Partagez | 
 

 Intrusion (PV Somun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Intrusion (PV Somun)   Ven 11 Jan - 15:07




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image

La nuit est tombée depuis quelques heures déjà en ce samedi de Janvier. Il est environ 19 heures et tout est calme dans la partie pensionnat de l’académie Yokuboo. Tous les demi-pensionnaires sont rentrés chez eux la veille pour leur week-end en famille, et la majorité des élèves pensionnaires se restaurent à la cafétéria. C’est le moment idéal pour Aki d’agir.

Après quelques jours d’une enquête en toute discrétion dans l’enceinte de l’académie, à chercher une certaine Mana Nakumo, Aki a réussit à obtenir une description physique de celle qui se fait bien trop discrète pour être honnête, et cerise sur le gâteau, un garçon de seconde année a pu lui fournir son numéro de téléphone. C’est grâce à ce précieux atout que notre lycéen de troisième année a réussi à envoyer un SMS à la miss Nakumo, dans lequel il prétendait avoir en sa possession des informations nouvelles et croustillantes sur Asuka Tsuno. Le rendez-vous avait été convenu pour ce samedi soir, 19h15 dans les dortoirs des filles.

Aki est venu en avance pour tenter de trouver la chambre de cette fille. Vêtu d'un sweat à capuche au motif de camouflage bleu, d'un pantalon type "battle" noir et de ses baskets noires bordées de rouge, il fait une reconnaissance des lieux, qui sont en tous points semblables au dortoir des garçons, mais en effet miroir. Quelques petits détails décoratifs varient ici et là mais c’est à peu près tout.
Une fois le numéro de chambre repéré, Aki jette un coup d’oeil à droite et à gauche du couloir, et pensant être seul, tourne la poignée sans trop y croire. Par une chance incroyable, la porte n’est pas verrouillée. Il l’entrebaille d’abord doucement, pour s’assurer qu’il n’y a personne, jette un nouveau coup d’oeil à l'extérieur et entre. Les rideaux ne sont pas tirés. Ainsi, la légère clarté de la demi lune lui permet de se diriger assez facilement dans la pièce. Aki commence par ouvrir les tiroirs des tables de nuit, sans savoir ce qu’il cherche précisément. Des infos sur Mana, des preuves de son chantage sur Asuka, n’importe quoi qui pourrait lui être utile contre cette vipère. Il délaisse systématiquement les zones des pensionnaires qui partagent la chambre de Mana. Car même si Asuka lui avait dit que Mana n’était pas la seule personne à la harceler et à la frapper, pour le moment, il n’a que le nom de Mana en tête. Il faut commencer par elle.

Enfin, il tombe sur un agenda au nom de Nakumo. Il prend son portable pour se faire un peu plus de lumière afin de pouvoir y chercher des éléments qui pourraient éventuellement l'intéresser. Il doit faire vite pour ne pas être découvert ici, ni par Mana, à qui il a donné rendez-vous à l’entrée du dortoir, ni par qui que ce soit d’autre. Il n’y a pas grand chose d’utile dans les pages de cet agenda. On y apprend le nom des mecs à qui elle s'intéresse, quelques dessins griffonnés de ci de là, et le reste dénote la vie d’une élève studieuse, douée, presque modèle. Aki soupire. Il replace l’agenda dans le tiroir et cherche ailleurs. Partout, des affaires de jeune fille normale, une peluche, des livres, des vêtements bien rangés, quelques babioles de coiffures, des petits bijoux fantaisie, des breloques…
Consterné par le néant de sa chasse, il s’assoit sur le lit et se met à réfléchir. S’il était un maître-chanteur, ou un voleur, où cacherait-il une somme d’argent subtilisée ? Sous-l’oreiller peut-être ? Il se lève prestement et retire vivement l’oreiller du lit bien fait. Mais il n’y a rien dessous. Déception. Ce n’est qu’en remettant l’oreiller en place qu’il entend un bruit feutré qui n’est pas du tissu. Il fouille dans la taie et là, ô surprise, cinq billets de 1000 yens, dix de 10 000, et six de 50 000. Beaucoup d’argent pour une simple lycéenne de seconde année !

”Tiens tiens...” murmura t-il, satisfait de trouver enfin quelque chose de suspect.

Que faire de cet argent. Le prendre et devenir un voleur ? Non. Même pour cette sale garce de Nakumo. Il n’est pas question d’inverser les rôles et de passer pour le méchant de l’histoire. Ne sachant pas quoi faire d’autre pour le moment, Aki prend une photo avec son portable. Cette preuve n’en serait sûrement pas une, mais tant pis. Maintenant qu’il sait que cette fille cache de l’argent dans sa literie, il n’a plus de raison de douter qu’elle est bien le maître-chanteur d’Asuka. Maintenant, il peut se rendre à l’entrée du dortoir et lui dire deux petits mots en personne. Histoire de lui foutre la trouille et de la dissuader de continuer de s’en prendre à son amie.
Aki range l’argent là où il l’a trouvé, remet l’oreiller en place, range son portable dans sa poche et s'apprête à sortir de la pièce en marchant penché en avant, comme si le fait d’être plié en deux le rendrait moins visible.

C’est là qu’une main qui n’est pas la sienne appuie sur l’interrupteur de la chambre, la baignant d’un seul coup dans la lumière. Aki se redresse et se retrouve planté au milieu d’une pièce où il ne devrait pas être, prit en flagrant délit d’infraction aux règles de l’établissement et de la bonne morale...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
Somun Jorgensen

Messages : 107
Âge : 23

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club d'Informatique
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Mer 16 Jan - 15:13


Bosser le samedi soir devrait être interdit. Non sérieusement, Somun aimait faire des lives ce jour là, puisque ça faisait partie des soirs où il y avait le plus de monde. Mais bon, il ne pouvait pas vraiment se plaindre. Heureusement qu'il y avait du monde pour bosser dans les hôpitaux le week-end hein. C'est juste que c'était... fatiguant, en fait. Devoir veiller sur des élèves qui en plus étaient relativement calmes, c'était ennuyant. Mais il aimait quand même ce boulot, il devait bien l'avouer. Y'avait vraiment des élèves cools, et l'ambiance avec les collègues était bonne. Lui qui était sociable, c'était vraiment sympa de voir autant de têtes dans la journée.

A cette heure là, il ne restait que les internes. Et Somun était chargé de surveiller qu'ils ne se promenaient pas n'importe où dans les bâtiments. Ils avaient un emploi du temps défini. Alors il était en train de vérifier les dortoirs. Le but était surtout de vérifier que les élèves respectaient un minimum les normes : garder sa chambre en bon état, propre... et surtout à cette heure là ils étaient censés être vers la cafétéria afin de manger, pas dans leurs chambres. C'était un simple tour d'inspection qui s'avéra sans rebondissement du côté des garçons. Alors Somun passa au niveau des chambres des filles. Il avait toujours cette petite gêne en vérifiant celles-ci, plus perturbé d'entrer sur le lieu de vie des filles que sur celui des garçons sans trop savoir pourquoi exactement.
Il n'y avait pas de soucis dans les premières chambres, et le danois arriva devant une autre chambre, comme les autres, qu'il alluma comme les autres aussi. Et alors qu'il s'attendait à juste voir une chambre normale d'élève, il sursauta en voyant quelqu'un en plein milieu de la pièce.

Un garçon, grand, plutôt costaud, et affublé d'un sweat aux couleurs militaires... pourquoi ce mélange lui faisait-il penser aux caïds clichés qu'il avait pu lui-même connaître lors de sa scolarité ?  Il se souvenaiit avoir croisé pas mal de fois cet élève mais ne se souvenait pas de son nom. Il avait encore du mal avec ça, il avait beaucoup de têtes à retenir... Mais il avait le nom de ce type là sur le bout de la langue.


- Qu'est-ce que tu fais ici ?


Somun croisa les bras en l'observant un instant sur l'attitude à avoir. Rien ne pouvait justifier d'être ici. Il avait du fouiller, voire voler. Ce gars là risquait beaucoup. Au mieux, il s'en tirerait avec seulement une ou deux heures de colles. Somun ne comptait pas laisser passer une entorse au règlement pareil.
Le danois entra dans la pièce et ferma la porte, s'approchant ensuite de ce garçon dont le nom lui revint : Aki. Il n'avait pas son nom de famille mais ça suffisait pour avoir un peu plus de poids. Ca faisait presque étrange de se confronter à quelqu'un qui faisait presque la même taille que lui... Somun faisait un peu office de géant parmi les japonais. Ca lui arrivait de se dire qu'il était même trop grand, mais ce genre de situation le faisait relativiser : faire 1m65 ne devait pas aider face à un gars de quoi, environ 1m80 ?


- Tu es censé être au réfectoire, Aki, non ?

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Jeu 17 Jan - 10:05




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image

*Oh putain ! Pense t-il en apercevant l’armoire à glace devant lui. Aki sait parfaitement qu’il vient de tomber sur un os. Et un gros ! Ce pion, ce demi gaijin n’est visiblement pas là pour rigoler ! Les bras croisés sur sa poitrine, il toise l’intrus dans un Huit clos total et angoissant. Les deux hommes se faisaient face dans un duel silencieux à la Sergio Leone. Sauf que l’un avait l’ascendant psychologique sur l’autre, puisque l’un faisait son boulot, et que l’autre n’avait aucune raison de se trouver là.

- Qu'est-ce que tu fais ici ?

En voilà une bonne question ! Aki sait très bien que rien de ce qu’il pourra dire ne sera recevable aux yeux du pion. Alors comment présenter la chose ? Comment justifier son intrusion pour en prendre le moins possible pour son grade ?

- Tu es censé être au réfectoire, Aki, non ?

Le surveillant lui met un petit coup de pression. Apparemment, les quelques empoignades qu’il a effectué par-ci par-là l’ont fait connaître auprès des “autorités”. En gros, mieux vaut ne pas trop jouer au con cette fois-ci, vu que sa réputation de garçon un peu… vif... risque de ne pas jouer en sa faveur. Pourtant, Aki prend son air le plus innocent possible et joue ouvertement la carte du foutage de gueule. Cela aurait au moins l’avantage de gagner un peu de temps pour réfléchir à sa véritable explication car pour le moment, il n’en a aucune à fournir sans mentionner le nom d’Asuka ou de sa harceleuse..

”J’me suis perdu...”

Passera ? Passera pas ? Un peu d’humour ne fait jamais de mal… à ce qu’on prétend. Reste à vérifier si le grand danois est d’accord avec ça.
Il est sûrement l’heure du rendez-vous avec Mana. Sauf que la petite vipère a dû rester dans l’ombre en entendant la voix du surveillant. Et du coup, Aki est certainement grillé de ce côté là aussi. Si elle sait qu’il a fouillé dans sa chambre, que fera t-elle ? Aki ne craint pas pour lui, peut-être à tort, mais ce sont les retombées que cela pourrait avoir sur Asuka qui l’inquiète davantage. Alors Aki décide de changer d’attitude envers le surveillant. Il soupire d’un air coupable, se masse la nuque et dit d’un ton plus humble, tout en entraînant le pion sur une fausse piste :

”Écoutez, je sais que c’est interdit mais “le cœur a ses raisons que la raison ignore”, non ?”

Jouer la carte de l’amoureux le rendait malade ! Surtout si le pion va croire à ses dires. Amoureux de cette Mana ? Ieurk ! Elle a peut-être l’air d’un ange mais elle est tout l’inverse. Sa perversité, son hypocrisie et sa lâcheté ont tout pour rebuter Aki. Quand à l’autre locataire de la chambre, il ne connait même pas son nom. Alors impossible de prétendre quoi que ce soit au sujet d’une inconnue.

”J’voulais juste déposer quelque chose pour quelqu’un. Lui faire savoir… que j’existe...” dit-il en prenant un faux air découragé.

Et là, Aki remarque sa première bourde. Ou plutôt la seconde puisque sa première erreur avait été de venir ici et de se faire surprendre. Mais là où il sent qu’il a dit une connerie, c’est sur cette histoire de déposer quelque chose. Il n’y a rien sur lui qui puisse corroborer ses dires, et rien dans la chambre. Pendant une fraction de seconde, il pense à l’argent et se demande s’il pourrait prétendre que c’est lui qui a apporté ça, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Alors pour le moment, il ne dit rien de plus. Peut-être que le rôle du jeune amoureux suffira à attendrir le surveillant et à le tirer d’affaire. Qui sait ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
Somun Jorgensen

Messages : 107
Âge : 23

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club d'Informatique
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Sam 19 Jan - 16:47


Retrouver son nom avait été un coup de chance mais Somun savait que c'était un bon point pour lui. Aki devait avoir la pression, si le danois voulait qu'il ne recommence pas ses conneries. Sauf que celui-ci afficha un air innocent en disant qu'il s'était perdu... Dans un autre contexte, Somun aurait rit. Mais là non. C'était juste du foutage de gueule et une manière de dire “Tu me fais pas peur”, et ça ne lui plaisir pas. Il fronça les sourcils en l'observant, avant de lui répondre sur un ton accusateur.


- Me fais pas perdre mon temps et arrête de dire des conneries.


Il voulait rentrer chez lui et dormir, pas surveiller des lycéens récalcitrants comme celui-là. D'ailleurs Aki finit par changer de ton, avec un air plus coupable. Il se disait peut-être enfin que ce n'était pas forcément une bonne idée de tenir tête à un pion comme l'aurait fait Joná. Bien ! Ils avançaient. Et Somun le laissa s'expliquer... Et apparemment c'était une histoire de coeur. Mignooon. Ou pas. C'était le genre de chose dont il aurait lui-même été capable, avant, même s'il n'aurait jamais osé transgresser les règles. Mais maintenant il trouvait ça... con ? Nan, pas con. Juste... il n'était pas capable de l'expliquer. Peut-être que c'était juste un vieux con parce qu'il était frustré de n'avoir connu aucune relation de plus de quatre mois. MAIS ! Ça n'était pas le sujet.


- Je peux comprendre l'idée mais ce n'est pas pour ça que tu dois enfreindre les règles du pensionnat tu sais ? Tu pourrais avoir des gros soucis si tu te fais trop remarquer.


Il décida d'essayer d'être un poil conciliant, mais ce n'était pas simple. Après tout, qui disait qu'Aki ne mentait pas ? Ce qu'il disait était complètement crédible mais en même temps c'était le genre de chose que n'importe qui pouvait inventer dans ce genre de situation. Il fallait qu'il trouve un moyen de le coincer pour s'assurer de ce qu'il disait. … du coup il n'allait pas être conciliant, en fait. Il se passait trop de choses dans la tête de Somun et c'était une des premières fois qu'il avait ce genre de cas à gérer en tant que surveillant.


- Tu aurais pu poser ça dans son casier, le faire passer par quelqu'un, profiter qu'elle soit occupée pour le mettre dans son sac... je ne sais pas moi, il y avait des tonnes de possibilités ! Alors pourquoi en choisir une où tu étais presque sûr de te faire attraper ?


Et voilà qu'il donnait des idées alors qu'il n'avait jamais eu ce genre de courage. C'était ironique. Mais bon, le danois avait vu ça dans tellement de films, de séries et de jeux qu'à force, il se disait que c'était courant de dévoiler ses sentiments en planquant des choses vers les gens... D'ailleurs Aki avait planqué quoi ? Demander pouvait être... un peu étrange, s'il ne mentait pas. Il rentrait dans sa vie privée. Mais s'il mentait, il n'allait rien avoir ? A moins qu'il ait dérobé un objet et face semblant de l'offrir... Ca valait le coup d'essayer.
Il jeta un coup d'oeil derrière Aki, vers les lits, pour voir s'il y avait quelque chose ressemblant à une enveloppe ou un cadeau. Et comme il ne vit rien, il se permit de poser la question qui allait peut-être lui permettre de le démasquer. Ou de passer par un voyeur. Au choix.


- C'est quoi que tu veux lui donner, une lettre ?

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Lun 21 Jan - 10:37




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image

Au départ, la carte du pauvre étudiant amoureux qui veut se déclarer a l’air de fonctionner. Le pion semble baisser sa garde, et son ton compréhensif est encourageant. Mais le viking est loin d’être idiot. Et lorsque Jorgensen commence à raisonner, Aki sent que ça risque de mal tourner pour lui.

Tu aurais pu poser ça dans son casier, le faire passer par quelqu'un, profiter qu'elle soit occupée pour le mettre dans son sac... je ne sais pas moi, il y avait des tonnes de possibilités ! Alors pourquoi en choisir une où tu étais presque sûr de te faire attraper ?


*Pas bon ça ! Il commence à me faire chier le viking !*

- C'est quoi que tu veux lui donner, une lettre ?

*Pas bon du tout !*

Il faut vite trouver quelque chose. Aki est dans une situation délicate. Et il n’est pas aussi facile d’élaborer un mensonge crédible que de mener l’enquête pour démasquer la vérité. Là-dessus, Jorgensen avait un avantage certain. De plus, ce n’est pas évident de faire tourner ses neurones à plein régime quand on a un regard perçant braqué sur soi.

”Oui mais… J’crois que je l’ai oublié dans ma chambre...” dit-il sur un ton peu convaincu et donc peu convainquant. Mais quitte à passer pour un loser, autant y aller hein ! Déjà qu’il passe pour le mec pas doué qui vient en douce et qui se fait surprendre, si on ajoute l’oubli de la lettre qu’il était supposé déposer là, il passe franchement pour un abruti. Et ça, finalement, c’est trop, beaucoup trop pour l’orgueil inaltérable d’Aki. De toute façon, il le voit dans l’oeil qui le fixe qu’il n’est pas crédible ! Alors pour la seconde fois, il change complètement d’attitude et cette fois, on sent une sorte de hargne qu’il camouflait au départ. Une hargne qu’il réservait à cette foutue saloperie de Mana.

”Bon okay ! J’suis pas là pour ça du tout !”

Pendant un instant, il se tait et regarde le pion droit dans les yeux. Dans son regard, il y brûle une détermination qui frise le défi. Pendant ce laps de temps, il tente d’étudier la réaction prochaine de ce surveillant à qui on ne peut pas jouer de la flûte sans en subir les conséquences. Mais ce regard droit et intense ne cille pas. Le pion attend la suite, fermement.

”Je suis venu vérifier un truc. Et j’ai eu ma réponse. Si vous faisiez votre boulot on en serait pas là !”

Aki rate une respiration à la fin de cette phrase. Ces derniers mots lui ont échappés. Il n’avait aucunement l’intention d’accuser qui que ce soit, mais trop tard. La bourde est très négative, car il ne peut rien espérer en se mettant le viking à dos. Mais orgueil, encore et toujours, le voilà qui assume sa troisième connerie en regardant le surveillant droit dans les yeux, d’un air de dire, “vas-y déchaine toi, je suis prêt, j’t’attends !”. Mais en son fort intérieur, ce qu’il se disait véritablement ressemblait plutôt à :

*Mana, si je te chope, tu vas manger ! Si je me fais épingler à cause de toi, j’te bute !*

Aki sait combien la situation est délicate. Mana est une élève modèle, en apparence parfaite, et qui a le staff de l’académie dans sa poche. Presque personne ne sait quelle sale petite perverse elle est et quels actes minables elle pratique et fait pratiquer sur Asuka. Y a t’il d’autres victimes ? Aki n’en sait rien, tout comme le fait qu’il ne sait pas si finalement, Asuka lui a dit la vérité. Aki doute légèrement d’un coup. Et s’il se trompe ? Là, il risque gros effectivement. Pourtant, cette somme d’argent est bien concrète. Alors d’où vient t-elle ?

”Vous devriez p'têtre jeter un coup d'oeil sous cet oreiller.” dit-il en pointant le lit de Mana d'un geste du menton.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
Somun Jorgensen

Messages : 107
Âge : 23

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club d'Informatique
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Lun 21 Jan - 15:03


Aki répondit qu'il l'avait oublié dans sa chambre... sur le ton le moins crédible possible. Somun fronça les sourcils en se rendant compte qu'il avait vu juste. C'était seulement un bon gros mensonge qui aurait pu passer s'il n'avait pas eu envie de faire son boulot, disons. Le danois s'approcha, près à venir vérifier qu'il n'avait aucun objet volé sur lui, avant qu'Aki change radicalement d'attitude. Somun se figea, surpris par ce changement innatendu.


- Bon okay ! J’suis pas là pour ça du tout !


Aki semblait soudain bien remonté, et Somun eut l'impression de se voir lui-même lorsqu'on mettait à mal son égo. Il prit cela comme une petite victoire mais se refusa à le montrer, attendant la suite. “Vas-y Aki, défoule-toi un coup, ça fait toujours du bien de gueuler”. Il avait pensé cette phrase, mais le lycéen semblait devenir également plus hargneux. Comme s'il cachait ça depuis le début. Il en voulait à quelqu'un ? Bizarre. En tout cas Somun n'aimait pas son air de défi et continuait de soutenir son regard sans flancher.


- Je suis venu vérifier un truc. Et j’ai eu ma réponse. Si vous faisiez votre boulot on en serait pas là !
- Pardon ?


Il n'avait pas aimé. Pas du tout même. Il plissa légèrement les yeux en observant le lycéen. Pour qui se prenait-il ? Le directeur ? Et Aki ne semblait même pas s'en vouloir. Il continuait de le défier du regard, attendant la répartie du pion. Somun n'avait aucune idée d'à quoi il jouait ou même pourquoi il disait ça, mais sa fierté était blessée et il comptait bien la réparer. Par un moyen ou un autre.
Il franchit les quelques pas qui le séparaient du lycéen et le toisa. Il voulait mettre un poil plus en valeur leur légère différence de taille, et quoi de mieux pour ça qu'être vraiment en face ?


- Je n'ai aucune idée d'à quoi tu joues Aki, mais je n'aime pas ça du tout. Je te trouve à roder dans la chambre de quelqu'un, tu me mens, et maintenant tu remets en cause mon boulot ? T'as pas mieux à faire que de te foutre un pion à dos, sérieusement ?


Il voulait retrouver sa fierté, faire ravaler la sienne à Aki, mais il voulait rester... pro'. Pas question d'agir comme un enfant, même s'il en avait furieusement envie. Il trouvait plus intéressant de pointer au lycéen son tord plutôt que d'entrer dans un tournoi de tennis avec lui. Somun savait parler mais il n'avait pas la meilleure répartie du monde. Et puis il était en position de force, autant la conserver plutôt que de tomber aussi bas qu'Aki.
Puis Aki lui donna une indication à laquelle Somun ne s'attendait pas. Il pointait le lit d'une des élèves, en lui disant de vérifier sous l'oreiller. Ca ressemblait énormément à une technique pour détourner son attention et filer dès que le pion aurait le dos tourné. Alors le danois lui attrapa le poignet, sans ménagement.


- Très bien mais tu restes là.


Il s'approcha du lit, souleva l'oreiller et... hein ?
Il lâcha le lycéen sous la surprise et ramassa l'argent. Il y avait quoi, une vingtaine de billets ? Et en tout, ça faisait une sacré somme. Il le savait même en ayant pas encore passé beaucoup de temps au Japon. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ? Et puis c'était le lit de qui ? Ca aurait pu l'aider à comprendre ! Mais il aurait l'air con de montrer à Aki qu'il ne savait même pas dans quelle chalbre il l'avait surpris ! Mais bon, là c'était le lycéen qui avait les réponses. Alors Somun décida de se calmer, obervant l'adolescent avec un regard appuyé.


- Explique moi ça. Cet argent. D'où il vient ? Et pourquoi tu es au courant ?


La première chose qui lui vint à l'esprit était une histoire de trafic. Aki pouvait accuser quelqu'un pour se dédommager lui-même. Mais ça paraissait quand même assez incroyable, alors Somun attendait une justification du lycéen. La situation commençait à vraiment devenir compliquée et le danois avait rarement été aussi sérieux dans son boulot...

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Mer 23 Jan - 21:37




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image
Jorgensen commence à monter en pression. Aki le voit, le sent, mais étant lui-même bien remonté, il ne sait pas comment désamorcer la situation. Une situation plutôt bloquée entre deux mecs un peu trop fiers qui se font face. L’armoire à glace a l’avantage physique. Un avantage dont il n’hésite pas à se servir en toisant Aki de toute sa hauteur. Mais Aki ne baisse pas les yeux. Il n’est pas du genre à se défiler sur ce terrain là. Et même si un jour, un mec plus grand et plus fort que lui, comme ce Jorgensen, en venait à utiliser la force contre lui, Aki serait trop fier pour abdiquer. Quitte à s’en prendre plein la gueule. Toujours cette même histoire de rond dans un carré, à l’image du caractère d’Aki, sans doute le plus têtu des gamins de 17 piges !

De plus, il sait que Jorgensen n’en viendra pas aux mains avec lui. Tout ceci n’est que de l’intimidation. Donc ouais, ça fout mal à l’aise de se faire surplomber par un géant avec des mains comme des pelleteuses mais pour le moment, il n’y a pas de quoi perdre son sang froid. Sauf que cette force, Aki la sent bien dans la poigne de fer qui se referme sur son poignet et cette traction de dingue qui l'entraîne vers le lit en question.

- Très bien mais tu restes là.

La vache ! Cette facilité avec laquelle Jorgensen l’a tiré à lui comme une poupée de chiffon ! Aki n’a pas aimé. Son orgueil lui dicte de se dégager immédiatement de cet étau. Alors il fait un grand mouvement vif avec son bras captif. Et là, seconde humiliation ! La poigne enserre toujours son poignet. Son geste n’a servi à rien d’autre qu’à faire bouger le bras du pion. Aki ronge son frein et serre les mâchoires. Ce geste était inutile d’ailleurs puisque le viking fini par le lâcher tandis qu’il découvre, abasourdi, l’argent sous l’oreiller.

- Explique moi ça. Cet argent. D'où il vient ? Et pourquoi tu es au courant ?

Mais là, problème : Si Aki se met à dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, il risque de foutre sa pote Asuka dans la merde, alors qu’elle y ai déjà bien assez. D’un autre côté, s’il ne dit rien, c’est lui qui va se retrouver en grosse galère. Alors que faire ? Le regard vif et profond du Danois ne le quittait plus. La réponse était vivement attendue !

*Désolé Asuka, je vais faire ce que je peux...*

”Cette fille, Cette… Mana Nakumo, elle se livre à un petit jeu qui rapporte bien.” commence t-il en ne parvenant pas à cacher son énervement. Mais cette fois, l’énervement revient vers la miss Nakumo, et non sur le surveillant.

”Elle s’y adonne avec passion...” ajoute t-il cyniquement. ”J’ai entendu beaucoup de choses sur le compte de cette Nakumo. Comme elle fait ça en douce, et que ça fait du tort à … quelqu’un, j’voulais vérifier si c’était vrai.”

Aki se tait pour ne pas prononcer le nom d’Asuka. Il lui a promis de n’en parler à personne à condition qu’elle fasse le nécessaire pour se sortir de là. Et lui, de son côté, a promis de la protéger de cette raclure. Il s’y emploi en ce moment même !

”j’voulais trouver… j’sais pas moi. des preuves. Et j’ai trouvé ça.”

Aki regarde le surveillant qui écoute silencieusement, les sourcils froncés, les explications du lycéen. Mais cette somme d’argent est-ce réellement une preuve aux yeux de Jorgensen ?

”J’imagine que vous ne me croyez pas ?”
dit encore Aki sur un ton proche du défi. Après tout, pourquoi est-ce qu’on le croirait lui, une forte tête, accusant l’une des meilleures, voire même LA meilleure élève de l’académie ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
Somun Jorgensen

Messages : 107
Âge : 23

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club d'Informatique
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Jeu 24 Jan - 20:43


Aki tenta de se libérer mais Somun ne lui en tint par rigueur. Réaction normale pour toute personne qui se faisait surprendre en se faisant choper le poignet. Mais il le tient bien, du moins jusqu'à trouver l'argent et qu'Aki commence à expliquer ce mystère. Il semblait bien plus “vrai” que précédemment. Il ne mentait peut-être pas, cette fois, lorsqu'il affirmait qu'une élève... quoi, faisait chanter quelqu'un ? Ou plusieurs personnes ? Le lycéen semblait agacé, voire énervé, et une sorte de colère froide l'animait. Même Somun, qui n'était pourtant pas le mieux placé pour reconnaître les émotions des autres, pouvait sentir que le jeune homme en face de lui était... vraiment énervé contre cette Mana Nakumo.
Le danois connaissait ce nom. Il était souvent dans les conversations des profs lorsqu'ils parlaient des élèves. Elle était souvent citée en exemple, de part ses notes, son attitude exemplaire... pas une seule fois son nom était tombé sur le bureau de Somun. Pas même pour une absence ou un retard de quelques secondes. Elle se faisait discrète. Ce qui rendait Aki difficile à croire. TRES difficile à croire. Pourquoi une élève à qui tout souriait irait mettre en danger sa scolarité, voire même pire si le chantage était avéré ? Elle risquait peut-être même la prison, ou son équivalent pour mineur !


- Tu te rends compte de ce que tu es en train de dire Aki ? C'est vraiment grave comme accusation.


Aki disait avoir voulu trouver des preuves, qu'il aurait finalement eu avant de tomber sur Somun. Sacré coïncidence quand même, c'était pas de chance hein ? Somun essayait de faire le tri de toutes les hypothèses qui lui venaient à l'esprit, gardant un visage fermé et une expression autoritaire. Hors de question qu'Aki voie un point faible et en profite pour continuer à tisser ce mensonge, si s'en était un.
Somun l'observa, alors qu'Aki reprenait son ton affreusement agaçant en lui demandant s'il le croyait. Le lycéen pensait vraiment être crédible en ayant un ton de défi juste après avoir accusé une élève ? Quand on voulait faire pencher la balance en sa faveur, la moindre des choses était d'être un minimum coopératif avec la personne en face ! Somun tiqua de façon visible, en arborant un sourire le temps d'une courte seconde. Le genre de sourire qui signifie qu'on en a marre qu'on se moque de soi. Le genre de sourire que Somun avait lorsqu'il parvenait enfin à vaincre un ennemi dans un de ces jeux à la Dark Souls ou à la Monster Hunter.


- Je viens de te trouver dans une chambre, connaissant la planque d'une sacré somme d'argent. Tu me parles sur un ton que tu devrais tout de suite oublier face à un surveillant, et tu accuses l'une des meilleures élèves alors que tu n'es pas toi-même particulièrement connu pour ton sérieux et ton calme. Ca ne te parait pas normal, que j'ai d'énormes doutes ?


En plus, il avait remarqué qu'Aki n'avait pas donné le nom de la victime de ce soit-disant chantage. “Quelqu'un”, avait-il dit. Facile de ne pas tout dire lorsqu'on mentait. Et facile de donner un nom rapidement, sans trop réfléchir, si jamais Somun le lui faisait remarquer. Le danois ne quittait pas le lycéen des yeux, cherchant à comprendre le fin mot de l'histoire. Si tout ça était un mensonge, alors d'où venait l'argent ? Et pourquoi Aki serait-il ici, dans la chambre d'une des meilleures élèves ?
La seule raison qui lui vint à l'esprit était que le lycéen était lui-même le maître chanteur de Mana, et qu'il venait récupérer son “du”. Mais... c'était peu crédible. Quelqu'un qui subissait un chantage aussi important ne pouvait pas être aussi bien dans ses baskets et ne pouvait pas continuer à assurer d'aussi bonnes notes, Somun en était certain. Alors quoi ? Aki avait raison ? Et l'une des meilleures élèves était à ce point une ordure ?
Le directeur n'allait pas du tout aimer cette histoire. Vraiment pas. Ca faisait tâche dans la belle notoriété de l'académie Yokuboo. Somun craignait les répercussions que ce genre de nouvelles allaient avoir sur lui. Lorsque sa mère avait enchaîné les petits boulots au Danemark, quand il était petit, elle avait subi les foudres d'une patronne. Sa mère n'avait rien fait, mais elle avait été licenciée alors que la faute venait d'une autre personne. Une manière de se défouler. C'était pervers, mais c'était presque... compréhensible. Enfin non. C'était horrible de faire encaisser à quelqu'un d'autre.

Tout comme il devait être horrible d'être la victime d'une maître chanteuse que tout le monde voyait comme un petit ange, et que personne ne nous croyait lorsqu'on racontait notre histoire.
Le visage de Somun changea soudainement lorsqu'il se fit cette réflexion. Il se rendit compte qu'il fixait l'argent à nouveau, et son visage se radoucit lorsqu'il passa son regard sur Aki. “Coopère Aki, c'est le moment si tu veux vraiment tirer quelqu'un de là.”


- Je veux bien te croire, Aki. Vraiment. Mais je vais avoir besoin de plus de preuves. Tu as le nom de la personne à qui Mana fait du chantage ? J'en ai besoin si tu veux que je te crois. Et je pourrais même aider à résoudre ce soucis ! C'est ça mon boulot ! Je peux pas surveiller tout le monde en permanence, j'ai besoin qu'on m'explique les choses aussi.


Il le regardait droit dans les yeux, sincère et sérieux.
Maintenant, il était determiné à résoudre ce problème au plus vite.
Si Aki s'était moqué de lui, Somun allait exploser.

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Dim 27 Jan - 21:14




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image
- Tu te rends compte de ce que tu es en train de dire Aki ? C'est vraiment grave comme accusation..

Rien qu’à cette phrase, à ce ton et ce visage, Aki avait sentit que la partie était perdue d’avance. Le pion n’allait pas le croire. C’est pour ça qu’il avait eu ce ton de défi parce qu’Aki s’était douté qu’il ne serait pas cru.

- Je viens de te trouver dans une chambre, connaissant la planque d'une sacré somme d'argent. Tu me parles sur un ton que tu devrais tout de suite oublier face à un surveillant, et tu accuses l'une des meilleures élèves alors que tu n'es pas toi-même particulièrement connu pour ton sérieux et ton calme. Ca ne te parait pas normal, que j'ai d'énormes doutes ?

Là, Jorgensen marque un point. l’expression du visage d’Aki change, et il hoche la tête pour marquer qu’il comprend. Il s’y est très mal prit, et il va certainement en payer les pots cassés. Il finit par baisser les yeux. Il attend la suite sans optimisme, pensant qu’il va prendre cher. Il serre les poings, il serre les dents, se demandant s’il n’a pas une dernière carte à jouer pour rétablir la vérité et faire en sorte que la justice tranche pour la bonne cause, et non à la faveur de l’autre petite conne. Pas question qu’elle s’en sorte si facilement. Mais aucune idée ne lui vient. C’est rageant, mais tant pis. Il s’y est très mal prit et doit au moins assumer ça. De toute façon, il n’a pas d’autres preuves contre cette fille. Il n’a rien dans sa manche puisqu’il ne fait que commencer à la traquer. À part Asuka, sa victime, personne n’est au courant de cette histoire. D’un coup, il se sent débordé par les évènements. Seul contre tous. Ce pion ne va pas le croire, évidemment. Surtout sur de simples paroles, alors que lui, celui qui accuse, se trouve lui-même dans une posture délicate. Il est en tort et il voudrait qu’on l’écoute ? Démentiel ! Peine perdue ! Pourtant, une lueur dans l’obscurité se fait entrevoir lorsque la voix du surveillant s’élève à nouveau :

”- Je veux bien te croire, Aki. Vraiment. Mais je vais avoir besoin de plus de preuves. Tu as le nom de la personne à qui Mana fait du chantage ? J'en ai besoin si tu veux que je te crois. Et je pourrais même aider à résoudre ce soucis ! C'est ça mon boulot ! Je peux pas surveiller tout le monde en permanence, j'ai besoin qu'on m'explique les choses aussi.”

C’est aussi inattendu qu’inespéré. Le ton de l’armoir à glace à changé. Le visage aussi. Aki l’observe, incrédule. Il existe vraiment cet espoir ? L’espoir d’être écouté, compris ? Mais pour ça, il va devoir donner le nom de la victime. Et ça, c’est trahir sa promesse. Aki passe sa main sur sa nuque, très embarrassé de ce dilemme. Il réfléchit puis soupir.

”J’peux pas m’sieur. J’ai promis que je trahirai pas la confidence qu’on m’a faite. J’comprends que c’est grave, qu’il faut que ça s’arrête, mais déjà que j’me sens mal d’avoir balancé cette nana, si en plus je manque à ma parole…”

Tout d’un coup, Aki se sent vidé, épuisé par le stress de cette situation avec le surveillant. C’est comme un bras de fer mental. Et comme la tension semble légèrement s’étioler, Aki sent la fatigue le saisir. Mais la tension est toujours là et continue de tendre ses muscles. Bref, il a besoin de s’asseoir pour réfléchir. Il dit sur un ton calme, presque de confidence :

” J’voulais pas la dénoncer comme ça. Je voulais… régler les choses à ma manière, trouver des preuves, et … j’sais pas. Lui faire suffisamment peur pour qu’elle arrête ça.”

Il se passe la main sur le visage, réfléchit encore un instant à ce que lui a dit le surveillant et comprend qu’il n’a pas le choix. S’il veut aider Asuka, il doit parler. Sinon, rien ne s’arrêtera et cela risque d’empirer pour elle. Il veut plus que tout la sortir de l’impasse. Elle ne va pas bien et ses idées noires vont finir par l’engloutir. Il ne veut pas baisser les bras et accepter que le pire arrive. Alors après un nouveau soupir et un regard focalisé sur le sol si propre de cette chambre de filles, il finit par dire à demie voix :

”Elle raquette Asuka Tsuno. Une autre fille de seconde année. J’ai appris ça par hasard en discutant avec elle autour d’une toile qu’elle avait peinte.”

Rien qu’en repensant au tableau, Aki repris de la vigueur et de la hargne, à nouveau prêt à en découdre avec cette foutue salope !

”Asuka a peint une fille agonisant dans la neige, les poignets ouverts. Et cette fille, c’était son portrait craché ! J’sais pas si vous vous rendez compte ! Asuka Tsuno commence à penser à mettre fin à ses jours parce que Mana Nakumo la raquette, l’humilie, la frappe, la fait frapper et la persécute tous les putains de jours qu’elle passe dans cette école ! ”

Conscient de son nouvel emportement, et espérant que cela ne lui portera pas préjudice, Aki ajoute, la voix cassée :

”Désolé. Quand j’imagine la vie d’Asuka en ce moment, j’ai… j’ai... envie d’étrangler cette garce.”

Il lève soudain les yeux vers le surveillant et précise :

”Mais c’est pas ce que je suis venu faire hein !” dit-il avec un rire nerveux. ” Je savais qu’elle n’était pas dans sa chambre. Je voulais trouver une preuve, et j’ai trouvé cet argent… Mais ça m’avance à rien finalement. Qu’est-ce qu’on peut faire m’sieur ? ”

Aki espère vraiment que cette fois, il sera cru. Il a été honnête, mais comment être crédible après un début d’explication aussi catastrophique ? Jorgensen : Allié ou obstacle ?...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
Somun Jorgensen

Messages : 107
Âge : 23

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club d'Informatique
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Mer 30 Jan - 20:58


Aki a l'air surpris du revirement de situation et Somun ne peut que le comprendre. Il s'était lui-même rendu compte que son attitude avait changé en un clin d'oeil, passant de l'autorité en train de reprendre un élève à bien plus bienveillant et prêt à aider une élève qui avait de sacrés gros problèmes. Le danois refusait de ne pas creuser dans ce soucis et et de sortir un « Il faut l'ignorer », ou un de ces « si tu fait pas gaffe à elle, elle finira par arrêter ». C'était con comme conseil. Si c'était si simple, les gens ne demanderaient pas conseil.
Aki lui expliqua qu'il ne pouvait pas donner de nom, par promesse, et le lycéen avait l'air complètement vidé. Ca devait lui faire du bien de ne pas garder tout ça pour lui. Somun observa son air épuisé et se fit aussitôt la réflexion que tout ça n'était clairement pas un mensonge. C'était impossible de feindre aussi bien, et il était à peu près sûr qu'Aki n'était pas connu pour ses talents d'acteur. Mana faisait bien chanter quelqu'un. Mais qui ? Sans cette réponse, enquêter allait être compliqué. Somun était attentif à tout ce qu'Aki allait lui réveler.

Le lycéen s'était assis, continuant de parler. Il avait essayé de régler ça tout seul et Somun ne pouvait lui en vouloir. Il était du genre à vouloir régler ce genre de soucis tout seul. Mais là, c'était compliqué sans aide extérieur. Le danois hocha la tête et s'assit face à Aki avant de prendre la parole, sur un ton confiant et plein de bienveillance.


- Je t'en tiens pas rigueur. Je suis pas là pour te tendre un piège. On va faire en sorte de régler ça ensemble. Je n'en parlerais pas au directeur si je n'en ai pas besoin. Enfin... je serai bien obligé de le lui dire un jour, mais pas tant que ça sera d'actualité. Par contre il me faut le nom.


Il l'observait, mais Aki avait la tête baissée et fixait le sol. Il avait l'air détruit par cette affaire, où il semblait ne pas être directement impliqué. Somun revit quelques-uns de ses amis, qu'il avait vu dans le même cas, et fut heureux de se dire que le lycéen ne gardait pas ça pour lui et acceptait de se confier. C'est que le danois savait à peu près instaurer la confiance. Ca allait aider pour résoudre ça.
Heureusement, Aki donna enfin le nom de la personne concernée. Asuka Tsuno. Ce nom ne lui disait pas grand chose mais Somun était très loin de connaître tout le monde... Par contre, le portrait qu'Aki en faisait était terrible. Une fille en pleine dépression. Le danois grimaça en sentant son cœur se serrer. C'était le genre de chose qu'il ne souhaitait à personne. Aki en avait la voix cassé, et s'excusa de son emportement, riant nerveusement en finissant ses explications. Il avait l'air vraiment bousculé par tout ça. Depuis quand cette histoire traînait-elle ?


- Ce que je te propose c'est que tu gères Asuna de ton côté. Je pense qu'elle pourrait prendre peur si un surveillant s'en mêlait, et elle risque de t'en vouloir de m'avoir donné son nom. Si elle le souhaite je pourrais parler avec elle. Il le regarda, espérant qu'Aki allait pouvoir se reposer un peu. Toi, tu as besoin de souffler. De prendre un peu de recul. Je vais faire de mon mieux pour Mana. La coincer, n'importe quoi. Tu connais un peu sa façon de faire ? Si elle a un lieu en particulier?


Sur ce, il se releva et souleva l'oreiller pour récupérer l'argent. Il avait une petite idée derrière la tête.


- Je vais mettre ça dans une enveloppe. Comme ça Mana se demandera où c'est. Et dès demain j'irai la voir pour lui mettre ça en face. Inutile qu'elle accuse Asuna, je la coincerais avant. Le stress devrait permettre de la faire avouer plus facilement.


Même s'il se doutait que quelqu'un comme cette Mana était une as de la manipulation. Il allait devoir faire attention à ne pas se faire avoir par cette fille, ne pas la croire si elle trouvait une explication farfelue. Somun croyait Aki, il ne voulait pas le trahir parce qu'il était incapable de distinguer un mensonge de la réalité.

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Jeu 31 Jan - 14:50




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image
Lorsque Jorgensen lui pose la question du mode opératoire de Mana Nakumo, la raquetteuse, Aki se trouve tout con. Il met deux ou trois secondes pour lui répondre qu’il n’en sait rien. Avant cette minute, il ne s’était même pas posé la question. Asuko lui avait dit que Mana la harcelait et lui extorquait beaucoup d’argent chaque jour, mais il ne sait rien de plus. Sur le moment, il se trouve débile de ne pas avoir plus d’information et de s’être lancé dans cette histoire comme un chevalier part en croisade. Sans se poser plus de question. Il a cru Asuka sur parole. La jeune fille n’est plus que l’ombre d’elle-même, alors son histoire a sonné terriblement véridique. Aki sait qu’elle n’a pas menti et que tout ceci est vrai. Il en a l’intime conviction. Et concrètement, cette somme d’argent ne serait pas là si Mana ne faisait pas sa récolte journalière.

”Tout ce que je peux dire c’est qu’apparemment, Mana n’est pas la seule dans le coup. La plupart du temps c’est elle qui prend l’argent, mais les coups et les crasses, elle en fait faire par d’autres. Mais je n’ai le nom que d’une seule autre élève, et elle n’est plus là. Elle est partie dans un autre établissement. ”

”- Je vais mettre ça dans une enveloppe. Comme ça Mana se demandera où c'est. Et dès demain j'irai la voir pour lui mettre ça en face. Inutile qu'elle accuse Asuna, je la coincerais avant. Le stress devrait permettre de la faire avouer plus facilement. ”

Aki se sent soudain mitigé face à tout ça. D’un côté il culpabilise d’avoir manqué à sa promesse de n’en parler à personne et de protéger Asuka tout seul, mais de l’autre, il se sent incroyablement soulagé d’avoir un allié contre cette vermine de Mana. Car l’affaire est bien trop grave pour ne pas en référer aux autorités de l’école.

”C’est mal vu si je vous dit que pour la première fois de ma vie, j’ai une irrémédiable envie de frapper une fille ? La gifler avec un bon aller-retour, lui écraser sa gueule contre un arbre, la balancer sous une bagnole...”

Toute la hargne que Aki n’avait pas pu exprimer lors du suicide de sa mère ressort d’un seul coup contre cette figure du mal que Mana incarne à ses yeux. Heureusement assez mature, il se reprend rapidement :

”Je le ferai pas hein. Mais y’a vraiment des coup de boule qui se perdent...”

Pour chasser la tension de ses épaules, Aki hoche curieusement la tête pour faire craquer sa nuque. Maintenant qu’il a mit Jorgensen au courant de cette histoire, il n’est plus seul à partager le fardeau d’Asuka. Cela lui fait du bien, alors ce n’est pas le moment de s’attirer l’antipathie en exprimant verbalement des pulsions violentes.

”Vous êtes sûr qu’elle va avouer ? Elle a l’air assez futée pour faire croire à tout le monde que c’est Sœur Thérésa en personne, alors je sais pas si elle va avoir assez de remords en elle pour abdiquer. Ces gens-là, même devant l’évidence, même pris la main dans le sac, ils ont encore l’audace de dire qu’ils n’y sont pour rien. ”

Toutefois, Jorgensen a l’air sûr de lui. Et il a deux avantages : Sa place de surveillant, et sa masse musculaire ! Si un mec comme lui vient mettre une grosse pression à quelqu’un, même un innocent serait capable de claquer des dents et de trembler des genoux. Et puisqu’il semblerait que Aki ait trouvé un allié de poids pour sortir Asuka de cette merde, il sent le besoin d’ajouter un mot. Mais c’est un mot qu’il emploi assez peu, et qui demande une bonne dose d’humilité. Il se sent tout gêné, mais il cherche un moyen de le sortir quand même. Car c’est important à ses yeux. Le pion doit certainement se demander ce qu’il a à soupirer comme ça et à gesticuler sur place. Mais au bout d’un moment, d’une voix basse, presque éteinte, Aki murmure.

”Merci m’sieur.”

Puis il relève bien la tête et se rend compte que même si son explication a été cru, et que tout semble rentrer dans l’ordre, il reste un point à éclaircir. Il demande d’une voix bien plus audible :

”Et qu’est-ce que je risque moi, pour être entré ici ?”

Et réalisant enfin qu'il se trouve dans le sanctuaire féminin de l'école, là où nul homme n'a le droit d'entrer, le temple secret qui fait tant fantasmer les élèves de son dortoir, Aki demande d'un ton plus leger :

"Oh, j'peux emporter un souvenir ?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
Somun Jorgensen

Messages : 107
Âge : 23

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club d'Informatique
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Dim 3 Fév - 21:06


De ce qu'en disait Aki, Asuna n'était pas la seule à souffrir de cette Mana. Personne n'avait osé en parler avant, vraiment ? Parler à quelqu'un d'extérieur à tout ça, un prof, un surveillant, c'était si dur que ça ? Somun avait mal au cœur en imaginant le nombre d'histoires qui devaient passer entre les mailles du filet si la scolarité faisait si peur que ça. Il n'avait jamais été dans un établissement aussi vaste en tant qu'élève, pourtant il avait connu plus d'une personne avec des problèmes et qui refusaient d'un parler.
Le lycéen ajouta qu'il avait envie de frapper Mana et Somun ne put retenir un rire amusé. Il n'était pas violent, mais il ne pouvait qu'approuver. Frapper ça pouvait défouler, surtout sur ce genre de personne. Mais il sembla se reprendre en précisant qu'il n'allait pas le faire, et le danois lui sourit, avec une petite once d'amusement qu'il ne pouvait cacher.


- J'peux comprendre, t'en fais pas. Je suis quelqu'un de pacifiste mais j'ai déjà eu envie de mettre des bonnes droites. Tant que tu ne le fais pas je peux rien te reprocher de toute façon !


Il était clairement nerveux, et cette hargne qu'il mettait pour résoudre le problème d'Asuna était touchant. Mais aussi assez curieux. Etre aussi attaché à s'occuper de quelqu'un qu'on connaît à peine était plutôt étrange. Peut-être qu'Aki avait connu ce genre de choses, et il refusait de laisser quelqu'un dans la même situation que ce qu'il avait pu connaître ?.. En tout cas, Aki partageait la même peur que Somun par rapport à Mana : si elle avait pu se faire passer jusqu'ici pour une élève modèle, elle devait être une sacré manipulatrice.


- J'ai une petite idée pour qu'elle se sente bien conne, si jamais elle refuse de l'admettre. Si elle accepte de s'expliquer, qu'elle prend ses responsabilités, tout se passera bien. Mais je sais me débrouiller avec les gens qui sont pas comme ça et qui n'admette pas même pris dans la main dans le sac, comme tu dis.


Disons qu'il avait une petite communauté derrière lui. Une communauté habituée à ses petits vlogs en milieu de journée, sans prévenir, et qui était fidèle au poste. S'il lançait un live, il savait qu'il y aurait au moins une centaine de personnes pour le suivre. Mana prendrait-elle vraiment le risque de nier l'évidence si son visage pouvait être connu sur internet ? Elle risquait d'avoir pas mal de soucis à son tour et...
Non. Il allait un peu loin. Pas qu'un peu en fait. Ce n'est pas parce qu'elle harcelait qu'elle méritait le même sort. Aussi affreuse fusse-t-elle, Somun n'avait pas le droit de lui infliger ça. Il secoua la tête pour chasser cette idée de la tête et chercha d'autres moyens, avant que la voix du lycéen ne le sorte de ses pensées. Un « Merci » que le danois devina réel, sincère. Et sans doute pas simple à dire vu le genre de caractère que semblait avoir Aki et la voix à peine murmurée qu'il avait eue. Le danois sourit en hochant la tête.


- C'est normal Aki. C'est mon boulot. Et même en dehors de ça, je refuse de laisser ce genre de choses arriver si je peux l'en empêcher.


Il le questionna alors, demandant avec un ton de voix à nouveau normal ce qu'il risquait pour avoir été surpris dans cette chambre. Somun n'y avait pas vraiment pensé, l'idée de le punir s'était envolée dès qu'il avait compris ce qu'il faisait ici.


- J'imagine que je devrais te mettre quelques heures de colle. Mais j'le ferai pas si j'ai confirmation que tout ça est bien vrai et que ce n'est pas un immense mensonge joué par l'acteur le plus talentueux que je connaisse. Il se releva du lit, avant de rire en l'entendant se détendre et demander à emmener un souvenir. Hééé Aki ? Comment tu veux que je fasse semblant de ne pas t'avoir pincé si tu piques des trucs aux filles ? Tu pourras mais faudra que tu sois discret, la prochaine fois ~


Il avait été le premier à faire l'idiot et à aller dans les chambres des filles avec ses amis quand il était plus jeune. Mais il n'allait pas oublier son rôle ici pour si peu ! Le danois reprit un air plus sérieux, quittant son sourire mais avec un visage toujours ouvert, loin d'être sévère.


- Pour cette fois tu ne risques rien, mais on est pas amis pour rien d'accord ? Ce n'est pas parce que je veux aider Asuna que tu peux tout te permettre, ne l'oublie pas. Allez, file !


Il lui indiqua la porte d'un mouvement de la tête. Il était à peu près sûr qu'Aki et lui aurait l'occasion de discuter à nouveau dans les jours qui arrivaient.

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
Aki Hotaba

Messages : 151
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Lun 4 Fév - 11:35




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image
Aki sent que Jorgensen prend les choses en main et le poids qu’il avait sur les épaules concernant cette histoire est en train de s'alléger considérablement. C’est comme si Aki venait de faire une course et de passer le relai à son co-équipier. Il peut commencer à souffler. Bon, il n’était pas prévu de se faire pincer dans les dortoirs des filles à la base, mais la situation s’est vite éclaircie et Jorgensen est un mec de confiance. Aki le ressent tout de suite. Et d’ailleurs, c’est un mal pour un bien. Si Jorgensen ne l’avait pas pincé, il n’aurait pas pu agir efficacement dans cette affaire.

Finalement, tout les deux se détendent et trouvent même de quoi plaisanter. Aki n’a pas de mal à imaginer un Jorgensen de son âge avec les mêmes lubies je jeunes mâles… Mais forcé de faire son boulot de manière crédible, le surveillant plaisante en lui disant simplement d’être discret dans son déli. Aki s’offre un franc éclat de rire, car il ne s’attendait pas à ça. Jorgensen est un homme bien, fiable, et en plus, il n’est pas le dernier pour la déconnade. Ce qui fait que Aki a beaucoup de chance d’être tombé sur lui. Il aime ça les personnes de sa trempe. Avec ce genre de lascar, on sait où on va, et c’est tant mieux.

”Peut-être une prochaine fois !” plaisante Aki en lui faisant un clin d’oeil complice. Bien sûr qu’il ne compte pas revenir dans le dortoir des filles sans une bonne raison. En tout cas, dans la chambre de Mana, c’est terminé. Rien que de savoir qu’il se trouve dans l’espace de cette pouf, ça lui donnerait presque la nausée.

”Je sais pas comment vous allez vous y prendre m’sieur, mais j’ai le pressentiment que vous la coincerez. Franchement c’est tout ce que je souhaite. Enfin non. C’est pas tout. Si elle pouvait se faire virer du bahut, je pense que ça soulagerait bien Asuka. Si c’est le cas, je pense même que je lui offrirait une bouteille de coca et on trinquera comme si c’était du champagne ! On vous gardera un verre. Vous viendrez trinquer ?”

invité à sortir par le surveillant Jorgensen, Aki répond par un hochement de tête et se dirige vers la sortie de la chambre. il jette un coup d’oeil dans le couloir. Personne. Dommage. Il aurait bien aimé croiser Mana pour lui ricaner à la gueule. Ou Asuka, pour lui faire comprendre que son calvaire allait probablement prendre fin rapidement. Mais il n’y a personne. Même pas une autre fille qui aurait pu faire monter sa côte en colportant que l’élève Hotaba n’a pas peur de franchir les interdits. Mais bon, a t-il réellement envie de se fabriquer une gloriole à 2 yens ?

Il entend Jorgensen refermer la porte de la chambre des filles derrière lui. Chacun prend une direction opposée dans le couloir. Aki se retourne mais le pion trace sa route sans un regard en arrière, comme s’ils ne s’étaient pas vus. Aki sourit, et reprend son chemin. Le sort d’Asuka est entre de bonnes mains, c'est certain.

FIN


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrusion (PV Somun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrusion [ Libre, mais pas plus de deux chats ]
» [Mission D] Intrusion nocturne
» L'intrusion de l'Ombre [PV Lïsa Guatile]
» [Ajilah] Intrusion involontaire. [TERMINE]
» Intrusion [MISSION SEKMET]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Pensionnat et clubs :: 1er étage - Pensionnat :: Chambres des filles-
Sauter vers: