Partagez | 
 

 Improbable [Sahori D.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heiji Otani
Université • 1ère année
avatar

Messages : 152
Cursus : Sciences/ Ingéniérie

Infos supplémentaires
Âge: 19 ans
Clubs: Théâtre et Athlétisme
Mais encore ?:

MessageSujet: Improbable [Sahori D.]   Dim 29 Jan - 22:47


Heiji entra dans le car et se cala sur un siège au hasard ; mettant aussitôt son casque sur ses oreilles, le regard dirigé contre le vitre sur laquelle il était appuyé. Il n'était pas du genre sociable et n'avait pas l'intention de changer.
Si aujourd'hui le métisse était là c'était pour une bonne raison. Une compétition d'athléstime. Sa spécialité à lui c'était le saut de haie et l'endurance, pas forcément logique c'est vrai. Il arrivait parfois que la compétition se passe en dehors de l'établisssement et aujourd'hui c'était le cas.

Après une bonne demie-heure de car, l'engin s'arrêta dans un autre établissement scolaire. On était samedi matin. Heiji descendit du car et suivit ses camarades de club se diriger dans l'établisssement. Il était déjà habillé, il voulait être prêt. Un pantalon legging de sport, un débardeur caché sous un t-shirts à manches longues thermo et un gros pull. Il posa ses affaires et il prit à peine le temps de regarder ses adversaire. Il jeta juste un regard au site. Pas mal. C'était grand et de bonne qualité. Il devait s'échauffer. Il le fit seul, prenant les devants alors que ses camarades discutaient en se préparant mollement. Ils connaissaient Heiji et la plupart ne faisaient même plus attention à lui. Il faut dire qu'on était bientôt à la fin de l'année et tous le connaissaient taciturne.

Une fois que tout le monde fut prêt, tout le monde fut rassemblé et le coach donna les instructions et les groupes équipes. Heiji concourait dans sa catégorie en saut de haies pour cette fois. Normal. Il se sentait en forme mais il éspérait que cela allait se vérifier sur la piste. Alors que tout le monde allait prendre ses marques le coach lança :


Denjichi et Otani restez avec moi un instant, j'ai une proposition à vous faire.

Heiji fut surpris mais ne broncha pas, on pouvait juste y lire un bref étonnement. Il s'approcha du coach avec la fameuse Denjichi, une nana brune, un peu plus âgée que lui avec des cheveux charbon. Il avait entendu dire d'elle qu'elle était plutôt bonne sur une piste, mais il était bien incapable jusque là de dire quel était son domaine. Il ne savait même pas son nom. Il pensait ne pas le retenir de toute manière. Mais c'était sans compter sur la proposition du coach.

Bien. J'ai un petit service à vous demander à tous les deux. Voilà on doit normalement participer à une compétition mixte d'un kilomètre. Seulement nos deux athlètes sont tous deux tombés malades il y a quelques jours et n'ont pas pu venir. Comme vous êtes tous les deux bons, je voulais vous demander de les remplacer.

Heiji fut surpris. Lui dans un travail d'équipe ? D'accord il était bon mais quand même...Et puis il ne connaissait pas du tout cette nana...

Bon je vous demande ça poliment, mais en gros si vous refusez on est presque sûr de ne pas pouvoir gagner cette catégorie-là, vous êtes les seuls à pouvoir relever le défi.

Bluff ou pas il semblait vraiment sérieux. Heiji aurait préféré se contenter du saut de haies, mais vu qu'il était là pourquoi refuser ? Bon d'accord c'était un travail d'équipe mais quand même...Dans sa tête il était persuadé qu'il s'agissait d'un classique relais...

D'accord. J'accepte.

Court et concis comme d'habitude.


[Alors je suis partie sur ça et je me disais que la catégorie de la course serait un truc naze, genre courir avec une jambe attachée à l'autre (en mode ils doivent courir ensemble), je trouvais ça marrant, mais tu es libre de proposer autre chose et de faire une autre proposition avec le coach.;)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahori A. Denjichi
Université • 4ème année
avatar

Messages : 24
Cursus : Architecture

Infos supplémentaires
Âge: Vingt et un ans.
Clubs: Arts et Athlétisme !
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Improbable [Sahori D.]   Ven 3 Fév - 20:17

" Aujourd’hui, compétition d’athlétisme. " Je me craquais alors la nuque… " Ça va chier. "


C’est alors que je tirais une bouffée de ma cigarette en me mettant en route pour un terrain où allait se passer les épreuves. J’avais fermé la porte de chez moi et ne cessait de penser.
Il ne fallait pas que je merde, je suis sûrement l’une des meilleurs athlètes de l’académie, ce n’est pas le moment de tous foirer. Comme à chaque épreuve, je m’étais bien préparé. Alimentation, tenue, entraînement, mental. Ce sont les clefs de la réussite…
Je n’avais qu’un seul objectif, gagner. Ma détermination était au top, je ne me défaisais pas de la victoire dans mon esprit en me déplaçant à pied jusqu’au terrain. J’avais dû faire au moins trois quart d’heure de marche pour me rendre à la compétition, une manière pour moi de faire un près entraînement avant de commencer les choses sérieuses.

Voilà enfin le lieu où tout allait se passer, le terrain. Je voyais au loin tout mes camarades s’échauffer paresseusement. Putain, il n’y aurait que moi, je leurs auraient bien foutu mon pieds au cul à ses branleurs. S’ils n’ont pas le goût du travail, pourquoi vont-il faire des compètes franchement ?!
Je n’étais franchement pas aimée de tous, sûrement parce que je n’aimais pas me faire gentiment marcher dessus et que j’avais un goût de la victoire assez prononcé. Cela se voyait d’ailleurs aux vestiaires, personne n’allait venir me parler. Tant pis, je préfère être seul que mal accompagner.

Quand je sortis, j’avais revêtis ma tenue de sport à savoir des trucs bas de gamme par comme certains fils à papa. Je portais un jogging ample et un débardeur à col roulé noir. J’avais troqué mes grosses rangers avec des baskets noires et blanches. A peine sortie, je sautillais sur place et partit en petite foulée m’échauffer, après dix minutes de cet exercice, j’étais entrain de faire des étirements. Il fallait que je garde à tout pris mes muscles à chaud pour éviter tout claquage qui pourrirait mes performances.
Mais une chose m’agaçait plus que tout… Les putains de mollasson sur le terrain qui discutait en alternant quelques petites foulées et de la marche à pied pour se donner l’illusion de faire quelque chose. HEY, c’est pas un salon de thé les filles !!!! Bordel, parfois je rêverais d’avoir un bazooka pour prendre pour cible tout ses branleurs. Alors que je soufflais de mécontentement pour ne pas faire mauvaise figure avant la course, j’entendis le coach m’appeler moi ainsi qu’un autre élève.

J’arrivais alors en petite foulée vers mon supérieur, jetant un coup d’oeil à se Otani. Hm… Un grand gringalet brun. Je crois que je l’avais déjà aperçu. Il ne cause jamais avec les autres tout comme moi et de mémoire, c’est l’un des seuls de son groupe qui fait quelque chose ici… Mais je ne l’ai pas tellement vu à l’œuvre donc je ne peux nullement juger ses capacités sportives.

« Bien. J'ai un petit service à vous demander à tous les deux. » Oula… Qu’est-ce que le coach allait encore nous pondre… Je me disais alors. « Voilà on doit normalement participer à une compétition mixte d'un kilomètre. Seulement nos deux athlètes sont tous deux tombés malades il y a quelques jours et n'ont pas pu venir. Comme vous êtes tous les deux bons, je voulais vous demander de les remplacer. »

Bon ? Seulement bon ? Je vais lui prouver que je suis la meilleure et j’espère que le tout sec à mes côtés sera se montrer à la hauteur pour qu’on soit le duo le plus performant. Je suppose qu’on a pas le choix de toute manière ?

« Bon je vous demande ça poliment, mais en gros si vous refusez on est presque sûr de ne pas pouvoir gagner cette catégorie-là, vous êtes les seuls à pouvoir relever le défi. »

Bah voyons, ça m’aurait surpris ça. Peut-être que ça serait pas arrivée si il encadrait mieux les jeunes du groupe. Intérieurement, je soupirais… Mais alors tellement fort. Extérieurement, j’acquissais d’un visage sérieux. Je n’aime pas le travail d’équipe dans se club, souvent c’est se mettre une aiguille dans le pied. J’étais bien plus à l’aise dans des épreuves solos de course de vitesse et de saut.

Une fois la conversation close, je me tournais vers cet Otani, le visage froid.

" Bon, tu t’es déjà échauffé ? Faut qu’on bosse notre travail d’équipe avant que les épreuves commence. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani
Université • 1ère année
avatar

Messages : 152
Cursus : Sciences/ Ingéniérie

Infos supplémentaires
Âge: 19 ans
Clubs: Théâtre et Athlétisme
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Improbable [Sahori D.]   Mer 22 Mar - 17:20


Il y avait un petit contraste entre Heiji et sa camarade. Elle était plus petite et du genre plus baraqué que lui avec vraiment des muscles, lui il faisait le grand gringalet avec une musculature plus nerveuse qu'autre chose. Visiblement ils n'avaient pas le même style mais par contre côté caractère ils se ressemblaient bien plus que ce qui paraissait. Les deux étaient plutôt du genre associable, bons dans leur domaine et le savaient, et ils avaient le goût de la victoire. C'était une manière de fonctionner différente mais le résultat était le même.

A l'annonce du coach Heiji avait senti l'entourloupe. Il n'aimait pas le travail d'équipe parce qu'il ne savait pas gérer les relations sociales comme il le faudrait, la plupart du temps les autres l'ennuyaient ou l'exaspéraient. Mais bon il préférait accepter plutôt que de laisser son établissement perdre bêtement dans une autre catégorie.
Les deux élèves avaient été peu bavards mais les deux avaient acceptés la proposition. Le coach parti satisfait. Il avait bon espoir que ces deux là puissent faire quelque chose de bien. Il ne pensa pas sur le moment à leur expliquer la spécificité de la course, les laissant bêtement croire qu'il s'agissait là juste d'une course classique.

Denjichi se tourna vers l'étudiant. Elle avait l'air aussi aimable et délicate que lui. Au moins il n'y aurait pas de faux-semblants. Elle lui demanda si il s'était échauffé, ajoutant qu'il fallait qu'ils bossent leur travail d'équipe avant que les épreuves commencent. Le ton était donné entre les deux athlètes et il promettait d'être direct et pas spécialement chaleureux.


Évidemment, je ne fais pas partie de ces idiots qui courent sans faire un bon échauffement. Et notre épreuve il n'y en a qu'une.

Non parce que bon déjà faire une épreuve en équipe c'était déjà prendre sur lui alors plusieurs non merci. Moins il y en aurait mieux il se porterait. Il s'avança un peu plus sur la piste puis il s'échauffa de nouveau un peu, doucement, il ajouta alors à l'intention de sa coéquipière du jour:

Tu pensais à un exercice en particulier ? Je pense que ça peut être pas mal de connaître les atouts de chacun, histoire de voir où chacun serait le meilleur.
Je ne suis franchement pas le meilleur en vitesse mon truc à moi c'est de combiner la vitesse et le saut de haies. Je suis plutôt bon en endurance aussi.


Cette histoire le faisait presque trop parler mais bon, déjà ils ne connaissaient donc courir ensemble aller être une sacrée épreuve.

C'est classique, mais je n'ai pas encore eu le temps de faire un exercice d'appui, je pense que ça peut être pas mal pour commencer.

Histoire qu'ils soient bien échauffés niveau articulations. Et puis ils pourraient s'entraîner sur de la vitesse ou du relais plus tard. En vérité Heiji proposait ça mais il n'avait à peu après aucune idée de comment on faisait pour s'échauffer et s'entraîner en équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahori A. Denjichi
Université • 4ème année
avatar

Messages : 24
Cursus : Architecture

Infos supplémentaires
Âge: Vingt et un ans.
Clubs: Arts et Athlétisme !
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Improbable [Sahori D.]   Jeu 23 Mar - 12:10

Évidemment, je ne fais pas partie de ces idiots qui courent sans faire un bon échauffement. Et notre épreuve il n'y en a qu'une.

Oh putain... J'avais le droit à un pointilleux du mot près... "Les épreuves commencent", je parlais pas forcément de nous deux espèces de crétin. J'espère qu'il a autant de sarcasme en bouche qu'il a de compétence physique. Là au moins on serait sûr de gagner. Je soupirais sèchement en levant les yeux au ciel puis commença quelques mouvements d'échauffement suivi par mon merveilleux coéquipier.

Quelques secondes après, Otani me demandait si je connaissais des exercices spéciaux à faire pour que l'on puisse chacun se faire connaître de l'autre dans nos atouts sportifs, il poursuivit ses mots en décrivant le faite qu'il n'était pas vitesse, mais plus saut et endurance puis il enchaîna sur une proposition d'exercice en appui.

Rah merde, on partait déjà avec un handicape pour la course, moi-même j'étais plus sur l'endurance et le saut que la vitesse. Bien que je suis très rapide, je ne sais pas si j'allais l'être autant que lui. J'ai une musculature dite de type mésomorphe. Le type mésomorphe ont un grand développement de la musculature, c'est le type morphologique traditionnel du guerrier ou de l'athlète... Avec mon physique naturellement plus musclé que les autres, je suis beaucoup plus dans l'endurance que dans la rapidité. Hm... Oui, il fallait qu'on puisse s'entraîner et tester nos capacités, car mon co-équipier avec son physique de lâche allait sûrement devoir faire la seconde partie de la course. Il est taillé pour faire du sprint, ça se voit.

Exercice d'appui... Oui mais... Non. Nous on devait testé notre rapidité sur le terrain pour voir qui passe dans la première partie, pas notre appuis sur le sol pour être plus agiles en course. On aurait eu le temps, j'aurais dis ok, mais là... Le temps est contre nous.

" Non, on a pas assez de temps pour jouer à faire des appuis Otani. Je te propose plus des entraînements de type VMA, mais on va devoir mettre le traditionnel de côté. On a pas le temps. Du coup, je te propose de faire le tour du plus petit terrain en se chronométrant, voir qui est le plus rapide sur une distance de 500 mètres. "


Je lui montrais le circuit simple à faire avec le doigt.

" Tu vois, se circuit rond d'un kilomètre en temps normal il fait 2 minutes 46 secondes donc si on divise en deux.... Il faut faire moins de 1 minutes 23. Si tu t'es bien échauffé avant qu'on se soit fait accoster par notre cher entraîneur, on peut commencer maintenant. Il nous reste encore 32 minutes avant le début de la course en duo, donc on peut se faire plusieurs tours et déterminé qui sera le coureur et qui sera le sprinteur. Entre nous, t'a plus la carrure du sprinteur. Notre course, elle est sur un kilomètre, tu arriverais à faire un vrai sprint sur 500 mètres à mes côtés pour qu'on calcul ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani
Université • 1ère année
avatar

Messages : 152
Cursus : Sciences/ Ingéniérie

Infos supplémentaires
Âge: 19 ans
Clubs: Théâtre et Athlétisme
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Improbable [Sahori D.]   Dim 2 Juil - 15:58


Heiji n’aimait pas les autres. Cela faisait bien longtemps maintenant qu’il avait abandonné les relations sociables et il n’était pas vraiment prêt à en entamer de nouvelles. Et ce n’était pas cette nouvelle expérience qui allait lui prouver le contraire. Sa coéquipière avait autant de tact que lui. C’est à dire pas du tout.
Il fallait le dire il était un peu pointilleux avec les mots, c’était son côté théâtreux qui ressortait, mais peu importe il se fichait bien de l’avis de cette fille au fond. Il se trouvait même presque trop sympathique avec elle. Tout ça pour réussir une course. C’était bien parce qu’il aimait vraiment l’athlétisme et gagner qu’il faisait ça. En fait il aimait gagner sans doute parce qu’il n’avait jamais vraiment appris à perdre, il ne jouait que là où il se savait bon. Si dès le début il n’avait pas de compétences, il s’arrêtait aussi sec, n’essayant même pas de s’améliorer. Avec lui c’était tout ou rien. Il était un peu extrême c’est vrai, mais entier.

Chaque mot de sa coéquipière ne tombait pas dans l’oreille d’un sourd au contraire. Et il n’était pas du genre à se laisser faire. Répondre sans tact c’était aussi son genre.


L’athlétisme n’est pas un jeu. Les appuis sont importants. Le jour où tu te briseras une cheville tu y repenseras. Si connais les bons exercices à faire cela ne prends pas beaucoup de temps. Je recommence donc ma phrase, je fais des exercices d’appuis et dans 5 minutes je suis prêt pour qu’on se chronomètre.

Ni une, ni deux, il était parti. Il se concentrait. Un pied, puis l’autre sur le côté. Bien échauffer ses chevilles. Il savait ô combien il était facile que tout bascule. L’autre faisait bien ce qu’elle voulait, mais lui aussi. Ils allaient courir en équipe mais c’était tout.
Il savait qu’il semblait être plus rapide qu’elle physiquement, et pourtant ! Il n’était pas lent mais pas le plus rapide non plus, il se défendait disons. Et comme il n’était pas le meilleur il ne faisait jamais de vitesse.

Après 5 minutes d’exercices il retourna vers sa coéquipière, elle pouvait bien en penser ce qu’elle voulait il s’en tapait pas mal, même complètement en fait. Ce gars-là était une pierre.


27 minutes pour faire de la vitesse ça devrait le faire je pense. Je sais sprinter mais je ne sais pas être le plus rapide des sprinters. Tout le monde sait sprinter, un peu de forme physique et ça suffit pour tenir 500 mètres.

Le sens du tact encore et toujours ! Heiji alla se placer en position sur la piste. Entre lui et Denjichi c’était plus de la compétition qu’un esprit d’équipe qui se créait, mais peu lui importait. Il ne s’intéressait qu’à la course. Il attendit tout de même la jeune femme, il n’avait pas trop le choix en même temps. Dès le top départ il partirait comme il savait le faire si bien. Le sprint ne lui faisait pas peur, c’était de ne pas gagner la course qui l’inquiétait bien plus. A vrai dire il était lucide et il se doutait bien qu’il serait le plus rapide, mais bon il ne la connaissait pas, peut-être cachait-elle d’insoupçonnées surprises ?


[Vraiment pardon...J’ai été pas mal occupée et comme j’avais des priorités sur d’autres fo’...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahori A. Denjichi
Université • 4ème année
avatar

Messages : 24
Cursus : Architecture

Infos supplémentaires
Âge: Vingt et un ans.
Clubs: Arts et Athlétisme !
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Improbable [Sahori D.]   Mar 4 Juil - 10:41

Mec tu me casse tellement les couilles avec ton air et ton ton hautain que tu me donnes des envies de meurtre putain, mais mon poing dans ta gueule avec tes "Le jour où tu te briseras une cheville tu y repenseras." Mais mec, tu crois que je suis née la cuillère en argent dans la bouche comme toi ou quoi ? Je me suis forgé à la rue moi, tu crois que je connais pas les claquages ? J'ai tellement envie de te bolosser, mais à une échelle planétaire quoi.

J'haussais les sourcils, totalement désintéressé par ses manières ridicules de princesse le laissant se rendre ridicule à courir pendant que je faisais mes étirements. Putain je sens que se mec va me pourrir la compétition et j'espère qu'il va bien se ramasser la gueule pour apprendre la vie celui-là.
Cinq minutes plus tard, ô surprise, il revenu l'air de rien en me parlant de sa voix toujours si exécrable à mes oreilles.

27 minutes pour faire de la vitesse ça devrait le faire je pense. Je sais sprinter mais je ne sais pas être le plus rapide des sprinters. Tout le monde sait sprinter, un peu de forme physique et ça suffit pour tenir 500 mètres.

Ouai ouai ouai, ta mère elle met le chocolat dans l’aluminium aussi ? Bon... Sahori retrouve ton tact pour pas exploser cette petite merde. T'a envie de gagner, de te donner à fond ? Alors bouge ton cul et désintéresse toi de sa petite personne pour faire en sorte d'être au maximum. Laisse couler la merde qu'il crache par sa bouche et reste blanche. Faudrait pas remplir à nouveau ton casier judiciaire.

Deux coups de pouce pour gratter mon nez, regard totalement neutre et aussi froid que le siens, je lui répondis alors.

" On a déjà assez perdu de temps, allons sur la piste et voyons qui fait le meilleur temps et après on gère notre stratégie d'équipe. "
Je passais de manière glacial à côté de lui et me mis en position de départ chronomètre en main pour calculer mon temps de course, je gérais à la parole de donner le top départ puis je me donnais à fond. Respiration, jeu de jambe, concentration. Je devenais alors intouchable en bonne bête de compétition que j'étais. Comment se faisait-il que je courrais aussi vite ? Échappez aux flics sa forge les mollets voilà tout. 1m20 pour moi. Et pour la princesse ça se passe comment ?

" 1 minutes 20 et toi ? "

[Pas de problème t'inquiète. :)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani
Université • 1ère année
avatar

Messages : 152
Cursus : Sciences/ Ingéniérie

Infos supplémentaires
Âge: 19 ans
Clubs: Théâtre et Athlétisme
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Improbable [Sahori D.]   Ven 1 Sep - 18:49


Heiji est du genre neutre et pas vraiment à se soucier des autres, mais dans ce cadre-là il est un peu obligé de le faire. Cette nana l’insupporte, elle représente tout ce qu’il déteste chez quelqu’un. Et pourtant il ne va pas avoir le choix que de faire équipe avec elle pour la course.
Cependant il voit bien que ses paroles font leur petit effet, et il y prendrait presque du plaisir ! Il presque envie de sourire en voyant ces mimiques sur son visage. Il n’est pas du genre méchant, mais pourtant là il y prends un malin plaisir. Sans doute parce qu’il sent aussi qu’elle est beaucoup moins indifférente que ce qu’elle veut lui faire croire.

Il n’a pas attendu sa réponse en vérité, il est déjà en route lorsqu’elle lui répond. Un rictus lui échappe, mais comme il est dos à elle, elle ne peut pas le voir et c’est tant mieux. Elle a l’air explosive la petite.

Heiji se pose sur la ligne, il ferme un instant les yeux, fait le vide et se lance. Il sait ne pas partir trop vite pour ne pas s’essouffler trop rapidement mais réaliser une accélération continue. Il n’empêche que même en connaissant cela il sait bien qu’il n’est pas le plus rapide. Il se donne quand même à fond. Il arrive et ralentit doucement, le chrono n’est pas si mal même si il n’est pas ouf. Il retourne vers Denjichi.


1m18.

C’est très semblable. Ils courent en gros à la même vitesse. Cela n’étonne pas le métisse, elle courrait plus vite que ce qu’elle avait l’air capable de faire.

C’est à ce moment qu’Heiji voit deux autres athlètes, visiblement d’une autre école passer pas très loin d’eux, l’air très concentrés, mais...mais ce qu’il voit est fort inhabituel et le laisse bouche bée. Les deux coéquipiers courent côte à côte mais ne semblent pas vraiment avoir le choix, puisqu’ils sont attachés par un genou l’un à l’autre à l’autre d’une cordelette.
Sous la surprise le jeune homme laisse apparaître son étonnement sur son visage. Puis soudain lui vient un doute...Il réfléchit un peu et se dit que le coach ne leur a pas donné l’intitulé exact de la course. Heiji hésite. Il jette un coup d’oeil à sa coéquipière, pas du genre à coopérer. Il se retourne vers elle:


Je vais vite fait voir le coach, parce qu’il ne nous a pas donné l’intitulé de la course et il vaudrait mieux qu’on ne s’entraîne pas sur de mauvaises bases.

Il ne sait pas si elle a vu les deux autres passer. Il se décide à retourner voir leur entraîneur en trottinant, situé à l’autre bout d’un autre terrain. En le voyant il commence.

Dites-moi monsieur, quel est l’intitulé exact de la course ? Vous ne nous avez rien dit.

Oh oui bien sûr ! Je pensais pourtant vous l’avoir dit ! Il s’agit de la course particulière du kilomètre mixte.

Particulière ?

Oui c’est une tradition dans cet établissement. Cette course compte dans les médailles mais reste un peu hors-catégorie dans le sens où elle n’existe qu’ici. C’est juste une course où les deux partenaires courent ensemble attaché par un genou l’un à l’autre. C’est un peu le folklore du coin et on peut avoir cette victoire en plus, car les équipes changent facilement en fonction des années. Et avec vous Otani et Denjichi, j’ai bon espoir qu’on remporte une médaille en plus ! Vous êtes tous deux de très bons éléments, avec une course régulière ! Sur ceux, je dois coacher vos camarades, vous deux saurez très bien vous débrouillez sans moi.

Et sur ce le coach laissa Heiji à son désespoir. Courir accroché à quelqu’un ? Lui ? Et en plus avec Denjichi ? Mon dans quel merdier est-ce qu’il s’était fichu ? Il était un peu perdu là, lui qui était toujours si confiant.

Il revint vers sa coéquipière en trottinant, l’esprit visiblement occupé. Il ne savait trop comment il allait lui annoncer la chose. En revenant vers elle, il avait pour une fois une drôle de moue loin d’être neutre.


Euh Denjichi...La course n’est pas du tout celle qu’on a crû...C’est un truc bizarre à la place...

Il se tourna, forcément, les deux qu’il avait vu courir n’étaient plus là ! Mais heureusement il eu juste le temps de se faire cette réflexion pour en voir deux autres passer, assez loin, mais dans leur champs de vision.

Ceux-là. On va devoir faire comme eux...Ca va être une sacré galère...

Finit-il doucement, se parlant plus à lui-même qu’à sa camarade. Il ne dit rien d’autre, la laissant découvrir la chose. Bon courir c’était une chose, courir en équipe une autre, mais courir accroché à quelqu’un c’était encore un autre challenge. Et quelque part il regrettait déjà d’avoir accepté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Improbable [Sahori D.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» Le jour improbable
» Un couple improbable (priorité Pandora)
» Un improbable podcast pour d'improbables auditeurs !
» La phrase improbable v1.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Autres lieux :: Alentours de Nara-
Sauter vers: