Partagez | 
 

 Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 25
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Mer 8 Aoû - 11:43

Excursion touristique
feat. Jénova Kickheart
Cela faisait déjà un an qu’Amelia était arrivée à Nara et pourtant, elle n’avait encore jamais pris le temps de faire du tourisme et de visiter toutes les jolies choses que cette ville recelait et qu’elle avait seulement pu découvrir par le biais des brochures touristiques qu’elle avait parcourues avant de se décider quant à sa destination japonaise après son départ d’Australie. Alors voilà, ce samedi, comme elle ne travaillait pas, ni au garage ni dans son bar à hôtes, la jeune femme s’était décidée à faire le tour des attractions touristiques de la ville. Enfin, sa journée de visite avait déjà été pas mal écourtée à cause de son réveil tardif. Il fallait dire que déjà, de base, Amelia n’était pas du tout du matin. Son lit et elle, c’était une grande histoire d’amour ! Mais en plus, après une semaine aussi chargée niveau boulot, elle avait beaucoup de sommeil à rattraper et pour une fois qu’elle pouvait dormir sans s’inquiéter de son réveil, hors de question qu’elle n’en profite pas ! Il était donc déjà près de midi quand l’Australienne daigna leva son royal postérieur de son lit si douillet pour aller se prendre une bonne douche histoire de se réveiller un minimum.

Chose faite, elle décida de se faire un petit brunch plutôt que de choisir entre un petit-déjeuner ou un déjeuner, le tout devant une série américaine. Il fallait dire qu’Amelia avait beau adorer sa vie au Japon, l’anglais lui manquait quand même pas mal au quotidien ! Se plonger à corps perdu dans une autre langue, c’était parfois compliqué, même si elle l’avait longuement étudiée sur les bancs de l’université. L’Australienne regarda un premier épisode en mangeant, avant d’être obligée de lancer la suite, juste parce que cet épisode se terminait sur un suspense parfaitement insoutenable. Résultat, quand elle daigna enfin se lever de son canapé où elle s’était avachie en étant simplement vêtue d’un shorty et d’un t-shirt bien trop large pour elle, il était déjà près de 14h00. La journée était déjà à moitié passée et elle n’avait encore rien fait ! C’était vraiment terrible les jours de repos ! Amelia fit sa vaisselle consciencieusement, rangea toutes ses affaires et retourna dans sa chambre pour se planter devant son minuscule dressing. La demoiselle avait déjà du mal à joindre les deux bouts, même avec ses deux boulots, alors sa collection de vêtements était assez restreinte.

Attrapant un soutien-gorge pas du tout assorti à son shorty, Amelia attrapa ensuite un petit short blanc écru qui dévoilait ses longues jambes fines, puis un petit haut d’un bleu rappelant celui de ses yeux, agrémenté de petites fleurs blanches. C’était léger et ça lui permettrait de ne pas se retrouver à transpirer sous le soleil de plomb qui réchauffait déjà toute la ville de Nara. Passant une dernière fois à la salle de bains, l’Australienne attrapa sa grande tignasse rouge entre ses doigts parfaitement manucurés malgré son travail de mécanicienne à mi-temps, et elle la remonta sur le sommet de sa tête pour en faire un chignon assez négligé. Amelia enfila ensuite des petites tennis blanches, attrapa son sac à main où elle fourra son téléphone portable, puis, dernier détail avant de sortir, elle mit ses grosses lunettes de soleil sur son nez fin. C’était bien beau d’avoir de superbes yeux bleus comme ça, mais ils étaient vraiment super sensibles au soleil ! L’Australienne fouilla ensuite dans son sac à main pour se sortir un chewing-gum, le mastiquant sans aucune grâce alors qu’elle marchait dans les rues de Nara à destination du temple Todai-ji.

Amelia mit de longues minutes à arriver sur place, ayant flâné à droite et à gauche, et s’étant acheté quelques petits trucs à grignoter et à boire pour ne pas finir par se dessécher avec cette chaleur étouffante. Une fois devant cette immense bâtisse, l’Australienne releva ses lunettes de soleil sur sa tête pour pouvoir l’admirer directement, posant ses mains sur ses hanches alors qu’elle était parmi une foule d’autres touristes. Ce temple était immense et sublime ! Et la demoiselle se fondrait presque parfaitement dans cette masse de touristes ! Presque, parce que malgré ses traits occidentaux, elle se détachait du lot à cause de sa tignasse rougeoyante qui semblait flamboyer d’autant plus avec les rayons du soleil qui s’y reflétaient. Nombreux étaient les regards qui se tournaient vers elle, autant à cause de la couleur de ses cheveux que de sa plastique de rêve. Amelia sortit son téléphone portable de son sac, continuant à mastiquer son chewing-gum alors qu’elle parcourait Internet à la recherche de toutes les choses à faire et à visiter dans ce temple. Apparemment, il y avait, à l’intérieur, une statue en bronze de Bouddha assis, mesurant la bagatelle de 18 mètres de haut. Rien que ça !

« Waw ! Ils font vraiment pas les choses à moitié ici ! »

Amelia avait été tellement surprise de lire cette information qu’elle n’avait pas pu s’empêcher de s’exprimer en anglais et à voix haute. Bon, elle n’avait pas non plus crié, mais les personnes à côté d’elle avaient très bien pu l’entendre. Un sourire étira ses lèvres qu’elle avait légèrement maquillées, tout comme ses yeux qu’elle adorait mettre encore plus en valeur avec un peu d’eyeliner et de mascara. Une vraie beauté fatale en pleine excursion touristique !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jénova Kickheart
Acteur
avatar

Messages : 10

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Mer 8 Aoû - 14:15

Excursion touristique

NOM
Prénom

Nom
Prénom



Quel jour était-il ? Et... Dans cette journée, quelle heure était-il maintenant ? Ces deux questions sont souvent le résultat d'un sommeil trop lourd, trop agité ou bien encore de reveille multiple dans la même nuit. Elles donnent un sentiment désagréable : celui d'être perdu, d'être seul dans un lieu qui pourtant n'est qu'à nous. LA sensation d'être perdu dans sa propre demeure est une chose que déteste Jénova. Et la conséquence de cela est toujours la même chose : un réveille en sursaut, les yeux écarquillés et de la sueurs sur le front et le corps. Ce matin ne fit pas exempt de ces réactions. Pourquoi l'aurait-il été ?

Le cœur battant la chamade tel un coureur de marathon en fin de course, la respiration compressant ses muscles sous un rythme effrayant, la sueur coulant et faisant les montagnes russes sur ses abdominaux. Tel était le spectacle qu'il donnait. Heureusement qu'il vivait seul. Jénova n'était pas sujet à la panique, cependant, à de petites crises d'angoisse dans certaines situations bien particulière. Heureusement, il avait sa méthode pour se re concentrer. L'homme à la chevelure de salade ferma ses yeux bleus, se concentrant sur chaque ressentis qu'il avait, sa chaire brûlante, son cœur chantant, mais aussi les grincements du lit, les oiseaux extérieurs et la chaleur des quelques rayons qui le touchaient. Jénova était bien, il était là où il devait être. Parfait. Avec une aisance déconcertante, cette petite crise disparut comme elle est arrivé : en un clin d'oeil.

Débarrassé de ce contre-temps, l'acteur put enfin poser son regard sur sa chambre, désordonné au possible, cela ce voyait qu'il n'attendait personne. Il remarquait même le bol qu'il avait utilisé juste avant de dormir posé à coté de la porte. Cela lui arracha un rire moqueur.

" Jénova, mon grand, tu te laisses aller. Regarde ça un vrai clochard à domicile ! "

Jénova rit encore, à sa propre remarque cette fois avant que d'un geste vif, il ne saisisse son drap et l'envoie valser pour se libéré. Peut importe l'heure qu'il était, il fallait se lever maintenant que l'énergie était présente. Et puis à entendre les oiseaux, il doit être vers les 11-12h du matin. Ses pieds l'amenèrent jusqu'à sa cuisine dans des bruits de pas légéé, et pourtant à la sonorité typique des appartements japonais. On entendait tout ! Chaque pas ! Même si on marchait sur la pointe des pieds ! Nondiju ! Bref, un rapide coup d'œil à l'intérieur de son réfrigérateur lui confirma quel jour il était : Jour des courses ! Donc Samedi. D'un geste rapide, il se saisit d'une barre chocolaté qu'il avait mit à froid pour évité qu'elle fonde. Armé de sa barre entre les dents, l'acteur ne prit aucune douche, lui, il la prenait le soir. Et ouais team soir powa. Il ne prit qu'un gant qu'il humidifia pour s'essuyer visage, torse et partie intime avant d'y ajouter le déodorant et le parfum. Le tout en mangeant s'il vous plaît !

C'était la petite routine de notre Américain, tout faire à vitesse grand V ou bien tout faire en même temps, l'un ou bien l'autre. Cela lui faisait toujours gagner un temps fou sur chaque journée. Une fois son... "Petit déjeuner" avalé, il se saisit d'un marcel blanc qui ressortait sur sa peau mat, un caleçon rouge ainsi qu'un pantalon de lin noir. Dans cet ordre oui. Il ne manquait qu'à mettre son collier en forme de croissant de lune et d'aller se coiffer. Un coup de brosse rapide pour leur donner un sens à suivre et de la main gauche, il se lava les dents. D'ailleurs, Jénova rit encore, son "25" tatoué sur sa langue le faisait se marrer.

Fin prêt à sortir, il se saisit de son porte feuille, d'un sweet d'été noir sans manche et d'une pair de lunette de soleil. Eh oui. Malheureusement, il fallait éviter de se faire reconnaître. Une fois, dehors, il mit la capuche de tissu léger pour cacher sa chevelure et ses lunettes de soleil sur ses yeux bleus fragiles. Bon. Direction la supérette la plus proche.

Cela lui prit facilement 1-2h pour y aller à pied et procéder aux achats. Il fallait bien dire quelques choses, c'est que Jénova est dans cette ville depuis à peine deux semaines. Se repérer n'était en rien facile et puis admirer le paysage était aussi une chose qu'il fallait faire. Mais c'était une misson accomplit. Armé d'un sac plastique dans chaque main, eux même remplit de virtuaile, Jénova entre prit de retourner chez lui. Enfin, ça, c'est s'il avait pris à droite. Oui, oui, il a pris à gauche. Pourtant il se fit lui-même la remarque plusieurs fois, il ne reconnaissait pas se trajet. Où allait-il encore atterrir ?

" Jénova, si tu atterrit dans un temple, j'hurle aussi fort que je peux. "


Peut-être aurait-il du se taire, car en effet, après encore 20 à 30 minutes de marche, le jeune homme se retrouva devant une marrée de touriste. Enfin bon, avouons-le, le coté peau mat lunette de soleil avec des courses dans les mains, lui donnait aussi un gros cliché étrangé. Bref. Jénova soupira alors qu'il emplit ses poumons d'air avant d'hurler comme il se l'était menacé. Hurlant en anglais un juron bien connu commençant par la lettre F. Non pas Flowers ! Ce hrulement lui valu quelques regards d'étonnement, alors que le rouge lui montait aux joues. Jénova avait un peu oublié qu'il n'était pas seul. Et dans l'espoir de se faire oublier, il s'avança dans cette mer de touriste.Ah. Salut Bouddha dut se dire Jénova devant la statue, il n'avait toujours pas l'habitude de ce genre de monument malgré le temps passé au Japon.

Son esprit avait quitté son corps quelques instants, si bien qu'il percuta plusieurs touristes dont une de plein fouet et dans le dos. Dans le genre Stalker ou voleur on était bien. Et le pire ? Jénova ne le remarqua pas et ne dit rien. Oui, il était fort pour se mettre dans des situations particulières.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 25
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Jeu 9 Aoû - 14:48

Excursion touristique
feat. Jénova Kickheart
Amelia avait une propension assez incroyable à s’attirer des ennuis parce qu’elle était du genre à ouvrir un peu trop sa bouche et à dire les choses sans filtres. Mais même quand elle ne disait pas ses quatre vérités à un parfait inconnu un peu trop éméché qui voulait absolument la tripoter, il lui arrivait toujours des trucs. C’était quoi ce karma tout pourri ? Alors qu’elle était en train de s’extasier sur la façade avant du temple, les mains sur les hanches et ses lunettes de soleil remontées sur le haut de sa tête, la demoiselle souriait, satisfaite de pouvoir enfin découvrir cette ville où elle avait déposé ses valises l’année précédente. Mais ce sourire qui lui était si caractéristique disparut bien vite alors qu’un couinement de surprise et de douleur s’échappait soudainement de ses lèvres. Amelia n’avait rien vu venir et s’était faite bousculer en beauté, juste après avoir entendu quelqu’un crier.

Elle ne s’était pas retournée parce qu’elle savait à quel point les Japonais pouvaient avoir des comportements assez étranges, à des lieues de ce à quoi elle avait été habituée en Australie et là, pour le coup, elle regrettait de ne pas avoir tourné les talons. Elle aurait pu éviter cet abruti qui lui avait foncé dessus avec ses courses sans même s’excuser ! Amelia avait forcément perdu l’équilibre à cause de la surprise de ce choc soudain dans son dos et, essayant de se rattraper après avoir fait plusieurs pas en avant pour ne pas se ramasser lamentablement sur cette route pavée, l’Australienne grimaça en sentant quelque chose s’interposer entre son pied et le sol, laissant entendre un magnifique « crac » qui ne présageait rien de bon. Son regard azur s’écarquilla alors qu’elle relevait doucement son pied pour y découvrir le cadavre de ses lunettes de soleil qui avaient glissé de sa tête à cause du choc et de sa tentative de ne pas tomber en avant.

« Oh p- »

Amelia serra ses poings alors qu’elle sentait la colère l’envahir. Elle s’était retenue de justesse de lâcher un beau juron, mais l’Australienne n’était pas vraiment connue pour sa patience ni pour sa retenue. Ni une, ni deux, elle se retourna vivement vers l’homme qui l’avait bousculée sans ménagement, fixant cette tignasse verte et ce visage à la peau mate avec les sourcils froncés et les yeux légèrement plissés à cause du soleil.

« Ça vous écorcherait la bouche de vous excuser ?! Sérieusement, c’est quoi ces gens qui prennent même pas la peine de regarder autour d’eux ?! En plus, j’ai défoncé mes lunettes de soleil à cause de vous alors croyez pas que je vais vous laisser vous faire la malle sans avoir un dédommagement pour votre brutalité et votre manque de savoir-vivre ! »

Ah bah voilà… Amelia avait essayé de se retenir, mais ce n’était jamais une bonne chose de contenir sa colère, surtout dans le cas de l’Australienne, qui s’était approché de cet homme, se tenant à seulement quelques centimètres de son visage, quasiment prête en empoigner le col de son marcel blanc pour l’empêcher de se faire la malle. Sans le vouloir, elle s’était même encore une fois exprimée en anglais. Peut-être que cet homme ne comprenait pas cette langue et ne parlait que japonais d’ailleurs… Amelia fulminait toujours et elle se recula simplement de quelques pas pour le toiser de haut en bas. Il était plutôt canon, bien bâti mais… C’était quoi cette couleur de cheveux ? Il essayait de jouer les plantes vertes ? Il fallait dire qu’étrangement, ça s’accordait plutôt pas mal avec sa couleur rouge tomate…

« J’attends vos excuses. Je vous laisserai pas partir tant que je n’aurai rien entendu sortir de votre bouche. »

Cette fois, Amelia s’était exprimée en japonais, juste pour être sûre que son interlocuteur n’allait pas juste hausser les épaules et lui balancer un « Je parle pas anglais, désolé » avant de se faire la malle. Non, non, non ! L’Australienne n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et ce n’était pas cette tête de salade qui allait lui faire peur, même si elle paraissait assez mince à côté de lui. Tant pis, elle savait se défendre, elle savait taper là où ça faisait mal et surtout, elle n’était pas complètement dépourvue de muscles. Amelia avait beau avoir une silhouette très féminine, il ne fallait pas oublier qu’elle était mécanicienne à mi-temps et qu’il lui arrivait parfois de devoir porter des choses assez lourdes ou même de faire des choses qu’on réservait habituellement à ses collègues masculins. L’Australienne avait toujours eu horreur de ce sexisme qui s’insinuait même dans la répartition des tâches. Ce n’était pas parce qu’elle avait des seins et un vagin qu’elle était incapable de faire ce que des hommes faisaient ! Une vraie tête brûlée cette Amelia !

Ne quittant pas l’homme des yeux, prête à lui bondir dessus s’il essayait de se carapater, la jeune femme se pencha pour ramasser le cadavre de ses lunettes de soleil. Bordel, c’était de la marque en plus ! Ça coûtait une fortune ! Elle allait devoir se racheter des lunettes de merde pour protéger ses yeux le temps de mettre assez de côté pour s’en prendre des mieux à cause de cet abruti !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jénova Kickheart
Acteur
avatar

Messages : 10

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Ven 10 Aoû - 14:19

Excursion touristique

McClenahan
Amelia

Kickheart
Jénova


Rappelons le fait suivant : Jénova avait choisi de pénétrer dans cette mer d'humain pour se faire oublier. Que pourrait-on dire hormis : Objectif Failed ! Pourtant il ne l'avait même pas remarqué lui-même, ce fut en premier lieu ses voisins de foule qui se retournèrent vers lui, un visage surprit et des yeux un peu rond. C'était marrant venant de Japonais... Jénova ? C'est quoi cette pensée ! Ses yeux toujours cachés par ses lunettes de soleil, il tourna son visage devant lui pour ne plus regarder ces gens qui semblaient l'avoir reconnu d'où leurs regards. La surprise fut de mise lorsqu'il remarqua une femme à la peau et au visage de porcelaine possédant une chevelure de flamme le fixer. Mais... Pas de la bonne façon.

Jénova recula d'un pas devant les hurlements de haine que la dragonne venait de proférer à son encontre. Le tout suivit d'une petite grimace de gène de la part de l'acteur. De quoi elle parlait en plus ? Brutalité ? Savoir vivre ? Mais il n'avait rien fait du tout. C'était donc cela une hystérique ? C'était un brin effrayant.  Jénova mit un bras devant klui en réflexe, durant ses entraînement physique il avait appris l'auto défense et parfois son corps bougeait en réflexe. Même si bon... Un bras en défense, c'est assez parlant, mais si vous tenez un sac de nourriture... Ca fait un peu la victime non ? Bref.

Ce ne fut que lorsque que la dragonne enflammée par la colère ouvrit de nouveau sa bouche que Jénova remarqua quelques choses, elle avait parlée en anglais et en japonais. C'était donc une étrangère tout comme lui ! Bon en même temps... Lui c'était voyant par sa peau elle, c'était voyant par son caractère. Les explosions de colère japonaise sont assez rares en dehors des animes et autres mangas.

Jénova leva un peu le visage vers le plafond pour réfléchir. C'est vrai que dans les animes, ce genre de situation arrive tout le temps, bien que généralement, la première action de la femme colérique était un pain dans le visage de l'homme idiot. L'acteur remonta alors un index à son menton, cela voulait dire que c'était lui l'idiot ? Mais qu'es-ce qu'il avait bien put faire bon sang ? C'était peut-être une vieille amie dont il ne se souvenait plus ? Non, une crinière de flamme aussi vive ne s'oublie pas. Mais alors quoi ?

L'acteur revint alors sur terre et remit son regard vers la demoiselle, venant alors lentement retirer ses propres lunettes de soleil, laissant ses yeux d'un bleu étincelant se faire voir. d'un geste rapide, il attacha ses lunettes à son tee-shirt par la branche puis sourit à la demoiselle. Oh non... Il allait parler, mais sans réfléchir...

" C'est dommage d'avoir un visage aussi parfait que le vôtre et de le ternir par la colère. Mais d'un coté cela donne un coté flamme à vos cheveux si rouge. Donc... Enfaite vous êtes vraiment magnifique. "


Jénova sourit alors à la fin de sa phrase. Un exemple typique de ses paroles de pensée sans réfléchir ni à la situation ni aux conséquence, parlant en anglais. Trop content d'entendre sa langue de naissance. L'Américain ne s'arrêta pas là, il observa la foule de nouveau, remarquant que sans ses lunettes quelques personnes chuchotaient sur lui, dans quelques instants une foule de fan pourrait venir ce serait un peu... Gênant. l'homme à la peau se sable chaud se remit face à la jeune femme d'un geste un peu vif qui fit tomber sa capuche, laissant sa chevelure verte totalement visible. C'était amusant d'ailleurs. Le Vert et le Rouge n'ont rien en commun dans le mélange des couleurs et pourtant, ils se marient bien.  

L'homme avança vers la femme et mit son visage au niveau des oreilles de celle ci pour murmurer quelques mots.

" Je suis désolé, mais avec ces hurlements précédents, on est un peu découvert. Donc... Si vous voulez continuer à me parler, il va soit falloir faire vite, soit me suivre. Je ne donne pas quelques minutes avant qu'on hurle mon nom pour me demander des autographes. "

D'un geste lent, l'homme prit ses lunettes de soleil et les posa sur le nez de la femme dragonne, souriant une fois encore, agissant simplement comme il le pense avant de conclure par une phrase.

" Tenez, si cela vous apaise un minimum. "

Ces lunettes étaient l'une des paires les plus chères qu'il y avait sur le marché, et pourtant d'un discret sans pareil. Un cadeau un peu... disproportionné non ?Un hurlement de groupie se fit entendre, difficile à dire si c'était un de jalousie vers l'acte que venait de faire Jénova ou bien si c'était seulement le fait de reconnaitre son idole de télévision. Quoi qu'il en soit, Jénova soupira. Encore quelques, secondes avant la marrée de fan. Les yeux de Jénova perdirent un peu de leurs éclats en pensant cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 25
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Ven 17 Aoû - 15:06

Excursion touristique
feat. Jénova Kickheart
Cet abruti ne pouvait pas faire un peu plus attention à l’endroit où il allait avec sa tronche de plante verte ?! Amelia était vraiment remontée après avoir vu le cadavre de ses lunettes de soleil qui gisait sous son pied. Si ça n’avait été qu’une petite bousculade, la demoiselle serait certainement restée calme, même si le choc avait été quand même assez violent pour le coup, mais là… Là, c’était un mois de salaire qui allait passer dans l’achat de nouvelles lunettes de soleil à cause de lui ! Alors forcément, dès que ça touchait à sa précarité, l’Australienne devenait assez sanguine et elle s’était empressée de lui balancer ses quatre vérités en pleine tronche, se moquant bien qu’on la regarde, se moquant encore plus de le voir reculer et même d’afficher une petite moue gênée. Et c’était quoi ce bras qu’il levait devant lui ? Surtout qu’il tenait toujours son sac de courses ! Bon okay, Amelia était assez effrayante quand elle s’énervait et ce n’était vraiment pas le genre de personne qu’on avait envie de voir en venir aux mains quand on savait à quel point elle pouvait se montrer hargneuse telle une lionne.

Mais l’Australienne ne s’en formalisa aucunement, continuant de déverser sa rage sur lui, histoire d’évacuer toute sa colère, sa frustration, mais aussi parce qu’elle attendait des excuses de sa part. Il fallut quelques instants à l’homme pour enfin avoir une réaction. Waw… C’était un mec genre paresseux qui vivait au ralenti ? Amelia continuait de le fixer intensément alors qu’il retirait ses lunettes de soleil et affichait un sourire Colgate. Euh… Il était au courant qu’elle venait de lui hurler dessus ou bien ? Et là, sa réplique eut l’effet d’une claque en plein visage. L’Australienne resta interdite, le fixant en clignant plusieurs fois des paupières. C’était vraiment incompréhensible. Elle s’était attendue à un haussement de ton en réponse, à une fuite, à des excuses à outrance, mais non, ce type était limite en train de la draguer en lui disant qu’elle était magnifique. Si Amelia n’avait pas été aussi surprise, peut-être qu’elle aurait pu rougir légèrement ou alors revêtir son côté séductrice, mais non, elle était toujours énervée ! Qu’il n’essaie pas de noyer le poisson avec ses compliments !

« Vous croyez vraiment que je vais passer l’éponge sur tout ça juste parce que vous me balancez quelques compliments ? Vous vous fourrez le doigt dans l’œil et jusqu’au coude mon vieux ! J’attends toujours vos excuses pour m’avoir bousculée comme un sauvage avec vos courses ! »

Non mais ! Bon, un compliment comme ça faisait toujours plaisir à l’égo, même si Amelia était habituée à l’entendre à longueur de soirée quand elle travaillait en tant qu’hôtesse. Et même si elle voulait le cacher, ça lui avait fait plaisir et elle s’était quand même légèrement calmée. Mais alors qu’elle fixait toujours cet homme, il avança soudainement son visage du sien, faisant s’écarquiller les yeux bleus de l’Australienne. Waw, waw, waw ! Il lui faisait quoi lui ?! La demoiselle ne put s’empêcher de sentir un petit frisson courir sur sa peau alors qu’il lui parlait au creux de l’oreille. Amelia resta à nouveau interdite en l’entendant, plissant les yeux quand il avança l’idée de le suivre, puis quand il parla d’autographes. C’était qui ce mec ? L’Australienne se recula un peu, gardant son air méfiant sur le visage alors qu’elle le détaillait. Non, vraiment, c’était qui ? Un mec connu ? Avec une coiffure comme ça ? Il voulait passer inaperçu comment ce pauvre type ?

« Sérieusement ? Vous suivre ? Vous êtes quoi, un détraqué sexuel qui essaie d’appâter les jolies filles dans un coin sombre après les avoir percutées dans un lieu public ? J’ai l’air de quoi, d’une pute ? »

Amelia avait continué à parler en anglais, sa verbe traduisant toujours son agacement face à cet inconnu qui ne semblait pas si inconnu que ça pour d’autres personnes vu tous les visages qui se tournaient vers eux. Et alors que l’Australienne avait tourné la tête un instant pour regarder tous ces gens, elle sursauta en lâchant un petit couinement de surprise quand elle vit quelque chose entrer soudainement dans son champ de vision, manquant de se prendre la branche de ces lunettes de soleil dans l’œil tellement elle avait bougé la tête d’un geste brusque. Et elle s’était finalement laissée faire. Décidément, ce type était super bizarre… Il voulait la mettre dans son lit ? Ou il était juste complètement à l’ouest ? En tout cas, ils étaient étrangers tous les deux, c’était certain, vu qu’ils parlaient tous les deux en anglais depuis quelques instants et qu’ils semblaient parfaitement se comprendre ainsi.

Amelia grogna alors qu’elle attrapait les lunettes pour les retirer et les observer sous toutes les coutures. Oh putain ! Sérieusement ?! C’était des binocles hors de prix ! Encore plus chères que celles qu’elle avait tuées par sa faute ! Les yeux écarquillés, Amelia continua de fixer les lunettes avant de les remettre sur son nez et d’attraper le bras de cet homme. Marchant d’un pas décidé, elle l’emmena jusqu’à un coin plus à l’écart et moins fréquenté pour qu’ils puissent continuer à parler tranquillement.

« Bon, vous êtes qui ? Vous voulez quoi ? Il me faudrait au moins 3 mois de salaire pour me payer des lunettes comme ça alors vous croyez vraiment que je vais les accepter sans rien dire ? Vous voulez un truc en échange c’est ça ? Et j’attends toujours vos excuses Tronche de salade ! »

Les bras croisés sous sa poitrine, Amelia ne voulait pas en démordre. Il ne l’achèterait pas avec des compliments ou des lunettes qui coûtaient un bras. Elle voulait simplement des excuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jénova Kickheart
Acteur
avatar

Messages : 10

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Ven 17 Aoû - 15:47

Excursion touristique

McClenahan
Amelia

Kickheart
Jénova


Et l'on dit que les dragons sont des créatures mythologiques n'ayant jamais existé sur cette terre ? Foutaise et poudre de perlimpinpin. Ici, en ce centre touristique, noyé dans une marée d'humain n'ayant d'yeux que pour les bâtisse et l'histoire, Jénova avait rencontrer un Dragonne. Selon les légendes, les dragons japonais seraient semblables à ceux chinois, tel des serpent cracheur de feu. Pourtant, cette femme représentait le Dragon Occidental : L'imposant monstre à quatre pattes, armé d'ailes et d'une gueule crachant les flammes. Ah, vous voyez ! Rien qu'avec ces descriptions on parle de cette femme à 100%. Sauf pour les ailes. Jénova était des plus surpris de ces réactions : chaque fois qu'il agissait elle ne faisait que cracher ses flammes de plus belle. N'avait-elle jamais entendu parler de l'erreur humaine ? Ou bien tel une dragonne protégeant son trésor, elle ne pourrait en démordre qu'avec une réplqiue cinglante tel un coup d'épée dans le coeur ? Brrr... Jénova n'aimait pas penser ainsi.

Par ailleurs, les paroles de la femme enflammée résonnaient encore dans son esprit alors que ses yeux bleus la fixaient sans jamais se clore, telle un démon fixant l'ame qu'il veut pour lui. Un démon et une Dragonne, bon sang il n'y qu'au Japon où une telle chose peut arriver. Des compliments ? Jénova n'avait jamais rien dit de tel. La flatterie ce n'était pas une chose qu'il appréciait. Il n'avait fait que dire la vérité, où était la flatterie dans cela ? L'homme à la chevelure printanière ne put dire la réponse à cette question, restant simplement à la fixer. Et en souriant. Oui, il aurait pu ressembler à un pauvre débile, mais pourtant, il trouvait simplement cette femme belle et PRESQUE sympathique. Dommage qu'elle hurle plus fort qu'une éruption volcanique explosive.

Pourtant, le visage de Jénova prit vraiment des couleurs rouge quand elle déforma ses propos. Était ce pour cela qu'elle s'énervait ? Pourtant il n'avait jamais voulu que cela arrive. Et encore moi qu'elle pense que Jénova la prenne pour une coureuse de rempart. Cela n'est ni élégant ni poli. L'homme se saisit de son propre menton histoire de réfléchir sur ce qui aurait put amener la dragonne à cette conclusion hâtive erronée et complètement gratuite. Avait-elle eu une mauvaise expérience avec les hommes ? Une blessure d'enfance ? Jénova cligna plusieurs fois des yeux, il se prenait pour psy ou quoi ? Cette pensée le fit rire. Ce qui d'extérieur donnait un peu cela : "Tu me prends pour une pute" - " Rigole."

Jénova n'eut pas le temps d'expliquer le pourquoi du comment qu'elle lui saisit le bras pour l'emmener plus loin, d'ailleurs en faisant cela un nombre assez impressionnant de cris de fit entendre, de jalousie pour la pluspart mais quelqu'uns de surprise. Si des paparazzi étaient présent cela donnerait une drôle d'histoire. Ce qui fit encore plus rire Jénova.

Quand enfin, ils furent plus isolés que le passé, la jeune femme s'expliqua alors. 3 mois ?! Pardon ? Jénova fut surprit au plus haut point, mais il comprit enfin ! Il comprit pourquoi elle était hargneuse, sur la défensive et crachant le feu ! Alors sans même réfléchir Jénova pencha la tête sur le côté et dit avec la plus grande simplicité

" Ah, mais c'est pour ça ! En réalité, vous êtes pauvre ! Ouf, je pensais que vous aviez été traumatisé dans votre passé pour exploser ainsi tel une fureur draconnique. Remarque, je maintiens mes dires, votre rage et colère donne un sublime à votre visage et surtout à votre chevelure de flamme. "

Les pieds dans le plat ? Si peu... Pourtant, Jénova ne pensait vraiment pas en mal. Passez cet interlude, l'homme la fixa de manière sérieuse, bien plus que précédemment, un regard bleu azuré et assuré. Presque charmant par sa sincertié et son coté froid. L'homme du petit écran approcha alors de nouveau de la jeune femme, pour la toiser un peu du regard, de sa hauteur avant de reprendre son sourire, elle avait posé des questions, il fallait y répondre non ? C'est cela la politesse.

Ca, et aussi le fait qu'il ne savait pas du tout où ils étaient maintenant.

" Je suis Jénova, ou Wilfried comme vous le désirez. Les deux me conviennent. Et... Non. Je ne veux rien de vous. Pourquoi penseriez vous cela ? Même si c'est votre pied qui à briser vos lunettes, cela semble venir d'une de mes actions. Donc je vous donne les miennes en retour. C'est tout. "

Il finit de parler en haussant les épaules. Cette femme ne semblait pas avoir l'habitude des gens sincère, pourtant toutes ses paroles étaient véridique, il ne voulait en rien plus que cela. Même si elle était sublime, ce n'était ni l'heure ni l'endroit de jouer les charmeurs. Et puis... Jénova n'était pas équipé pour charmer une dragonne piquée dans le vif. Peut-être plus tard, mais là... Ce serait du suicide.

L'homme à la vérité facile, se recula et tourna le dos à la jeune femme pour regarder s'ils étaient suivis et ce fut le cas ! Dans une grimace de peur et de surprise, Jénova se précipita sur la dragonne, pour qu'elle et lui se cachent. Il y avait une petite impasse sombre non loin de là. D'un geste rapide, il saisit la main de la femme, en lâchant ses courses. Puis l'entraîna dedans.

C'était serré ici, très serré si bien que la simple taille de Jénova ou de la femme empècherait de passer. Oh, et aussi si étroit qu'ils étaient obligés de rester collés l'un à l'autre. Jénova sentait déjà la colère de la femme se déferler sur lui. Alors avant même qu'elle ne dise quoi que ce soit, Jénova dit simplement

" Je suis désolé... "

Juste après ses mots, une foule d'une vingtaine de personne passant en courant, sans les voirs, mais hurlant le nom de Wilfried, avec des supplications tel que " Je suis ta plus grande fan" ou encore " Dédicace moi la saison 2 ! " Jénova eu un soupire, cependant, encore une fois, à cause de leurs situations, le soupire se colla en pleine face de la dragonne. Heureusement qu'il avait mâché une gum à la réglisse.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 25
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Mar 21 Aoû - 15:50

Excursion touristique
feat. Jénova Kickheart
Cela pouvait sembler assez difficile à croire, mais Amelia était plutôt douée quand il s’agissait de se contrôler et de garder ses réelles émotions au plus profond d’elle sans les laisser transparaître sur son visage. Enfin, ça, c’était quand elle travaillait en tant qu’hôtesse dans son bar ! Dans la vie de tous les jours, elle laissait éclater un peu trop facilement son côté franc, manquant bien souvent de tact. Mais elle se contenait si souvent dans ce deuxième petit boulot qu’elle ne pouvait juste pas le faire à longueur de journée. Et surtout, dès qu’on touchait à un sujet aussi sensible pour elle que l’argent, ça avait le don de la foutre en rogne avec effet immédiat ! La mort de ses précieuses lunettes et l’absence d’excuses de la part de cette tronche de salade ne faisaient qu’attiser sa fureur. Surtout que l’homme semblait amusé de la voir aussi énervée, restant parfaitement silencieux… Ou comment jeter de l’huile sur un feu déjà à peine contrôlable ! N’ouvrant toujours pas la bouche, l’inconnu sembla affreusement gêné l’espace d’un instant, se mettant ensuite à réfléchir avant de rire.

O…kay… Ce mec avait définitivement un grain, c’était pas possible autrement ! Il se faisait un film tout seul dans sa tête sans la calculer et Amelia sentait son poing qui commençait à se refermer. Elle allait lui coller un pain en pleine figure s’il continuait de faire l’abruti comme ça ! Mais bon, quitte à le violenter, autant se mettre à l’abri, surtout que bon nombre de regards s’étaient tournés vers eux. Amelia emmena donc l’homme un peu plus loin, se retrouvant seule devant lui pour lui dire ses quatre vérités, son poing toujours fermé et prêt à s’abattre sur cette belle gueule. L’Australienne était tellement furax qu’elle n’avait pas entendu les réactions qu’avait suscitées son geste, ni même que l’homme avait une nouvelle fois ri. Et finalement, la mécanicienne aurait peut-être préféré que cet abruti continue de la fermer…

« P-… J’suis pas pauvre ! J’suis juste visiblement pas du même monde que vous qui pouvez vous permettre d’offrir des lunettes de soleil hors de prix à la première venue ! »

Quel connard sérieusement ! Et il lui avait balancé ça le plus naturellement du monde en plus ! Juste avant de la complimenter à nouveau sur son visage et sa chevelure. Bon, Amelia avait préféré passer outre cette petite phrase sur un soi-disant traumatisme subi dans son passé parce que ce n’était pas ça qui manquait.  Elle plissa les yeux, rapprochant son visage du sien pour le fixer et le juger sans ménagement.

« Oh je vois… Vous êtes maso en fait et vous cherchez une dominatrice pour vous mettre la fessée ? Désolée, les trips SM, c’est pas du tout mon genre. Et vous êtes pas non plus mon genre. Alors balancez vos excuses et tirez-vous ! »

Bon, Amelia avait un peu menti. Il avait beau avoir une sale tronche de salade à cause de ses cheveux verts, il était quand même plutôt beau gosse et il avait l’air assez musclé… Mais non, elle était toujours bien trop énervée pour l’admettre. Leurs regards continuaient de se soutenir alors que l’Australienne exigeait de cet homme qu’il lui dise qui il était et ce qu’il voulait. Jénova ou Wilfried. La mécanicienne resta interdite en le fixant, l’air complètement abasourdi. C’était qui ce clown ? C’était filmé ? Une caméra cachée ? Le mec savait même pas comment il s’appelait ? Et il insistait pour lui donner ses lunettes sans rien en retour. Ça sentait le piège… Amelia regarda partout autour d’eux.

« C’est une caméra cachée c’est ça ? Vous essayez de faire craquer les gens pour qu’ils vous collent leur poing dans la tronche ? Parce que si c’est que ça, vous pouvez me le demander gentiment, ça me fera plaisir de vous faire manger vos dents. »

Amelia ne pouvait pas croire qu’il était sincère. Elle côtoyait de tels menteurs et jouait elle-même un rôle dans son bar à hôtes qu’elle ne pouvait juste pas se résoudre à y croire. Personne ne pouvait agir comme ça. Continuant de le fixer, s’apprêtant à soupirer bruyamment pour essayer d’arranger enfin cette situation, l’Australienne ne put lâcher qu’un couinement de surprise alors qu’elle sentait son bras se faire soudainement tirer. Waw, waw, waw ! Il lui faisait quoi là ?! Avant qu’Amelia ne comprenne ce qu’il se passait, la voilà qui se retrouvait complètement collé à cette tronche de salade, dans une ruelle beaucoup trop étroite. Okay, il marquait des points malgré lui là, parce que les mains de la demoiselle s’étaient posées sur son torse et que… merde, il était musclé ! Et comme ses mains étaient là… La mécanicienne en profita pour toucher un peu ce qui s’offrait à elle, jusqu’à ces tablettes de chocolat, avant d’exercer une pression dessus pour se reculer du mieux qu’elle pouvait. Une moue boudeuse sur le visage, Amelia releva son regard azur vers Jénova, clignant soudainement plusieurs fois des yeux. Des excuses ! Enfin !

« Ah bah voilà! Ça vous a pas écorché la bouche, vous auriez pu vous sortir les doigts du cul avant quand même ! C’était tout ce que je demand- »

Amelia s’arrêta soudainement en entendant les cris d’hystériques. Plissant les yeux et grognant bruyamment quand l’homme lui souffla au visage, l’Australienne essaya de garder cette distance de sécurité entre eux, même si elle devait bien avouer que se trouver dans des bras aussi musclés avait de quoi la rendre toute chose.

« Bon… Jénova ou Wilfried, vous allez m’expliquer ce qu’il se passe à la fin ? C’est quoi ces hystériques qui ont l’air de vous pourchasser ? Vous êtes célèbre c’est ça ? C’est pour ça que vous portez des lunettes aussi chères et que vous vous croyez tout permis ? J’suis toujours pas intéressée. Bon par contre, j’accepte vos excuses. Et comme j’ai niqué mes lunettes par votre faute, je garde vos lunettes aussi. Vous aurez qu’à vous en acheter 40 paires de rechange. »

Bon, voilà. Le problème était réglé pour les lunettes et les excuses ! Amelia allait détourner les talons et essayer de quitter cette impasse beaucoup trop étroite pour qu’elle puisse garder son « sang froid » devant un corps si musclé pressé contre le sien, mais elle repensa à tous ces gens qui avaient dû les voir.

« Hey… On nous a pas pris en photo j’espère ! J’ai pas envie de me retrouver dans un magazine people moi ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jénova Kickheart
Acteur
avatar

Messages : 10

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Jeu 23 Aoû - 2:12

Excursion touristique

McClenahan
Amelia

Kickheart
Jénova


Comment dire... Comment expliquer... Jénova ne connaissait pas le numéro des pompiers au japon, et cela allait lui être grandement défaut. Pourquoi donc ? Sans même avoir à poser la question, la colère de la dragonne était tel que sa tignasse salade allait posséder un motif tel qu'un passage sur le grill d'un barbecue. Pourtant, ce n'était pas méchant, elle était pauvre, elle était pauvre point. Jénova n'avait pas pensé à mal, pour être même tout à fait honnête il n'avait pas pensé. Cela est l'un de ses plus grands défauts d'ailleurs, il ne pense "vraiment" sérieusement que si cela est en rapport à sa carrière ou bien si sa propre colère ressort. Donc là... Bah pas grand chose. Ce qui fit légèrement mettre mal à l'aise l'acteur fut la remarque sur les deux mondes différents.

Après tout, cela était totalement faux. Bien entendus, tous les êtres humains viennent du même monde. Certain ont eux la chance de pouvoir agir à leurs guises, d'autre de se donner les moyens d'avancer et d'autre n'ont pour seul et unique but de se faire aplatir encore et encore, servant ainsi d'escalier pour l'ascension des plus forts. Comment ça, je suis au moyen age ?

Jénova se demandait sérieusement si la jeune dragonne n'était pas en réalité l'une de ces marches, qui auraient simplement eu assez d'avoir des pieds dans la figure à longueur de temps. Si tel était le cas, fallait-il saluer son courage ? Donner une approbation quelconque à sa rage ? Ou bien la brider pour qu'elle reste à sa place ? Aucune idée. Et même si cela pouvait être amusant, Jénova n'avait pas la tête à cela. Non, là ce qu'il cherchait, c'était surtout la tranquillité. Oui oui avec une dragonne. Je n'ai jamais dit que Jénova pensait aux conséquences.

La fameuse dragonne avoua une certaine connaissance dans l'art du Bdsm qui piqua un fart des plus brûlant au visage de l'acteur. Pardon ? Bien que cet... Art, n'est rien de vraiment secret pour Jénova, jamais il ne l'avouera pour commencer, et puis de toute manière, ce n'était pas ainsi qu'on demandait quoi que ce soit. Et puis merde enfin, elle pensait sérieusement qu'il était aussi direct pour ces choses-là ? Un peu de tenue que diable ! Et bien que l'envie de produire un commentaire peu élogieux fut présente, la salade humaine préféra se taire et se contenta d'écouter et d'observer.

Les personnes qui l'avaient reconnu passaient une à une proche de leurs position, courant tel des requins en direction de leurs proies blessée. Le visage de Jénova se durcit d'ailleurs beaucoup plus, en l'observant, il était presque impossible de croire qu'il pouvait agir comme un idiot. Et pourtant. C'était bien là sa plus grande capacité : jouer ce qu'il veut. Cette foule assoiffée de photo et d'encre, qui pullulait encore et encore donnait une drile de sensation au corps de Jénova. Une pression qui passa de ses pectoraux taillés à son ventre. Passant même par une drôle de sensation sur ses piercings aux tétons. Ah non, attendez... C'était la dragonne qui le tripotait ?

Jénova tourna simplement ses yeux pour l'observer. Bien qu'on puisse penser le contraire, elle semblait simplement essayer de se défaire pour partir. Donc... Jénova rougit encore plus de cette idée saugronu qu'elle puisse faire des gestes aussi déplacé aprés sa scène au temple. Puis alors qu'elle mit assez de force pour se défaire de lui, le jeune Jénova mit ses mains dans les poches. Il était maintenant dans la partie sombre de la ruelle, sa sortie bloquée par la rouquine. Ça promet.

Cependant, elle semblait satisfaite de ses excuses, peut être tout cela allait il enfin fi...

Jénova ne put empêcher un rire sincère, non pas moqueur, mais un venant du coeur, un rire tendre et réchauffant rien qu'à l'écoute. La phrase qu'elle venait de dire par rapport au magazine était exactement ce qu'il ressentait. Alors d'un geste lent, il se saisit de sa crinière verte d'une main, l'autre venant se faire une queue-de-cheval avec l'élastique qu'il avait saisit de sa poche.

" Ne vous en faites pas ! Ce genre de personne n'aurait pensez à vous prendre en photographie uniquement s'ils avaient compris la situation. Les titres auraient alors été soit " Le jeune acteur Jénova agresse une personne en pleine foule" ou bien encore " Jénova, acteur et soumis ? Tout sur son altercation avec une hystérique." Maiiiis... Comme on a fui à temps. Mise à part des vus sans preuves, il n'y aura rien."

Jénova rit encore, jouant d'un geste de tête pour remettre sa queue-de-cheval en place, laissant d'ailleurs son parfum se faire ressentir dans ce geste lent. L'acteur n'était pas un coureur de jupon, et cela même si bon nombre d'homme et de femme lui proposait d'aller plus loin, à peine quelques mots échangés. Fierté ? Non, simplement... Pas l'envie. La passion ça va et cela vient.

Les yeux saphir et scintillant de l'homme observèrent la situation, c'était une prise d'otages ou bien la dragonne allait, elle le laisser partir ? Peu importe au final, il ne pouvait pas sortir pour le moment avec cette foule. Remarque... Elle non plus.

" Pour vous répondre, oui je suis assez célèbre, je suis Jénova Kickheart, acteur de la série "The Silk Prison" mais vous ne devez pas connaître si vous ne me reconnaissez pas. Et cela va sûrement vous surprendre, mais... Merci. Cela est un vrai plaisir de pouvoir échanger des mots avec quelqu'un qui ne me connaît pas. Même des tirades incendiaires comme les vôtres. "

Jénova ouvrit de nouveau ses lèvres dans un sourire sincère, presque brûlant. On pourrait vraiment croire qu'il tente de charmer la dragonne. L'homme saisit alors son portable qui lui semblait bon marché, observant l'écran un instant avant de le ranger.

" Bon. Je diai que l'on possède entre 5 à 45 minutes d'attente avant que ces personnes ne cessent de nous traquer. Ah oui, si vous sortez maintenant, et vus votre beauté, c'est certain qu'on va vous rattrapez pour touuuuut savoir sur la scène. J'ai une application de jeu d'échec. Vous aimez ça ? "

L'homme proposa cela d'un autre sourire tirant la langue, son tatouage du numéro 25 appariassant enfin. Puis il retira son haut pour rester en marcel blanc, d'où non seulement ses muscle travaillés se voyaient, mais aussi les petites chainettes de ses piercings aux tétons se faisaient moulés. Le tout, sans une once de gène... Jénova quoi.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 25
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Jeu 23 Aoû - 15:01

Excursion touristique
feat. Jénova Kickheart
Amelia devait avouer qu’elle était un peu déçue de voir que Tronche de salade n’avait pas tant de répondant que ça et qu’il se contentait principalement de réagir en faisant des moues gênées ou pleines de réflexion, piquant même un fard assez violent quand elle évoqua ses possibles penchants pour les pratiques SM. Elle passait ses nerfs sur lui et il ne répliquait même pas ! Bon, c’était sans doute mieux comme ça, surtout vu qu’il n’avait visiblement pas très envie d’attirer l’attention, raison pour laquelle il l’avait entraînée dans cette minuscule petite impasse qui les obligeait à rester collés l’un à l’autre. Bon bah… Puisqu’ils étaient dans cette position, autant en profiter non ? L’Australienne fit légèrement glisser ses mains sur le torse de ce Jénova, avant d’exercer une petite pression au niveau de son ventre pour le repousser et instaurer une certaine distance de sécurité avec lui. Et Amelia eut enfin ce qu’elle voulait de cette plante verte sur pattes : des excuses. Elle allait pouvoir partir, le cœur léger et des lunettes encore plus chères que ses précédentes sur le nez, mais elle était quand même pas mal perturbée par ces histoires d’autographes et de photos… Si ce type était célèbre, il était tout bonnement hors de question qu’elle finisse en couverture d’un magazine people alors qu’elle n’avait rien demandé !

Amelia plissa les yeux, prête à choper le haut de ce mec pour l’obliger à la regarder avant de lui cracher un nouveau flot de rage en plein visage quand elle l’entendit rire franchement. Ce Jénova avait vraiment des réactions super étranges… L’Australienne garda son regard azur braqué sur lui alors qu’il prenait la parole en s’attachant les cheveux en une couette haute. Ça la rassurait ce qu’il était en train de lui dire mais… Il faisait vraiment exprès de la titiller comme ça ? Ça lui plaisait de se faire incendier de la sorte ? Amelia fronça les sourcils, rapprochant son visage du sien pour bien lui faire comprendre qu’elle n’était pas franchement enchantée par le mot qu’il avait utilisé pour la qualifier.

« Une hystérique ?! Vous êtes en train de parler de moi là ? C’est quand même vous qui m’avez fait marcher sur mes super lunettes de soleil et qui n’avez même pas pris deux secondes pour vous excuser dès le départ ! »

Bon, Amelia devait avouer qu’elle s’était peut-être un peu trop emportée pour cette histoire de lunettes mortes sous son pied, mais merde ! Ça lui avait coûté un bras de se les payer ! Son seul petit plaisir en 3 mois, ça avait de quoi vous faire facilement perdre votre sang-froid ! Oh… Et il était vraiment célèbre en plus… Un acteur. L’Australienne poussa un profond soupir alors qu’elle posait la paume de sa main droite contre son front. Son karma était vraiment pourri en fait ! Elle voulait juste visiter un peu la ville et il fallait que ce pauvre type célèbre lui fonce dessus. Ce n’était pas comme s’il y avait eu des centaines d’autres cibles potentielles !

« Ouais, bah j’connais pas cette série, je regarde pas la télé. Alors vous allez juste rester la Tronche de salade super chelou du temple ! Et arrêtez de dire des trucs comme ça, j’ai l’impression d’être un monstre alors que c’est quand même à cause de vous si je suis de mauvais poil ! »

Amelia grogna et jeta un regard derrière elle. Elle voulait partir d’ici ! Non pas qu’elle ait vraiment mieux à faire, mais elle sentait que sa colère se tassait un peu et qu’elle allait finir par avoir une discussion normale et presque agréable avec ce type. Du moins, c’était ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’il lui propose… une partie d’échecs ? Sérieusement ? Bien sûr que non, elle n’aimait pas ça ! L’Australienne était une bonne gameuse à ses heures perdues et elle préférait de loin les FPS ou les jeux d’action où elle pouvait bourriner les ennemis. Et il lui faisait quoi là ? Il se mettait un peu trop à l’aise ! Amelia ne détourna cependant pas le regard et se mit à mater ouvertement ce torse qu’il lui dévoilait un peu plus en restant simplement en marcel.

« Nan mais allez-y... Mettez-vous à l’aise et foutez-vous à poil tant que vous y êtes ! Et vous êtes au courant qu’il y a quand même une grosse marge entre 5 et 45 minutes ? Comment je sais que je peux sortir sans risquer de me faire agresser maintenant ? Sérieux… Je voulais juste faire ma touriste et je me retrouve à devoir me planquer avec une tronche de salade célèbre… On aura tout vu. »

Amelia soupira une nouvelle fois, croisant ses bras sous sa poitrine avant de se laisser un peu tomber sur le côté, appuyant son épaule sur le haut mur à côté d’elle. Si elle ne pouvait pas partir, hors de question qu’il se fasse la malle ! Ils resteraient coincés ici tous les deux le temps qu’il faudrait !

« Des échecs… Vous voulez pas qu’on joue au morpion non plus ? Vous avez pas des jeux plus intéressants sur votre téléphone higt-tech ? Genre un truc avec un sniper ou des zombies ? »

Ça serait un magnifique moyen pour la demoiselle de passer définitivement ses nerfs sur quelque chose. Sinon, elle sentait qu’elle allait finir par lui arracher son marcel pour tirer sur ces chaînes qui semblaient orner ses boutons de chair. Ce type avait un look vraiment particulier… C’était des restes de bouffe qu’il avait sur sa langue ou bien ? On pouvait vraiment se faire tatouer à cet endroit ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jénova Kickheart
Acteur
avatar

Messages : 10

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Sam 25 Aoû - 14:21

Excursion touristique

McClenahan
Amelia

Kickheart
Jénova



Comme il s'en doutait, l'évocation de l'hystérie n'était pas passé comme une lettre à la poste. Normal me direz vous, ce mot fut inventé pour caractériser uniquement la femme, car il a été dérivé de utérus. Comment Jénova sait cela ? Ne jugez jamais un livre à sa couverture. L'homme salade en a bien plus dans le crâne qu'il ne laisse le croire, après tout, seriez vous vous-même envers un ou une inconnue ? Et puis c'est chiant d'être au-dessus des autres tout le temps, décompressé en faisant simplement ce qui passe par sa tête cela c'est vraiment amusant. Oui oui. Amusant. Jénova trouvait toute cette situation amusante, bien sûr, il y avait mieux comme atmosphère, mais il devait avouer que les circonstance de cette journée sont passé de simple à étrange puis amusante. Comme quoi, bousculé des gens à du bon non ?

La dragonne parla alors du fait qu'elle ne regarde pas la télé. Première pensée dans la tête de l'Américain : Trop pauvre ? Et honnêtement, il aurait peut-être du se contrôler cette fois. Vous vous doutez bien que s'il le pense, il va le dire. Cependant, cette fois, il tenta de mettre un peu de "vin" dans ses paroles.

" Si vous ne regardez pas la télévision, est-ce par un manque de moyens ou bien par un manque de temps ? Si c'est la première solution, cela va de soit cependant si c'est la seconde, vous devriez trouver du temps pour vous détendre sur votre canapé, avec votre compagnon. Rien d tel qu'une après midi canapé dans les bras de quelqu'un le tout en mangeant des cochonnerie pas vraiment bon pour la santé."

Noyer le poisson ? Oui et non. Il pensait vraiment tout cela, il avait simplement un esprit volatile, une idée en engendrait une autre et cela à l'infinie. Imaginez simplement un labyrinthe dans lequel, dés la première entrée vous avez un domino. En le poussant vous poussez un autre puis un autre et cela forme le labyrinthe. C'est l'esprit actuel de Jénova. Pauvre enfant.

Après sa tirade, l'homme jeta un oeil de saphir derrière la rouquine, obersant de temps en temps des gens passés en cherchant quelque chose du regard, visiblement cela n'allait pas finir en 5 minutes. Eh bien parfait, cela laisserait du temps pour faire connaissance de la dragonne, ce n'est pas tout les jours qu'on peut faire cela. De plus, elle ne le connaît, ce qui ne peut être qu'avantageux dans une conversation. D'un sourire sincère et un visage sérieux, le jeune homme rit un peu. Vraiment, c'était une bonne journée.

La rouquine parla encore de son "malheur" et Jénova tilta à la "tronche de salade" il était vrai que ses cheveux vert n'était pas des plus jolis à observer, cependant cela était la marque de sa série. De toute façon, il savait bien que dans quelques épisode ses cheveux retrouverait leurs couleurs noires, dans le but de choquer le spectateur. A ce moment là, ce sera bien plus facile de se cacher de la population. Vous imaginez tous vos jours de repos comme celui-ci ? Vous deviendriez fou. Heureusement que l'argent guérit tous les maux.

Jénova écouta une dernière fois la jeune femme avant de regarder son téléphone. Un jeu de zombi et de tir ? Pas de problème, sa connexion internet était du tonnerre. Ses yeux prirent une lueur de sérieux et son sourire laissa place à un visage inexpressif. Oui, Jénova avait relevé la mission que lui avait lancé, malgré elle, la dragonne. La liste de jeux était longue, parfois mal noté d'ailleurs. Et le top 1 était payant. Bah pas grave, en espérant que ce "Pubg" plaise à la jeune femme. D'un geste du pouce il lanca le téléchargement. Avant de rouler son regard vers la rouge.

" Je ne compte pas me mettre nu, simple à l'aise. Nous sommes bloqué ici pour presque 1 heure maximum, cela serait idiot de rester dans des vêtements tenant trop chaud surtout en été. Après, vous faites ce que vous voulez. Mais ne jugez pas simplement par ce que la colère vous aveugle s'il vous plaît."

Oups. Une partie du vrai Jénova venait de faire surface. On pouvait le remarquer à ses yeux bleus sans étincelle de joie, simplement de l'exaspération et de l'impatience. Si elle avait regardé la série télévisée "The Silk prison" elle aurait comprit pourquoi parfois, on l'appel Wilfried. Calculateur, sanglant et sans barrière, tel était ce personnage de fiction. D'ailleurs, cette scène était presque semblable à une de la série :

Wilfried était en train de... s'occuper d'un nouveau détenu, lui apprenant les lois qui régnait dans la prison de soie alors qu'un de ses camarades de prison, partageant la même cellule revenait de la salle commune. Wilfried avait alors d'un bon sorti, une brosse à dents transformée en surin et l'avait mit sous la gorge de son "ami". Où je veux en venir ? Eh bien que Wilfried est quelqu'un de trés... Dangereux.

Après ce court instant et d'un geste lent, l'homme tendit son téléphone, le jeu avait finit de se télécharger et elle pourrait donc jouer comme bon lui semble. Un sourire naissant de nouveau sur le visage de Jénova. l'homme se rapprocha de la rousse pour lui donner le jeu, ses yeux prenant le risque de la regarder de haut en bas avant d'ajouter un simple

" Puis-je connaître votre nom ? Ou bien cela serait mal avenu ? "


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia McClenahan
Mécanicienne/Hôtesse
avatar

Messages : 25
Age : 25
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Kyojiro Sakurai, James P. Campbell, Saya Nakajima

Infos supplémentaires
Clubs: ///
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   Jeu 30 Aoû - 14:59

Excursion touristique
feat. Jénova Kickheart
Non mais sérieusement… Il cherchait à l’énerver encore plus qu’elle ne l’était en remettant sa condition assez précaire sur le tapis ?! Amelia sentit ses sourcils se froncer davantage alors qu’elle serrait les poings. Oh… Elle le sentait… Ses doigts allaient joyeusement aller dire bonjour à cette jolie peau hâlée ! La demoiselle dut faire preuve d’un immense self-control pour ne pas céder à ses pulsions, se mordant l’intérieur de la joue en inspirant profondément pour essayer de se calmer. Maintenant qu’elle savait que c’était une star, il fallait qu’elle fasse attention à ce qu’elle faisait. Ah, non, en fait, elle s’en tamponnait complètement que Môssieur soit connu, ça ne changeait rien au fait que l’Australienne avait terriblement envie de lui coller violemment son poing sur son joli nez de star. Oui, le poing plutôt qu’une claque. Sur ce coup-là, il y avait plus féminin, mais c’était plus douloureux de se manger des phalanges plutôt que de juste se prendre un petit coup de fouet avec des petits doigts délicats comme les siens. Et puis, Jénova avait beau avoir essayé de se rattraper à la fin, Amelia n’avait presque retenu que ses premiers mots.

« Qu’est-ce que ça peut vous foutre ? Ça m’intéresse juste pas de regarder la télé, j’ai pas de « compagnon » pour me prendre dans ses bras et je peux très bien bouffer des cochonneries toute seule devant un bon jeu vidéo. Et qu’est-ce qui vous dit que je préfère pas avoir UNE compagne plutôt qu’un compagnon ? »

Waw… Amelia parlait assez mal depuis le début, mais là, elle se lâchait un peu trop ! Bon en même temps, l’autre ne pouvait pas lui en vouloir, il n’arrêtait pas d’appuyer là où ça faisait mal ! L’Australienne regardait pas mal de séries, mais elle était bien plus friande des séries américaines que de celles asiatiques. Ses petits plaisirs n’avaient rien à voir avec le fait qu’elle avait, ou non, assez peu de moyens de se faire plaisir une fois que son loyer était payé. C’était ça d’être riche et célèbre ? On prenait de haut les petites gens comme elle ? C’était répugnant, elle avait presque envie de lui cracher au visage pour lui montrer son mécontentement. Amelia espérait qu’il allait repartir d’ici et se coincer un de ses piercings au téton dans un truc, essayant de se dépatouiller de la situation avant de l’arracher sauvagement parce qu’il ne pouvait pas faire autrement. Cette pensée la fit sourire, un sourire presque maléfique, alors qu’elle réprimait un rire diabolique. Et puis, il était sérieux à lui proposer de jouer aux échecs ? Il avait vraiment des goûts aussi douteux que la couleur de ses cheveux ce type !

Mais Amelia ne s’était pas attendue du tout à ce qu’il reprenne un air si sérieux pour se mettre à trifouiller son portable sans qu’elle puisse voir ce qu’il faisait. Il devait sans doute envoyer un texto de détresse à quelqu’un qui s’occupait de lui ! Oh… Et ce visage impassible tranchait plutôt pas mal avec toutes les expressions qu’il lui avait offertes jusque-là. Est-ce qu’il était agacé ? Amelia esquissa finalement un petit sourire malicieux, contente de voir qu’il était finalement capable de faire preuve d’un peu de caractère. Voilà qui était bien plus amusant !

« Oh… Dommage… On aurait pu beaucoup s’amuser tous les deux en une heure… »

Amelia posa le bout de son index sur le haut de son torse, lui lançant un regard à la fois charmeur et malicieux, son sourire continuant d’étirer ses lèvres. Elle avait oublié qu’elle était en colère finalement en voyant cet air si froid qu’il avait affiché. Ça lui donnait plus envie de l’emmerder que de continuer à lui hurler dessus ! Un peu méfiante tout de même, l’Australienne attrapa finalement le portable de son interlocuteur pour regarder l’écran, avant d’ouvrir les yeux et la bouche en grand.

« Wah ! Il est génial ce jeu ! Bah voilà, vous voyez que vous savez être agréable quand vous voulez ! »

Amelia avait son regard azur qui pétillait alors qu’elle fixait l’écran, commençant sans plus attendre une partie en appuyant partout du bout de ses doigts parfaitement manucurés, grognant un peu quand elle n’arrivait pas à faire ce qu’elle voulait ou qu’elle se faisait tuer, relevant finalement la tête vers Jénova, l’air beaucoup moins agressif qu’au début de leur rencontre.

« Lily. Bon, et ça parle de quoi votre série au juste ? Et vous foutiez quoi au beau milieu de la foule d’ailleurs avec vos… Ah bah… Je crois que vous avez laissé vos sacs là-bas. »

Amelia avait regardé partout autour d’eux, du mieux qu’elle pouvait étant donné l’étroitesse des lieux, mais il n’y avait plus aucune trace des sacs. Bouaf, il était blindé de thunes, il allait juste avoir à racheter ce qu’il y avait dedans. Au passage, elle avait préféré lui donner son pseudo qu’elle utilisait dans son bar à hôtes plutôt que son vrai prénom, simplement parce qu’elle se méfiait quand même un peu de lui.

« Si vous êtes aussi célèbre que vous le dîtes, je pense que vous n’allez pas les retrouver de toute façon. Les VRAIS hystériques qui sont là-bas vont s’être arraché vos affaires. »

L’Australienne commençait enfin à parler sur un ton moins violent. S’ils étaient coincés ici pendant un moment, autant essayer de rendre cet instant aussi agréable que possible non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Excursion touristique |PV Jénova Kickheart|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Les enjeux de l’industrie touristique haïtienne
» Cap-Haïtien: ville poubelle à vocation touristique ?
» Exemple de developpement eco-touristique
» Chaos Nova, Double bash...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Quartier de Naramachi :: Temples-
Sauter vers: