Partagez | 
 

 Osaka et ses merveilles |PV Mandy|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1173
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Jeu 19 Juil - 11:56


You’re so beautiful






Dae-Hyun était vraiment excité comme une puce en ce samedi matin ! Une semaine auparavant, il avait reçu un coup de fil de sa connaissance qui lui prêtait son petit studio de photo quand le Coréen en avait besoin. Les deux amoureux de la photo avaient très vite sympathisé à l’arrivée du danseur au Japon et comme le feeling passait bien et que cet homme savait que Dae-Hyun faisait des études de photographie, sans doute dans le but de devenir professionnel à la fin de celles-ci, il n’avait pas hésité à le contacter dès qu’il avait su qu’un défilé de mode aurait lieu à Osaka la semaine suivante. Le Coréen avait été tellement heureux d’avoir l’opportunité d’assister à un tel événement qu’il s’était empressé de dire oui ! Ça allait être une expérience inoubliable, il le sentait ! Bon, il était certain que ça ne lui servirait pas beaucoup une fois qu’il serait rentré à Séoul pour reprendre la suite de son père dans son entreprise internationale, mais tant pis. Pour le moment, il voulait profiter à fond de sa vie estudiantine et ne pas avoir de regrets. Et nul doute qu’il en aurait s’il se refusait une telle excursion avec son aîné !

Le défilé avait lieu l’après-midi, mais Dae-Hyun s’était levé tôt pour bien préparer ses affaires et être sûr de ne rien oublier. Geurimbut, son jeune chat, avait été assez surpris de voir son maître décoincer aussi rapidement de son lit, puisqu’il était habitué à venir lui marcher dessus pour réussir à le faire sortir de ses draps pour qu’il le nourrisse. Intrigué, il avait longuement tourné autour du matériel photo du Coréen, se faisant même gronder alors qu’il essayait de grimper dans la sacoche de celui-ci, mettant plein de poils blancs sur le précieux appareil-photo de Dae-Hyun. Celui-ci alla le nourrir et prendre une bonne douche histoire de bien se réveiller, se séchant assez négligemment les cheveux avant de se planter devant son dressing. Bon, c’était un défilé de mode, mais ce n’était pas lui qui défilait. Il se contenterait de prendre des photos alors il valait sans doute mieux ne pas trop attirer l’œil avec des couleurs flashys. Dae-Hyun opta donc pour un jean slim noir avec une belle ceinture à la boucle argentée, ainsi qu’un polo gris qui laissait deviner la fine musculature qu’il cachait en-dessous, laissant les boutons du col ouverts histoire de ne pas mourir de chaud.

Pour parfaire sa tenue, le Coréen attrapa une grosse montre noire, ainsi que ses lunettes de soleil. Ils n’allaient pas rester enfermés toute la journée et son regard émeraude avait parfois du mal à supporter la trop forte luminosité de l’été. Il enfila ses lentilles, attrapa des tennis noires et alla se prendre un bon café bien noir pour finir de se réveiller. Dae-Hyun devait retrouver son aîné aux alentours de 11h00 devant la gare pour prendre le train direction Osaka. Il ne tarda donc pas à quitter son appartement après avoir longuement papouillé son chat, s’être assuré 4 fois qu’il n’avait rien oublié, refermant la porte derrière lui alors qu’il se trimballait pas moins de trois sacoches avec tous ses objectifs. Dae-Hyun était tout sourire, chantonnant et marchant d’un pas léger jusqu’à son lieu de rendez-vous. Après une heure de trajet, avec le train et le métro, les deux hommes arrivèrent finalement à Osaka. Le Coréen était vraiment excité ! C’était la première fois qu’il venait dans cette ville, elle était magnifique ! Résultat, il commença dès sa sortie du métro à mitrailler les environs avec son portable, histoire de ne pas vider inutilement les 10 batteries de secours qu’il avait prises pour son appareil-photo. On n’était jamais trop prévoyant !

Les deux hommes se rendirent dans un restaurant pour le déjeuner, parlant principalement du déroulement de ce défilé. C’était la toute première fois pour Dae-Hyun et il voulait tout savoir pour ne pas risquer de faire de boulettes. Il y aurait plusieurs mannequins pour présenter cette nouvelle collection, aussi bien des femmes que des hommes. Parfait, ça permettrait de varier un peu les clichés ! Ce n’était pas un défilé trop élitiste avec des vêtements qu’on ne pouvait pas porter au quotidien, ce qui n’était pas plus mal du point de vue du danseur. Mieux valait commencer par un défilé qui lui était accessible même s’il s’y connaissait un peu en mode. Dae-Hyun savait reconnaître quelques mannequins en vogue, et il adorait s’acheter tout un tas de vêtements pour faire déborder encore plus son immense dressing, mais il ne se sentait pas prêt à débarquer dans un défilé d’un couturier mondialement connu. Quoi qu’il en soit, ils arrivèrent finalement à destination et s’installèrent avec tous les autres photographes autour du podium légèrement surélevé où défileraient les différents mannequins. Ils étaient super bien placés en plus ! Pile en face du podium, ce qui leur permettrait de faire des photos de l’arrivée jusqu’au départ du mannequin sans rien manquer.

Dae-Hyun était un peu stressé malgré tout, sentant son cœur battre plus vite alors qu’un petit discours annonçait le lancement du défilé. Déglutissant difficilement et essayant de stabiliser sa main sur son objectif pour ne pas finir par trembler et faire des photos floues, le Coréen dut inspirer et expirer profondément à plusieurs reprises et faire ses premières photos pour enfin entrer dans le bain. Les mannequins se succédaient les uns aux autres et sans savoir pourquoi, Dae-Hyun eut un petit coup de cœur pour l’une d’entre eux. Une jolie blonde à la démarche assurée, pas forcément très grande, mais l’aura qui se dégageait d’elle était vraiment puissante et c’est sans doute elle qu’il photographia le plus pendant toute la session. Elle était très professionnelle et elle semblait même plus jeune que la plupart de ses compères. Elle ferait un mannequin exceptionnel si elle continuait, il n’y avait pas de doutes à avoir !

Le défilé se poursuivit, les déclics des photos résonnant dans l’immense pièce malgré la musique, et après de trop nombreux clichés et 2 batteries de secours utilisées, Dae-Hyun passa le dos de sa main sur son front en soupirant de soulagement, se laissant retomber contre le dossier de sa chaise. C’était super éprouvant ! Mais le Coréen était vraiment très content, son sourire se faisant encore plus grand alors qu’il parcourait ses clichés. Non, décidément, les photos qu’il avait faites de cette demoiselle étaient vraiment superbes ! En même temps, avec un modèle comme ça… Il fallait ne pas savoir se servir d’un appareil pour louper une photo ! Dae-Hyun hésita un instant et s’excusa auprès de son aîné. C’était un petit défilé certes, mais l’accompagnateur du Coréen lui lança qu’il avait vraiment beaucoup de culot et qu’il aurait de la chance s’il ne se faisait pas rembarrer. Mais bon, il ne connaissait personne ici alors ce n’était pas si grave non ? S’il se faisait recaler une fois devant la porte de la loge de la demoiselle, il retournerait à Nara avec ses photos, un peu déçu mais quand même heureux d’avoir vécu cette expérience. Toussotant un peu, Dae-Hyun se planta finalement devant la porte, ayant réussi à soutirer l’information de son emplacement auprès d’une demoiselle à qui il avait fait les yeux doux, puis il se lança et frappa.

« Excusez-moi Akihara-san, je suis un des photographes qui était présent lors du défilé, et j’aimerais beaucoup vous montrer les photos que j’ai pu faire de vous. Je vous ai trouvé vraiment magnifique lors de ce défilé, bien plus que tous les autres mannequins. »

Lèche-bottes ? Le pire c’était que Dae-Hyun était vraiment sincère. Pour lui, elle avait vraiment été la plus belle du défilé et il avait vraiment envie de lui montrer son travail dont il était assez fier. Il ne restait plus qu’à espérer qu’elle lui dise oui et qu’elle ne le laisse pas poireauter devant cette porte close.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandy Akihara
Université • 1ère année
avatar

Messages : 49
Age : 18
Profession : Mannequin de temps en temps
Cursus : Art / Stylisme
Multicomptes : Zelda Y.

Infos supplémentaires
Clubs: Danse (cheeleading) et théatre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Jeu 19 Juil - 13:29


_ Akihara-san, croyez moi, il n'y a pas de petites opportunités.

_ C'est un petit défilé ! J'ai déjà ma réputation de faite, des contacts, non ?
_ C'est à Osaka tout de même ! Si vous défiler parmi les débutantes, vous donnerez une bonne image, ça sera encourageant.
_ A ce prix là... C'est limite du bénévolat... Si je suis si prestigieuse, j'aurais aimé le ressentir sur le salaire.
_ Ils ne peuvent pas faire mieux mais vous aurez beaucoup de pub et des cadeaux.

C'est un débat stérile.
Je sais que mon manager ne lâchera pas l'affaire et il sait que je ne me vends pas aussi facilement. Du bout de mes doigts, je frappe le coin de son bureau et voilà... Il me fait hésiter ! Grr... Je relève mon regard vers le sien pour poser ma dernière condition.

_ Je veux porter la pièce maîtresse.

_ C'est un oui ? Si c'est un oui, alors je ferais tout mon possible !

Je roule des yeux.

_ C'est un oui... Mais veillez à ce que les cadeaux soient réelement, intéressant ! Des bons de supermarchés, non merci !
_ Merci Akihara-san ! Vous ne le regretterez pas, j'en suis certains. Un petit défilé pour vous remettre dans le bain après votre crise d'asthme sévère, vous verrez...

Je me lève de ma chaise.
Et quitte le bureau de mon manager, puis l'agence où je suis employé depuis mon enfance. J'étais déjà un beau bébé, une enfant charmante... De ce fait, une amie de ma mère lui a tout de suite conseillé de me mettre sous les feux des projecteurs, les photographes. Maman pensait que ça m'ennuierait vite... Et pas du tout ! J'adore qu'on me regarde, être chouchouté, couverte de cadeaux en tout genre... Être la plus belle. Mon métissage m'a clairement ouvert des portes, même si de vieux japonais ne sont pas très fans... La jeune génération, adore !

En rentrant chez moi.
Je pense à ce futur défilé à Osaka. C'est un officiel, mais de petite renommée... En gros, c'est pour lancer les débutantes, leurs donner confiance. Avec moi dans ce dernier, je donne plus de valeur et de poids même si je suis quasiment certaines d'évincer de futurs models suite à ma présence. C'est comme ça, c'est impitoyable, se faire une place, il faut savoir se démarquer, payer le prix fort... Bref, souffrir pour être belle et reconnue comme tel. Malheureux et inculte, celui qui pense qu'on se lève le matin, aussi jolie et fraiche que la rosée... C'est un travail de tous les jours. Surveiller notre apparence, nos fréquentation, notre allure et posture, ce qu'on mange, ce qu'on dit... Veillez à en avoir dans la tête, car oser croire qu'on est juste des poupées sans cervelle, c'est faux ! Il n'y a qu'à voir mon bulletin, immaculé de douces appréciations et de notes honorable. C'est très fatiguant, mais le résultat est là... On nous envie, on nous respecte, on est jeune et jolie, la vie devant soi.

En ce qui me concerne...
Le plus tuant, restera ma mère. Elle exige toujours, toujours l'excellence et j'ai l'impression que ce que je fais, ce n'est jamais assez pour l'avocate qu'elle est. Je suis parfaite, populaire, intelligente et... C'est à peine si elle me félicite. Cette pression constante qu'elle me met, parfois, ça me noue l'estomac, me rends malade carrément. Ce que j'aime avec les défilés, c'est que déjà, elle ne vient rarement car trop occupé avec ses affaires et ensuite, c'est un moment où je ne pense qu'à moi... Il y a du personnel qualifié pour m'embellir, me rendre divine ! Je porte des tenus uniques, très cher... C'est un honneur. Bref, ce sont des instants qui n'appartiennent qu'à moi et ma mère ne s'en mêle pas. Sa seule condition, c'est que je ne dois pas finir dans des revues de mauvais genre. Je suis plutôt d'accord avec elle là dessus. Me retrouver dans des petites tenues pour des vieux hommes célibataires ou des vicelards... Berk !

Le jour du défilé...
Est arrivée rapidement. Il faut dire qu'étudier me prends plus de temps qu'au lycée, enfin des choses sérieuses ! J'étais arrivée à Osaka en milieu de matinée, avec mon agent. Il m'a naturellement présenté et j'ai été couverte de remerciement, que ma présence était un réel attrait... Blablabla... Je laissait mon manager s'occuper des formalités avant de me mettre en condition dans ma loge. Je m'allongeais sur un sofa et me reposais un peu du voyage. Une mannequin stressée, ce n'est pas agréable à regarder. J'ai été réveillé par une femme qui m'a amené mon plateau repas. Une salade et des fruits, parfait. Après mon repas, je quittais le cocon qu'étais ma loge et il y avait déjà bien plus de monde. Les petites nouvelles en mannequinat m'ont regardé, intimidée et j'ai souris de manière superficielle et quasiment automatique. Je me suis approchée des tenus et malheureusement, le créateur était tombé malade la veille. Dommage, j'aurais pu lui demander quelques conseilles. J'aime défiler, mais j'aime aussi créer... Je sais que la beauté n'est pas éternelle, mais mon talent, si ! Lorsque je serais trop vieille pour défiler... J'aurais toujours mon atout créatif. Je suis prévoyante, que voulez vous.

_ Mademoiselle Akihara, permettez moi de vous préparer.


Avec plaisir.
Je suivis l'esthéticienne en chef qui se chargeait de me préparer de la tête au pied. Rien n'était un hasard. Ce que je remarquais, c'est qu'avec l'éclairage fort choisit, mes cheveux passait du châtain au blond. Amusant. En plus de porter la pièce final... Il faut reconnaitre que je suis également la pièce maîtresse du défilé. Je le savais, que j'en évincerais certaines juste par ma présence. C'est un petit défilé, mais dans une bonne ambiance malgré tout et je reconnais que ça me manquait... On devient toute des pétasses au fur et à mesure qu'on se fait un nom et là, une débutante m'a demandé en toute sympathie un autographe, et une photo car elle est fan. Je ne peux pas refuser.

Ensuite.
Les choses sérieuses ont commencés, le public, les photographes étaient là. Je me galvanise et lorsque c'est mon tour pour entrer sur scène, je brille, tout naturellement. Les nombreux flash ne me déstabilisent nullement, mon regard de jade, habitués à ces assauts. Le public, la foule m'observent, m'examinent et estime ce que je porte. Moi aussi, je les regardes avec un visage impassible. Cependant... Après plusieurs passage avec des robes différentes, j'ai l'impression qu'un des photographes, attire mon attention plus particulièrement. Un brun asiatique, je crois... Il faut dire que son visage est caché par son appareil mais j'ai l'impression qu'il me dévore à chacun de mes passage. Alors, je me fais un peu plus époustouflante, je serais sa beauté, le temps de ce défilé.

Hélas...
Toute les bonnes choses ont une fin et même si c'était un petit défilé, je me sens vidé... Mon manager avait raison, il faut que je reprenne doucement après mon hospitalisation. Ça me fait mal de lui donner raison. Il se charge des formalités final et moi je m'éclipse dans ma loge, au calme et frais. Je détache mes cheveux des parures artificielles et je passe ma main dans ma crinière, ça fais du bien, c'est finit. Mon regard, se pose ensuite sur ma coiffeuse, couverte de cadeaux ! Beaucoup de bouquets, très garnit et variés. Des parfums français, du maquillages des grandes égéries de la mode et des bons pour les thermes. C'est appréciable, vraiment, en plus du salaire que j'aurais.

Je respire...
Encore un peu, quelques minutes, je n'ai pas encore le courage d'ôter ma robe de satin et de broderie, qui laisse mes épaules et mon dos dénudé. Elle est bleu nuit, et scintille avec l'éclairage par moment. Je m'installe à ma coiffeuse, et pousse un peu les cadeaux pour faire face au miroir, avec une brosse, j'essaye de ré-arranger mes cheveux, mais c'est alors que j'entends frapper à ma porte et une voix masculine qui m'interpelle.

« Excusez-moi Akihara-san, je suis un des photographes qui était présent lors du défilé, et j’aimerais beaucoup vous montrer les photos que j’ai pu faire de vous. Je vous ai trouvé vraiment magnifique lors de ce défilé, bien plus que tous les autres mannequins. »

Ah ?
Un admirateur ? Comme beaucoups... J'inspire profondément et soupire, dans des défilés plus prestigieux, les loges sont surveillés, mais pas ici. Je me lève et ouvre la porte, chassant ma mine fatiguée au profit du visage radieux qu'ils ont tous pu admirer pendant plus d'une heure.

_ Bonjour je-

Lui ?
Je suis stupéfaite au point de ne pas finir ma phrase. Moi, qui allait l'envoyer promener... Cependant, maintenant que je l'ai en face de moi, plus grand et pas moche du tout. C'est sans doute ça qui me fait céder.

_ Je vous reconnais, je vous ai vu prendre de nombreuses photos en effet.


Je passe ma tête.
Par de là la porte et attire ce dernier dans ma loge, en le prenant par le bras. Prestement, je ferme la porte et la verrouille, avant de me mettre dos à cette dernière et de reprendre.

_ Je suis curieuse de voir vos clichés, vous avez été particulièrement insistant.

A la limite de déconcentrant.

_ Il faudra faire vite cependant... Je ne suis pas autorisé à avoir qui que ce soit ici. Les scandales, ça va vite, vous savez dans ce monde et même si je suis amatrice de rumeurs, je n'aime pas trop non plus quand celle-ci me concerne et dans le mauvais sens.

Expliquais-je brievement.
Avant de m'approcher du mini frigo et de prendre un verre d'eau, j'en pris un second que je lui tendais. Sans plus de cérémonie, je repris.

_ Montrez moi votre art, dont je suis le sujet principal.


La robe qu'elle porte:
 

_________________
♪ Je te juge en mediumseagreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1173
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Ven 20 Juil - 12:31


You’re so beautiful






Dae-Hyun devait avouer que pour le coup, il avait pas mal manqué de professionnalisme. Enfin, en même temps, il n’était pas professionnel du tout et n’était qu’un pauvre étudiant qui avait attaqué son avant-dernière année d’étude à Yokuboo. S’il s’était un peu plus renseigné, ou qu’il avait écouté son aîné qui l’avait accompagné ici, il aurait su que cette demoiselle qui lui avait tapé dans l’œil était assez connue dans le milieu du mannequinat. Mais le Coréen était du genre à se moquer royalement de la célébrité, ce n’était pas ça qui faisait qu’une personne brillait plus qu’une autre à ses yeux. Et comme il n’était pas timide pour un sou et ne prévoyait pas de devenir professionnel à la fin de ses études, qu’est-ce qu’il perdrait à aller voir son modèle préféré du jour pour lui montrer ses clichés ? Il pourrait avoir l’avis de l’intéressée sur la qualité de ses photos comme ça et cet avis comptait sans doute bien plus que celui de son accompagnateur ! Il avait donc soutiré le nom de cette jeune femme ainsi que l’endroit où se trouvait sa loge pour aller frapper à sa porte et espérer pouvoir partager ses clichés avec elle.

Dae-Hyun avait une chance sur deux que cette porte s’ouvre pour le laisser entrer juste quelques minutes et il avait prié très fort pour que le mannequin ne l’envoie pas bouler en lui disant qu’elle voulait se reposer et ne voir personne. Il aurait compris ceci dit… Si ce défilé avait été éprouvant pour lui, en tant que photographe, il avait dû l’être bien plus encore pour elle qui avait dû courir dans tous les sens pour changer de tenue et toujours paraître aussi parfaite alors qu’elle marchait devant les objectifs. La tête baissée, ses yeux fixant son appareil photo qu’il tenait entre ses mains, Dae-Hyun releva soudain la tête en entendant le bruit de la porte qui s’ouvrait, son regard se plantant dans celui de la jeune femme qui s’arrêta en constatant l’identité de celui qui osait le déranger. Elle semblait surprise et elle finit par lui dire qu’elle l’avait remarqué, ce qui valut au Coréen d’afficher à son tour une mine étonnée. Mince… Est-ce qu’il avait mal réglé son flash ? Il finit par lâcher un petit rire gêné alors qu’il se frottait la nuque.

« Haha, désolé, c’était mon premier défilé alors j’ai peut-être fait des choses qu’il ne fallait p- »

Dae-Hyun fut coupé dans sa phrase par la jeune femme qui lui attrapa le bras pour l’attirer à l’intérieur de sa loge, refermant la porte de celle-ci en la verrouillant, son dos restant collé au panneau de bois. Le Coréen cligna plusieurs fois des yeux en la fixant. Waw… Elle venait de l’enfermer dans sa loge et elle l’empêchait de sortir en restant devant ? Si Dae-Hyun n’était pas dans la position du photographe qui venait présenter ses clichés à son modèle, peut-être qu’il aurait opté pour son côté charmeur pour la draguer un peu et espérer recevoir ne serait-ce qu’un baiser de sa part. Mais le mannequin semblait vouloir découvrir ses clichés, lui confiant qu’elle n’avait pas beaucoup de temps puisqu’elle n’était censée recevoir personne. C’était vrai que les rumeurs dans ce milieu pouvait être assez terribles… Dae-Hyun n’avait pas du tout réfléchi à tout ça en venant la voir jusqu’à sa loge, il se sentait un peu con pour le coup !

« Ah oui, pardon, j’ai un peu agi de manière impulsive en venant ici, je ne vous prendrai pas trop de votre temps, c’est promis ! Mais je tenais vraiment à avoir votre avis en tant que photographe débutant. »

Dae-Hyun lui offrit un sourire tendre, espérant qu’elle ne lui en voudrait pas trop. Le Coréen la regarda s’approcher du mini-réfrigérateur et attrapa en s’inclinant poliment le verre d’eau qu’elle lui tendait en la remerciant chaleureusement. C’était vrai que tout ce monde, toute cette pression, ça avait fini par lui donner un peu chaud et il avait terriblement soif ! Il ne voulut pas paraître impoli en le buvant d’une traite alors il se contenta d’une première gorgée, fermant brièvement les yeux pour profiter de cette fraîcheur qui coulait le long de sa gorge. Ça faisait du bien !

« Ah ! Oui ! Hum… J’ai pris mon ordinateur portable avec moi, ça sera plus agréable de regarder les photos dessus plutôt que directement sur mon appareil ! »

Dae-Hyun regarda autour de lui et posa finalement son gobelet sur la coiffeuse de la jeune femme, à côté de cette tonne de cadeaux qu’elle avait reçu. Waw… Elle devait avoir beaucoup d’admirateurs ! Lui, il n’en était qu’un parmi tant d’autres au final ! Le Coréen se dépêcha de retirer la carte mémoire de son appareil photo pour l’insérer dans le port adéquat de son ordinateur portable qu’il s’était empressé de sortir de sa sacoche, d’ouvrir et de sortir du mode veille. En quelques clics, il arriva aux photos souhaitées et il tourna son ordinateur vers la demoiselle en le gardant dans ses mains pour qu’elle puisse les passer à son rythme. De cette façon, il pourrait regarder les différentes expressions qui passeraient sur son visage à chaque nouvelle découverte.

« Ah au fait, je ne me suis même pas présenté ! Je m’appelle Dae-Hyun Jang, étudiant en photographie. Je suis vraiment ravi de faire votre connaissance Akihara-san et d’avoir eu l’occasion de vous photographier pour mon tout premier défilé. »

Dae-Hyun lui offrit un de ses magnifiques sourires, attendant avec impatience de découvrir son avis sur ses clichés. Il espérait vraiment qu’ils allaient lui plaire, mais si jamais elle lui disait qu’il était mauvais, il ne pourrait pas mal le prendre. Il était étudiant et il était là pour s’améliorer après tout ! Mais il devait avouer que ça le décevrait un peu si ses photos ne lui plaisaient pas… Elle avait été un si beau modèle ! Et elle était encore plus ravissante de près !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandy Akihara
Université • 1ère année
avatar

Messages : 49
Age : 18
Profession : Mannequin de temps en temps
Cursus : Art / Stylisme
Multicomptes : Zelda Y.

Infos supplémentaires
Clubs: Danse (cheeleading) et théatre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Sam 21 Juil - 19:36



Son...
Premier défilé ? Mon manager ne m'avait pas prévenu qu'il y aurait des photographes amateurs. Je bouillis intérieurement et plisse le regard... A mon avis, ce n'est pas un oublie "involontaire". Puis, je finis par soupirer, ce qui est fait, est fait. J'ai fais mon travail, maintenant si j'ai donné du beurre à des cochons et bien qu'ils en profitent, je ne suis pas si charitable chaque jours ! Le jeune photographe, oui, jeune... Il ne semble pas bien plus vieux que moi et l'éclat de ses yeux verdoyant est aussi vif que le mien, mais, mes yeux verts sont plus jolies. Comment ça c'est impartiale, et ? Lui, en tout cas, il a un super grain de peau vraiment typique des asiatiques... On dirait que jamais il n'a connu la puberté ! Une peau saine, hydraté et un visage imberbe (quand je vous dis qu'il est du même âge que moi...). Croyez moi, je ne me trompe jamais sur une personne.

Bref !
Il semblerait que j'ai pris le jeune photographe au dépourvu. Hmm... Discuter dans un couloir, très peu pour mon rang. J'ai besoin de calme, d'un cocon et ici il n'y a que ma loge qui m'offre ce répit nécessaire.

« Ah oui, pardon, j’ai un peu agi de manière impulsive en venant ici, je ne vous prendrai pas trop de votre temps, c’est promis ! Mais je tenais vraiment à avoir votre avis en tant que photographe débutant. »


Dat smile !
Ouaw, un sourire de star, presque. C'est qu'on lui céderait tout et.... Trois... Deux... Un.... Je répond à son sourire par le mien, c'est bon, ça va... Il n'y a pas mort d'homme.

_ Je vous excuses, ça va... On ne peut vous reprocher des manières qu'on ne vous a pas inculqué.


Déclarais-je.
Sur un ton compréhensif. Profitez, je vous le dis... Ma bonté à ses limites. En plus, je trouve qu'il a été plutôt téméraire pour oser s'approcher de LA loge de LA star de ce défilé. Pour un avis qui n'est pas des moindres, en plus. Je suis la première concerné après tout, donc... Je bu quelques gorgées rafraichissante et mon invité surprise en fait de même, j'observe son style, plutôt banal, passe partout et sa crinière brune est négligé. On dirait qu'il ne s'est pas prit la tête pour venir, je me trompe ? Bien sûre que non...

« Ah ! Oui ! Hum… J’ai pris mon ordinateur portable avec moi, ça sera plus agréable de regarder les photos dessus plutôt que directement sur mon appareil ! »


Le photographe.
Envahissait la coiffeuse à son tour et moi, j’essayai de ranger tant bien que mal le surplus de présents. Le temps que je ré-organise le tout pour que l'ont soit à l'aise, lui, était déjà prêt.

« Ah au fait, je ne me suis même pas présenté ! Je m’appelle Dae-Hyun Jang, étudiant en photographie. Je suis vraiment ravi de faire votre connaissance Akihara-san et d’avoir eu l’occasion de vous photographier pour mon tout premier défilé. »
_ Enchantée ehm...

Damned, je suis nulle en coréen !
Je grimace un peu, n'ayant pas vraiment compris quel est son nom de famille et son prénom là dedans. J'entendais bien son accent, mais je n'arrivais pas à savoir de où... Maintenant avec une telle identité, le doute n'est pas permis.

_ Monsieur Hyung Jang. Excusez si je suis maladroite avec votre identité, vous êtes le premier coréen que je fréquente.


J'essaye.
Je verrais bien comment il le prend. Je lui tends une main, professionnel, et j'espère qu'il ne va pas serrer la mienne dans un élan de virilité inutile. Pas besoin, mes doigts sont fins, adoucit à l'aloe vera et avec une french manucure de ce matin. J'attends qu'il me serre en retour la main, mais... Un petit blanc s'installe et le jeune homme préfère s'incliner poliment. Ah ! Il est vraiment, vraiment pas du milieux... Quand on travail avec le monde entier, et bien... On est influencé, naturellement. je ramène ma main dans mes cheveux, gênée et mes doigts glisse dans ma crinière châtains détaché.

_ Je suis Mademoiselle Mandy Akihara. Étudiante en stylisme et model, comme vous avez pu le constater.


Voilà.
A mon tour, je me suis présentée et peut-être qu'il décéléra dans mon identité, ma deuxième origine mais j'en doute. Mandy, ça ne sonne pas américain tant que ça, non ? Les politesses désormais échangés, je me penche au dessus de son épaule, sans le toucher pour regarder son travail. Je suis surprise par le nombres de clichés ! Je sais qu'il m'a canardé, mais je ne pensais pas autant.

_ Ouaw... J'ignorais que vous me mitraillez à ce point.


Commentais-je.
Avant de faire défiler les photos. Je suis plutôt exigeante et mon œil, rapide analysent celles qui retiennent le plus mon attention.

_ Vous avez... Su capter quelque chose chez moi et le montrer. Je ne saurais dire quoi... Mais quelque chose se dégage de ces photos.

Ma superbe ?
Certainement, mais ça, c'est le boulot de tout les photographes de me rendre irrésistible sous les projecteurs. Jang, lui, semble montrer un aspect vulnérable de mon attitude. C'est... Beau et à la fois, ça me terrifie. Je crois que c'est ça, comme si il avait percé avec mon appareil, au delà de ce que j'ai montre dans mon attitude. Je me redresse et croise les bras, avant de lui demander.

_ A quoi servirons ces photos ? Allez vous les publier quelque part ? Il vous faut mon accord.

Je suis...
Très sérieuse et attentive concernant l'avenir de ces images. Et si quelqu'un d'autre captait cette... Fragilité de ma personnalité ?

Je vais lui crever les yeux !

_________________
♪ Je te juge en mediumseagreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1173
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Mer 25 Juil - 15:33


You’re so beautiful






Dae-Hyun devait vraiment travailler sur ce point de sa personnalité, apprendre à réfléchir un peu plus aux conséquences avant d’agir aussi impulsivement. Mais le problème, c’était que jusque-là, il avait toujours réussi à tourner la situation à son avantage. Comme il ne s’était encore jamais pris de mur en agissant comme ça, il ne voyait pas vraiment l’intérêt de changer d’approche. Et il fallait dire qu’il avait suffisamment confiance en son charisme et en son côté sociable pour se sortir de toutes les situations. Dae-Hyun fut soulagé de voir que le mannequin finissait par lui rendre son sourire, lui confiant qu’elle ne lui en voulait pas du tout. Ouf ! Se mettre à dos une célébrité, ça serait une mauvaise chose non ? Enfin bon, ce n’était pas comme s’ils étaient destinés à se revoir après ce défilé… Le Coréen tenait toutefois à donner une bonne impression parce qu’il voulait vraiment à avoir l’avis de cette demoiselle sur son travail. Selon ce qu’elle lui dirait, il pourrait envisager de participer à plus de défilés ou non ! Mais elle avait raison, il allait falloir qu’il apprenne à respecter les codes induis par ce genre d’événements pour la prochaine fois…

« Merci beaucoup ! Je tâcherai de prendre connaissance de toutes les règles à respecter pour la prochaine fois ! Enfin… Encore faut-il que mon travail vous plaise, sinon je me contenterai de continuer à photographier des modèles dans mon petit studio ! »

Dae-Hyun avait une préférence pour les photos de paysages, mais il faisait de plus en plus de séances photos avec des modèles, sans aucune rémunération, simplement pour que cette coopération bénéficie autant au modèle qu’à lui pour l’élaboration de leurs books respectifs. Ça pouvait aussi bien être des séances normales que d’autres beaucoup plus sexy et découvertes, Dae-Hyun restant professionnel en toutes circonstances ! Le Coréen s’installa donc ensuite sur la coiffeuse pour y poser son ordinateur portable, profitant enfin de l’occasion pour se présenter en bonne et due forme. En voyant la petite grimace de la demoiselle, le danseur ne put s’empêcher de pouffer doucement, plaçant son poing fermé contre ses lèvres. Trop mignon !

« Haha, y’a pas de souci ! En fait, mon prénom c’est Dae-Hyun et mon de famille Jang, donc vous pouvez m’appeler comme vous voulez ! Mais je dois avouer que je ne suis pas un grand adepte des « Monsieur », j’ai l’impression d’avoir déjà passé la trentaine avec toutes ces politesses ! En tout cas, je suis vraiment content d’être le premier Coréen que vous rencontrez, c’est un grand honneur. »

Et hop, le petit sourire charmeur qui va bien pour accompagner ses mots ! Cette conversation était un peu trop formelle à son goût, mais Dae-Hyun avait déjà bafoué toutes les convenances qui voulaient qu’un photographe amateur n’avait rien à faire dans la loge de la star d’un défilé alors il préférait essayer de faire un peu profil bas pour ne pas se faire jeter avant d’avoir eu ce qu’il voulait. Et le voilà qui se retrouvait con devant la main que la demoiselle lui tendait. Ah… Est-ce qu’il était censé faire un baisemain ? La serrer ? Si oui, combien de temps ? Avec quelle force ? Dae-Hyun fit claquer sa langue contre son palais le plus discrètement possible alors qu’il préférait éviter de faire une nouvelle boulette, se contentant de s’incliner poliment comme le voulaient les coutumes asiatiques. Il n’avait qu’entraperçu la gêne de Mandy qui venait finalement de se présenter en passant cette main qui s’était pris un vent dans ses cheveux. Mince, est-ce qu’il l’avait vexée ?

« Oh vous êtes étudiante vous aussi ? Dans le stylisme en plus, ça doit être sacrément intéressant d’étudier un tel domaine tout en étant mannequin ! Il vous arrive de porter vos propres créations lors de défilés ? »

Dae-Hyun, curieux ? Si peu ! Il aurait pu poser tout un tas de questions sur l’origine de cette charmante demoiselle qui lui faisait face, mais les origines étant un sujet assez tabou pour lui, il avait pris pour habitude de ne jamais trop amener le sujet sur le tapis. Il avait un prénom 100 % coréen et pourtant, ses yeux trahissaient ses origines sans doute à moitié européennes. En fait, il n’en savait rien puisqu’il n’avait jamais cherché à rencontrer sa mère biologique et que celle-ci ne devait sans doute même pas se souvenir de l’homme qui lui était passé dessus et qui avait réussi à la faire tomber enceinte parmi tous ses clients. Un petit rire franc passa les lèvres de Dae-Hyun alors que Mandy lui faisait remarquer qu’il l’avait vraiment mitraillée. Se poussant un peu pour qu’elle puisse regarder à son aise ses clichés, le Coréen glissa ses mains dans les poches de son jean en la regardant avec un petit sourire.

« Haha, désolé ! J’ai essayé d’être le plus discret possible pourtant, mais j’ai vraiment trouvé que vous aviez un petit quelque chose qu’aucun autre mannequin n’avait aujourd’hui et je suis du genre un peu trop enthousiaste dans ce genre de situations… »

Un grand sourire vint finalement étirer les lèvres de Dae-Hyun, aux anges d’entendre un tel compliment de la part de la célébrité. Réussir à capter ces choses qui vont au-delà de la simple apparence, c’était devenu quelque chose qu’il affectionnait tout particulièrement avec les modèles et une discipline pour laquelle il était plutôt doué. Quand il la vit se redresser et le toiser sérieusement, les bras croisés sous sa poitrine, Dae-Hyun s’empressa d’agiter ses mains devant lui.

« Ah ! Elles ne serviront pas vraiment, je comptais simplement les garder sur mon ordinateur en souvenir de cette première expérience ! Je n’oserais jamais publier des photos sans l’accord du modèle de toute façon et n’étant qu’étudiant, la seule chose que je pourrais faire serait de vous proposer de publier les photos que vous préférez sur mon petit site Internet, mais bien sûr, si vous ne voulez pas, je conserverai précieusement et jalousement ces photos. »

Dae-Hyun lui sourit une nouvelle fois, essayant de faire comprendre à Mandy que, quelle que soit sa décision, il s’y plierait. Il espérait seulement qu’elle serait d’accord pour qu’il conserve ces clichés, même s’il devait ne jamais les montrer à personne.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandy Akihara
Université • 1ère année
avatar

Messages : 49
Age : 18
Profession : Mannequin de temps en temps
Cursus : Art / Stylisme
Multicomptes : Zelda Y.

Infos supplémentaires
Clubs: Danse (cheeleading) et théatre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Mer 25 Juil - 21:41


Une bonne pâte.
C'est l'idée que je me fais peu à peu de ce photographe coréen. Il semble dire amen à tout ce que je peux lui dire, et est "honoré" d'être le premier coréen que je rencontre, même si je maltraite son identité... Soit. Bon point pour moi, il ne s'est pas offensé, quoique... Comme il semble sourire à tout va et tolère plus ou moins tout ce que je raconte, allez savoir ce qu'il pense réelement dans le fond ? Mystère et pour être honnête, je m'en fiche un peu... Du moment qu'il me rend populaire ! C'est tout ce qui compte.

« Oh vous êtes étudiante vous aussi ? Dans le stylisme en plus, ça doit être sacrément intéressant d’étudier un tel domaine tout en étant mannequin ! Il vous arrive de porter vos propres créations lors de défilés ? »

_ Hmm... Non, je suis encore débutante même si j'ai confiance en mon talent. J'exposerais une fois que je serais bien lancé, ou lorsque ma carrière de mannequin sera terminé.

Expliquais-je.
Pour le moment, mes créations je me les gardes. Pas question qu'on me vole mon génie ! Pendant un bref instant, nos regards se croisent et s'accroche, puis nous reportons notre attention sur les photos. Dae rit, il est détendu, à l'aise en ma compagnie. Je ne l'intimide pas pour un sous.

« Haha, désolé ! J’ai essayé d’être le plus discret possible pourtant, mais j’ai vraiment trouvé que vous aviez un petit quelque chose qu’aucun autre mannequin n’avait aujourd’hui et je suis du genre un peu trop enthousiaste dans ce genre de situations… »
_ L'expérience sans doute... Elles étaient toute débutantes.

C'est sans doute ça, mon "truc" en plus.
Mon charme, mon charisme, ma prestance et le reste... Ça ne compte pas, sinon, les pauvres sont réelement hors concours. En tout cas, suite à ma question l'étudiant s'empresse de me rassurer.

« Ah ! Elles ne serviront pas vraiment, je comptais simplement les garder sur mon ordinateur en souvenir de cette première expérience ! Je n’oserais jamais publier des photos sans l’accord du modèle de toute façon et n’étant qu’étudiant, la seule chose que je pourrais faire serait de vous proposer de publier les photos que vous préférez sur mon petit site Internet, mais bien sûr, si vous ne voulez pas, je conserverai précieusement et jalousement ces photos. »

_ Hmm... Alors c'est du gâchis quelque part.  

Déclarais-je.
Avec une pointe de déception, même si au fond de moi, je suis un peu rassurée. Je m'explique.

_ Vos clichés sont magnifiques, certes, parce que je suis le sujet principale mais votre talent n'est pas en reste pour capter l'essence même de ce qui fait mon charme.

Développais-je.
Avant d'attraper mon Iphone, le dernier sortie. Celui-ci se déverrouille après avoir reconnu mon visage.

_ Vôtre talent couplé à ma beauté, ça ne peut faire que des heureux... Je pense qu'on peut s'entraider un peu, si vous me le permettez.

Je mettais le mode photo.
Et m'approchais du photographe amateur pour un petit selfie post défilé.

_ Faites votre plus beau sourire, le même que vous me faites depuis que vous êtes entrée ici.

Fis-je remarquer, avec un sourire amusée.

_ Je posterais la photo sur mes réseaux sociaux, je suis suivit par des centaines et des centaines de personne, au bas mots. Se faire remarquer dans le milieu artistique, c'est la meilleure façon de percer. Croyez moi.

Allait-il...
Voir où je voulais en venir ? Lui, sûrement qu'il cherche un mentor, ou à exposer ses photos dans des galeries plus prestigieuses, mais pour ça, il doit être connu. Moi, j'ai la popularité ! Si on nous voit ensembles "Hanlala Miss Akihara et.. Oh qui est son photographe ? Je veux voir son travail.". Lui sait me mettre en valeur, me montrer sous un autre jour et moi... Je peux lui faire une place dans ce monde, du moins... L'introduire. Bref, je prend mon plus beau profil et je ne regrette pas de ne pas m'être encore démaquillée, ça camoufle ma fatigue.

"clic"


J'ajoute les tags et lui montre le résultat.

_ Voilà ! Hmm... Hashtag "rencontre talentueuse", hashtag "artiste photographe" et euhm... Ça iras. On est pas mal sur la photo. Nos yeux verts ressortent... Ça vous va ? Je vous identifie dessus ?

Questionnais-je.
Avant d'envoyer l'image. On ne sait jamais.

_ Pour le reste des photos prises... Voyez avec mon agent pour celle que vous aimeriez publier sur votre site.


Finis-je par déclarer.
Avant de m'installer sur le sofa, épuisée. Je n'étais pas à une photo près, mais bon. Je me ventile à l'aide de ma main.

C'est si dur la vie d'artiste.

_________________
♪ Je te juge en mediumseagreen


Dernière édition par Mandy Akihara le Jeu 26 Juil - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1173
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Jeu 26 Juil - 15:23


You’re so beautiful






Y’avait pas à dire, cette demoiselle semblait déborder de confiance en elle et ce n’était visiblement pas la modestie qui l’étouffait. Ça aurait très bien pu être un rôle, une apparence pour cacher autre chose, et Dae-Hyun était persuadé que même si c’était le cas peut-être au départ, Mandy était finalement devenue comme ça. Enfin, ce n’était que des suppositions, il ne la connaissait pas et cette rencontre serait très probablement sans suite, mais le Coréen était du genre curieux et il adorait découvrir de nouvelles personnes. Ce mannequin avait vraiment beaucoup de caractère et ça le faisait sourire de l’entendre lui répondre avec autant d’assurance quant à son talent. Elle en avait peut-être, mais il y avait tellement de gens qui étaient persuadés d’avoir un don parce que tout le monde allait dans leur sens pour ne pas les froisser alors qu’en réalité, ils n’osaient pas dire à ces personnes que non, ils n’étaient juste vraiment pas doués. Quoi qu’il en soit, Dae-Hyun était curieux et tant que Mandy ne l’envoyait pas bouler, il allait sans doute continuer à poser ses petites questions pour gratter cette carapace.

« Ah oui, je vois ! En tout cas, même si je ne m’y connais sans doute pas aussi bien que quelqu’un du milieu, si jamais vous voulez un avis extérieur sur vos créations, comme je vous l’ai demandé pour mes photos, n’hésitez pas à penser à moi surtout ! Et vous comptez devenir mannequin à temps plein après vos études alors ? »

Bah quoi ? Autant se renseigner ! Même s’ils ne se revoyaient jamais ou seulement vite fait après un prochain défilé, Dae-Hyun aimait bien laisser une bonne impression aux gens. Et le pire, c’était qu’en général, il n’avait pas vraiment besoin de forcer pour que ce soit le cas. C’était un mec sympa et canon, super agréable à vivre… Il fallait y allait pour se brouiller avec lui ! De toute façon, il avait toujours eu ce petit côté lâche qui faisait qu’il fuyait toujours soigneusement toute forme de conflit. Quand Mandy lui lança que c’était sans doute son expérience qui avait fait la différence lors de ce défilé, Dae-Hyun afficha une petite moue en se redressant, croisant les bras sur son torse en faisant mine de réfléchir.

« Hum… Non, vraiment, même si j’ai clairement vu que vous aviez bien plus d’expérience que les autres mannequins, je ne suis pas sûr que ce soit ça qui ait attiré mon regard. Je ne saurais pas vraiment dire ce que c’est, mais il y avait un petit quelque chose qui faisait toute la différence et je ne me fie pas au talent d’une personne pour la trouver agréable à regarder. »

Dae-Hyun s’enflammait peut-être un peu et il espérait que la demoiselle n’allait pas mal prendre sa petite tirade. Il n’était pas là pour lui dire qu’elle était mauvaise, ni même pour se vanter d’avoir un œil de génie, mais il était certain que c’était une petite étincelle dans le regard de Mandy qui avait tant su capter son attention, plus que son expérience. Les autres aussi avaient été jolies, il avait fait des photos d’elles, mais non, Mandy lui avait vraiment plus plu pour le coup ! Ah… Est-ce qu’elle était vexée qu’il n’utilise pas ses photos ? Dae-Hyun se frotta la nuque avec un air un peu désolé. C’était sûr qu’en tant que débutant et simple étudiant qui n’allait pas vivre de la photo par la suite, il ne pouvait pas vraiment lui offrir plus… Et finalement, un sourire sincère étira ses lèvres à l’entente de ses compliments.

« Merci beaucoup pour vos compliments en tout cas, ça me fait vraiment plaisir si ces photos vous plaisent ! Je n’ai plus qu’à trouver un autre défilé à squatter pour réitérer l’expérience ! Mais j’espère que vous n’être pas trop déçue… Je ne suis qu’un amat- »

Hein ? C’était quoi ce portable dans son champ de vision soudainement ? Dae-Hyun le fixa sans vraiment comprendre ce qu’il se passait, parvenant à se souvenir que Mandy avait évoqué l’idée qu’ils s’entraident tous les deux. Le Coréen resta un peu con avant de s’exécuter presque automatiquement, offrant son plus beau sourire charmeur à l’objectif alors qu’il se rapprochait un peu de la demoiselle pour que la photo soit correctement cadrée. Waw… C’était vrai qu’ils étaient sacrément canons l’un à côté de l’autre !

« Ah oui ! Vous pouvez m’identifier sans problème ! Merci beaucoup ! D’ailleurs, ça ne vous dérangerait pas de me l’envoyer pour que je garde moi aussi ce souvenir de notre rencontre ? Je peux vous donner mon mail ou alors si vous avez peur que je sois un dangereux psychopathe qui pourrait profiter d’avoir vos coordonnées, le Bluetooth suffira ! »

Dae-Hyun lui offrit un sourire amusé avant de se mettre à réfléchir. Percer dans le milieu… Est-ce que c’était vraiment la peine en sachant que d’ici deux ans il allait devoir plier bagages et rentrer à Séoul pour abandonner la danse ET la photographie afin de devenir un parfait chef d’entreprise ? Un léger soupir franchit ses lèvres alors qu’il se frottait à nouveau la nuque et jetai un petit regard à Mandy qui venait de prendre place sur son sofa, visiblement exténuée. La pauvre… Il avait sûrement assez abusé de son temps non ? S’inclinant à nouveau très poliment, Dae-Hyun referma ensuite son ordinateur et le rangea dans sa sacoche.

« Je lui en parlerai oui, merci beaucoup ! Et si jamais vous souhaitez que je vous fasse parvenir mes photos ou même si vous souhaitez en utiliser pour une quelconque promotion, n’hésitez pas ! Je n’oserais pas demander de rémunération étant donné que je ne suis qu’étudiant, mais ça me ferait plaisir si vous souhaitiez utiliser mes photos. Vous semblez fatiguée alors je ne vais pas davantage vous importuner. Je vous remercie encore une fois sincèrement Akihara-san ! »

Et hop, une nouvelle courbette et le sourire de tombeur qui va avec alors qu’il serrait les lanières de ses multiples sacoches dans une main. Il serait bien resté plus longtemps à discuter avec elle ou même à être aux petits soins, mais elle lui avait fait clairement comprendre qu’elle était fatiguée et qu’elle n’avait pas trop de temps à lui accorder parce qu’il n’était pas censé se trouver là. Alors, à moins qu'elle ne le retienne, il préférait s'éclipser et la laisser se reposer.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandy Akihara
Université • 1ère année
avatar

Messages : 49
Age : 18
Profession : Mannequin de temps en temps
Cursus : Art / Stylisme
Multicomptes : Zelda Y.

Infos supplémentaires
Clubs: Danse (cheeleading) et théatre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Jeu 26 Juil - 16:33


Sur le sofa...
Je sens mon téléphone qui vibre. Je le récupère et observe les nombreux commentaires et notifications suite à mon selfie avec Dae. Mission accomplit. On nous trouve beau, mignons... Il y a des curieux qui aimeraient savoir qui est cet inconnu etc etc. Je suis fière de moi, même si je suis é-pui-sée, j'arrive encore à faire des bonnes actions. Je suis réelement une sainte, non ? Je lève mon regard par dessus le téléphone pour déclarer à mon acolyte.

_ Peut-être que nous nous reverrons à un défilé... En tout cas, vous allez avoir de nombreux visiteur sur votre site. On n'a de cesse de commenter et "liker" notre selfie, ce n'est que le début. Ça se calmera seulement d'ici demain midi.


Expliquais-je.

_ Pour mon numéros... Je vous l’envoie par message privé, sur votre profil. C'est mon numéros professionnel.

Précisais-je.
Mon numéros privé, je ne le donne qu'à mes plus proches contacts. Mine de rien, je suis dans une branche ou le harcèlement est très fréquent et bien que je n'ai pas de soupçon envers Dae, je préfère fonctionner ainsi pour éviter des impaires.

_ Nous vous offusquer pas si c'est mon manager qui répond parfois... Ce numéros est fonctionnel uniquement les jours ouvrables.


En effet...
J'ai besoin d'une coupure entre ma vie étudiante et le mannequinat. Pas question que l'un empiète sur l'autre et être dérangé sans arrêt, c'est très peu pour moi même si je sais que je suis indispensable dans bien des domaines.

_ C'est pour éviter les harceleurs ou psychopathes... Comme vous dites. Ma sécurité est importante et n'a pas de prix. Imaginer qu'on m'abime ou qu'on me fasse du chantage ? Prendre soin de moi, c'est aussi une des clés de ma réussite.

Développais-je.
Avant de lever mes jambes déchaussé et de les reposer sur le sofa, confortablement installé à la romaine. Le pieds. Ma maquilleuse ne devrait plus tarder pour venir prendre soin de moi une dernière fois et la styliste, viendra m'aider à retirer cette robe qui n'est pas des plus confortable allongée, mais si époustouflante pour briller en soirée.

« Je lui en parlerai oui, merci beaucoup ! Et si jamais vous souhaitez que je vous fasse parvenir mes photos ou même si vous souhaitez en utiliser pour une quelconque promotion, n’hésitez pas ! Je n’oserais pas demander de rémunération étant donné que je ne suis qu’étudiant, mais ça me ferait plaisir si vous souhaitiez utiliser mes photos. Vous semblez fatiguée alors je ne vais pas davantage vous importuner. Je vous remercie encore une fois sincèrement Akihara-san ! »

Nouvelle courbette.
Je souris, j'aime qu'on s'incline ainsi devant moi... Quel respect admirable. Le monde entier devrait prendre exemple sur ce jeune homme, remplit de bonne manière et agréable à vivre. Du moins, du peu que je l'ai vu.

_ Certes Monsi-... Jang-san. Vous l'avez bien remarqué, je suis fatiguée et je ne vous retiendrais d'avantage. Éclipsez vous avant que les professionnels n'arrivent pour moi.

Ouf.
J'ai réussi à me corriger à temps, et tiens... C'est vrai qu'il craint l'approche de la trentaine ? Franchement, il n'a pas l'air si "vieux", je lui donne mon age. Je lui accorde un nouveau et dernier sourire de la star que je suis, avant de l'inviter à partir en le suivant du regard, avec mes deux yeux de jade. Il referme la porte et je m'étire en soupirant... Enfin tranquille.

Je me suis assoupie.
Peut-être une dizaine de minutes, à mon insu et c'est la maquilleuse avec un thé qui me sort de mes légers songes.

_ Mademoiselle Akihara, un petit thé pour vous aider à tenir jusqu'à votre retour chez vous ?
_ Volontiers.

Du réconfort.
Après le travail. Je me redresse et m'assoit sur le sofa et bois quelques gorgées de ce thé à la menthe. La couleur... N'a de cesse de me rappeler les yeux de Dae. Transparent et me rappelant une forêt fantastique, verdoyante comme dans les livres de Tolkien. Les professionnels défilent à leurs tours auprès de moi, pour me rendre plus "banal". On m'ôte le maquillage, les artifices et pour finir la robe qui me rendait divine. Je reste superbe, même au naturel et en civil. Cependant, je ne peut plus masquer ma fatigue, il est déjà presque vingt heure et mon estomac commence à crier famine. Mon manager finit les derniers arrangements concernant la promotion de ma venu... J'aime voir ce monde qui s'affaire pour faire tourner le mien. J'aime... Être le centre d'attention et je ne conçois plus l'univers de la mode, sans moi. J'espère en faire partie et laissez mon emprunte dans cet univers, qu'importe la manière. Je repense à la question du photographe et c'est vrai que ça me plairait d'être mannequin à temps pleins... Puis, je serait styliste quand ma gloire sera passé. Voilà le programme.

_ N'oubliez pas de prendre les présents et de les ramenez chez moi.
_ Oui Mademoiselle Akihara.

Ma dernière consigne donné.
Je prend mon sac à main Guess et je quitte le bâtiment pour me glisser dans la berline de mon manager. Vous pensiez que j'étais venu en charrette ? Sérieusement... Un jour, ça sera en limousine mais pour l'heure, la berline me convient bien.

Le trajet...
C'est fait plus rapidement qu'à l'allée, l'alternance de nuit et de lumière des lampadaires étant hypnotique... Ça m'a endormit. Une fois à la maison, je constatais que ma mère était déjà partie dormir... Elle n'a que peut d'intéret envers mon activité de mannequin et comme elle dit "Je sais que tu as été parfaite, alors, je n'ai pas besoin de m'inquiéter". Je n'ai jamais vraiment su si c'était une bonne chose ou non... De toute façon, elle a bien assez à faire avec mon bulletin qu'elle surveille scrupuleusement. Un faux pas de ma part et hop, tout mes avantages seront supprimés.

J'ai pris...
Une rapide douche et avant de me coucher, je tchek une dernière fois mes réseaux sociaux. Ouaw, décidément, cette photo avec Dae fait sensation, déjà plus de deux cents like et presque tout autant de commentaire. J'espère qu'il sait gérer la popularité, si non, il apprendra.

Monsieur Jang.



_________________
♪ Je te juge en mediumseagreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1173
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   Mer 1 Aoû - 15:05


You’re so beautiful






Dae-Hyun avait toujours pensé que certaines stars pouvaient paraître inaccessibles, mais il avait l’impression que Mandy n’était pas vraiment de cette catégorie-là. Elle ne l’avait pas mis à la porte, lui avait accordé un peu de son précieux temps de repos, et en plus elle avait bien voulu lui donner un coup de pouce pour sa carrière de photographe. Le Coréen n’avait pas eu le cœur à lui dire que dans deux ans il ne pourrait certainement plus faire de photos et ne serait même plus sur le sol japonais pour la croiser à nouveau, préférant profiter de sa gentillesse sans la froisser. Ce serait impoli non ? Et puis, il était content, il avait récupéré un selfie de lui avec la plus jolie des mannequins de ce défilé, il avait vécu une incroyable expérience… Non, décidément, cette journée à Osaka avait vraiment été plus que géniale ! Il s’inclina une nouvelle fois, toujours aussi poliment, son grand sourire ne quittant plus ses lèvres.

« Encore merci pour ce coup de pouce ! J’espère que je ne vais quand même pas être trop victime de votre succès, j’ai beaucoup de choses à gérer en plus de mes études, et la photo n’est qu’une de mes passions, mais j’assumerai ! Je vous remercie aussi pour votre numéro professionnel, je n’en abuserai pas c’est promis ! »

Bon, c’était pas un numéro personnel, mais quand même ! Dae-Hyun ne se voyait pas vraiment harceler ce numéro, même si ce n’était pas Mandy qui décrochait. C’était quelqu’un de sérieux, il n’appellerait que si c’était nécessaire et toujours avec le plus grand professionnalisme. Et il comprenait bien toutes les précautions qu’il était nécessaire pour elle de prendre afin d’éviter les gens trop lourds ou même les gens un peu dérangés. Dae-Hyun ne s’en offusquait absolument pas ! Et puis, rien ne disait qu’ils se reverraient un jour de toute façon. Elle allait certainement l’avoir oublié dès le lendemain et lui… Lui garderait son souvenir en mémoire un long moment. Son regard émeraude glissa une nouvelle fois sur elle alors qu’elle s’allongeait sur son sofa et lui conseillait de prendre congé avant que ses assistants n’arrivent dans sa loge et ne découvrent l’intrus qui s’y était glissé.

« Reposez-vous bien Akihara-san et encore merci pour cette expérience ! J’espère qu’on se reverra bientôt ! »

Il lui fit un petit clin d’œil, accompagné de son habituel sourire charmeur alors qu’il ouvrait la porte, sortant juste un peu sa tête pour regarder à droite, puis à gauche, afin de vérifier que la voie était libre. Il avait presque l’impression d’être un petit-ami qui s’était infiltré dans la chambre de sa dulcinée alors que ses beaux-parents rôdaient dans les alentours ! Il fit un dernier signe de la main à Mandy et referma la porte derrière lui, rasant les murs et marchant d’un pas rapide pour retrouver son collègue qui l’attendait à l’extérieur de la grande salle. Avec un sourire amusé, il demanda à Dae-Hyun comment s’était passé sa rencontre avec la star du défilé. Le Coréen lui donna un petit coup de coude dans les côtes en fronçant les sourcils.

« T’abuses ! T’aurais pu me dire qu’elle était super célèbre, j’étais pas au courant moi ! Mais bon, ça s’est super bien passé, j’ai même réussi à récupérer son numéro de téléphone et… Regarde ! »

Dae-Hyun s’empressa d’afficher ce fameux selfie sur son téléphone pour le montrer en ricanant à son senpai. Celui-ci lui ébouriffa joyeusement les cheveux, lui disant qu’il ne manquait vraiment pas de culot d’avoir agi comme ça. Bon, il n’avait pas donné tous les détails en gardant bien pour lui le fait que ce numéro était un numéro professionnel, mais au moins, la photo était bien réelle ! Ce n’était pas son genre de se vanter, mais il savait que son collègue aurait tout donné pour avoir un tiers de sa fougue. Ah… La jeunesse insouciante…

« Bon ! On se fait une spécialité d’Osaka avant de rentrer à Nara ? Ça serait dommage de passer à côté des okonomiyaki ou des takoyaki ! Allez, je t’invite pour me faire pardonner d’avoir osé faire ce que t’aurais jamais osé faire ! Ça calmera peut-être ta jalousie ! »

Dae-Hyun se mit à rire franchement, donnant un coup d’épaule sur celle de son collègue, tenant précieusement ses sacoches contre lui pour ne pas perdre le précieux fruit de son travail. Il avait hâte de rentrer, de les mettre sur son ordinateur et de les retravailler un peu. Ce n’était pas son genre de retoucher ses modèles et il savait qu’il n’en aurait de toute façon pas besoin avec une demoiselle aussi douée qu’elle, mais certaines pourraient certainement être encore plus belles avec certains réglages de luminosité. Une magnifique journée à Osaka venait de se terminer !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Osaka et ses merveilles |PV Mandy|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Osaka et ses merveilles |PV Mandy|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MANDY - X CANICHE 8 ANS SPA DE ST ETIENNE (42)ADOPTEE
» Merveilles pour carnaval
» Abyss Au Pays Des Merveilles
» Les sept Merveilles du monde
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Autres lieux :: Japon-
Sauter vers: