Partagez | 
 

 Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 22
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Jeu 11 Oct - 20:37

Spoiler:
 

A la cible.
Je décroche mes quelques flèches, et je suis plutôt fière de moi. L'an passé, quand j'ai commencé ici en première année, j'avais seulement une flèche planté par le plus grand des hasards dans la cible ! Maintenant, la majorité se plantent dans cette dernière, avec quelques ratés encore, mais bien plus rare. C'est souvent à cause du soleil ou d'une bourrasque inattendu que ma flèche dévie. Finalement, pour une geek comme moi... Il semblerait que je me sois éprise de ce sport qu'est le tir à l'arc. C'est bien plus calme que mes jeux et ça me demande beaucoup plus de concentration. En fait c'est ça, je dois apprendre à canaliser mon chakra sinon, ma technique de rasengan va être raté ! Ou mieux, comme pour apprendre à grimper aux arbres, je dois... Doser ma respiration, étudier l'environnement et être juste, décocher au bon instant. C'est presque de l'art, vu comme ça.

J'aidais.
Pour ranger le matériel avec les autres étudiants. Le soleil, caressait déjà l'horizon offrant un ciel bas, orangé et chaleureux à la fois. L'automne est agréable, je préfère m'entrainer en extérieur, plutôt qu'à l'intérieur, il y a moins de challenge. Le matériel rangé, je m'étirais et récupérait mon sac à dos couvert de pins pokémon, tous les starters de toute les générations, même si j'avoue avoir une préférence pour... Salamèche ! C'est quand même un scandale que Dracaufeu, au même titre que Leviator, ne soit pas considéré comme des pokémons dragons alors qu'ils en ont laaaargement la tête ! A coté de ça, tu as le Noa'dkoko qui se prend gratuitement le type. Tss... Si j'avais la Poké'Company en face de moi, je leurs toucherais deux mots.

D'ailleurs !
Mes mains, libérés de l'arc, il est temps que je reprenne mon portable en main. Hop, j'allume pokémon Go ! Sur la route du Dojo pour rejoindre Link avant de rentrer, je peux bien attraper quelques petites bêtes au passage. Alors, sourire aux lèvres, j'avance en traquant mes bestioles préférés, bon j'évite les Ratatas et les Roucools, j'en ai tout une collection... De temps en temps, je lève mon nez de mon écran, histoire de voir où est-ce que je met les pieds, et surtout pour ne pas trop percuter des gens à mon passage. Je ferme l'application et j'ai quand même une dizaine de minutes en retard. J'ai dû faire un détour par le stade, il y avait un Minidraco ! UN MINIDRACO ! Il est si mignon, je ne pouvais pas l'ignorer. Par contre, lui, il ne m'a pas raté du tout et à peine est-il apparut sur mon écran, que pouf, il s'est enfuit ! La haine...  La frustration même !

J'observe.
Quelques garçons et des filles qui sortent du clubs de kendo. Tel une ninja, je suis un peu caché derrière la poutre en bois du Dojo. Ma mission, attraper le frangin et rentrer au village caché des Jeux-Vidéos, ou Oka-kage-sama nous attends. Je soupire, trouvant les minutes longues et je m'appuie contre la poutre... Link est plus ponctuel d'habitude. Je grimace, je m'ennuie tellement vite sans un écran devant moi. Je le connais en plus, dès que je vais sortir mon téléphone pour jouer, HOP ! Il va pop devant moi en se vantant d'avoir réussi à me faire peur.

Et si...
Je le piégeais ? C'est moi qui vais le surprendre, je vais l'attendre DANS le Dojo, oui Yoshida-chan ! Un peu intimidé par la bâtisse, j'avance dans un timide.

_ Bonsoir...

Il ne faudrait pas qu'on m'entende.
Même si Link m'a assuré que les gens du clubs sont cools... Moi, ils m'intimident un peu, avec leurs casques, leurs tenus, leurs sabres... Même si c'est faux. Bon, ça ne vaut pas un Stormtrooper ou un Sith maiiis... Rencontrer quelqu'un habillé comme ça, dans le noir, bha je ne ferais pas la maligne. D'ailleurs ! Je repère un sabre d'entrainement accroché au mur... Un sourire malicieux se dessine sur mon visage, et j'ai trouvé comment passer le temps.

_ Je suis Zelda-sama ! Mon sabre ne répand que la justice ! Mais je ne tue pas, parce que la lame est inversé... Tel est mon nindô !


Ok.
J'ai fais un énorme gloubiboulga entre "Rorouni Kenshin" et "Naruto", mais j'aime bien les cross-overs !

_ N'ayez crainte population d'Hyrule ! Je vous protégerais de Ganondorf le vilain ! AHAHAHA !

Je donne des coups dans le vide.
Avec les bruitages et tout ! Je suis à fond dans mon rôle.

_ Oh ! J'ai atteint un tel degré de sagesse... Que mon sabre est désormais LASER ! Hyooon-Hyoooon, je suis devenue une maîtresse Jedi !

Quel couleur le sabre ?
ROUGE ! Ah non, c'est les méchants, euh... Bleu ! Mon sabre laser est bleu ! Je m'avance près d'un mannequin.

_ Enfin... Nous nous retrouvons Seigneur Vador... Libérez mon frère Link de ce club ! Ou vous le payerez de votre vie.

Je tiens probablement très mal mon sabre.
Mais on s'en fiche ! Pour une fois que je m'éclate sans une console. Je continue ainsi mon manège, jusqu'à ce que un jour, mon prince viendra. Eh non. Jusqu'à ce que mon frère décide d'arrêter son entrainement. Peut-être qu'il a été retenu parce qu'il a fait n'importe quoi lui aussi.

Mystère !

_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Ven 12 Oct - 16:21


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Enfin ! Enfin les cours étaient terminés et enfin Kyojiro allait pouvoir faire ce qu’il aimait le plus au monde : s’entraîner au kendo ! La prochaine compétition nationale approchait à grand pas et il se devait de faire de son mieux pour améliorer son classement. Il était actuellement 20ème national, mais son grand objectif, c’était de pouvoir un jour réussir à égaler son modèle : Okita Nishimura, le numéro 1 national ! Le moral du kendoka en avait d’ailleurs pris un sacré coup quand il avait appris quelques mois auparavant qu’il avait été victime d’un événement assez tragique qui l’avait laissé de longues semaines dans le coma. Non seulement Okita était son modèle, mais c’était aussi un ami précieux. Kyojiro avait donc été lui rendre visite à l’hôpital, son cœur s’étant vraiment serré douloureusement en voyant dans quel état il se trouvait. Lui qui avait rêvé de cette compétition internationale qui se déroulerait en Corée… Il ne pourrait même pas en profiter. Kyojiro s’était donc promis de s’entraîner aussi durement qu’il le pouvait pour Okita qui n’avait toujours pas reprit le kendo.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, le lycéen s’était empressé de se rendre au dojo à la fin des cours, ayant laissé Yutsuki, son colocataire, partir de son côté pour le club de basket. Le brun salua les autres membres déjà présents et fila dans les vestiaires pour se changer et commencer les échauffements. Son shinai fendait l’air avec une grande dextérité et après s’être dûment échauffé, Kyojiro put aller enfiler la tenue complète d’entraînement pour pouvoir faire quelques petits combats avec les autres membres. Le brun ne s’en vantait jamais, mais il était l’un des meilleurs du club et les autres rechignaient assez souvent à se battre avec lui parce qu’ils savaient qu’ils allaient perdre. Et puis, avec sa tronche de renfrogné, Kyojiro n’était pas vraiment le genre de personne vers qui on allait facilement. Pourtant, il n’était pas méchant ! Il était même carrément gentil ! Mais les apparences n’aidant pas, le lycéen devait faire des efforts monstres pour se sociabiliser. Depuis sa première année à Yokuboo, il s’était amélioré, mais le kendoka avait encore un long chemin à parcourir pour réussir à être aussi extraverti que des gens populaires comme ce Mathi qu’il avait rencontré il y a quelques temps.

Désespérément seul alors que les groupes se formaient, Kyojiro s’apprêtait à s’entraîner sans partenaire, mais il fut rejoint par un autre membre. Link Yoshida, en deuxième année. Le brun avait assez bonne mémoire et il accepta avec tout l’enthousiasme qu’il lui était possible de démontrer (pas beaucoup en somme) de s’entraîner avec lui. Les minutes défilèrent à toute vitesse, mais avant que la plage horaire réservée aux clubs ne se termine, Link dut quitter le dojo pour aller à un rendez-vous chez le dentiste. Kyojiro le regarda partir, mais fut surpris qu’il revienne vers lui pour lui demander de lui rendre un service : prévenir sa sœur qu’il avait dû partir plus tôt. Sauf que le kendoka n’eut pas le temps de demander plus d’informations à son camarade qu’il disparut soudainement de son champ de vision. Bon ben, le voilà bien avancé… Elle ressemblait à quoi sa sœur ? Kyojiro fut déconcentré tout le reste de l’entraînement alors qu’il donnait des coups dans le vide, son esprit se posant mille et une questions quant à savoir comment il était censé retrouver cette sœur et, surtout, la manière dont il était censé l’aborder.

Et alors que tout le monde commençait à s’arrêter pour tout ranger, l’œil de Kyojiro fut attiré par une demoiselle qui était en train d’agiter un shinai dans tous les sens. Restant un moment interdit en la fixant sous son casque, le kendoka en vint bien vite à la conclusion que cette demoiselle, pas du tout en train de bien tenir son shinai et ne portant même pas la tenue minimum réglementaire d’entraînement, ne faisait pas partie du club. Est-ce que c’était la sœur de Link ? Kyojiro s’approcha d’elle, son casque toujours sur la tête et son shinai en main. Il aurait pu retirer le premier, mais il était tellement stressé à l’idée de devoir aborder une parfaite inconnue que ça ne lui était même pas venu à l’esprit. En se rapprochant, le lycéen put l’entendre raconter des trucs complètement incompréhensibles pour lui… Est-ce qu’elle parlait vraiment japonais ? La jeune femme s’était finalement rapprochée d’un mannequin, le menaçant avec son shinai, parlant d’un certain Vador puis d’un…

« Ah. »

Okay, c’était carrément pourri comme manifestation de présence, mais Kyojiro n’avait pas pu s’empêcher de lâcher ce petit « Ah » en entendant la demoiselle parler de Link.

« Euh… E-Excuse-moi mais… Est-ce que t-tu es la sœur de Y-Yoshida-san ? »

Autant en être certain avant de continuer à l’embêter alors qu’elle semblait si bien s’amuser ! Oh et puis… Kyojiro n’arrivait vraiment pas à détacher son regard des mains de la jeune femme. Elle ne tenait pas bien son shinai du tout, c’était un vrai drame !

« Tu… Tu dois tenir le shinai comme ça. »

Okay, c’était limite impoli, mais ça avait été plus fort que lui. Kyojiro s’était saisi de son propre shinai et s’était placé bien à côté d’elle pour lui montrer la position parfaite pour tenir son sabre. Et soudain, la raison du pourquoi il avait abordé cette demoiselle en premier lieu lui revint en tête.

« Ah, oui, euh… Y-Yoshida-san m’a demandé de te dire qu-qu’il avait dû partir plus tôt pour un r-rendez-vous alors… Il… Il est déjà parti. »

Mission complete ?

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda K. Yoshida
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 22
Age : 16
Profession : Aide au magasin d'arcade de ses parents
Cursus : //
Multicomptes : Mandy A.

Infos supplémentaires
Clubs: Informatique et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Lun 15 Oct - 10:43



Je menais...
Un combat sans merci contre l'ennemi de la République ! Le seigneur Vador ne voulait rien me dire, concernant mon frère. Soit, j'aurais mes réponses par la force ! PARCE QUE LA FORCE EST AVEC MOI ! Quoiqu'il en soit, c'était mon scénario jusqu'à ce qu'un « Ah. » me sorte de ma fiction. Je me stop, je me tourne et je retiens un hurlement en voyant ce bonhomme en costume qui est sortie de nulle part ! Je ne l'ai jamais vu arriver. Le Seigneur Vador à invoquer des sbires dans mon dos, je ne vois que ça comme explication. Je fais face au sbire, masqué mes mains tremblantes de peur et mon arme suivant la tectonique, malheureusement. J'vous avais dis que je ne ferais pas la maligne si je me retrouvais face à un personnage comme ça. Que veux t-il ? Link !! AU SECOURE !! UN PSYCHOPATHE !! Que le pouvoir de l'amitié me vienne en aide !! Je fais face, avec toute ma bravoure mais... Bon sang ! Je n'aime vraiment pas ces équipements glauques.

« Euh… E-Excuse-moi mais… Est-ce que t-tu es la sœur de Y-Yoshida-san ? »


Tentative de communication.
Une voix masculine, il me parle de mon frère. Il le connait ! Il me dévisage j'ai l'impression. Quoi ? J'ai un grain de riz sur le visage ? MOI AU MOINS MON VISAGE EST DÉCOUVERT ! TRAITRE ! Bon, je m'enflamme un peu, car dans sa voix, il n'a rien d'agressif du tout... Je reprends mon calme, une attitude plus neutre. Je n'ai pas peur, il aurait voulu me faire du mal, il l'aurait déjà fait. Ou alors il est mauvais.

« Tu… Tu dois tenir le shinai comme ça. »
_ Le shi...

Oooh !
Je reporte mon attention sur le SHINAI. Ok ! Prêt de moi, l'illustre inconnu corrigeait ma tenu de l'arme d'entrainement et je l'imitais alors, volontiers.

_ Ah oui, ça me semble plus maniable de cette façon.

Approuvais-je, un sourire se dessinant sur mon visage. Ce type, c'est sûrement le PNJ tuto du coin...

« Ah, oui, euh… Y-Yoshida-san m’a demandé de te dire qu-qu’il avait dû partir plus tôt pour un r-rendez-vous alors… Il… Il est déjà parti. »

_ Aaaaah ouiiiii ! Il avait rendez vous chez le dentiste ce soir. Flûte, j'ai oubliée.

M'exclamais-je.
En me souvenant de ce fameux rendez vous. C'est pour ça qu'on ne devait pas trop trainer sur le retour... Ah bha c'est raté. Je m'incline devant le garçon, je suppose.

_ Merci PNJ-sama. Je suis bien sa sœur jumelle, Zelda Keiko Yoshida, deuxième année. Un honneur de vous rencontrer.


Me présentais-je.
Avant de me tourner pour remettre le shinai à sa place.

_ Navrée pour le dérangement, je m'ennuie vite sans écran et... Je n'ai pas su résister en voyant le shinai.

M'excusais-je.
Avant de m'avancer vers mon sac et de prendre mon téléphone portable, j'envoie rapidement à mon frère "Désolée pour le retard ! Bon courage pour le dentiste". Je hisse mon sac à dos sur mon épaule et je reprend.

_ Tant pis, je rentre toute seule pour une fois... Le premier pervers qui m'approche dans le métro, je lui fais un Hadoken !


Rigolais-je.
Au moins, quand mon frère est là, ça dissuade un minimum les hommes en mal de femmes... En vrai, c'est pas drôle.

Mais c'est comme ça.


_________________
{ Je g33k en mediumorchid }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   Hier à 14:58


Lorsque l'ancien rencontre le moderne
feat. Zelda K. Yoshida


Heureusement que Kyojiro portait encore l’intégralité de son armure ! La jeune femme face à lui aurait sans doute bien ri en voyant l’air aussi surpris qu’elle qu’il avait affiché quand elle s’était retournée vers lui ! Le kendoka resta interdit en la voyant aussi apeurée. Mince… Il savait qu’il était flippant de base, mais à ce point ? C’était pas moins pire quand il portait son casque ? Le lycéen avait manqué de fuir en courant pour aller se changer dans les vestiaires, mais son camarade Link l’avait investi d’une mission, et Kyojiro comptait la mener à bien ! Pas question de fuir ! Il osa alors demander à l’inconnue si elle était bien la sœur de son coéquipier de kendo, avant de… lui dire comment elle était censée tenir son shinai. Ça avait été vraiment plus fort que lui, mais elle l’agitait n’importe comment aussi… c’était un véritable sacrilège ! Et puis… c’était carrément impoli de sortir un truc comme ça en pleine conversation, mais la jeune femme ne sembla pas mal le prendre puisqu’elle se mit bien en place pour copier la position que Kyojiro lui montrait. Un sourire se dessina sur le visage du brun, toujours caché par son casque. S’il ne devenait pas policier, ou même s’il le devenait… Il commençait à se dire qu’il avait de plus en plus envie d’enseigner le kendo. Le lycéen fut tiré de ses pensées par son interlocutrice qui…

« PNJ… ? »

C’était quoi ce machin ? Une abréviation ? Ça se mangeait ? Kyojiro ne comprenait vraiment pas, mais la jeune femme s’était présentée, alors c’était tout naturellement à son tour de faire de même ! Collant ses bras le long de son corps, le lycéen se pencha respectueusement en avant. Elle avait un langage assez particulier cette Zelda…

« K-Kyojiro Sakurai, troisième année au lycée. C’est aussi un… honneur. »

Bah quoi ? Elle avait utilisé ce mot, il pouvait bien le reprendre non ? Même si ça lui semblait bizarre de parler d’honneur quand il s’agissait d’une demoiselle plus jeune que lui qui n’était qu’une lycéenne on ne peut plus normale. Enfin, pourquoi pas ? C’était plutôt rigolo de parler comme ça, il avait presque l’impression d’être un samouraï qui se tenait devant une fille de bonne famille à protéger. Et puis, au moins, il avait eu la confirmation que la demoiselle était bien celle à qui il devait transmettre le message de Link. Sa mission était donc un succès ! Kyojiro secoua doucement sa main devant lui quand Zelda s’excusa pour le dérangement, lui signifiant que ce n’était vraiment rien alors qu’elle rangeait le shinai et remettait son sac sur son dos. Bon bah… Voilà. Le lycéen allait pouvoir retourner aux vestiaires pour se changer et remonter ensuite jusqu’à sa chambre en attendant l’heure du dîner. Du moins, c’était ce que Kyojiro avait envisagé jusqu’à ce que Zelda lui parle de rentrer seule et de pervers. Son côté super-héros ne pouvait décemment pas laisser une pauvre demoiselle en détresse en proie à des hommes malintentionnés !

« Euh je… Est-ce que t-tu… Je peux te raccompagner s-si tu veux. »

Kyojiro baissa aussitôt les yeux et se mit à rougir violemment sous son casque. Qu’est-ce qui lui prenait de lui proposer un truc comme ça alors qu’ils ne se connaissaient pas ? Mais c’était la jumelle de Link… Il se sentirait vraiment mal s’il finissait par apprendre qu’elle avait eu des ennuis sur le chemin du retour parce qu’il n’avait pas voulu lui proposer de la raccompagner ! Inspirant profondément pour se donner du courage, le lycéen remarqua enfin qu’il avait toujours son casque sur les épaules. Il s’empressa donc de le retirer, les joues toujours un peu rouge, mais n’importe qui jurerait que c’était à cause de l’effort fourni lors de son entraînement.

« D-Désolé, je… C’est que si tu es seule je… Je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose en c-chemin… »

Là, c’était lui qui allait passer pour un gros pervers ! S’il s’en sortait sans se prendre une claque, ce serait un exploit ! Surtout que bon… Qui accepterait qu’un parfait inconnu vous serve de garde du corps, surtout quand on voyait sa tronche de vieux renfrogné ! Il y avait au moins un bon côté à cet air qu’il affichait presque constamment : ça repoussait facilement les gens ! La demoiselle ne risquait pas de se faire importuner s’il était dans les parages !

« Je… Si… Si tu es d’accord je… Je dois juste me… changer. »

Ouais, parce que bon, sortir dans cette tenue n’allait pas lui permettre de passer inaperçu. Ça lui plaisait d’être invisible aux yeux de tous, ça lui permettait de mener sa petite vie tranquillement dans son coin ! Kyojiro avait fixé le sol du dojo tout ce temps et, finalement, il avait daigné jeter un petit regard à la demoiselle pour connaître sa réponse à la fin de sa tirade.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque l'ancien rencontre le moderne [Pv Kyojiro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " LA VIE MODERNE " - (Humour)
» La bouteille d'eau emportée était une oeuvre d'Art...
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Musée d'Art Moderne à New York
» Lorsque la Hache s'abat sur la Bûche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Complexe sportif :: Dojo-
Sauter vers: