Partagez | 
 

 Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 63
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Ven 16 Mar - 17:38


Une rentrée pleine de surprises !
feat. Yutsuki Yuuki


Première semaine de cours pour les lycéens en 3ème année. Avril 2018. Contrairement à la plupart des lycéens, le réveil n’était absolument pas dur pour Kyojiro qui avait été habitué dès tout petit à se lever tôt pour aider son père à préparer le petit-déjeuner. Ça lui manquait d’ailleurs un peu de ne pas pouvoir se préparer les plats qu’il avait envie de manger et de devoir se contenter du menu proposé à la cafétéria. Certes, l’Académie était prestigieuse et achetait des produits de première qualité, cuisinés par de véritables chefs, mais ce n’était pas le fait de manger un plat qui lui plaisait, c’était surtout toute l’étape de préparation qui précédait la dégustation. Quoiqu’il en soit, dès que son réveil avait sonné, Kyojiro s’était levé prestement de son lit pour attraper ses affaires de toilettes et filer à la salle de bains pour prendre une bonne douche chaude histoire de bien se réveiller. Chose faite, il enfila son uniforme avant d’abandonner l’idée de coiffer ses cheveux. Ça ne servait à rien de toute façon, puisqu’ils finiraient par se remettre en désordre à peine aurait-il mis le pied dehors. Son sac de cours en bandoulière sur l’épaule, Kyojiro quitta le bâtiment du pensionnat pour aller à la cafétéria prendre son petit-déjeuner.

Comme tous les jours, le Japonais était seul. Ça ne le dérangeait pas plus que ça, il avait l’habitude après tout. Il fallait dire que dès le matin, il affichait déjà son air renfrogné, à croire qu’il se levait constamment du pied gauche. Pourtant, aussi difficile que ça puisse paraître, il était plutôt de bonne humeur. L’idée de passer une nouvelle journée de cours ne l’embêtait aucunement. Il n’était pas le premier de la classe, mais il savait qu’il devait avoir des bonnes notes s’il voulait pouvoir entrer ensuite en école de police et surtout réussir le concours. Cela faisait déjà plusieurs années qu’il s’était fixé cet objectif. 7 ans à vrai dire, depuis que son meilleur ami avait disparu de sa vie. Kyojiro n’avait plus jamais eu de nouvelles, mais ça ne l’avait pas empêché de ne pas l’oublier. Il s’était juré de devenir le meilleur flic du coin et de retrouver son ami dès qu’il aurait réussi à entrer dans la police. Il avait même appris la langue des signes pour pouvoir communiquer avec lui si jamais il était trop tard ! Si ça ce n’était pas un ami dévoué ! Et même si les deux meilleurs amis avaient enfin pu se retrouver, l’espace de quelques mois, l’année passée, les rêves de Kyojiro ne changeaient pas : il voulait toujours devenir policier et il voulait toujours retrouver son ami qui s’était une nouvelle fois envolé suite à la mutation de son père.

Engloutissant en silence son petit-déjeuner, Kyojiro quitta la cafétéria aussi seul qu’il y était arrivé. Les mains dans les poches, le dos bien droit et la tête relevée, comme son père le lui avait si bien appris, le jeune homme rejoignit le bâtiment consacré aux lycéens et attendit devant sa salle de cours. D’autres camarades étaient déjà présents, mais aucun ne daigna le saluer, préférant continuer leurs conversations en faisant mine de ne pas l’avoir vu. Attendant en silence, ne regardant même pas son téléphone portable, qui de toute façon ne lui servait pas à grand-chose à part téléphoner de temps à autre à son père pour prendre des nouvelles, d’autres élèves finirent par arriver et, suivant le mouvement, Kyojiro entra dans la salle de classe pour s’assoir à son bureau, à côté de la fenêtre au dernier rang. Le voir comme ça, tout ronchon à sa table et le regard perdu à l’extérieur, on pourrait jurer que c’était un des cancres de la classe qui n’étaient bons qu’en sport, mais là encore, ce serait un bon gros cliché. Comme on le dit si bien, l’habit ne fait pas le moine !

Tous les élèves prirent finalement place et le professeur entra à son tour dans la pièce. Se levant pour le saluer, Kyojiro laissa son regard vagabonder à l’extérieur. Il avait beau faire très froid, le soleil était vraiment radieux aujourd’hui ! Après avoir fait l’appel, le professeur d’histoire leur annonça qu’ils allaient devoir élire leurs délégués de classe pour cette nouvelle année qui avait commencé quelques jours auparavant. Cette annonce ne fit même pas ciller Kyojiro qui s’imaginait déjà en train de se balader dans le parc aux daims de la ville. Il adorait ces petites bestioles ! Bon, peut-être un peu moins depuis sa mésaventure avec Okita qui lui avait valu de se retrouver avec son pantalon sur les chevilles… Le professeur continua tranquillement ses explications en disant que les élèves intéressés pouvaient tout simplement se lever pour postuler et qu’un tirage au sort serait ensuite effectué pour départager tout le monde. Le Japonais daigna enfin accorder son attention à l’adulte qui sortait une boîte où ils pourraient tous déposer leurs votes.

Sauf que… Comme il fallait s’y attendre, personne ne semblait vouloir se dévouer. Le professeur, visiblement un peu irrité, décida de procéder autrement : chaque élève allait voter pour la personne de son choix. Après de longues minutes, l’homme sortit tous les bulletins de l’urne pour les dépouiller, et inscrire le nom de l’élève qui avait reçu le plus de voix. À ce moment-là, le visage d’habitude si renfrogné de Kyojiro afficha un air qu’on ne lui connaissait pas : l’étonnement ! Les yeux écarquillés, la surprise le frappant de plein fouet, à tel point qu’il avait manqué de tomber de sa chaise, il fixa le tableau. Pourquoi c’était son nom qui y était inscrit ?! C’était quoi cette mauvaise blague ?! Le lycéen était complètement perdu et il ne savait pas trop quoi penser de ce retournement de situation soudain. Pourquoi ne pas avoir choisi un élève populaire à la place ? Est-ce qu’il était encore en train de dormir ? Se pinçant fortement la joue, il put se rendre compte que non, il était bel et bien réveillé.

C’était vraiment terrible. La pire journée de sa vie. Kyojiro était tellement dépité de se retrouver à ce poste qu’il ne prit même pas la peine de regarder, ni d’écouter, le nom de la personne qui avait été choisie pour le seconder dans sa tâche, celle qui avait reçu le plus de voix juste après lui. Et le pire dans tout ça, c’était qu’en plus de ne pas savoir qui était cette fameuse personne, il allait devoir la retrouver après les cours pour discuter de ce qu’ils allaient proposer comme projets à leur classe pour cette nouvelle année. Non, décidément, pour le coup, Kyojiro aurait vraiment préféré rester couché…

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Dernière édition par Kyojiro Sakurai le Mar 20 Mar - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutsuki Yuuki
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 345
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket - Photographie
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Lun 19 Mar - 19:11

Une rentrée pleine de surprises !Kyojiro SakuraiIl me semblait pourtant que je passais inaperçu … Wait, c'est quoi ce délire ? Qu'est ce qui s'est passé pour que ça arrive ? En encore, je ne suis pas le plus à plaindre, je crois ...(River flows in you – Yiruma (Harp))


Avril 2018, c'était une nouvelle année, une nouvelle année ordinaire, j'espérais. J'avais passé mes vacances chez mon cousin Yuki et son père. Ils étaient franchement plus sympas que mon père, qui d'ailleurs ne m'avait appelé qu'une seule fois pour me sermonner à moitié comme quoi je n'étais pas le meilleur de la classe, et que ça devait changer. J'avais bien soupiré, mais mon cousin m'avait bien fait comprendre que ce n'était pas le plus important, que je devais profiter de ma jeunesse, rien de plus, rien de moins. Il se demandait d'ailleurs pourquoi je n'avais pas de petite copine, ou de petit copain. Bien sur quand il me l'avait fait part, j'avais rougit fortement, non je n'avais personne en vue, mais ce n'était pas une raison pour me le rappeler …

Enfin, tout ça pour dire qu'on était de retour dans l'établissement, et que je devais retourner en classe. La matinée promettait d'être agréable, certes, il faisait encore froid mais il y avait du beau temps. Et puis, dans l'équipe de basket, on m'avait annoncé que j'allais rejoindre les titulaires, et que j'allais jouer plus souvent sur le terrain. Je n'étais pas un compétiteur d'ordinaire, mais je commençais à prendre plus de plaisir à jouer avec les autres, je me libérais un peu de cette timidité qui m'avait enchaîné mes deux premières années. Ce fut en allant prendre ma douche que je réalisais que cette année allait être vraiment génial. J'enfilais mon uniforme, c'était ma dernière année, et cette année, la cravate était bleue. C'était ce qui témoignait de ma classe, la troisième année. Mes notes étaient excellentes, même si je n'étais pas le meilleur, mais tant pis pour ce que disait mon père, cette année, j'allais m'éloigner un peu de ce qu'il allait dire.

En prenant mes affaires, je jetais un coup d'oeil sur mon téléphone, en prenant ma douche, quelqu'un avait essayé de me joindre. Je restais un moment interdit, qui pouvait m'appeler aussi tôt ? Je regardais, il s'agissait de ma mère, si absente d'ordinaire, et qui ne prenait jamais de nouvelles de ma part, ni même de celles de ma sœur … J'écoutais le message. Elle semblait hésitante, comme incertaine de ce qu'elle devait dire. Mais ce qui m'inquiéta un peu, c'était qu'elle avait une voix faible. Je compris entre deux paroles étranges, qu'elle était malade et à l'hôpital. Elle voulait que je rentre pour la voir … J'hésitais à raccrocher quand elle dit qu'elle ne voulait finalement pas que je vienne, qu'il n'y avait aucune raison, qu'elle n'était jamais venue à mon chevet … Bref, des propos étranges. Puis une voix plus masculine, plus sombre pris le téléphone, mon père … Il m'expliqua que ma mère était mal depuis quelques temps et qu'on ne savait pas si elle allait s'en sortir … Bref, ce genre de bonnes nouvelles qu'on apprécie d'avoir quand on entre en troisième année de lycée …

Je rappelais en espérant tomber sur ma mère, mais ce fut mon père qui décrocha. Je soupirais intérieurement, demandant ce qui se passait. Il me dit la même chose que sur le répondeur. Puis il me passa ma mère, me disant qu'il devait parler aux médecins. Étrangement, ma mère était bien plus sereine, et qu'elle me remerciait de l'avoir rappelé. Mais elle voulait une chose, que je m'éloigne de ce père qui allait me serrer contre lui, puisque j'étais tout ce qui lui resterait, et qu'il voulait faire de moi quelqu'un. Je la remerciais, puis je fus contraint de raccrocher, pour lui cacher les larmes qui coulaient. J'allais manger au petit déjeuner, sombre comme pas possible.

Puis j'entrais dans la salle de classe, sans avoir dit un mot depuis l'appel, mais que j'avais réussi à ne pas montrer ma tristesse et ma colère. Mes parents auraient du me prévenir avant, pas au dernier moment. C'était le jour où il fallait élire les délégués. Ah oui, ils faisaient ça super vite. Mais personne ne se présenta. Mon père m'aurait dit que j'aurais du me présenter. Mais je n'avais plus la motivation de quoi que se soit aujourd'hui. L'élection se fit donc sans personne qui ne se présentait. Le délégué fut donc Kyojiro … Mais je fronçais les sourcils, j'étais deuxième, donc je devais l'épauler dans toutes les démarches pour dire ce qu'il allaient proposer comme projet. C'était un jour sans aujourd'hui. Je soupirais.

A la première pause, je me dirigeais vers Kyojiro, sans grande motivation de lui parler, mais comme il n'avait pas regardé quand on m'avait élu pour le suppléer, je devais au moins le lui dire.

« Sakurai-san ? »

Ma voix était légèrement tremblante. On sentait pourtant plus d'assurance que les dernières fois que je lui avais parlé. En fait, j'avais une envie, sécher les cours pour aller à l'infirmerie ou voir un psychologue pour tout déballer. Je voulais juste m'éloigner du monde, mais je ne pouvais pas. Quand il tourna le regard vers moi, il pu voir mon visage bien plus sombre que d'ordinaire.

« Désolé de te déranger, mais je suis ton suppléant … Tu avais l'air absent quand ils l'ont dit, donc je voulais te prévenir ... »


Mais je ne parlais pas de ce qu'on devait faire, je sentais que je pouvais exploser à tout moment, donc autant parler le moins possible. Je ne voulais pas exploser devant tout le monde. Je devais être assez fort pour ne pas exploser, mais mes yeux étaient légèrement rouge des larmes de tout à l'heure, et ma tête montrait clairement qu'il y avait quelque chose qui clochait.


.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 63
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Mar 20 Mar - 11:33


Une rentrée pleine de surprises !
feat. Yutsuki Yuuki


Quand le destin avait décidé de s’acharner, il ne faisait décidément pas les choses à moitié ! Kyojiro avait espéré pouvoir passer cette troisième et dernière année de lycée tranquillement, en restant dans son coin, comme il l’avait toujours fait, mais ce fichu destin en avait décidé autrement puisque le kendoka se retrouvait malgré lui sur le devant de la scène. Pourquoi est-ce que tous les élèves de sa classe avaient décidé de voter pour lui ? Alors que personne ne lui parlait vraiment ? Alors qu’il était sans doute l’un des élèves les plus timides et réservés de sa classe ? Ça n’avait aucun sens ! Est-ce qu’ils étaient fourbes au point d’avoir fait exprès de l’élire pour l’embêter ? Le brun était tellement dépité par cette annonce et la vue de son nom sur le tableau qu’il avait immédiatement détourné le regard, posant son front contre son bureau, cachant sa tête entre ses bras. Il n’avait même pas écouté ni vu le nom de la personne qui avait été élue deuxième délégué de classe, bien trop occupé à se dire qu’il allait ouvrir la fenêtre et se tirer vite fait, bien fait de cette nouvelle salle de classe pour ne plus jamais avoir à entendre le mot « délégué ».

La première heure de cours passa beaucoup trop lentement. Kyojiro était toujours aussi désespéré, n’arrivant pas à se remettre de cette nouvelle et n’écoutant absolument pas ce que le professeur pouvait bien raconter, son regard restant constamment perdu sur la cour. Il fallut de longues minutes au kendoka pour réussir à relativiser un peu. Même si ce n’était pas quelque chose qu’il avait spécialement envie de faire, il fallait rester optimiste et prendre ça comme un défi à relever ! Peut-être ce que ce statut de délégué allait lui permettre de devenir un peu moins timide, de prendre un peu plus confiance en lui et de réussir à le faire aller plus facilement vers les autres. Soupirant fortement, Kyojiro ferma les yeux, essayant de se persuader que ce n’était qu’un défi comme un autre, qu’il ne pouvait pas baisser les bras et qu’il allait tout faire pour prouver aux autres élèves de sa classe qu’ils avaient finalement bien fait de voter pour lui. Il allait leur proposer des activités vraiment géniales qui allaient tous les rendre heureux !

Ouais, enfin, pour le moment, il ne savait pas du tout ce qu’il allait pouvoir proposer et il ne savait même pas avec qui il allait devoir se creuser la tête pour trouver de bonnes idées à soumettre à tous ses camarades. À la première pause, alors que certains élèves se levaient pour discuter entre eux, Kyojiro resta sagement assis à sa table, l’air toujours aussi renfrogné alors que son coude était posé sur son bureau, soutenant sa tête alors que son visage était toujours rivé vers la fenêtre, s’amusant à regarder les petits oiseaux qui voletaient d’un arbre à un autre. Il soupira une nouvelle fois, ayant bien envie d’aller au dojo pour s’entraîner et oublier tout ça, mais là encore, le destin en avait décidé autrement, une voix tirant brusquement Kyojiro de sa contemplation, le faisant même sursauter. Il tourna son regard sombre et renfrogné vers la personne qui avait osé le déranger, avant de s’adoucir un peu en voyant qu’il s’agissait de Yutsuki, son colocataire depuis plus d’un an maintenant. Alors c’était lui son suppléant…

« Ah. Merci. Désolé je… Je crois que je suis encore un peu surpris d’avoir été élu… Je… Je ne comprends vraiment pas pourquoi ils n’ont pas choisi quelqu’un de plus populaire… »

Kyojiro soupira un peu en fermant les yeux, se calant bien au fond de sa chaise. C’est alors qu’il tiqua. Yutsuki n’avait pas vraiment l’air dans son assiette. Il semblait un peu différent. Les deux lycéens s’étaient un peu plus ouverts l’un à l’autre pendant cette deuxième année de lycée où ils avaient partagé la même classe et la même chambre, alors le kendoka avait bien senti que quelque chose n’allait pas. Quel idiot… Il était là, à se plaindre d’avoir été élu délégué de classe, et il ne faisait même pas attention au pauvre Yutsuki. Fronçant un peu plus les sourcils, il planta à nouveau son regard dans celui de son camarade.

« Hum… Ca… Ca va ? Tu… Tu n’as pas l’air dans ton assiette. Je… Je comprends si c’est à cause de l’élection, c’est assez frustrant surtout si toi non plus tu n’avais pas tellement envie d’être élu. Enfin… Il faut prendre ça comme un défi à relever et en plus, comme… comme on est dans la même chambre ça… ça sera plus facile de se voir pour parler de ce qu’on pourrait proposer comme projets. »

Kyojiro était devenu bien plus bavard avec Yutsuki, même si ça restait quand même assez poli et bien loin d’une discussion que deux amis pourraient avoir. C’était comme si le kendoka n’arrivait pas à retirer ce balai qui l’empêchait de se décoincer un peu. Il était toujours sur la réserve. En tout cas, il était bien loin de se douter que ce n’était pas cette histoire de délégué et de suppléant qui mettait Yutsuki dans un tel état…

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutsuki Yuuki
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 345
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket - Photographie
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Mar 20 Mar - 12:07

Une rentrée pleine de surprises !Kyojiro SakuraiIl me semblait pourtant que je passais inaperçu … Wait, c'est quoi ce délire ? Qu'est ce qui s'est passé pour que ça arrive ? En encore, je ne suis pas le plus à plaindre, je crois ...(River flows in you – Yiruma (Harp))


Alors que j'étais venu à sa rencontre, Kyojiro était perdu dans ses pensées, à regarder à l'extérieur. J'osais à peine le déranger, mais je me devais de lui dire quand même que j'étais son suppléant. Il se retourna, d'abord avec son air sombre et renfrogné, qui me donna envie de partir honnêtement, mais heureusement, il se radoucis quand il vit que c'était moi. Quant à moi, j'étais bien plus sombre que d'ordinaire, et puis j'avais à peine parlé, juste ce qu'il fallait pour le prévenir. Une fois que c'était fait, il me remercia, m'expliquant qu'il était surpris d'être élu. Personnellement, je n'avais pas voté pour lui, sachant que ça l'embêterait, mais je comprenais les autres, Kyojiro était un garçon sérieux et appliqué, pas étonnant qu'il soit un exemple pour les autres. Quant à moi, j'étais aussi quelqu'un de ce genre, et je n'étais pas plus populaire que lui. Alors qu'il se mit au fond de sa chaise, je me demandais, rester, ou partir ? Je ne me sentais pas de parler longtemps, donc rester si on discutait ça allait juste me faire pleurer, alors que si je partais, je pourrais me refermer comme une huitre et que personne ne m'approche.

Mais il s'était rendu compte que ça n'allait pas fort, puisqu'il me demanda comment j'allais. Mais il était complètement à côté de la plaque, ça n'avait rien à voir avec l'élection. Je serrais les poings, essayant de ne pas tout cracher comme ça devant les autres. Autant avec lui, ça aurait pu aller, autant les autres, je les connaissais à peine. Donc autant dire que je n'avais pas envie de tout déballer là, comme ça, là où tout le monde pouvait entendre. Je devais retenir mes larmes. D'ailleurs, était-ce des larmes de tristesse ? Ou de colère ? Ou les deux ?

« Désolé, mais ça n'a rien à voir avec l'élection … J'ai quelque soucis … Personnels … De famille … »


Kyojiro avait déjà eu des échos de mon père, qui était strict, misogyne, et tout ce qui pouvait être détestable. Mais il n'avait jamais entendu parlé de ma mère, et pour cause, elle était toujours absente … A dire vrai, j'avais du la voir pour quelques nouvel ans, mais pas plus. Et encore, elle était en train de travailler quand on était censé faire la fête. Elle ne s'était jamais occupé de ma sœur ou de moi, donc je ne devrais pas être triste … Mais c'était le cas …

« Ma mère a des … soucis de santé … Et je ne l'ai appris … que ce matin … »

Alors que ça faisait un moment qu'elle était dans cet état d'après ce que j'avais compris entre les mots de mes parents. Je soufflais un coup, retenant mes larmes qui commençaient à me monter aux yeux. Puis je repris sur l'élection.

« Après ce qui a du jouer pour l'élection, c'est notre sérieux en cours. On est peut être pas les plus populaires, mais beaucoup admirent nos résultats et nos efforts pour les atteindre. Ils ont du penser que nous serions capable de mettre ces efforts au service de la classe. »

Mais là, c'étaient les mots de trop, une larme coula sur ma joue, et je la sentis, avec son amertume. J'aurais tant aimé ne pas craquer dans la classe. Je l'essuyais rapidement, je ne devais pas montrer plus que ça, parce que pour le moment, il n'y avait que Kyojiro qui me regardait, mais si je craquais, toute la classe me regarderait, et me jugerait certainement. Un homme ne devait pas craquer devant toute une classe non ? Et puis je ne voulais pas me justifier. Je laisserais le jeu des rumeurs faire s'il le fallait, mais moi, je ne voulais pas déballer ma vie à n'importe qui.

« Désolé, les nerfs vont finir par céder à un moment ou à un autre. Disons que l'élection ne m'a fait ni chaud ni froid, mais apprendre dès aujourd'hui que ça fait un moment qu'elle est dans cet état, parce que mon père n'a rien voulut dire, et peut être ma mère non plus, c'est détestable … »

Je leur en voulais, vraiment, je leur en voulais. J'aurais apprécié des paroles avant, et non pas tout pour me faire craquer dès les premiers jours de cours. Au moins pendant les vacances, j'aurais eu mon cousin, donc j'aurais pu me changer plus facilement les idées … Mes parents étaient des crétins finis, et encore, j'étais gentil.


.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 63
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Mer 21 Mar - 11:38


Une rentrée pleine de surprises !
feat. Yutsuki Yuuki


C’était décidément incompréhensible pour Kyojiro d’apprendre que Yutsuki et lui avaient été finalement choisis pour être les délégués de cette classe pour toute l’année à venir. Il avait toujours vu des gens motivés et populaires, allant facilement vers les gens à ce poste alors pourquoi choisir des personnes telles qu’eux qui étaient toujours dans leur coin, voulant simplement que les journées de cours se passent tranquillement sans jamais faire de vagues ? Enfin, à ce moment précis, il y avait bien plus important aux yeux du kendoka qui, en fin observateur qu’il était, avait bien remarqué que Yutsuki ne semblait pas dans son assiette. Il y avait quelque chose dans son regard qui n’était pas comme d’habitude. Mais même si Kyojiro était un grand observateur, il était quand même toujours aussi nul pour deviner clairement les choses, sans doute à cause de son manque d’expérience dans les relations sociales. En même temps, comment aurait-il pu deviner qu’une chose aussi grave pouvait arriver à Yutsuki ?

« Oh. Je… Je suis désolé que tu aies appris ça Yuuki-san. Est-ce que… Est-ce que c’est grave ? Enfin… J’espère vraiment que ça va s’arranger. »

Kyojiro ne fronçait plus du tout les sourcils et affichait un air vraiment compatissant, un visage qu’il n’avait sans doute jamais offert à personne à part Tetsuya son meilleur ami. Il n’était pas doué pour consoler les gens, n’ayant, de toute façon, jamais vraiment eu à le faire vu qu’il était la dernière personne qu’on avait envie de venir voir pour chercher une épaule sur laquelle pleurer. Et sans doute que Yutsuki n’avait pas envie de parler de tout ça maintenant. Mais le kendoka était vraiment triste pour son camarade. Lui, il avait perdu sa mère très jeune, il n’en gardait qu’un infime souvenir. Il se souvenait même ne pas avoir compris pourquoi elle ne revenait pas, la cherchant jour après jour alors que son père lui disait qu’elle ne reviendrait plus. Il n’avait plus aucun souvenir de ces moments qu’il avait passés à l’hôpital avec son père en attendant que le couperet ne tombe. Alors cette perspective de la maladie, qui pouvait aussi bien s’aggraver que s’arranger, cette attente insoutenable jusqu’au verdict final, il ne pouvait que l’imaginer.

« Moui, sans doute. C’est quand même assez étrange enfin… Je ne sais pas pour toi mais, personnellement, je pense que je suis bien loin d’être le mieux placé pour proposer des activités à des gens. Je veux dire… à part le kendo et la cuisine je… je ne fais jamais aucune sortie. »

Kyojiro avait suivi Yutsuki dans ce changement de sujet, mais il remarqua bien la larme que venait de couler sur sa joue. Le kendoka baissa un peu les yeux, fixant son bureau alors que ses sourcils se fronçaient à nouveau en l’écoutant parler. Comment des parents pouvaient-ils cacher un truc comme ça à leur enfant ? Sans doute qu’ils n’avaient pas voulu l’inquiéter, attendant que les choses s’arrangent, mais quand même… C’était détestable, il avait raison. Et comme Kyojiro avait bien senti que Yutsuki allait finir par craquer, il se leva de sa chaise, plantant son regard sombre dans le sien.

« Je vais dire au professeur que tu te sens mal. Je t’amène à l’infirmerie. »

Kyojiro ne lui laissait pas le choix. Vu la tête qu’il faisait et la nouvelle qui lui avait été annoncée, il avait besoin de craquer, de laisser aller toutes ces larmes qui ne demandaient qu’à sortir. Le brun contourna Yutsuki pour aller choper le professeur qui allait donner le prochain cours et qui s’était déjà installé à son bureau, lui expliquant brièvement que son camarade avait besoin d’aller à l’infirmerie et qu’il allait l’accompagner. C’était son rôle de délégué de classe après tout non ? Kyojiro n’était bien sûr pas entré dans les détails, ce n’était pas ses affaires et donc pas à lui d’en parler. Il allait juste permettre à Yutsuki d’aller s’isoler un peu afin de ne pas craquer subitement en plein cours. Le kendoka revint vers son camarade et le poussa doucement dans son dos pour lui intimer d’avancer. Il n’allait pas le lâcher et il comptait bien l’emmener de force à l’infirmerie s’il le fallait.

« Allez, on y va. Je suis le délégué donc ça ne pose pas de problèmes que je t’amène à l’infirmerie, du moment que je reviens rapidement. »

Kyojiro n’était décidément pas doué pour remonter le moral, mais il espérait quand même que Yutsuki n’allait pas mal prendre cette initiative qu’il avait prise de lui-même, sans lui demander son avis. Ça ne pourrait lui faire que du bien de pleurer un peu. Les projets de l’année pour la classe attendraient, ce n’était pas à la minute. Le kendoka avait entendu des rumeurs comme quoi un nouveau médecin scolaire avait fait son arrivée et il espérait vraiment qu’il serait aussi compréhensif que le précédent et qu’il laisserait son camarade se reposer un peu.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutsuki Yuuki
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 345
Age : 17

Infos supplémentaires
Clubs: Basket - Photographie
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Mar 17 Avr - 21:15

Une rentrée pleine de surprises !Kyojiro SakuraiIl me semblait pourtant que je passais inaperçu … Wait, c'est quoi ce délire ? Qu'est ce qui s'est passé pour que ça arrive ? En encore, je ne suis pas le plus à plaindre, je crois ...(River flows in you – Yiruma (Harp))


Il s'excusait, ou plutôt, il était désolé pour moi, en même temps est ce qu'on pouvait répondre autre chose face à ce genre de situation ? Je n'étais pas doué pour les relations sociales, mais c'était difficile pour moi … Est ce que j'étais proche de ma mère ? Pas tellement, mais elle était assez gentille avec moi quand je la voyais … Même si c'était rare, c'était ma mère quand même … Je ne pouvais pas rester insensible à tout ça … Surtout après ce qu'elle m'a dit … M'éloigner de mon père … Je ferais mieux d'en parler un peu plus avec les gens autours de moi, que j'appréciais … Sakurai-san en faisait parti, de ces gens là, mais je n'osais pas spécialement l'embêter avec mes histoires. Il m'avait aussi demandé si c'était grave … A dire vrai, mes parents ne m'avaient pas dit clairement, mais d'après les propos de ma mère, oui ça l'était. Mais en parler devant tout le monde …

Mais heureusement, il changea de sujet, ou plutôt me suivais dans le changement de sujet. Il ne comprenait pas trop ce qu'il faisait en tant que délégué … Il ne savait pas quoi proposer aux autres … En même temps à part la photographie et le basket … Je n'avais pas grand chose à faire … Ou plutôt je ne savais pas trop quoi faire … Chacun avait des goûts différents. Comment on allait pouvoir trouver les occupations et les propositions d'activités à nous deux ? Mais je faisais tout pour retenir mes larmes pour que la classe ne se rende pas compte … Mais sur le coup je ne compris pas pourquoi il se levait de sa chaise … Il m'expliqua qu'il allait voir le professeur pour le prévenir qu'il m'emmenait à l'infirmerie … J'allais rétorquer, je n'allais pas faire une pause dans mes cours juste pour ça … Bon, ok, je n'avais pas la tête à bosser, mais aller à l'infirmerie, c'était peut être exagéré non ? Je n'allais quand même pas aller pleurer à l'infirmerie, ça faisait enfantin non ?

Mais il me contourna pour aller vraiment prévenir le professeur puis il me poussa légèrement pour m'y emmener … Je n'avais plus le choix maintenant, aussi, mes pieds avancèrent vers la sortie de la classe, sentant quelques regards se poser sur nous. Qu'est ce que les gens allaient penser encore ? Que c'était une réunion de délégués j'espérais. Je ne voulais pas que de nouvelles rumeurs passent sur moi. Il y en avait eu une, qui n'était pas très agréable d'ailleurs, mais c'était il y avait un moment … Je n'appréciais pas les rumeurs, ça me gonflait à dire vrai, autant voir par soi même la réalité …

Enfin, j'essayais de me retenir de pleurer dès qu'on était sorti de la salle de classe, parce que certains pouvaient très bien nous voir … Mais dès qu'on était un peu plus loin, les larmes commencèrent à couler sur mes joues sans que je n'arrive à les arrêter. Je les essuyais comme je le pouvais.

« Désolé … Je pense … Ma mère ne me l'a pas dit clairement … Mais ça a l'air grave … Elle me disait … Que je serais tout ce qui resterait à mon père … Des trucs comme ça ... »

Il fallait que je lâche tout, et pourtant, je continuais à retenir du mieux que je pouvais mes larmes. Bon, sans grand succès, mais elles n'étaient que quelques unes à couler. Je voulais juste … Faire une pause pour le moment, arrêter de penser, arrêter de me prendre la tête … C'était étrange comme sensation, et très désagréable d'ailleurs, je n'aimais pas ça.

« Mes parents sont du genre à ne pas dire les choses sauf si il n'y a pas de point de retour … Je n'apprécie quand même pas qu'on ne me le dise que si tard … Je pense que ma sœur ne doit pas être au courant. Elle a été reniée par mon père ... »


C'était un peu difficile à dire, mais c'était la réalité. Je n'allais pas mentir quand même, ou cacher que j'avais une sœur, puisque je l'adorais personnellement … Donc voilà, j'en étais à me demander si je devais la prévenir maintenant ou attendre … Je lui enverrais un mail dans la soirée … Oui c'était la meilleure des choses à faire. J'allais avoir la journée pour réfléchir à comment tourner les propos pour qu'elle en soit pas trop affectée.

« Je comprends mieux pourquoi mes parents m'ont dit d'aller voir mon cousin ces dernières vacances ... »


.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 63
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   Aujourd'hui à 14:55


Une rentrée pleine de surprises !
feat. Yutsuki Yuuki


Kyojiro ne pouvait décemment pas laisser son camarade de classe dans un tel état en faisant comme si de rien n’était. Pas après avoir vu cette larme couler sur sa joue. Le brun avait beau donner l’impression qu’il était quelqu’un de froid et distant, c’était en vérité tout le contraire. Le kendoka avait le cœur sur la main et ne supportait pas de voir des gens malheureux. Surtout que là, ce n’était pas des larmes qui survenaient après une rupture ou même une mauvaise note, non, là c’était bien plus important. Yutsuki avait clairement besoin de s’isoler et Kyojiro n’allait pas lui laisser le choix. Il ne suivrait pas les cours de toute façon avec de telles choses en tête alors autant qu’il aille pleurer un bon coup et se reposer plutôt que de s’épuiser moralement à essayer de faire comme si tout allait bien devant le reste de la classe. Après avoir prévenu le professeur de son intention d’amener son colocataire jusqu’à l’infirmerie, le kendoka revint vers celui-ci pour le pousser doucement dans son dos et le faire avancer vers la sortie de la salle de classe.

Fort heureusement, il n’avait pas lutté, se contentant de passer la porte pour marcher vers l’infirmerie sans rechigner. Kyojiro ne comptait pas le laisser filer de toute façon, mais il préférait de loin que Yutsuki se laisse faire plutôt qu’il se mette à lui crier dessus que ce n’était pas ses affaires et qu’il pouvait se débrouiller tout seul. Malgré le fait qu’ils ne se parlaient pas vraiment en dehors des banalités qu’induisaient leur proximité du fait qu’ils étaient dans la même classe et dans la même chambre, Kyojiro appréciait son camarade. Il n’irait peut-être pas jusqu’à dire que c’était son ami, mais c’était sans doute la personne qui s’en rapprochait le plus dans cette Académie. Après quelques pas dans le couloir, Yutsuki laissa ses larmes couler, se délestant un peu de tout ce poids qui pesait sur son cœur en se confiant à son colocataire. Kyojiro ne savait pas quoi faire à part garder cet air compatissant sur le visage. Si Tetsuya était à sa place, il se serait certainement jeté sur le lycéen en pleurs pour lui faire un gros câlin, tout en le berçant et en lui disant que tout se passerait bien. Mais ce n’était pas le genre du kendoka qui était tout sauf tactile. Et puis… Ce serait mentir que de dire que tout se passerait bien de toute façon.

« Ne t’excuses pas. Je t’aurais trouvé bien insensible si tu n’avais pas du tout pleuré après avoir appris une telle nouvelle. Et puis, tu n’as pas à t’inquiéter, tu peux arrêter de te retenir. Il vaut mieux que tu laisses tes larmes sortir, ça ne pourra que te faire du bien d’extérioriser un peu. Je suis sincèrement désolé pour toi en tout cas je… Je sais ce que ça fait. »

Kyojiro approcha sa main de l’épaule de Yutsuki pour la serrer un peu et lui faire comprendre qu’il pouvait compter sur son soutien, même s’il était certainement plus que maladroit. Kyojiro avait également perdu sa mère, mais à ce moment-là, il était bien plus jeune, ce n’était pas tout à fait pareil. Quoi qu’il en soit, lui aussi avait vécu ce moment où on ne savait pas trop si tout allait finir par s’arranger ou simplement se terminer aussi brusquement que la nouvelle était tombée. Le kendoka ne se souvenait pas avoir déjà parlé de cet accident qu’avait eu sa mère à Yutsuki, alors sans doute qu’il ne pouvait pas comprendre à quel point il compatissait. En tout cas, le brun restait vraiment sans voix en découvrant l’entourloupe de ses parents vis-à-vis de son colocataire. Ils semblaient au courant depuis un bon moment alors pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? D’un côté, il était très en colère, mais d’un autre… Peut-être est-ce qu’ils n’avaient voulu que le protéger de cette souffrance et de cet espoir que tout finirait par s’arranger. L’espoir était une chose merveilleuse, mais quand on vous l’arrachait aussi violemment, c’était parfois plus douloureux que d’être mis brusquement devant le fait accompli.

« Je ne sais pas trop comment ça se passe dans ta famille, mais même si ton père est fâché avec ta sœur, ce n’est pas à toi de lui annoncer une telle nouvelle Yuuki-san. Tu devrais certainement prendre un peu de temps pour digérer cette nouvelle, puis rappeler tes parents pour avoir une discussion un peu plus longue avec eux. Et peut-être que tu pourrais aussi retourner les voir. Sache que si jamais tu t’absentes, je prendrai tous les cours pour toi. »

Kyojiro espérait que son colocataire n’allait pas mal prendre le fait qu’il s’essaie à lui donner des conseils sur la marche à suivre, mais même si sa sœur devait absolument être mise au courant, cette tâche n’incombait aucunement à son camarade de classe. Ses parents devaient prendre un peu plus leurs responsabilités dans cette épreuve. Et malgré tout, même si les relations de Yutsuki avec ses parents étaient mauvaises, il devait vraiment aller les voir, partager des moments avec eux avant qu’il ne soit trop tard. Il n’aurait que des regrets si jamais il ne le faisait pas. Kyojiro fouilla dans les poches de son pantalon d’uniforme pour en sortir un paquet de mouchoirs qu’il tendit à son interlocuteur.

« Je… Je ne suis sûrement pas le mieux placé pour donner des conseils mais… Moi aussi j’ai perdu ma mère alors je… Je comprends ce que tu ressens. »

Le kendoka avait détourné les yeux, ses sourcils s’étant à nouveau froncés. C’était toujours douloureux d’en parler, mais si Yutsuki pouvait voir dans cette révélation un pas que Kyojiro faisait dans sa direction pour le soutenir du mieux qu’il pouvait, alors c’était le principal.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rentrée pleine de surprises ! |PV Yutsuki|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie est pleine de surprises [PV: Claire]
» Ramsès, la vie est pleine de surprises.
» La vie est pleine de surprises
» [Route 5] Une balade pleine de surprises [Terminer]
» S1E0 : Une journée pleine de surprises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Lycée :: Salles de classe-
Sauter vers: