Partagez | 
 

 Le lièvre et la tortue (PV Jóna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chizuru Sasahara
Lycée • 2ème année
Chizuru Sasahara

Messages : 90
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Le lièvre et la tortue (PV Jóna)   Ven 7 Déc - 14:50


Le lièvre et la tortue


Déc-2018




Aujourd’hui, c’est cours de sport, et qui dit cours de sport dit aussi tenue de sport. Donc forcément, hier soir, Chizuru a préparé sa tenue de sport dans un sac prévu à cet effet. Son sac ? Un petit sac de sport à bandoulière noir à lanières rouges, assez grand pour contenir ses affaires de rechange et ses chaussures de sport mais assez petit pour ne pas l’encombrer plus que ça durant la journée. Qui dit sport, dit aussi praticité et donc elle a préféré se faire des nattes ce matin, au final, comme chaque fois qu’elle fait du sport. Ça lui évite de se retrouver avec ses cheveux devant les yeux ou de se les coincer quelque part.

Sa classe, la classe 2A est avec la classe 2B pour cette matière, mais ça ne changera rien à ses habitudes, surtout que c’est de l’athlétisme et qu’il n’y a pas besoin d’être en binôme ou en groupe pour courir au tour d’un terrain. La journée se déroule sans encombre jusqu’à l’heure fatidique de changer de tenue. Dans les vestiaires, elle préfère s’isoler et se changer rapidement à l’abri de tous regards plutôt que de se joindre aux groupes qui se forment déjà. Elle soupire un instant après avoir resserré ses tresses, et se dirige vers le terrain de sport où déjà quelques élèves ainsi que les professeurs les attendent déjà.

Restant en retrait, elle écoute attentivement les instructions et cela commence doucement avec de simples tours de terrains pour s’échauffer. Ni une ni deux, alors que certains garçons sont déjà partis en trombe pour faire une compétition, elle s’élance en trottinant gentiment. Rien ne sert de se donner à fond dès le début, elle finirait par cracher ses poumons avant même le premier tour et donnerait une mauvaise impression au professeur. Quelques personnes la dépassent, puis un peu plus, et encore un peu, jusqu’à ce qu’elle se rende compte que certains ont déjà fini leur premier tour et lui repassent devant. Elle accélère un peu la cadence en voyant les professeurs parler entre eux alors qu’ils la regardent, aussi bien elle que les autres, et, alors qu’elle s’élance un peu plus vite, elle s’emmêle les pinceaux et ses jambes décident de se barrer le chemin. Elle s’étale de tout son long, la tête la première contre le sable rouge.

Quelques courtes secondes passent dans un graaaaaannnd silence avant que les murmures ne commencent entre les élèves et qu’un professeur ne réagisse. Elle se redresse doucement et s’assoie puis se frotte le front pour enlever les grains de sables. Elle soupire un moment et regarde la première personne devant elle, une jeune fille de l’autre classe qui la regarde. Le professeur arrive et sort un mouchoir en papier pour le lui mettre sous le nez.

- Ça va ? Tu n’as rien de cassé ?

Elle secoue simplement la tête pour dire que tout va bien et essaye de se lever avant de grimacer. Et merde, une entorse, il ne manquait plus que ça. Le professeur soupire et l’aide à se lever.

- Tu vas aller à l’infirmerie
- Non ça va aller, je vais regarder le cours sur le côté, j’irais voir l’infirmière plus tard…

Ne voulant pas insister le professeur acquiesce et l’aide à se mettre sur le côté du terrain de sport. Les murmures continuent un moment avant que l’autre professeur ne les fasse taire et reprenne le cours comme si de rien n’était.

Au final, elle n’aura participé au cours même pas cinq minutes. Elle soupire tête baissée en se disant qu’elle est un fardeau et qu’elle dérange tout le monde. L’échauffement est terminé et les élèves peuvent aller boire 2 minutes avant de commencer réellement l’exercice. Si elle a bien écouté tout à l’heure, c’est un sprint qu’il faut faire sur 200 mètres, il faut donc une personne pour chronométrer pendant qu’une autre cours, pas besoin de se mettre en binôme pour ça, des groupes de 3 ou 4 peuvent tout à fait faire l’affaire. Elle regarde les groupes se former, se demandant comment elle aurait fait pour demander à quelqu’un de la chronométrer… Elle aurait sans doute demandé à un des professeurs de le faire.



©️ Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le lièvre et la tortue (PV Jóna)   Lun 17 Déc - 13:38

ft. Chizuru Sasahara

Pauvre bichette, comment elle s'est ramassée...

Le lièvre et la tortue. Ft. Sasahara C.

Je ne sais pas trop pourquoi j’aime le sport. En soi, je n’ai pas l’allure de quelqu’un qu fait du sport, je n’en ai que les traits physiques qui en ressortent. Des bras solides, une carrure de colosse, mais sans doute plus due à mes origines, mais bref. Tout cela pour dire que je ne sais pas pourquoi j’aime le sport. Je n’estime pas en avoir les gènes ou quoi, alors à quoi bon m’y accrocher encore… Je fume comme un pompier, je bois comme un trou, et pourtant j’aime le sport. Bref, je suis en sport, actuellement et si j’ai bien, on avait course d’endurance. Ma foi. Malgré mon amour pour le sport, la cuite de la veille ne m’aura aidé en rien à tenir le choc. Je vais y aller mollo, je pense. Le temps que l’on se change et que les gens parlent de mon corps de détraquée une nouvelle fois, je me met en avant, pour montrer que je suis celle qui, malgré tout, mène la danse ici. Même si les autres s’en foutent, en vérité. Au moins ça me donne l’impression de régner, c’est au moins ça.

On se prépare, on s’échauffe, on siffle. On est confondus avec une autre classe aujourd’hui. Tant mieux, écoute. La course commence et nous voici prêt à partir. Je remarque que l’on part en même temps que les garçons ce qui, en soi, c’est assez rare. Mais ça arrive, donc bon. Le coup de sifflet se fait entendre quand les premiers pas de courses s’animent. Et me voici désormais en train de cavaler sur un stade comme une attardée. Ceci dit, ma course est écourtée quand j’entends quelqu’un tomber. Je me retourne et voit cette gamine, de l’autre classe, très probablement. Je m’approche pour voir ce qui s’est passé, en m’inquiétant malgré tout pour elle. Crise d’hypoglycémie ? Ou juste maladroite ? La demoiselle semble pas si mal en point que ça, mais elle n’a pas rien pour autant : ça se voit. Alors voyons ce que ça peut donner, si je peux faire quelque chose.

On la questionne rapidement sur son état, et je me permet d’écouter brièvement. Elle fait la fille fière qui n’a rien, mais elle ne va pas si bien que ça en vérité. Elle grimace bien trop et ça semble lui faire plus mal que ce qu’elle veut s’en convaincre. Fâcheux. Elle semble insister également pour aller voir l’infirmière plus tard. Bon. Un instant je me pose une question avant de finalement aller chercher un peu d’eau pour remplir ma gourde à côté. Le prof capte que je ne suis plus en train de courir, je l’arrête avant même qu’il l’ouvre.

« - C’est bon, je lui apporte juste de l’eau. »

Il n’a pas l’air très enjoué de savoir que je ne cours pas. M’en fout, ça me fait une excuse de ne pas courir. J’en ai pas l’envie, de toute façon, aujourd’hui, j’ai juste envie de dormir. Foutez moi la paix avec le sport. Je m’approche de la jeune fille et me pose à côté d’elle en lui tendant ma gourde. Au vu de la gueule que j’ai, ce serait peut-être pas mal de la rassurer un minimum.

« - J’ai pas le choléra, tu peux boire dedans, c’est bon. Tu t’es fait quoi, au final ? »

Je me montre pas spécialement méchante, et j’essaye de paraître le moins agressif dans le on que j’emploie. Malgré tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chizuru Sasahara
Lycée • 2ème année
Chizuru Sasahara

Messages : 90
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Volley-ball / cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le lièvre et la tortue (PV Jóna)   Dim 30 Déc - 16:09


Le lièvre et la tortue


Déc-2018



Le cour s’arrête un instant, laissant la possibilité aux élèves d’aller se reposer un peu avant de prendre réellement les choses au sérieux et aussi la possibilité d’aller se désaltérer. Quelques élèves en profitent donc et une jeune femme sort du lot se dirigeant vers Chizuru, qui ne l’a pas encore remarqué. Cette dernière est bien trop occupée à regarder cette fourmilière s’agiter depuis son point de vue sur l’herbe. Elle aimerait bien aller chercher un gilet car il ne fait pas si chaud en plein hiver mais tant qu’elle ne tremble pas tout va bien.

Les binômes commencent à se former et la jeune fille qui s’est rapprochée de notre sorcière bien aimée (oupas) arrive enfin à sa hauteur et lui tend sa bouteille d’eau. Sur le coup, Chizuru ne comprend pas ce qu’elle lui veut et la dévisage simplement, attendant des explications qui ne tardent pas à arriver. Elle lui propose simplement de se désaltérer, rien de bien méchant, laissant une petite blague dans sa phrase, sans doute pour détendre l’atmosphère, ce qui ne semble pas fonctionner vu que Chizuru ne la saisie pas très bien, toujours à côté de la plaque. Elle se saisie doucement de la bouteille et boit une gorgée avant de la refermer et de répondre à la jeune femme.

- Je… Je ne sais pas trop… c’est comme si mes jambes avaient décidé d’aller du même côté en même temps… et je me suis retrouvée par terre avant d’avoir pu penser à quoi que ce soit…

Elle regarde sa cheville douloureuse. Elle ne sait pas vraiment ce qu’elle a, s’il s’agit d’une foulure, d’une entorse, de quelque chose de casser ou autre. Si ça se trouve c’est simplement musculaire et elle n’a absolument rien de grave. Si seulement. Ça lui éviterait d’avoir à se trimbaler avec un plâtre et des béquilles, même si elle est quasi certaine que les béquilles vont être indispensables pour qu’elle puisse se déplacer sans se faire plus mal encore à la cheville. Elle soupire un instant et son regard se pose sur la bouteille.

- Oh !! Pardon je ne te l’ai pas rendu. Merci…

Elle lui tend la bouteille pour la lui rendre mais se rend compte qu’elle ne connait pas le nom de sa camarade. Elles ne sont pas dans la même classe et, même si elle a une assez grande facilité à retenir les prénoms de chaque personnes, il ne lui semble pas avoir déjà entendu le sien de la bouche de quelqu’un d’autre. Elle penche un peu la tête et termine sa phrase.

- Euhm… Tu t’appelles comment ?

Après ça elle se souviendra de son nom, ce n’est pas tous les jours que quelqu’un vient lui parler et encore moins lui propose de partager quelque chose avec elle. Du côté du cours de sport qui a repris son cours, les messes basses vont bon train et les regards se font nombreux vers les deux lycéennes. Le professeur de sport semble bien avoir compris qu’il ne tirera rien de la camarade de Chizuru pour cette fois et soupire en la regardant, faisant clairement voir son mécontentement.



©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le lièvre et la tortue (PV Jóna)   Mar 8 Jan - 20:07

ft. Chizuru Sasahara

Pauvre bichette, comment elle s'est ramassée...

Le lièvre et la tortue. Ft. Sasahara C.


« - Je… Je ne sais pas trop… c’est comme si mes jambes avaient décidé d’aller du même côté en même temps… et je me suis retrouvée par terre avant d’avoir pu penser à quoi que ce soit…

- Hmm... »


Une petite maladroite, ma foi. Elle semblait toute choue, à première vue, mais je ne savais pas trop comment l'aborder autrement qu'en tant que jeune fille un peu paumée. Elle ne se prie pas tant pour boire dans ma gourde, et tant mieux, je ne veux pas me retrouver avec un cadavre desséché sur le dos. Je la laisse boire tranquillement pendant qu'elle semble se faire du mouron pour sa blessure. Je la laisse simplement penser que potentiellement ça peut ne pas être si grave que ça, avant qu'elle se rende compte un instant que ma gourde est toujours dans sa main :

« - Oh !! Pardon je ne te l’ai pas rendu. Merci… »

Je soupire et tend la main paume tournée vers elle, l'air de dire que c'est bon, elle peut la garder si elle a encore soif. Ainsi, je fais en sorte qu'elle la garde el temps du retour, quand elle me demande soudainement :

« -  Euhm… Tu t’appelles comment ? »

Ah oui. Ce léger détail. Je commence à vouloir m'exprimer quand je vois trois nanas discuter un peu en douce dans notre dos. J'ai horreur de ça, et si en temps normal ça m'affecte peu, quelqu'un est concerné, et qu'on ne vienne pas la chercher pour autant pour ça. Je les fixe ainsi. Froidement. L'une d'elle tilte et relève un peu la tête. typiquement le genre de bouffe à se teindre la peau en noir et à faire la pute devcant les lycées, comme si leur cul servait de monnaie local d'échange entre Kyoto et Shibuya. Mon regard n'a pas l'air de les intimider tant que ça, alors d'une voix un peu plus grave je me permet de leur sortir un simple :

« - Vous voulez quoi ? Bougez de là, baissez les yeux. »

Et elles s'executèrent. Je ne sais pas quelle réputation j'ai, mais elles n'avaient pas l'air très bien. Je reste auprès de la jeune demoiselle qui semble elle aussi un peu perdue, que ce soit sans doute à cause de mon comportement ou de ce qui nous entoure actuellement. J'ai toujours eu ce côté protectrice, et je pense que ça me joue quand quelqu'un de plus faible se fait agresser, je déteste énormément l'injustice. Et ceux qui se moquent ou parlent sont ceux qui sont bien triste de leur vie trop pauvre pour profiter de la leur, et trouvent ça enrichissant de cracher sur celle des autres, pendant que je souhaite simplement, de mon côté, aider ceux qui le méritent un minimum.

Bon, par contre, la maladresse ne pardonne pas pour autant, mais je vais apprendre à passer au dessus, surtout quand je vois à quel point elle semble gênée. Je soupire un bref instant et me permet de relever la tête rapidement pour me tourner vers elle, un sourire des plus courtois lui étant ainsi adressé. je lui répond simplement de la manière la plus polie qu'il se doit :

« - Jóna, je suis dans l'autre classe, du coup, même si je pense qu'avec une nana comme moi, tu l'aurais remarqué. Toi tu es ? »

Je ricane un bref instant, restant à ses côté jusqu'à revenir sur le côté du bâtiment. Malgré tout. On attendera un peu que ça passe pour l'emmener à l'infirmerie, qu'elle puisse au moins marcher toute seule sans que j'ai besoin de devenir une béquille humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lièvre et la tortue (PV Jóna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lièvre et la tortue (PV Jóna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANTEY - c'est un bisounours-tortue-ninja et sa pote dora l'exploratrice
» Haïti : Le Gouvernement déploie de grands moyens sur l’Île de la Tortue
» Marc Denis / Benjamin la tortue
» Dossier Corruption: Alexandre/Latortue
» Civet de lapin aux épices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Complexe sportif :: Terrain de sport-
Sauter vers: