Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toshiro Kotai
Informaticien
avatar

Messages : 12
Age : 21
Profession : Informaticien

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Sam 25 Aoû - 16:00

Il est 7 heures, je me réveille comme a mon habitude, encore une journée de travail... Je ne sais jamais ce qu'il m'attend, ou plutôt pas dans le détail, jamais dans le détail... Ça fait pas longtemps que je travaille a l'académie mais maintenant je me repère bien, j'étais un peu perdu, mais dans le mail il y avait une carte des lieux, pour le nouveau personnel et les nouveaux élèves, afin d'éviter qu'ils se perdent de trop, bien sur la première semaine il devait il y avoir pas mal de petits retards mais ça s'est vite estompé de ce qu'on m'a dit.

Je me prépare donc, la routine habituelle quoi, puis je prend mon bento, ma gourde et tout ce qu'il me faut... Ainsi que quelques barres de céréales et des biscuits vu que je vais forcément avoir faim malgré après un copieux petit déjeuner.

Je suis habillé aujourd'hui d'un pantalon noir, de chaussures de ville noires aussi, d'une chemise blanche, d'une cravate rouge et d'un veston assorti au pantalon, je n'ajoute pas de veste vu les températures qu'il va faire, elles seront suffisamment hautes pour me passer de ça.  

Dans mes poches il y a mon téléphone portable, mes clés, le trousseau de clé du travail, portefeuille, porte-monnaie, babioles et... Quelques pansements, disons que ça arrive de me couper et plutôt que de batailler avec un mouchoir pour stopper le tout j'ai fait des achats de désinfectant, compresses et pansements, au moins désormais je peux m'occuper de mes coupures rapidement.

Et vu l'état de mes mains... Je met même de la crème aussi et évite de presser des agrumes, le citron sur une plaie ouverte est une sensation vraiment désagréable que je ne conseille a personne, surtout en préparant son repas.

Bref...

Je finis de faire mon sac, vérifie que j'ai tout ce qu'il me faut et part travailler, je ferme la porte a double tour, met mon casque sur les oreilles et c'est parti. L'avantage d'habiter non loin de l'académie c'est que je peux y aller a pied, pas a dépendre d'avoir un vélo ou des transports en communs, même si cela est plus agréable ici qu'en France ou souvent il fallait prendre un ou deux bus plus tôt pour être sur d'arriver en temps et en heure... Tout en sachant que ça peut être pire, surtout en heure de pointe.

Après ma marche habituelle j'arrive devant les grilles de l'académie, passant sans problème et allant a la salle du personnel, je salue ceux présents, mettant mon bento au réfrigérateur, mon sac dans mon casier que je ferme ensuite et boit un peu de thé glacé que j'ai pris en chemin.

Les cours débutent peu après mais je commence déjà le travail, devant me rendre a une salle pour changer les barrettes mémoire d'un ordinateur que le professeur n'avait pu utiliser la veille pour le dernier cours, l'ayant signalé avant de partir.

Puis je dois installer un ordinateur et l'appareiller au vidéoprojecteur dans l'une des salles de mathématiques, je ne vais pas y passer beaucoup de temps ayant monté et vérifié que l'ordinateur fonctionnait la veille, j'ai installé tout les programmes aussi, plus qu'a l'installer et brancher dans sa salle.

Je m'occupe donc de tout cela, ne perdant pas de temps et les ordinateurs étant assez conciliants aussi, pas d'erreur bizarres ou imprévues, pas d'autres pannes cachées, comme le fait qu'en fait c'était une autre pièce qu'il fallait changer ou qu'il faut changer aussi du coup je perds du temps et du coup il arrive que je ne puisse pas tout faire et que j'ai du travail avant même de commencer pour le lendemain…

Tout cela m'amène jusqu'à un peu moins de neuf heures du matin en comptant aussi les trajets nécessaires, puis une autre notification, je regarde et je dois me rendre dans l'une des salles informatiques vérifier deux postes qui ne fonctionnaient pas très bien la veille, pour le moment il s'agit d'une inspection, mais ça peut vite durer un moment.

J'y vais après avoir fait un crochet a la salle du personnel, récupérant ma gourde d'eau et allant a la salle, j'ouvre la porte et teste donc les deux ordinateurs, le premier pas vraiment de problèmes, juste le disque dur qui commence a se faire vieux et qui a du subir quelques coups par des élèves pas vraiment respectueux du matériel ce qui l'a fait vieillir plus vite... Donc a changer, je regarde a la réserve non loin s'il y a ce qu'il faut après avoir retiré le panneau sur le côté, ce qui m'a causé ma première coupure de la journée.

J'ai de la chance, il y a ce qu'il faut en réserve, je l'installe aussitôt et laisse l'ordinateur tranquillement s'installer et se paramétrer, l'autre est plus coriace, affichant plusieurs erreurs, après une heure a batailler j'arrive enfin a les régler, même s'il est parti pour mettre un moment a redémarrer et a fonctionner a nouveau, l'autre a finit de s'installer, je m'occupe de lui même si j'arrive bientôt a a la situation suivante...

Une looongue attente...

Je fille a nouveau a mon casier récupérer ma console et un paquet de biscuits, c'est une vielle console portable mais elle fonctionne comme au premier jour, je reviens donc dans la salle, prenant la chaise qui va normalement au bureau du professeur, c'est eux qui ont les meilleures chaises et celles les mieux adaptées...

Du coup je m'installe, jouant et prenant un petit en cas, après ça peut donner l'impression que je fais rien sauf que je dois rester pas loin au cas ou il y ait un problème, puis vu que je vais pas rester bêtement devant un écran autant prendre une petite pause en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Onizuka
Professeur d'Histoire-Géographie
avatar

Messages : 38
Age : 25
Profession : Prof d'histoire-géo
Multicomptes : Jilian Doe

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Sam 25 Aoû - 21:01

Encore un jour. Bon. Comme toujours, quand le réveil sonne, tu n'es plus bien sûr de ce que tu es sensé faire de ta journée. Sans doute donner un cours ou deux. Peut-être même plus. Et puis d'autres trucs de prof. Comme de la paperasse, des corrections, de la paperasse, des réunions ou encore de la paperasse. Ça doit être un sport local. Ils auraient quand même pu te prévenir que tu étais enrôlé d'office dans l'équipe de l'établissement... Tu veux bien faire du sport, mais il y a des activités plus sympathiques !

Tu mets un temps fou à émerger. Il faut dire que si tu arrêtais d'aller te balader la moitié de la nuit pour dormir comme font les gens normaux, ce serait sans doute beaucoup plus facile. Enfin, il y a des habitudes dont on ne se débarrasse pas comme ça ! Donc encore une fois, tu te retrouves à tanguer sur le bord du lit, le temps que tes yeux parviennent à faire la mise au point. Et à peine celle-ci faite, c'est le signal. C'est l'heure de la petite séance de sport matinale... Rien de tel qu'une petite série de pompes pour se réveiller et se mettre de bonne humeur. Enfin au moins se réveiller. Le reste, on verra plus tard... Tu t'écroules donc dans l'espace minuscule entre le lit et le mur pour t'exercer. Au moins maintenant, tu n'oublies plus et le fait systématiquement. Sinon tu le sens après, que ton corps réclame de quoi s'épuiser. Et tu finis par faire des pompes en salle des profs au lieu de remplir la paperasse nécessaire !

Des pompes, un café, une douche froide. Toujours dans le même ordre. Comme ça tu n'as pas à penser, pas à réfléchir à la marche à suivre. Le cerveau se réveille en général plus tard, sur la route vers l'école. Tu enfiles rapidement une chemise beige, toujours un peu lâche, un pantalon noir qui t'arrive juste aux chevilles, et ta paire de mocassin habituelle. Vieux réflexe, tu glisses toujours tes rasoirs dans tes poches. Un peu comme une vieille superstition. Tu ne penses pas une seconde que tu en auras besoin, il est même fort probable que tu aurais des ennuis si on savait que tu te balades avec ça dans les poches. Mais c'est comme ça, si tu ne les as pas, c'est comme si tu sortais en ayant oublié d'avoir mis un slip. C'est inconfortable et pas très bien vu en société. Tu te dis que tant que personne ne sait, ça ne fait de mal à personne, et puis si toi tu te sens mieux.

Tu attrapes ta sacoche, et te voilà parti pour l'académie. La marche te réveille. Il fait bon. De toute façon, le froid ne t'impressionne guère. Pendant cette petite marche, tes neurones se reconnectent. Tu reprends conscience de ton rôle de prof, du fonctionnement de cette nouvelle vie. On ne va pas se mentir, il y a des bons côtés. Déjà tu ne vis plus chez tes parents ! Ce qui à ton âge est plutôt appréciable. Et puis on ne te dévisage plus à chaque coin de rue, même si ta réputation semble avoir réussi à te précéder quelque peu. Enfin, c'est pas bien grave.

Pendant le trajet, tu en profites pour te souvenir du jour qu'on est, et de ce que tu as donc à faire sur ce jour-là. Histoire de voir comment t'organiser pour être là au moment où il faut. Tu ne seras certainement pas nommé prof de l'année mais tu auras au moins le mérite d'arriver à l'heure ! Ce qui est... le strict minimum en fait. mais quand même ! Tu peux être fier de toi ! Parce que les horaires, ça aussi c'est un concept auquel tu as du mal à te faire. Au point que quand tu arrives en salle des profs, tu constates qu'en fait tu ne donnes pas cours avant au moins deux bonnes heures.

Merde...

Tu vas encore te retrouver à faire des pompes pour t'occuper ? Quand même pas non ? Il faut savoir évoluer à un moment quand même... et Shigure, la seule personne de l'équipe que tu connaisses pour le moment, ne semble pas être là ce matin.

Bah non, elle elle sait lire un emploi du temps sans doute. Elle.

Les quelques autres personnes ici semblent plongées dans leur travail comme si leur vie en dépendait. Personne avec qui faire la conversation. Pourquoi ne pas aller te promener un peu dans les locaux ? Après tout tu avais raté la visite des lieux... entre autres choses. Alors autant profiter de ce moment pour aller voir un peu ce que renferme les bâtiments. De toute façon, tes cours de la journée sont prêts. Enfin à peu près. Aussi prêts que tu puisses l'être. Alors ce n'est pas exactement comme si tu avais quoi que ce soit d'autre à faire. Tu erres donc un peu aux alentours. Tu marches dans les couloirs, croise quelques élèves en retard, fais semblant de savoir exactement ce que tu fais ici et pourquoi. C'est fou comme c'est efficace... Tu passes devant des salles de classe banales, des salles de musique, ou de peinture. Ce genre de choses. Est-ce qu'il y avait l'équivalent dans ton lycée ? Sans doute oui. Après tout, on ne t'avait pas non plus mis dans un lycée de bas étage ! Alors ça ne serait pas surprenant.

Tu finis par arriver devant une salle informatique. Ce qui te rappelle que ça fait un moment que tu n'as pas consulté tes mails, ou ce genre de choses. Ça aussi tu es sensé le faire régulièrement. Mais tu n'as pas d'ordi chez toi, et ceux de la salle de prof sont presque constamment utilisés. Et puis surtout ce n'est pas vraiment dans tes habitudes... Tant qu'à être là, pourquoi pas.

Tu entres dans la pièce où un homme, plutôt immense semble occupé devant l'un des ordinateurs. Tu ne penses pas l'avoir croisé, tu en déduis que ce n'est pas un prof. Sans doute pas un élève vu sa carrure, ou alors un élève qui aurait beaucoup redoublé. À bien y regarder, l'homme semble préoccupé par autre chose que l'ordinateur devant lui. Tu t'approches doucement, à pas de chat, pour rester invisible encore un peu. C'est une console ! Et une vieille, si tu ne trompes pas. Tu crois même la reconnaître. Du coup, tu t'avances franchement, t'assois tranquillement en tailleurs sur une table libre d'ordinateur proche de lui.

"Ola l'ami. Sacrée antiquité que vous avez là ! Je crois que j'avais la même étant gamin. Vous jouez à quoi si je peux me permettre."

Les mails attendront. Encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kotai
Informaticien
avatar

Messages : 12
Age : 21
Profession : Informaticien

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Dim 26 Aoû - 11:05

"Ola l'ami. Sacrée antiquité que vous avez là ! Je crois que j'avais la même étant gamin. Vous jouez à quoi si je peux me permettre."

Il m'en ferait presque sursauter... Je n'ai même pas fait attention aux allées et venues ou quoi, je sais juste que j'ai largement le temps de m'occuper de ce problème avant que la salle soit occupée pour un cours... Du moins c'est ce que j'avais vu.

Après ça doit sûrement être un des professeurs venu un peu en avance préparer une activité qui devait se passer dans la salle ou quoi, oui, ou tout simplement pouvoir utiliser un ordinateur au calme, ce qui est loin d'être évident dans une salle des professeurs pleine, je passe souvent devant vu que la salle de repos des employées est vraiment pas loin, c'est souvent noir de mode et de copies a préparer, de cours a préparer, de papiers a préparer... Plein de boulot.

J'observe rapidement mon interlocuteur, grand, mince, habillé simplement mais correspondant bien a la charte vestimentaire de l'établissement, ou c'est pas vraiment la peine d’espérer rentrer si on est pas un minimum bien habillé... Cheveux blancs tiens, et mi longs, sûrement une teinture, il a aussi de jolis yeux verts mais je m'égare.

Je finis donc de manger mon biscuit, boit un peu d'eau, vérifie que j'ai pas de miettes partout et lui répond, la langue un peu pâteuse.

« Oh, un jeu de course, je ne suis pas vraiment doué mais j'ai pas vraiment pensé a prendre d'autres jeux, a vrai dire je pensais jouer que pendant mes pauses... Mais l'ordinateur en face de moi a fait son coriace ce matin et je dois attendre la, pour vérifier qu'il fasse ses trucs puis qu'il redémarre bien... Une petite pause en somme vu que je ne peux pas vraiment faire autre chose. Et l'ordinateur d'a côté a presque fini d'être de nouveau a plein potentiel. »  

Je prend ma gourde et bois un peu d'eau, a nouveau, les biscuits ça donne soif, j'en profite pour regarder les deux ordinateurs, le récalcitrant tout se passe bien pour le moment et l'autre a bientôt fini la copie des données, ce qui m'arrange beaucoup, même si je risque de passer encore un petit moment dans la salle.

Je pose ma console aussi, sur le bout de bureau que j'utilise actuellement, en tout cas s'il reste un peu, pourquoi pas discuter un peu... Je ne connais pas vraiment encore de personnes ici et avoir quelqu'un avec qui discuter même juste ici, dans un cadre plus ou moins professionnel peut être mieux que de passer les pauses a jouer dans mon coin...

Car contrairement aux professeurs j'ai pas vraiment de copies a faire ou quoi, juste a signaler les problèmes réglés, ce qu'il faut faire si je n'ai pas pu, commander une pièce s'il y a pas ce qu'il faut et une fois a la maison je suis tranquille …

D'ailleurs je profite pour l'informer de quelques petites choses …

« Alors monsieur, la salle sera prise pas a l'heure de cours suivante mais a celle d'encore après, je risque d'être la encore un peu et j'ai pris la chaise revenant normalement au professeur car c'est bien mieux confortable pour moi, mais si vous la voulez je vous la donne. »

Je vérifie que mon pansement tient bien, ainsi que les deux autres que j'ai actuellement … Car je me suis coupé deux fois la veille, dont une fois en préparant mon dîner, et non, c'était pas sympa, surtout que c'était en coupant un citron... Mais passons.

En tout cas s'il a faim il peut prendre quelques biscuits, le paquet est a peine entamé puis je vais pas finir aujourd'hui, puis c'est plus sympa de partager un paquet de biscuits grand format que le garder pour soi.

D'ailleurs ça serait bien que je me présente... Oui, on va faire cela, je me lève et me présente donc.

« Au fait moi c'est Toshiro Kotai, je suis l'informaticien qui gère le parc informatique, je suis arrivé ici il y a pas longtemps, arrivé en remplacement suite au départ de l'ancien titulaire de ce poste. Et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Onizuka
Professeur d'Histoire-Géographie
avatar

Messages : 38
Age : 25
Profession : Prof d'histoire-géo
Multicomptes : Jilian Doe

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Mar 28 Aoû - 10:13

Évidemment, tu l'as fait sursauté. Normal. Il ne faut pas être surpris, quand on fait en sorte de ne pas être entendu comme ça, les gens ne vous entendent pas arriver. Alors forcément, ça leur fait peur. Un jour il faudra peut-être que tu envisages une autre façon de rentrer dans l'espace personnel des gens. Peut-être en leur envoyant un pigeon voyageur qui viendrait gentiment leur faire un câlin pour les prévenir de ton arrivée. Mais alors les gens seraient beaucoup trop occupés avec le pigeon. Soit ils essaieraient de le chasser à coup de pied parce que bouh un pigeon c'est sale, soit ils seraient tellement ravis qu'un animal leur fasse ainsi un câlin qu'ils s'y adonneraient complètement. Et alors au final ils seraient quand même surpris quand tu apparaîtrais sur leur radar. Tant pis, tu penseras à ça une autre fois. Pour le moment, il n'y a pas mort d'homme. Enfin tant que tu ne croises personne de cardiaque.

L'homme en face de toi semble gêné, comme si tu l'avais interrompu dans une activité compromettante. Tu lui fais un signe de main en souriant pour lui signifier que tout va bien. De toute façon, tu n'es pas vraiment le mieux placé pour juger ! Tu n'es toujours pas foutu de faire ce que font les professeurs quand ils ne font pas cours... enfin c'est pas complètement ta faute il faut dire ! Tu n'as toujours trouvé personne pour te l'expliquer !

"Haha, ne vous inquiétez pas. Pour moi les ordinateurs c'est de la sorcellerie avec un décorum nettement moins impressionnant. En revanche j'aimais beaucoup les jeux de course. Je peux essayer ?"

C'est quoi ton excuse à toi pour jouer à la console au boulot ? C'est fou mais on dirait que tu cherches toutes les excuses possibles et imaginables pour ne pas travailler. Tu vas devenir extrêmement doué à ce jeu-là dis donc. Pas dit que ton père approuve, encore une fois. Mais lui aussi, ça doit être un sport à ce stade... pas sûr que vous reveniez à un état où vous arriverez à être d'accord. Enfin, c'est une autre histoire.

L'homme face à toi semble avoir tout ce qu'il faut pour être bien installé. De quoi jouer, à manger, à boire. Bon, après c'est vrai que son travail justifie ce genre de pause, plutôt des moments à attendre comme ça que la Terre tourne et que l'ordinateur se relance. Étrange métier que voilà. Apparemment, il semble croire que tu es venu pour exercer le tiens, de métier. Ce qui n'est pas complètement faux, après tout, vérifier tes mails en fait sans doute parti... Bon à ce stade les élèves ont compris qu'il vaut mieux venir te voir à la fin du cours et tes collègues ont fini par prendre l'habitude de te laisser des mots sur ton bureau. Il faudrait d'ailleurs que tu penses à faire le tri dedans, tu vas finir par ne plus t'y retrouver !

"Ha non, ne vous inquiétez pas. Je ne donne pas cours ici. Plutôt, quelque part ailleurs, dans une autre aile. Il faudra que je vérifie d'ailleurs, je crois qu'on m'a encore changé de salle. Et vous pouvez garder la chaise, cette table est des plus confortables de toute façon. Je suis venu trop tôt alors j'errais simplement dans les couloirs."

On ne peut pas dire que tu brilles par ton professionnalisme... Ceci dit, les élèves ont l'air plutôt contents, alors on peut supposer qu'il y a au moins une partie de ton boulot que tu fais correctement. C'est juste le coup des horaires. Et de travailler entre quatre murs. Et d'être à l'heure. Et d'occuper son temps hors cours. qui peuvent te poser un soucis. Trois fois rien en somme...

L'homme retrouve le sens des convenances avant toi, ce qui encore une fois n'est pas très dur finalement... Il se nomme Toshiro et c'est l'informaticien de l'établissement. Ce qui est logique puisqu'après tout il était là pour trifouiller les ordinateurs et qu'il semble équipé pour parer à leurs caprices. Ce ne pouvait donc être que l'informaticien, ou un homme bizarre faisant des choses bizarres sur des ordinateurs sans autorisation. Mais même pour un passionné d'ordinateur, la deuxième option aurait semblé vraiment étrange. L'informaticien se lève donc pour se présenter, il est plutôt grand. Un genre d'ours mais en version humaine. Il a les mains abîmées, plusieurs coupures à différentes étapes de cicatrisation, quelques pansements. Un grand maladroit sans doute, ce qui tranche pas mal avec sa carrure... Enfin, même les ours ont le droit d'être des êtres complexes ! Tu aurais bien aimé te lever aussi pour le saluer comme il se doit, mais pour le coup, tu te retrouverais étrangement coincé entre lui et la table, pas une position des plus confortables. Et puis tu vas faire figure d'avorton ! Tu te redresses donc simplement en lui tendant la main. Tu le salue de la tête en te présentant.

"Je suis Kenji Onizuka, professeur d'histoire-géo. Je ne suis pas là depuis très longtemps non plus. Au point que j'ai même raté la rentrée ! Un bon début pour un prof n'est-ce pas ?
[tu ris] Ça va ce n'est pas trop solitaire comme boulot ? Peut-être que les ordinateurs c'est comme les plantes ? Si vous leur parlez peut-être qu'ils iront plus vite. Enfin je n'ai jamais rencontré un jardinier pour confirmer..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kotai
Informaticien
avatar

Messages : 12
Age : 21
Profession : Informaticien

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Mar 18 Sep - 9:31

En tout cas il a l'air vraiment sympa, parlant sans y passer des heures ou quoi, calme et posé, s'asseyant sur une table, il s'intéresse a ma console, voulant y jouer, même si s'il n'est pas des plus doués, chose qu'il peut faire sans problème, une fois que j'aurais sauvegardé et crée une nouvelle partie pour monsieur.

Fin, vu comment il s'installe finalement il a pas l'air d'être la pour faire cours, plutôt pour traîner en attendant, tant mieux, au moins ça me laisse le temps de faire ce que j'ai a faire et de le faire bien.

Puis de ce qu'il me dit effectivement il est la pour traîner, et il doit regarder voir si on ne l'a pas changé de salle... Soit il est pas aussi organisé que la plupart des professeurs, soit on l'a pris au dépourvu, choses qui peuvent très bien arriver, mais tant qu'a la fin il arrive a s'en sortir tant mieux pour lui.

Je regarde a nouveau l'ordinateur toujours a faire ses trucs mais au moins il n'y a pas d'erreur et tant mieux, sinon je vais mettre un temps fou supplémentaire, surtout si ça arrive sur la fin, et j'en ai ni l'envie, ni le temps et le professeur qui fera le prochain cours aimerait bien avoir tout les ordinateurs de disponibles et en état...

En tout cas il finit par se présenter a son tour, restant assis sur la table, se redressant et me saluant de la tête, en tenant sa main, que je serre donc.

Kenji Onizuka. Ou Kenji La Lame, comme vous voulez

Ce nom me dit un truc... Euuuuuh... Mh........ Ah ! Si !

Une affaire dont les médias en avaient bien parlés, surtout ceux régionaux, un gros truc, mes parents l'avaient suivi a la télé et dans les journaux, moi sur les forums et internet en général, le type au rasoir, avec une réputation légendaire... Kenji La Lame !

Par contre niveau avis et rumeurs, ça allait du gosse qui s'est paumé, qui a été viré de chez lui et qui a fait des grosses bêtises au possible meurtrier sanguinaire, sans âme, compassion ou tout sentiment humain, prêt a vous trancher la gorge dès qu'il vous voit...

Légende que les parents ont bien rentabilisé pour empêcher leurs enfants de sortir trop tard le soir et qui a du faire son petit effet, pas utilisé par mes parents,étant déjà grand et rarement a traîner tard dehors sauf pour aider un pote avec son ordinateur...

Soit contre un peu d'argent mais moi j'dis pas non a un bon repas hein, jamais, surtout que certains étaient tellement désespérés qu'ils me payaient le restaurant, pensant parfois dépenser plusieurs dizaines de milliers de yens en réparation alors que me payant le repas, même pour un ogre pour moi, ça leur revient a 1000-1500 yens voir 2000 suivant ou on mange (soit entre 8-12 euros voir 16 euros environ)

Car on trouve de quoi tellement bien manger a ces prix... Mais bref, voilà, maintenant j'ai faim... Et envie de salé, raaaah !!!

Fin bon, je mange quelques biscuits et répond a mon interlocuteur …

« Oh vous savez, vous pouvez les bichonner autant que vous voulez, elles peuvent quand même vous faire la tête et du coup vous passez encore plus de temps a attendre comme une andouille a grignoter et tout en attendant que ça se fasse... D'ailleurs allez y, vous pouvez manger des biscuits si vous le voulez, de ce que j'ai compris vous avez du temps a perdre d'ici le prochain cours... »  

Ooooh, d'ailleurs j'ai envie d'aller taper dans mes bentos... Car oui, un gros ça suffit pas, disons que mon bento, c'est un gros bento et un petit inclus, oui je mange beaucoup et non pas de problème de poids ou quoi.

J'abandonne donc monsieur deux minutes pour aller chercher mon bento de collation, rempli de bon riz au curry, de quoi me caler un peu et quelques jeux de plus pour monsieur, je sauvegarde et lui donne la console un fois de retour.

« Tenez, moi je mange et j'attends, vous vous pouvez manger, jouer, attendre et regardez ou vous êtes ensuite, j'ai ramené d'autres jeux aussi, d'autres types, comme ça si vous voulez changez ensuite vous pouvez le faire sans problème. »

Je m'installe bien, avec serviette, en tissu s'il vous plaît, avec un nounours brodé dessus, baguettes, boisson non loin, ordinateur qui prend son temps en face, je met le clavier un peu plus loin et commence a manger, juste a coté de mon interlocuteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Onizuka
Professeur d'Histoire-Géographie
avatar

Messages : 38
Age : 25
Profession : Prof d'histoire-géo
Multicomptes : Jilian Doe

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Sam 22 Sep - 20:35

Curieux homme. C'est comme s'il vivait dans sa bulle et qu'il transportait la dite bulle partout avec lui. Un peu comme ces photos où l'on peut voir des gens entrer dans des grandes boules en plastique, façon boule de hamster, et qui peuvent du coup se jeter les uns contre les autres, ou contre les murs, sans rien sentir. Tu t'étais toujours dit que ça devait être une chose amusante à faire. Ou pas. Après tout, tu avais plutôt toujours eu tendance à chercher l'inverse. À chercher la sensation. Tu serais plutôt du genre à te jeter directement dans le mur pour voir ce qui se passe. Mais lui, Toshiro, c'est comme ça que tu le vois, dans une de ces bulles de hamster géantes. Contrairement à toi, il n'a pas l'air de s'y sentir enfermé, au contraire. Il a fait son cocon, et il le promène partout avec lui.

C'est amusant, alors que tout le monde a l'air de considérer cette école comme le sommet du panier, l'élite de l'élite, on croise quand même pas mal de gens curieux... bon toi pour commencer, tu es loin d'être un modèle de sainteté, voire un modèle tout court. Certains autres enseignants que tu as pu croisé t'ont semblé cassés, abimés... au final, la seule différence, c'est qu'il donne mieux le change que toi ! Et maintenant, voici l'informaticien, qui joue, qui mange, et qui attend que les ordinateurs fonctionnent. Remarque, tu ne serais pas surpris que les responsables de l'école s'y connaissent autant en informatique que toi.

Ceci dit, il t'intrigue. Tout le monde ici a l'air tout le temps tellement affairé, occupé à vaquer à ses petites affaires avec des airs importants de qui est très très important et a affaire. À croire que tout le monde dans cette école est occupé à trouver un vaccin contre la faim dans le monde ! Et pendant que tous ces braves gens sont occupés à sauver le monde, toi tu traînes au hasard des couloirs. Forcément, c'est pas le même style. Alors tomber sur quelqu'un qui, même s'il bosse, semble plus détendu, plus posé... ça fait déjà du bien. Tu devrais errer plus souvent dans les couloirs ! Peut-être que tu les trouverais alors, les gens comme toi qui traînent au lieu de lire correctement un emploi du temps et de faire leur travail bien comme il faut.

"Intéressant. Après, il y a des gens qui trouvent que c'est très relaxant de regarder l'herbe pousser. Peut-être que lui parler c'est juste l'étape supérieure ? Mais parler à un ordinateur c'est quand même quelque chose de moins poétique. Enfin peut-être pas pour un informaticien ceci dit. Merci pour le biscuit."


Tu en attrapes un tranquillement dans le paquet sans trop faire attention. C'est vrai que tu n'as encore rien mangé de la journée. Ça ne peut pas faire de mal. Tu grignotes du bout des dents, les yeux dans le vague. À défaut de regarder l'herbe pousser, tu pourrais regarder la peinture sécher. Ou en attendant l'informaticien travailler. Informaticien qui regarde l'ordinateur... faire sa vie d'ordinateur ? Voilà qu'il se lève et s'en va sans un mot. D'accord. Pourquoi pas. Tu regardes un peu l'écran, essaies de voir s'il n'y a pas ici un indice qui expliquerait ce soudain changement d'attitude. Mais de ton point de vue, rien. Tu aurais dû prendre un livre... ça fait longtemps que tu n'en as pas lu ! La poésie c'est bien, c'est sympa. Tu pourrais bouger, aller sur un autre poste et vérifier tes mails. Mais à quoi bon ? Vraiment, tout ça t'ennuie prodigieusement.

Voilà de toute façon l'informaticien qui s'en revient, les bras chargés... un bento, des jeux... non, ce n'était pas l'ordinateur qui avait besoin de quelque chose, mais l'informaticien ! Définitivement, une bulle de hamster. Un hamster géant, mais un hamster quand même ! Alors qu'il commence tranquillement à déguster ce qui ressemble à une généreuse portion de riz au curry, il t'expose son programme, et ce qui peut être le tiens si tu le souhaites.

Et là arrive le moment où sans doute tes parents qui ne t'ont quand même pas élevé comme ça, trouverait que tu abuses (mais après tout c'est un peu de leur faute puisqu'au final ils ne t'ont pas vraiment élevé tout court). Car voici que tu ne peux t'empêcher d'éclater de rire. L'absurde de la situation, le calme de l'informaticien, et un profond sentiment de soulagement font que d'un seul coup, la couche gelée dont tu es si souvent recouvert les débuts de journée avant d'enfin donner cours pour de vrai se brise. Et tu ris aux éclats à en avoir la larme à l'oeil... et à t'étouffer avec une miette de biscuit ! Tu tousses un peu et réussis enfin à te calmer.

"Pardon ! C'est juste que tout le monde est tellement guindé ici, ça fait plaisir de rencontrer quelqu'un avec un rythme plus... disons plus posé ! J'aurais peut-être dû choisir de travailler dans l'ombre du lycée moi aussi tiens."

Tu essuies tranquillement les petites larmes que le rire et la toux ont amené aux coins de tes yeux, finis ton biscuit et te saisis donc de la console que ton collègue te propose.

"Voyons maintenant à quel point j'ai perdu la main... c'est que ça fait longtemps !"

Tu évites cependant de reprendre un biscuit, on ne sait jamais... ces choses semblent dangereuses !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kotai
Informaticien
avatar

Messages : 12
Age : 21
Profession : Informaticien

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Dim 23 Sep - 19:44

Il m'a fait un peu peur quand il s'est étouffé, j'ai couru jusqu'à un distributeur lui pendre un thé glacé, surtout après avoir ri un bon coup... M'enfin c'est toujours mieux que d'autres professeurs qui me jettent un regard bizarre en me voyant manger devant un ordinateur, pour eux on peut pas manger tout en bossant... Alors que je le fais tout les jours.

En tout cas Kenji m'a l'air très sympa, se prenant pas au sérieux, posé, tranquille et moins coincé que la plupart du personnel ici... C'est vrai qu'ici c'est du très haut niveau ici, mais ça justifie pas d'être autant coincé voyons, ça fait bizarre même.

Mais bon, il s'en est remis, reprenant, son souffle et son air habituel, ce qui me rassure un peu, vu comment il s'était étouffé... En tout cas il prend la console et commence a jouer.

« C'est vrai qu'ici c'est pas vraiment a un rythme posé... Après entre les cours, les copies a corriger, préparer des trucs, les possibles réunions, le fait que ce soit un établissement d’excellence c'est sur que pour faire un truc posé c'est compliqué... Après moi c'est comme ça que je travaille et apparemment ça ne les a pas dérangé au recrutement... Puis tant que le travail est fait je pense qu'ils s'en fichent un peu de la manière dont je travaille »    

En tout cas je remange deux cuillères de mon plat, qui est très bon... Aaaah... Meilleur que les biscuits, d'ailleurs il en a pris un mais ne semble pas en revouloir... Étrange, c'est pour éviter de s'étouffer encore ou car ça lui plaît pas ?... Non, si ça ne lui plaisait pas il en aurait pas pris, a moins par pur politesse et encore, je pense qu'il aurait gentillement refusé, sans se forcer, au pire s'il veut autre chose soit il prendra avant d'aller a son cours, soit... Soit... Bref, l'est grand et j'espère qu'il se débrouille tout seul.  

En tout cas l'ordinateur continue tranquillement c'est bien... Il a pas l'air de planter, bug, ou quoi, ça m'arrange s'il me fait ça tranquillement, pas envie de passer trois heures dessus, je vais avoir encore plein de travail d'ici ce soir et j'ai pas envie que dès le matin il y ait des emmerdes...

Je regarde donc Kenji jouer, il joue a un petit jeu d'aventure, ça se voit que ça fait un moment qu'il n'y a pas joué, il se perd souvent dans les touches et meurt beaucoup, je l'observe donc jouer, l'aidant a mieux se débrouiller, trouver les objets cachés et les bonus, bref, de quoi l'inciter a continuer de jouer.

« Oh ça va, vous vous débrouillez bien en fait... Ah ! Ici ! Passez par ce passage, puis passez par la porte en pierre et la vous avez une vie de plus, faites attention, parfois un ennemi peut arriver, restez sur vos gardes. »

Je l'observe faire, tout en mangeant mon plat, il s'est un peu fait surprendre par l'ennemi mais pour une fois il a survécu, bien joué ! S'il recommence a jouer après ça je serais content, et s'il veut des conseils pour jouer ou pour s'acheter ce qu'il faut je suis la aussi, surtout pour éviter les arnaques ou les prix bien trop élevés...

« Ah... Euh au fait... On peut se tutoyer ? Le vouvoiement est bizarre pour moi... Disons que on est que tout les deux, sans supérieur dans le coin, sans autre personne ou quoi... Donc bon... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Onizuka
Professeur d'Histoire-Géographie
avatar

Messages : 38
Age : 25
Profession : Prof d'histoire-géo
Multicomptes : Jilian Doe

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Sam 29 Sep - 15:43

Tu te retrouves avec un thé glacé dans les mains tu ne sais pas trop comment. Pourtant, un homme de la corpulence de Toshiro ça se voit quand ça se déplace à toute vitesse à travers une salle. Ou alors, à force de se dépatouiller avec des ordinateurs, il a appris à se téléporter. Un peu comme dans ces vieux films ou comics, où le personnage se fait mordre par un animal atomique et se retrouve avec ses pouvoirs. D'ailleurs, Toshiro a des coupures plein les doigts ! Peut-être qu'il s'est fait mordre par un ordinateur et que maintenant il peut se déplacer en un éclair d'un endroit à un autre ! Ça expliquerait bien des choses, d'ailleurs, tu es prêt à parier qu'aucun de tes collègues ne l'a jamais vu ! Ahah !

Ou alors tu étais trop occupé à t'étouffer comme un crétin sur une miette de biscuit. C'est une possibilité. Ça fait un drôle de tableau, le grand Kenji la Lame, qui a survécu à de multiples combats à l'arme blanche, terrassé par une miette de biscuit sec. Tu vois déjà les gros titres. Tu parles d'une ironie ! Dans une autre vie, une vie où ta tête aurait été mise à prix, Toshiro aurait alors été vu comme un héro, mais un héro qui n'aurait pas fait exprès et qui ne saurait ni très bien comment ni pourquoi il se serait retrouvé là, et qui serait bien emmerdé quand on l'enverrait affronter le méchant suivant. Pour le coup, c'était plus un manga qu'un comics ça.

Tu tournicotes tout ça en jouant, pendant que l'informaticien mange. Toi tu laisses de côté, tu n'as pas spécialement faim de toute façon. Tu as toujours eu un appétit d'oiseau. Un repas dans la journée, ça suffit amplement. Et puis tu n'aimes pas trop l'idée de manger comme ça au milieu de la salle, même si ça ne te dérange pas que Toshiro fasse sa vie. Juste que bon... et puis après tout, un biscuit vient de vicieusement essayer de tuer ! On peut comprendre que tu te méfies !

"Des fois je me demande si c'est pas juste une question d'apparence. C'est un peu ridicule du coup. Un peu beaucoup."

C'était déjà comme ça les touches à l'époque ? Enfin oui bien sûr. C'est marrant, tout ça a l'air d'une autre vie. Comment ça se fait que tu n'y ait pas retouché depuis ? Ça aurait été possible après tout, après l'hôpital. À croire que ça ne t'a tout simplement pas traversé l'esprit. Tu ne sais pas trop si ça t'a manqué ou non. C'est moins le jeu que ces moments-là dont tu es nostalgique. Mais ça reste sympathique. Et puis ton compagnon d'infortune semble décidé à ce que tu apprécies ce moment, le voici lancé à t'expliquer tous les trucs et astuces possibles. Après tout, il y a de pires façons de passer son temps de pause ! Enfin non c'est pas sensé être une pause justement... qu'est-ce qu'on va faire de toi ??

"Pas de soucis pour le tutoiement. C'est plus simple oui. D'ailleurs, si tu étais un super-héro, quel serait ton super-pouvoir ?"

De toute façon, ça aussi, pour toi c'était une simple question d'apparence. S'il suffisait de dire "vous" pour être respectueux, ça se saurait ! Ça se voit d'ailleurs chez certains gamins.... ou même chez certains supérieurs que tu as pu avoir dans d'autres établissements ! Alors bon, l'un ou l'autre. Et puis c'est beaucoup plus facile de poser ce genre de questions avec un tu quand même. Sinon ça fait bizarre. Et tu es bien curieux de la réponse. Tu ferais peut-être mieux de réfléchir à une réponse du coup ! L'invisibilité sans doute... vieux réflexe... l'invisibilité ça serait pratique.

Ha, t'es mort encore une fois. Forcément, à pas être concentré comme ça !

"C'est moi où tu connais ce jeu par coeur ? Tu l'as fini quatre fois déjà
?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kotai
Informaticien
avatar

Messages : 12
Age : 21
Profession : Informaticien

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Ven 9 Nov - 11:03

"Pas de soucis pour le tutoiement. C'est plus simple oui. D'ailleurs, si tu étais un super-héro, quel serait ton super-pouvoir ?"

"C'est moi où tu connais ce jeu par cœur ? Tu l'as fini quatre fois déjà ?"


Je lève la tête, la bouche pleine, ayant tiqué vraiment qu'a la deuxième question, un peu trop occupé a manger, a l'aider et a surveiller l'ordinateur qui a bientôt fini d'ailleurs. Je finis ma bouchée, boit un coup, pose mon bento et va vers l'ordinateur.

Ouais, il a bientôt fini... Tant mieux, je me tourne vers Kenji et lui répond, doucement.

« Mhhhh... Sur le coup la je sais pas trop, surtout pour un seul pouvoir, tant de possibilités, tant de d'envies... Et tout pouvoir implique responsabilité, pour le coup tu m'as posé une colle mais si on se recroise et que je trouve une réponse je serais ravi de te le dire. »

Ah ! L'ordinateur vient de finir, il redémarre et tout semble dans l'ordre, c'est bien du coup... Plus qu'a vérifier plus en détail en lançant quelques programmes et autres et après plus qu'a revérifier le tout et je pourrais partir. De quoi me laisser le temps de finir mon en-cas et de finir de discuter avec Kenji proprement.

« Et pour le jeu c'est possible... Après a force de jouer les réflexes restent et la mémoire fait le reste, si tu joues comme ça, ça fera de même pour toi, les habitudes de jeu reviendront vite. Que ce soit sur l'ordinateur, la console de salon, la console portable ou même sur téléphone, y'a de très bons jeux mobiles … … Bon je vais m'arrêter la sinon je peux continuer sur ce sujet pendant encore un moment... »    

Retournons a l'ordinateur et a mon plat, plat, que je finis tranquillement de manger en ouvrant les programmes a un a un, pas de problème, ils se lancent tous correctement, bon monsieur l'ordinateur semble fonctionner de nouveau.

Je prend la dernière cuillère de mon plat et commence a rassembler toutes mes affaires, regardant mon téléphone, et j'ai déjà de quoi faire ensuite, dans la salle des professeurs et au secrétariat... Bon c'est vrai que la j'ai pu me poser donc bon...

Je regarde Kenji du coup, on a bien papoté n'empêche, je pense pas qu'en allant travailler il s'était dis qu'il allait rencontrer l'un des personnels, papoter avec celui-ci, s’étouffer avec un biscuit et jouer a la console... Il avait sûrement des choses a faire... Après peut être qu'il a encore le temps ou qu'il est habitué a tout gérer au poil de seconde, c'est pas moi qui ira l’engueuler pour ça en tout cas.  

« Au fait j'ai presque fini, plus qu'a tout revérifier et je vais devoir m'en aller, t'en fais pas, tu peux jouer encore un peu, y'a pas de soucis et tu as encore un peu de temps pour finir ton niveau ou du moins essayer. »

Je refais donc un petit tour pendant quelques pour voir si tout va bien, et oui c'est le cas, bon bah plus qu'a mettre mon bento vide dans mon sac, ranger le paquet de biscuit, essuyer les miettes, attendre que Kenji sauvegarde et tout, je ne vais pas lui arracher la console des mains après tout, c'est ni poli, ni sympa.

«...Et... Euuuuh si ça t'as plu de discuter avec moi et que t'as besoin d'aide pour reprendre les jeux vidéos... Je peux te donner mon numéro, ou mon mail... Comme tu préfères si ça te dis... »

Ouais... Bon s'il veut pas je force pas, mais je suis pas contre me faire un ami ici, puis si je peux l'aider a reprendre les jeux vidéos tant mieux... En tout cas je nettoie et range tout mon petit bazar, revenant dans la salle pour avoir ma réponse et voir s'il a fini de jouer et sauvegardé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Onizuka
Professeur d'Histoire-Géographie
avatar

Messages : 38
Age : 25
Profession : Prof d'histoire-géo
Multicomptes : Jilian Doe

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    Sam 10 Nov - 11:35

Toshiro est complètement dans sa bulle. Tu ne sais pas ce qui l'occupe le plus entre la réparation de l'ordinateur et la dégustation de son repas. Si bien que ta question tombe un peu à plat. En même temps, on ne peut pas non plus dire que c'était la chose la plus inspirée qui ait pu être prononcé sur cette planète. C'était juste histoire de causer, de briser le silence. Tant pis, c'est pas bien grave. C'est un peu comme si vous évoluiez chacun dans votre bulle respective, côte à côte. Chacun dans son monde, chacun dans ses pensées. Toshiro crée du lien en proposant à manger, et en jouant, toi tu en crée en posant des questions stupides. Après tout, les deux techniques se valent.

Ceci dit, il a l'air de réfléchir bien plus que toi à la question. Normalement, quand on pose ce genre de question, peu de personnes s'interrogent sur les retombées éventuelles ou les responsabilités engendrées par leur pouvoir. On se contente de penser à ce qui serait marrant ou ce qu'on aimerait pouvoir faire et qu'on ne peut pas faire à l'heure actuelle. Sous ces airs de gros nounours muets, Toshiro serait peut-être plus philosophe qu'il n'y paraît au premier abord...

"Haha, c'était juste une question comme ça. Enfin maintenant je suis curieux de la réponse oui. C'est marrant, d'habitude les gens ne se posent pas la question des responsabilités."


On dirait que l'ordi a fini son... sa... enfin quoi que ce soit qu'il était en train de faire. L'informaticien a l'air de parfaitement comprendre ce qui se passe. De ton côté, le jeu commence à perdre un peu de son intérêt. Perte d'intérêt n'est pas forcément le mot. Lassitude ? La sensation qu'il manque quelque chose ? Peut-être que c'est le lieu. Impossible de complètement oublié que tu es sensé travailler. Ou que n'importe qui de la direction pourrait rentrer. Pas que ça t'impression d'une façon ou d'une autre. Non vraiment, tu n'arrives pas à mettre le doigt sur cet étrange sentiment. Tu sens que cette histoire de jeu vidéo est plus important pour Toshiro que pour toi. Peut-être tout simplement parce que c'est une partie importante de sa vie et qu'il est content d'avoir quelqu'un avec qui la partager. Ça te fait plaisir aussi dans le fond. Ça se sent qu'il est passionné, et c'est toujours agréable de parler avec des gens passionnés, quel que soit le sujet !

Il te confirme alors que l'ordinateur a terminé de faire sa vie. Comme quoi, à force de regarder l'herbe pousser, on peut clairement voir la différence, et à force de regarder l'ordinateur tourner, il finit par être à jour. Peut-être que si tu regardes les élèves suffisamment longtemps, ils vont finir par apprendre tout seul. En même temps, il y a quand même un peu de ça. Le métier d'enseignant, c'est pas bien différent. L'informaticien t'annonce que tu peux prendre le temps de finir ton niveau. Il range ses affaires et s'en va pour aller les redéposer dans son casier, sans doute. Il a à peine quitter la pièce que tu perds absolument tout intérêt pour le jeu. Tu sauvegardes donc à cet endroit sans te poser beaucoup plus de question, si ce n'est celle-ci : comment se fait-il que ton goût pour le jeu vidéo soit aussi lié à la présence d'une autre personne ? Clairement, si tu ne t'y es pas remis depuis l'hôpital, c'était parce qu'il n'y avait personne avec qui jouer. Du coup, ça ne t'a même pas traversé l'esprit. De la même façon, tu n'y avais pas pensé avant de voir Toshiro jouer devant son ordinateur. Et à peine parti, voilà que l'envie est partie avec lui. Intéressant.

Tu poses donc la consoles devant l'ordinateur où il était installé, te lève, t'étire de tout ton long. Il va falloir que la vie reprenne son cours maintenant !
Quand l'informaticien revient, il semble tout timide, comme s'il craignait que tu te fâches devant pareille demande, alors qu'il souhaite juste te laisser ses contacts... Rien de bien dramatique en soi donc ! Tu le sens un peu seul quand même, comme s'il avait vraiment besoin de parler à quelqu'un et que finalement, les jeux vidéos n'étaient qu'un prétexte. Ça t'attendrit un peu. C'est sans doute moins difficile de proposer ses conseils pour des jeux que "on peut être ami ?", surtout quand on a plus 6ans ! Tu acceptes donc ses contacts et lui donne ton numéro dans le même temps.

"Le mail, c'est pas trop la peine, je le vérifie une fois toutes les deux semaines si j'y pense..."

D'ailleurs, à la base c'est justement ça que tu étais venu faire ! Alors il serait peut-être temps de t'y mettre parce que l'heure tourne et que tu as un cours à donner après ! T'as pas que ça à faire de regarder l'herbe pousser...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ordinateur, console et biscuits ! - PV Kenji Onizuka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» onizuka cuisinier émérites d'amakna
» Equipe 4 : Yosuke, Kenji, Youso, Nara
» Fin du rp : Une boîte de biscuits et un embryon de deux mois... {OK}
» Bricolage matos console
» Kenji Onô

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Lycée :: Salles de classe-
Sauter vers: