Partagez | 
 

 Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Fanélia
Université • 2ème année
avatar

Messages : 48
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Dim 7 Jan - 9:56

img_rp
Un chaton, ça crée des liens...ou pas !
Avec
Chun-Hei Cheong

Depuis son arrivée à Nara, Roy n'avait pas trop eu à se plaindre, tout se passait très bien et il n'avait pas eu de problèmes en particulier. Pour le coup, il était vraiment heureux d'être là et avait déjà pu faire connaissances avec deux personnes, bien différentes, certes, mais très intéressantes. Quelle rencontre le destin lui réservait-il aujourd'hui ? Bon, il était tout aussi probable qu'il passe la journée seul puisqu'il comptait aller dessiner quelque part dans la ville. Où, en revanche, il ne le savait pas encore ! Enfin, avant d'aller "à l'aventure", il lui restait quelques préparatifs à faire. Notamment concernant le matériel qu'il allait emmener avec lui. Il avait absolument tout ce qu'il lui fallait, mais ce n'était pas comme s'il pouvait tout prendre, un choix s'imposait donc ! Réfléchissant quelques minutes, il opta pour un grand calepin, son fusain, sa planche à dessin, des crayons de couleurs et quelques tubes de peinture qu'il mit dans son sac à dos. Roy aurait bien aimé emmener son chevalet, mais c'était beaucoup trop encombrant et maintenant qu'il était à Nara, personne ne pouvait le conduire en voiture lui et tout son matériel. C'était bien dommage d'ailleurs ! S'il en avait l'occasion, il songerait peut-être à passer son permis de conduire au Japon, mais cela prendrait probablement trop de temps. Non, le mieux, c'était qu'il aille faire quelques courses dans un magasin spécialisé et d'investir dans un chevalet pouvant se fermer comme une petite valise. Ainsi il pourrait le transporter n'importe où ! Ce serait toujours encombrant, mais un peu moins et cela lui permettrait de faire des toiles plus grandes. Enfin, il verrait tout ça un autre jour...

Roy enfila son grand manteau vert et mit son sac à dos. Mine de rien, ce qu'il avait déposé à l'intérieur pesait son poids. Heureusement, il en avait l'habitude. Désormais fin prêt, il sortit de son appartement et commença à déambuler au hasard dans les rues de Nara. Il trouverait bien un coin qui attirerait son attention - et son oeil avisé de dessinateur - pour se mettre à l'oeuvre. Il y avait pas mal de monde et ce qu'il cherchait, c'était un endroit calme avec pas trop de touristes. En trouverait-il un ? Il ne connaissait pas encore très bien les lieux, mais ça viendrait avec le temps. En plus de ça, il ne savait pas très bien lui-même ce qu'il cherchait au juste. Ça pouvait aussi bien être un parc qu'un sanctuaire ou encore un vieux bâtiment. À force de crapahuter au hasard, Roy se perdit ! Mais comme le hasard fait bien les choses, son attention fut attirée par des petits cris plaintifs qui venaient d'un peu plus loin. Il avança et remarqua qu'il s'agissait de l'entrée d'un temple. Oui mais...la scène qu'il vit l'énerva au plus haut point. Deux jeunes, probablement des lycéens bas du front, qui s'amusaient à lancer des cailloux sur un chaton déjà affaibli. Ils n'avaient pas honte ? En plus de ça, il n'y avait personne aux alentours. Fallait croire que ce temple était assez délaissé les jours de grand froid ou qu'il n'était pas très connu des touristes. Ni une ni deux, il laissa tomber son sac à dos à l'entrée du temple et se jeta littéralement devant les deux lycéens pour protéger le chaton. Résultat, il se prit un caillou bien pointu au niveau du front et du sang commença à perler sur ses tempes. Surpris, les deux jeunes poussèrent un petit cri quand ils virent le sang. Bah ouais, ils s'attendaient pas à ça hein ?

"Merde...ça craint ! Si on apprend qu'on a blessé quelqu'un, on sera sans doute exclus définitivement de notre lycée. Viens, on se tire !"

"Sales lâches ! Prenez un peu vos responsabilités..."S'écria Roy, énervé.

Il ne lui arrivait pas souvent d'être en colère, mais là, il suffisait de regarder son visage qui faisait vraiment peur. À l'origine, lui qui est si souriant et respire la gentillesse, ce n'était pas une scène très courante. Les deux jeunes prirent alors la poudre d'escampette, trop effrayés par les conséquences. Enfin, Roy s'en fichait et il y avait plus important : le chaton. Des soins s'imposaient, sinon il ne survivrait pas. Son visage s'adoucit en regardant ce dernier. Eh oui, quand bien même il était blessé, ce n'était pas à lui qu'il pensait.

*Si seulement il y avait quelqu'un...ce ne serait pas du luxe.* Pensa-t-il en regardant de droite à gauche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Dim 7 Jan - 15:05

Encore une fois, je déambulais dans les rues de Nara. C'était devenue pour moi une fâcheuse habitude de chercher les ennuis. J'étais assez intelligente pour savoir que cela finirait mal et pourtant, je poursuivais. Je le faisais par nécessité. C'était sans doute incompréhensible aux yeux d'autrui mais ces moments de liberté étaient pour moi des moments de respiration.

Ainsi perdue dans les rues de la ville, loin des zones les plus denses, j'avais l'impression que j'étais alors vraiment une inconnue. Loin de mon passé, j'imaginai ce que je pouvais être aux yeux de ceux qui me croisaient et faisais mienne l'excitation qui me gagnait alors.

Profitant de l'hiver, j'avais travaillé mon look. J'étais pourtant, en temps normal, une fille qui faisait peu cas de son apparence. Mais quand il s'agissait de me balader ainsi. Les vêtements que je devais revêtir me semblait d'une importance capitale. C'était comme un costume dont je devais prendre soin.

J'avais donc décidé de porter un sweat a capuche épais et noir avec un dragon celtique blanc enfermé dans une roue imprimé sur son dos. Une écharpe noire aux points blancs, longue et en grosse maille de laine effilochée me permettait de cacher la majeure partie de mon visage quand je ne voulais pas qu'on puisse m'identifier.

Mes jambes étaient couvertes par de long bas en laine noire qui remontaient jusqu'à un mini-short en jean sombre serré par une ceinture aux reflets argentés. Ainsi, munie de grosses chaussures de sécurité noire, je pouvais facilement me mouvoir et me battre efficacement si cela venait à être nécessaire.

A ce titre, mes mains étaient protégées par des gants tout aussi noirs. Et avec le froid, j'avais ajouté un bonnet sombre sur lequel était tagué un crâne blanc au pochoir. Ainsi habillée, j'étais certaine d'être remarquée si je le désirais ou discrète si je le préférais. Dans tous les cas, ce style me plaisait et me donnait l'impression d'être plus vivante que je ne l'étais à l'académie.

C'est emporté par cette énergie que je déambulai dans les rues désertes d'un des quartiers éloignés de la ville. Avec le temps, j'avais finis par devenir douée quand il s'agissait d'explorer le milieu urbain et je ne me perdais plus aussi facilement malgré l'aspect labyrinthique de Nara. J'étais donc certaine de tomber sur un temple au coin.

Mais, alors que je m'approchais de l'intersection, je vis deux personnes de mon âge courir devant moi et traverser la route sans regarder. Ils avaient l'air effrayé. Les jaugeant un instant, je jetai un regard curieux dans la direction par laquelle ils venaient et je trouvais une silhouette devant l'entrée du temple. Sans doute un homme ? Ou peut-être une femme ? Aux cheveux blonds, c'était rare. Un étranger ? Si loin des quartiers touristiques ?

M'approchant pour mieux voir, je discernai l'inconnu pencher au dessus d'une petite forme, une boule de poils salis et ensanglantés. Se pouvait-il que...

Mon cœur se serra et mon souffle se fit plus douloureux alors que je comprenais la situation. Mes mains s'étaient approchés l'une de l'autre pour se lier et se serrer entre elles.

- Oh non...

Laissais-je échapper avant de m'élancer vers l'individu et le chaton.

- Ecartez-vous! Step aside!

Lui ordonnai-je en me déliant de mon écharpe noir. M'agenouillant avec empressement auprès du petit animal, je l'entourais et le couvrais de mon vêtement pour ensuite le soulever, niché au sein de ce dernier, dans mes bras.

- Est-ce que vous avez une voiture ? A car ?

M'exclamai-je en levant le regard. Je découvrais ainsi pour la première fois le visage de mon interlocuteur. Car c'était bien un homme, même si ce ne fut pas cela qui m'interpella, mais sa blessure au visage.

- Oh... you're hurt !

M'exclamais-je dans le langage de Shakespeare. Ne sachant si j'avais à faire un japanophone, j'hésitai entre l'anglais et le japonais. Le premier prenant étrangement le pas sur le dernier, malgré mes origines.
Revenir en haut Aller en bas
Roy Fanélia
Université • 2ème année
avatar

Messages : 48
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Lun 8 Jan - 9:59

img_rp
Un chaton, ça crée des liens...ou pas !
Avec
Chun-Hei Cheong

Roy ne savait pas si son souhait avait ou non était entendu, mais peu de temps après la fuite des deux lycéens, il vit quelqu'un se rapprocher de plus en plus. Pour sa plus grande joie, il semblait que cette personne soit assez empathique étant donnée la façon dont elle avait lié ses mains entre elles. À part les imbéciles, n'importe qui serait touché par une telle scène, non ? La vue ensanglantée d'une petite boule de poils aussi adorable, ce n'était pas quelque chose dont on pouvait se réjouir...Décidément, cela lui échapperait toujours. Les raisons pour lesquelles on pouvait s'en prendre ainsi aux autres tandis qu'ils n'avaient aucun moyen de se défendre. De toute façon, ce n'était pas comme si il avait envie de comprendre les raisons des assaillants. Pour lui, que ce soit envers un animal ou un être humain, une telle conduite était tout bonnement impardonnable.

La personne, au bout d'à peine quelques secondes, s'était précipitée vers lui et le chaton, parlant à la fois en anglais et en japonais. C'est sûr qu'avec sa chevelure blonde on pouvait facilement le prendre pour un touriste. Très rapidement, elle retira sa grande écharpe noire et entoura le chaton qui luttait tant bien que mal pour vivre. Roy s'était écarté pour la laisser faire, elle était de toute façon plus en état d'agir que lui. Quoi qu'il en soit, le chaton était un battant, et Roy était persuadé qu'il ou qu'elle survivrait ! Pour le moment, il ne pouvait pas déterminer s'il s'agissait d'un mâle ou d'une femelle...Roy partait un peu trop dans ses pensées, sans doute que le sang qui perlait sur ses tempes commençait à avoir quelques répercussions et qu'il finirait par voir des étoiles. La voix de la jeune fille le sortit de sa torpeur. Il fallait qu'il se reprenne, une vie était en jeu ! Il lui répondit alors en anglais.

"No car but..."

Roy regarda rapidement sur son téléphone portable, il y avait un endroit avec des taxis, pas très loin. Il y en aurait bien un de disponible ! Avant qu'il ne puisse faire part de son idée à la demoiselle, celle-ci s'exclama, surprise qu'il était blessé. Un peu plus et il en oubliait sa propre blessure. Il sortit un mouchoir en tissu de sa poche et essuya le sang qui le gênait, puis retira son manteau et déchira une partie de sa chemise pour en faire une sorte de bandage de "secours". Il posa le mouchoir en tissu sur l'endroit qui saignait, enroula le bandage improvisé autour de sa tête et le noua puis remis son manteau Ça ferait l'affaire, le plus urgent, c'était le chaton ! Lui il s'en remettrait assez vite. Rassurant la jeune fille avec un sourire, il prit la parole et cette fois-ci en japonais.

"Pas de problème. Y'a plus urgent que moi dans l'immédiat...Attends, deux petites minutes je cours chercher un taxi. Il y en a un pas très loin."

Lui laissant à peine le temps de répondre, ni même sans donner plus d'explications que ça, Roy se précipita vers la sortie du temple et traversa quelques petites rues avant de trouver ce qu'il cherchait, un taxi ! Il monta dans ce dernier et ordonna au chauffeur de se rendre au temple où il y avait un blessé plus important. Le taxi roula à toute berzingue et ils arrivèrent à l'endroit où était la demoiselle en un rien de temps. Le chauffeur ouvrit la porte, signifiant à la jeune fille qu'elle pouvait entrer.

" Monte !" S'exclama Roy. "Le chaton a vraiment l'air de vouloir vivre et le chauffeur va pouvoir nous emmener chez le vétérinaire le plus proche en un rien de temps. Plus vite on y sera, plus il aura de chance de s'en sortir."

Une fois cette dernière et le chaton dans le taxi, le chauffeur n'aurait qu'à appuyer sur le champignon. Cependant, ce dernier avait été surpris par le mot vétérinaire en voyant l'état de Roy, mais il n'avait pas relevé. Son boulot c'était de conduire les gens où ils voulaient, point barre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Mer 17 Jan - 19:55

L'inconnu, puisque c'était en réalité un homme, avait réagit très vite. Il m'avait même répondu en japonais malgré son physique occidental. Puis il était parti à toutes jambes dans les rues de Nara à la cherche d'un taxi. Le regardant partir, je réfléchissais. La vie ne m'avait pas vraiment habituée à faire confiance aux inconnues, encore moins à leurs bons cœurs. Du coup, je me mis à rechercher mentalement si j'avais passé devant un vétérinaire en venant ici.

Mais non, il ne me vint à l'esprit qu'un cabinet médical et il n'était même pas certain que le médecin accepte de laisser entrer l'animal dans ce dernier. Ce fut à ce moment qu'un taxi arriva rapidement jusqu'à moi. Portant de nouveau attention à mon environnement, je vis la porte du véhicule s'ouvrir devant moi et j'entendis l'appel de l'homme aux cheveux blonds.

Sans marquer d'hésitation, je m'engouffrai à l'arrière et m'y installais, revêtant ma ceinture de sécurité. L'inconnu donna ordre au chauffeur de repartir en direction du vétérinaire le plus proche. Mon regard s'attardait sur l'occidental, une telle générosité et un tel entrain m'étaient étrangers, encore plus chez un adulte. Assise de mon côté du véhicule, je maintenais tout de même une distance prudente.

De temps à autre, je jetai un regard au chat mais je ne savais pas jugé de son état et j'étais encore moins capable de lui apporter un quelconque réconfort. Je n'avais jamais eu d'animaux et je n'en avais quasiment jamais touché ou caressé.

En vérité, c'était la première fois que je me retrouvai si proche d'un animal. A cette pensée, l'idée me passa par l'esprit de le confier à l'inconnu mais quelque chose en moi m'en empêchait. Je ne lui faisais pas confiance et quelque chose d'instinctif en moi prenait le dessus.

Le silence s'installa et les minutes s'écoulèrent alors que le véhicule traversait les ruelles étroites de la ville, semblant prendre un chemin connu de lui-seul. Ma gorge était serrée par l'appréhension. J'avais vécu dans un monde trop sombre pour croire que cette mésaventure terminerait bien. Mon regard se faisait de plus en plus captif du mouvement de respiration du chaton. Malgré moi, des larmes commencèrent à couler de mes yeux. Il allait mourir, n'est-ce-pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Roy Fanélia
Université • 2ème année
avatar

Messages : 48
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Sam 20 Jan - 8:28

img_rp
Un chaton, ça crée des liens...ou pas !
Avec
Chun-Hei Cheong

La jeune fille était montée sans la moindre once d'hésitation à l'arrière du véhicule. Ce qui leur faisait gagner, mine de rien, de précieuses secondes. Cependant, ce qui intriguait Roy, c'est qu'elle n'avait plus prononcé un seul mot depuis lors. L'état du chaton l'inquiétait et elle ne pouvait penser à rien d'autre que ça, ou il y avait autre chose ? Ceci dit, le taxi n'était peut-être pas le meilleur endroit pour engager une conversation. Dans ce genre de situation, c'est fou ce que le temps pouvait être long ! Pourtant, très peu de temps s'était écoulé depuis qu'ils étaient montés dans le véhicule, mais ça lui paraissait interminable. Peut-être aussi que la blessure qu'il avait au front y était pour quelque chose ? Il n'était pas du genre à se plaindre, mais mine de rien, c'était lancinant. Il fallait espérer que la douleur s'en aille aussi vite qu'elle était venue...Si seulement ça pouvait être aussi simple ! Roy était installé au coin opposé à celui de la demoiselle dont il ne connaissait rien et se contenta de regarder par la vitre, voyant d'étroites ruelles défiler sous ses yeux.

À un moment, afin de s'assurer que tout allait bien, il tourna la tête vers elle et c'est là qu'il remarqua un liquide transparent couler de ses yeux. Une minute...elle était en train de...pleurer ? Elle avait vraiment l'air de prendre très à cœur cette affaire. Lui aussi, mais il était persuadé que le chaton allait survivre avec les soins appropriés, qu'il n'abandonnerait pas aussi facilement. C'est justement parce qu'il gardait espoir qu'il ne pleurait pas. Il était plutôt du genre à être optimiste, même quand le pire arrivait. Pour lui, c'était dans les situations les plus difficiles que l'on devait justement sourire. D'une certaine manière, ça pouvait aider à surmonter sa peine ou tout du moins la dissimuler. Et puis, il ne pouvait se permettre de craquer alors que quelqu'un à côté de lui, laisser couler ses larmes. S'il y a bien quelque chose qu'il n'aimait pas voir, c'était le visage triste de quelqu'un. Dans ces cas-là, Roy faisait tout ce qui était en son pouvoir pour redonner le sourire. Or, là, il savait que tant que le chaton ne serait pas hors de danger, il lui serait difficile d'obtenir un sourire. Il la regarda avec bienveillance et prononça quelques mots avec un léger sourire, souhaitant lui redonner un peu d'espoir.

"Il ne va pas mourir. Après avoir continué à survivre aux jets de cailloux de ces imbéciles et probablement à la faim aussi, je suis certain qu'il ne mourra pas aussi facilement. C'est un battant...ou une battante, pour les détails on verra plus tard ! Quoi qu'il en soit, une fois qu'il sera tiré d'affaire, je veux voir un beau sourire illuminer ton visage."

Et c'était sincère ! Il ne voulait plus voir un visage aussi triste. Quelques instants plus tard, le chauffeur s'arrêta, leur faisant signe qu'ils étaient arrivés à destination. Roy régla ce dernier et sortit le premier du véhicule. Le chaton respirait encore. Il n'était pas trop tard. Bien au contraire !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Sam 20 Jan - 23:02

Quand l'étranger me parla, je fus presque surprise qu'il tente de me remonter le moral. Mais ses mensonges étaient cruels et je préférai regarder par la fenêtre pour échapper à son regard et à son sourire. Je n'étais plus une enfant et n'avais pas besoin qu'on me berce d'illusion. Je faillis d'ailleurs lui en faire la remarque mais la tristesse qui m'étreignait alors était trop forte pour me permettre de parler.

Au moment ou le véhicule s'arrêta, je sentis l'angoisse me gagner. Nous étions arrivés, c'était le moment de vérité. Et bientôt, nous saurions si le vétérinaire pourrait vraiment faire quelque chose pour le chaton. Les larmes venant encore un peu plus mouillée mes joues, je descendais à la suite de l'étranger et courrais pour franchir les portes du cabinet.

A mon entrée, je vis une série de personnes assises me regarder, l'étonnement se lisant sur leurs visages. Il y avait peut être aussi de la méfiance ou du dédain, sans doute à cause de ma tenue et de mon âge mais je n'y prêtais guère attention. Cherchant une personne du regard, mes yeux se posèrent sur une secrétaire médicale, debout derrière son comptoir.

Me portant devant elle, je m'écriai d'une voix voilée de sanglots.

- A l'aide! Ce chaton va mourir! Il a besoin de soin! S'il vous plaît!

Rompue par l'habitude, la secrétaire garda son calme. Posant son écritoire sur son bureau, elle détailla un instant le chaton que je tenais dans mes bras. Puis, à ma suite, j'entendis une porte s'ouvrir et je vis le regard de la dame se lever. A son expression, je sus qu'elle avait été captivée par l'apparence de l'étranger qui venait sûrement de rentrer à ma suite.

- S'il vous plaît!

Insistai-je pour la ramener à une réalité qui me semblait plus urgente. Elle reposa son regard vers moi mais parue m'ignorer en levant de nouveau les yeux vers l'homme.

- Je suppose que cette jeune fille est avec vous? Dites lui de garder son calme et allez vous asseoir, je préviens immédiatement le vétérinaire que nous avons une urgence.

Tout en parlant, elle se dirigea vers une porte qu'elle passa. En me mordant la lèvre inférieure, je pestai intérieurement envers elle puis regardait l'étranger d'un air empli de reproches.

- Pas questions d'attendre!

Sans doute n'avais-je pas bien compris et qu'en vérité, nous n'aurions pas attendus longtemps mais dans mon esprit paniqué, je ne pouvais souffrir d'un quelconque retard. Me détournant, je marchais vers la porte du cabinet du vétérinaire, passant devant tous ceux qui attendaient sans un regard pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Roy Fanélia
Université • 2ème année
avatar

Messages : 48
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Mer 24 Jan - 10:35

img_rp
Un chaton, ça crée des liens...ou pas !
Avec
Chun-Hei Cheong

La demoiselle se précipita à l'intérieur du cabinet et Roy se contenta de la suivre, un peu moins vivace qu'à l'habitude. Faut dire que sa blessure n'aidait pas ! Mais avant toute chose, il voulait être certain que le chaton était tiré d'affaire. C'était tout ce qui comptait pour le moment. Et qui sait ? Peut-être qu'il pourrait avoir une adorable petite boule de poils pour lui tenir compagnie dans l'appartement où il vivait seul. Pénétrant dans le cabinet à son tour, il remarqua l'attitude de la jeune fille et ô combien elle était affligée. Pour Roy, ce n'était pas la bonne attitude à adopter. Certes, il comprenait parfaitement qu'il était difficile de voir un si petit être dans cet état, mais paniquer, n'aiderait pas à résoudre le problème et empirerait les choses. Il resta un peu en retrait, prêt à intervenir dans le cas où, trop paniquée, elle se mettrait à faire n'importe quoi, tout en restant tout de même bien visible du personnel. La secrétaire le fixa, probablement intriguée par son apparence peu commune par ici ou son bandage improvisé, voire parce que des deux, c'était lui le plus calme. et s'adressa à lui.

"Je suppose que cette jeune fille est avec vous? Dites-lui de garder son calme et allez vous asseoir, je préviens immédiatement le vétérinaire que nous avons une urgence."

"Oui, elle est avec moi. Ne vous en faites pas, je me charge d'elle."

Puis, contre toute attente, l'inconnue dont il ne connaissait rien murmura quelques mots, qui firent tout de suite tilter Roy. Elle ne comptait donc en faire qu'à sa tête ? En plus à se précipiter ainsi, elle aggraverait les blessures du chaton. Celui-ci ne serait pas non plus très serein et ressentirait très certainement la panique dont elle faisait preuve et ce n'était pas bon, pas bon du tout. D'un geste vif, Roy stoppa la course de cette dernière et la retint fermement par le poignet. Il la retourna vers lui, sans pour autant être brusque pour que l'état du chaton n'empire pas. Puis, il la regarda droit dans les yeux et dit d'un ton ferme, mais juste.

"Stop ! Te précipiter ne conduira à rien de bon et surtout dans l'état de panique dont tu fais preuve. Le vétérinaire va venir d'un instant à l'autre par ici et ce que tu fais ne va faire que retarder les soins. Maintenant, calme-toi !"

Sur ces paroles, il la relâcha et lui prit délicatement le chaton qui se trouvait encore enroulé dans l'écharpe. Le vétérinaire et son assistante arrivèrent ensuite très rapidement, avec du matériel pour le transporter et ce qu'il fallait pour effectuer des premiers soins d'urgence. Ils emmenèrent ensuite rapidement le chaton dans le cabinet afin de s'occuper du reste. Roy jeta un oeil en direction de la demoiselle et brisa le silence.

"Je sais que tu ne pensais pas à mal en faisant ça et que tu croyais faire ce qui était juste. Attendre est difficile, mais cela peut s'avérer être un mal nécessaire pour obtenir des résultats. Dans ce genre de situation, il faut savoir garder son sang-froid."

Roy retourna voir la secrétaire, lui demandant s'il était possible qu'elle aille obtenir des informations concernant l'état du chaton. Cette dernière hocha d'un signe de tête et s'éclipsa rapidement, pour revenir quelques minutes plus tard.

"Eh bien, il a trois côtes cassées et des plaies ouvertes, mais il respire toujours. Le vétérinaire et son assistante sont confiants. Vous allez devoir patienter à peu près une heure. Une fois les soins effectués, il devra rester une semaine ici."

"Je vous remercie." Répondit-il avec un grand sourire.

Il n'y avait donc plus qu'à attendre. Roy se retourna de nouveau vers la jeune fille, lui souriant.

"Tu vois ? Je t'avais bien dit que tout se passerait bien. Chez certaines personnes et c'est valable aussi pour les animaux, la volonté de vivre est tellement forte, qu'ils se battent de toutes leur force."

Roy s'installa à l'une des places libres et fit signe à cette dernière de faire de même. Il pourrait peut-être faire plus ample connaissance avec elle ainsi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Mar 6 Fév - 20:47

Au moment ou je sentis sa main se saisir de mon poignet, je failli réagir instinctivement et lui décocher un coup de pied bien senti. Mais je portai le chaton et je ne pouvais pas prendre le risque de me défendre sans le mettre en danger. Je dû donc faire l'effort de me retenir au moment ou il utilisait sa force pour me tourner vers lui et m'engueuler.

Ouvrant de grands yeux emplis de colère, je le fixai alors qu'il parlait. Me jurant de saisir la première occasion pour lui faire payer son acte, j'attendais. Seul le sort du chaton m'empêchait de lui mettre mon poing dans la figure.

Pour qui se prenait-il pour me parler ainsi ? Est-ce qu'il pensait faire face à une enfant? Aurait-il agi de la même manière si j'étais un homme et si j'étais plus grand ? Sûrement pas. Sale sexiste macho pourri!

"Stop ! Te précipiter ne conduira à rien de bon et surtout dans l'état de panique dont tu fais preuve. Le vétérinaire va venir d'un instant à l'autre par ici et ce que tu fais ne va faire que retarder les soins. Maintenant, calme-toi !"

C'était bien un mâle, profitant de sa supériorité physique apparente, il se permettait d'agir comme bon lui semblait. Comment étais-je censée être attirée par ce genre de butor ?!

En me relâchant enfin! Il finit par s'occuper du chaton. Bien entendu, comme pour lui donner raison, le vétérinaire et son assistante arrivèrent à ce moment là. Il n'avait vraiment pas intérêt à me faire la leçon ensuite. De tout manière, dès que j'aurais eu la confirmation que l'animal était hors de danger, je m'occuperai de son cas.

"Je sais que tu ne pensais pas à mal en faisant ça et que tu croyais faire ce qui était juste. Attendre est difficile, mais cela peut s'avérer être un mal nécessaire pour obtenir des résultats. Dans ce genre de situation, il faut savoir garder son sang-froid."

Je ne le regardai pas et fixai un point dans le vide tout en massant mon poignet, concentrant ma colère en serrant mes poings. Mais à ses propos, je dus faire tous les efforts du monde pour ne pas exploser. Qu'il était simple de faire le beau et le fier et s'exprimer comme s'il avait contrôlé la situation ?!

J'écoutai la secrétaire parler avec lui d'une oreille distraite, notant seulement les informations qui m'importaient. Puis, il revint s'asseoir en ayant l'audace de m'inviter à faire de même avec un sourire. J'avais désormais assez attendue.

Sans crier gare, je me mis à pivoter, tournoyer en levant la jambe et tentai de frapper d'un mouvement latéral la tête de l'étranger. S'il prenait l'impact, il finirait sûrement au sol, sonné. Sinon, et bien il aurait de bon réflexe car j'étais une bonne combattante. Quoi qu'il en devait être, ce que je lui crierai ne différerais pas beaucoup.

- Tu y réfléchiras à deux fois avant de porter la main sur une femme, connard!

Lui déclarais-je dans mon japonais le plus vulgaire. Puis, sans attendre sa réponse, je me détournerai de lui et sortirai en trombe pour m'en aller en courant. Certaines que les ennuis me suivraient si je ne réagissais pas rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Roy Fanélia
Université • 2ème année
avatar

Messages : 48
Age : 22
Profession : Étudiant
Multicomptes : Kaede Itsuki

Infos supplémentaires
Clubs: Danse, Arts, Théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   Dim 18 Fév - 11:09

img_rp
Un chaton, ça crée des liens...ou pas !
Avec
Chun-Hei Cheong

Euh...C'était lui ou la demoiselle lui lançait des regards noirs ? Il avait quelque chose de mal ? Parce que là, il ne comprenait pas vraiment d'où pouvait lui venir toute cette rage qui se lisait dans ses yeux. Il pensait avoir seulement fait ce qui était juste et rien de plus. Alors...pourquoi ? Entre-temps, le vétérinaire et son assistante étaient arrivés pour se charger du chaton. C'est une fois qu'ils furent partis que les choses commencèrent alors à se gâter. Son interlocutrice fixa un point dans le vide durant un court instant, mais elle ne disait pas un mot. Roy, lui, était complètement perdu et il ne savait guère quelle attitude il devait adopter pour briser la glace. Il l'invita donc à s'asseoir à côté de lui, à une place libre, mais il sentait que quelque chose clochait. De ce fait, cette dernière était sur le point d'y asséner un coup de pied. Heureusement, il avait de bons réflexes et esquiva, ce qui lui évita le pire, mais le coup de pied le frôla tout de même légèrement à l'endroit où il était déjà blessé et il tomba donc à la renverse, le cul par terre. Forcément, cela n'arrangea pas sa blessure actuelle et il saignait un peu plus que précédemment. Formidable ! Et ce n'était pas tout, puisqu'il avait carrément été traité de connard...Et le pire dans tout ça, c'est qu'il ne savait même pas pourquoi.

"At..attends...Porter la main ? Je ne comprends pas vraiment ce que j'ai pu faire de mal..."

Visiblement, elle n'avait pas attendu son aval pour se détourner de lui et sortir. Quoi qu'il en soit, la retenir semblait être une mauvaise idée et il n'avait pas plus que ça envie d'envenimer la situation. Les gens regardèrent la scène, effarés, ne semblant pas comprendre non plus ce qu'il se passait, ni pourquoi la demoiselle avait réagi avec autant de violence. Il se releva, titubant légèrement, avant de se réinstaller sur le siège afin de retrouver un peu ses esprits. Une fois ceci fait, il se dirigea vers l'accueil et demanda à la secrétaire s'il était possible de régler les soins pour le chaton maintenant. Celle-ci lui demanda de patienter et revint quelques minutes plus tard pour lui indiquer la somme à payer. Roy régla donc la facture, donna ses coordonnées pour être contacté lorsqu'il pourrait venir chercher le chaton. Au moins, il ne serait plus tout seul dans son appartement et aurait de la compagnie. Il allait lui donner tout son amour à ce chat ! Il sortit du cabinet, appela de nouveau un taxi, mais cette fois-ci pour se rendre à l'hôpital le plus proche afin de faire examiner sa tête. Mine de rien il saignait toujours et aurait probablement besoin de points de suture. Ce n'était pas que ça le réjouissait, d'autant plus qu'il avait peur des aiguilles, mais il faut ce qui faut !

Hrp:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un chaton, ça crée des liens...ou pas ! [PV Chun-Hei Cheong]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» mes sources et liens
» Liens emule
» Les liens de Ginny
» Chaton [ Seïren ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Quartier de Naramachi :: Temples-
Sauter vers: