses bras retomber le long de ses flancs. Elle pleurait, le visage caché. Une mise en scène ? Le doute le tenaillait au point qu'il avait une farouche envie de lui attraper le menton pour forcer son visage à se tourner vers lui. Y trouverait-il de vrai larmes ? Il n'eut pas besoin de ce geste brusque, puisqu'une goutte, puis une autre, vint s'écraser sur le sol en béton clair, créant de petits ronds mouillés. Il soupira, tant de frustration de n'avoir pas miss Gossip entre ses pattes, que de faire chialer une innocente. Il n'avait jamais supporté de voir quelqu'un pleurer, encore moins par sa faute.

"Bon, okay, ça va !" grogna t-il de mauvaise grâce. "Arrête de chouiner !..."

Ses mots n'eurent aucun effet, d'autant plus que la douceur et l'apaisement n'y étaient pas. Il devait prendre sur lui, et ce n'était pas facile en un pareil moment ! Premièrement, il souffrait d'avoir perdu Saya. Deuxièmement, il s'en prenait à une fille qui n'y était pour rien, et troisièmement, il brûlait d'envie de chopper la personne qui tenait ce blog à la con ! Il souffla et soupira encore, plus pour se calmer que pour expulser son agacement. Progressivement, il parvint à trouver la force et le courage nécessaire pour baisser les armes et dire enfin, le dos tourné :

"s'cuz !... "

Jugeant lui-même cela comme très insuffisant, il se tourna à nouveau vers Raila. Cette fois, sa voix était beaucoup plus calme. Son visage également.

"j'savais pas, enfin, j'avais pas réalisé que tu avais morflé aussi."

A vrai dire, il n'avait pas du tout réalisé qu'elle aussi avait pu souffrir de cette rumeur. Tant qu'il la jugeait coupable, il n'avait pas prêté attention à la gravité des propos tenus à son égard. Maintenant, il réalisait qu'en effet, être traité de la sorte, surtout quand on a rien fait de mal, ne devait être ni facile, ni agréable, et que le regard des autres avaient dû cruellement changé à son sujet.

"J'suis désolé..." conclu-t'il tout en se laissant tomber assis par terre, mi en colère contre lui-même, mi frustré de ne pas savoir d'où était venu tout ce bordel.

Comment réparer les choses ? Tant pour lui, avec Saya, même si cela semblait impossible à ce jour, que pour toutes les personnes impliquées ? Raila par exemple, comment réparer le tort qu'elle avait subit ? Il leva les yeux vers elle, et demanda sans même avoir prit le temps d'y réfléchir deux minutes :

"Avec qui tu as perdu toutes tes chances ?"

Toujours direct, toujours le dunk surprise, le Aki sans filtre...


Aux pieds du mur (PV Aki) 181110104531329936
Raila Kudo
Raila KudoUniversité • 2ème année
Messages : 106
Âge : 20
Cursus : Littéraire

Infos supplémentaires
Clubs: Musique et Natation
Boîte à infos:
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptyDim 16 Aoû - 17:19
Il fallait qu'elle se calme, elle y était allé fort sous le coup de l'émotion et elle avait un peu extrapolé quelques paroles. A dire vrai, elle ne savait pas ce qu'il en était à propos de Dae-Hyun, il s'étaient recroisé après qu'il n'ai pas répondu à son message mais elle ne savait pas vraiment quoi en penser. N'empêche qu'elle avait perdu toute confiance en elle à cause de cette histoire et sans le soutient de sa meilleure amie elle serait sans doute chez elle et non ici à l'école.

Il fini par se calmer, elle le senti dans sa voix. Il s'excusa et se laissa glisser à terre contre le mur, du moins, elle l'imaginait en entendant le frottement des vêtements sur le béton. Elle s'essuya le visage mais resta tout de même dos tourné à lui. Elle devait avoir les yeux rouges maintenant d'avoir pleuré ainsi, même si ce n'était pas beaucoup. En fait, elle avait gardé ça sans réussir à s'en libérer que ça lui avait fait du bien d'extériorisé ainsi.

- Désolée aussi... J'avais besoin de relâcher la pression et c'est tombé sur toi...

Le calme revenait peu à peu et elle fini par se retourner vers lui, pensant pouvoir partir puis elle sentit son ventre grogner légèrement et s'assis à deux mètres de lui, contre le mur, avant de sortir son repas. Evidemment, quand le calme arrive, il y a souvent une surprise qui suit, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Il voulait savoir avec qui elle avait perdu ses chances, en gros c'est comme s'il lui demandait "sur qui tu craque ?". Surprise elle se sentit devenir rouge de surprise et de gêne. Elle ne voulait pas tellement lui répondre mais elle n'allait pas non plus l'ignorer et c'était déjà assez tendu entre eux. Elle hésita à l'envoyer bouler en lui disant que ce n'était pas ses oignons mais elle se ravisa.

- C'est.. personne... personne d'important...

C'est vite dit vue que c'était une personne importante pour elle et important dans la vie du campus. Il avait beaucoup d'amis, d'admirateurs et d'admiratrices et sans doute quelques personnes qui ne l'aimait pas du fait de sa popularité. Elle baissa les yeux vers son sandwiche.

- De toute façon, il sera sans doute mieux avec quelqu'un d'autre que moi, je ne suis même pas certaine que je l'intéresse... C'est pas comme si il n'avait pas le choix.

Pas certaine en effet, Julie lui disait que si, elle pensait que non. Elle ne savait pas sur quel pied danser, il fallait d'ailleurs qu'elle le revoit, le croiser dans les couloirs c'était quand même pas terrible. Elle lâcha un rire nerveux avant de soupirer. D'ailleurs, il se connaissait, ils avaient fait le paintball ensemble. Elle ne voulait pas que ça se sache mais elle était tellement mauvaise menteuse...


Aux pieds du mur (PV Aki) Karina13
Salem
Salem
Messages : 13
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptySam 29 Aoû - 11:09
Le toit c'est quand même un super terrain de chasse. Oui oui oui ! Déjà on est beaucoup moins dérangé par les humains bruyants. C'est fou ce que ça fait du bruit ces bêtes-là... on dirait qu'ils veulent que le monde entier sache qu'ils sont là ! C'est bon on t'a vu... non mais... Bref, je m'égare. Donc le toit. Le toit c'est un de mes terrains de jeu préférés ! Moins d'humains ET plus de chance d'attraper des oiseaux ! J'en ai coursé un magnifique là... vraiment, je me suis donné du mal... technique de ninja, camouflage, attaque discrète, et paf le piaf ! Du grand art ! Vraiment...

J'étais en train de jouer avec mon butin, comme n'importe qui souhaitant attendrir sa viande, quand j'ai entendu du bruit... alala, les humains ne sont jamais bien loin ! Mais ces deux là, ils sont quand même bizarre... Je ne sais pas, les humains normalement ça fait pas la bagarre pour jouer. Hum, je n'aime pas trop ça. En plus l'humain à poils longs elle est gentille, elle m'a déjà donné à manger...

Comme je suis grand seigneur je me rapproche des deux humains, et histoire de les réconforter, je pose ma merveilleuse prise à leur pied en miaulant pour attirer leur attention. Aller humain pleure pas, regarde, je t'ai rapporté un cadeau !
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 2ème année
Messages : 321
Âge : 19

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Aux pieds du mur (PV Aki) EmptyMar 1 Sep - 10:21
Raila changea de ton presque aussitôt que Aki relâcha la pression sur elle. Dès qu'il présenta un vague sentiment d'excuse, elle se montra elle-aussi plus calme, et confuse d'avoir été si virulente dans son attitude de défense. Cela dit, Aki l'avait bien cherché, et ce qu'il s'était prit dans la face était bien mérité. Il ne l'aurait jamais reconnu à haute voix, évidemment, mais interieurement, il comprenait parfaitement la réaction naturelle de la jeune blonde.

Par ailleurs, s'il n'avait pas été dans une période si pénible pour lui, il se serait sans doute amusé de voir Raila rougit aussi farouchement à la suite de la question qu'il venait de lui poser, et qui revenait à lui demander qui était cette personne qui habitait son cœur et son esprit. Elle avait beau dire qu'il ne s'agissait de "personne d'important", cela ne faisait qu'accroitre la curiosité de l'étudiant. L'apprentie chanteuse était si gênée qu'on l'aurait presque cru être en conversation avec son sandwich, tant elle n'osait plus croiser le regard inquisiteur de Hotaba. C'est alors qu'elle montra des signes de renoncement à cette hypothétique relation, prétendant que le mystérieux inconnu serait sûrement mieux avec quelqu'un d'autre qu'elle etc... Elle avait beau rire nerveusement, il était évident qu'elle pensait malheureusement ce qu'elle disait. Aki soupira, agacé par tant de fatalisme et de manque d'assurance.

"Si c'est là toute l'énergie que tu mets pour concrétiser les choses, alors ouaip, t'as sûrement raison. Il trouvera mieux !"

Aki aurait bien croqué dans le sandwich qui se trouvait entre les mains de Raila. Car même s'il mangeait un peu moins qu'à l'ordinaire, du fait de sa déprime momentanée, il ne perdait pas de vue que manger était une chose positive et que c'était une des rares actions qui le calmait lorsqu'il se sentait énervé, agacé ou même carrément en colère. Mais n'étant pas encore passé à la cafeteria, il n'avait, pour le moment, rien à se mettre sous la dent. Toutefois, il ne comptait pas y aller dans l'immédiat, car sa curiosité pour la vie privée de Raila était assez forte pour prendre le pas sur son estomac. Si encore elle avait répondu tout de suite, il n'y aurait eut aucun mystère et la discussion serait probablement terminée. Mais là, non seulement elle ne donnait pas de nom, mais elle tournait autour du pot en donnant des indices intéressants, comme le fait qu'il soit populaire auprès des filles, puisque selon elle "il avait du choix".

Il allait se montrer plus insistant lorsque le chat noir qu'il avait déjà croisé par deux fois sur le campus - une fois avec Saya sous les cerisiers, et une autre dans la salle d'Art avec Catherine, ce qui lui avait valu un joyeux bordel à gérer derrière - refit soudain son apparition. Toujours aussi crâneur dans sa démarche, il avait, ce jour là, de quoi se la péter, en effet. Il portait dans sa gueule un petit piaf de type moineau, ou mésange, qu'il déposa juste devant Raila, tout fier. Aki eut un rire bref avant de s'adresser rapidement à l'animal :

"Bien joué, mec ! Tu sais parler aux femmes toi !"

Puis il reporta son attention sur Raila.

"C'est qui ce séducteur trop bien pour toi ?"

Pendant une seconde, Aki se demanda même s'il ne s'agissait pas de lui-même. Mais il chassa rapidement cette idée puisque, apparemment, le type en question était populaire. Et de ce point de vue là, que ce soit auprès des mecs ou des nanas, Aki ne pouvait pas se vanter de posséder cette qualité-là sur le campus. Il n'y avait plus qu'à espérer que ça ne soit pas un des lourdauds de l'autre fois contre lesquels il avait fait barrage, et qui lui avait coûté sa relation avec Saya. Même si elle n'avait pas l'air d'en avoir conscience, Raila valait mieux que ces merdeux et méritait de trouver quelqu'un qui la chérirait pour sa personnalité, et non pas que pour son physique.

Aki observait le matou. Ce dernier procédait à une toilette dans les règles de l'Art, juste au-dessus de son précieux butin.


Aux pieds du mur (PV Aki) 181110104531329936
Contenu sponsorisé
Aux pieds du mur (PV Aki) Empty