Partagez | 
 

 Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1088
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Ven 16 Fév - 12:01


It's cold outside






L’hiver était à présent bien installé sur Nara et il valait mieux sortir couvert si on ne voulait pas finir par attraper un vilain rhume capable de vous clouer au lit pendant une bonne semaine. Dae-Hyun s’était bien emmitouflé pour sortir de son appartement ce matin, traversant la ville pour se rendre en cours affublé d’un jean slim tout ce qu’il y a de plus banal surmontant des boots oranges qui s’accordaient avec le motif en forme de tête de mort présent sur son grand pull en laine bleu foncé, pull cachant un t-shirt à manches longues. Mais il était parfaitement impossible de voir ce pull avec la tête de mort orange en croisant le Coréen dans la rue parce qu’il avait enfilé un bon gros manteau bien chaud par-dessus, une doudoune noire avec une grosse écharpe qui faisait au moins 3 fois le tour de son cou. Pour parfaire sa tenue anti-froid, il avait attrapé des gants noirs lui permettant de passer les chansons diffusées par son téléphone portable et venant jusqu’à ses oreilles par le biais d’un gros casque, casque qui surmontait un bonnet orange à pompon. Même s’il faisait vraiment froid, ça n’empêchait pas Dae-Hyun d’avoir du style !

La journée s’était déroulée tout à fait normalement, le Coréen enchaînant les cours en ayant toujours son habituel groupe de camarades de classes qui gravitait autour de lui. Il fallait dire qu’il avait du charisme le danseur et qu’il savait parfaitement en user pour voir sa cote de popularité toujours augmenter. Il aimait être entouré et il aimait qu’on l’apprécie. Mais il fallait quand même avouer qu’il était bien loin de cette image un peu clichée qu’on se faisait des beaux gosses populaires un peu trop imbus d’eux-mêmes qui prennent les autres de haut. C’était sans doute pour ça qu’on appréciait autant Dae-Hyun parce que même s’il était très populaire, il n’en restait pas moins très accessible et surtout, chaleureux et gentil sans se forcer. C’était dans sa nature d’être quelqu’un avec le cœur sur la main. Attention toutefois, même s’il pouvait donner beaucoup de sa personne pour les autres, ce n’était pas quelqu’un de naïf de qui on pouvait facilement profiter ! Et même s’il était de nature généreuse, il ne fallait pas trop titiller l’ancienne terreur qu’il était ! Fort heureusement, depuis son arrivée au Japon, il n’avait jamais vraiment eu à hausser le ton ou même à se servir de ses poings.

A la fin des cours, Dae-Hyun se rendit au club de photographie dont il était le président. Il aurait très bien pu devenir président du club de danse, cette passion étant la plus grande dans sa vie, surtout qu’on lui avait proposé le poste à plusieurs reprises, mais il avait opté pour le poste de président du club de photo qui avait bien plus besoin d’un leader. Il fallait dire que même si la danse était la passion première du Coréen, sa passion pour la photo arrivait juste derrière, en deuxième position. Il était plutôt doué et même s’il avait une grande préférence pour les photos de paysages, il lui arrivait aussi parfois de faire quelques shootings avec des modèles. Et aujourd’hui, il avait quelques clichés à traiter pour une amie qui souhaitait présenter un book à une agence de mannequinat. Etant donné qu’aucune activité n’était prévue aujourd’hui au club de photographie, Dae-Hyun savait qu’il pourrait travailler tranquillement, s’installant à un ordinateur avec son appareil photo pour en sortir la carte mémoire. Son casque sur les oreilles, sa playlist de K-pop préférée tournant en le faisant à moitié danser sur sa chaise pendant qu’il travaillait, les heures passèrent sans qu’il ne s’en rende trop compte. Et quand il vit que l’heure de la fin des clubs avait sonné depuis un moment, il se dépêcha de ramasser ses affaires pour quitter la salle, en prenant bien soin de refermer à clé derrière lui.

De nouveau équipé pour affronter le froid, Dae-Hyun avait gardé son appareil photo autour de son cou. Avant de rentrer chez lui, il avait envie de faire un petit tour de l’Académie dans le but de prendre quelques clichés de la nature changeante. Les couleurs chaudes de l’automne avaient laissé place à des couleurs plus froides et c’était typiquement le genre de choses que le Coréen aimait saisir avec son objectif. Traversant les couloirs, il finit par quitter le bâtiment des clubs pour se retrouver dans la cour. Plaçant son objectif au niveau de son œil droit, le Coréen s’accroupit pour photographier la cour dans un plan d’ensemble, essayant d’être le plus proche du sol possible. Après plusieurs déclics qui témoignaient d’autant de photos prises, Dae-Hyun décolla son œil de l’objectif pour fixer le petit écran et consulter les clichés qu’il venait de prendre. Non, ça ne lui plaisait pas, il n’était pas assez proche du sol… Regardant alentours pour vérifier que personne ne le regardait et n’allait le prendre pour un mec super bizarre, le danseur finit par carrément s’allonger dans l’herbe, sur le ventre, recollant l’objectif à son œil.

« Ah ! Voilà ! C’est bien mieux comme ça ! »

Dae-Hyun avait l’air complètement con comme ça et heureusement qu’il ne s’était pas retrouvé dans un coin isolé dans cette position, sinon on aurait pu croire qu’il était en train de jouer les stalkeurs !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________


Dernière édition par Dae-Hyun Jang le Mar 6 Mar - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mi Nayu
Université • 2ème année
avatar

Messages : 14
Age : 21

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Sam 3 Mar - 17:25

« Quel temps de chien. » fut sa première pensée de la journée.

Pour une fois, la météo n'avait pas menti. Il devait au moins faire -15°C dehors ! Elle sentait le froid traverser les vitres de sa chambre, qui étaient pourtant censées être en double-vitrage. De la buée s'était d'ailleurs instantanément formée sur celles-ci alors qu'elle s'était à peine approchée d'elles. Il faisait définitivement trop froid.

Sa seconde pensée fut donc pour les vêtements qu'elle allait porter. Il était bien entendu hors de question de mettre une robe, une jupe, ou quoi que ce soit qui laisse apparaître la moindre surface de peau nue. Même les collants ne suffiraient pas en ce jour.

Elle se dirigea mollement vers la penderie de bois qui occupait la moitié du mur en face de la fenêtre. Elle farfouilla dans les piles de vêtements vaguement pliés et finit par en sortir un énorme pull en laine vert sapin qu'elle ne connaissait pas. À tous les coups, elle avait embarqué un des pulls de son père sans le faire exprès. Elle examina le vêtement, et décida avec un haussement d'épaule qu'il ferait bien l'affaire.

« Aux grands maux les grands remèdes, comme ils disent. » souffla-t-elle

Elle repêcha un pantalon noir tout simple au fond de l'amas de tissu qui fut un jour une pile de jeans, puis piocha les chaussette les plus chaudes qu'elle put trouver.

Elle alla jusqu'à la salle de bain, prenant des sous-vêtements au passage. Elle prit ensuite la douche la plus rapide de sa vie. En effet, l'eau en elle-même était chaude, mais quelqu'un avait laissé la fenêtre ouverte, et elle n'avait pas réussi à trouver le moyen de la fermer.

Quelques minutes plus tard, elle était de retour dans sa chambre, tremblante de froid, encore mouillée. La chaleur qui régnait dans sa chambre lui permit d'arrêter de grelotter.

Ainsi commença son rituel quotidien. Elle se planta devant son miroir et laissa tomber sa serviette. Ses cheveux encore enturbannés dans une autre serviette, elle ne pouvait que constater que ses traits masculins, bien que peu nombreux, risquaient encore d'embrouiller les gens. En effet, la nature lui avait fait un cadeau en lui donnant des traits relativement féminins, mais ce n'était toujours pas assez pour elle.

Cependant, ce matin, elle n'avait pas le temps de s'attarder sur ces détails. Son temps de trajet, bien que relativement court, allait être rallongé à cause du temps. Et puis, elle était déjà un peu en retard. Elle s'habilla donc rapidement, sauta dans ses bottes, attrapa son sac et sortit à toute allure, sans oublier de fermer la porte à clé derrière elle.

Elle arriva à l'heure en cours. Essoufflée, mais à l'heure.

La journée lui sembla finalement plus courte que prévue. C'est donc pour cela qu'elle décida de s'atteler à un de ses projets de photographie personnels. Elle avait, un peu plus tôt dans l'année, remarqué que les vues depuis les fenêtres des salles de cours offraient une vue qui méritait d'être mise en avant. Elle avait donc décidé de réaliser un immense panorama composé de clichés pris depuis chaque salle de classe. Elle avait établi un planning de disponibilités de chaque salle, et comptait bien terminer son panorama d'ici la fin de l'année. Elle consulta le papier sur lequel elle avait noté les horaires de disponibilité des salles, et seule une de celles qui donnaient sur la cours était disponible.

Elle alla donc demander les clés de la salle au personnel, à qui elle avait déjà expliqué son projet. Ils l'avaient trouvé sympathique et avaient accepté de l'aider. Puis elle se rendit dans la salle, qui se trouvait au premier étage, et se posta aux fenêtres, d'où elle avait une vue relativement belle. Elle prit quelques clichés, qu'elle trouva satisfaisants. Elle s'apprêtait à ranger son matériel quand un détail attira son attention : quelqu'un était entré dans son champ de vision. Un jeune homme, apparemment. Elle ne put s'empêcher de pouffer lorsqu'elle vit le jeune homme, qui maintenant lui semblait plus familier, s'allonger par terre. Cette position était tellement comique ! Elle ouvrit la fenêtre aussi discrètement que possible et observa la scène, amusée.

« Tu devrais creuser, tu serais plus à l'aise, tu sais ? » lança-t-elle en se penchant par la fenêtre.

Elle lui fit un grand sourire moqueur et lui fit un petit signe de main alors qu'il se retournait pour voir d'où venait la voix.

« Tu fais partie du club photo, c'est ça ? » demanda-t-elle, toujours avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1088
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Mar 6 Mar - 11:50


It's cold outside






Dae-Hyun avait toujours tendance à se donner à fond dans tout ce qu’il entreprenait. Et pour le coup, ça impliquait de devoir s’allonger sur le ventre, dans l’herbe, pour réussir à prendre les clichés sous un angle qui lui plaisait. Le Coréen n’avait pas peur de se salir, de mettre les mains à la pâte, du moment que l’activité en question lui plaisait. Il aurait très bien pu ramper dans la boue et faire un parcours du combattant de style militaire pour prendre simplement une belle photo que ça ne l’aurait pas dérangé. Il n’aurait eu qu’à rentrer chez lui pour prendre une bonne douche ! Bon, il aurait certainement eu l’air très con en se baladant dans les rues de Nara en étant couvert de boue sur le chemin qui séparait l’Académie de son appartement, mais il n’était pas vraiment mieux lotit dans cette position ! Heureusement, personne ne semblait se trouver dans les environs. Dae-Hyun allait pouvoir faire tranquillement ses photos sans se retrouver affublé de l’étiquette de « mec bizarre » ou de « pervers ».

Ouais, sauf que le Coréen avait bien pensé à regarder autour de lui au niveau du sol, mais il n’avait pas du tout imaginé que quelqu’un pourrait se trouver dans les salles de cours du premier étage, surtout que les cours étaient terminés et que plus personne n’était censé s’y trouver. Du coup, quand il entendit une voix féminine, quoiqu’un peu grave, s’élever soudainement, Dae-Hyun sursauta. Il sursauta tellement violemment qu’il se mangea son appareil dans l’œil, l’ayant rapproché de son visage d’un geste un peu trop brusque. Grognant sous la surprise et la légère douleur, le Coréen déposa son appareil dans l’herbe pour se frotter l’œil et essayer de trouver avec celui qui était encore intact d’où pouvait provenir cette voix. Elle lui avait semblé venir d’en haut. Un ange ? Ah ! Une demoiselle était en train de lui faire signe à l’une des fenêtres du premier étage ! Dae-Hyun, son œil meurtri à moitié fermé, se redressa pour se mettre en position seiza alors que sa tête était levée vers cette inconnue qui… ne lui semblait pas si inconnue que ça !

« Ouais… J’y ai pensé, mais je n’avais pas de pelle sur moi donc à défaut de pouvoir creuser… Je me suis contenté de ce que j’avais. »

Le danseur lui offrit un grand sourire, un de ceux qui le rendaient si craquant, même si son œil lui faisait toujours un peu mal. Et puis, parler du club de photo comme ça permit à Dae-Hyun de faire le rapprochement. Il savait d’où il la connaissait !

« Nayu-san c’est ça ? Tu ne m’as pas reconnu ? A cause du bonnet peut-être… »

Le Coréen garda son grand sourire alors qu’il tirait sur le pompon au sommet de son bonnet pour le retirer, découvrant des cheveux bruns en bataille qu’il s’empressa d’essayer de bien remettre en passant sa main dedans.

« Dae-Hyun ! Le président du club de photo ! Ne me dis pas que tu ne me reconnais pas quand même… Ça me briserait le cœur de savoir qu’un des membres de mon super club ne sache même pas qui je suis… »

Le Coréen lui offrit une petite moue faussement triste  et affreusement adorable alors qu’il continuait de la regarder, avant de se mettre à pouffer doucement. Ils faisaient partie du même club, impossible qu’elle ne le reconnaisse pas non ? Ou alors est-ce qu’il marquait si peu que ça les esprits ? Dae-Hyun resta en position seiza, récupérant son appareil, son œil semblant commencer à aller mieux. Il ne put toutefois pas s’empêcher de regarder la demoiselle avec un œil fermé, semblant constamment lui faire des clins d’œil.

« Et toi alors ? Qu’est-ce que tu fais dans une salle de classe alors que les cours sont terminés ? T’es en train de frauder c’est ça ? T’as volé les clés à un membre du personnel ? Tu dois avoir un chouette point de vue en tout cas de là où t’es. J’espère que t’as pris ton appareil avec toi au moins ! »

Dae-Hyun avait toujours adoré taquiner un peu les gens, parlant à un inconnu comme il parlerait à quelqu’un qu’il connaissait depuis des années. Parce que même si la demoiselle faisait partie de son club, qu’il l’avait déjà vue à plusieurs reprises, il ne se souvenait pas avoir eu une véritable discussion avec elle depuis son inscription. C’était l’occasion d’apprendre à la connaître un peu plus ! Si elle faisait partie de son club, ils avaient déjà en commun, très certainement, l’amour pour la photographie ! Cet amour n’était certainement pas aussi fort que celui qu’il avait pour la danse, qui restait sa première passion, mais cet art lui rappelait sa mère adoptive. Il avait l’impression de lui rendre hommage en prenant des photos dont elle pourrait être fière. Bon, elle serait sans doute un peu gênée en découvrant les photos qu’il prenait avec des modèles pour des shootings en petite, voire très petite, tenue, mais il était toujours très professionnel dans ses clichés !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mi Nayu
Université • 2ème année
avatar

Messages : 14
Age : 21

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Mar 20 Mar - 19:37

La réaction de Dae-Hyun ne se fit pas attendre. Elle pouffa lorsqu'il se prit l'appareil dans l’œil. D'accord, ce n'est pas bien de se moquer du malheur des autres, mais là, c'était trop drôle. Surtout dans cette position. Elle se pencha un peu plus par la fenêtre, si bien que ses pieds décollèrent du sol, afin d'entendre ce que le jeune homme avait à lui dire. C'est lorsqu'il retira son bonnet qu'elle le remit enfin : le Président du club Photo ! Elle s'en voulut un peu de ne pas l'avoir reconnu plus tôt, mais se fit rapidement une raison : emmitouflé comme ça, il n'y avait aucune chance qu'elle le reconnaisse au premier coup d’œil. Surtout que, depuis son arrivée, elle avait rencontré tellement de gens que les noms, prénoms et visages se mélangeaient dans sa tête, laissant place à des situations gênantes (oui, croiser quelqu'un tous les jours et ne pas réussir à mémoriser son prénom, c'est problématique).

Elle lui fit un grand sourire et rit doucement à la vue de sa moue, qu'elle trouva des plus adorables. Elle s'apprêta à lui répondre, et prit une grande inspiration pour parler assez fort, mais perdit un peu l'équilibre. Elle se rattrapa et éclata de rire, le cœur battant la chamade. Elle s'était fait peur.
Elle se calma cependant rapidement, car elle voulait absolument répondre aux questions de son jeune interlocuteur.

Les pieds bien par terre, cette fois, elle répondit d'une voix claire et forte :
« Bah, j'ai pour projet de faire péter l'Académie un de ces jours, alors je fais un peu de repérage grâce aux clés que j'ai volées à l'accueil. Oui, je suis diabolique. Mwahaha !"

Elle mit son appareil photo en évidence.

« Et en ce qui concerne le point de vue, je dirais qu'il est plutôt pas mal. On peut observer des spécimens de chenilles assez sympathiques. »

Elle essaya de garder son sérieux, mais n'y parvint que quelques secondes, avant d'éclater de rire à nouveau. Oui, elle rigolait à sa propre blague. Mais elle en était fière : elle n'avait pas buté sur un seul mot, ce qui était relativement rare.

Elle s'avachit sur les rebord de la fenêtre, son poids reposant sur son ventre, les bras dans le vide.

« Et toi, qu'est-ce-que tu fais par terre ? Tu regardes l'herbe pousser ? Fais gaffe, à rester allongé dans le froid, tu vas te transformer en chenille congelée, et c'est pas moi qui viendrai récupérer ton corps, je te préviens ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1088
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Jeu 22 Mar - 11:56


It's cold outside






Dae-Hyun avait vraiment été surpris par cette interruption soudaine de son shooting par une demoiselle se trouvant dans une des salles de cours du premier étage. Résultat, il s’était mangé son appareil dans l’œil en sursautant. Il aurait pu grogner et pester contre la demoiselle qui avait osé lui faire peur comme ça, mais c’était bien loin d’être le genre du Coréen qui, même s’il était à moitié borgne, tourna sa tête vers la jeune femme avec un grand sourire, amusé de la remarque qu’elle lui avait faite. Et en la détaillant un peu, il la reconnut aussitôt ! Elle faisait partie de son club de photo ! Par contre, si lui l’avait reconnue, il ne semblait pas en être de même pour Mi. Il fallait dire qu’emmitouflé comme ça, il était assez difficile de reconnaître Dae-Hyun. Le brun s’empressa de retirer son bonnet pour se découvrir un peu et permettre à la demoiselle de le remettre. Ses yeux émeraude s’ouvrirent d’ailleurs en grand quand il vit que Mi venait de manquer de passer par-dessus bord, son cœur ayant fait un si grand bond dans sa poitrine qu’il lâcha un profond soupir de soulagement en portant sa main à son cœur quand il l’entendit rire et la vit se stabiliser.

« Waw… Ne me refais pas de frayeurs comme ça ! Je viens de perdre un œil alors je ne sais pas si je serai capable de te rattraper si jamais tu tombes ! Ou préviens-moi au moins un peu avant que je me rapproche ! Je m’allongerai par terre en faisant l’étoile de mer pour essayer d’amortir ta chute ! »

Et Dae-Hyun ne put s’empêcher de lâcher un rire franc en entendant la demoiselle lui dévoiler ses plans diaboliques de destruction de l’Académie. Elle était vraiment drôle cette Mi ! C’était dommage qu’il n’ait pas eu l’occasion de discuter un peu avec elle avant maintenant !

« Oh ! Je vois ! Je m’attendais à beaucoup de choses mais là… Tu préviendras ton président adoré quand tu voudras mettre ton plan à exécution hein ! Je tiens quand même à ma vie, je suis trop jeune et trop beau pour mourir dans une explosion ! »

Dae-Hyun lui lança un sourire malicieux. Il se savait beau gosse, mais il avait plutôt lancé ça sur le ton de la plaisanterie plutôt que sur un ton narcissique puisque ce trait de caractère était à l’opposé de sa personnalité. Posant ses yeux sur l’appareil photo qu’elle avait levé vers lui, le Coréen se mit une nouvelle fois à rire à sa remarque. C’était certain que ce type de chenille ne devait pas se voir à tous les coins de rue !

« J’espère vraiment que t’as profité du spectacle ! C’était une parade nuptiale très rare qu’on ne voit qu’une fois par siècle ! »

Dae-Hyun était taquin et très joueur ! Dès qu’il le pouvait, il adorait renchérir et pousser les choses encore plus loin. Et se moquer de lui-même ne le gênait absolument pas, au contraire ! Si ça pouvait faire rire une charmante demoiselle, il n’allait quand même pas s’en priver ! Aux nouveaux mots de Mi, le Coréen afficha encore une fois une moue faussement triste.

« Oh… Mince… Je crois que je suis un peu déçu que tu ne veuilles pas ramasser mon corps congelé… Tu sais, tu pourrais très certainement le revendre très cher ! A un musée même ! Je suis un spécimen super rare, je suis sûr que je vaux de l’or ! Et sinon, si tu veux vraiment savoir, je suis en train de bosser sur un projet photo pour faire un panorama qui présente l’évolution de la nature au fil des saisons. »

Dae-Hyun commençait à avoir un peu mal au cou à regarder en l’air comme ça, se frottant doucement la nuque alors que son œil meurtri commençait peu à peu à se remettre du choc. Et puis… Mi semblait aimer vivre dangereusement, mais le Coréen flippait un peu de la voir comme ça avec les bras dans le vide, surtout qu’elle avait déjà failli tomber juste avant ! Il était assez rapide et avait de bon réflexes, mais est-ce qu’il allait pouvoir la rattraper si jamais elle tombait pour de bon ?

« Dis… Tu ne veux pas mettre ton repérage pour ton plan de destruction de l’Académie de côté un instant et descendre me montrer tes photos ? Ou alors… Tu me laisses te rejoindre ? T’inquiètes pas, je suis une chenille ninja, personne ne me repèrera ! »

Dae-Hyun se mit à rire une nouvelle fois. Cette discussion était complètement invraisemblable, mais elle l’amusait vraiment beaucoup ! Et puis, sa curiosité extrême faisait qu’il voulait absolument découvrir les photos de sa camarade ! Elle ne pourrait pas refuser de montrer ses clichés à son président hein ?


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mi Nayu
Université • 2ème année
avatar

Messages : 14
Age : 21

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Jeu 26 Avr - 18:41

*voix de présentateur télé* Précédemment dans « Mi est un boulet » :
Après avoir failli passer par-dessus le rebord d'une fenêtre, Mi fit des blagues pourries qui, miraculeusement, firent rire Dae-Hyun. Dans cet épisode, nous allons, encore une fois, pouvoir observer sa bouletude. *tum tum*

« Waw… Ne me refais pas de frayeurs comme ça ! Je viens de perdre un œil alors je ne sais pas si je serai capable de te rattraper si jamais tu tombes ! Ou préviens-moi au moins un peu avant que je me rapproche ! Je m’allongerai par terre en faisant l’étoile de mer pour essayer d’amortir ta chute ! », avait-il dit.
Elle imagina la scène. L'idée de Dae-Hyun faisant l'étoile de mer par terre la fit tousser très fort. Elle avait mal au ventre à force de rire. Il était décidément très drôle.

Sa blague concernant la destruction de l'école l'avait fait rire, mais la réaction du jeune homme la fit tousser de plus belle : elle l'imagina comme le cliché du garçon que toutes les filles stalkent dans les shojos. Une image s'imprima dans sa tête : Dae-Hyun, entouré de paillettes et de fleurs, des étoiles dans les yeux, les cheveux au vent. Tout était brillant. Beaucoup trop brillant. C'était à mourir de rire.

En voyant sa moue faussement triste, elle renchérit en prenant un air faussement triste.

« Pauvre chenille mal-aimée ! Allez, je vais être gentille, je te promets de revendre ton corps si jamais tu devais mourir congelé aujourd'hui. Comme ça, la plus belle chenille du monde sera exposée aux yeux de tous dans les plus grands musées du monde ! », renchérit-elle, amusée.

Elle trouvait cependant l'idée de Dae-Hyun plutôt intéressante. Elle se dit qu'elle aurait aimé voir ses photos. Alors, quand il lui proposa de le rejoindre dans la cour, elle ne réfléchit pas plus de 3 secondes.

« Bouge pas, j'arrive ! » lança-t-elle avant de fermer la fenêtre.

Elle remballa ses affaires et sortit de la salle de classe, non sans oublier de refermer à clé avant de partir. Si elle laissait la salle ouverte, les gardiens ne lui feraient plus confiance, et elle pourrait dire adieu à son projet.
Elle dévala les escaliers et atterrit dans la cour, où elle fit face à une difficulté certaine : où devait-elle aller ? Elle ne connaissait pas encore très bien l'Académie et, même si elle se souvenait du paysage global de l'endroit où le jeune homme se trouvait, elle ignorait totalement comment s'y rendre. Elle resta à réfléchir une bonne minute, et décida de suivre son instinct. Enfin... l'inverse de ce que lui dirait son instinct. Car oui, elle avait un sens de l'orientation en carton.

Son instinct lui dit d'aller à droite. Elle alla alors vers la gauche. Puis, son instinct lui dit de continuer dans cette direction. Elle alla alors dans l'autre direction. Finalement, après 5 minutes de bataille entre son instinct et sa volonté de trouver le bon chemin, elle aperçut une forme connue sur le sol. Elle courut vers lui.

« Victoiiiire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1088
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   Jeu 3 Mai - 11:26


It's cold outside






Dae-Hyun avait vraiment flippé en voyant que Mi avait manqué de passer par-dessus bord ! Soulagé de ne pas avoir assisté à un drame, parce qu’il était certain qu’il n’aurait pas pu réagir assez vite pour se jeter jusque sous la fenêtre pour amortir la chute de la demoiselle, le Coréen entreprit de poursuivre la conversation sur un ton léger, continuant de plaisanter avec sa membre du club de photo. Le brun n’était pas du genre clown, mais il adorait quand même énormément faire rire les gens et les taquiner. Et ses répliques marchaient du tonnerre avec Mi qui était morte de rire à l’évocation d’un Dae-Hyun en étoile de mer sur le sol pour amortir sa chute. Et le président du club de photo continua de renchérir en entendant le plan de destruction de l’Académie de la demoiselle. Il ne pensait bien sûr pas un mot de ce qu’il avait dit. Il savait qu’il était mignon et qu’il plaisait à beaucoup de personnes, mais jamais il n’irait se targuer sérieusement du fait que c’était un beau gosse qui n’avait qu’à claquer des doigts pour mettre toutes les filles à ses pieds. Il se considérait comme quelqu’un de populaire certes, mais de tout à fait accessible si on mettait de côté le fait que, jusque-là et depuis l’accident qui l’avait privé de sa mère adoptive, il n’avait plus réussi à s’attacher réellement à qui que ce soit. A la réplique de Mi, Dae-Hyun leva les bras en l’air, tout content, se retenant de rire.

« Yeay ! Merci Mi, tu gères ! Je vais pouvoir voyager dans le monde entier même après ma mort, c’est trop génial ! Et puis, au moins, comme ça, je pourrais voyager sans me sentir mal dans l’avion ! En tout cas… Je note que tu trouves que je suis la plus belle chenille du monde ! Je savais que j’allais taper dans l’œil de quelqu’un avec ma super parade nuptiale ! »

Dae-Hyun lui fit un petit clin d’œil avec un sourire malicieux, avant de reprendre un air un peu plus sérieux alors qu’il parlait de son projet de photos au fil des saisons. Le Coréen proposa ensuite à son interlocutrice de le rejoindre en bas, parce qu’il allait vraiment finir par choper un torticolis à la regarder depuis le sol de la cour ! Le danseur ne s’attendait pas à une réaction et une réponse aussi vives de la part de la demoiselle, Mi s’empressant de fermer la fenêtre après lui avoir dit de ne pas bouger parce qu’elle arrivait. Et Dae-Hyun, sage comme une image, obéit docilement en restant à la même place, prenant quand même le temps de regarder les photos qu’il venait de prendre avant de presque devenir borgne. Elle n’allait pas tarder de toute façon. Enfin… C’était ce que le brun s’était dit, mais Mi commençait à prendre plus de temps que prévu pour le rejoindre, alors Dae-Hyun se laissa retomber doucement en arrière, s’allongeant sur le dos, sur l’herbe, son appareil levé au-dessus de lui pour continuer à regarder ses photos. Est-ce qu’elle avait fui ? Mais finalement, après de longues minutes qui lui parurent être une éternité, Mi se manifesta soudainement en courant vers lui et en criant « Victoire ». Le Coréen se redressa et appuya sans le vouloir sur le bouton de son appareil, déclenchant un petit « Clic », signe qu’il venait de prendre une photo.

« Ah… Je crois que je viens de te prendre en photo sans le vouloir… Hey mais dis-moi, tu t’es faite kidnappée sur le chemin pour venir jusqu’ici ? J’ai cru que tu avais finalement décidé de fuir, de peur de vraiment tomber sous mon charme de chenille frétillante ! »

Dae-Hyun se mit à rire une nouvelle fois avant de finalement se lever. Il avait tellement bougé sur l’herbe qu’il avait des petites traces vertes sur son jean. Heureusement qu’il était noir, ça se voyait un peu moins ! Le Coréen laissa son appareil retomber doucement autour de son cou alors qu’il se frottait les fesses et les jambes, et son dos du mieux qu’il pouvait, pour essayer de chasser les petites choses qui s’étaient collées à ses vêtements. Enfin tout propre, plus ou moins, Dae-Hyun s’approcha de la demoiselle en désignant son appareil photo d’un petit signe de tête.

« Alors ? J’ai le droit de voir les photos que tu as prises ? En échange, je te montrerai la photo imprévue de toi que j’ai sur mon appareil ! »

Dae-Hyun disait ça, mais même si la demoiselle lui lançait qu’elle voulait voir sa photo sans lui montrer celles qu’elle avait faites, le Coréen s’exécuterait sans problème. Il n’était pas du genre à aimer faire du chantage ou à aimer forcer les gens à faire des choses qu’ils n’avaient pas envie de faire. C’était sans doute tous ces traits de personnalité qui faisaient qu’on l’appréciait autant, d’abord pour son physique, puis pour son caractère.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non, je ne suis pas un stalkeur |PV Mi|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Cour-
Sauter vers: