Partagez | 
 

 L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chihana Fubuki
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 93
Age : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Danse & Musique & Art
Mais encore ?:

MessageSujet: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   Mar 15 Mai - 12:50


©️ Yamashita sur épicode

L'effacer et la Mignonne.
« Tu veux bien m'aider ? »


feat. Akihito & Chihana



Chihana était à son dernier cours de la journée et donc, elle savait qu'après.. Elle pouvait faire ce qu’elle voulait du reste de la journée. Quelques minutes plus tard, le doux son de la sonnerie vient alors vibrer au creux de ses oreilles signalant la fin de la journée pour notre jeune Lycéenne de 18 ans.

Rangeant lentement ses affaires, elle fit signe à ses camarades de classe qui disparaissaient dans les couloirs, certain allaient dans la cour, d’autre allaient faire les magasins. Maintenant qu’elle avait fini de ranger tout le bordel de sa table, Chi prit la direction de la sortie de classe faisant un signe de la tête à son professeur pour finir par disparaître, à son tour dans les couloirs.

Pendant qu'elle marchait dans les couloirs, Chihana regardait autour d'elle pour savoir ce qu'elle allait faire avant d'aller à son club de danse aujourd'hui. Et c'est là que lui vient une idée, ça fait longtemps qu'elle n'avait pas être à la bibliothèque pour lire ou alors faire ses devoirs comme tout lycéens qui se respecte donc. C'est en prenant la direction de la cour du campus que notre Lycéenne avait décidé d'aller faire un tour à la bibliothèque.

Dans son uniforme Scolaire, Chi pénétra dans la cour pour rejoindre le bâtiment de son objectif d'un pas lent mais gracieux à la fois même si elle sentait des regards sur elle, elle n'osait pas du tout relever la tête pour justement croisaient leurs regards et finir figer comme à chaque fois. Elle en avait vraiment marre de cette timidité qui lui pourrissait limite la vie.

Après quelques minutes de marche qui paraissait des heures pour Chihana, elle poussa enfin la porte de la bibliothèque, voyant quelques tête qu'elle ne connaissait pas encore, sûrement des nouveau et nouvelles dans l'académie, mais elle n'y prêta pas vraiment l'attention. Ce qu'elle voulait, elle, c'était être tranquille et lire sans problème.

Faisant un signe de la tête au bibliothécaire pour signaler son arrivé, elle se dirigea vers vite vers une table vide où personne n'était pour pouvoir commencer ce pourquoi elle était ici à cette heure-là. Donc, ouvrant son sac, la lycéenne regarda son agenda pour voir les devoirs qu'elle avait à faire... Les maths... Ce qu'elle déteste le plus, mais elle n'avait que ça à faire alors pourquoi ne pas faire ça tout de suite comme ça tout le monde est tranquille.

« Génial... Les maths, en plus je n'ai pas le livre pour... Heureusement que je suis venu ici parce que sinon, j'aurais été un peu dans la merde... »

Délicatement, en se levant notre jeune Lycéenne, se dirigea vers les livres de cours cherchant tranquillement celui qu'elle devait prendre, mais malheureusement, elle ne trouvait pas là où Chihana regardait... Relevant lentement la tête, elle le vit enfin ! Le livre de maths qui s'intituler « L'algèbre, c'est la vie » . La voilà qui tente l'impossible... Attraper le livre avec sa taille de guêpe, elle n'allait jamais réussir à l'attraper.

« Flûte ! Je suis bien trop petite pour l'attraper toute seule... »

Faisant une mine triste, Chihana regarda autour d'elle pour voir, si une personne bienveillante alors l'aider à attraper ce livre qui était bien trop haut pour ses uns mètres soixante. Alors que son regard était en train de zyeuter la rangé, elle vit un garçon aux cheveux noirs, il était bien plus grand qu'elle alors peut-être qu'il pourra l'aider. Mais la jeune fille était timide et donc elle n'osa pas aller vers lui…

« Non... Non... Ça se trouve, il ne va pas vouloir m'aider... »

Elle était perdue dans ses pensées avant de réellement se décider d'aller vers lui. Donc d'un pas lent et tout aussi gracieux que celui qu'elle avait dans la cours, elle s'approcha de l'homme gardant la tête baisser commençant également à trembler. Dans sa tête, Chihana était en train de se répéter ce qu'elle allait lui dire pour qu'il l'aider... Si bien évidemment, il acceptait.

Chihana était maintenant juste à côté de lui, il ne l'avait pas encore remarqué ce qui était bien pour elle, mais aussi un peu déprimant... Au vu de sa petite taille donc elle se racla timidement la gorge puis releva la tête avant de prendre la parole avec une voix à la fois douce et timide.

« Euh... Je...Excusez moi... Je... Euh... Je suis légèrement... Petite et…. »

Elle se stoppa dans sa phrase avant de souffler calment dans le seul but de prendre une respiration normale et d'ensuite parler normalement.

« Et donc... Je... Je n'arrive pas... À prendre le livre... De maths... Qui est... Là... »

Avec une main tremblante, notre lycéenne montra le livre qu'elle voulait à l'homme avant de baisser à nouveau la tête et de reprendre la parole.

« Est ce que... Vous... Pou...Pouvez... Me l'attraper… ? »

Voilà la question après quelques minutes de bafouillage entre les mots et les tremblements de sa voix timide. Délicatement, elle releva la tête vers l'homme pour voir s'il allait l'aider ou non...




Dernière édition par Chihana Fubuki le Mer 16 Mai - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ag-corporation.forumactif.com/
Akihito Hayama
Université • 1ère année
avatar

Messages : 13
Age : 25
Cursus : Psychologie spécialité addictologie

Infos supplémentaires
Clubs: Athlétisme et Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   Mar 15 Mai - 22:36

L'éffacable et La mignonnerie font-il bon ménage ?


Un mois s’était écoulé depuis la rentrée scolaire. Un mois qu’Akihito n’avait presque pas vu passer tant il s’était plongé dans une routine semblant surgir d’un temps depuis longtemps révolu.
Depuis combien d’années n’avait-il pas trouvé de raison de se lever le matin ?
Il avait certes travaillé une petite année depuis son retour de la clinique, mais c’était la première fois qu’il retrouvait un rythme aussi régulier depuis sa sortie du lycée.
Lever à 6h, douche a 6h15, petit déjeuner et départ à 7h30 pour être sûr d’avoir son bus et arriver à l’heure à l’université où là plupart de ses cours débutaient à 8h.
Déjeuner à 12h, club à 15h et retours chez lui à 17h.
Certains soirs, il travaillait de 19h à 23h, le reste du temps il s’enfermait dans la pièce que sa sœur lui avait réservé et prenait de l’avance sur ses cours.
Il avait assez galéré dans sa vie pour savoir qu’il se devait de prendre ses études au sérieux, quand bien même venait-il tout juste de les débuter.
Il ne voulait pas prendre de retard, surtout pas.

Ses camarades de classe ? Il n’avait pas encore pris le temps d’aller à leur rencontre. Il avait certes dû échanger avec l’un ou l’autre au profit de certains cours, mais dès qu’il quittait le campus, il les oubliait.
Il ne se sentait pas de nouer quelques relations que ce soit pour l’instant. Il n’était pas prêt à ça, préférant se focaliser sur ses révisions et son travail.
Certains le regardaient avec méfiance, il le sentait, mais il préférait pour l’heure les ignorer.
Sûrement qu’ils se doutaient que quelque chose n’allait pas avec lui. En même temps, son passé était marqué sur chacun de ses traits. Il savait que n’importe qui se prenant à l’observer pourrait comprendre qu’il n’avait pas vécu sainement toute sa vie et qu’il traînait derrière lui un lourd bagage. Néanmoins, personne n’était encore venu le questionner, quand bien même sentait-il que certains se demandaient ce qu’un mec comme lui faisait dans une telle filière.

Quittant la classe sur le regard de plusieurs de ses camarades aux regards curieux, il décida de se rendre à la bibliothèque afin d’emprunter quelques livres qu’il pourrait potasser chez lui ce soir et, pourquoi pas, prendre un peu d’avance sur ses devoirs.
Akihito aimait bien la bibliothèque que l’université partageait avec le lycée. Elle était grande et bien garnit. A chaque fois qu’il y allait, il trouvait son bonheur.
Il y avait également quelques tables et ordinateurs à la disposition des élèves et, le plus souvent, ces derniers étaient respectueux du calme demandé.
Il pouvait donc s’y poser une petite heure le temps de mettre au propre le résumé de ses cours de la journée et être tranquille lorsqu’il rentrera chez lui ce soir. Il pourra alors se poser et les relire deux trois fois avant de partir au travail et rentrer se coucher.

Trouvant une place un peu en retrait du reste, il y posa ses affaires avant de chercher sur l’étagère qu’il connaissait bien un nouveau livre sur les rudiments de la psychologie.
Une fois son bonheur trouvé, il s’installa à sa table et ressorti ses notes prises d’une main tremblante, raturée et entourée par endroit.
Il en était à la moitié lorsqu’il entendit une petite voix fluette s’adresser à lui avec appréhension.
Concentré qu’il était sur ses écrits, il ne remarqua pas tout de suite que c’était à lui qu’on s’adressait avant que le silence suivant la demande ne lui fasse tourner la tête et qu’il ne remarque le regard de la jeune femme sur lui.
« Euh... Je...Excusez moi... Je... Euh... Je suis légèrement... Petite et…. »
Haussant un sourcil, il prit le temps de l’observer un instant avant d’esquisser un faible sourire et, posant son stylo sur sa feuille à demi-remplie, se lever de sa chaise afin de secourir cette demoiselle en détresse.
C’est vrai que ça ne devait pas être facile tous les jours d’être une femme… En plus d’avoir moins de droits dans la vie de tous les jours, on était également plus petite et plus faible qu’un homme.
C’est ce qu’Akihito réalisa alors qu’il tendait le bras pour attraper le livre que l’inconnue lui avait demander de lui donner.
Jusqu’alors, il n’avait jamais réellement pris le temps d’y réfléchir, englué qu’il l’était dans ses propres problématiques.
Lui dont l’ego pesait plus lourd que sa réflexion n’aurait pas aimé avoir à demander sans cesse de l’aide à un tiers pour une chose aussi basique que d’attraper un livre.
Il ne savait pas comment faisaient certaines femmes pour ne pas se sentir mal à l’aise d’être aussi dépendante de tierces personnes…
Ce n’était pas une critique, loin de là même. Ca lui faisait même plaisir de l’aider. Simplement qu’en s’imaginant à sa place, il n’aurait pas apprécié avoir à s’adresser à quelqu’un pour quelque chose d’aussi banal.
« Tiens » Lui dit-il en lui tendant le livre qu’elle désirait, un léger sourire toujours aux coins des lèvres.
À bien l’observer, la jeune femme était plutôt mignonne.
Une lycéenne, au vu de son uniforme, mais quand bien même ses traits semblaient enfantin, il voyait à ses yeux qu’elle n’était pas aussi jeune qu’elle le laissait paraître.
Jetant un rapide coup d’oeil au livre qu’il venait de lui tendre, il pus confirmer sa pensée. Elle était en dernière année. « Tu as besoin d’autre chose pendant que je suis débout ? »


_________________
Je m'exprime en #29088A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihana Fubuki
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 93
Age : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Danse & Musique & Art
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   Mer 16 Mai - 20:14


©️ Yamashita sur épicode

L'effacer et la mignonne
« Devenons amis d'accord ? »


feat. Akihito & Chihana


Chihana était donc devant le jeune garçon qui faisait limite trois fois sa taille, mais au moins, après lui avoir poser la question, elle avait dû se décaler sur le côté, car il avait gentiment voulu l’aider en lui attrapant le livre. La Lycéenne avait bien remarqué qu’il l’avait regardé ce qui l’avait fait d’ailleurs rougir sans qu’elle s’en rendre vraiment compte. 

Attrapant le livre, la jeune fille s’inclina devant le garçon. Ne l’ayant jamais vu ici, est ce qu’il était nouveau alors, il ne venait que très rarement ici, la voix de ce dernier la fit sortir de ses songes, il lui demanda si elle avait besoin d’autre chose. Elle se mit alors à réfléchir calmement. 

« Euh... Je... Tu es... Un étudiant ? » 

Toujours de sa voix douce et timide en même temps, elle lui demanda tout simplement s’il était étudiant, car elle ne l’avait jamais vu dans les couloirs du lycée. Attendant une réponse de sa part, Chihana se pencha un peu en avant plaçant le livre derrière elle... comme ça.. En le regardant avec un doux sourire sur le visage. 

« Désolé, si... Je suis trop... Entreprenante... Juste que.. Bah, je ne... T’est jamais vu... Ici.. »

Elle avait réussi à un peu correctement parlé même si ce n’était pas encore ça, mais Chihana savait très bien qu’un jour, elle y arrivera à parler correctement sans s’arrêter toutes les deux minutes. Peut-être que ce jour, sera celui où elle trouvera quelqu’un qui l’aimera pour ce qu’elle est et non pour ce que la jeune fille veut être. Alors qu’elle était toujours devant le jeune garçon à sourire comme une imbécile, elle regarda par-dessus son épaule pour remarquer qu’ils étaient sur la même table alors, en le regardant, elle lui fit signe d’aller se poser sur la table avant de prendre une grande inspiration et de reprendre la parole. 

« Oh, nous... Sommes sur la même... Table, nous pouvons... Donc continuer à discuter... Sauf... Si tu veux... Pas... » 

Elle gardait toujours son sourire sur le visage avant de se rappeler de la politesse qu’elle avait totalement oublier. Elle se facepalm alors avant de prendre encore une fois la parole. À force, il va croire que c’est un moulin à paroles, la pauvre. 

« J’ai oublié… La politesse, je m’a...M’appelle Chihana.. Chihana Fubuki... Mais tu peux... M’appelle.. Chi.. Ou ne... Neko-chan.. »

Délicatement, elle soupira avant de prendre la direction de la table où ils étaient pour prendre ses affaires et se mettre juste en face du jeune garçon, dont elle ne connaissait rien encore de lui, ni son nom, ni sa classe...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ag-corporation.forumactif.com/
Akihito Hayama
Université • 1ère année
avatar

Messages : 13
Age : 25
Cursus : Psychologie spécialité addictologie

Infos supplémentaires
Clubs: Athlétisme et Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   Jeu 17 Mai - 16:58

L'éffacable et La mignonnerie font-il bon ménage ?


Elle parlait.
Bon dieu ce qu’elle ce qu’elle parlait !
Non pas que cela dérangeait Akihito qu’on lui parle de la sorte, mais il devait bien avouer qu’il ne s’attendait pas à ça en demandait à la jeune femme si elle avait besoin d’autre chose après lui avoir tendu son fameux livre.
Devait-il la faire taire et retourner à ses cours ? Tenter de discuter un peu avec elle et de lier un semblant de connaissance ?
Dans un cas comme dans l’autre, il n’était pas bien sûr de savoir comment faire… Comment congédier une jeune femme ne demandant qu’un peu de compagnie ? Et comment réussir à intéresser cette même femme lorsqu’on était Akihito, un adulte au passé trouble et au futur tout aussi incertain ?
Jetant un regard circulaire sur l’immense pièce dans laquelle ils se trouvaient, il finit par abdiquer. Adieux son avance, la lycéenne ne semblait pas décidé à le lâcher et, quand bien même se sentait-il de plus en plus mal à l’aise, il ne pouvait nier que cette enfant pouvait être une bonne première approche dans ce monde presque entièrement oublié qu’était les relations humaines.
Si elle semblait quelque peu intimidé, elle n’avait pas l’air d’avoir peur de lui et de son look pour le moins atypique. C’était déjà un bon début.
Esquissant un sourire en coin, il hocha la tête lorsqu’elle lui demanda s’il était étudiant avant de se laisser choir à sa place précédemment quittée et ranger ses cours dans sa pochette, sachant pertinemment qu’il serait bien incapable de les continuer avec une telle pipelette face à lui.
« Akihito Hayama… Comme l’empereur oui, mais avec le kanji de l’automne... » Expliqua-t-il de sa voix gutturale, son regard ébène alternant entre Chihana et le reste de la pièce.
Ils étaient dans une bibliothèque, ils n’avaient pas le droit de parler trop fort et de déranger les autres pour de telles inepties.  « Neko-chan ? Tu es une fétichiste des chats ou quelque chose comme ça ? » Ne put-il néanmoins s’empêcher de demander, son franc parlé lui retirant tout filtre.
Neko-chan… Il trouvait ça assez étrange de voir une fille de son âge demander à être appelé de la sorte. Elle aurait été une enfant d’école primaire qu’il aurait pu l’entendre, mais de la part d’une lycéenne…
À dire vrai, il savait que ce genre de personnes existaient, à fortiori au Japon. Il connaissait les cosplay, cette tendance qu’avaient certaines Japonaises à vouloir être le plus Moe possible, le plus Kawai. Simplement qu’il n’avait pas pour habitude de traîner avec ce genre de personne.
Depuis le collège, il n’avait pour ainsi dire traîné qu’avec des mauvaises graines, des grandes gueules et des filles au tempérament frivole et vulgaire. Ce n’était pas pour rien si sa première fois, il l’avait vécu à l’âge de 13 ans.
Il avait choisi son camp et ce n’était certainement pas celui qu’avait choisi Chihana au même âge.
Jetant un nouveau coup d’oeil aux alentours, s’assurant qu’ils ne dérangeaient personne avec leur conversation des plus inopportune, il encra son regard dans celui de sa cadette avant de lui demander d’une voix calme et maîtrisée si elle ne préférait pas continuer cette conversation ailleurs.  « Le distributeur à boisson n’est pas loin, je t’en paie une ? »
Quitte à s’ouvrir aux autres, autant le faire dans les meilleures conditions.
De toute manière, il commençait doucement à s’assoiffer.


_________________
Je m'exprime en #29088A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihana Fubuki
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 93
Age : 18

Infos supplémentaires
Clubs: Danse & Musique & Art
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   Mer 13 Juin - 23:00


©️ Yamashita sur épicode

L'effacer et la mignonne
« L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? »


feat. Akihito & Chihana


Chihana était donc assise juste devant celui qui l’avait aider pour le livre, le voyant ranger ses affaires, elle avait baissé la tête, car elle ne savait pas qu’il était en train de travailler lui aussi, mais elle allait s’excuser plus tard. En attendant, elle l’écouta à nouveau prendre la parole pour cette fois, se présenter à son tour.

« C’est un très beau prénom... »

Elle souriait doucement avant de l’entendre à nouveau parler pour sur le fait qu’on pouvait l’appeler Neko-chan, un petit rire tout mignon se fit entendre venant de la jeune fille, c’était bien la première fois que quelqu’un lui demande pourquoi « Neko-chan », elle devait lui répondre donc en prenant une grande inspiration Chihana prit la parole.

« Alors, oui et non… On va dire que j’adore devenir une Neko girl, c’est comme ce déguisé en quelque chose qu’on adore. J’ai toujours aimé les chats, pas jusqu’à en devenir fanatique, bien sûr. Quand je ne suis pas en cours, je mets des oreilles et une queue de chats. Je fais surtout ça quand je vais au club de danse. »

Délicatement, la jeune fille sortit son téléphone de son sac pour tranquillement, montrer une photo d’elle avec ses oreilles et sa queue de chat. La jeune femme blonde à côté d’elle n’était d’autre que sa tante avant que cette dernière ne décide d’aller à Yokubo. Elle rangea ensuite son téléphone puis, elle déposa à nouveau son regard sur Akihito. Sa timidité avait un peu disparu.

« Tu es nouveau, c’est bien ça Akihito ? »

La question était simple, elle savait déjà qu’il était bien trop grand pour être au lycée, donc il devait être à l’université. Attendant qu’il réponde, la jeune fille le regarda de haut en bas pour essayer de comprendre un peu son caractère en fonction de ses expressions faciale, mais en vain. Elle sursauta même quand il parla du distributeur de boissons, délicatement, elle hocha la tête.

« Oui, je veux bien, Akihito. »

Doucement, Chihana se leva pour l’accompagner jusqu’au distributeur pour bien évidement lui dire quelles boissons, elle allait prendre et aussi pour discuter encore un peu avec lui avant qu’elle ne décide de retourner dans sa chambre et lui sûrement chez lui, il ne devait pas être au pensionnat non plus sinon elle l’aurait sûrement croiser dans les couloirs pour retourner à sa chambre. Après qu’il est pris sa boisson, elle prit la sienne aussi.

« A ta santé ! »



_________________
Son thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ag-corporation.forumactif.com/
Akihito Hayama
Université • 1ère année
avatar

Messages : 13
Age : 25
Cursus : Psychologie spécialité addictologie

Infos supplémentaires
Clubs: Athlétisme et Littérature
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   Mer 20 Juin - 10:34

L'éffacable et La mignonnerie font-il bon ménage ?


Écoutant d’une oreille distraite la jeune femme lui expliquer pour quelles raisons elle se faisait appeler Neko-chan, Akihito ne put retenir le léger rictus étirant ses traits semblant d’ordinaire sempiternellement fatigués.
Ainsi donc, Chihana faisait partie de ces Japonaises adoratrices de cosplay ? Plus encore, elle faisait partie de celles aimant à se cosplayer en chat, faisant ainsi craquer bon nombre de garçons sous une salve de Kawai, Moe et autres expressions à propos.

Sans doute que cela était en grande partie dû à son adolescence passée dans les squats plutôt que devant un PC, à fumer des spliffs en bande plutôt qu’a Chatter avec des inconnus et a baiser des êtres parfois à peine conscient de ce qu’ils faisaient là plutôt que de se branler devant des vidéo hentai aux visées parfois plus que discutable, mais Akihito avait un mal fou à comprendre ce genre de passion.

Il ne jugeait pas Chihaya, il était de toute façon bien mal placé pour juger qui que ce soit en vue de ses propres choix de vie, mais il devait bien avouer qu’il ne comprenait pas vraiment ni l’intérêt que pouvait porter une personne à se faire passer pour un chat ou un quelconque animal, ni l’excitation palpable de certains hommes en réponse à un tel accoutrement.
Autant les tenues de Maid faisaient leur petit effet sur lui, de même que les tenues d’écolière, autant les furry… Non, juste non… La zoophilie insidieuse n’était franchement pas quelque chose qui l’attirait.
M’enfin, chacun ses délires. Si l’adolescente était heureuse ainsi habillée, alors il ne pouvait que la soutenir dans son geste.
Il savait mieux que quiconque que brider le bonheur d’un tiers pour le simple fait que notre vision du monde différait quelque peu était la pire chose à faire.

« Je suis nouveau, oui. Enfin… Depuis le début de l’année scolaire quoi » Lui répondit-il dans un sourire, préférant pour l’heure ne pas détailler d’avantage les conditions de son arrivée ici. Si elle lui demandait plus tard, il répondrait que oui, il était plus âgé que la majorité des élèves de première année et que oui, il avait vécu une période de latence entre la fin du lycée et le début de ses études.
Quant à ce qui s’était passé entre temps, sûrement qu’il se contenterait de dire qu’il avait expérimenté quelques trucs, sans jamais plus rentrer dans les détails.

Proposant une boisson à sa camarade, il fut agréablement surpris de voir cette dernière accepter avec enthousiasme, lui tirant un demi sourire.
Qui l’aurait cru ? Cette petite créature fan de Neko au visage poupon et à l’air le plus innocent qu’il lui ai été donné de voir depuis des années qui acceptait de faire plus ample connaissance avec lui, un garçon bien plus âgé au visage marqué par la vie.
Comme quoi, ce n’était pas forcément les personnes semblant les plus vulnérable qui étaient les plus effrayées par sa présence. A tort ou à raison d’ailleurs.

Une fois leurs boissons payées par ses soins et bien visées dans leurs mains, Akihito laissa son dos se reposer contre le mur et se prit à observer une nouvelle fois la jeune femme lui faisant face.
Elle faisait vraiment jeune pour une lycéenne de 18 ans.
Pas vraiment habitué à faire la conversation et encore moins à deux jeunes filles telles que Chihana, Aki se gratta légèrement l’arrière de la nuque, signe de malaise, avant de boire une longue gorgée de sa canette et entreprendre d’une voix incertaine.
« Donc… Je suppose que si tu aimes les Neko, c’est que tu es la genre de fille adorant les trucs Kawai, j’ai tort ? Je paris que ta chambre est rempli de peluche et majoritairement rose et blanche, non ? »
Ce disant, il sourit d’un air mi-amusé mi provocateur, à la fois sérieux et espiègle. Il imaginait tellement son oreiller couvert de dentelles et sa couette remplis de petit chats sur fond rose pastel.
Mon dieu…
Et dire que lui avait vécu dans un cagibi avec tout juste une petite lampe suspendu au plafond et diffusant une lueur jaunâtre ne faisant qu’accentuer son teint déjà maladif.
Cette fille était réellement à l’antithèse de ce qu’il était, de ce qu’il avait été.
Souriant à cette pensée, il s’affaissa un peu plus contre le mur et sourit à Chihana.


_________________
Je m'exprime en #29088A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'effacable et La mignonnerie font-il bon ménage ? [Ft. Akihito Hayame]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'eau et l'electricité ne font pas bon ménage
» Deux femmes ne font jamais bon ménage [Terminé][+18 ans]
» Les poules à dix bras et les haricots jaune fluo font toujours bon ménage
» Les chiens et les chats ne font pas bon ménage [Ft. Baldryck ♥]
» Perroquet et pirate font-ils bon ménage (Isaac/Killian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Bibliothèque-
Sauter vers: