Partagez | 
 

 Intrusion (PV Somun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 113
Age : 17
Profession : Lycéen 3e année

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Intrusion (PV Somun)   Ven 11 Jan - 15:07




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image

La nuit est tombée depuis quelques heures déjà en ce samedi de Janvier. Il est environ 19 heures et tout est calme dans la partie pensionnat de l’académie Yokuboo. Tous les demi-pensionnaires sont rentrés chez eux la veille pour leur week-end en famille, et la majorité des élèves pensionnaires se restaurent à la cafétéria. C’est le moment idéal pour Aki d’agir.

Après quelques jours d’une enquête en toute discrétion dans l’enceinte de l’académie, à chercher une certaine Mana Nakumo, Aki a réussit à obtenir une description physique de celle qui se fait bien trop discrète pour être honnête, et cerise sur le gâteau, un garçon de seconde année a pu lui fournir son numéro de téléphone. C’est grâce à ce précieux atout que notre lycéen de troisième année a réussi à envoyer un SMS à la miss Nakumo, dans lequel il prétendait avoir en sa possession des informations nouvelles et croustillantes sur Asuka Tsuno. Le rendez-vous avait été convenu pour ce samedi soir, 19h15 dans les dortoirs des filles.

Aki est venu en avance pour tenter de trouver la chambre de cette fille. Vêtu d'un sweat à capuche au motif de camouflage bleu, d'un pantalon type "battle" noir et de ses baskets noires bordées de rouge, il fait une reconnaissance des lieux, qui sont en tous points semblables au dortoir des garçons, mais en effet miroir. Quelques petits détails décoratifs varient ici et là mais c’est à peu près tout.
Une fois le numéro de chambre repéré, Aki jette un coup d’oeil à droite et à gauche du couloir, et pensant être seul, tourne la poignée sans trop y croire. Par une chance incroyable, la porte n’est pas verrouillée. Il l’entrebaille d’abord doucement, pour s’assurer qu’il n’y a personne, jette un nouveau coup d’oeil à l'extérieur et entre. Les rideaux ne sont pas tirés. Ainsi, la légère clarté de la demi lune lui permet de se diriger assez facilement dans la pièce. Aki commence par ouvrir les tiroirs des tables de nuit, sans savoir ce qu’il cherche précisément. Des infos sur Mana, des preuves de son chantage sur Asuka, n’importe quoi qui pourrait lui être utile contre cette vipère. Il délaisse systématiquement les zones des pensionnaires qui partagent la chambre de Mana. Car même si Asuka lui avait dit que Mana n’était pas la seule personne à la harceler et à la frapper, pour le moment, il n’a que le nom de Mana en tête. Il faut commencer par elle.

Enfin, il tombe sur un agenda au nom de Nakumo. Il prend son portable pour se faire un peu plus de lumière afin de pouvoir y chercher des éléments qui pourraient éventuellement l'intéresser. Il doit faire vite pour ne pas être découvert ici, ni par Mana, à qui il a donné rendez-vous à l’entrée du dortoir, ni par qui que ce soit d’autre. Il n’y a pas grand chose d’utile dans les pages de cet agenda. On y apprend le nom des mecs à qui elle s'intéresse, quelques dessins griffonnés de ci de là, et le reste dénote la vie d’une élève studieuse, douée, presque modèle. Aki soupire. Il replace l’agenda dans le tiroir et cherche ailleurs. Partout, des affaires de jeune fille normale, une peluche, des livres, des vêtements bien rangés, quelques babioles de coiffures, des petits bijoux fantaisie, des breloques…
Consterné par le néant de sa chasse, il s’assoit sur le lit et se met à réfléchir. S’il était un maître-chanteur, ou un voleur, où cacherait-il une somme d’argent subtilisée ? Sous-l’oreiller peut-être ? Il se lève prestement et retire vivement l’oreiller du lit bien fait. Mais il n’y a rien dessous. Déception. Ce n’est qu’en remettant l’oreiller en place qu’il entend un bruit feutré qui n’est pas du tissu. Il fouille dans la taie et là, ô surprise, cinq billets de 1000 yens, dix de 10 000, et six de 50 000. Beaucoup d’argent pour une simple lycéenne de seconde année !

”Tiens tiens...” murmura t-il, satisfait de trouver enfin quelque chose de suspect.

Que faire de cet argent. Le prendre et devenir un voleur ? Non. Même pour cette sale garce de Nakumo. Il n’est pas question d’inverser les rôles et de passer pour le méchant de l’histoire. Ne sachant pas quoi faire d’autre pour le moment, Aki prend une photo avec son portable. Cette preuve n’en serait sûrement pas une, mais tant pis. Maintenant qu’il sait que cette fille cache de l’argent dans sa literie, il n’a plus de raison de douter qu’elle est bien le maître-chanteur d’Asuka. Maintenant, il peut se rendre à l’entrée du dortoir et lui dire deux petits mots en personne. Histoire de lui foutre la trouille et de la dissuader de continuer de s’en prendre à son amie.
Aki range l’argent là où il l’a trouvé, remet l’oreiller en place, range son portable dans sa poche et s'apprête à sortir de la pièce en marchant penché en avant, comme si le fait d’être plié en deux le rendrait moins visible.

C’est là qu’une main qui n’est pas la sienne appuie sur l’interrupteur de la chambre, la baignant d’un seul coup dans la lumière. Aki se redresse et se retrouve planté au milieu d’une pièce où il ne devrait pas être, prit en flagrant délit d’infraction aux règles de l’établissement et de la bonne morale...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
avatar

Messages : 76
Age : 23
Profession : Surveillant

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Mer 16 Jan - 15:13


Bosser le samedi soir devrait être interdit. Non sérieusement, Somun aimait faire des lives ce jour là, puisque ça faisait partie des soirs où il y avait le plus de monde. Mais bon, il ne pouvait pas vraiment se plaindre. Heureusement qu'il y avait du monde pour bosser dans les hôpitaux le week-end hein. C'est juste que c'était... fatiguant, en fait. Devoir veiller sur des élèves qui en plus étaient relativement calmes, c'était ennuyant. Mais il aimait quand même ce boulot, il devait bien l'avouer. Y'avait vraiment des élèves cools, et l'ambiance avec les collègues était bonne. Lui qui était sociable, c'était vraiment sympa de voir autant de têtes dans la journée.

A cette heure là, il ne restait que les internes. Et Somun était chargé de surveiller qu'ils ne se promenaient pas n'importe où dans les bâtiments. Ils avaient un emploi du temps défini. Alors il était en train de vérifier les dortoirs. Le but était surtout de vérifier que les élèves respectaient un minimum les normes : garder sa chambre en bon état, propre... et surtout à cette heure là ils étaient censés être vers la cafétéria afin de manger, pas dans leurs chambres. C'était un simple tour d'inspection qui s'avéra sans rebondissement du côté des garçons. Alors Somun passa au niveau des chambres des filles. Il avait toujours cette petite gêne en vérifiant celles-ci, plus perturbé d'entrer sur le lieu de vie des filles que sur celui des garçons sans trop savoir pourquoi exactement.
Il n'y avait pas de soucis dans les premières chambres, et le danois arriva devant une autre chambre, comme les autres, qu'il alluma comme les autres aussi. Et alors qu'il s'attendait à juste voir une chambre normale d'élève, il sursauta en voyant quelqu'un en plein milieu de la pièce.

Un garçon, grand, plutôt costaud, et affublé d'un sweat aux couleurs militaires... pourquoi ce mélange lui faisait-il penser aux caïds clichés qu'il avait pu lui-même connaître lors de sa scolarité ?  Il se souvenaiit avoir croisé pas mal de fois cet élève mais ne se souvenait pas de son nom. Il avait encore du mal avec ça, il avait beaucoup de têtes à retenir... Mais il avait le nom de ce type là sur le bout de la langue.


- Qu'est-ce que tu fais ici ?


Somun croisa les bras en l'observant un instant sur l'attitude à avoir. Rien ne pouvait justifier d'être ici. Il avait du fouiller, voire voler. Ce gars là risquait beaucoup. Au mieux, il s'en tirerait avec seulement une ou deux heures de colles. Somun ne comptait pas laisser passer une entorse au règlement pareil.
Le danois entra dans la pièce et ferma la porte, s'approchant ensuite de ce garçon dont le nom lui revint : Aki. Il n'avait pas son nom de famille mais ça suffisait pour avoir un peu plus de poids. Ca faisait presque étrange de se confronter à quelqu'un qui faisait presque la même taille que lui... Somun faisait un peu office de géant parmi les japonais. Ca lui arrivait de se dire qu'il était même trop grand, mais ce genre de situation le faisait relativiser : faire 1m65 ne devait pas aider face à un gars de quoi, environ 1m80 ?


- Tu es censé être au réfectoire, Aki, non ?

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Hotaba
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 113
Age : 17
Profession : Lycéen 3e année

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Jeu 17 Jan - 10:05




Intrusion ! (PV Somun)


Merci à Daisuke pour l’image

*Oh putain ! Pense t-il en apercevant l’armoire à glace devant lui. Aki sait parfaitement qu’il vient de tomber sur un os. Et un gros ! Ce pion, ce demi gaijin n’est visiblement pas là pour rigoler ! Les bras croisés sur sa poitrine, il toise l’intrus dans un Huit clos total et angoissant. Les deux hommes se faisaient face dans un duel silencieux à la Sergio Leone. Sauf que l’un avait l’ascendant psychologique sur l’autre, puisque l’un faisait son boulot, et que l’autre n’avait aucune raison de se trouver là.

- Qu'est-ce que tu fais ici ?

En voilà une bonne question ! Aki sait très bien que rien de ce qu’il pourra dire ne sera recevable aux yeux du pion. Alors comment présenter la chose ? Comment justifier son intrusion pour en prendre le moins possible pour son grade ?

- Tu es censé être au réfectoire, Aki, non ?

Le surveillant lui met un petit coup de pression. Apparemment, les quelques empoignades qu’il a effectué par-ci par-là l’ont fait connaître auprès des “autorités”. En gros, mieux vaut ne pas trop jouer au con cette fois-ci, vu que sa réputation de garçon un peu… vif... risque de ne pas jouer en sa faveur. Pourtant, Aki prend son air le plus innocent possible et joue ouvertement la carte du foutage de gueule. Cela aurait au moins l’avantage de gagner un peu de temps pour réfléchir à sa véritable explication car pour le moment, il n’en a aucune à fournir sans mentionner le nom d’Asuka ou de sa harceleuse..

”J’me suis perdu...”

Passera ? Passera pas ? Un peu d’humour ne fait jamais de mal… à ce qu’on prétend. Reste à vérifier si le grand danois est d’accord avec ça.
Il est sûrement l’heure du rendez-vous avec Mana. Sauf que la petite vipère a dû rester dans l’ombre en entendant la voix du surveillant. Et du coup, Aki est certainement grillé de ce côté là aussi. Si elle sait qu’il a fouillé dans sa chambre, que fera t-elle ? Aki ne craint pas pour lui, peut-être à tort, mais ce sont les retombées que cela pourrait avoir sur Asuka qui l’inquiète davantage. Alors Aki décide de changer d’attitude envers le surveillant. Il soupire d’un air coupable, se masse la nuque et dit d’un ton plus humble, tout en entraînant le pion sur une fausse piste :

”Écoutez, je sais que c’est interdit mais “le cœur a ses raisons que la raison ignore”, non ?”

Jouer la carte de l’amoureux le rendait malade ! Surtout si le pion va croire à ses dires. Amoureux de cette Mana ? Ieurk ! Elle a peut-être l’air d’un ange mais elle est tout l’inverse. Sa perversité, son hypocrisie et sa lâcheté ont tout pour rebuter Aki. Quand à l’autre locataire de la chambre, il ne connait même pas son nom. Alors impossible de prétendre quoi que ce soit au sujet d’une inconnue.

”J’voulais juste déposer quelque chose pour quelqu’un. Lui faire savoir… que j’existe...” dit-il en prenant un faux air découragé.

Et là, Aki remarque sa première bourde. Ou plutôt la seconde puisque sa première erreur avait été de venir ici et de se faire surprendre. Mais là où il sent qu’il a dit une connerie, c’est sur cette histoire de déposer quelque chose. Il n’y a rien sur lui qui puisse corroborer ses dires, et rien dans la chambre. Pendant une fraction de seconde, il pense à l’argent et se demande s’il pourrait prétendre que c’est lui qui a apporté ça, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Alors pour le moment, il ne dit rien de plus. Peut-être que le rôle du jeune amoureux suffira à attendrir le surveillant et à le tirer d’affaire. Qui sait ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somun Jorgensen
Surveillant
avatar

Messages : 76
Age : 23
Profession : Surveillant

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   Sam 19 Jan - 16:47


Retrouver son nom avait été un coup de chance mais Somun savait que c'était un bon point pour lui. Aki devait avoir la pression, si le danois voulait qu'il ne recommence pas ses conneries. Sauf que celui-ci afficha un air innocent en disant qu'il s'était perdu... Dans un autre contexte, Somun aurait rit. Mais là non. C'était juste du foutage de gueule et une manière de dire “Tu me fais pas peur”, et ça ne lui plaisir pas. Il fronça les sourcils en l'observant, avant de lui répondre sur un ton accusateur.


- Me fais pas perdre mon temps et arrête de dire des conneries.


Il voulait rentrer chez lui et dormir, pas surveiller des lycéens récalcitrants comme celui-là. D'ailleurs Aki finit par changer de ton, avec un air plus coupable. Il se disait peut-être enfin que ce n'était pas forcément une bonne idée de tenir tête à un pion comme l'aurait fait Joná. Bien ! Ils avançaient. Et Somun le laissa s'expliquer... Et apparemment c'était une histoire de coeur. Mignooon. Ou pas. C'était le genre de chose dont il aurait lui-même été capable, avant, même s'il n'aurait jamais osé transgresser les règles. Mais maintenant il trouvait ça... con ? Nan, pas con. Juste... il n'était pas capable de l'expliquer. Peut-être que c'était juste un vieux con parce qu'il était frustré de n'avoir connu aucune relation de plus de quatre mois. MAIS ! Ça n'était pas le sujet.


- Je peux comprendre l'idée mais ce n'est pas pour ça que tu dois enfreindre les règles du pensionnat tu sais ? Tu pourrais avoir des gros soucis si tu te fais trop remarquer.


Il décida d'essayer d'être un poil conciliant, mais ce n'était pas simple. Après tout, qui disait qu'Aki ne mentait pas ? Ce qu'il disait était complètement crédible mais en même temps c'était le genre de chose que n'importe qui pouvait inventer dans ce genre de situation. Il fallait qu'il trouve un moyen de le coincer pour s'assurer de ce qu'il disait. … du coup il n'allait pas être conciliant, en fait. Il se passait trop de choses dans la tête de Somun et c'était une des premières fois qu'il avait ce genre de cas à gérer en tant que surveillant.


- Tu aurais pu poser ça dans son casier, le faire passer par quelqu'un, profiter qu'elle soit occupée pour le mettre dans son sac... je ne sais pas moi, il y avait des tonnes de possibilités ! Alors pourquoi en choisir une où tu étais presque sûr de te faire attraper ?


Et voilà qu'il donnait des idées alors qu'il n'avait jamais eu ce genre de courage. C'était ironique. Mais bon, le danois avait vu ça dans tellement de films, de séries et de jeux qu'à force, il se disait que c'était courant de dévoiler ses sentiments en planquant des choses vers les gens... D'ailleurs Aki avait planqué quoi ? Demander pouvait être... un peu étrange, s'il ne mentait pas. Il rentrait dans sa vie privée. Mais s'il mentait, il n'allait rien avoir ? A moins qu'il ait dérobé un objet et face semblant de l'offrir... Ca valait le coup d'essayer.
Il jeta un coup d'oeil derrière Aki, vers les lits, pour voir s'il y avait quelque chose ressemblant à une enveloppe ou un cadeau. Et comme il ne vit rien, il se permit de poser la question qui allait peut-être lui permettre de le démasquer. Ou de passer par un voyeur. Au choix.


- C'est quoi que tu veux lui donner, une lettre ?

_________________
Somun vous surveille en DarkOrchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrusion (PV Somun)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrusion (PV Somun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrusion [ Libre, mais pas plus de deux chats ]
» [Mission D] Intrusion nocturne
» L'intrusion de l'Ombre [PV Lïsa Guatile]
» Protocole en cas d'intrusion dans l'espace aérien.
» Intrusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Pensionnat et clubs :: 1er étage - Pensionnat :: Chambres des filles-
Sauter vers: