Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki)

Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyDim 30 Déc - 18:46

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Qui aurait pu prédire ce qui allait arriver !? Très franchement, je pense que personne ne s’attendait à cette tournure des choses. Quelqu’un qui vienne parler à Chizuru, se fichant totalement des possibles répercutions qui pourraient lui tomber dessus, tout d’abord pour réclamer son pain qui n’était pas le sien et ensuite pour lui parler et se ranger de son côté sans même donner une seule explication à la jeune femme surnommée la sorcière et finalement finir par lui donner rendez-vous après les cours et en public. Chizuru ne savait plus où se mettre, si elle avait pu disparaître d’un coup de baguette magique ou s’envoler sur un balai comme sa réputation le laissait sous-entendre elle l’aurait fait sans hésiter mais, c’est devenant rapidement rouge pivoine une fois la porte fermée qu’elle se laissa doucement glisser sur sa chaise pour essayer de se faire la plus discrète possible.

Comment voulez-vous être discrète quand on a des rumeurs de sorcellerie et de malédiction qui vous tournent autour et qu’en plus, un mec vous donne rendez-vous comme ça publiquement. Forcément, les messes basses allaient bon train et le professeur eu quelque difficulté à obtenir le calme et à capter l’attention de ses élèves.

- Laissons mademoiselle Sasahara tranquille, ce sont ses affaires et ça ne regarde aucun d’entre nous !

Il tapa un peu sur son bureau pour se faire entendre et le cours commença. Chizuru ressassait ces mots qu’il lui avait dits avant de disparaître derrière la porte, alors que son cœur battait à une vitesse bien trop rapide, comme si elle avait couru un marathon. Elle n’en revenait pas, il lui avait même dit « s’il te plait » pour ne pas qu’elle refuse. La jeune femme était du genre bien trop gentil pour pouvoir refuser quelque chose de base mais quand on le lui demandait aussi gentiment, il le lui était impossible. En plus il l’avait appelé par son prénom… Bon, elle aussi mais il ne lui avait pas donné son nom de famille donc compliqué de faire autrement pour s’adresser à lui.

La matinée fut longue… très longue et l’après-midi encore plus. Chizuru avait vu de loin Aki de temps en temps mais elle n’avait pas osé aller vers lui et avait tout fait pour l’éviter, ce qui en soit est assez débile vu qu’elle va se retrouver seule avec lui après les cours au Gymnase. D’ailleurs, ce soir c’est club, du coup la fin des cours va être un peu décalée, elle espère qu’il a aussi club ce soir pour éviter de le faire attendre trop longtemps.

A peine les cours terminés qu’elle s’en va dans les vestiaires du gymnase pour s’y changer avec ses camarades du club de volley-ball, quoi que difficilement à cause de sa cheville. Comme elle ne peut pas joué, elle décide de regarder comment ses coéquipiers jouent et prendre des notes pour améliorer ainsi son jeu pour la prochaine fois, bien que d’habitude elle ne joue que très peu, étant mise rapidement de côté par l’esprit d’équipe des autres joueurs. Elle est souvent bien placée mais quelqu’un vient toujours lui voler le ballon. Rapidement, elle se fait remplacer et s’entraîne dans son coin à bien placer ses mains pour bien orienter chaque ballon. Sa seule grosse lacune reste les smatchs car elle n’est jamais devant près du filet. Finissant par ne plus rien avoir à noter, elle demande à quitter le club plus tôt et après avoir eu l’accord de son professeur, elle file se changer et remet son uniforme scolaire. Elle sort alors devant le gymnase pour attendre Aki qui lui a donné rendez-vous. Elle ne sait pas si il l’attend déjà ou s’il n’est pas encore arrivé.



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyDim 30 Déc - 23:06



Pourquoi tu fais ça ?

La journée avait été plutôt longue, et chargée. Outre les cours, dont certains l’avaient passablement ennuyés, Aki avait failli en venir aux mains avec un élève qui lui avait fait une remarque désobligeante sur le fait qu’il ne portait pas sa veste d’uniforme. Pour rappel, la sienne était au lavage suite à une mauvaise rencontre avec du ketchup lors du repas de la veille. Il s’était fait chopper par un surveillant lorsqu’il l’avait attrapé par le col, avait écopé d’une tâche ménagère supplémentaire pour lui rappeler les bonnes manières… bref, une journée de merde. Tant et si bien que le soir venu, Aki avait presque oublié le rendez-vous qu’il avait lui-même fixé au gymnase le matin même.

Ce soir là, il n’avait ni club d’Art, ni Basket, puisque ce jour de la semaine, le gymnase était réservé au club de volley. Ce n’est qu’en passant devant la cefeteria qu’il se rappela sa mésaventure du matin, sa course poursuite dans les couloirs et enfin, sa conversation avec Chizuru Sasahara et le rendez-vous qu’il avait improvisé, frustré qu’il était de devoir interrompre cette discussion à cause des cours qui commençaient. Il se rendit d’un pas tranquille vers le gymnase, ne voulant pas arriver le premier, des fois que la petite demoiselle se fasse des idées. Il ne voulait pas trop trainer non plus, sa mère lui ayant inculqué très tôt l’importance de la ponctualité.

Mais au lieu du rendez-vous, il n’y avait personne. Aki soupira longuement. Décidément, ce n’était pas son jour. Une matinée qui avait mal commencé avec cette douche sans savon et ce pain melon subtilisé, et maintenant, cette même nana qui lui posait un lapin. Mais… et si elle avait une activité après les cours ? Aki décida d’attendre un peu. Il faisait froid, mais Aki ne le remarquait que par la fumée qui s’échappait de ses voies respiratoires. L’énervement l‘avait mis dans une sorte d’état fiévreux. Au bout d’une dizaine de minutes, il entendit la lourde porte du gymnase grincer derrière lui. Il se retourna et distingua finalement une petite silhouette frêle. Il l’aperçut le premier et dit d’un ton un peu vif :

”Ah bah c’est pas trop tôt !”

En regardant l’heure à l’horloge du bahut, il constata qu’elle sortait pourtant avec un bon quart d’heure d’avance. Pour quelle raison ? Bref, comme il savait bien qu’elle n’avait absolument pas eu ni le temps, ni l’opportunité de lui dire qu’elle faisait partie du club de volley, et que donc, son retard n’en était pas vraiment un, il tenta de se montrer un peu moins énervé, car après tout, elle n’était pour rien dans ces malheurs du jour, enfin presque.

Bien conscient qu’il était à l’origine de ce rendez-vous, donné de manière impulsive pour terminer une conversation matinale, Aki se demandait bien ce qu’il allait pouvoir lui dire maintenant que la frustration de ce dialogue interrompu était passée. Il lui dit simplement :

”Bon, maintenant je sais que le jeudi, tu as club de volley… Merci d’être quand même venue. A moins que...”

Aki se sentit con lorsqu’il s’imagina la possibilité qu’elle ne venait pas au rendez-vous, et qu’après avoir quitté le club, elle comptait peut-être rentrer directement au pensionnat.

”J’avais envie de savoir pourquoi on t’appelle “la sorcière” mais si t’as des trucs à faire, te sens pas obligée de rester...”

Presque sûr qu’elle allait effectivement se barrer, Aki prit un air renfrogné et détourna le regard vers la cour du bahut, où seule une poignée d’élèves résistait au froid pour se détendre un peu.



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyMar 1 Jan - 23:30

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Un vent glacial souffle dans son cou alors qu’elle sort à peine. Elle s’empresse de nouer son écharpe autour de son cou cachant la moitié de son visage mais la protégeant ainsi du froid. Elle jette un rapide coup d’œil pour voir si quelqu’un est là. Que ce soit Aki pour leur rendez-vous ou quelqu’un d’autre venu espionner... on ne sait jamais ce qui peut se passer dans ce campus. Finalement elle remarque Aki qui lui parle et s’approche d’elle. Elle ne peut dire autre chose qu’une excuse à sa réplique, elle l’a fait attendre dans le froid... il doit être là depuis longtemps et elle n’est même pas allé le prévenir qu’elle aurait club ce soir et donc qu’elle aurait du retard.

- Désolée...

Elle le laissa monter les 3 marches du gymnase évitant ainsi de galérer avec ses béquilles et, ne sachant pas quoi dire, le laissa parler. Après tout elle se faisait petite car il ne semblait pas de meilleure humeur que ce matin. Elle lui demanderait quand même pourquoi tout ça avis là ce n’était pas encore le moment. Il constata que le jeudi elle avait Volley et elle acquiesça simplement. Il l’a remercia même d’être venue au rendez-vous qu’il lui avait imposé mais, n’était ce pas normal de le faire ? Ne pas l’honorer aurait pu le blesser... enfin l’énerver plutôt, au vue de son caractère bien trempé. Et puis il en allait de son honneur et de sa réputation, déjà que ça parlait pas mal sur elle dès qu’elle faisait une apparition remarquée alors s’il venait à se faire savoir qu’en plus elle n’honorait pas les rendez-vous qu’on lui donnait c’était la fin. Il sembla tout de même hésiter de savoir si elle était vraiment là pour lui. Pour qui d’autre serait elle ici alors ?

Il n’y alla pas par quatre chemins et lui demanda directement ce qu’il voulait savoir. C’était donc pour ça qu’il voulait la voir, pour avoir le fin mot de l’histoire concernant les rumeurs qui tournent sur elle. Après tout, beaucoup ne font que suivre le mouvement,entendre les rumeurs, les répéter, sans même savoir d’où elles ont commencé, comment elles se sont formées et surtout si elles sont vraies. Elle ne remarqua pas qu’il se tournait vers la cours du lycée car elle regardait dans le vide vers le sol un peu perplexe. Elle réalisait en fait qu’il était le premier garçon à s’intéresser à elle et à vouloir en savoir plus sur elle et sur son passé. Elle était contente qu’il le lui demande, elle pouvait enfin montrer ou plutôt explique que tout ce qui se disait sur elle était simplement faut mais les coïncidences sont parfois faites de façons à faire croire à tout le monde qu’on est en faute alors qu’on n’y est pour rien. Elle commença à parler en se redressant pour le regarder.

- En fait, il s’agit simplement de mauvaises coïncid...

Elle remarqua alors qu’il n’était plus vraiment dans la conversation et s’arrêta. Elle pensa alors qu’il ne voulait pas réellement de réponse et qu’il était pressé de rejoindre ses amis qui devaient l’attendre dans un des groupes qui étaient plus loin. Elle se senti alors un peu triste et serrant les poings sur ses béquilles pour se réchauffer un peu et ne rien laisser paraître elle repris la parole.

- Écoute, si tu eux rejoindre tes amis tu peux, ce n’est pas la peine de me poser cette question si tu n’es pas réellement intéressé par la réponse tu sais...

Elle passa devant lui, pris ses béquilles dans la main gauche et attrapa la rampe avec la droite pour ne pas trop s’appuyer sur son pied et commencer à descendre. Finalement il était sans doute comme tous les autres et voulait simplement faire chier les autres comme il l’avait si bien dit le matin même. A quoi bon avoir été contente et aussi perturbée toute la journée pour un rendez-vous qui n’en n’est finalement pas un ...?



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyMer 2 Jan - 15:57



Pourquoi tu fais ça ?

Même s’il ne laissait rien paraître, le petit “désolée” de Chizuru avait marqué des points auprès d’Aki. Il n’aimait pas attendre, encore moins tout seul et encore moins en se les gelant dans un vent glacial. Mais au moins, pas de lapin ! Chizuru était venue au rendez-vous. Dès que la deuxième année fut à nouveau dans son champ de vision, Aki ressenti la même impression que lorsqu’ils avaient commencé à discuter dans le couloir. Intrigué, avec cette envie grandissante de percer son mystère. Aki avait peut-être le regard au loin, mais ses oreilles étaient dressées, en tout cas concentrées sur la voix de Chizuru qui s’élevait doucement, lorsque tout s’arrêta brutalement.

- Écoute, si tu veux rejoindre tes amis tu peux, ce n’est pas la peine de me poser cette question si tu n’es pas réellement intéressé par la réponse tu sais...

”Qu’est-ce que tu racontes ? Bien sûr que je suis intéressé sinon je te poserais pas la question !” Répondit-il sur un ton vif en se tournant vers elle, sourcils froncés. Il reprit en bougonnant légèrement, redirigeant son regard sur le groupe qui stagnait toujours un peu plus loin : ”En plus j’les connais pas ces blaireaux moi !”

Il entendit les béquilles teinter derriere lui et le bruit d’une main qu’on pose sur la rampe en fer. Et juste après, ce fut un bruit métallique plus fort qui lui fit tourner la tête vers la jeune fille qui faillit dégringoler les marches beaucoup plus rapidement que prévu. Aki se précipita vers elle sans réfléchir, et eut juste le temps de lui attraper le bras pour la rééquilibrer, puis de se placer de façon à ce qu’elle ne glisse pas plus sur les marches légèrement verglacées. Pendant quelques secondes, ils se trouvèrent collés l’un à l’autre au niveau des flancs.

”ça va ?” demanda t-il par réflexe, et réellement soucieux qu’elle ne se soit pas appuyée sur sa cheville blessée, ou qu’elle ne se soit pas tordu l’autre en essayant d’éviter la chute..

Puis Aki aida Chizuru à descendre doucement les marches sans risque. Une fois tous les deux en bas des trois petites marches, un silence gênant s’ensuivit pendant lequel Aki évaluait la situation, toujours le regard dirigé vers la cour. C’est qu’elle avait son petit caractère la demoiselle ! Susceptible malgré son petit air doux et innocent. Cette analyse rapide fit naître un léger sourire au coin des lèvres d’Aki. Une petite souris à la dent dure n’était pas pour lui déplaire. Voilà qui pimenterait les conversations à venir s’ils étaient tous les deux aussi hargneux ! Aki enfonça ses deux mains dans les poches de son blouson, et se tourna résolument vers Chizuru, marquant ainsi son attention plus que soutenue sur les propos qu’il espérait qu’elle lâche.

”Allez, vas-y, je t’écoute. Il y a bien quelque chose à l’origine de ton surnom bizarre, non ?”

Aki ne la quittait plus des yeux des fois qu’elle ait encore l’idée de se carapater et de se ramasser avec sa cheville en vrac.

”Et n’essaye pas de te sauver parce que tu n’irais pas loin avec tes béquilles.” ajouta t-il en souriant. ”Et même avec tes deux jambes, je pari que je suis plus rapide que toi.”

Allez, une petite provocation gentillette et gratuite pour piquer l’orgueil de Chizuru, et observer ses réactions. C’est une technique comme une autre pour apprendre à connaître quelqu’un.



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyJeu 3 Jan - 22:21

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Le froid, le gel, les béquilles en moins, la cheville fragile, il n’en fallait pas plus pour que la jeune femme ne glisse. Aki l’avait rapidement regardé pour réfuter ses paroles mais elle n’y croyait pas vraiment et ça ne l’empêcha pas de quand même partir à l’assaut des marches, qu’elle idée elle a eu là franchement !? L’instant d’après fut bref. Sa cheville saine qui glisse sur la marche, Chizuru qui lâche ses béquilles qui se retrouvent dans un bruit métallique sourd en bas des trois marches, elle se voit déjà à terre à devoir retourner à l’infirmerie et ne peut que fermer les yeux de peur et se crisper en attendant la chute. Chute qui ne vient pas mais elle se sent alors agrippée par le bras et se retrouve contre Aki qui l’a rattrapé et empêché de faire une rencontre fortuite avec le bitume glacé. Surprise, elle ne répond à la question d'Aki que par un simple hochement de la tête qui doit sans doute passer quasiment inaperçu.

Se laissant faire, elle s'appuya un peu contre lui pour finir de descendre autrement que sur les fesses et reste un temps ainsi, à se tenir du bout de la main à la barrière. Un silence s'installa et elle en profita pour ramasser ses béquilles. Sa cheville lui fit un peu mal dès qu'elle s'appuya un peu dessus mais elle ne laissa rien transparaître, du moins, elle le pense. De toute façon, il ne la regardait toujours pas, à croire en effet que tout ce qu'il dit c'est du flan. Elle soupire un peu et n'a pas le temps de se dire qu'elle va partir que le lycéen se retourne vers elle, les mains dans les poches de son blouson.

- Allez, vas-y, je t’écoute. Il y a bien quelque chose à l’origine de ton surnom bizarre, non ?
- Euh...

Elle le regarda surprise du ton utilisé et croisa son regard, ne pouvant du coup plus faire mine de ne pas comprendre ou d'esquiver le sujet. Il la dissuada même se vouloir se carapater encore une fois avec un sourire aux lèvres. Si elle avait été une fille normale, elle aurait sourit, mais elle est Chizuru, celle qui n'a pas de contacts "normaux" depuis plusieurs années déjà et du coup, elle ne réagit pas trop, ne comprenant pas la pique lancée à son sujet. De toute façon, elle se dit simplement qu'il n'a pas tord, qu'elle n'aime pas la course plus que ça et qu'elle n'est pas douée avec ses jambes de toute façon. C'est miss catastrophe sur beaucoup de chose mais l'équilibre est sans doute son plus gros soucis.

Elle fini par lâcher la rampe et souffler dans ses gants car malgré tout, elle a froid, et l'uniforme scolaire japonais n'est pas hyper sympa pour les filles à cette période. Les collants ça ne suffit pas à maintenir les jambes au froid et finalement, il n'y a que le haut qui est toujours bien couvert. Elle quitte son regard, un peu gênée et pas habituée à ce qu'on s'intéresse réellement à elle, même si c'est derniers temps ça semble un peu plus courant, et répond enfin.

- Ça a commencé en primaire, quand une fille s'est faite renversée par une voiture alors qu'elle était venu me déposer mes devoirs...

Ce moment de sa vie restera gravé en elle, c'est à cet instant que tout à basculer pour devenir ce qu'elle est devenu maintenant, la sorcière aux yeux de tous, celle qui porte la poisse, celle à qui on ne doit pas parler et qu'on ne doit pas toucher. Elle soupire.

- ... Après ça, tout est allé assez vites, une coïncidence en entraînant une autre, comme un feu sur lequel on ajoute de l'huile.

Partout où elle va quelqu'un la connait, au moins une personne, et les rumeurs se propagent comme la peste, ou la varicelle. Finalement, elle s'y est faite mais elle tient tout de même à préciser, relevant la tête vers lui.

- Tu sais, je n'ai rien de surnaturel, pas de pouvoir ou quoi que ce soit... au risque de te décevoir...

Elle détourne le regard. Et si justement c'était ça qui l'avait incité à venir vers elle et à lui parlé ? Et si maintenant qu'il savait il n'y avait plus rien d’intéressant ? Après tout, une fille sans amis qui ne sort pas du lot physiquement et qui fait fuir tout le monde n'est clairement pas positionnée dans le top. Dans le top de quoi d'ailleurs ? Elle réfléchissait trop et se fit plus attention a son nez et sa bouche sortis de son écharpe pour parler et fini par éternuer, un petit "tchi" qui la sortie de ses pensées et la fit remettre son couvre cou, attendant la réaction de son camarade.



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyVen 4 Jan - 22:08



Pourquoi tu fais ça ?

Cette fois, Aki se montre attentif à ce que répond la soi-disant petite “sorcière”, même si, en définitive, il l’avait toujours été. Car lorsqu’il a eut le malheur de détourner le regard, Chizuru s’est limite offusquée et serait déjà partie si ses béquilles et le verglas ne l’en avait pas dissuadée. Heureusement, cette fois, elle accepte de répondre, alors Aki souligne son attention en l’observant. Ce qui est plutôt plaisant d’ailleurs, car la petite silhouette de Chizuru ne manque pas d’élégance, et même de grâce, malgré ses appuis métalliques de chaque côtés. Elle a un visage fin, une peau claire et légèrement rosée, des yeux noisettes, presque dorés tellement ils semblent clairs… ambres serait le mot juste, et un petit grain de beauté qui souligne joliment le côté gauche de son regard. Une bouche fine et un petit nez qui rend ce visage espiègle malgré la dureté de son expression faciale. On dirait qu’elle se ferme, comme si elle avait déjà son opinion sur l’entièreté du monde qui l’entoure.

La réponse n’est pas longue. Chizuru ne raconte que le début de la rumeur, dans les grandes lignes, sans aucun détail. Mais pour le moment, cela suffit à Aki pour comprendre qu’une sorte de série de coïncidences malchanceuses la suit, et qu’on lui met cette malchance, que l’on irait même jusqu’à appeler “sortilèges” sur le dos. Pourtant, elle s’en défend immédiatement. Comme si elle cherchait à s’innocenter d’un crime. Aki lui-même ne sait pas s’il doit croire au surnaturel. Mais il l’observe, tellement, qu’il ne répond pas immédiatement.

Lorsqu’elle le regarde brièvement après son discours éclair, Aki perçoit son mal-être pendant une seconde. Après quoi elle détourne le regard, comme perdue. Encore plus perdue qu’elle ne le semblait le matin. Aki se trouve idiot, car il ne sait pas comment réagir avec elle. Lui qui ne craint jamais d’offusquer la plupart des gens, se retrouve désemparé devant elle. S’il parle, ou se détourne, fuira t-elle à nouveau ? Avec ses chouchous rouges dans les cheveux, elle ressemble à un rouge-gorge. Et comme l’oiseau, elle semble elle-aussi sur le point de s’envoler au moindre mouvement brusque. Mais s’il ne fait rien, elle risque tout autant de considérer qu’il s’en fout, ou qu’il la juge peut-être, et le résultat serait le même. Alors il doit réagir, il le sait. Dire quelque chose. Et chose rare, il réfléchit avant de dire n’importe quoi. Il voudrait bien demander si la fille qui lui avait apporté ses devoirs était morte, si elles avaient été amies…

Chizuru éternue. Un éternuement de chaton qui le fait presque sourire. Mais il rattrape son sourire au vol et se contente de lui dire :

”À tes souhaits !”

Nouveau silence. Que dire ? Aki voit bien que la miss se gèle, et d’ailleurs, lui aussi. Un peu. Il sait qu’à cette heure-ci, les classes sont vides, la cour l’est presque aussi, mais qu’en revanche, les parties communes du pensionnat sont pleines de lycéens et d’étudiants qui circulent ou squattent un peu partout dans les salles et les couloirs chauffés. Il ne veut pas qu'on les écoute alors il décide de prolonger un peu leur séjour dans le froid. Près du gymnase, le regard d’Aki tombe sur le distributeur qu’il sollicite souvent après l'entraînement de basket. Sans rien dire, il fait quelques pas et active le mécanisme. Deux fois. Il surveille Chizuru du coin de l’œil pour qu’elle ne s’envole pas. Les canettes de café chaud qu’il ramène pour lui et la jeune fille ne paraissent pas aussi chauds qu’il l’aurait voulu, mais c’est toujours ça. Il lui aurait bien lancé celle qu’il lui offrait, mais elle n’avait plus de main libre avec tout son barda médicale pour sa cheville. Aki n’a alors d’autres choix que de lui apporter, et même, tout en coinçant la sienne sous son bras, de la lui ouvrir.

”Tiens. C’est pas brûlant mais ça t’évitera de te changer en statue de glace!”

Il la débarrasse même d’une de ses béquilles pour qu’elle puisse la boire de sa main ainsi libérée.

”Euhm… Va pas croire que je m’inquiète pour ma propre personne mais… Est-ce que c’est arrivé souvent ce genre de drame après qu’on t’ai aidée… ou parlé ?”

Aki échange sa canette coincée sous son bras par la béquille de la seconde année, et dégoupille son café chaud. Il l’observe toujours, et se sent… comme attendri par cette jeune personne au nez de plus en plus coloré par le froid.



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyDim 6 Jan - 0:32

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



- Merci.

Quoi de plus normal que de remercier quelqu’un qui dit « à tes souhaits » alors qu’on vient d’éternuer. Un autre silence s’installe et Chizuru soupire légèrement. Elle ne sait pas quoi dire de plus, elle ne va quand même pas lui raconter toute sa vie, toutes les coïncidences qui ont suivi cet événement ? Elle ne le regarde pas directement mais se rend bien compte que lui il regarde partout autour d’eux. Peut-être n’a-t-il pas envie qu’on le voit avec elle ? Ou alors qu’il cherche un autre ami ? Puis elle le voit bouger. Elle se dit qu’il en a eu marre du silence et qu’il s’en va, la laissant ainsi dans le froid. Elle baisse les yeux, un peu déçue de sa réaction mais le voit s’arrêter au distributeur pas très loin.

Elle le regarde un peu mieux, relevant la tête vers lui, et le voit revenir vers elle avec deux canettes, une sous le bras et l’autre à la main qu’il décapsule et qu’il tend à la lycéenne qui le regarde, hésitant un peu. Elle finir par la prendre après qu’il lui ait expliqué son geste. Elle trouve ça gentil, c’est bien la première fois que quelqu’un d’autre que sa famille lui achète quelque chose et elle ne sait pas trop quoi dire. Et donc ne répond pas, le regardant simplement un peu surprise de son geste tout de même. Elle enlève ses gants pour mieux sentir la chaleur de la canette de café chaud mais ne le boit pas, n’osant pas lui dire qu’elle n’aime pas le café.

Son nez rougit de plus en plus à mesure qu’ils restent dehors et elle commence à sentir ses doigts de pieds se refroidir. Elle se dit qu’ils seront mieux à l’intérieur mais Aki coupe le silence qui régnait en lui demandant si d’autres drames se sont déroulés depuis, après qu’on lui ait parlé ou aidé. Elle réfléchit un instant et se rappel de quelques trucs qui se sont passé, un camarade qui faisait du vélo qui l’a regardé et qui a eu un accident de voiture, forcément mis sur le fait que c’était de sa faute, quelques chutes en hiver sur du verglas alors qu’elle ne passait pas bien loin, les élèves se sont tout de même bien fait mal, cassé un bras, une entorse, mais de simples coïncidences. Ne voulant pas lui mentir, elle se décide tout de même à lui répondre et lui dire la vérité.

- Les gens détournent leur attention sur moi et ne font plus attention à ce qu’ils font, ce qui crée parfois des accidents plus ou moins graves…

Elle n’en dit pas plus, laissant ainsi planer involontairement le doute sur ses réelles capacités à maudire les gens sans le vouloir. Après tout, elle ne dit simplement que ce qui se passe, elle ne le dit juste pas de la meilleure façon qui soit. Il a bien précisé qu’il ne s’inquiétait pas pour lui, quoi que le ton utilisé laisse légèrement paraître le contraire, de ce fait, Chizuru reste encore un peu sceptique sur ses intentions. Avant qu’il ne puisse répondre, un groupe d’élèves sort du gymnase, certains encore en tenue de sport, d’autres en uniforme scolaire, il s’agit du groupe du club de volley. Attendant que tout le monde ne sorte et ne voyant pas le professeur rentrer Chizuru demande à Aki, alors que tout le monde les regardent et commencent à chuchoter et à alimenter de nouvelles rumeurs.

- Ca ne te dérange pas de rentrer au chaud ?

Elle indique le gymnase encore ouvert. Après tout le professeur est sans doute dans son petit bureau en train de peaufiner quelques trucs sur les stratégies à venir ou les futurs équipes ou les entraînements de chacun car plus c’est personnalisé mieux c’est. Du coup, sans vraiment attendre sa réponse, elle se tourne vers les marches et bug, s’arrêtant et finissant par le regarder car avec la canette la béquille et le fait de devoir tenir la rampe pour avancer sans tomber. Elle finit par regarder Aki un peu embêtée par la situation



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyDim 6 Jan - 17:23



Pourquoi tu fais ça ?

Encore une fois, Chizuru se montre avare de détails. Aki s’en contente. Lui qui n’aime pas spécialement les bavardages interminables… Mais quand même, c’est un peu court vu que cette successions de coïncidences à largement influée sur la vie de la lycéenne. Il attend un peu, des fois que d’autres informations arrivent spontanément de la bouche de Chizuru, mais la seule chose qu’elle prononce après ça est le souhait de poursuivre leur rendez-vous au chaud. Et stratégiquement, le point chaud le plus proche est le gymnase. Aki suit Chizuru du regard tandis qu’elle se rapproche de l’entrée. Une fois encore, ces trois petites marches lui font obstacle. Son petit air dépité lorsqu’elle se retourne vers lui, confrontée à la réalité de la situation, dessine un sourire amusé sur les lèvres du troisième année. Comment ne pas répondre à cette sorte d’appel au secours silencieux qui la rend si adorable ? Conscient de cette pensée apparue dans son esprit, Aki chasse rapidement son attendrissement et reprend un air fermé. Propulsant sa canette vide vers une poubelle en un tir à trois points magistral et sans accroc, Aki se dirige vers la jeune fille et lui prend la sienne. Il constate qu’elle n’a pas bu son café qui a déjà presque totalement refroidi.

”T’en veux pas ?” demande t-il avant de boire le contenu tiède à la place de Chizuru. Puis il se débarrasse de la seconde canette de la même manière que la première, d’une seule main puisqu’il porte toujours l’une des deux béquilles, et attrape Chizuru par le bras pour l’aider à grimper vers la porte. Il constate que ce n’est vraiment pas dur de soutenir le poids d’une jeune fille aussi menue. Si légère qu’il pourrait la faire décoller d’une seule main s’il le voulait. C’est du moins l’impression qu’il a.

Une fois à l’interieur, la chaleur leur monte immédiatement aux joues. Il fait bon ici, et le calme qui y règne est apaisant. Les clubs sont finis, les affaires de sport sont rangées, les salles sont vides. Aki prévient juste :

”Faut pas qu’on s’attarde trop parce que si ma mémoire est bonne, ils verrouillent à 20 heures.”

Maintenant que c’est dit, Aki n’a plus qu’une hâte. Se trouver un coin où s’asseoir et continuer la conversation. Instinctivement, il se dirige vers la grande salle, au parquet luisant et aux gradins accueillants. Une fois de plus, il aide Chizuru à gravir quelques unes de ces hautes marches pour s’installer un peu en hauteur.

”Donc tu me disais que comme les gens t’observent, ils font moins gaffe à ce qu’il y a autour d’eux et BAM.”

Chose tout à fait plausible puisque lui-même aurait sans doute tourné la tête aussi sur ce petit brin de fille s’il l’avait croisée dans la rue.

”Alors à chaque fois qu’il y a une couille de ce genre, on dit que c’est de ta faute c’est ça ? Du coup, on te traite de sorcière. Okay je saisis. Mais ce que je comprends pas, c’est que c’est arrivé à des gens qui ne te faisaient pas de mal, et même qui t’aidaient, comme cette fille qui t’apportait les devoirs. Alors pourquoi penser que tu leur aurais… je sais pas moi, jeté un sort ? T’avais rien contre eux. C’est pas logique. Et si c’est juste parce qu’ils pensent que tu portes la poisse, pourquoi te surnommer “sorcière” ? À moins que... T’as déjà fixé quelqu’un en lui souhaitant du mal par exemple ? ”

Au fond, peu importe tout ça. Aki ne pose pas ces questions pour chercher à comprendre plus que ça. Il est bien, il a juste envie de discuter, connaître Chizu, comprendre qui elle est derrière ce ou ces mystères. Elle dont on dit qu’elle traîne toujours seule, qui ne parle à personne, est-ce par choix parce qu’elle n’aime pas la compagnie des autres ? Est-ce par peur de ce qui pourrait encore arriver ? Est-ce l’envie de fuir ces commérages ? Ou peut-être même un peu de tout ça à la fois ?


Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyDim 6 Jan - 23:43

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Il a souri, du moins, c’est ce qu’elle a cru apercevoir rapidement quand elle l’a imploré du regard de venir l’aider. Finalement, il ne fait pas si peur que ça quand il ne prend pas son air trop sérieux et fronce ses sourcils, il faudrait qu’elle le lui dise, mais comment faire sans passer pour quelqu’un qui s’intéresse trop à lui ? Peut-être que ça se fera tout seul au cours de la conversation. Finalement, il vient l’aider, après avoir jeté sa canette directement dans la poubelle, il prend la canette de Chizuru et s’étonne qu’elle ne l’ait pas bu, lui demandant même s’il elle n’en veut vraiment pas, ce à quoi elle secoue la tête négativement. Il avale donc le contenu de la canette et fait le même lancé dans la poubelle, digne d’un basketteur. Il attrape ensuite la jeune fille par le bras, la laissant perplexe et surprise de la soudaine proximité entre eux.

Elle se laisse faire, de toute façon elle n’a pas d’autre moyen d’accéder au Gymnase sans son aide. Ils arrivent à l’intérieur et il précise alors que les portes ferment à vingt heures, ce qui leur laisse largement le temps de parler car à dix-neuf heures le ventre de la jeune fille crie généralement famine et qu’il n’est que dix-sept heures vu que les clubs viennent de se terminer. Il cherche un coin pour s’asseoir tranquillement et accompagne Chizuru qui le suit sans dire un mot, plus à l’aise par la chaleur ambiante. Ils finissent par s’asseoir en hauteur dans les gradins, non sans difficulté pour Chizuru mais avec l’aide de Aki tout est plus simple. Elle ne pourra cependant pas descendre seule sans se casser la figure.

Une fois installés, il reprend le sujet qu’il avait laissé en suspens, ce qui remet mal à l’aise la jeune fille. Elle n’aime pas trop en parler mais forcément, c’est ce qui intéresse le plus les autres donc si elle veut briser la glace, elle n’a d’autre choix que de répondre. Elle ne sait pas si Aki ressent sa gêne mais c’est généralement pour ça que les gens autour d’elle la fuient, en plus des coïncidences. Comment le lui expliquer, qu’elle est assez sensible et parfois, les autres ressente ce qu’elle ressent, que ce soit la peur, l’angoisse, la tristesse ou la gêne. Elle ne sait pas si ça fonctionne aussi avec la joie, elle n’a pas été joyeuse à ce point en communauté autre qu’avec des proches.

Elle l’écoute sans rien dire, il doit se triturer les méninges à penser ainsi, à faire des déductions, simplement à essayer de comprendre le comment du pourquoi de toutes ces rumeurs. Le laissant parler jusqu’à la fin, elle prend une légère inspiration pour lui répondre, répondre à toutes ses questions. D'abord sa première concernant le café.

- Désolée pour le café... juste que je n'aime pas ça... mais je ne voulais pas refuser...

Maintenant le reste de ses questions.

- Au début, c’était des connaissances, de simples camarades de classe que je ne connaissais pas vraiment. Pour le surnom… je ne sais pas trop… je pense qu’ils ont peur en me regardant… enfin… j’essaye d’être gentille mais… je ne sais pas trop comment faire, alors je fais sans doute les choses de travers…

Son angoisse grandit un peu et la peur d’être rejetée s’insinue aussi en elle, venant créer une sensation de mal-être désagréable pour elle mais qu’elle connait bien, et elle finit par soupirer à tout ceci. Il doit sans doute avoir d’autres questions, elle préfère terminer une fois pour toute ce sujet qu’elle n’aime pas avant de parler d’autres chose qui pourrait possiblement l’intéresser elle. Comme qu’il serait bon en basket, car elle ne sait pas encore qu’il fait partie du club, ou alors lui demander encore une fois pourquoi il s’intéresse à elle. Il lui passe bien une autre question par la tête mais elle préfère ne pas la poser tout de suite et la garde pour plus tard aussi.



©️ Halloween sur Never-Utopia

[


Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyLun 7 Jan - 14:36



Pourquoi tu fais ça ?

Avant de répondre, Chizuru tient manifestement à informer Aki que si elle n’a pas bu son café, c’est tout simplement parce qu’elle n’aime pas ça. Ah, oui, c’est vrai que les gens ont tous des goûts différents, une évidence que le lycéen à tendance à oublier. C’est que, dans son ancienne vie, Aki ne s’intéressait à personne d’autre que ceux de son clan familial. De ce fait, difficile de s’imaginer qu’il y a autant d’autres univers que le sien. En tout cas, il note l’information dans sa mémoire et se promet intérieurement de ne plus faire ce genre de bévue. Au moins, elle a eut l’air d'apprécier la chaleur sur ses mains. C’est déjà ça. Aki profite du court silence qui s’ensuit pour vérifier la notification qui vient de faire vibrer son portable. C’est une nouvelle publication sur le blog d’une commère du pensionnat qui semble tout savoir sur tout le monde et qui colporte toute sorte de ragot. Comme Aki n’a pas vraiment cherché à se faire des amis ici, il s’en fout de savoir si c’est vrai ou pas, et ce blog a au moins le mérite de lui apprendre des noms d’élèves qu’il côtoie quotidiennement ici mais qu’il ne fréquente pas. Il lira ça plus tard.

Une fois encore, Chizuru ne s’étale pas en détail ni anecdote sur son passé. En fait, Aki a le sentiment qu’elle ne comprend pas trop elle-même pourquoi elle est affublée d’un tel surnom qui fait le vide autour d’elle. Aki l’écoute, les yeux tantôt rivés sur elle, tantôt circulant dans le gymnase, caressant visuellement cet environnement qu’il aime tant, et où il se sent si bien.

”Peur de toi ? Pourquoi ?”

Elle ne lui fait pas peur à lui. Quoi sa frange peut-être ? Les gens sont-ils encore assez cons pour assimiler une frange de cheveux noirs à de la sorcellerie ? … À la réflexion, oui. Ils le sont encore assez pour donner du crédit au blog de cette Miss Gossip dans ce bahut, alors c’est plausible.

”Et donc depuis tout ce temps tu subis cette quarantaine sans rien dire ? Effectivement, t’es peut-être un peu trop gentille !” constate t-il.

Si Aki avait été à sa place, il aurait certainement mis un sacré bordel pour leur faire comprendre à tous qui était le véritable Aki Hotaba.

”C’est une qualité de grande valeur en ce bas monde, tant que tu n’en payes pas les pots cassés.”

Chizuru ne semble pas avoir très envie de s’étaler sur le sujet. Son soupire en dit long sur sa volonté de changer de sujet. Aki se rend compte qu’il lui a imposé un rendez-vous et qu’elle l’a peut-être plus honoré par crainte que par envie. Il sent qu’il la gêne avec ses questions, et il se demande si elle n’aimerait pas rentrer dans sa chambre loin de lui, loin de tout ce qui concerne le lycée, les lycéens, et les autres humains. Aki devrait peut-être la libérer. Il hésite. Lui n’en a pas envie. Il n’a rien d’autre à faire, et il est bien là, au gymnase, dans le calme avec une mystérieuse fille à décrypter. Pendant ce silence, il survole le nouvel article de la commère de Yokuboo. Le nom d’Asuka Tsuno attire son attention, et il décide finalement de lire entièrement l’article pour comprendre pourquoi la fille qu’il souhaite protéger se retrouve encore sur le devant de la scène dans le grand théâtre des salopards piétineurs de réputation. Il constate avec surprise que son propre nom y figure aussi et qu’on sous-entend une relation entre les deux sus-nommés.

”QUOI ?? Quelle salope !” dit-il sans retenue à la fin de sa lecture. Il n’a même plus conscience qu’il a laissé Chizuru dans l’attente d’une suite de conversation. Il faut dire qu’elle ne relance pas tellement non plus de son côté. Pas très bavarde la demoiselle ! Néanmoins, il lève les yeux vers elle et dit :

” Scuze !”

Sans plus d’explication, Aki range son téléphone dans sa poche. Il tente de chasser ce qu’il vient de lire de son esprit afin de reprendre là où ils en sont restés. Sauf que la petite Chizuru n’avait pas l’air très motivée à l’idée de continuer à parler de son surnom. Suivant des yeux les longues lignes du parquet brillant, il cherche quelque chose à dire qui pourrait prolonger leur entrevue. Il a envie de lui poser des questions sur sa vie, sur ce qu’elle aime faire, mais après tout, ils ne se connaissent pas et cela pourrait paraître louche aux yeux d’une jeune fille. Et comme on vient de lui prêter une relation charnelle avec une fille du bahut, ce n’est certainement pas le bon moment pour avoir l’air d’un cavaleur. En plus, même si elle est mignonne, il n’imagine pas un seul instant lui faire du gringue. Non. Non, Aki est persuadé qu’il ne tombera pas amoureux de sitôt.

Au milieu de toutes ces cogitations pour trouver quelque chose de valable à dire, il ne peut s’empêcher de penser à l’article qui le mêle à une histoire louche. Pire, qui salit un peu plus Asuka au passage, et qui donnera certainement une raison supplémentaire à ses harceleurs de s’acharner sur elle. La contrariété barre son front et donne un air grave à son visage. Cette “Miss Gossip” est peut-être de mèche avec “Mana” ? Et si c’était la même personne ? Le poing d’Aki se serre. Ses mâchoires se crispent. La colère monte. Mais il se retient. Chizuru n’y est pour rien, et c’est bien lui qui l’a fait venir non ? Lui qui la retient avec ses questions. Lui qui… l’emmerde en fait.

”J’peux te demander un dernier truc ?... Tu ne me dois rien, tu ne me connais pas, et je t’ai à moitié crié dessus ce matin. ...Alors pourquoi tu es venue à ce rendez-vous ?”


Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyMar 8 Jan - 0:07

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Visiblement, il ne semble pas comprendre pourquoi les autres ont peur d’elle et étrangement, ou pas, ça permet à Chizuru de se détendre un peu, de se dire qu’avec lui ça sera peut être différent, qu’ils pourront peut-être continuer à parler de temps en temps comme ils le font maintenant. Il en tire donc les conclusions qui en découlent et elle hoche la tête pour acquiescer. Il ajoute également le fait qu’elle est peut-être un peu trop gentille, précisant « effectivement » comme si quelqu’un le lui avait dit avant et qu’il confirmait ses dires. Elle ne comprit pas tellement cette phrase et le regarda un instant sans rien dire, tout de même touchée par le compliment qu’il venait de lui faire.

C’était bien la première fois qu’un garçon lui dit qu’elle est gentille, et même que quelqu’un le lui dise elle croit, bon en dehors de sa maman évidemment. Il continua son compliment, ce qui ne manqua pas de faire apparaître un peu de rouge sur les joues de la jeune fille. Elle se cacha un peu dans son écharpe avant d’avoir chaud, le changement de température entre l’extérieur et l’intérieur n’aidant pas. Elle finit par enlever son écharpe et ouvrir le haut de son manteau, sans pour autant l’enlever pour ne pas passer pour la fille qui se met directement à l’aise, car de toute façon elle ne l’est pas plus que ça.

Un silence s’installe, silence pesant, si pesant qu’elle a l’impression que Aki s’ennuie. Il regarde son téléphone qui avait sonné peu de temps avant qu’ils ne rentrent dans le gymnase. Il se met à parcourir son écran des yeux et Chizuru se sent de trop, même s’ils ne sont que deux. Elle se dit qu’ils n’ont plus rien à se dire, que le rendez-vous va tourner court et qu’il va finir par vouloir rentrer chez lui. Soudain il s’écrie, sa voix résonnant dans le gymnase vide, insultant quelqu’un d’un seul coup. Sursautant, Chizuru le regarde surprise, s’était légèrement éloigné par simple reflex. Il s’excuse quand même mais il semble clairement perturbé par ce qu’il vient de lire et la jeune fille se dit qu’il va lui dire qu’il rentre. Elle espère simplement qu’il l’aide à descendre. Le regardant, alors qu’il a cet air sévère, elle ne peut s’empêcher de se dire que c’est dommage qu’il soit trop souvent dans cet état.

Elle regarde le sol, comme pour se donner contenance, et il finit par briser le silence demandant un « dernier » truc. Donc ça confirme ce qu’elle pensait, il veut rentrer chez lui. Il semble comme s’excuser de ce qui s’est passé ce matin et lui demande finalement pourquoi elle est venue. Elle le regarde avec des yeux ronds comme des billes, très surprise de sa question.

- Ce n’est pas ce qu’on doit faire quand quelqu’un nous donne un rendez-vous ?!

Après tout elle n’y connait pas mais c’est ainsi qu’on lui a appris les choses, que si quelqu’un fixe un rendez-vous il faut l’honorer quoi qu’il arrive. Elle poursuit alors, détournant finalement le regard après avoir légèrement réfléchis et laisse sortir ce qu’elle ressent.

- Et puis… j’avais envie de te voir... tu m’as un peu intrigué ce matin…

Elle termine ses derniers mots presque inaudibles, les joues un peu teintées de rose. Puis elle reprend son sérieux, du moins, elle essaye, bien que la gêne soit toujours présente, et dit alors quelque chose qui lui trotte dans la tête depuis un moment.

- Tu sais, tu devrais sourire plus souvent… ça te va quand même beaucoup mieux que cet air sérieux que tu as tout le temps…



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyMar 8 Jan - 14:42



Pourquoi tu fais ça ?

La première partie de la réponse de Chizuru à la question d’Aki étonne beaucoup son interlocuteur. Ainsi, ce serait uniquement par devoir qu’elle aurait répondu à ce rendez-vous ? Par politesse ? Aki apprécie généralement ces marques d’attention et de courtoisie, le sens du devoir étant également assez présent chez lui malgré une apparence “je m’en foutiste”. Cependant, il ne peut refouler une certaine déception. Bizarrement, il aurait aimé entendre autre chose de la bouche de cette fille.
Et justement, après un petit temps d’hésitation, Chizuru complète sa réponse. Cette partie là est bien plus agréable à entendre. Envie de le voir ? Il n’est pas sûr de comprendre les derniers mots qu’elle prononce tant elle parle bas. Il pense comprendre qu’il l’a intriguée. Le visage de la jeune fille a changé. On dirait que ses joues sont plus roses. Le chaud-froid sans doute. Mais son regard fuyant, lui, n’est pas dû à la température. Aki en est à la fois amusé, satisfait, et un peu embarrassé. Il se demande si sa façon cavalière de lui avoir donné rendez-vous comme ça devant tout le monde en ayant l’air d’insister comme un amoureux transit à peut-être fait germer des idées, même des espoirs dans la tête de cette jeune fille. Mais il se ravise vite en calmant son égo, car à ce moment précis, il prend conscience que c’est surtout lui qui se fait des idées. Pourtant, ça le démange de rebondir sur cette phrase et de lui demander de préciser sa réponse. Mais c’est finalement Chizuru qui relance, pour un conseil, ou un compliment, ou les deux à la fois. Pour le coup, Aki ne sait pas quoi répondre tant il est surpris. Et puis il réfléchit. Doit-il se fâcher qu’on lui dise que son air sérieux n’est pas terrible ? Ou au contraire se satisfaire du compliment au sujet de son sourire ?

Même si Aki décidait d’opter pour la colère, il sait qu’il n’y parviendrait pas. Parce qu’en réalité, il est bien trop content du compliment. Ce n’est pas pour rien qu’il s’est mis à sourire en regardant ses mains qui triturent la housse dézinguée de son téléphone.

”Ah bon ?” répond t-il simplement.

Il laisse planer ce silence qui n’est pas aussi pesant que les autres, mais qui l’embarrasse presque. Jamais personne, et encore moins une fille, ne lui a tenu ce discours. Même pas sa propre mère ! Alors il jubile pendant ce petit temps de mutisme. Même s’il sait qu’il n’y a pas de quoi se vanter plus que ça. Car en gros, elle lui a essentiellement dit de moins tirer la tronche.

Mais bon, il faut bien relancer la conversation s’il ne veut pas que Chizuru décide d’écourter leur entrevue. Alors il doit meubler, trouver une raison de la retenir encore un peu. Un tout petit peu. Quelle heure est-il d'ailleurs ? 17H50. Ah déjà ? Malgré les silences, Aki n’a pas vu le temps passer. Et comme il n’est pas tard, il peut se permettre de la retenir encore.

”Au fait, puisque tu es en deuxième année, tu connais sûrement Asuka Tsuno, non ? Et Mana Nakumo, ça te dit quelque chose ?”

Puisque les deux noms qu’il venait de donner était des élèves de deuxième année, il y avait bon espoir que Chizuru en ai entendu parler. Avec un peu de chance, elle pourrait peut-être lui décrire physiquement la seconde, et lui donner quelques infos. Selon ce que Asuka lui avait dit, Mana était une fille aimée de tous, polie, bonne élève, une jeune fille modèle. Mais cette sale garce avait un double visage et Aki avait l’intention d’aller lui dire deux mots pour lui faire passer l’envie de s’en prendre à Asuka. Elle risque déjà de prendre cher ! Et puis c’est une bonne occasion de vérifier qu’elle fout la paix à Chizuru. Sinon, le tarif sera doublé !


Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyMer 9 Jan - 23:08

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Alors qu’elle le complimente sur son sourire, elle ne le regarde pas, sentant tout de même un peu de gêne et se disant qu’elle doit être visible sur son visage. Elle ne veut pas qu’il la voie rougir, il penserait sans doute qu’elle se fait des films… Enfin, elle l’apprécie bien, mais de là à dire que c’est un ami et un potentiel petit ami… A cette idée, elle flambe et devient pivoine se cachant comme elle le peut jusqu’à ce qu’il réponde, la faisant se calmer et reprendre un couleur normale, bien que colorée. Elle hoche simplement la tête et ne voit pas le sourire de Aki à côté d’elle.

Elle n’a pas l’habitude de ce genre de relation, même amicale. Elle ne sait pas à quel moment elle peut considérer quelqu’un comme un ami. Est-ce qu’il faut que ça soit explicitement dit ? Ou est-ce qu’il faut en faire la déduction par nous-même ? A moins qu’il faille en faire la demande ? Elle se perd un peu dans ses pensées, laissant le silence se faire, un silence naturel et bien moins pesant que les précédents. Elle est bien finalement là avec lui. Elle se dit qu’il va devoir partir, mais elle ne regarde pas l’heure pour autant, elle est bien trop fixe au niveau des horaires et son corps en a pris les habitudes. Dès qu’il faut manger, son estomac la rappelle à l’ordre si elle oublie, quand c’est l’heure de se coucher, elle pique du nez et il ne faut pas qu’elle laisse passer ce coup de barre sinon elle ne dort pas de la nuit…

Alors qu’elle réfléchit de savoir comment relancer la conversation, bien que pas bien douée pour ça, Aki lui coupe l’herbe sous le pied et se met à parler de deux filles de sa classe. Peut-être est-il en couple avec l’une d’elles ? Mana et Asuka. Oui elle les connait, mais de là à savoir quelque chose sur ces deux-là, ça revient à demander à Chizuru ce qu’elle sait du passer de Aki, autant dire, le néant.

- Oui, elles sont dans ma classe. Mais je ne les connais pas plus que ça…

Elle n’en dit pas plus, elle n’a pas besoin de préciser que les gens ne viennent pas vers elle, il le sait déjà surement, et pas non plus la peine de lui dire qu’elle non plus ne fait aucun effort pour aller parler à ses camarades. Elle sait simplement que Asuka est plus réservée que le reste de la classe ces derniers temps et que Mana fait partie d’un groupe de copains, du genre qui parle de tout le monde, sur tout le monde, et qui alimente les rumeurs, alors elle évite de croiser son regard.

Et puis il faut dire qu’elle n’a pas envie de parler d’autres filles, elle veut en savoir un peu sur lui, et qu’il lui pose des questions sur elle. Même si elle n’y répond que simplement et reste évasive, ça lui plait pas mal que quelqu’un s’intéresse à elle et qu’elle ait enfin pu expliquer à quelqu’un qu’elle n’a réellement pas de pouvoirs et surtout comment tout ceci en est venu à ces idioties grosses comme des maisons mais que personne ne semble voir.

Un bruit de porte se fait entendre, sans doute le professeur qui s’en va. Il ne semble pas fermer derrière lui, quelqu’un doit sans doute passer faire le ménage et fermer les portes à ce moment-là, du moins c’est ce qu’elle imagine. Un souffle froid s’engouffre et se fait sentir jusqu’aux deux étudiants, faisant frissonner Chizuru en le sentant dans son cou. Elle sent la chair de poule se répandre l’espace d’un instant sur ses bras avant de disparaître comme il est arrivé, en un rien de temps. Elle éternue encore une fois et s’excuse, comme à son habitude, venant se frotter rapidement le bout du nez pour faire passer cette sensation désagréable qui reste, et lui évitant ainsi d’éternuer encore et encore. Elle finit par lever la tête vers Aki le voyant encore avec son air sérieux et soupire, prenant la liberté, sans s’en rendre compte, de venir lui toucher entre les deux yeux, pour qu’il défronce ses sourcils.

- Arrête d’être aussi sérieux je t’ai dit…

Elle se rend alors compte de son geste et de sa proximité avec lui et se met à rougir, ne sachant plus où se mettre.

- Ah… heu… désolée… je ne voulais pas…


Etre aussi proche ? Te toucher ? Finalement, elle ne sait pas ce qu’elle ne voulait pas. L’embêter peut être mais la voilà bien perturbée avec ce qu’elle vient de faire. Comme un réflexe, elle s’écarte un peu de lui, d’une place, mettant ainsi un peu de distance pour pas qu’il ne se fasse de mauvaises idées.



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyJeu 10 Jan - 10:43



Pourquoi tu fais ça ?

À la réponse de Chizuru, Aki hoche immédiatement la tête comme s’il s’attendait à cette réponse. Il est vrai que celle que tout le monde surnomme “la sorcière” n’est certainement pas la meilleure personne pour donner des informations sur les autres élèves du lycée. Mais il sait désormais que ces trois nanas sont dans la même classe et que Chizuru n’a pas été approchée par cette fameuse Mana. Cette raclure aurait donc suffisamment peur de la réputation de Chizuru pour ne pas s’en approcher. Parfait. Elle pourra ainsi lui foutre une paix royale. C’est très bien pour cette jeune fille qui ne souhaite emmerder personne et qui est loin, très loin d’être la vile sorcière que tout le monde s’imagine, et que beaucoup évitent par peur de subir un mauvais sort en empruntant le passage piétons.

Une porte est refermée et résonne dans le gymnase. Aki regarde l’heure à son portable par réflexe et constate qu’il n’est que 18h. Il range son téléphone et se réjouit silencieusement d’avoir encore un peu de temps pour continuer de faire connaissance avec sa camarade. Ce qu’il ignore, c’est qu’une petite note est affichée sur le panneau d’information dans l’entrée du gymnase, et que cette petite note explique qu’en raison des fortes pluie du mois dernier, des travaux sont prévus le vendredi de cette semaine pour la réparation du toit, et que le centre d’éducation sportive sera fermé à 18h la veille. Ce jeudi, donc… Mais aucun des deux élèves ne semble être en possession de cette information.

Chizuru éternue. Aki prononce un rapide “à tes souhaits” et la regarde se frotter le nez. Non seulement elle éternue comme un petit chat, et maintenant on dirait un écureuil. Aki lui-même n’a pas très chaud d’un coup. On dirait que la température intérieure a baissée un peu. Certes, la porte qui a été ouverte et refermée (à double tours) a pu faire circuler un courant d’air qui est venu chatouiller les narines sensibles de la jeune fille, mais il n’y a pas que ça. C’est comme si on avait arrêté le chauffage. Mais Aki ne s’en fait pas. C’est certainement une fausse impression. Ils ne couperont pas avant l’heure de fermeture du gymnase, soit 20h, comme d’habitude.

- Arrête d’être aussi sérieux je t’ai dit…

Aki sursaute légèrement. Elle vient de le toucher au front !

”Hey !!”

Il la regarde, surpris, puis la voilà qui s’excuse de ce qu’elle vient de faire. Et même, elle s’écarte de lui. Elle est vraiment marrante en fait cette fille. Du coup, Aki se met à sourire, et même, à rire.

”Mais qu’est-ce que tu fais ? Reste là, j’vais pas te manger.”

Comme elle reste toute coincée sur sa partie de gradin, et qu’elle ne le regarde même plus, comme pour rentrer dans une coquille imaginaire, c’est Aki qui s’approche, s’asseyant juste à côté d’elle, même s’il a toute la place qu’il veut partout autour et qu’étant donné qu’ils sont seuls, il pourrait même descendre sur le parquet et lui parler d’en-bas. Mais il ne le souhaite pas.

”C’est pas étonnant que tu sois toujours toute seule si d’un côté, tu fais fuir les gens, et que de l’autre, tu fuis ceux qui te parlent.”

Il tourne la tête vers elle, et l’observe. Elle a un joli profil. C’est tout ce qu’il peut voir de près pour le moment car elle semble refuser obstinément de tourner la tête vers lui.

”Il va falloir qu’on travaille ton côté social.” dit-il en poussant un soupir. Lui-même fait un effort. Il ne fronce pas les sourcils, et du coup, on dirait que ses yeux sourient. Ses yeux seulement, mais c’est un début.

”Bon, dis-moi, t’es de la région ? T’as de la famille par ici ? En fait c’est quoi ta vie quand t’es pas au bahut ?”



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyVen 11 Jan - 13:45

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Et voilà, Aki sursaute et la regarde de surprise. Franchement, quelle idée a-t-elle eut là quand même. Ça aura au moins eu le mérite de le faire sourire une fois de plus, et même de le faire rire, ce qui n’est pas franchement le cas de Chizuru qui s’est même un peu écarté de lui de gêne et pour lui montrer qu’elle ne se veut pas trop intrusive avec lui. Cependant, il le lui fait remarquer, lui précisant qu’il ne va pas la manger. Bon ça elle le sait mais tout de même… Etre trop proche alors qu’ils ne se connaissent que depuis ce matin… Finalement c’est lui qui réduit la distance qui les sépare, se rapprochant d’elle, alors qu’il y a toute la place qu’il veut dans le gymnase.

Elle reste surprise de ça mais ne peut que confirmer ces dires, comme quoi elle fuit tous ceux qui lui parlent. Disons que ce n’est pas de la fuite mais la peur de ne pas être accepté qui lui fait prendre un peu ses distances. Lorsqu’elle va parler à quelqu’un pour lui rendre quelque chose qu’il a oublié ou lui faire passer un mot de la part d’un professeur, ce n’est pas elle qui met de la distance, ce sont toujours les autres, alors elle a simplement pris l’habitude d’en faire autant.

Ne bougeant pas pour autant, elle continue de regarder dans le vide devant elle, trouvant qu’elle a tout de même plus froid que tout à l’heure mais qu’elle a un peu chaud au visage. Il faut dire que ce dernier est un peu plus rouge au fur et à mesure du temps qui passe, l’entendre rire, et le voir se rapprocher d’elle n’aidant pas à retrouver une couleur plus claire. Elle l’entend soupirer après qu’il ait dit quelque chose sur le travail du social. Décidément, elle ne comprend pas pourquoi il s’obstine avec elle s’il doit soupirer en sa présence. Et alors qu’elle pensait qu’il allait arrêter de parler et mettre en place un énième silence pesant, il relance en lui posant des questions d’ordre plus personnelles.

Quelques peu étonnée, elle relève la tête et le regarde enfin, lui et ses yeux plus souriants. Elle laisse légèrement ses lèvres s’étirer, rien de bien flagrant, lorsqu’elle le voit ainsi, et se dit que finalement, pourquoi pas essayer d’en apprendre plus sur lui en lui retournant peu à peu les questions qu’il lui posera. Ce n’est pas elle qui va avoir l’initiative de lancer ce genre de sujet alors s’il le fait à sa place, elle n’a qu’à suivre le rythme non ?

- Je viens de Tokyo, j’y ai passé toute mon enfance là-bas et, je suis venue ici car mes parents me l’ont proposé. Yokuboo est une excellente école et elle est très bien classée au Japon. Et puis, je n’ai pas eu besoin de bourse pour y entrer du coup j’ai accepté, pensant pouvoir tout reprendre à zéro ici mais…

Elle soupire un peu et regarde de nouveau ses pieds.

- Quelqu’un qui me connaissait était aussi ici et les rumeurs ne se sont pas arrêtées.

Elle ne répond pas tout de suite à sa dernière question, l’ayant quelques peu zappé, et se frotte les mains entre elle. Elle commence vraiment à avoir un peu plus froid et hésite à remettre son manteau, car ça reste encore supportable mais ses mains le ressentent beaucoup, ce froid. Frissonnant un peu, elle regarde ses ongles devenir un peu violet, bon ça lui arrive souvent dès qu’il fait un peu froid mais c’est quand même le signe que quelque chose cloche, surtout dans un gymnase où il est censé faire bon.

- Tu ne trouves pas qu’il fait froid ?

Dit-elle en le regardant à nouveau ? Peut-être est-ce que c’est elle qui a un soucis et qu’elle se fait simplement des idées mais elle aimerait tout de même savoir si Aki aussi ressent cette baisse de la température ambiante.



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptySam 12 Jan - 14:19



Pourquoi tu fais ça ?

”Ah tu viens de Tokyo ?” dit Aki avant que Chizuru ne complète sa réponse au sujet de quelqu’un qu'elle avait retrouvé ici, qui connaissait Chizuru, son histoire et les nombreuses rumeurs injustes dont elle était victime. Ce “quelqu’un” avait manifestement allumé la mèche à Yokuboo, en évoquant ces “on-dit” sur elle. Volontairement ou non, ce quelqu’un avait mis le feu aux poudres et dorénavant, tout le lycée sait, ou croit, que Chizuru porte malheur, ou jette des mauvais sorts.

”Hm… Alors c’est pas forcément la malchance qui te poursuite, mais plutôt les cons...”

Qui peut bien être ce quelqu’un ? Aki se le demande mais n’en dit rien. Qu’est-ce que cela changerait de le savoir puisque le mal est déjà fait ?

”Bah tu vois, moi non plus je ne suis pas de la région. Je viens de Kamakura, pas très loin de chez toi en fait.” dit-il en faisant pianoter ses doigts sur le bois lisse du gradin sur lequel ils sont assis. À ce moment là, il pense à son grand-père. Que fait-il à cette heure-ci ? Oh, il doit probablement jouer au go avec un autre vieux croulant râleur comme lui.
Aki est sortit de ses songes en voyant Chizuru frissonner. Et justement, elle lui demande s’il ne trouve pas qu’il fait plus froid que tout à l’heure dans ce gymnase où ils sont venus pour se mettre au chaud.

”si. T’as raison ça caille.”

Aki se lève et descend quelques marches. Il se déplace jusqu’à un radiateur et pose sa main dessus. Il fait une moue sceptique et hausse une épaule.

”Tiède. Mais ça va sûrement se remettre en route.”

Pourtant, Aki ne peut pas s’empêcher de douter de ses propres mots. Il écoute les bruits si familiers du gymnase, et ne détecte justement pas ce qui fait ronronner cette grande salle. Les tuyaux qui alimentent les radiateurs sont beaucoup trop calmes et silencieux pour que cela soit normal. Prit d’un doute, Aki revient vers Chizuru. Il remonte les gradins et une fois tout près de la jeune fille, il dit de son ton brusque habituel :

”Lève-toi. Je crois qu’on a intérêt à quitter les lieux. J’vais t’aider à descendre.”

Tandis que Chizuru se lève, Aki ramasse ses béquilles et les tends à la lycéenne. Sans la soutenir comme pour la montée, il veille à chaque descente des hautes marches. Pour la rassurer, et l’encourager, il lui dit qu’elle s’en sort bien et qu’elle doit continuer à prendre tout son temps. Là, sans s'en rendre compte, il fait preuve de douceur et d'attention dans sa voix.
Une fois au bas des gradins, les deux élèves se dirigent vers la sortie. Mais une fois sortis de la grande salle, ils se retrouvent plongés dans le noir. En effet, les lumières ont été éteintes partout. Aki commence à avoir un très mauvais pressentiment qu’il décide de ne pas partager avec sa camarade afin de ne pas l’inquiéter inutilement. Si ça se trouve, il se plante et tout est absolument normal.

Ils continuent leur route vers la sortie en s’éclairant du portable d’Aki. Arrivés devant la double porte de l’entrée, Aki passe devant et tente de pousser la porte.

”Aie...”

Il retente sa chance en poussant plus fort, essaye sur l’autre porte, mais rien ne bouge. Il insiste encore un peu et soupir. Il se retourne vers Chizuru, et même s’il se doute qu’elle a déjà comprit la situation, il précise :

”Je crois qu’on est enfermés.”

Il fait parcourir sa lampe de portable partout, y compris sur les murs à la recherche d’informations ou d’idée qui pourrait les faire sortir de là. Peut-être le numéro de téléphone du concierge, ou de quelqu’un qui pourrait venir leur ouvrir. C’est là qu’il tombe sur la note d’information concernant l’heure de fermeture exceptionnelle de ce jeudi en raison des travaux du lendemain.

”Fais chier ! C’était bien le soir à venir discuter ici.” peste t-il. ”T’es sûre que c’est une légende ta malédiction ?” demande t-il, sans savoir si sa remarque peut amuser ou au contraire blesser la jeune fille en béquilles.



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Chizuru Sasahara
Chizuru SasaharaLycée • 3ème année
Messages : 96
Âge : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyLun 11 Fév - 23:07

Pourquoi tu fais ça !?


Déc-2018
Précédemment...



Quelques mots bêtes mais simples qui suffisent à lui tirer un sourire, donc d’après lui elle attirerait les cons et non la malchance, au moins il ne pense pas qu’elle est elle même la cause et donc la source de tous les malheurs qui arrivent à ceux qui la croisent. Après tout, tout le monde a sans doute croisé bien plus de gens qui sont morts plus ou moins terriblement sans forcément que ce soit leur faute. Il semble rêvasser un peu après lui avoir dit qu’il venait aussi de la métropole mais de Kamakura. Elle n’a jamais beaucoup voyagé mais heureusement elle connaît bien la carte de son pays.

Il est sorti de ses rêveries par Chizuru et lui confirme qu’il ne fait pas chaud en effet. Il se lève pour confirmer ses soupçons mais sent le radiateur tiède et se dit que c’est normal. Silencieusement elle le regarde faire jusqu’à ce qu’il revienne vers elle et lui dise qu’il faut qu’ils partent, comme si quelque chose clochait mais pourtant, tout semble normal et silencieux, normal pour un gymnase vide en fin de journée non ? Alors qu’elle l’écoute bien sagement et qu’elle se lève il reste alors à distance et l’encourage simplement, contrairement à ce qu’il avai fait pour monter. Bon c’est bien plus simple pour descendre, il suffit juste de ne pas trop se pencher en avant pour éviter de basculer. Elle n’est pas encore à l’aise avec ces trucs, ces béquilles, mais elle se débrouille et arrive finalement en bas des gradins. Elle lève la tête vers lui en lui souriant et le remercie simplement mais du fond du cœur, le voir aussi calme et attentif lui donne réellement un tout autre visage que celui qu’il a l’habitude de porter avec ses sourcils froncés et son ton hyper sec.

Ils avancent alors vers la sortie, dans un noir assez improbable, elle s’attendait au moins qu’ils laissent la lumière de l’entrée mais non, rien. Si elle n’avait pas ses béquilles, elle se serait sans doute rapprochée de Aki mais la situation actuelle l’en empêche, malheureusement ? Aki sort son téléphone pour éclairer leur route et savoir où ils marchent et quand il pose la main sur la porte Chizuru sent que quelque chose cloche. Elle le voit insister et soupir, ayant clairement compris ce qu’il se passait mais la confirmation orale de son camarade l’a fait perdre ses moyens. Elle s’appuie sur le mur derrière elle et tremble un peu, froid et peur mélangés. Le voilà qui se dit qu’il aurait mieux fallut venir parler un autre soir et son cœur se sert un peu, alors quand il lui demande si elle ne porte réellement pas la poisse, elle s’effondre intérieurement. Elle pensait qu’il n’était pas comme les autres et qu’il ne croyait pas à tout ça et le voilà qu’il doute et qu’il se di que c’est de la faute de Chizuru s’ils sont dans cette situation.

Calmement elle pose ses béquilles l’une sur l’autre contre le mur et le laisse glisser dessus pour se mettre par terre et venir prendre ses genoux dans ses bras. Non elle ne veut pas pleurer, elle n’est pas une faible comme ça et elle n’a aucune raison de pleurer vu qu’il n’est pas un ami... alors pourquoi son cœur se sert autant alors qu’elle tente de retenir malgré elle ses larmes. Les yeux embrumés et un peu rouges elle regarde dans le vide et quand elle sent le regard de Aki sur le elle plonge sa tête dans ses bras et ferme les yeux laissant l’eau saline qui s’est accumulée autour de ses yeux perler sans en laisser couler davantage pour autant. Elle ne veut pas le regarder maintenant, elle ne veut pas qu’il la voit pleurer et faible, personne ne l’a jamais vu ainsi. Elle répond simplement la gorge nouée.

- Vas savoir... ma présence est finalement peut être signe de malheur, un peu comme l’inverse d’une coccinelle...

Pourquoi cette image de coccinelle ? Allez savoir... elle s’imagine noire à pois rouges ? Ou simplement noire, comme les ténèbres, comme le malheur. Reste à savoir ce qu’il va faire, rester avec elle ou partir trouver une sortie tout seul. De toute façon avec ses béquilles elle n’est qu’un poids mort et un boulet à se traîner.



©️ Halloween sur Never-Utopia



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Haruka10
Aki Hotaba
Aki HotabaUniversité • 1ère année
Messages : 173
Âge : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Basket Ball - Arts Plastiques - Littérature
Boîte à infos:
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) EmptyVen 15 Fév - 0:01



Pourquoi tu fais ça ?

Aki est bien emmerdé. Les mains sur les hanches, il réfléchit à une solution, et ne voit que l’hypothèse la plus probable. Ils vont passer la nuit là. Derrière lui, il entend un frottement de vêtement, et lorsqu’il se retourne, il voit chizuru qui se laisse glisser le long du mur, sur ses béquilles. tout d’abord, il voit cette attitude comme un découragement devant la fatalité qui les attends, et Aki s’apprête à lui dire un mot de réconfort mais Chizuru le devance et prend la parole.

Merde ! Aki se rend compte que ce sont ses propos au sujet de sa pseudo malédiction qui l’affectent plus que le reste. La jeune fille entoure ses jambes de ses bras, et se replie sur elle-même. Pour le coup, Aki se sent très mal à l’aise. Il se passe une main sur la nuque et tente de s’excuser comme il peut. tout ce qu’il parvient à dire, sur un ton pratiquement de reproche, est :

”Le prends pas comme ça ! Détends-toi !”

Et allez ! Elle va croire qu’il l’engueule de se sentir blessée en plus. Il l’observe, et craint qu’elle ne se mette à pleurer. Chizuru ne verse pourtant aucune larme. Mais son visage s’est fermé, ses yeux se sont comme éteints. Aki décide de ne plus rien dire pour le moment, de crainte d’en remettre une couche au lieu de la réconforter. Il ne sait décidément pas s’y prendre. Que pourrait-il lui dire pour lui faire comprendre qu’il ne pensait pas lui faire de mal ? Il s’approche, mal à l’aise. Il s’apprête à lui dire un mot, mais rien d’intelligent ne lui vient. Alors il s’asseoit près d’elle, par terre, dos au mur, cherchant comment réparer sa maladresse, et accessoirement, les sortir de ce gymnase pour dormir dans un lit et nos pas ici comme deux pouilleux. Il parvient à retrouver un ton calme et amical, presque doux, lorsqu’il tente maladroitement de s’expliquer :

”Je sais très bien que tu portes pas la poisse. J’ai juste voulu… faire une vanne pour détendre l’atmosphère. Mais ok, c’est vrai que c’était pas drôle. Bref tu sais que c’est pas ce que j’ai voulu dire.”

Comme il ne sait pas ce qu’en pense Chizuru, Aki penche la tête pour tenter de voir son visage mais ne parvient pas à voir grand-chose d’autre que ses longs cheveux et ses bras dans lesquelles elle se cache.

”Hein ? Tu le sais ?”

Cette fois, c’est au tour d’Aki de se sentir tendu. Il n’avait pas l’intention de blesser cette fille intéressante. Que faire maintenant qu’elle est rentrée dans sa coquille comme une tortue chahutée ? Aki pousse un long soupir. Il plaint cette demoiselle de se retrouver coincé dans un gymnase avec un gland comme lui. Pas étonnant qu’elle ne soit pas jouasse !
Soudain Aki se relève et marche vers le panneau d’affichage qu’il éclaire avec la lumière de son portable. Il espère y trouver le numéro de téléphone du concierge, ou de n’importe quel service de l’école qui pourrait venir leur ouvrir. Malheureusement, à part les numéros de centres médicaux et sportifs externes à l’établissement, il ne trouve que le numéro de l’infirmerie. Il lit le numéro à voix haute plusieurs fois afin de le mémoriser, et le répète à Chizuru pour lui demander de retenir les quatre derniers chiffres. Puis il compose le numéro, et attend.

Mauvaise pioche. Il semblerait que l’infirmerie soit fermée à cette heure. Mais il ne se démonte pas. Il raccroche et compose à nouveau le numéro. Il attend, attend, puis se tourne alors vers sa camarade d’infortune pour lui demander :

”Tu préfères la bonne ou la mauvaise nouvelle en premier ?”



Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) 181110104531329936
Contenu sponsorisé
Pourquoi tu fais ça !? (PV Aki) Empty