Partagez | 
 

 Aie, j'ai mal ! [PV James P. Campbell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Fanélia
Université • 1ère année
avatar

Messages : 43
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Aie, j'ai mal ! [PV James P. Campbell]   Lun 7 Mai - 11:06

img_rp
Aie, j'ai mal !
Avec
James P. Campbell

Eh voilà, la jeune demoiselle dont il ignorait tout était partie en trombe, visiblement très fâchée alors qu'il n'avait pourtant rien fait de mal. Pourquoi avait-elle réagi aussi violemment ? Plus il y pensait, moins il arrivait à comprendre. Aurait-il l'occasion de connaître le fin mot de l'histoire un jour ? Qui vivra, verra ! Pour le moment, il y avait plus urgent : soigner la blessure qu'il avait à la tête. Il avait beau avoir fait un bandage improvisé, ce n'était qu'une solution temporaire. Le mal était toujours là et ne disparaîtrait pas tant que les soins appropriés n'auraient pas été effectués. Ce que Roy redoutait le plus, c'était que le médecin lui fasse des points de suture...Non parce que lui et les aiguilles, ça faisait deux ! Il détestait vraiment ça ! Roy avait la tête qui tournait et pour cette raison, il trouva raisonnable d'appeler un taxi pour le reconduire jusqu'à l'académie Yokuboo. Pourquoi est-ce qu'il n'allait pas directement à l'hôpital ? Eh bien tout simplement parce qu'il avait entendu dire que le médecin scolaire était très bon dans son domaine et qu'en plus de ça, c'était un canon ! N'était-ce pas suffisant pour aller voir ? Etant curieux de nature, il était impensable qu'il n'y aille pas de toute façon ! En plus de ça, il gagnerait un temps considérable. S'il avait dû se rendre aux urgences de l'hôpital, il aurait très certainement poireauté de longues heures avant de pouvoir être pris en charge. C'était donc tout bénéfique !

Le taxi arriva à bon port au bout d'une vingtaine de minutes et il déposa Roy à quelques mètres de l'entrée de l'académie Yokuboo. Réglant ce dernier, le blondinet se mit en route pour l'infirmerie. Ne sachant pas trop où elle se trouvait - car n'étant quasiment jamais malade ou blessé - il tourna un petit moment en rond avant d'apercevoir un élève qui lui indiqua gentiment le chemin. Il déambula encore quelques minutes dans les couloirs et arriva devant la fameuse porte où il était écrit : Infirmerie. Par politesse, il frappa pour indiquer sa présence et entra, n'ayant reçu aucune réponse. Tiens ? Il n'y avait personne ? Il vérifia sur la porte s'il n'y avait pas un mot, mais rien du tout. De toute évidence, l'absence ne devrait pas être très longue, donc il n'avait qu'à patienter encore un peu. Il n'était plus à cinq minutes près maintenant ! Roy s'assit sur l'un des deux sièges, le regard fixé sur la porte, ne souhaitant qu'une chose : qu'elle s'ouvre et qu'on lui soigne cette blessure. Ceci dit, il ne regrettait rien et était très heureux d'avoir pu sauver le chaton. Qui sait ? Peut-être que s'il s'était pris un caillou supplémentaire, il n'aurait alors pas survécu. Se balançant sur la chaise histoire d'avoir l'impression que le temps passe plus vite, Roy entendit alors la porte de l'infirmerie s'ouvrir. S'ayé ! Le médecin faisait son entrée !

"Oh, bonjour monsieur. Désolé de vous déranger, mais il m'est arrivé une petite mésaventure..."Dit-il avec un sourire mystérieux.

Roy ne changerait pas, même dans une situation comme celle-ci où il était blessé, il trouvait toujours le moyen de faire un minimum le clown. Il était plutôt fort quand il s'agissait de dédramatiser les choses !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Campbell
Médecin scolaire
avatar

Messages : 15
Age : 27
Profession : Médecin scolaire

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Aie, j'ai mal ! [PV James P. Campbell]   Mar 15 Mai - 15:20


❝ Aïe, j'ai mal ! ❞

Cela faisait déjà un mois que James était officiellement devenu le nouveau médecin scolaire de l’Académie Yokuboo. L’Américain commençait doucement à prendre ses marques, aussi bien dans son infirmerie que dans le bâtiment administratif où il passait le plus clair de son temps lorsqu’il était sur le campus. Le directeur lui avait déjà fait visiter un peu l’ensemble de l’établissement, même si ça avait été fait très sommairement. James n’avait donc jamais eu l’occasion d’entrer dans les autres bâtiments, se contentant simplement d’aller à la cafétéria pour sa pause du midi. Le médecin scolaire appréciait grandement cet environnement qui semblait à mille lieues de son précédent lieu de travail trop aseptisé. Là, il y avait de la vie, beaucoup de vie avec tous ces élèves, ça parlait des tonnes de langues différentes à chaque détour d’un couloir, ça riait, ça bougeait… Ça n’avait vraiment rien à voir avec l’hôpital de la ville ! Et ses collègues étaient tous très gentils ici aussi, ce qui l’aidait à encore mieux s’intégrer.

Et puisqu’il commençait à prendre ses marques, James se permettait un peu plus souvent de quitter l’infirmerie sans mettre de mot quand il devait s’absenter quelques instants, le temps d’aller aux toilettes ou de se rendre à la salle de repos réservée aux membres du personnel pour se prendre un bon café bien noir. Ce fameux café qu’il buvait tellement fort qu’il était le seul à pouvoir le savourer, tous ses collègues le trouvant infâme. Ça les avait beaucoup fait rire d’ailleurs, de voir qu’il buvait une telle chose comme du petit lait ! Résultat, James s’était acheté plusieurs thermos et les avait tous ramenés à l’infirmerie. Comme ça, dès qu’il préparait une cafetière entière du café qu’il aimait tant, il pouvait tout mettre dans ses thermos afin de laisser la cafetière vide pour ses collègues. Ils pouvaient y préparer le café qu’ils aimaient comme ça ! L’Américain avait donc quitté son bureau l’espace de quelques minutes, le temps que son café soit prêt dans la salle de repos. Il profita de l’attente pour regarder avec un léger sourire par la fenêtre. Le soleil brillait haut dans le ciel et les élèves profitaient de plus en plus du temps pour rester à l’extérieur quand ils n’avaient pas cours.

Une fois son café prêt, James s’empara aussitôt de la cafetière pour remplir un premier thermos, puis un deuxième. Prenant bien soin de laver la cafetière avant de la remettre en place pour sa prochaine utilisation, le médecin scolaire quitta enfin la salle de repos avec ses deux thermos dans les mains, afin de retourner à l’infirmerie. Il allait pouvoir se boire un boooon café bien chaud ! Cette perspective le réjouissait vraiment, en gros accro qu’il était ! Et c’est finalement avec ses lunettes sur le nez, un petit sourire sur les lèvres, vêtu entièrement de noir sous sa blouse blanche, qu’il poussa la porte. Et quelle ne fut pas sa surprise de tomber sur un élève qui le saluait avec un grand sourire et… un bandage autour de la tête ? James manqua d’en lâcher ses thermos sous la surprise, s’empressant de les poser sur son bureau pour s’approcher de l’élève en question.

« Qu’est-ce qu’il vous est arrivé ? Ça fait longtemps que vous m’attendez ? »

James culpabilisait à mort là ! Et si ça faisait plusieurs minutes qu’il l’attendait ? Et s’il avait pu le prendre en charge plus tôt s’il avait été présent ? Mon dieu, le médecin s’en voulait vraiment d’avoir laissé l’infirmerie vide sans mettre un petit mot qui précisait qu’il se trouvait dans la salle de repos du personnel ! Le regard émeraude de l’Américain détailla un peu plus le bandage, avant que celui-ci ne prenne délicatement la main de son patient dans la sienne, se penchant vers lui pour l’aider à se lever si jamais il en avait besoin.

« Ça va aller ? Vous pouvez marcher ? On va aller tout de suite s’installer sur le lit d’examen pour regarder ça. Vous êtes venu tout seul jusqu’ici ? »

C’était plutôt surprenant de voir que personne n’avait pris la peine de l’accompagner en attendant qu’il reçoive des soins, mais soit. Maintenant qu’il était là, il ne craignait plus rien. James allait bien s’occuper de lui et il ressortirait de son infirmerie comme neuf ! Le médecin scolaire aida le jeune homme à prendre place sur le lit d’examen, avant de dérouler doucement le bandage qu’il avait autour de son front pour découvrir une plaie qui était assez ouverte. James tendit une compresse à son patient avant de filer se laver les mains.

« Appuyez sur la plaie avec la compresse, on va commencer par nettoyer tout ça. A priori, ça n’a pas l’air trop profond, vous devriez éviter les points de suture. Quand est-ce que c’est arrivé ? »

Jusque-là, James n’avait eu que des petits bobos à traiter. Ce n’était pas qu’il aimait le sang, mais ça lui faisait se sentir vraiment utile de pouvoir soigner des blessures un peu plus importantes mine de rien !


©️ Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Fanélia
Université • 1ère année
avatar

Messages : 43
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Aie, j'ai mal ! [PV James P. Campbell]   Aujourd'hui à 11:46

img_rp
Aie, j'ai mal !
Avec
James P. Campbell

Visiblement, le médecin scolaire ne s'attendait absolument pas à ce que quelqu'un l'attende. Il avait l'air tout guilleret avec ses deux thermos et Roy espérait qu'il n'avait pas trop gâché sa journée. Peu importe, il finirait bien par l'égayer d'une manière ou d'une autre ! Pourquoi est-ce qu'il pensait à ça d'abord ? C'était complètement stupide ! En quoi son arrivée à l'infirmerie pourrait lui plomber sa journée ? D'autant plus que bon, c'était son boulot ! Après, il pouvait comprendre que ce dernier pouvait espérer de temps en temps, un peu de tranquillité. Non, vraiment, ce qui lui passait actuellement par la tête n'avait aucun sens. C'était sans aucun doute la faute de cette vilaine blessure ! Quoi qu'il en soit, le blondinet se contenta de sourire. Un peu de gaieté dans ce monde de barbares, ça ne fait mal à personne, n'est-ce pas ?

"Ce qui m'est arrivé ? Oh, c'est une très longue histoire, vous savez...Je vais donc faire la version courte. Je me promenais pour chercher un endroit où dessiner quand j'ai vu des imbéciles jeter des cailloux sur un chaton, je me suis interposé et...j'ai malencontreusement reçu l'un de ces projectiles. Ne prenez pas cet air si inquiet, comparé au temps que j'ai mis à venir vous voir, les quelques minutes que j'ai attendues ici ne représentent pas grand-chose."

Il avait vraiment l'air de s'en vouloir dit donc ! Au moins, il devait être dévoué à son travail et aimait aider les gens. À cette pensée, Roy esquissa un sourire. Il appréciait énormément ce genre de personne. Il y avait tellement de gens qui devenaient médecins, non pas parce que sauver des vies c'était leur truc, mais plutôt parce qu'ils pouvaient gagner beaucoup d'argent. Or, le médecin qui se tenait devant lui dégageait quelque chose de différent. Roy fut surpris quand ce dernier lui prit délicatement la main et se pencha vers lui, de toute évidence pour l'aider. Quelle prévenance ! Roy avait un peu la tête qui tournait donc il accepta volontiers cette aide chaleureuse.

"Oui, tout va bien, je peux marcher. Même si je dois bien vous avouer que j'ai cru voir des étoiles à un moment."Ria-t-il."D'accord. J'ai hâte que vous me soigniez, ce n'est vraiment pas agréable tout ce sang. Eh bien, oui...je suis venu seul. Je vous avais bien dit que c'était une longue histoire !" Ajouta-t-il avec un clin d'oeil. "Vous voulez savoir la suite ?" L'interrogea-t-il du regard.

S'il souhaitait connaître la suite de l'histoire, il lui raconterait volontiers. Mais il ne voulait surtout pas l'ennuyer avec ça, donc mieux valait demander son assentiment, juste au cas où. Après tout, il avait peut-être d'autres chats à fouetter ! Roy s'installa donc sur le lit d'examen pour que son interlocuteur puisse l'examiner plus en détails. Dit comme ça, ça paraissait assez tendancieux...Il sentit qu'il lui ôtait son bandage, mais se laissa faire sans broncher et prit la compresse qu'il posa contre la plaie. Qu'est-ce qu'il avait hâte d'être complètement soigné !

“Reçu cinq sur cinq !” S'exclama-t-il avec un sourire.”Je suis bien content d'éviter les points de suture...J'ai horreur des aiguilles...Pour vous répondre, s'est arrivé il y a au moins...plus de deux heures. Je n'ai pas pu venir immédiatement après être blessé d'où le bandage improvisé.”

Roy appuya sur la plaie avec la compresse qu'il lui avait tendue un peu plus tôt, se demandant comment le médecin allait le soigner. Mine de rien, il avait bien envie de savoir !

“Vous allez me soigner ça comment du coup si je n'ai pas besoin de points de suture ?”

Il n'ajouta rien de plus, attendant patiemment la suite des évènements. En tout cas, il avait l'air plutôt sympathique ce médecin. Il ne ressemblait cependant en rien à un Japonais et il se demandait bien pourquoi il était venu exercer ici tout particulièrement. Finalement, c'était plus fort que lui et il décida de lui demander. On peut dire que le jeune homme n'avait pas la langue dans sa poche !

“Vous n'êtes pas Japonais, n'est-ce pas ? Si c'est le cas...pourquoi avoir choisi le Japon pour exercer votre métier ? Oh...je ne demande cela que par simple curiosité, mais rien ne vous oblige à me répondre. Et puis...je suis aussi un incorrigible bavard !”

Il laissa échapper un petit rire, se contentant de continuer à appuyer sur la plaie avec la compresse, tout en posant son doux regard émeraude sur son interlocuteur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aie, j'ai mal ! [PV James P. Campbell]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aie, j'ai mal ! [PV James P. Campbell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Bâtiment administratif :: Infirmerie-
Sauter vers: