Partagez | 
 

 Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chuuya Kunikida
Professeur de Littérature
avatar

Messages : 36
Age : 26
Profession : Professeur de littérature

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club de littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan   Lun 12 Nov - 21:23

Perdu en bonne compagnie
”Aller, le cours est terminé, surtout n'oubliez pas qu'à la fin de la semaine, vous avez un contrôle de connaissance sur l'ensemble de la notion de biographie et d'autobiographie, l'examen durera trois heures, en condition d'examen de fin d'année, bonne révisions à tous !”

Il laissa avec un sourire énergique alors sa classe après avoir ranger un brin son désordre ainsi que reprit ses affaires qu'il avait pour habitude de laisser sur le bord de son bureau. Les cours venaient donc de finir, autant pour les étudiants et lycéens que pour le corps enseignant qui retrouvait petit à petit son chez soi, ses habitudes, sa famille et ses animaux de compagnie. Un jeune homme, roux, à la coiffure improbable passa la porte de son appartement en poussant un soupir. Sa journée avait été longue et bien remplie. Posant son chapeau sur son petit crochet, il alla voir son chat, le câliner un peu avant de remplir sa gamelle de quelques croquette et de lui rajouter un peu d'eau dans son autre gamelle. Il jeta un regard au dehors, il faisait encore jour quoi que le ciel se couvrait. Une voix dans sa tête lui rappela un vieux conseil.

”Surtout ne reste pas seul trop longtemps, tu as besoin de voir du monde”

Poussant un nouveau soupir, il se décida alors à sortir, voir du monde, s'il sortait juste pour marcher dans la rue il verrait sans doute du monde et croiserait peut-être quelqu'un avec qui discuter, comme la dernière fois au parc lorsqu'il avait croisé Chikamasa alors qu'il dessinait par un temps venteux. Après avoir avaler un petit quelque chose de consistant, il alla remettre sa grande veste dans laquelle il passa cette fois-ci ses bras et remit son chapeau sur sa tête.

”Panique pas chou, je reviens ce soir !

Avait-il sortit à son chat avant de lui caresser son pelage et de prendre la porte, veillant à bien la fermer avant de descendre les escaliers. Il regarda une nouvelle fois le ciel une fois dehors. La nuit était tombée plus vite que d'habitude, le ciel était couvert de nuages sombres menaçant. Certains et certaines sortaient déjà les parapluies alors que d'autres se hâtaient pour rentrer chez eux aux plus vite, percutant parfois quelques personnes en s'excusant. Une mère et son enfant peinaient traîner leurs sacs de courses alors qu'un jeune homme d'une vingtaine d'années les aida à porter leurs sacs de courses jusqu'au devant de leur habitation. Avec un remerciement d'une courbette et un sourire, le vingtenaire reprit sa route. Il ne savait pas vraiment où il allait, flânant simplement alors que le tonnerre gronda. Il fut prit d'un sursaut. Les orages n'était absolument pas sa tasse de thé, aussi imita-t-il les personnes qui couraient pour éviter l'averse. Averse qu'il ne put échapper malheureusement, commençant à trouver son chapeau mouillé par la pluie d'abord fine puis de plus en plus forte. Il eut le malheur de relever le nez avant de se prendre plusieurs gouttes d'eau dans les yeux. Il les cligna en pestant contre le temps.

Un établissement se dressa devant lui alors qu'il commençait à vraiment être trempé par la pluie. Un peu perdu et quelque peu désorienté par l'orage, il passa la porte avant de se trouver face à une dame d'un certain âge qu'il salua avec un sourire tendre et quelque peu maladroit. Il se laissa guider par cette dernière qui lui expliqua un peu l'endroit, ayant sans doute, au visage du rouquin, deviné qu'il n'avait jamais mit les pieds dans un tel endroit. Il passa donc dans la salle principale après avoir mit son manteau long sur son bras et son chapeau entre ses doigts. Une pensée perdue lui traversa l'esprit. ”Mais qu'est-ce que je fais là moi ?”, il se rappela alors le ”voir du monde” du conseil ainsi que du temps assez pourri de l'extérieur et décida alors de se diriger vers le bar ou il commanda une boisson sans alcool, un soft comme appelé dans le milieu. Autour de lui, la luminosité basse, l'air un peu cosy de l'endroit le mettait un peu plus en confiance que lorsqu'il avait passer les portes de établissement nocturne. Pour le moment il était seul, n'attendant personne, regardant seulement les alentours, trouvant l'ambiance ainsi que le décors assez agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 35
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan   Ven 16 Nov - 17:56

Perdu en bonne compagnie
feat. Chuuya Kunikida
La journée avait pourtant été ensoleillée, mais à la fin de ses heures de travail au garage, Amelia avait vraiment dû se presser pour ne pas risquer de se prendre une averse sur la tête. L’Australienne ne savait même pas pourquoi elle avait pris peur en voyant ces gros nuages noirs assombrir le ciel parce qu’elle adorait la pluie. En plus, elle avait besoin d’une bonne douche bien chaude pour se débarrasser de toute cette crasse qui recouvrait sa peau si délicate et sa crinière de feu. Il fallait dire que la jeune femme n’exerçait pas le métier le moins salissant du monde, bien au contraire ! Et le pire dans tout ça, c’était qu’Amelia adorait ça ! Plus elle était sale, et plus elle était satisfaite ! Ça prouvait bien à quel point elle avait durement travaillé comme ça ! Mais plus que la frayeur de se retrouver trempée avant d’atteindre sa douche, ce qui dérangeait le plus l’Australienne, c’était ce timing si serré entre la fin de son travail au garage et le début de celui à son bar d’hôtes. C’était toujours la course, et même si ce train de vie pouvait parfois être plus qu’épuisant, surtout quand on savait que les fins de mois étaient toujours rudes malgré ces deux emplois, Amelia ne se plaignait jamais. Elle était du genre hyperactive de toute façon, et elle préférait de loin travailler que rester seule chez elle.

L’Australienne finit donc par atteindre son immeuble, passant la porte massive de l’entrée pour grimper les escaliers deux par deux afin d’ouvrir son appartement. Petit et à moitié délabré, ça n’en restait pas moins son cocon douillet. Amelia fila aussitôt à la salle de bains, prit bien le temps de se décrasser, avant de se sécher et de passer des vêtements passe-partout. Elle n’avait pas le temps de se faire accoster dans la rue puisqu’elle devait arriver suffisamment en avance pour avoir le temps de se changer dans les vestiaires du bar. La jeune femme se lança donc dans une nouvelle course dans les rues de la ville pour atteindre finalement son deuxième lieu de travail. Juste un peu essoufflée, Amelia étant une habituée de la course, la demoiselle se changea pour passer une magnifique robe de soirée d’un noir profond qui faisait d’autant plus ressortir la couleur de ses cheveux et de ses yeux. Attachée au niveau du cou, offrant une jolie vue sur ses formes grâce à un décolleté plongeant, celle-ci dévoilait aussi le dos tout entier de l’Australienne. Perchée sur ses chaussures à talons de 10 centimètres, l’hôtesse passa ensuite par la case coiffure et maquillage. Rien de trop extravagant. Son visage attirant déjà suffisamment l’œil, il lui suffit d’un peu de rouge sur ses lèvres et de noir pour faire ressortir encore un peu plus son regard, puis Amelia laissa retomber ses cheveux en cascade, sur son dos, les ramenant vers l’avant sur son épaule gauche.

Le bar ouvrait tout juste alors qu’elle sortait des vestiaires, se rendant dans la salle principale avec d’autres de ses collègues. Il fallait toujours attendre un peu, surtout à cette heure-là. Les clients habituels ne venaient jamais dès l’ouverture, faisant souvent un détour pour se forger un alibi à la fin de leurs heures de travail. Il ne fallait quand même pas oublier qu’une bonne partie de la clientèle était des hommes ou des femmes déjà mariés, en recherche d’un peu de compagnie en dehors de leur domicile. Amelia ne les comprenait pas vraiment. Elle était déjà tombée amoureuse, avait déjà été en couple, mais quand elle aimait quelqu’un, elle ne faisait pas les choses à moitié. Aller voir ailleurs ? Mentir ? Jamais de la vie ! L’Australienne préférait rompre plutôt que d’en arriver à ces extrêmes. Pourtant, elle ne pouvait pas reprocher à ses clients leur envie de s’évader puisque c’était en partie grâce à ça qu’elle pouvait joindre les deux bouts chaque mois. Le tonnerre grondait au dehors et la pluie battait un peu bruyamment le toit de la bâtisse. Heureusement, la petite musique d’ambiance parvenait à couvrir ce son.

Amelia attendait toujours le client, jusqu’à ce que la porte s’ouvre soudainement sur une silhouette qu’elle ne connaissait pas. Les gens qui passaient cette porte étaient plus souvent des habitués que des néophytes, mais l’Australienne était prête à parier que cet homme était là pour la première fois. Une crinière rousse comme la sienne et… des vêtements trempés. Il commanda une boisson au bar, mais ne sembla pas réclamer un peu de compagnie. Généralement, c’étaient les clients qui choisissaient avec qui ils voulaient passer un peu de temps, mais celui-là semblait simplement vouloir boire un verre en attendant que le mauvais temps ne passe. Pas de chance pour lui, Amelia s’ennuyait. Elle s’approcha donc de cet inconnu assis au bar, puis posa ses doigts fins et parfaitement manucurés sur le tabouret à côté du sien.

« Bonsoir, je m’appelle Lily. Est-ce que vous attendez quelqu’un ou est-ce que je peux m’assoir à côté de vous pour vous tenir un peu compagnie ? »

Lily était un surnom bien sûr, mais elle ne pouvait pas donner son vrai prénom dans un lieu comme celui-là, pas avec les nombreux détraqués qui venaient ici. Attendant sa réponse, Amelia prit quand même le temps de le détailler un peu, avant de planter son regard azur et malicieux dans celui de son interlocuteur.

« Vous avez été surpris par la pluie ? Si vous voulez, je peux essayer de vous trouver de quoi vous changer le temps que vos habits sèchent un peu. Ce serait dommage que vous finissiez par attraper froid ! »

Amelia continuait de lui offrir son regard malicieux et son sourire charmeur. Bien sûr qu’elle faisait ça pour qu’il reste plus longtemps et qu’il consomme, c’était son travail après tout ! Mais l’Australienne était aussi quelqu’un de très curieux qui adorait apprendre à connaître de nouvelles personnes. Ne restait plus qu’à savoir si ce client-là était du genre bavard ou non !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuuya Kunikida
Professeur de Littérature
avatar

Messages : 36
Age : 26
Profession : Professeur de littérature

Infos supplémentaires
Clubs: Représentant du club de littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan   Lun 19 Nov - 8:49

Perdu en bonne compagnie
Une jeune femme aux cheveux roux flamboyant entra dans son champ de vision, il pencha légèrement la tête en la voyant poser ses doigts sur le tabouret de libre à côté de lui, il la laissa s'y installer en lui offrant un léger sourire un peu gêné. Il la détailla de la têtes aux pieds, ses longs cheveux incandescents lui rappelèrent ceux de sa mère ses yeux bleu clair était apaisant en quelque sorte pour le petit roux, son allure assurée ainsi que sa silhouette fine n'était pas sans lui rappeler celle des danseuses qu'il avait put voir à la télévision lorsqu'il n'était qu'un jeune adolescent. Elle lui semblait être quelqu'un d'avenant et de sympathique. Lui qui était de nature à aller vers les autres, ce soir là il avait été un peu timide à l'idée d'aller chercher de lui-même de la compagnie. Elle lui offrit un sourire accompagné d'un regard malicieux alors qu'il tournait le liquide dans son verre en la regardant, comme hypnotisé.

« Bonsoir, je m’appelle Lily. Est-ce que vous attendez quelqu’un ou est-ce que je peux m’asseoir à côté de vous pour vous tenir un peu compagnie ? »

Il cligna plusieurs fois des yeux, elle voulait bien lui tenir compagnie, il n'attendait personne mais voulait bien qu'elle soit la personne qu'il attendait, Chuuya lui trouvait un certain charme à la jeune Lily. Il ne se doutait pas un seul instant que Lily n'était pas son prénom mais comme une sorte de pseudonyme pour se protéger ou simplement facilité le contact avec les habitués du bar. D'un geste de la main, toujours muet, il l'invita à lui tenir compagnie alors que la jeune femme lui proposait, en le voyant trempé de la tête au pied, qu'il puisse se changer. Il n'avait jamais pensée à ce que dans un bar, on puisse lui trouver de quoi se sécher.

« Vous avez été surpris par la pluie ? Si vous voulez, je peux essayer de vous trouver de quoi vous changer le temps que vos habits sèchent un peu. Ce serait dommage que vous finissiez par attraper froid ! »

Il lui offrit un tendre sourire en échange de sa proposition, qu'il accepta avec joie. Il se gratta sa tignasse rousse mouillée de l'eau de pluie avant de se frotter ses mains endolories par le froid. C'est avec un peu de gêne tout de même qu'il lui adressa pour la première dois la parole même si sa voix ne trahissait pas sa gêne ainsi que sa petite timidité face à cette belle et charmante jeune femme.

”C'est très gentil de votre part ! J'accepte c'est vrai que ce serait idiot de tomber malade héhé.”

Il se leva alors de son tabouret, se demandant bien sur comment la jeune femme allait faire pour trouver des vêtements à sa taille dans un lieu pareil. Mais cette question ne resta pas bien longtemps dans sa petite tête, vu la prestance tout de même du bar, et la jolie petite frimousse devant lui, il ne douta pas du talent de la jeune femme à lui trouver de quoi se sécher et se changer. Il était évident, par son comportement et sa gestuelle qu'il n'était jamais entrée dans un tel lieu et qu'il n'en connaissait rien. Un néophyte en somme, mais cela ne le dérangeait guère, curieux de nature, il accepta de se jeter à corps presque perdu dans cette nouvelle aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 35
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan   Sam 1 Déc - 22:10

Perdu en bonne compagnie
feat. Chuuya Kunikida
Amelia avait senti ses lèvres s’étirer davantage en voyant le mignon petit rouquin lui offrir un sourire gêné quand elle avait posé ses doigts sur le tabouret à côté du sien. Parfait ! Il ne refusait pas sa compagnie ! C’était déjà un bon début ! Et puis, c’était vraiment mignon de le voir aussi timide ! D’habitude, les gens à qui elle avait affaire étaient des habitués qui prenaient un peu trop leurs aises, ça allait lui changer de discuter un peu avec quelqu’un comme son nouveau voisin de bar ! L’hôtesse avait bien senti le regard de ce jeune homme se poser sur elle pour la détailler, mais ce n’était pas du tout le genre de choses qui pouvaient la gêner. Elle était habituée à ce qu’on la regarde et, de toute façon, elle adorait ça ! Elle n’aurait jamais fait un tel boulot sinon ! Bon, même si le fait que les mois étaient difficiles à boucler avec son simple boulot à mi-temps dans un garage du quartier historique y était aussi pour beaucoup…

Quoi qu’il en soit, ce client trempé jusqu’aux os était d’accord pour se changer. Amelia fit un petit signe à la dame qui se trouvait derrière le comptoir, lui demandant de garder le verre de ce jeune homme de côté, le temps qu’elle s’occupe de lui. Elle ne resta donc pas plus longtemps sur son tabouret et descendit, tendant sa main à son client pour l’inviter à la suivre.

« Je peux savoir votre petit nom ? À moins que vous préféreriez que je vous appelle Monsieur le charmant inconnu pour la suite de notre discussion ? »

Amelia lui offrit un sourire taquin, son regard malicieux se posant sur la main du jeune homme pour l’attraper délicatement. Elle savait bien que les Japonais n’étaient pas très friands des contacts physiques, d’autant plus quand il s’agissait d’inconnus, mais la jeune femme était australienne et on lui avait souvent fait des compliments sur son physique et son comportement… exotiques. L’hôtesse, en sentant la froideur de la main de son client, se mit aussitôt à grimacer et se retourna vers lui avec une petite moue inquiète.

« Vous êtes gelé ! Venez, suivez-moi ! Nous avons des vestiaires par là-bas, je devrais pouvoir trouver des vêtements à vous prêter ! »

Amelia ne partit pas immédiatement en direction des vestiaires, attrapant l’autre main de son client pour les frotter toutes les deux avec les siennes, histoire de réussir à le réchauffer un peu plus. Elle ne voulait pas qu’il finisse par mourir de froid ce pauvre petit bouchon tout timide ! Bon, elle aurait bien mis les mains de celui-ci dans son décolleté pour le réchauffer un peu plus vite, mais ce serait sûrement un peu déplacé non ? Et puis, même si Amelia voulait le réchauffer, elle ne voulait pas lui faire avoir une crise cardiaque non plus ! C’était un client, il ne fallait pas l’oublier ! Sentant que la peau de son interlocuteur se réchauffait déjà, Amelia souffla un peu dessus avant de finalement lâcher une des mains de son client pour n’en garder qu’une, lui permettant ainsi d’entraîner le jeune homme à sa suite à travers la grande salle.

« Alors, je suppose que vous êtes arrivé ici un peu par hasard non ? Pour échapper à la pluie ? C’est la première fois que vous venez dans un bar à hôtes ? Qu’est-ce que vous faites sinon dans la vie ? Ah ! Désolée, je pose beaucoup de questions, mais vous n’êtes bien sûr pas obligé de me répondre ! Je suis assez curieuse, mais il ne faut surtout pas hésiter à me remettre à ma place si je suis trop indiscrète ! »

Amelia lui jeta un petit regard, accompagné de son habituel sourire chaleureux. C’était le genre de personne qui vous mettait aussitôt à l’aise, même si ça ne faisait que quelques secondes qu’elle se trouvait dans votre champ de vision. Quoi qu’il en soit, après avoir traversé toute la salle, puis avoir emprunté un couloir plutôt long, Amelia lâcha la main du jeune homme pour se planter devant la porte des vestiaires.

« C’est quoi votre taille ? Oh et, vous pouvez me donner tous vos vêtements trempés, on a une petite laverie dans une autre pièce avec un sèche-linge, ça sera parfait pour que vous puissiez repartir avec vos propres vêtements ! Parce que je doute que ma supérieure soit vraiment ravie à l’idée de voir partir un costume d’un de ses employés avec un client ! »

Amelia lâcha un petit rire, poussant finalement la porte et invitant le jeune homme à entrer. Il pourrait s’y changer sans risquer d’être observé comme ça ! Enfin, avant ça, il fallait quand même que la jeune femme lui trouve de quoi se mettre sur le dos pour remplacer ses vêtements trempés !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu en bonne compagnie || Ft. Amelia McClenahan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit moment de détente en bonne compagnie [PV: Taylor Davis]
» Le plaisir d'une bonne compagnie. [Ft. Jordan Parrsish]
» Retrouvailles en bonne compagnie (Pv : Ys)
» Une bonne compagnie [Eva]
» FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: Bars et restaurants-
Sauter vers: