Partagez | 
 

 Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 35
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Jeu 11 Oct - 20:37

Spoiler:
 

A la cible.
Je décroche mes quelques flèches, et je suis plutôt fière de moi. L'an passé, quand j'ai commencé ici en première année, j'avais seulement une flèche planté par le plus grand des hasards dans la cible ! Maintenant, la majorité se plantent dans cette dernière, avec quelques ratés encore, mais bien plus rare. C'est souvent à cause du soleil ou d'une bourrasque inattendu que ma flèche dévie. Finalement, pour une geek comme moi... Il semblerait que je me sois éprise de ce sport qu'est le tir à l'arc. C'est bien plus calme que mes jeux et ça me demande beaucoup plus de concentration. En fait c'est ça, je dois apprendre à canaliser mon chakra sinon, ma technique de rasengan va être raté ! Ou mieux, comme pour apprendre à grimper aux arbres, je dois... Doser ma respiration, étudier l'environnement et être juste, décocher au bon instant. C'est presque de l'art, vu comme ça.

J'aidais.
Pour ranger le matériel avec les autres étudiants. Le soleil, caressait déjà l'horizon offrant un ciel bas, orangé et chaleureux à la fois. L'automne est agréable, je préfère m'entrainer en extérieur, plutôt qu'à l'intérieur, il y a moins de challenge. Le matériel rangé, je m'étirais et récupérait mon sac à dos couvert de pins pokémon, tous les starters de toute les générations, même si j'avoue avoir une préférence pour... Salamèche ! C'est quand même un scandale que Dracaufeu, au même titre que Leviator, ne soit pas considéré comme des pokémons dragons alors qu'ils en ont laaaargement la tête ! A coté de ça, tu as le Noa'dkoko qui se prend gratuitement le type. Tss... Si j'avais la Poké'Company en face de moi, je leurs toucherais deux mots.

D'ailleurs !
Mes mains, libérés de l'arc, il est temps que je reprenne mon portable en main. Hop, j'allume pokémon Go ! Sur la route du Dojo pour rejoindre Link avant de rentrer, je peux bien attraper quelques petites bêtes au passage. Alors, sourire aux lèvres, j'avance en traquant mes bestioles préférés, bon j'évite les Ratatas et les Roucools, j'en ai tout une collection... De temps en temps, je lève mon nez de mon écran, histoire de voir où est-ce que je met les pieds, et surtout pour ne pas trop percuter des gens à mon passage. Je ferme l'application et j'ai quand même une dizaine de minutes en retard. J'ai dû faire un détour par le stade, il y avait un Minidraco ! UN MINIDRACO ! Il est si mignon, je ne pouvais pas l'ignorer. Par contre, lui, il ne m'a pas raté du tout et à peine est-il apparut sur mon écran, que pouf, il s'est enfuit ! La haine...  La frustration même !

J'observe.
Quelques garçons et des filles qui sortent du clubs de kendo. Tel une ninja, je suis un peu caché derrière la poutre en bois du Dojo. Ma mission, attraper le frangin et rentrer au village caché des Jeux-Vidéos, ou Oka-kage-sama nous attends. Je soupire, trouvant les minutes longues et je m'appuie contre la poutre... Link est plus ponctuel d'habitude. Je grimace, je m'ennuie tellement vite sans un écran devant moi. Je le connais en plus, dès que je vais sortir mon téléphone pour jouer, HOP ! Il va pop devant moi en se vantant d'avoir réussi à me faire peur.

Et si...
Je le piégeais ? C'est moi qui vais le surprendre, je vais l'attendre DANS le Dojo, oui Yoshida-chan ! Un peu intimidé par la bâtisse, j'avance dans un timide.

_ Bonsoir...

Il ne faudrait pas qu'on m'entende.
Même si Link m'a assuré que les gens du clubs sont cools... Moi, ils m'intimident un peu, avec leurs casques, leurs tenus, leurs sabres... Même si c'est faux. Bon, ça ne vaut pas un Stormtrooper ou un Sith maiiis... Rencontrer quelqu'un habillé comme ça, dans le noir, bha je ne ferais pas la maligne. D'ailleurs ! Je repère un sabre d'entrainement accroché au mur... Un sourire malicieux se dessine sur mon visage, et j'ai trouvé comment passer le temps.

_ Je suis Zelda-sama ! Mon sabre ne répand que la justice ! Mais je ne tue pas, parce que la lame est inversé... Tel est mon nindô !


Ok.
J'ai fais un énorme gloubiboulga entre "Rorouni Kenshin" et "Naruto", mais j'aime bien les cross-overs !

_ N'ayez crainte population d'Hyrule ! Je vous protégerais de Ganondorf le vilain ! AHAHAHA !

Je donne des coups dans le vide.
Avec les bruitages et tout ! Je suis à fond dans mon rôle.

_ Oh ! J'ai atteint un tel degré de sagesse... Que mon sabre est désormais LASER ! Hyooon-Hyoooon, je suis devenue une maîtresse Jedi !

Quel couleur le sabre ?
ROUGE ! Ah non, c'est les méchants, euh... Bleu ! Mon sabre laser est bleu ! Je m'avance près d'un mannequin.

_ Enfin... Nous nous retrouvons Seigneur Vador... Libérez mon frère Link de ce club ! Ou vous le payerez de votre vie.

Je tiens probablement très mal mon sabre.
Mais on s'en fiche ! Pour une fois que je m'éclate sans une console. Je continue ainsi mon manège, jusqu'à ce que un jour, mon prince viendra. Eh non. Jusqu'à ce que mon frère décide d'arrêter son entrainement. Peut-être qu'il a été retenu parce qu'il a fait n'importe quoi lui aussi.

Mystère !

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 83
Age : 19
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Ven 12 Oct - 16:21


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Enfin ! Enfin les cours étaient terminés et enfin Kyojiro allait pouvoir faire ce qu’il aimait le plus au monde : s’entraîner au kendo ! La prochaine compétition nationale approchait à grand pas et il se devait de faire de son mieux pour améliorer son classement. Il était actuellement 20ème national, mais son grand objectif, c’était de pouvoir un jour réussir à égaler son modèle : Okita Nishimura, le numéro 1 national ! Le moral du kendoka en avait d’ailleurs pris un sacré coup quand il avait appris quelques mois auparavant qu’il avait été victime d’un événement assez tragique qui l’avait laissé de longues semaines dans le coma. Non seulement Okita était son modèle, mais c’était aussi un ami précieux. Kyojiro avait donc été lui rendre visite à l’hôpital, son cœur s’étant vraiment serré douloureusement en voyant dans quel état il se trouvait. Lui qui avait rêvé de cette compétition internationale qui se déroulerait en Corée… Il ne pourrait même pas en profiter. Kyojiro s’était donc promis de s’entraîner aussi durement qu’il le pouvait pour Okita qui n’avait toujours pas reprit le kendo.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, le lycéen s’était empressé de se rendre au dojo à la fin des cours, ayant laissé Yutsuki, son colocataire, partir de son côté pour le club de basket. Le brun salua les autres membres déjà présents et fila dans les vestiaires pour se changer et commencer les échauffements. Son shinai fendait l’air avec une grande dextérité et après s’être dûment échauffé, Kyojiro put aller enfiler la tenue complète d’entraînement pour pouvoir faire quelques petits combats avec les autres membres. Le brun ne s’en vantait jamais, mais il était l’un des meilleurs du club et les autres rechignaient assez souvent à se battre avec lui parce qu’ils savaient qu’ils allaient perdre. Et puis, avec sa tronche de renfrogné, Kyojiro n’était pas vraiment le genre de personne vers qui on allait facilement. Pourtant, il n’était pas méchant ! Il était même carrément gentil ! Mais les apparences n’aidant pas, le lycéen devait faire des efforts monstres pour se sociabiliser. Depuis sa première année à Yokuboo, il s’était amélioré, mais le kendoka avait encore un long chemin à parcourir pour réussir à être aussi extraverti que des gens populaires comme ce Mathi qu’il avait rencontré il y a quelques temps.

Désespérément seul alors que les groupes se formaient, Kyojiro s’apprêtait à s’entraîner sans partenaire, mais il fut rejoint par un autre membre. Link Yoshida, en deuxième année. Le brun avait assez bonne mémoire et il accepta avec tout l’enthousiasme qu’il lui était possible de démontrer (pas beaucoup en somme) de s’entraîner avec lui. Les minutes défilèrent à toute vitesse, mais avant que la plage horaire réservée aux clubs ne se termine, Link dut quitter le dojo pour aller à un rendez-vous chez le dentiste. Kyojiro le regarda partir, mais fut surpris qu’il revienne vers lui pour lui demander de lui rendre un service : prévenir sa sœur qu’il avait dû partir plus tôt. Sauf que le kendoka n’eut pas le temps de demander plus d’informations à son camarade qu’il disparut soudainement de son champ de vision. Bon ben, le voilà bien avancé… Elle ressemblait à quoi sa sœur ? Kyojiro fut déconcentré tout le reste de l’entraînement alors qu’il donnait des coups dans le vide, son esprit se posant mille et une questions quant à savoir comment il était censé retrouver cette sœur et, surtout, la manière dont il était censé l’aborder.

Et alors que tout le monde commençait à s’arrêter pour tout ranger, l’œil de Kyojiro fut attiré par une demoiselle qui était en train d’agiter un shinai dans tous les sens. Restant un moment interdit en la fixant sous son casque, le kendoka en vint bien vite à la conclusion que cette demoiselle, pas du tout en train de bien tenir son shinai et ne portant même pas la tenue minimum réglementaire d’entraînement, ne faisait pas partie du club. Est-ce que c’était la sœur de Link ? Kyojiro s’approcha d’elle, son casque toujours sur la tête et son shinai en main. Il aurait pu retirer le premier, mais il était tellement stressé à l’idée de devoir aborder une parfaite inconnue que ça ne lui était même pas venu à l’esprit. En se rapprochant, le lycéen put l’entendre raconter des trucs complètement incompréhensibles pour lui… Est-ce qu’elle parlait vraiment japonais ? La jeune femme s’était finalement rapprochée d’un mannequin, le menaçant avec son shinai, parlant d’un certain Vador puis d’un…

« Ah. »

Okay, c’était carrément pourri comme manifestation de présence, mais Kyojiro n’avait pas pu s’empêcher de lâcher ce petit « Ah » en entendant la demoiselle parler de Link.

« Euh… E-Excuse-moi mais… Est-ce que t-tu es la sœur de Y-Yoshida-san ? »

Autant en être certain avant de continuer à l’embêter alors qu’elle semblait si bien s’amuser ! Oh et puis… Kyojiro n’arrivait vraiment pas à détacher son regard des mains de la jeune femme. Elle ne tenait pas bien son shinai du tout, c’était un vrai drame !

« Tu… Tu dois tenir le shinai comme ça. »

Okay, c’était limite impoli, mais ça avait été plus fort que lui. Kyojiro s’était saisi de son propre shinai et s’était placé bien à côté d’elle pour lui montrer la position parfaite pour tenir son sabre. Et soudain, la raison du pourquoi il avait abordé cette demoiselle en premier lieu lui revint en tête.

« Ah, oui, euh… Y-Yoshida-san m’a demandé de te dire qu-qu’il avait dû partir plus tôt pour un r-rendez-vous alors… Il… Il est déjà parti. »

Mission complete ?

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 35
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Lun 15 Oct - 10:43



Je menais...
Un combat sans merci contre l'ennemi de la République ! Le seigneur Vador ne voulait rien me dire, concernant mon frère. Soit, j'aurais mes réponses par la force ! PARCE QUE LA FORCE EST AVEC MOI ! Quoiqu'il en soit, c'était mon scénario jusqu'à ce qu'un « Ah. » me sorte de ma fiction. Je me stop, je me tourne et je retiens un hurlement en voyant ce bonhomme en costume qui est sortie de nulle part ! Je ne l'ai jamais vu arriver. Le Seigneur Vador à invoquer des sbires dans mon dos, je ne vois que ça comme explication. Je fais face au sbire, masqué mes mains tremblantes de peur et mon arme suivant la tectonique, malheureusement. J'vous avais dis que je ne ferais pas la maligne si je me retrouvais face à un personnage comme ça. Que veux t-il ? Link !! AU SECOURE !! UN PSYCHOPATHE !! Que le pouvoir de l'amitié me vienne en aide !! Je fais face, avec toute ma bravoure mais... Bon sang ! Je n'aime vraiment pas ces équipements glauques.

« Euh… E-Excuse-moi mais… Est-ce que t-tu es la sœur de Y-Yoshida-san ? »


Tentative de communication.
Une voix masculine, il me parle de mon frère. Il le connait ! Il me dévisage j'ai l'impression. Quoi ? J'ai un grain de riz sur le visage ? MOI AU MOINS MON VISAGE EST DÉCOUVERT ! TRAITRE ! Bon, je m'enflamme un peu, car dans sa voix, il n'a rien d'agressif du tout... Je reprends mon calme, une attitude plus neutre. Je n'ai pas peur, il aurait voulu me faire du mal, il l'aurait déjà fait. Ou alors il est mauvais.

« Tu… Tu dois tenir le shinai comme ça. »
_ Le shi...

Oooh !
Je reporte mon attention sur le SHINAI. Ok ! Prêt de moi, l'illustre inconnu corrigeait ma tenu de l'arme d'entrainement et je l'imitais alors, volontiers.

_ Ah oui, ça me semble plus maniable de cette façon.

Approuvais-je, un sourire se dessinant sur mon visage. Ce type, c'est sûrement le PNJ tuto du coin...

« Ah, oui, euh… Y-Yoshida-san m’a demandé de te dire qu-qu’il avait dû partir plus tôt pour un r-rendez-vous alors… Il… Il est déjà parti. »

_ Aaaaah ouiiiii ! Il avait rendez vous chez le dentiste ce soir. Flûte, j'ai oubliée.

M'exclamais-je.
En me souvenant de ce fameux rendez vous. C'est pour ça qu'on ne devait pas trop trainer sur le retour... Ah bha c'est raté. Je m'incline devant le garçon, je suppose.

_ Merci PNJ-sama. Je suis bien sa sœur jumelle, Zelda Keiko Yoshida, deuxième année. Un honneur de vous rencontrer.


Me présentais-je.
Avant de me tourner pour remettre le shinai à sa place.

_ Navrée pour le dérangement, je m'ennuie vite sans écran et... Je n'ai pas su résister en voyant le shinai.

M'excusais-je.
Avant de m'avancer vers mon sac et de prendre mon téléphone portable, j'envoie rapidement à mon frère "Désolée pour le retard ! Bon courage pour le dentiste". Je hisse mon sac à dos sur mon épaule et je reprend.

_ Tant pis, je rentre toute seule pour une fois... Le premier pervers qui m'approche dans le métro, je lui fais un Hadoken !


Rigolais-je.
Au moins, quand mon frère est là, ça dissuade un minimum les hommes en mal de femmes... En vrai, c'est pas drôle.

Mais c'est comme ça.


_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 83
Age : 19
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Mar 16 Oct - 14:58


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Heureusement que Kyojiro portait encore l’intégralité de son armure ! La jeune femme face à lui aurait sans doute bien ri en voyant l’air aussi surpris qu’elle qu’il avait affiché quand elle s’était retournée vers lui ! Le kendoka resta interdit en la voyant aussi apeurée. Mince… Il savait qu’il était flippant de base, mais à ce point ? C’était pas moins pire quand il portait son casque ? Le lycéen avait manqué de fuir en courant pour aller se changer dans les vestiaires, mais son camarade Link l’avait investi d’une mission, et Kyojiro comptait la mener à bien ! Pas question de fuir ! Il osa alors demander à l’inconnue si elle était bien la sœur de son coéquipier de kendo, avant de… lui dire comment elle était censée tenir son shinai. Ça avait été vraiment plus fort que lui, mais elle l’agitait n’importe comment aussi… c’était un véritable sacrilège ! Et puis… c’était carrément impoli de sortir un truc comme ça en pleine conversation, mais la jeune femme ne sembla pas mal le prendre puisqu’elle se mit bien en place pour copier la position que Kyojiro lui montrait. Un sourire se dessina sur le visage du brun, toujours caché par son casque. S’il ne devenait pas policier, ou même s’il le devenait… Il commençait à se dire qu’il avait de plus en plus envie d’enseigner le kendo. Le lycéen fut tiré de ses pensées par son interlocutrice qui…

« PNJ… ? »

C’était quoi ce machin ? Une abréviation ? Ça se mangeait ? Kyojiro ne comprenait vraiment pas, mais la jeune femme s’était présentée, alors c’était tout naturellement à son tour de faire de même ! Collant ses bras le long de son corps, le lycéen se pencha respectueusement en avant. Elle avait un langage assez particulier cette Zelda…

« K-Kyojiro Sakurai, troisième année au lycée. C’est aussi un… honneur. »

Bah quoi ? Elle avait utilisé ce mot, il pouvait bien le reprendre non ? Même si ça lui semblait bizarre de parler d’honneur quand il s’agissait d’une demoiselle plus jeune que lui qui n’était qu’une lycéenne on ne peut plus normale. Enfin, pourquoi pas ? C’était plutôt rigolo de parler comme ça, il avait presque l’impression d’être un samouraï qui se tenait devant une fille de bonne famille à protéger. Et puis, au moins, il avait eu la confirmation que la demoiselle était bien celle à qui il devait transmettre le message de Link. Sa mission était donc un succès ! Kyojiro secoua doucement sa main devant lui quand Zelda s’excusa pour le dérangement, lui signifiant que ce n’était vraiment rien alors qu’elle rangeait le shinai et remettait son sac sur son dos. Bon bah… Voilà. Le lycéen allait pouvoir retourner aux vestiaires pour se changer et remonter ensuite jusqu’à sa chambre en attendant l’heure du dîner. Du moins, c’était ce que Kyojiro avait envisagé jusqu’à ce que Zelda lui parle de rentrer seule et de pervers. Son côté super-héros ne pouvait décemment pas laisser une pauvre demoiselle en détresse en proie à des hommes malintentionnés !

« Euh je… Est-ce que t-tu… Je peux te raccompagner s-si tu veux. »

Kyojiro baissa aussitôt les yeux et se mit à rougir violemment sous son casque. Qu’est-ce qui lui prenait de lui proposer un truc comme ça alors qu’ils ne se connaissaient pas ? Mais c’était la jumelle de Link… Il se sentirait vraiment mal s’il finissait par apprendre qu’elle avait eu des ennuis sur le chemin du retour parce qu’il n’avait pas voulu lui proposer de la raccompagner ! Inspirant profondément pour se donner du courage, le lycéen remarqua enfin qu’il avait toujours son casque sur les épaules. Il s’empressa donc de le retirer, les joues toujours un peu rouge, mais n’importe qui jurerait que c’était à cause de l’effort fourni lors de son entraînement.

« D-Désolé, je… C’est que si tu es seule je… Je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose en c-chemin… »

Là, c’était lui qui allait passer pour un gros pervers ! S’il s’en sortait sans se prendre une claque, ce serait un exploit ! Surtout que bon… Qui accepterait qu’un parfait inconnu vous serve de garde du corps, surtout quand on voyait sa tronche de vieux renfrogné ! Il y avait au moins un bon côté à cet air qu’il affichait presque constamment : ça repoussait facilement les gens ! La demoiselle ne risquait pas de se faire importuner s’il était dans les parages !

« Je… Si… Si tu es d’accord je… Je dois juste me… changer. »

Ouais, parce que bon, sortir dans cette tenue n’allait pas lui permettre de passer inaperçu. Ça lui plaisait d’être invisible aux yeux de tous, ça lui permettait de mener sa petite vie tranquillement dans son coin ! Kyojiro avait fixé le sol du dojo tout ce temps et, finalement, il avait daigné jeter un petit regard à la demoiselle pour connaître sa réponse à la fin de sa tirade.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 35
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Jeu 18 Oct - 15:15



Kyojiro Sakurai...
Jamais entendu parler ! Ou alors si, peut-être que mon frère a du m'en parler une fois et comme je n'avais pas son visage, je n'ai pas retenu. C'est donc un ainé du club de kendo, et du lycée. Eh bha, mon frère ne s'entraine pas avec de la demi mesure. Je le reconnais bien là, toujours à chercher un peu de défis. En tout cas, je suis contente que ce fameux Kyo' m'ai transmit le message, j'aurais pu attendre mon frère ad vitam eternam, loyalement au dojo pendant des siècles, comme Hachi qui attends pour toujours le retour de son maître. On est sacrément loyaux dans la famille.

Bref !
Mon devoir ici, est maintenant terminé ! Certes, je n'ai rien fait mais bon... Si je rentre assez tôt, j'aurais le temps de faire mes devoirs assez vite et de geeker ensuite sans trop nuire à mon sommeil. Je ne sais pas si Link sera d'attaque, à voir comment il se remettra du dentiste mais je ne compte pas trop sur lui pour ce soir. Les présentations et les formalités faites, j'allais me mettre en route mais le sempaï reprit.

« Euh je… Est-ce que t-tu… Je peux te raccompagner s-si tu veux. »

Je me stop et pivote vers lui.
Un peu surprise par sa proposition. C'est alors que le Seigneur Sith se mit à retirer son casque. Cheveux couleur chocolat, en bataille et visage rougit par l'entrainement et la chaleur qu'offrait la protection, sans doute. Kyojiro a typiquement la tête d'un mauvais garçon dans les mangas, c'est marrant ! En vrai, peut-être que dans un autre contexte, je l'aurais trouvé plutôt effrayant mais les apparences sont trompeuses et il semble avenant en tout cas. Il reprit.

« D-Désolé, je… C’est que si tu es seule je… Je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose en c-chemin… »

Euh...
Il bégaye vraiment ? J'arrive même pas à ses épaules ! Il est en protection, armé et moi je n'ai que mon être contre l'adversité, mais c'est lui qui semble... Mal à l'aise ? Pourquoi ? A moins qu'il soit bègue naturellement. J'ai bien envie de le connaître un peu plus, alors j’élargis mon sourire, tandis qu'il précise une nouvelle fois.

« Je… Si… Si tu es d’accord je… Je dois juste me… changer. »
_ Oui parce que la tenue de Sith... Ça ne passe pas inaperçu. Je m'en remet à vous et je vous attends, sempaï !

Le temps...
Qu'il file se changer. Je sors mon téléphone mon regarder mes notifications de jeu. Je n'ai pas eu de réponse de Link, sans doute qu'il est en train d'y passer. Dire que moi, c'est la semaine prochaine... Je ne suis pas très fan du dentiste, c'est pourquoi je me brosse les dents de manière impeccable ! Je suis trop trouillarde là dessus ! En plus, comme je suis hyper friande des sucreries... Ça se voit à mes nombreuses barrettes dans mes cheveux ! J'entends des pas et lèves les yeux de mon écran ! Ah, c'est bien Kyo' en uniforme, le même que moi mais version masculin... Oui le même que mon frère, je m'embrouille avec un rien.

_ J'habite dans le centre ville dans le quartier Nishinokyocho. Il faut rejoindre le métro et après on a dix minutes à pieds.

Expliquais-je.

_ Ça vous dérange si j'allume mon jeu en même temps qu'on marche ? Je maximise mon déplacement comme ça ! J'ai des œufs à faire éclore...


Reprise-je.
Avant de lui montrer Pokémon Go et de déclarer avec entrain.

_ Direction la maison ! Et si je peux attraper ce Minidraco au passage...


Espérais-je.
Le regards déterminé. Je ré-ajuste mon sac sur mes épaule et on se met en route, de temps en temps, j'essaye de lever mon nez de l'écran pour éviter des personnes et pour vérifier que Kyojiro est toujours là.

_ Vous y jouer aussi ?

Demandais-je.
Avant de m'approcher un peu plus pour lui montrer mon équipe.

_ Regarder, j'ai un magnifique Leviator ! Ca m'a prit des mois pour l'avoir... J'en suis très fière !


Oh que oui !
J'en ai mangé des Magicarpes pour arriver à ce chef d'oeuvre de types eau/vol. Curieuse, j'observe le kendoka et j'ai hâte de savoir, si lui aussi...

Est un dresseur ?

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 83
Age : 19
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Lun 5 Nov - 16:31


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Kyojiro aurait pu tout simplement laisser la demoiselle repartir par où elle était arrivée, mais en bon super-héros qu’il était, il ne pouvait tout bonnement pas se contenter de la saluer alors qu’elle avait émis l’hypothèse de se faire agresser en pleine rue sur le chemin du retour chez elle. Si jamais il lui arrivait vraiment quelque chose, le lycéen ne pourrait jamais se le pardonner ! Ce fut donc au prix d’énormes efforts qu’il finit par lui proposer de la raccompagner chez elle. Il avait fini son entraînement et avait donc encore un peu de temps avant de devoir aller à la cafétéria pour prendre son dîner. Forcément, avec une tronche pareille, Zelda avait affiché une mine surprise à l’entente de sa proposition. Mais sa surprise avait finalement bien vite laissé place à un joli sourire alors qu’elle acceptait son invitation à la raccompagner. Mais… C’était quoi ce Sith dont elle parlait ? Et pourquoi est-ce qu’elle le vouvoyait comme ça ? Kyojiro fit un petit signe de tête à son interlocutrice avant de tourner les talons pour filer aux vestiaires afin de remettre son uniforme. Après avoir longuement grogné en se demandant intérieurement comment allait bien pouvoir se passer ce trajet jusqu’à chez la jeune femme, Kyojiro revint bien vite dans la salle principale du dojo pour se mettre à hauteur de Zelda.

« D-D’accord, je… Je te suis. Et pas… pas de problème pour ton jeu. »

Le kendoka fronça les sourcils alors qu’il posait un regard curieux sur le téléphone de la jeune femme. Waw, il n’avait rien à voir avec son portable tout pourri ! En tout cas, au vu des indications de Zelda, le trajet ne devrait pas être trop long. Ça devait être sacrément pratique de vivre non loin de l’Académie ! Ça lui permettait de rentrer chez elle à chaque fin de journée pour retrouver sa famille ! Ce que Kyojiro pouvait l’envier…

Les mains dans les poches de son pantalon et son sac de cours sur une épaule, le kendoka marcha aux côtés de Zelda, lançant quelques petits regards à son jeu. C’était normal qu’il ne comprenne rien à ce qu’elle lui racontait ? Est-ce qu’ils parlaient bien la même langue au moins ? Des œufs à faire éclore, un Minidraco… Kyojiro essayait de ne pas trop regarder cet écran de jeu, préférant porter son attention sur ce qui les entourait afin de s’assurer qu’aucun pervers ne viendrait embêter sa protégée. Mais soudainement, la distance de sécurité qui le séparait de Zelda se réduisit drastiquement alors que la jeune femme lui demandait si lui aussi jouait à ce jeu, souhaitant ensuite lui montrer son Léviator… Fronçant davantage les sourcils, le kendoka lança un regard à l’écran, constatant que ce mot semblait désigner l’espèce de dragon-poisson qui gigotait sur l’appareil.

« Euh… Non, p-pas du tout je… Je n’ai aucun jeu sur mon téléphone. »

Et pour illustrer ses dires, le kendoka sortit son portable d’une des poches de son pantalon pour le montrer à Zelda. Elle pouvait immédiatement constater que c’était un modèle plutôt ancien qui ne prenait même pas en charge les applications. C’était déjà tout juste s’il pouvait prendre des photos, alors jouer à un jeu qui semblait aussi récent…

« Et euh… P-Pourquoi est-ce que t-tu me… vouvoies ? Enfin, j-je veux dire… Je n-ne suis pas vraiment b-beaucoup plus âgé qu-que toi… »

Et puis, mine de rien, ça le mettait vraiment très mal à l’aise. Lui qui était déjà très maladroit avec les autres, si en plus une demoiselle de 1 ou 2 ans sa cadette se mettait à le vouvoyer, instaurant ainsi une grosse barrière entre eux, ça allait être encore plus difficile !

« E-Est-ce que… t-tu voudrais bien… m’expliquer ton jeu ? »

Non, parce que même si Kyojiro n’y connaissait vraiment rien, n’ayant jamais touché à une console de sa vie, ça ne l’empêchait pas d’être extrêmement curieux ! Et puis, pour quelqu’un d’aussi novice que lui avec la technologie, le lycéen étant bien plus habitué à passer son temps dans la nature ou dans un dojo, c’était toujours des informations bonnes à prendre ! Il était déjà bien trop peu intégré dans cette Académie à cause de son air renfrogné, alors si quelques connaissances modernes pouvaient l’aider à aller plus facilement vers les gens, il ne fallait surtout pas louper une telle opportunité ! Kyojiro voulait vraiment changer et s’ouvrir un peu plus aux autres, mais aussi à d’autres horizons. Le monde ne tournait pas uniquement autour du kendo après tout ! Enfin, même si le kendoka voulait réussir à être un peu moins distant et maladroit avec les gens, Zelda restait quand même bien trop proche de lui et il préféra faire un petit pas discret sur le côté pour reprendre un peu contenance. Ce n’était pas en restant aussi près d’elle qu’il parviendrait à faire retrouver une teinte normale à ses joues après tout !

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 35
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Mar 13 Nov - 10:39



J'avance.
Et c'est comme si j'avais un radar dans ma tête, esquivant de peu les obstacles se dressant sur ma route, personnes, poteaux... Bien sûre, de temps en temps je veille à ce que Kyojiro soit toujours dans les parages et je sens bien que mon jeu l'intrigue. Sempaï observe de temps en temps mon écran, comme si je venais d'une autre planète mais c'est lui le phénomène ! Comment peut-on vivre au Japon, et ne pas connaître ces mignonnes créatures, si populaire ! Mon petit E.T qui me raccompagnait à ma maison, reprit.

« Euh… Non, p-pas du tout je… Je n’ai aucun jeu sur mon téléphone. »

Argh ! Mon coeur !
Je grimace, faussement malade. Comment ça il n'a aucun jeu ?! C'est impossible ! Du regard, je l'invitait à me montrer son téléphone... Peut-être qu'il n'a jamais fais attention, car à notre époque, partout où on va, il y a du divertissement. Comme si j'avais influencé ses pensées, tel un jedi, Kyo montrait son appareil et... Ouaaaah !! C'est un pokémon vieux et légendaire ça ! Pour sûre. Je pouffe un peu de rire.

_ Vous l'avez reçu de vôtre arrière, arrière, arrière, arrière, arrière grand papy ? Qui vivait au Tibet ? Non mais... C'est une vieillerie. Votre téléphone à sa place au musée, je suis sûre !

Me moquais-je un peu, gentiment.

_ D'accord, je comprends que vous n'ayez pas de jeu...


Il n'a pas mentit.
Je reporte mon attention sur mon écran et... Oh ! Un Pikachu ! Vient là mon petit... Kyojiro reprend, mais sa voix me semble lointaine tant je suis absorbée par mon jeu.

« Et euh… P-Pourquoi est-ce que t-tu me… vouvoies ? Enfin, j-je veux dire… Je n-ne suis pas vraiment b-beaucoup plus âgé qu-que toi… »
_ J'ai 16 ans.

Répondis-je mécaniquement et de manière courte, je suis en pleine capture lààà ! Hop ! Attrapé ! Je lève mon nez de l'écran avec un sourire, satisfaite et je développe.

_ Vous êtes mon ainé, alors... Mon éducation me pousse à vous vouvoyez, mais si ça vous déranges... Alors je ne le ferais plus.

Expliquais-je.
De façon à ce qu'il comprenne ma politesse typiquement japonaise qui n'étais pas du tout là pour l'ennuyer. Je suppose que Link aussi le vouvoie, non ? Nous étions enfin arrivé dans le méandre du métro. Ça grouille de partout. J'ai mon abonnement, mais je paye le ticket pour mon garde du corps, c'est normal. Une fois que nous avons passé les barrières, il me demande.

« E-Est-ce que… t-tu voudrais bien… m’expliquer ton jeu ? »
_ Vraiment ? Tu ne connais pas du tout pokémon ?

Il est vraiment japonais ?
Je plisse le regard, perplexe. Le métro arrive à quai et comme on est entre deux période d'affluence, il n'y a pas trop de monde. Je nous trouve des places assises et je l'invite près de moi. C'est mon devoir de l'initier !  Il a raté un wagon, non, tous le train entier ! Je met mon smartphone entre nous deux, et je lui explique, passionnée alors qu'on démarre.

_ Alors, le monde entier est peuplé de créature nommé pokémons. Il y en a de toute formes et de tout types, eau, feu, plante, psy, fée, ténèbre et même combat ! La toute première génération de pokémon en avait 150 et un génétiquement modifié, nommé Mewtwo. Puis, aujourd'hui on est à plus de 800 petits monstres qu'ont peut capturé et dressé... Car notre rôle, c'est de les collectionner ! D'en attraper un maximum, les faire évoluer et les rendre fort pour faire des combats entre nous.

Résumais-je grossièrement.
Pour illustrer le tout, je lui montrait ma propre liste de pokémon.

_ Je suis une dresseuse, et toi aussi, si tu avais un téléphone plus récent, tu pourrais marcher et en capturer ! Ou alors jouer au jeu sur console.


Moi ?
Essayer de l'influencer ? Hmm... C'est pas impossible, mais c'est le rêve d'un tas de génération ! Où était-il ? Que faisait Kyojiro pendant que ces monstres envahissaient la planète ? Il s'entrainait dans une montagne coupé du monde, à tuer des ours ? On arrive à mon arrêt, et le métro est un peu plus remplit. Le téléphone dans une main, celle de Kyojiro dans l'autre pour qu'on ne se perde pas, je me faufile pour sortir du wagon, et je reprend mon souffle sur le quai.

_ Mission réussit, on est bientôt arrivé !

Déclarais-je.
Avant de lâcher sa main pour ré-ajuster mon sac couvert de pin's de mes jeux préférés. Il y a même une pokéball. Oh ! Je dois lui montrer.

_ Kyojiro-san, on capture des pokémons avec des pokéballs ! Il faut l'affaiblir ou l'amadouer avec une friandise, puis tu lui lance une pokéball. Elle gigote et au bout de trois fois, le pokémon est capturé si il n'a pas réussi à se libérer.

Je me suis...
Souvent demandé pourquoi on ne pourrait pas capturer des humains ? Genre tout ceux qu'on aiment et qu'on voudrait toujours garder près de soi. Ça serait chouette ! Si il est intéressé, je lui expliquerais plus tard les différentes pokéballs qui existent, mais pour le moment, je reste concrète et simple dans mes explications.

De retour à l'air libre.
Justement, un petit Caninos pointe le bout de son museau. Je me stop et confie mon téléphone à Kyojiro.

_ Essaye de l'attraper ! Donne lui à manger une baie, et lance lui une pokéball, glisse ton doigt vers lui.

Après la théorie.
La pratique ! On s'écarte un peu du chemin pour laisser le passage libre et j'observe mon apprentie dresseur.

Faire ses premiers pas.

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 83
Age : 19
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Lun 19 Nov - 14:43


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Kyojiro admirait vraiment la demoiselle. Comment arrivait-elle à éviter les gens qui marchaient dans la rue, en plus de tous les autres obstacles, en ayant le regard vissé comme ça sur son téléphone ? Le kendoka avait déjà manqué de se prendre un poteau et avait bousculé une personne sans le vouloir en quittant le chemin des yeux l’espace d’un instant pour regarde cet écran. Elle était trop forte cette Zelda ! Et puis, c’était normal que ce jeu l’intrigue autant… Il n’en avait aucun sur son téléphone ! Bon, cette révélation n’était visiblement pas bien vue par la jeune femme qui grimaça. Kyojiro le savait. Il savait qu’il était en gros décalage avec le reste des lycéens de l’Académie. La technologie, ça n’avait jamais été son fort. Il savait se servir de son vieux téléphone pourri, il savait aussi se servir d’un ordinateur, mais pour le reste… Il ne s’y intéressait juste pas du tout. En voyant le portable du kendoka, Zelda pouffa et lui lança une petite remarque amusée qui fit froncer davantage les sourcils du brun. Il était si dépassé que ça son téléphone ? Bon, au moins, il l’avait faite rire…

« Désolé… Je ne m’en sers que pour appeler et envoyer des messages alors… »

Bon, la véritable raison là-dessous, c’était surtout que son père ne roulait pas sur l’or et qu’il n’avait vraiment pas les moyens de lui offrir le tout dernier smartphone. Kyojiro n’était pas jaloux des autres, il savait parfaitement se contenter de ce qu’il avait. Mais pour quiconque s’inquiétait du qu’en dira-t-on, le quotidien était souvent très difficile dans une Académie pour élèves fortunés quand on avait été admis grâce à une bourse sportive… Et puis, c’était quand même dingue d’être autant absorbée par un écran ! Kyojiro avait presque l’impression que Zelda ne l’écoutait même pas ! Mais elle finit par lui répondre qu’elle avait 16 ans, lui expliquant aussi au passage pourquoi elle le vouvoyait. Lui aussi était très poli, souvent trop, mais là… Ils n’avaient que 2 ans d’écart et ça le mettait vraiment mal à l’aise qu’elle le vouvoie comme ça, alors il s’était contenté d’hocher la tête quand elle lui proposa de passer au tutoiement. Ça serait bien mieux comme ça !

Les deux lycéens continuèrent leur route, Kyojiro se retrouvant de nouveau bien vite avec les joues écarlates quand Zelda lui paya son ticket de métro… C’était affreusement gênant ! Il savait qu’il avait un vieux portable bon à mettre au musée, mais il pouvait bien s’acheter un ticket quand même ! Le kendoka grogna intérieurement, gardant ses sourcils froncés alors qu’il suivait la jeune femme à l’intérieur du wagon. Mais plutôt que de rester sur ce détail, Kyojiro préféra demander à la demoiselle de lui expliquer son jeu. Peut-être qu’ainsi, il pourrait mieux comprendre pourquoi elle ne se détachait pas de son écran ! Zelda, assise à côté de lui, plaça son téléphone entre eux alors qu’elle se lançait dans ses explications. Le lycéen regarda un peu distraitement sa liste de Pokémons, ayant un peu trop vaguement écouté ce qu’elle lui racontait, bien plus préoccupé par cette un peu trop grande proximité.

« 800… Ça fait vraiment beaucoup… Mais ce n’est pas un peu bizarre d’attraper des bestioles pour les faire combattre contre d’autres bestioles ? Je veux dire… Je crois que je préférerais juste les élever moi… Et on peut aussi jouer sur console ? Au même jeu ? »

Kyojiro ne savait pas trop comment se passaient des combats de Pokémon, mais est-ce que ce n’était pas un peu barbare ? C’était comme faire combattre deux chiens ou autres animaux l’un contre l’autre non ? Lui, il préférait les attraper et les bichonner ! Les collectionner le passionnerait certainement plus que combattre avec eux ! Quoi qu’il en soit, Zelda s’était levée, signe que le métro était arrivé à son arrêt. Kyojiro quitta son siège à son tour, avant de sentir un contact affreusement doux au niveau de sa main. Le temps que ses yeux fassent le trajet jusqu’à ses doigts, il constata avec effroi que la jeune femme lui tenait la main et l’entraînait vers la sortie. Le rouge monta à nouveau aux joues du kendoka. Mais il était tellement gêné que même ses oreilles avaient réussi à rougir ! Trop la honte ! Fort heureusement, Zelda ne semblait pas l’avoir remarqué, ou ne pas lui en tenir rigueur, continuant à lui expliquer comment fonctionnait le monde merveilleux des Pokémons en illustrant ses dires avec une Pokéball accrochée à son sac. Essayant de reprendre contenance, Kyojiro trouva un intérêt soudain à cette balle étrange.

« Ils… Ils rentrent vraiment là-dedans ? C’est tout petit pourtant… Il n’y a pas d’autres façons de les attraper ? Avec un filet par exemple… Ou alors, on ne peut pas seulement leur donner à manger pour qu’ils nous apprécient et restent avec nous ? »

C’était vraiment super étrange, et surtout, il avait bien envie de dire que les enfermer là-dedans devait vraiment être terrible ! Et puis, mine de rien, tout ça l’intéressait vraiment ! Il était en train de parler au moins 3 fois plus qu’à son habitude avec Zelda ! La jeune femme ne s’en rendait sûrement pas compte, mais ça relevait quand même pas mal de l’exploit ! Une fois dehors, celle-ci tendit son portable à Kyojiro qui fixa l’écran avec de grands yeux. Mais ! Il était super maladroit ! Et s’il faisait tomber son téléphone par terre ? Il avait l’air si fin et si fragile… Déglutissant difficilement, le kendoka l’agrippa de toutes ses forces pour éviter qu’il ne glisse malencontreusement de ses mains alors que Zelda lui expliquait comment attraper cet adorable chiot. Kyojiro fronça à nouveau les sourcils.

« O-Okay, je… J’essaie. »

Il était super concentré ! Tellement, qu’il avait presque sa langue qui dépassait au niveau de la commissure de ses lèvres ! Kyojiro leva son index, tremblant presque sous tant de pression, puis il appuya sur l’écran de toutes ses forces en fermant les yeux. Ah ? Ça avait marché ? Est-ce que la baie était bien partie ? Le petit fruit continuait de danser sur l’écran… Plissant les yeux, le kendoka recommença, sans fermer les yeux cette fois. Bon, ça avait bien marché la première fois, mais tant pis. Le petit chiot avait eu le droit à 2 framboises ! Et maintenant… La capture ! Il fallait glisser son doigt vers le Pokémon… Mais Kyojiro était tellement stressé de ne pas réussir à l’attraper que son index fit une mini crise d’épilepsie et qu’il spamma l’écran en appuyant dessus, gaspillant pas loin de 10 Pokéballs… Affichant une mine sincèrement désolée, il se tourna vers Zelda, un peu paniqué.

« P-Pardon ! J’en ai gaspillé plein ! Je… Je t’en rachèterai ! »

Est-ce que ça se rachetait au moins ces trucs ? Avec du vrai argent ? Kyojiro avait presque envie de pleurer tellement il se sentait nul, mais il s’essaya quand même à une dernière tentative. Ouf ! La Pokéball l’avait touché ! Une fois, deux fois, trois fois…

« Oui ! Je l’ai eu ! Je l’ai eu Yoshida-san ! Regarde ! »

Premier élan de joie de la part du lycéen qui était vraiment ravi d’avoir ENFIN capturé son premier Pokémon ! C’était génial ! Il voulait recommencer ! Son regard était presque pétillant alors qu’il regardait Zelda. Adieu les sourcils froncés et bonjour le sourire ravageur ! Kyojiro ne savait vraiment pas à quel point il pouvait être super beau gosse quand il souriait aussi sincèrement que maintenant !

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 35
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Lun 26 Nov - 14:54



Quel joie !
Même si Kyo-kun semble venir d'une autre époque, il ne semble clairement pas insensible à ces petits monstres de poche ! Qui saurait résister ? Il y en a tellement et pour tout les goûts ! Je suis contente de le voir s'intéresser et réponds volontiers à ses questions. Ça se voit qu'il n'a pas du tout été initié, le pauvre... Il n'a pas l'âme d'un dresseur de compétition, non, il semble plus le genre de petit éleveur dans son coin de prairie, heureux avec ce qu'il a, élevant ses pokémons avec amour. C'est plus calme, paisible que les matchs, c'est sûre.

_ Si si, tu peux les attraper d'un tas d'autre façon... Ici, je te montre juste la plus courante et si tu veux juste les élever pour le plaisir, comme un genre de Tamagotchi, tu peux ! Un bon éleveur de pokémon, peut obtenir d'excellentes créatures dès la naissance, avec des attaques rares et des statistiques qui déchire !

Expliquais-je.
Alors qu'il prenait mon téléphone comme si il s'agissait d'un nouveau né. C'est vrai que mon appareil fait petit entre ses mains de sportif guerrier aguerrie. Le voir se concentrer, essayer de s'amuser était tout aussi divertissant pour moi. Il est mon jeune Padawan ! Même si il est plus vieux... Pas grave. Kyo' se lance et rate, il ré-essaye et même résultat. Flûte, c'est que le Caninos en a dans le ventre !

« P-Pardon ! J’en ai gaspillé plein ! Je… Je t’en rachèterai ! »
_ Non non, c'est gratuit, je visite pleins de monuments et de lieux pour en avoir.

Le rassurais-je.
Il devait se détendre, l'avenir du Gondor n'en dépends pas. J'essayais de le détendre un peu, en glissant des "C'est pas toujours facile, mais tu seras fier". De temps en temps, je levais les yeux de l'écran, histoire de corriger la trajectoire et qu'on ne se prenne pas un poteau tout les deux... Ça m'est arrivé tant de fois ! Ca fais mal ! Mais chut, on n'a pas besoin de le savoir. Après de nombreuses tentatives, ce qui dû arriver, arriva...

« Oui ! Je l’ai eu ! Je l’ai eu Yoshida-san ! Regarde ! »
_ Yatta !! Félicitation !!

Ensemble.
Nous avions un sourire ravit. Kyojiro avait remballé sa petite langue pour arborer un visage et surtout, un sourire rayonnant. J'adore ça. Les jeux-vidéos, c'est de la joie en pixel. C'est accessible et y'en a de tous les genres ! Je suis si heureuse d'être japonaise et d'être dans un des pays fondateurs des jeux-vidéos... Doucement, je récupérais le téléphone et je m'empressais d'analyser le chiot de feu.

_ Alors alors... Il a de bonne stats ! Dans les normes en taille et poids... Je vais le renommer "Kyo" ! Comme ça, je saurais que c'est le tiens.

Voilà !
Comme ça, pas question de l'échanger contre des bonbons. En plus, si un jour Kyojiro a un téléphone portable plus récent, je pourrais lui rendre sa première capture.

_ C'était ton premier pas en tant que dresseur... Oh on est arrivé ! Tada, bienvenue dans le royaume des jumeaux Yoshida !

M'exclamais-je.
Tout en faisant quelques pas et tournoyant sur moi même, face à la boutique d'arcade. Puis, je m'inclinais poliment face à mon escorteur.

_ Merci beaucoup Chevalier d'or Sakurai. Pour vous remercier... Suivez-moi !


Déclarais-je.
Avec un pseudo air princier, avant de reprendre mon attitude naturel. Je poussais les portes en verre de la salle d'arcade, remplit de civils, toutes générations confondu. Jeux de tirs, d'adresse, pinces à peluche, pachinko, jeux en réseaux ainsi que de nombreuses bornes. L'ambiance est toujours active, festive, ça bouge, ça shoot, il y a plein de couleur partout ! Salle déconseillé aux épileptiques, bien sûre. Mon père, qui est derrière le comptoir avec la Switch en main, lève les yeux de son écran pour m'observer, me sourire et m'aborder.

_ Zelda, okaerinasaï.
_ Okaeri', papa.

Il pose son regard sur Kyojiro.
Papa connait les habitués de la salle et détecte vite les nouveaux visages. Il est physionomiste, contrairement à moi qui oublie vite...

_ Ma petite fille a déjà si vite grandit... Présente moi à ton petit copain, veux-tu ?
_ Na... Nani ?!

ALERTE !
IL Y A ERREUR !!
Je m'empourpre, bloqué alors que mon père demande, très sérieusement.

_ Alors, quel classe ? Quel jeu favoris ? Plutôt Horde ou Alliance ? Quel starter préféré ? J'aimerais aussi connaître ton signe du zodiaque ainsi que ton groupe sanguin... Afin de vérifier la compatibilité.

_ N-non papa !! C'est pas ce que tu crois !!

Le mal aise !
Je m'interpose entre lui et Kyo', et je reprend.

_ C'est Kyojiro Sakurai. C'est un sempaï et euh... Il est dans le même club de Kendo que Link, mais comme il n'est pas là, il m'a raccompagné, tu comprends ?

Expliquais-je.
Alors, mon père à pousser un énorme soupire de soulagement avant d'arborer un sourire satisfait... Pourquoi ?

_ Oh... Très bien. Merci beaucoup jeune homme. Zelda, offre lui donc une partie de ce qu'il souhaitera.
_ C'est prévu. Link est rentré ?
_ Oui, mais il ne supporte pas vraiment l'anesthésie local, ta mère est resté avec.

Le pauvre.
Je dépose mon sac derrière le comptoir et prend des jetons, avant d'entrainer rapidement Kyo' avec moi. Je ne veux plus jamais ce genre de scène ultra gênante... DE TOUTE MA VIE. L'avantage avec un petit copain virtuel, c'est que ça n'arrivera jamais. Merci, les Dating Sim pour ça. Un peu plus loin dans la salle, on s'approche de ma machine préféré, le "Dance dance révolution". Un sourire malicieux sur le visage, je propose à Link.

_ Avant que tu ne choisisses un jeu... M'accorderais tu une danse ?

Bien sûre.
J'utiliserais les plus facile, pour lui commencer.

Je sens qu'on va bien rire.

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 83
Age : 19
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Jeu 6 Déc - 11:51


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Kyojiro était vraiment stupéfait par toutes les explications de Zelda concernant ce jeu appelé Pokémon. C’était vraiment possible de faire autant de choses dans une simple application ? Le kendoka se doutait que certains jeux étaient incroyables et donnaient une impression de réalité vraiment saisissante de par leur univers ou même toutes les possibilités qu’ils offraient, mais c’était la première fois qu’il y était vraiment confronté. Résultat, il avait presque l’impression d’avoir fait une découverte incroyable ! Bon, pas au point de révolutionner sa vie, c’était certain. Même si Kyojiro aimait regarder la jeune femme jouer et qu’il avait envie d’en savoir plus, il n’était pas certain de devenir soudainement accro. C’était rigolo, mais il n’avait, de toute façon, pas les moyens pour se payer un téléphone aussi high-tech ou même une console de jeux. Le lycéen était sans doute un peu trop vieux-jeu et complètement à côté de la plaque comparé aux autres jeunes gens de son âge, mais son quotidien lui convenait parfaitement, entre cuisine et kendo.

En tout cas, maintenant qu’il avait ce portable entre les mains, Kyojiro ne voulait absolument pas décevoir Zelda. Il devait réussir à capturer ce petit chien orange ! Et en voyant la petite panique qui naissait de plus en plus chez le kendoka, sa camarade lui glissa plein de petits mots destinés à le rassurer et à le calmer. Ce fut finalement au prix de nombreux efforts, mouvements d’index et Pokéballs lancées, que Kyojiro parvint enfin à capturer cette petite créature, faisant aussitôt naître un grand sourire sur le visage du kendoka. Zelda devait s’estimer chanceuse, elle faisait face au Pokémon le plus rare au monde : le Kyojiro Sakurai au vrai sourire sincère ! Mais elle ne s’en rendait sans doute pas compte, trop contente de pouvoir partager la joie du lycéen qui sentit son sourire s’étirer davantage en voyant celui de Zelda. Il n’était même pas gêné de croiser son regard, c’était pour dire ! Kyojiro rendit alors son bien à sa camarade, regardant curieusement ce qu’elle était en train de vérifier. Son sourire avait bien du mal à quitter ses lèvres en regardant son premier Pokémon. On aurait presque dit une maman avec son bébé !

« Est-ce que… Enfin… Tu crois que je pourrai le voir de temps en temps ? Tu sais pour… pour voir s’il se porte bien… »

Kyojiro n’avait toujours pas compris que ce chien n’était pas comme un vrai chien et que ce jeu n’impliquait pas qu’on doive le nourrir ou le sortir pour faire ses besoins, mais c’était ce qui le rendait attachant non ? Et finalement, les deux lycéens arrivèrent à destination, le regard sombre de Kyojiro glissant curieusement sur la devanture de la salle d’arcades. Alors c’était là qu’ils vivaient ? C’était une boutique familiale ? En tout cas, ça expliquait pourquoi Zelda semblait aussi calée niveau jeux vidéo ! Le kendoka agita sa main devant la courbette et les remerciements de la jeune femme pour lui signifier que ce n’était rien, et il ouvrit la bouche pour lui dire au revoir et s’éclipser, étant donné qu’il avait rempli sa mission de la raccompagner sans qu’aucun pervers ne l’approche de trop près, mais Zelda le devança en lui demandant de la suivre. Ah. Mince. Esquive loupée. Kyojiro aurait pu prétexter qu’il avait autre chose à faire, mais ce n’était pas vraiment son genre de mentir alors il se résigna et emboîta le pas à Zelda, ouvrant de grands yeux une fois à l’intérieur. C’était la première fois qu’il mettait les pieds dans un tel endroit et il ne savait même pas où poser son regard tellement ça bougeait de partout. C’en était presque effrayant toutes ces lumières et ces sons qui fusaient de tous les côtés !

Kyojiro suivit distraitement Zelda, trop occupé à regarder partout pour vraiment remarquer qu’elle était en train de parler avec son père. Ce n’est que lorsque les mots « Zelda » et « petit-ami » arrivèrent jusqu’à ses oreilles que le kendoka revint brutalement sur Terre, ses joues s’embrasant alors qu’il fixait le paternel de sa camarade. Kyojiro resta complètement immobile, la bouche entrouverte et les paupières clignant beaucoup trop vite à chaque question que l’homme lui posait, parfaitement incapable de répondre à la moitié d’entre elles parce qu’il ne les comprenait tout simplement pas. En tout cas, heureusement que la jeune femme était là pour dissiper le malentendu ! Et finalement, quand la tension retomba, Kyojiro entreprit quand même de se présenter lui-même. C’était la moindre des politesses non ? Il s’inclina donc vivement devant le comptoir, sans doute un peu trop d’ailleurs…

« E-Enchanté M-Monsieur. J-Je m’appelle K-Kyojiro S-Sakurai et j-je suis en dernière année a-au lycée de Y-Yokuboo. M-Mon jeu favori euh… J-Je dirais P-Pokémon. »

En même temps c’était le seul qu’il connaissait, surtout qu’il venait juste de le découvrir, mais ça, il n’allait quand même pas l’avouer ! Restant toujours incliné vers l’avant, le kendoka entreprit de finir de répondre à toutes les questions de cet homme pendant que Zelda se débarrassait de son sac de cours.

« J-Je suis du signe du lièvre e-et mon g-groupe sanguin est A+… P-Pour vos autres questions, j-je suis vraiment d-désolé mais… J-Je ne connais pas les réponses. »

Kyojiro se sentait con de ne pas pouvoir répondre aux autres questions, alors il s’excusa platement en s’inclinant vivement et à plusieurs reprises avant que Zelda ne l’entraîne finalement loin du comptoir, jusqu’à une machine-tapis de danse. Kyojiro regarda l’appareil d’un œil curieux, se demandant à quoi il pouvait bien servir, jusqu’à sursauter et piquer un nouveau fard quand Zelda lui demanda de danser avec elle. Euh… Genre danser… Pour de vrai ? Comme dans un bal ? En étant collés l’un à l’autre ? Kyojiro rougissait tellement qu’il avait presque l’impression que de la fumée s’échappait de ses oreilles et il finit par baisser la tête, parlant d’une voix presque trop basse pour que la jeune femme ne l’entende.

« J-Je… Je suis désolé Y-Yoshida-san m-mais… J-Je ne sais pas d-du tout danser… J-Je risquerais de… t-te marcher sur les pieds… »

Aaaah… Il était trop mignon ce Kyojiro ! On aurait vraiment dit un gosse qui découvrait la vie ! C’était bien la première fois qu’il faisait face à ce genre de machine et il n’avait pas du tout compris le principe de ce jeu de danse, étant persuadé que la demoiselle voulait vraiment qu’ils se mettent à danser tous les deux en plein milieu de la pièce.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 35
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Lun 10 Déc - 10:03


Il y a...
Du travail quand même ! J'ai dû expliquer à Kyo' que ce n'est pas vraiment un tamagotchi mais il pourrait voir son pokémon, quand il le voudrait, sans soucie. La suite par contre, à vraiment été des plus gênante pendant que j'y repense... Il a répondu aux questions de mon père, VRAIMENT. Il ne fallait pas entrer dans son jeu, mais bon, Kyo' n'en sait rien et comme mon père à joué la comédie, ce dernier est entré les deux pieds dedans... Tss, moi un petit copain ? N'importe quoi, j'ai pas le temps entre mes donjons, mes tournois Magic, mes raids de guilde. Mes petits copains via jeux vidéo me suffise et sont contents du peu de temps que je leurs accorde, ahah ! Et n'oublions pas mes crush de personnage yaoi... Mon Dieu, à chaque fois que je lis un chapitre je regrette tellement de ne pas être un garçon. Si beau, si élégant et attirant ! Aaah... Bref, je m'égare dans mes délires qui n'appartiennent qu'à moi.

Bref !
J'ai éloigné Kyo' du boss de l'arcade. Il n'a pas le niveau pour l'affronter et mon père, lui a du bien rire. Je vais en entendre parler ce soir de cette affaire. Si jamais ils se mettent à me poser des questions indiscrète, je balance un genkidama sur la ville. Non mais oh !

Kyo et moi.
On est près de la machine de dance, héhé, ma préférée. Je l'aime tellement, c'est si drôle de jouer de cette façon, avec tout pleins de lumière et de musique. Je l'aime fort, c'est ma chouchou. Je me tourne vers Kyo' qui lui, ne semble pas vraiment dans son élément. Il est rouge de mal aise.

« J-Je… Je suis désolé Y-Yoshida-san m-mais… J-Je ne sais pas d-du tout danser… J-Je risquerais de… t-te marcher sur les pieds… »

_ Nani ?...

Je fais le rapprochement.

_ Oooh ! Tu pensais qu'on allait vraiment danser ? Non ! Rassure toi, je ne sais pas danser comme ça non plus.

Le rassurais-je, avant de le présenter face à mon amour.

_ Voici la "Dance Dance Revolution". Regarde, il y a des touches au sol, il faut que tu marches dessus pour marquer des points. Essaye simplement de faire ça, je vais mettre une chanson facile... Et si tu arrives à danser quand même un peu, éclate toi !


Voilà !
Les présentations sont faites, je monte sur la machine pour la régler. Il est tellement stressée... C'est dingue ça, c'est pas un examen. J'insert les jetons dans la machine qui s'éveille et s'anime. Ouaw ! Ca me boost toujours ! Voilà, je met en facile, voir débutant pour Kyo-kun. Puis, je me tourne vers lui pour l'inviter à monter sur la machine.

_ Là, tu te met à côté de moi. Tu es plus grand que moi, tu auras plus facile à atteindre les touches... Tu vois ! Tu as déjà des facilités. Ecarte un peu les jambes et dérouille toi, on est là pour s'amuser.


Je lui souris.
Moi, je suis clairement comme un poisson dans l'eau. La chanson démarre et les premières flèches apparaisse. Même si c'est en niveau facile, je me la donne quand même parce que... J'aime être la première en classement de jeu, c'est une question d'honneur ! Que ce soit en facile ou en élite. C'est bizarre, parce que à l'école, je ne suis pas du tout compétitive... Comme quoi ! Je me bouge, j'improvise même une mini choré et je me tourne sur moi même. Je crois que Kyo' peine un peu, mais je suis trop concentré pour vraiment le regarder.

Heureusement pour lui.
La chanson se termine déjà. En facile, elles sont raccourcit. Je suis à peine essoufflée, parce que je suis habituée. Je descend de la machine et j'observe Kyo', amusée... Je ne crois pas que ça sera sa machine préféré, ahah !

_ Ça va ? Pour me faire pardonner de t'en avoir fait baver... Choisit la machine que tu veux.

Vraiment.
Je n'ai pas d'âme. Sempaï décide de gentiment me raccompagner pour éviter les pervers, et moi... Je l'achève avec une machine musical. Je dois rattraper le coup, sinon Link va me crier dessus et m'en vouloir, de malmener son partenaire de Kendo. Il ne voudra plus nous approcher. Attentive et curieuse, j'attends de voir sur quoi il va se décider. Dit moi à quoi tu joues...

Je te dirais qui tu es !

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " LA VIE MODERNE " - (Humour)
» La bouteille d'eau emportée était une oeuvre d'Art...
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Musée d'Art Moderne à New York
» « L’architecture moderne, c’est quand il faut allonger la jambe gauche pour maintenir fermée la porte des waters. » - William

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Complexe sportif :: Dojo-
Sauter vers: