Partagez | 
 

 Une alliance mediatique ? [pv Mathi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mandy Akihara
Université • 1ère année
avatar

Messages : 14
Age : 18
Cursus : Art / Stylisme

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Une alliance mediatique ? [pv Mathi]   Mar 10 Juil - 18:53


Enfin !
Je n'ai de repos devant mon miroir... Que je suis belle, franchement, c'est criminelle. M'avoir dans sa classe, c'est comme... Comme fêter Noël tous les jours, non ? Je dois l'admettre, non, on devrait l'admettre que je dois embellir la journée de beaucoup de personne, juste par ma présence. Bref, on ne fais jamais une deuxième, première impression. Voilà pourquoi je dois être impeccable, irréprochable, parfaite ! Oui, comme d'habitude, mais là...

Non...
Je ne dois pas me remettre la pression, sinon je vais encore faire une crise d'asthme. D'ailleurs, je vérifiait dans mon sac à main Guess et... Oui, mon inhalateur est là ! Je suis sauvé ! Au cas où... Grace aux filles qui m'ont ramené les cours de mon cursus, je ne serais pas trop larguée même si... Ce n'est pas les cours qui m'inquiète loin de là, je suis intelligente, maligne, ça ira tout seul mais... Le campus en lui même. J'ignore la mentalité des étudiants qui peuplent ce lieux et franchement, ça aurait été à Tokyo, ça aurait été comme si j'étais à la maison mais là... Dans cette sous préfecture, brr...

Est-ce qu'ils sont consanguins ?
Je veux dire, à tout les coups ils doivent se connaître depuis la maternelle ou l'enfance, non ? Ca ne me dérange pas d'être celle qui débarque, j'adore me faire remarquer et ça arrive naturellement au vu de la star que je suis mais... Je dois mettre un peu de sang nouveau dans mes réseaux sociaux, me refaire une popularité, une réputation ici ! C'est un défi, j'aime ça... A Tokyo, j'avais mes groupies, mes habitudes... Ici, il faut tout reprendre, même si ils ont tout de même des magasines de mode, pour qui j'ai posé... Mais savent-ils seulement ce que c'est, avoir de l'allure ? Un style ?

Je le verrais bien...
J'enfilait mon sac qui contenait le strict minimum en affaire scolaire et je quittais la demeure familiale. Ma mère était déjà partie depuis tôt au matin, alors, c'était un silence de moine dans la maison... Ainsi, j'avais tout le loisir de méditer sur ce que je porterais, pour mon premier jours d'école. J'ai opté pour quelque chose de sobre, une robe noir et blanche de chez Chanel, d'une collection passé. Pas besoin non plus de monter sur ses grands chevaux d'entrées, sinon, je vais les effrayer... Le haut blanc, léger et harmonieux s'accordait avec mon visage et mes cheveux détaché qui glissait le long de mon dos. La jupe noir, elle, mettait en valeur ma silhouette, mes bas était assorties ainsi que mes escarpins qui me donnes quelques centimètre de plus. Aah... Quel plaisir d'entrer dans le monde des "adultes", finit l'uniforme terne, sans valeur... C'est sans regret que je quitte le lycée, bien sûre !

Sur le chemin de l'université.
Nerveuse malgré les apparences, je survoles mes réseaux sociaux... On me souhaite une bonne journée, une bonne rentrée (en retard). Mes amis de Tokyo me regrette... Je les comprends, moi aussi je me regretterais à leurs place, mais c'est comme ça, je dois illuminer de ma présence, d'autres faces du monde ! Je me ferais une place, je le sais.

J'arrive sur le campus.
J'arbore un sourire de star, on me le rend, naturellement... C'est plus grand que je ne le pensais ! Il y a beaucoup, beaucoup de monde et pleins de genres ! Je ne vais pas m'ennuyer ! Je déglutie, un peu... Intimidée malgré moi, mais je me galvanise et j'avance, confiante, avec une démarche infaillible. Je suis dans la place, vous apprendrez à me connaître et moi... Peut-être aussi, si vous vous révélez un temps soit peu intéressant.

_ Ohlàlà, mais c'est Mathi !!

_ Oui, chhhht ! A ce qui parait, il essaye de se faire discret...
_ Comment ? C'est une star ! J'oserais jamais l'approcher...

Pardon ?
Où ça une star ? Qui essaye de m'évincer dès le premier jour ? C'est MON jour ! Je passe une main dans ma crinière châtain, et les deux étudiantes me dévisagent un instant, avant de me remettre.

_ Etes vous... Mandy Akihara ?
_ L'unique.

Répondis-je, fièrement.
Et j'aime voir les étoiles dans leurs regards. Aah... L'admiration, c'est si bon, cette drogue. Les étudiantes sont gênées, je les suit du regard, avec un sourire superficielle. Bon, j'en était à ce "Mathi". La vedette du coin, apparemment... Lorsqu'elles en parlaient, elles regardaient par là et...

Lui ?!
Impossible ! Ce Mathi ? Mais...  Sans plus de cérémonie, je m'avance et traverse le petit groupe de lycéenes qui l'observaient. Laisser une vraie femme faire ! Bon... Je ne suis qu'en première année, mais tout est dans l'allure, je vous le dis ! Je dois aisément passer pour une troisième année, avec mon air sophistiqué, non ?

_ Mathi Matsushita ? Pourquoi Diable vous vous êtes échoué ici ?

L'abordais-je.
Consterné... Et sous le regard des autres qui s'enflamment. Vous n'avez pas l'audace de lui parler ? Pas ma faute !

_ Je veux dire... Il y a des supers facs à la Capitale ou ailleurs dans le monde...


Précisais-je.
En m'adressant à lui, d'égale à égale... Entre vedette, on se comprends, non ? Peut-être que lui aussi, sa mère à fait du forcing pour le faire s'échouer dans ce trou à rat. Je l'observe, et franchement, aucune image internet ne lui rends aussi grâce qu'en vraie... Sauf ses photos faite par un pro'. Je croise les bras, je ne quitterais pas les lieux sans mon explication. Il ne peut y avoir qu'une star...

Pour en évincer une autre.


Ce que Mandy porte:
 

_________________
♪ Je te juge en mediumseagreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathi H. Matsushita
Université • 2ème année
avatar

Messages : 85
Age : 22
Cursus : Musique
Multicomptes : Vincenzo Piantoni

Infos supplémentaires
Clubs: Volley et Musique
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une alliance mediatique ? [pv Mathi]   Dim 15 Juil - 13:40

Une alliance médiatique ?
[Mandy x Mathi]
Qui dit rentrée scolaire, dit nouvelle horde de lycéennes ! Ce n’est pas que ça me déplaise, mais je préfère quand même les nanas plus matures. Et puis surtout ça ne comble pas mon sentiment de solitude grandissant depuis mars. Elles sont mignonnes et sympas ces nanas, mais manquent souvent de consistances. Et cette année je les trouve encore plus collante que l’an passé. En plus, elles sont persuadées que je veux me caser avec elles. Grossière erreur ! Mathi Matsushita ne se case pas !
Je compte bien profiter de la vie encore un bon moment. Il y a plein de jolis petits lots qui n’attendent que mes attentions les plus intimes !
Pourtant ces temps-ci j’aspire à un peu de repos. J’aimerai bien que les groupies soient un peu moins envahissantes. En ce moment, j’ai bien du mal à avoir du temps pour moi quand je viens en cours. Aucune pause déjeuner ne se passe dans le calme. Ça devient étouffant. Ou alors c’est moi qui change ? Non, impossible ! C’est juste que chaque individu a besoin d’un peu de tranquillité dans sa vie, plus à d’autres moments parfois.

Ce matin j’avais cours d’anglais, pas que j’en ai besoin mais c’est toujours drôle d’entendre un japonais parler anglais avec son drôle d’accent. OK ! OK ! Je suis japonais, à moitié en tout cas, et aux Etats-Unis ça m’a valu aussi des catalogages de la sorte. Mais n’y voyez aucune méchanceté, c’est juste un petit amusement. Et puis à 8h du matin, ça m’aide à me réveiller. Parfois je ne me lève pas après une nuit passée à composer, je ne trouve pas utile de me lever pour ce cours.

Et voilà où est mon agacement du jour : je m’ennuie tellement ces temps-ci que j’ai décidé de me lever et venir à ce cours, pour trouver un message sur la porte que le prof a un souci de dernières minutes et ses cours sont annulés pour la journée. Sérieux ? C’est quoi cette organisation de merde ?! Dépité, limite furax, je décide de m’installer sur les bordures de pelouse avec ma guitare, pour jouer tranquillement.
A cette heure-ci j’avais espoir d’avoir la paix. Peine perdue ! A croire qu’elles ont un flair inné pour savoir ce que je fais et où je me trouve. Me voilà donc entouré d’une vingtaine de lycéennes et universitaires qui me complimentent à tout va. C’est sympa, mais si tôt j’espérais vraiment du calme.

D’humeur caustique ce matin, je décide de jouer avec ma guitare acoustique une chanson américaine qui parle bien de toute cette pression médiatique qui m’use ces temps-ci. Bien sûr la jouer dans ce contexte est plus surfait, et moins rock, mais n’en retire pas sa signification.


Information par rapport à l’interprétation de Mathi:
 

Lien vers paroles traduction

Sens de la chanson:
 

Malheureusement ces nanas ont l’air complètement hermétique à la signification de la chanson. A croire qu’elles ne la connaissent même pas ! C’est un comble ! une chanson si iconique. Je me concentre en leur servant invariablement mon sourire de charmeur.

C’est là que j’entends murmurer ces gonzesses bien plus fort et s’écarter pour laisser place à une jeune femme des plus appétissantes. Son visage ne m’est pas inconnu. Mais moi et les noms…. Si ce n’est pas dans le domaine de la musique, il y a peu de chance que j’ai retenu son nom. Elle est sapée et maquillée comme si sa vie en dépendait. Genre, on est en cours là ! Pas dans une soirée chic ! Mais son allure est fière, sûre d’elle, prestigieuse même. Son regard est franc, conquérant et capte le mien immédiatement. J’aime ça ! Enfin une nana qui a du punch. Et elle semble dénuée de timidité car elle s’adresse à moi sans aucune hésitation.

- Echoué ?

J’éclate de rire et déplace ma guitare pour me lever et lui faire face. Elle précise. Et je comprends que cette fille aime le superficiel et clinquant. Ce qui compte c’est sa place dans le monde. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre et je ne suis pas fan de ce genre de personnes. Mais elle est canon, point vraiment pas négligeable, et elle a écarté toutes ses groupies un peu trop étouffantes, un vrai bon point pour elle. Je me dis qu’il y a peut-être une belle affaire à envisager avec cette nana. Je lui laisse le bénéfice du doute. Et puis vu comment elle me détaille, il est évident que je lui plais. En retour, je ne me gêne pas pour la reluquer des pieds à la tête, en insistant bien sur certains atouts très attrayant tels que ses jambes, ses hanches et sa poitrine. Son visage est clairement maquillé, mais avec soin et légèreté. Elle est belle, le sait et en joue. Sa prestance me plait. Elle ne doit pas s’en laisser compter.

- Le monde c’est surfait ! C’est mon choix d’être ici pour quelques années. Une longue histoire… Peut-être que je pourrais te la raconter autour d’un café ?

Volontairement je casse son vouvoiement, pour lui montrer que je me fous de son rang. Mais elle me plait. Je ne peux le nier. Je m’approche et lui tend le bras, histoire de bien en jeter aux yeux de la populace. Si j’ai bien cerné cette nana, ça va lui plaire de se pavaner au bras d’une star. Je ne lui fais pas l’affront de lui demander son nom en public, j’ai comme idée que ça la contrarierait. J’ai cru entendre une fille l’appeler Mandy Aki…. Quelquechose. Je tente ma chance en douceur. J’approche mes lèvres de son oreille pour qu’elle seule m’entendre, et faire jaser de plus autour de moi. Le pied !

- Mandy ? Il me semble ? Je me ferais un plaisir de te guider dans cette école.

Elle me semble matûre, mais quand même jeune. Avec un peu de chance elle est universitaire. Mais je sais que ma chance n’est pas avec moi ces temps-ci. Par contre, sa popularité auprès des jeunes filles qui m’entouraient est indéniable. Elle pourrait bien m’être utile pour éloigner un peu ces groupies. Il est donc très amusant de m’accaparer Mandy. Mais j’ai bien compris que c’est le genre de fille qui aime le contrôle, alors je lui donne le choix l’air de rien.

- Il va s’en dire que je ne te force à rien. Se balader à mon bras, peut être vite pesant avec toutes ces filles qui me tournent autour. Et toi, que viens-tu faire à t’échouer dans cet endroit ?

Mes deniers mots sont sarcastiques et amusés, mais servis sur un ton de douceur et bienveillance. Je tâtonne voulant voir ce que je peux tirer de cette fille. En tout cas, elle égaye ma journée qui a si mal commencé.

Codage par Libella (modifié par Mathi de yokuboo) sur Graphiorum

_________________
Mathi vous charme en #6D071A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une alliance mediatique ? [pv Mathi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piratage informatique et déformation médiatique
» On peut parfois cacher les plus beaux joyaux dans les écrins les plus viles [Eli-Mathi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Cour-
Sauter vers: