Partagez | 
 

 J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Mar 27 Nov - 16:03

ft. Zelda Keiko Toshida

Essayons de sympathiser, non ?

J'me présente, je suis une connasse. Ft. Yoshida Z.

« - Bons résultats Jóna, lâche rien ! »

Ces mots sont gratifiants, quand l’intégralité du monde qui vous entoure vous regarde du coin de l’œil. Je suis limité aux standards féminins pour une discipline où je suis bien plus performant qu’un mec lambda. Je tuerai désormais pour m’en griller une, mais on est encore dans l’enceinte de l’établissement, je ne me permettrai de rien tant que je n’aurai pas la paix cinq minutes. Les arcs sont beaucoup trop modernes, on dirait des machines d’assisté, mais malgré tout, elle maintient la musculature en place, et le fait qu’ils soient ambidextre aide à équilibrer la force du corps. Des corps d’arc japonais, pour une marque japonaise… Je n’y connais rien, en soi, je sais juste vaguement que certaines marques ont meilleures réputations que d’autres, mais c’est comme partout pareil, puis cela dépendra de l’utilisation et des goûts et des couleurs de chacun.

L’exercice du jours c’était trop flèches en moins de quarante secondes. Beaucoup se sont loupés. Et pour ma part, je ne comprends toujours pas pourquoi ils refusent de me laisser aller au-delà de quarante mètres. J’ai pourtant bien montré que j’en valais la peine, non ? Qui sait, avec le temps, je serai peut-être bien capable de pratiquer le Kyūdō sans que l’on vienne me donner de quelconque restrictions. Bref, en regardant autour de moi, j’ai pas l’impression de voir des personnes avec de vraies ambitions, beaucoup sont là plus par défaut qu’autre chose, on dirait. Le bout de mes doigts commence à ne plus se faire sentir, les cornes qui envahissent mes mains me grattent, mais à trop y frotter, je finirai par ne plus avoir de peau au bout des doigts. Autant laisser la chose ainsi, ça ne me tuera pas.

Je les observe tous, ceux qui sont à mon niveau, ceux qui sont moins bons, ceux que l’on prétend meilleurs… Tous ont quelque chose, mais pas suffisamment de hargne et de détermination. Je les juges un peu, mais ils doivent bien rire de moi, j’ai l’air d’une vieille sous crack, et je fais un sport qui demande malgré une certaine force dans les bras. Vu de l’extérieur ça doit être comique, je conçois. Il ne fait pas encore suffisamment mauvais pour que l’on ait l’obligation de se mettre à l’intérieur, et de toute façon, je ne suis pas sûre que l’on ait la place de se mettre à l’intérieur, quoiqu’il arrive, vu les objectifs prévus par le club. Après, si tout cela est ré-aménagé, pourquoi pas. Bref, je pense, ne me concentrant plus vraiment pendant un instant, je crois entendre un nom qui m’est doublement familier. Zelda ? Elle est dans ma classe, elle, non ?

Oui, le début d’année ce n’était pas hier, mais je n’ai pas pour autant envie de me souvenir de chacun des noms de mes camarades. Concrètement, je crois avoir tiqué sur le sien, justement parce qu’elle s’appelait Zelda. Comme cette greluche à nibard qui sert pas à grand-chose, dans les jeux éponyme. Elle a l’air de se débrouiller, mais j’arrive à la fin de ses performances. Ses dix flèches sont passées. Tant mieux pour elle. Et la voilà qu’elle s’assoit à côté de moi. J’aimerai tenter de lui dire quelque chose, mais je ne sais pas trop quoi. La complimenter, la féliciter, quelque chose qui pourrait lui faire plaisir. Pourtant ce n’est pas dur, on a pas spécialement d’atomes crochus, sinon on se serait parlés depuis le début. Une cigarette me détendrait sûrement, mais ce n’est pas pour autant que je ne peux pas m’en passer. Mes mains posées contre le rebord en bois, mes doigts tapotent la surface arrondis de ce qui me sert de banc, et ce de plus en plus rapidement.

Je finis par me retourner, parce que je ne vais pas poireauter mille ans comme ça. Ainsi, de manière assez nonchalante, je tourne mon visage vers sa direction et lui demande simplement :

« - T’étais bonne ou mauvaise ? »

… Après réflexion, je pense qu’être moins directe avec elle serait de mise.



Dernière édition par Jóna Hulda le Ven 25 Jan - 8:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
Zelda K. Yoshida

Messages : 64
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Lun 3 Déc - 14:21


L'automne...
Est clairement arrivé sur notre archipel japonaise, mais déjà, l'hiver se pointe plus vite que je ne le pensais ! Les classes sont chauffées, et moi, j'suis couverte jusqu'au nez avec mon écharpe. Cependant, je n'ai pas encore assez froid aux mains pour échapper au club de tir à l'arc. Ma mère a un argument sans faille pour contrer ma flemme... "Si tu sais jouer à tes jeux, tu sauras tirer des flèches" et elle n'a franchement pas tord. Mes doigts s'agitent sur mon téléphone et je n'ai pas froid, alors...

Les cours se terminent.
Direction le club, mon frère et moi, on bifurque chacun de notre côté... Lui va rejoindre ses sabres et Kyo-kun et moi, je rejoins... Eh... Mes flèches ! Comment ça ? Je n'ai pas beaucoup d'amis au club ?! Bha, faut dire, pour ma défense que ce n'est pas vraiment un sport collectif... Remarque, le kendo non plus...  Oui, mais y'a pas de contact ! Et là, tada ! C'est THE argument. Chacun avec sa cible, dans notre monde et notre concentration... Plus d'une fois j'ai imaginé la tête de la prof de français, et bha franchement, je crois que j'ai une part de psychopathie en moi car à chaque fois que je songeais à elle, BIM !

_ HEADSHOT !

M'écriais-je.
En constatant ma flèche, bien ancré dans la cible, en son centre. On me dévisage, je me fais remarquer... Juste un peu. Comment ça je suis méchante ? Mais non ! C'est elle qui veut m'apprendre une langue inutile ! Je m'en fiche moi, des croissants et des "Choses Elysées", la "Tour Efel" ou encore de l'arc qui Triomphe ! Qui triomphe de qui ? D'abord ? Qui le tenait ce fameux arc ? Probablement le fameux "Soldat inconnu" qui est enterré dessous... Bref, la France et moi, c'est clairement pas le grand amour.  Oui, Madame Donnely a quand même fait des efforts dans ces derniers cours, en prenant un sujet qui me parle, les jeux vidéos MAIS c'est pas pour autant que j'oublie toute ces sales notes, heures de retenue et l'humiliation que j'ai vécu. NEVER FORGET.

Je décoche ma énième flèche.
Au moment où je soupire, j'ai vraiment progressé... Je suis contente de moi, assez fière par rapport à d'autre qui sont bien plus lent. C'est sans doute grâce à Skyward sword et à d'autres jeux de visé, qui m'ont permit d'affuté mon acuité visuel. J'ai l'oeil de Sauron ! Je vois tout ! Même loin ! Même de TRÈS TRÈS LOIN. Petite pause, je m'installe sur le banc en bois, détendu et...

« - T’étais bonne ou mauvaise ? »

Nani ?
Derechef, je tourne mon visage et stupeur ! JUNA ME PARLE ! Vraiment ? Ah si si, ses deux yeux trop cool me fixe. Ahlala, la panique ! Pour le coup, je ne l'avais pas vu venir, ce coup là. Flûte ! Elle m'a parlée mais... J'ai pas compris ! Bonne, mauvaise ? EN QUOI ?! C'est stressant ! Je m'attendais pas à une interaction social, ici et maintenant, je NE SUIS PAS PRÊTE ! Comme dirait Illidan. C'est clairement une rencontre du troisième type. Ahlala, respire, expire... Dit quelque chose espèce d'handicapée social ! C'est dingue ça, dès que je n'ai pas un écran en face de moi, je deviens un vulgaire PNJ... Je me sens, nulle !  Vite, vite où elle va se véxer si je ne lui réponds pas ! Euh... Faut dire qu'elle a pas une gueule de porte bonheur, qu'elle dénote beaucoup dans l'établissement, certains disent qu'elle est droguée etc... Bref, je ne la vois pas beaucoup accompagnée non plus, alors euh...

_ BONNE !

M'exclamais-je, un peu paniqué.
Pourquoi j'ai répondu ça ? Sous le stress... Par élimination, vaut mieux être bonne que mauvaise. Je croise à nouveau son regard et mon Dieu... Je donnerais toute mes pièces d'or pour avoir le même regard. Les personnages hétérochrome sont tellement cool ou badass dans mes jeux vidéos ou manga ! Nerveuse face à cet "event surprise social", je reprend en me redressant face à elle. Mince, c'est vrai qu'elle est plus haute que moi, ses origines raciales européennes l'aide là dessus.

_ Et... Et toi ?

Je déglutie.
Je ne sais même pas de quoi on parle ! C'est une technique ninja secrète. Le retour de la question.

Aura t-elle la réponse ?

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Mer 5 Déc - 17:51

ft. Zelda Keiko Toshida

Essayons de sympathiser, non ?

J'me présente, je suis une connasse. Ft. Yoshida Z.

« - BONNE » et un peu à l’ouest, aussi, non ?

Cette fille avait l’air d’avoir un certain grain, mais je n’en tenais pas rigueur. Maintenant que je l’ai à mes côtés, c’est un peu autre chose… Mais passons, la première impression n’est pas nécessairement la bonne, et on est pas censés se juger de cette manière, la discussion est la clé. La communication également. On a tendance à l’oublier, mais discussion et communication ne vont pas forcément de paire. Et là, clairement, le cas ne permet pas de penser que notre discussion, ou du moins, début de discussion, mène à une communication fluctuante… Mon regard posé sur ses yeux, cette dernière l’air de dévorer le mien. Et cela me dérange un peu, je ne sais pas si… Si c’est de la drague ou quoi ? Ou plutôt si elle fait la demoiselle intriguée… Non, définitivement, elle me perturbe un petit peu. Est-ce mes yeux qui sont si intrigant que ça ? Je pensais que c’était pourtant un peu courant au Japon, que des gens se faisait des opération pour leur permettre ça, que c’était… Disons plus ou moins à la portée de tous. Mais bon.

À l’aise est le terme qui ne semble absolument pas lui correspondre, en tout cas. Je ne sais pas si je lui fais peur, si je suis de celle qui intimide les gens, ou les impressionne de par un trait physique particulier, mais il est clair que je ne la laisse pas totalement indifférente. Et étrangement, je n’arrive pas à trouver cette situation si plaisante que ça, mais c’est en forçant que l’on finit par se faire à l’idée que les choses iront mieux. Et si je veux sociabiliser un peu, il serait peut-être temps que je me réveille un peu. Sa remarque maladroite me fait ainsi doucement sourire, je ne tiens par rigueur du fait qu’elle a l’air totalement perdu, et passe outre le fait d’avoir été maladroite moi de mon côté pour me concentrer un peu plus sur ce qu’elle a à me dire. Une jeune dans la fougue de l’âge de bonheur, cet âge où nos sens s’éveillent et où les passions, la folie et la joie s’anime, même pour les plus débauchés, et jusqu’où va se porter son intention de vivre ? Mord t-elle la vie ainsi à plein dents comme elle vient d’aimer le faire entendre ?

« - Et… Et toi ? »

… Décevante.

Clairement, ce changement bref, quasi-lunatique m’a quelque peu troublé. Comment peut-on passer d’une énergie débordante, où l’envie de vivre et la crainte se font ressentir comme la douceur d’un tiramisu à la framboise, pour derrière nous proposer un surenchère aussi fade qu’une vieille polenta de grand-mère au bord du suicide ? C’en est déprimant, et ma seule volonté à l’instant même est de ne juste plus lui adresser la parole pour la simple déception dont elle vient de faire preuve…



Non, Jó’, ça serait ne faire absolument aucun effort. Je dois avoir l’air pensive, montrant que je n’ai pas été dépité par sa réaction, peut-être à la limite que je suis épuisé de par l’activité sportive – pourtant en soi relativement décontractée, je trouve que je me débrouille relativement bien. L’effort le plus important reste la concentration durant le tir, mais il ne me fait pas tant défaut. Je suis juste moins délicate que ces japonaises, mais je suppose qu’il est bien de leur rappeler l’image d’une femme forte. Ce n’est pas non plus pour les juger, mais certains me tapent un peu trop sur le système avec leur valeur machiste stupide. Pourtant, la fille à mes côtés a tout qui a l’air de m’opposer. J’imagine que l’on ne rejoint pas un club par conviction, et cela semble finalement relativement logique. Mais qu’est ce qui a attiré cette fille dans ce club, le même que le mien ? Un fumeuse alcoolique dont tout le monde parle comme si elle était le démon, et une fille qui fait riche de bonne famille… Enfin, je juge sans doute trop rapidement, moi aussi. Mais je ne peux m’empêcher de penser que le monde entier est mon opposé, en tous points. Et par extension, elle comprise, bien sûr.

Je me vois encore mal lui répondre quelque chose mais le silence commence à se faire long. Est-il gênant ? Est-il perturbant ? Un brillant scénariste a un jour écrit pour un film d’un réalisateur mythique que le silence bien accompagné, peut signifier un signe d’affection plus qu’amicale. Après, devrais-je avoir confiance en un réalisateur où l’une des citations les plus mythiques une phrase tournant autour d’une savonnette et d’un tampax pour signifier le meurtre d’une tierce personne ? Pas sûr… Mai je m’égare. J’ai envie de tester sa pression quant au silence un instant. Mon regard ne change pas, mes yeux la fixe de nouveau, sans plus de prétention qu’avant, et ce, malgré le silence qui amplifie cet effet de malaise. Mais je daigne malgré tout lui sortir quelque chose, mais passons. Je ne suis pas là pour juger si elle mérite le statut de greluche ou pas, refaisons la nana sociable. Ça vaudra bien mieux pour nous.

« - Ça va. Je me demande juste comment ils comptent leur barème, pour évaluer notre niveau. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
Zelda K. Yoshida

Messages : 64
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Lun 10 Déc - 10:54



Quand j'y réfléchit.
Il n'y a que Juna pour oser me parler. Après tout, elle est marginal un peu comme moi alors... Sauf que moi, bha, je suis tellement dans mon monde pixelisé que pour en sortir, il faut vraiment y aller. Je la fixe, peut-être un peu trop fort car j'ai l'impression de la mettre mal à l'aise. Mais quoi ! Quand on voit quelqu'un d'aussi cool, avec des yeux pareils... On ne peut pas passer à coté d'une personnalité comme ça et faire genre de ne pas l'avoir vu ! Enfin, c'est que mon avis...

Le silence s'installe.
Et ça devient carrément de plus en plus malaisant. C'est quoi le problème ? Je ne pense pas avoir dit quelque chose de travers... D'après une rumeur mondialement connu, les gens du nord européens sont comme ça, à ne pas parler beaucoup, dire l'essentiel. Oui bha, mettre un contexte... C'est un DLC ? Je fais ce que je peux avec ce qu'on me donne hein, je suis pas Wonderwoman de la discussion.

Ah !
Elle réagit et finit par me répondre, son regard croisant le mien.

« - Ça va. Je me demande juste comment ils comptent leur barème, pour évaluer notre niveau. »


Okay !!
C'est de ça qu'elle parle, du club !! Ah bha oui, forcément... De quoi d'autre ? Je suis vraiment à côté de la plaque par moment.

_ Euhm... J'avoue que je ne me suis jamais trop renseigné là dessus, parce que j'ai toujours eu de bonne note. Alors, c'est que je dois bien faire.

Autrement dit.
J'ai de la chance de m'en sortir, dans un sport minimum épuisant auquel je ne connais pas toute les ficelles. C'est quand ça n'ira plus que j'irais me pencher un peu plus sur les règles. Je n'aime pas le sport, j'ai choisit celui-ci car il est le moins épuisant et dégoutant... C'est aussi une référence à mon nom car l'héroïne Zelda est archère et Dieu merci, je suis soulagée que mes parents n'étaient pas des fans de foot, sinon, on étaient bon pour s'appeler "Olive et Tom" et courir comme des demeurés derrière un ballon, dans un stade de 5 km. Brr, quel horreur.

Désormais.
Je suis un peu plus à l'aise et je sourie à Juna, la fille à la mauvaise réputation... Je m'en fiche complétement parce que moi aussi, c'est pas brillant ce qu'on dit sur moi "Fujoshi, stalkeuse de couple yaoi" gniagniagnia.

_ Tu pratiquais déjà ce sport d'où tu viens ? C'est courant ? Et genre vous aviez des flèches de glace ? Piou, piou prend ça ! Pour Odin !

Questionnais-je, avante d'être emportée par mon enthousiasme.

_ ET GENRE TON PÈRE C'EST UN VIKING ?!


Et surtout.
Emportée par ma connerie, ou mon imagination débordante. Cependant, j'imagine tellement cette fille débarquer avec un drakkar et faire sa loi. La classe ! Bref, je me rends compte que j'ai peut-être été un peu trop loin et je reprend mon calme.

_ Désolée... Je suis Zelda Keiko Yoshida. Enchantée Juna-chan.

Me présentais-je officiellement.
Avant de m'incliner et d'avoir potentiellement assassiné son prénom, ONE SHOT. En général, c'est à ce moment là que les gens me mettent dans la catégorie "spécial" ou "bizarre" et donc, tout doucement m'esquive. Je me redresse pour observer sa réaction, un peu curieuse de voir comment elle va s'en fuir face à mes bêtises plus ou moins fondés.

Et si son père, c'est Thor ?

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Lun 17 Déc - 17:21

ft. Zelda Keiko Toshida

Essayons de sympathiser, non ?

J'me présente, je suis une connasse. Ft. Yoshida Z.

« - Euhm... J'avoue que je ne me suis jamais trop renseigné là dessus, parce que j'ai toujours eu de bonne note. Alors, c'est que je dois bien faire. »

Je hausse vite fait les épaules. Ce qu’elle dit n’est pas faux, mais c’est vrai que j’estime que pour être dans l’optique de s’améliorer, il vaudrait mieux savoir ce que l’on doit un peu plus travailler. Après, je me demande à quel point elle peut être douée. Je ne l’ai que rarement observé, et je n’en ai pas un très grand souvenir. Si ce n’est que j’en ai même aucun, en fait. Il n’empêche qu’elle semble enthousiaste à l’idée de faire ce sport, et ce club a l’air de lui donner le sourire, et c’est beau de voir les gens aimer faire du sport, se dépenser et donner de soi. C’est beau de se dire que ce l’amour qu’ils portent à leur corps pour qu’ils le fassent se dépenser et s’endurcir peut porter même pour les personnes les plus jolies ! Et les plus allumées, aussi, mais ça c’est un autre détail. Bref, je la sens un peu plus avenante, et ne serait-ce que cette pensée me vient à l’esprit que je la vois ouvrir une nouvelle fois sa bouche.

« - Tu pratiquais déjà ce sport d'où tu viens ? C'est courant ? Et genre vous aviez des flèches de glace ? Piou, piou prend ça ! Pour Odin ! »

… Je ne dis rien. Je veux bien reconnaître que c’est cliché, mais je ne dis rien. J’essaye de comprendre ce qui a l’air de tourner pas rond dans sa tête. De souvenir j’avais cru comprendre que c’était une geek, mais est ce que j’avais fait ce raccourci bizarre à cause de son nom ou est ce que c’en est vraiment une ? Ce genre de personnes qui passent leur journée entières sur leur téléphone, puis sur leur ordi quand elles rentrent ? Ce genre de personnes qui passeraient des nuits entières à émuler de vieilles consoles pour le plaisir de voir une bouillie de pixels aujourd’hui illisible pour le commun des mortels ? Ma foi, pourquoi pas. J’ai envie de m’allumer une cigarette, putain… Vivement que mon tour passe ou que ça se finisse. Enfin, avant même de songer à répondre, la voici à m’agresser de nouveau avec une question remplie d’enthousiasme.

« - ET GENRE TON PÈRE C'EST UN VIKING ?! »

… Ok, niveau cliché on est bien là. En soi, je sais pas ce qui est pire entre déconner sur le fait que j’avais des flèches de glace ou me demander avec autant d’entrain si mon paternel allait égorger des chrétiens en Bretagne. En soi, ça m’amuse et j’arbore un léger sourire, prête à le lui exprimer en retour quelque chose de positif, avant de finalement la voir se calmer, et passer d’un tout autre état.

« - Désolée... Je suis Zelda Keiko Yoshida. Enchantée Juna-chan.

… *pouffe* Ha ha ha ha ha ! T’es marrante, toi ! »

On me dit souvent que mon rire fait peur. Qu’il est grave, très prononcé, et qu’il ne correspond pas à ce que je pourrais être. Dans tous les cas, j’espère juste qu’elle ne prendra pas mal tout cela, après, je me demande à quelle culture elle a été servie. En tant que geek, peut-être au Thor de Marvel ? À moins qu’elle ne s’intéresse vraiment à la mythologie nordique, allez savoir. Il y a aussi God of War qui est sorti en début ou milieu d’année, avec les vikings, les dieux et tout ça. Si c’est une geek, peut-être qu’elle associera un semblant de référence que je pourrai faire pour la taquiner. Je me permet ainsi de me rapprocher légèrement d’elle pour avoir à éviter de parler trop fort, et en profite ainsi pour me racler la gorge. Je dois vraiment avoir peu l’habitude de rire pour en arriver à avoir potentiellement la gorge sèche à rigoler un bon coup. Ceci dit, ma voix fait un peu plus roque. Ce n’est pas tant plus mal.

« - Enchanté, princesse. Par contre on dit plutôt ’’Yeuna’’, mais je ne t’en veux pas. Tu es celle qui a le moins écorché mon prénom depuis le début de l’année. »

Je glousse un temps, tentant par-là de lui faire comprendre que je ne veux pas de son mal… Oui, j’en suis à me dire ça par moment, faut bien préserver le peu de bienveillance que l’on pourrait avoir, après tout. Je ne sais pas comment on me perçoit ni comment on me voit, et au vu de la plupart des réactions que je parle aux gens, j’ai plutôt l’impression que l’on me fuit, que l’on m’esquive, et que l’on me craint. Ce n’est pas nécessairement une bonne chose, admettons-le. Mais est-ce foncièrement mauvais pour autant ? J’en profite après mon court rire pour rajouter de manière plutôt sereine :

« - Je faisais un peu d’arc avant, oui. Et non mon père n’est pas viking, même s’il en a l’allure. Il était plutôt du genre à essayer de m’apaiser et de me dire de me calmer avec une voix genre... »

Je prends rapidement un ton de voix bien plus grave

« - Relax a moment, boy. »

Je crois que les gens autour ont pensés que j’étais devenu un homme de quarante ans, musclé et avec un surplus de testostérones… Avouons qu’ils me font quand même un peu rigoler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
Zelda K. Yoshida

Messages : 64
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Jeu 27 Déc - 12:42



Allez...
Dans une poignée de seconde, Juna va me catégoriser et probablement qu'elle ne m'adressera plus jamais la parole jusqu'à la fin de sa vie. Pas grave, moi, je me serais bien amusée et je pourrais me vanter d'avoir parler à une vraie viking ! Peu de japonais ont cet avantage. Je m'attends alors à un retour de flamme, quelque chose d'acidulé dont elle a le secret, d'après les rumeurs et... Au contraire, je l'entends pouffer de rire.

« _ Ha ha ha ha ha ! T’es marrante, toi ! »

Nani ?
Je me redresse face à la géante suédoise, et je la trouve plus jolie comme ça qu'avec son masque de plomb, impénétrable. Elle a l'air plus humaine, moins Terminator. Bon par contre, je dois reconnaitre que son rire n'a rien de "kawaï" ou "féminin", c'est un rire appréciable malgré tout, car sincère et fort. Il me contamine et je pouffe un peu de rire face à ma possible maladresse. Pourquoi je dis "possible" ? Bien évidemment que je suis maladroite...

« - Enchanté, princesse. Par contre on dit plutôt ’’Yeuna’’, mais je ne t’en veux pas. Tu es celle qui a le moins écorché mon prénom depuis le début de l’année. »

Oh !

_ J'en suis fière alors, même si "Juna", c'était sympa aussi... Enchantée également Jona.


Je frime.
L'espace d'un instant, parce que moi, oui moi, j'ai su prononcer son prénom presque comme il faut ! Et bim ! Cette classe international. En plus, mon bonus "first" compte double, car j'ai su la dérider et la faire rire... J'ai la musique de victoire de Final Fantasy en tête. Ahahah ! Ma collègue archère reprend, bien décidé à faire la discussion maintenant... Aurais-je réellement ouvert une porte ?

« - Je faisais un peu d’arc avant, oui. Et non mon père n’est pas viking, même s’il en a l’allure. Il était plutôt du genre à essayer de m’apaiser et de me dire de me calmer avec une voix genre... »

L'écoutais-je, attentive.
J'imagine son père, bien différent du mien pour le coup ! Et alors, suspendu à ses lèvres, j'attends la suite qui est une sacré imitation.

« - Relax a moment, boy. »
_ Woooo trop classe...

Déclarais-je.
Croisant, les bras, imaginant plutôt bien le bonhomme en question. En fait son père, c'est carrément plus Kratos, quand j'y réfléchit... Sauf que ce dernier est grec. Ohlàlà, l'Europe, ce bordel... On nous observe comme deux phénomènes, m'en fiche, j'ai l'habitude d'être un event à moi toute seule. Je continue sur la blague avec Jona.

_ Sauf que... Je ne voudrais pas contrarier ton père, j'ai peu d'expérience en matière d'éducation après tout...

Merci les jeux vidéos pour le très bon niveau anglais, ahah !
Je poursuit, en songeant que ma seule expérience auprès des enfants... C'est mon Tamagotchi qui est mort de nombreuses fois, par négligence. Je suis une mère INDIGNE.

_ Cependant... Peut-être que cette phrase aurait plus d'impact, si il mettait "girl" à la fin. Parce que... Euhm... Je ne pense pas que tu ai les... Caractéristique d'un homme.

Je ris à mon tour.

_ Enfin après, PEUT ÊTRE que je me trompe, mais dans ce cas... Je pense que beaucoup d'entre nous, vont être surprit.

Supposais-je, avant d'être interrompu par le professeur.

_ Hep ! Les pipelettes, ce n'est pas un salon de thé ici ! Alors la Sailor Moon et Jona, on se concentre, je cherche des futurs championnes pour les concours locaux !

Je reprend mon sérieux.
Avant de tilter... SAILOR MOON ?? Je plisse le regard vers l'enseignant... Est-ce qu'il sait de qui il parle au moins ? Et pourquoi suis-je la seule à avoir un surnom ?? Tss... Je reprend ma place et mon arc. Il va voir ce qu'elle sait faire la Sailor... Je décoche ma flèche et hop, dans le mille ! Je retourne mon attention vers Jona, qui j'espère, va aussi lui en mettre plein la vue et lui faire ravaler ses paroles.

Rancunière ? Un peu...

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Mar 8 Jan - 14:21

ft. Zelda Keiko Toshida

Kratos & Sailor Moon, the most ambicious crossover of all time.

J'me présente, je suis une connasse. Ft. Yoshida Z.

Cette imitation (pathétique) de Kratos dans le dernier God of War me vaut des étoiles dans les yeux de la part de celle qui me tient compagnie, marmonnant un "trop classe" que je suggère seulement tant la pose que je prend pour faire genre que je suis fière m'importe un peu plus que le fait qu'elle bave sur ma voix suave issu de mes influences de Black Metal norvégien. Cela fait du bien de pouvoir rire un peu et déconner avec cette jeune demoiselle qui m'accompagne pour mieux pouvoir admirer un avenir plus doux, après tout, je n'ai pas vraiment de copine ou quoi à qui parler. Je ne suis même pas sûre d'avoir le numéro de qui que ce soit dans le coin, donc bon.

Et la voici donc à commencer à débattre sur ma phrase d'avant, tout en rentrant dans mon jeu, dans mon délire. Ça me plaît bien, ça, je sens que je vais m'amuser à rigoler avec cette demoiselle encore un bon moment. Ainsi, elle commence sa remarque de manière un semblant timide, en sachant très bien que l'intégralité des gens doit potentiellement nous juger (et qu'ils aillent se faire foutre).

« - Sauf que... Je ne voudrais pas contrarier ton père, j'ai peu d'expérience en matière d'éducation après tout...

- Mais ?

- Cependant... Peut-être que cette phrase aurait plus d'impact, si il mettait "girl" à la fin. Parce que... Euhm... Je ne pense pas que tu ai les... Caractéristique d'un homme. »


Elle rigole, et ej peux pas m'empêche de rigoler avec elle. Clairement, je sens que je vais vraiment apprécier cette fille. Elle semble aussi barrée mais à sa manière et elle a l'air d'avoir les pensées qui fusent aussi à mille à l'heure. ainsi, je me permet de me marrer un bon coup avec elle avant de la laisser continuer dans sa lancée.

« - Enfin après, PEUT ÊTRE que je me trompe, mais dans ce cas... Je pense que beaucoup d'entre nous, vont être surprit. »

Je m'apprête à rebondir pour tenter de lui foutre le doute soit à elle, soit aux autres qui espionnent notre conversation, puis je me fais même aps au premier mot interrompre par cet espèce d'énergumène qui sert d'assistant au prof. À moins que ça soit lui le prof, je sais plus exactement. Enfin, tnat qu'il se prend pour un corps enseignant et qu'il est indiqué qu'il est au-dessus de nous j'ai pas à rechigner.

« - Hep ! Les pipelettes, ce n'est pas un salon de thé ici ! Alors la Sailor Moon et Jona, on se concentre, je cherche des futurs championnes pour les concours locaux ! »

Je le regarde vite fait en voulant lui faire mine que Sailor moon est un surnom qui lui irait à merveille, avant de me rendre compte qu'elle est furax. Clairement, la petite boutade du prof ne lui a guère plu et je peux étrangement la comprendre. Je la laisse ainsi défier l'autorité du supérieur, pendant que je le regarde en lui disant simplement :

« - Si vous cherchez tant que ça des championnes, alors éloignez moi ces cibles de dix mètres. Ça fait vingt fois que je vous le demande, que je souhaite passer à la catégorie au dessus. »

Il rechigne mais s'en va ainsi les retirer, l'air de penser que je n'en suis pas capable. Je vois ma petite protégée qui à côté a l'air de vraiment bien s'en sortir. Je souris en la voyant faire et je vois le professeur me regardait avec dédain. Clairement, il n'est pas le prof principal de l'activité du jour, il est juste là pour faire de nous superviser. Jeune salaud arrogant, tu vas tellement regretter de me considérer comme une amatrice. Par contre je pense pas être à cinquante, mais plutôt à soixante mètres. Il veut me surestimer ? Non, il veut tester mon arrogance. Je suis plus arrogante que toi connard. Sache le. Flèche au rabat et arc droit, je me concentre alors qu'il semble se moquer. Connard. Connard. Connard. Connard. Connard. Connard. Connard. Connard. Connard. Connard.

Connard.

Quasiment au centre. Une.

Quasiment au centre. Deux.

Au centre. Trois.

Connard.

Frustré ? Il ferme sa gueule et sa moue semble un peu décrépie. Je ricane légèrement avant de m'exclamer.

« - C'EST POUR QUAND LES CLASSÉES NATIONALES, ALORS ?! » tête d'endive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
Zelda K. Yoshida

Messages : 64
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Jeu 17 Jan - 15:30



Franchement !
Il se passe quelque chose d'exceptionnel et le prof' gâche tout avec une comparaison toute moisi. Déjà, Sailor Moon elle est blonde ! Ce qui est loin d'être mon cas... Il n'y connait rien ce noob. Ensuite, fait rarissime, je suis en train de me socialiser avec une fille aussi introvertie que moi, je crois ! Mince quoi ! Jona, n'a pas une réputation de tendre, pourtant avec moi, elle est cool pour le moment et on rigole même ensemble. Comme quoi, les filles du lycée jugent bien vite sans connaître. C'est pareil pour mon sort et de nombreux autres aussi.

Bref !
Moi, j'ai mis dans le mille et je prend une pose victorieuse, non mais dit donc... Tu t'adresses à Zelda, héroïne archère et magicienne, tu t'attendais à quoi, seeenseeei ? Tourné vers Jona, elle aussi, semble vouloir en découvre, elle a l’œil du tigre, comme moi, quand on la provoque. Vas y ! Fait lui regretter ses paroles !

« - Si vous cherchez tant que ça des championnes, alors éloignez moi ces cibles de dix mètres. Ça fait vingt fois que je vous le demande, que je souhaite passer à la catégorie au dessus. »


Sugoï !!
Elle transpire la classe... C'est bien la fille de Kratos. Mon regard est rivé sur elle, alors que le professeur ajuste la cible. Elle va y arriver, je le sais car le pouvoir de l'amitié est en nous. C'est alors que je remarque que le professeur éloigne la cible, plus loin qu'elle ne l'a demandé. C'est vicieuuuux. Jona l'a vu, elle aussi... Mais je ne lis pas de pression supplémentaire sur son visage, juste son envie d'en découdre. J'ai les poings serré, le coeur au bord des lèvres. J'ai envie d'hurler mon encouragement, de gueuler "VAS Y !! JONA FILLE DE KRATOS !", mais ça va en déconcentrer beaucoup.

Jona décoche ses flèches. En plein centre, à chaque fois !

_ Whouhou !! FATALITY !!


M'exclamais-je.
Ne pouvant contenir ma joie. Je bondis sur Jona, et lui fait un high five alors qu'elle rétorque à juste titre.

« - C'EST POUR QUAND LES CLASSÉES NATIONALES, ALORS ?! »

Whoo !!
Elle vise carrément les concours nationaux. J'avoue qu'avec un niveau comme le sien, les concours locaux, ce sera juste du farm. La leçon d'aujourd'hui se termine, avec amertume pour l'un et moi... Je suis hyper contente.

_ Depuis quand tu fais du tir à l'arc ? Je suis sûre que même à cheval, tu saurais tout aussi bien viser !


Je l'imagine.
En une espèce de valkyrie, hyper stylé, chevauchant comme Merida de Rebelle. Ce qui titille ma curiosité du coup, c'est... Comment elle a fait pour arriver ici ? Pas que je n'en sois pas ravit mais... C'est pas la porte à côté son pays d'origine, je crois. Ça doit être une histoire intéressante mais ô combien personnel, je ne peux pas lui demander ça maintenant, au risque de passer pour la mal élevé de service.

_ Perso', j'ai pris ce sport car... On ne bouge pas trop et que c'est en lien avec mon prénom aussi.

Quoi !
Je vais pas lui mentir et lui faire croire que je suis une athlète de haut niveau ! C'est faux, je déteste courir... Je m'approche de ma cible pour y retirer mes flèches.

Enfin une séance qui sort de l'ordinaire.

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Mar 22 Jan - 20:41

J'me présente, je suis une connasse. Ft. Yoshida Z.

High five avec ma pote ! C'est comme ça qu'elle et moi on gère nos coups, désormais ! Et que personne n'intervienne et ne brise notre petit tour à jouer quotidien, le premier qui s'en mêle se prend un chassée de ma part, et Zelda lui sautera dessus tel Atreus pourrait avoir envie d'égorger des gens ! Je lui souris et elle me le rend bien, toute content, toute fière, je l'aime bien cette petite ! Je dis ça juste pour sa taille, en vérité, on doit avoir le même âge, vu qu'on est dans la même classe. Étonnant qu'on se soit pas bien entendu avant d'ailleurs. Je me demande comment les choses pourraient tourner entre elle et moi par la suite. J'ai entendu juste avant une exclamation de sa part qui sonnait très Mortal kombat. Cette gamine me rend dingue, j'suis sûr qu'avec un champignon dans le bec chacune, on pourrait partir bien loin, dans des délires que même nous on ne soupçonne pas... Maintenant que j'ai cette idée en tête j'vais clairement pas la lâcher. Genre vraiment. Je commence à bouger, m'étirer un peu quand elle me parle finalement :

« - Depuis quand tu fais du tir à l'arc ? Je suis sûre que même à cheval, tu saurais tout aussi bien viser ! »

Oh ? En voilà quest...

« - Perso', j'ai pris ce sport car... On ne bouge pas trop et que c'est en lien avec mon prénom aussi. »

Bon... Au moins elle a de l'initiative quand il s'agit de parler, je ricane un instant avant de penser deux secondes à ce qu'elle me dit. En lien avec son prénom ? C'est vrai qu'elle doit avoir pas mal d'autodérision pour s'appeler Zelda et faire du tir à l'arc ainsi. Après tout, on parle d'un jeu relativement connu, elle n'a pas l'air de s'en cacher et son côté geek ne fait que renforcer cela. Clairement, outre sa motivation à ne pas faire de sport, je peux comprendre les raisons qui l'ont motivées, après tout, elle non plus n'a pas l'air d'avoir peur du regard des gens, et son autodérision me tue, en vérité plus qu'autre chose. Je me permet de lui répondre ainsi quant à sa dernière phrase :

« - Parce que selon ton prénom, t'es pré-destinée à protéger un connard en tunique verte avec un arc qui fait des zoulies lumières ? »

Je ricane de ma connerie un instant avant de reprendre plus simplement le sujet de conversation principal.

« - Mais pour être, honnête, je sais pas trop. je sais qu'avec mon père on s'amusait à bricoler pleins de petits trucs, et parmi tout ça y'avait un arc. Donc j'en ai fait quand j'avais quatre ou cinq ans, puis j'ai jamais vraiment trop arrêté. Après, j'suis assez manuelle comme nana donc j'm'en fous un peu, soyons honnête. J'm'y suis remis sérieusement là pour l'occasion, mais en vrai j'aimerai faire purement du Kyudo, plus que du sportif, même si on fait l'un pour être meilleur à l'autre, clairement, je veux voir la tête des gens qui regarderont une scandinave être au niveau de certains nippons pour prospérer l'arc qu'ils insufflent au tir à l'arc. »

Ouais, je parle beaucoup, je sais, mais je me rattrape, je sais très bien qu'elle en place toujours une petite entre mes phrases, peut-être que ça la fera se concentrer un peu plus ? Allez savoir.

« - Tiens, toi qui est du coup un peu geek sur les bords, tu joues à des jeux-vidéos en ligne ? J'ai un Skype s'il faut, si tu veux qu'on se fasse une partie à l'occasion, et si ça te dit on peut s'échanger nos numéro de téléphones. Ça nous permettra de rester en contact, ça te dit ? J'dois t'avouer que je t'aime bien, ha ha ! »

Je me met pendant ce temps en route pour aller récupérer les flèches que j'ai décoché. En espérant qu'elle me suive.

puis elle est touchante, vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
Zelda K. Yoshida

Messages : 64
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Jeu 24 Jan - 19:36


Avec Jona.
Ça semble foutrement bien partie ! Pourtant, en classe, elle ne fait pas trop trop de vague. Enfin, je veux dire qu'elle a une attitude un peu rebelle, tout ça, mais... C'est vrai qu'elle a l'air froide, fermé, mais en vrai elle est cool ! Super cool même ! Enfin, jusqu'à ce mini dérapage.

« - Parce que selon ton prénom, t'es pré-destinée à protéger un connard en tunique verte avec un arc qui fait des zoulies lumières ? »


Le connard...
C'est le prénom de mon frère. Sur le coup, je perdais mon sourire et grimaçais. Elle est tellement solitaire, qu'elle ne doit pas le savoir. C'est vrai qu'il n'y a pas cinquante jumeaux non plus dans la classe mais bon...

« - Mais pour être, honnête, je sais pas trop. je sais qu'avec mon père on s'amusait à bricoler pleins de petits trucs, et parmi tout ça y'avait un arc. Donc j'en ai fait quand j'avais quatre ou cinq ans, puis j'ai jamais vraiment trop arrêté. Après, j'suis assez manuelle comme nana donc j'm'en fous un peu, soyons honnête. J'm'y suis remis sérieusement là pour l'occasion, mais en vrai j'aimerai faire purement du Kyudo, plus que du sportif, même si on fait l'un pour être meilleur à l'autre, clairement, je veux voir la tête des gens qui regarderont une scandinave être au niveau de certains nippons pour prospérer l'arc qu'ils insufflent au tir à l'arc. »

Wooo.
Je préfère me taire, avant de faire la remarque sur le prénom de mon frère car... Jona parle, enfin je veux dire, elle discute beaucoup en faite ! Elle me raconte même des trucs de sa vie d'avant et ça sonne vachement cool, sauvage. Dépaysant, je crois que c'est le terme ! En plus, j'aime ses nobles motivations, elle veut se faire une place parmi les grands. Elle a une détermination que je trouve admirable... Moi, cette détermination, je l'ai pour mes jeux vidéos. Cet esprit de compétition, je ne l'ai pas IRL, je ne sais pas pourquoi...

J'accompagne Jona.
Qui décroche ses flèches et range ses affaires, tout comme moi. Je suis hyper attentive à ce qu'elle me dit, car je me rend compte que comme moi, au delà des apparences, elle est intéressante ! Sans vouloir me faire de fleur... Quoique... Ahah !

« - Tiens, toi qui est du coup un peu geek sur les bords, tu joues à des jeux-vidéos en ligne ? J'ai un Skype s'il faut, si tu veux qu'on se fasse une partie à l'occasion, et si ça te dit on peut s'échanger nos numéro de téléphones. Ça nous permettra de rester en contact, ça te dit ? J'dois t'avouer que je t'aime bien, ha ha ! »
_ Skype c'est un peu "Has-Been" si tu veux mon avis, essaye Discord, là il y a pleins de communauté et c'est fun !

Lui conseillais-je spontanément.

_ Et ce serais avec plaisir de jour avec toi ! Car je ne suis pas qu'un peu geek... Mais je le suis carrément ! C'est de famille même !

Précisais-je avant de lui donner l'info' du jour

_ Oh et... "Le connard en tunique verte", c'est le prénom de mon frère jumeau. Nos parents sont très friands de la culture geek, jeux-vidéos etc, ils tiennent une salle d'arcade en ville. Initialement, ma mère pensait attendre qu'un bébé... Sauf que nous étions deux. Alors, ils ont piochés dans ce qu'ils apprécient... On a tout de même échappé de peu à Luke et Leïa, c'est pour te dire ! Ahah !

Je préfère vraiment Link et Zelda.

_ Dooonc, si tu pouvais éviter de critiquer nos prénoms... Au pire, tu peux nous appeler par nos deuxièmes prénoms, plus classique cela dit... Moi c'est Keiko et mon frère, Jin.

Proposais-je.
Même si c'était le plus souvent, de la famille ou des gens vraiment intimes qui nous appelaient ainsi. Ou alors, c'est maman quand elle est fâchée, à voir ! Nos accessoires rangés, je récupérais mon sac de cours, il ne restait bientôt plus que nous dans la salle d'entrainement. Je devrais me dépêcher ou Link, qui m'attend pour rentrer allait se faire un film.

_ En tout cas Jona, voici mes coordonnées web, si tu veux jouer et discuter... Ça serait avec plaisir ! Tu pourrais même passer à la salle un jour à l'occasion.


Qui sait.
Je ne sais pas si elle est friande à ce point de cet univers, en tout cas, moi qui suit très casanière c'est donc chez moi que je passe ma vie, en dehors des cours. Dans mon sac, qui est couvert de pin's geek en tout genre, je sort une feuille de brouillon et rapidement, je griffonne pour Jona, mon numéro de téléphone ainsi que mes pseudos Skype et Discord, puis je lui donne.

_ A bientôt, Jona, fille de Kratos ! Ahah !

La taquinais-je encore.
avant de tourner les talons pour prendre le chemin de la sortie. Naturellement, j'ai tout raconter à Link, même son dérapage à propos de nos prénoms qui nous pièges en rien, mais qui nous donnes...

De l'originalité.

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jóna Hulda
Lycée • 2ème année
Jóna Hulda

Messages : 71
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Tir à l'arc / Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   Jeu 24 Jan - 23:13

ft. Zelda Keiko Toshida

Essayons de sympathiser, non ?

J'me présente, je suis une connasse. Ft. Yoshida Z.

« - Skype c'est un peu "Has-Been" si tu veux mon avis, essaye Discord, là il y a pleins de communauté et c'est fun !

- Oh… Euh, ok.

- Et ce serais avec plaisir de jour avec toi ! Car je ne suis pas qu'un peu geek... Mais je le suis carrément ! C'est de famille même ! »


Ha ha, heureuse de voir qu’elle ne se cache pas de sa manière d’être, et que les clichés qui ont l’air de lui coller à la peau l’amusent plus qu’elle en attache une importance néfaste. Soit. Je lui souris pendant  qu’elle continue pour finalement me dire quelque chose qui me surprend plus que ce qui ne me frappe.

« - Oh et... "Le connard en tunique verte", c'est le prénom de mon frère jumeau. Nos parents sont très friands de la culture geek, jeux-vidéos etc, ils tiennent une salle d'arcade en ville. Initialement, ma mère pensait attendre qu'un bébé... Sauf que nous étions deux. Alors, ils ont piochés dans ce qu'ils apprécient... On a tout de même échappé de peu à Luke et Leïa, c'est pour te dire ! Ahah ! »

Ah. La boulette. Oui bon, j’étais pas censé savoir qu’il était son frère, et puis, c’est pas ma faute, je savais même pas qu’on avait un Link dans notre établissement, puis, pourquoi il a pas prit tir à l’arc, lui aussi, cet idiot bête lucide ? Ça aurait eu plus de sens, enfin, je crois ? Du moins par rapport à leur nom. Je me contente juste d’un :

« - Ah t’as un frère qui s’appelle Link ? Cool ! Je disais pas ça par rapport à lui, hein, je savais même pas que y’avait un Link dans le lycée, je connais que ton nom, celui de la déléguée et les coloc’ de chambre… Ah et le surveillant, là, euh… Merde, bah non du coup… Enfin, tout ça pour dire, je pensais pas à mal, désolé. »

J’allais l’appeler la contrefaçon, mais pas sûr qu’elle voit de qui je parle. Ma foi, tant pis. Ça aurait attendu un peu, c’est pas tant un soucis.Bref, voilà que je me lis d’amitié avec la nerd de la classe. Ma foi, ça me changera peut-être un peu de Guild Wars 2 où j’ai l’impression d’attendre des quêtes qui n’en finissent plus ou de StarCraft II et la connexion qui ne me permet jamais de gagner (si si, c’est la connexion, je vous en conjure). Bref, toujours étant que mes flèches désormais rangées, et mes affaires changées, je remet mon sweat que j’avais en arrivant pour commencer à aller direction la chambre, pendant que nous échangeons nos coordonnées avec la jeune Zelda. C’est cool, j’ai le numéro de quelqu’un d’autre que la délégué pour dire que les profs sont des connards d’oppresseurs pour la faire rager un peu. En soi, en regardant me contacts, ils sont pas tant nombreux que ça.

’’Beau Daron ; Contrefaçon ; Déléguée (ah bah non, je connais même pas son nom, en fait) ; Maman ; Vendeur de T-shirt (haha) ; Vie Scolaire ; ’’… Ouais, la communication avec le monde extérieure reste limitée, si j’ai cent messages d’envoyés, c’est bien le bout du monde. Je crois qu’il y a un groupe Facebook pour la classe, mais je ne suis pas dessus. En même temps, j’ai pas Facebook, donc bon… Je regarde rapidement dans mes applications disponible et voit Discord passer en suggestion. Dommage que selon le développeur ’’le logiciel n’est pas compatible avec mon appareil’’. Connard. Fait un truc moins compliqué à utiliser alors. Gneh. Bon, je verrai tout à l'heure sur mon ordinateur. En rentrant.

« - En tout cas Jona, voici mes coordonnées web, si tu veux jouer et discuter... Ça serait avec plaisir ! Tu pourrais même passer à la salle un jour à l'occasion.

- Ha ha, bonne idée ça, On se tient au courant, je t’envoie un message ! »


Et c’est sur des salutations lointaines que se termine cette séance de tir à l’arc forte amusante. J’ai vraiment peur de l’avoir blessé par rapport à son frère. Je m’en veux. Vraiment. Mais j’ai potentiellement eu l’occasion de me faire une vraie amie. C’est vraiment cool, ça. Bon et j’ai apprit qu’elle avait un frère qui s’appelle Link, du coup comme dans le jeu et…

Euh…



Mais attend…


C’EST SUPER CRADE !!  ILS Y ONT PENSÉS SES PARENTS ?!

Faut que j’arrête de penser à ça… J’vais me rouler une batte. Ça ira mieux quand je n’y penserai plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'me présente, je suis une connasse. Ft. Zelda Keiko Yoshida [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »
» LYON : ville où je suis né........................
» JE SUIS UN CORROMPU ET JE CONNAIS MES COLLABORATEURS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Complexe sportif :: Terrain de sport-
Sauter vers: