Partagez | 
 

 Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Ven 1 Déc - 18:42

Le début d'une belle amitié

Quelques jours se sont écoulés depuis cette fameuse nuit que j'ai passée à la cafétéria avec Chun-hei.
Je ne l'ai plus revu depuis, sans doute, est-ce dû à notre écart d'âge. Elle est lycéenne et moi étudiante, nous n'avons donc pas les mêmes horaires de cours ni les mêmes lieux.

Même lors des repas à la cafétéria, je n'ai pas eu la chance de la croisée, c'est dû au fait que mes horaires me permettent de terminer les cours du matin un peu plus tôt et donc de manger plus tôt que les lycéens ordinaires. Toutefois les lycéens sont plus chanceux sur les horaires de l'après-midi, car ils finissent beaucoup plus tôt que moi étudiante.


Le week-end approche, je me décide à contacter Chun pour que l'on puisse se voir au moins ce week-end, cela me fera plaisir de passée du temps avec un vrai ami qui me permet d’être moi-même.

N'ayant pas son numéro, je contact plusieurs autres camarade mais ils ne l'ont pas eux non plus.
Je me décide donc à aller au secrétariat afin de l'obtenir.
La secrétaire est en fait un secrétaire: Un vieil homme grassouillet qui malgré mon absence de poitrine a fixé mon buste dès mon arrivée dans son bureau.

Après lui avoir fait les beaux yeux, enfin s'il a regardé mes yeux à un moment, car je n'en ai pas du tout l'impression, il a fini par me donner le numéro de Chun-Hei Cheong.

Dès la sortie du bureau, je contact Chuny. Deux fois puis trois fois. Elle ne répond pas.


Peut-être est-elle occupée ? À moins que le fait de recevoir un appel d'un numéro totalement inconnu ne la rende mal à l'aise au point de ne pas oser répondre. Je penche plutôt pour la seconde solution, mais je pourrais tout à fait me tromper.

Je me décide à laisser un message vocal :

« Salut Chun -hei ! C'est. Lily ! Tu te souviens de moi ? Je voulais te proposer que l'on se voie cette après-midi. Heu... Au centre commercial ! Si tu es disponible rejoint moi devant l'entrée du centre, j'attendrais devant sur un banc »



Je me dirige à pied vers le centre commercial. Il n'est pas très loin du campus, j'en profite donc pour marcher un peu. Cela me permet d'une part de dégourdir mes jambes et d'autre part de me familiariser avec les lieux.

Une fois arrivé je m’arrête un instant et regarde mon reflet devant une vitrine. Comme d’habitude je suis très mignonne, mes cheveux roux sont détachés et légèrement bouclés à cause du vent. Je porte un manteau blanc et une jolie petite écharpe en laine blanche. En dessous, je suis simplement vêtu d'un jean et d'un pull basique. Enfin à mes pieds se trouvent des mignonnes bottines beiges.

J'aurais dû mettre des gants, j'ai les mains gelées. Je m'assieds sur le banc et souffle sur mes mains pour les réchauffer. Il manquerait plus qu'il ne se mette à neiger !


J'espère que je n'aurais pas à attendre longtemps et j'espère surtout qu'elle va venir. Je n'ai pas envie de tomber malade avec ce temps glacial.

Heureusement pour moi je suis bien couverte au niveau du cou, car j'y suis très sensible. Dès qu'on y touche, je frissonne.

Je suis donc assise sur un banc à l'entrée du centre commercial à attendre patiemment.

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Ven 1 Déc - 22:18

Lorsque j'avais entendu mon téléphone sonner la première fois, c'était dans ma chambre, au pensionnat, alors que je faisais mes devoirs. J'avais alors sursauté puis regardé l'instrument avec un étonnement mêlé de crainte et d'angoisse.

Pour moi, les appels étaient synonymes de problèmes, d'urgences et de stress. Du coup, je m'étais approché craintivement de l'appareil pour y voir afficher un numéro inconnu. Devais-je répondre? Ne devais-je pas répondre ?

Étais-ce un piège? Un guet-apens? Du harcèlement ? Devais-je prévenir mes chaperons ? Est-ce que j'étais suivie? Est-ce que des gens avaient deviné mon identité? Est-ce qu'ils cherchaient à me contacter pour me faire du chantage?

A moins que cela ne soit l'établissement? Peut-être y avait-il un soucis avec mon dossier ? Ou alors, pire, ils avaient découverts ce que j'avais fais à la cafétéria avec Lily ?

Lily...

On ne s'était pas revue... En fin de compte, elle m’avait sans doute oubliée. Ca n’avait sûrement été qu’une faiblesse passagère pour une femme aussi forte qu’elle. Je n'étais pas vraiment devenue son amie... Elle avait sûrement regretté ses dires au matin. Moi, j'étais de nouveau seul. Et à chaque fois que je pensais à elle, je me sentais mal, vraiment mal.

Puis, on me rappela encore une fois. Cette fois-ci, j'étais partie prendre ma douche. Je n’avais donc pas pu répondre. Mais c'était toujours le même numéro et  cela commençait à m'inquiéter. Puis, il me vint une idée et cette dernière me hanta les jours suivant. Se pouvait-il que cela soit Lily ?

Quand le téléphone sonna une troisième fois, j'étais encore en train de travailler. J'étais alors restée figée, hésitante, incapable de prendre une décision. Si c'était Lily, je serais mille fois heureuse! Mais si ce n'était pas Lily, je serais très triste. Non, immensément triste aurait été plus juste. Peut-être ne valait-il mieux pas savoir? Peut-être valait-il mieux ne pas répondre?

A l'ultime sonnerie, j'avais craqué et j'avais saisis le téléphone pour répondre. Mais, on avait déjà raccroché. Je venais peut-être de laisser ma seule chance de la revoir. Je me sentais alors coupable, imaginant Lily immensément triste, croyant que je ne voulais plus la revoir, que je la rejetai. Alors que je l’aimai! C’était absurde!

Puis, une autre sonnerie, plus courte, eut lieu et je manquai alors de lâcher mon téléphone de surprise. Heureusement, mes réflexes étaient ce qu’ils étaient et je parvenais à le rattraper sans mal.

Un message vocal… Qu’est ce que cela pouvait être ? Est-ce qu’on me voulait du mal? Ou est-ce que c’était Lily ? Comment savoir ? A part en écoutant… Composant le numéro, je mettais le téléphone à mon oreille alors que ma gorge se serrait douloureusement et que mon cœur paraissait lourd dans ma poitrine.


« Salut Chun -hei ! C'est. Lily ! Tu te souviens de moi ? Je voulais te proposer que l'on se voie cette après-midi. Heu... Au centre commercial ! Si tu es disponible rejoins moi devant l'entrée du centre, j'attendrais devant sur un banc »

Je pleurai… Et je me sentais incroyablement bête. C’était bien Lily. C’était bien elle. Et elle m’appelait. Elle voulait me voir. Bien sûr que je me souvenais d’elle! Il n’y avait pas un seul jour sans que je ne pense à elle depuis notre rencontre! Lily…

Pour le plaisir, j’écoutai à nouveau son message. Pressant mon oreille contre le téléphone pour mieux entendre sa voix. J’étais heureuse. J’allais la revoir. On allait sortir comme des amies. Moi, sortir, un week end, avec une amie, je ne l’aurais jamais crue.

Mais… C’était aussi intimidant. Et si elle n’était pas là? Et si elle m’oubliait? Ou si elle se moquait de moi? Peut-être serait-elle cachée dans un buisson avec des amies à se payer ma tête pendant que je l'attendrais dans le froid ?  

Et… Et une fois avec elle, que devrais-je dire? Que devrais-je faire? Et si elle me demande où aller pour s’amuser? Qu’est ce que je lui réponds ?!  Moi qui ne sort jamais!

Me laissant tomber dans mon lit, je me recroquevillai en regardant mon téléphone. De temps en temps, j’écoutai son message. Sinon, je restai à réfléchir, à imaginer sans arrêt la scène de notre rencontre. Comment devais-je la saluer? Devais-je prendre les devant ou la laisser me guider?

Le temps passait et bientôt, il fut l’heure pour moi de partir. Ce fut à ce moment là que je me pris conscience que je ne m’étais pas du tout préparée! Malheureusement, il était trop tard! Je ne devais pas perdre de temps. Quelle idiote j’étais, je n’avais plus le temps de me coiffer, de me maquiller, de me parfumer ainsi que de choisir une tenue plus élégante!

J’avais passé mon temps à rêvasser nerveusement et je devais désormais partir sans plus attendre. Je devais me satisfaire de mon jeans à pan large, à ma chemise à manche longue écossaise ainsi que ma veste de sport de l’académie sur le dos.

Je me saisissais tout de même d’une sacoche que je mettais en bandoulière avant de la remplir, pêle-mêle, de choses plus ou moins utiles. En dernier,je mettais mes converses bleus.

Enfin, je sortai de ma chambre et quittai le pensionnat pour prendre le chemin du centre commercial. Bien entendu, avec ces températures, j’étais trop peu vêtue mais je ne m’en rendais pas compte. Je marchai à grand pas et mon corps se réchauffait à l’effort.

De plus, j’avais l’esprit occupé à d’autres priorités car à mesure que j’approchai, l’angoisse et l’appréhension grimpaient en flèche.

Plusieurs fois, alors que je passai devant une vitrine ou je pouvais percevoir mon reflet, je dû prendre le temps de m’encourager et de me rassurer sur mon apparence, mentalement.

Quand j’arrivai sur les lieux, j’avais encore perdu dix minutes dans un Konbini pour acheter des pastilles à la menthe. Mon cœur accélérait alors que je cherchai d’un regard inquiet la chevelure rousse de mon amie.

Heureusement, grâce à sa couleur atypique, mon regard tomba bien vite sur elle. Ce fut au moment où nos yeux se croisèrent et que j’ouvrai la bouche pour la saluer que ma pastille se glissait dans ma gorge et passait par le mauvais trou, m’empêchant de respirer… Je commençai à m’étouffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Sam 2 Déc - 21:24

Le début d'une belle amitié

Je n'attends que peu de temps avant que mon regard ne croise celui de Chun-Hei. Cette dernière semble soudainement s’étouffer.

Je sais que je suis belle à couper le souffle mais tout de même !

Je m'approche rapidement d'elle et lui donne quelque petite tape dans le dos.
Je n'ai jamais été spécialement doué pour les gestes de premier secours, je fais donc ce que j'ai vu d'autres personnes faire en cas d'étouffement. D'autant plus que d'après ce que j'ai compris, elle a avalé quelque chose de travers, j'espère donc que cela va aller.


«  Ça va mieux ? Sinon je sais faire du bouche un bouche, hein ?? »


Je ris en disant cela, bien sûr, c’était une petite taquinerie qui rebutera sûrement mon amie. Je peux vraiment être hilarante parfois, en tout cas je me fais rire moi-même et c'est ce qui est le plus important, je suppose.

Après que Chun-Hei se soit rétablie, je l'observe un tantinet. Elle porte une tenue vraiment cool : un style garçonne avec un pantalon Flare, très tendance à Londres en ce moment avec un chemisier bûcheron donnant un côté viril à sa tenue accompagnée de converses bleue ajoutant une touche classique à sa tenue originale et tendance.

Personnellement j'aurais opté pour ouvrir sa chemise et créer un décolleté sexy pour rajouter une touche de féminité, mais avec ce temps, je comprends que ce soit un choix difficile.

D'ailleurs, elle doit avoir froid comme cela, elle ne porte comme veste que celle de sport de l’académie ! Elle risque de tomber malade !

Je m'exclame l'air inquiète :

« Tu dois avoir froid ! »



Et avant de lui laisser le temps de répondre, je retire mon écharpe en laine et l'enroule autour de son cou.
Il doit y avoir encore l'odeur de noix de coco de mon shampoing dessus, j'espère que cela ne la dérangera pas.

Je l'invite ensuite précipitamment à entrer à l’intérieur pour nous réchauffer.

Il fait bien plus chaud dans le centre commercial, c'est agréable. Il y a plein d'illumination de Noël et un immense sapin décoré dans l'allée centrale. C'est vraiment magnifique, même les employés portent tous des bonnets de père Noël à l’occasion de ce mois de décembre. Ce lieu est presque aussi magnifique que LILY, enfin presque évidemment.


Je suis contente de me balader ici avec une vraie amie, sans avoir à jouer un rôle. Je serais presque tenté de lui lancer un : « Ta vu ici c'est aussi beau à l’intérieur que moi à l’extérieur ! » mais bon je ne voudrais pas effrayer ma copine.


Je me sens vraiment bien, je pense que cela se voit. Je n'ai pas mon habituel sourire forcé et contrôlé, mon sourire en ce moment est bien plus doux et plus sincère surtout.

Qu'allons nous donc faire ? Je regarde l'horloge de la galerie marchande qui indique quatorze heures passées. Je n'ai pas spécialement faim, je me retourne donc vers Chun.

Nous pouvons aller nous installer dans un café pour prendre des boissons chaudes et éventuellement des gourmandises.
Ainsi, j'en profiterai pour réchauffer mes petites mains glacées.
Je jette un coup d’œil rapide à mes mains et remarque qu'elles sont parfaites comme d'habitude.
Mes ongles sont suffisamment longs pour être féminins sans que ce ne soit abusif, et je ne porte pas de verni laissant ainsi la couleur rosée naturelle de mes ongles transparaître. Féminine jusqu'au bout des ongles comme on dit.


Je réfléchis à une autre éventualité pour notre après-midi : nous pouvons simplement débuter notre après-midi par une balade dans les galeries jusqu'à ce que nous trouvions un magasin attractif.

N'ayant pas de préférence, je laisse tout simplement le choix à Chuninette :

« Tu veux que l'on se pose pour boire une boisson chaude ou tu préfères faire autre chose auparavant ? »

Je regarde Chun-Hei, elle est vraiment adorable avec son style et son apparence naturelle. Plus je la regarde et plus je trouve qu'elle est vraiment belle, elle possède un charme naturel qui ressort avec cette ambiance chaleureuse de fête.

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Dim 3 Déc - 19:34

Heureusement, avec l'aide de Lily, je parvins à recracher la pastille. Cette dernière, après une jolie courbe, termina sa course plus loin, dans la neige. Touss0ant en reprenant mon souffle, je remerciais ma sauveuse du regard. Quelle idiote être à ses yeux ? J'avais vraiment beaucoup de chance qu'elle soit aussi gentille et patiente avec moi.

« Ça va mieux ? Sinon je sais faire du bouche un bouche, hein ?? »


Je pus sentir mon visage s'enflammer alors que je jetai un regard en coin dans sa direction. Mais elle rit, cela voulait sans dire qu'elle n'était pas sérieuse. Bien sûr... Comment aurait-il pu en être autrement ? N'est-ce pas ? Hein ?

Pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir un peu triste à l'idée qu'elle ne puisse prendre la chose au sérieux. Le souvenir du désir que j'avais ressenti pour ses lèvres le soir de la cafétéria avait continué à me hanter des jours durant. Et même si, maintenant que je la voyais, je n'en ressentais pas forcément l'envie. Je regrettai un peu que rien de la sorte n'est eu lieu.

M'intéressant à elle, je pris alors conscience qu'elle me regardait. Évidemment, je ne devais pas être attirante dans cette tenue. J'avais vraiment tout raté pour l'instant. J'aurais dû prendre le temps de me préparer et de mettre quelque chose de plus élégant.

Je la surprenais alors à regarder au niveau de ma gorge. Est-ce que j'avais oublié un bouton ?

« Tu dois avoir froid ! »

Sans me laisser le temps de réagir, elle passa son écharpe de laine autour de mon cou et m'entraina à l'intérieur du centre commerciale. Rougissante de plus belle, je me laissai entrainée, trop émue que j'étais d'ainsi sentir Lily tout autour de moi. En effet, à l'instant ou la laine encore chaude m'avait entourée, mon cœur s'était mit à battre à la chamade et ma respiration s'accélérant, je me rendais vite ivre du tout parfum coco de Lily. J'étais aux anges.

Alors, je trahissais un sourire, chose au combien rare sur mon visage. Certes, c'était un sourire discret, sensible et fugace, qui échappait volontiers aux regards, mais c'était un sourire tout de même.

A moitié perdue dans mon petit monde de douceur et de chaleur, je percevais tout de même Lily en train de regarder ses mains. Pendant un instant fugace, j’eus envie de me saisir de l'une d'entre elle pour la serrer mais je n'osai pas. L'idée qu'elle rejette mon geste puis me fuis m'était insupportable.

« Tu veux que l'on se pose pour boire une boisson chaude ou tu préfères faire autre chose auparavant ? »


- Ce que tu veux!?

M'empressai-je de lui répondre en plongeant mon regard dans le sien tenant fermement mes mains devant mon visage, accrochés à son écharpe. A cet instant, j'étais trop conquise, trop enchantée par sa personne, pour pleinement penser à ce que je désirai... En dehors d'elle, bien entendu...

Puis, je me rendais alors compte du quiproquo et du malaise que pouvait engendrer ma réponse. Alors, rattrapée par ma timidité, je cachai en partie mon visage avec son écharpe en marmonnant.

- Enfin, ce que tu désires... Enfin... Ce que tu veux... Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Dim 3 Déc - 22:11

Le début d'une belle amitié

Chun-Hei me laisse le choix, je pense qu'il serait sympathique d'aller en premier lieu dans un café pour nous réchauffer et faire le plein d’énergie pour notre après-midi.

D'autans plus que Chu' à l'air d'avoir froid vu comme elle s’agrippe à l'écharpe. Cela lui donne un air mignon d’ailleurs, surtout vu sa petite taille : c'est « kawaii » comme disent les japonaises.


«  Allons nous réchauffer dans un café alors »



Je marche donc avec ma nouvelle amie dans la galerie marchande à la recherche d'un lieu où boire tranquillement.

Il y a de tous types de boutiques : Magasins de vêtements, de chaussures, de bijoux, de jeux vidéo et d'objet WTF comme on dit. Nous sommes même passés devant un sex-shop, aucune de nous deux ne l'a relevé et je pense que nous avons fait toutes les deux comme si nous ne l'avions pas vu.


Enfin après avoir étonnamment beaucoup marché nous sommes arrivés face à un café tout ce qu'il y a de plus classique.

Nous sommes donc entrées et nous sommes assise à une table dans un coin de la salle. J'ai retiré ma veste, me laissant vêtu de mon jean taille haute ordinaire et d'un pull noir en coton.

Chunichou est installé en face de moi. Nous avons droit à des chaises blanches modernes avec des pieds en bois et une petite table en verre classique.

Un serveur s'approche de nous, il s'agit d'un garçon de notre académie. Il doit sûrement avoir ce travail pour payer ces études. Je n'ai plus ce genre problème au vu de ma fortune personnelle et tant mieux, car il doit bien être difficile de gérer étude, travail et vie sociable.

Je reconnais le type, il m'avait fait une déclaration d'amour enflammer, il y a deux semaines.
Déclaration que j'ai rejetée : l'amour ce n'est pas fait pour moi.

Devoir jouer un rôle de copine idéal 24/7 me rendraient dingue. Les sentiments amoureux me semblent être plus source d'ennui qu'autre chose, être amoureux, signifie ne plus se contrôler totalement. Avoir donc une partie de soi qui peut nous faire faire des choses imprévisibles, je déteste cela. J'ai besoin de contrôle, sinon comment paraître parfaite ? D'autant plus que les garçons me répugnent, ils sont tellement lourds et pas drôles.
Je n'ai rencontré que peu de personnes de la gent masculine me paraissant sympathique hormis mon père, Kaze qui est mon alter ego masculin et Rintachou que j’apprécie sans pour autant voire plus qu'une très bonne amitié entre nous.


Pour en revenir à ce serveur qui nous a amenés les cartes, il me regarde comme un fan regarde une idole, il me voit comme Lily la parfaite. Il veut donc du Lily, je vais lui donner du Lily. Je me redresse, hausse légèrement le visage, passe une main pour passer une mèche de cheveux roux derrière mon oreille afin d’être encore plus séduisante que je ne le suis naturellement puis après avoir regardé la carte qu'il nous a tendus, lui dit d'une voix douce, presque délicate :


« Je vais prendre un Caffé macchiato »


Je ne suis pas une grande fan de café, mais il faut avouer qu'en commander un, surtout un Caffè macchiato donne un côté très cool voire même connaisseur alors que pas du tout.
J'aurais dû apporter mes lunettes de repos, j'aurais eu un air d'hipster plutôt marrant qui lui aurait fait penser un « ouah que cette fille est cool et intelligente ».
Intérieurement je soupire. Après avoir pris également la commande de Chun-Hei, il nous regarde puis me demande :


-c'est ton amie ?

Je lui répond du tac au tac :

« Une de mes plus précieuses amie »

Je le vois sourire, au vu de sa tête, il doit la connaître et penser que devenir ami avec Chun-Hei lui permettra de se rapprocher de moi. Tant pis pour lui mais tant mieux pour Chun, je pense. Ça lui permettra de se faire un nouvel ami qui lui apportera d'autre amis est lui permettra de se faire plein d'amis. Peut-être qu'un jour elle ne voudra même plus trainer avec moi.

Le type repart après avoir pris nos commandes. Je n'ai pas fait attention à ce que Chun-Hei à pris, je le verrais bien tôt ou tard de toute façon

En attendant notre commande, je regarde Chun-Hei et lui demande :


« Tu as un copain ? »

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Lun 4 Déc - 20:07

Lily avait choisie de nous emmener dans un café et je m'en remettais volontiers à elle. Après tout ne l'avait-elle pas dit ? Que rien ne m'arriverait tant qu'elle serait là ? Ne pouvais-je pas la suivre aveuglement ? Si.

Alors je la suivie, même si j'étais toujours hésitante quand à la distance que je devais garder par rapport à elle. Mon désir était d'être aussi proche que possible mais j'avais tellement peur de l'effrayer que je restais réservée.

Agrippant son écharpe comme à un trésor, je passai le plus clair de mon temps à lui jeter quelques regards curieux. Le reste du temps, je pensais à elle et tentais de trouver des sujets de discussion à aborder pour la divertir. Le chemin me parut en même temps long et court. Même si je ne sus pas vraiment dire pourquoi.

Nous entrâmes enfin dans un café plutôt classique. Là encore, je la suivais et m'assis en face d'elle à la table. La voyant retirant ses affaires, j'hésitai puis me défaisais de mon blouson sans pour autant quitter son écharpe. Je ne pouvais encore m'y résoudre.

Bien vite, un serveur vint à notre rencontrer. J'évitai instinctivement son regard en me pressant de regarder le menu affiché autour de nous. J'ignorai ce qu'il convenait de prendre dans ce genre de lieu. A vrai dire, c'était la première fois que j'entrai dans ce genre d'établissement.

« Je vais prendre un Caffé macchiato »

Un instant, je crus qu'une autre personne avait pris la place de Lily. Je tournai de nouveau mon visage vers elle et m'étonnait de la voir, "différente"? Mais sans trop savoir en quoi. C'était un sentiment compliqué mais qui suffit à me laisser quelques secondes perdues dans mes pensées.

-C'est ton amie ?

« Une de mes plus précieuses amie »

Je hausse les sourcils et papillonne du regard en sentant le rose gagner mes joues. Elle vient vraiment de dire qu'elle est mon amie devant tout le monde. C'est gênant... Et très agréable. M'affaissant sur la chaise, je rentre ma tête dans l'écharpe de Lily, espérant cacher mon expression émue.

- Je prendrai un mochachino.

La composition me semblait intéressante même si je ne me souvenais pas en avoir déjà goûté. Le jeune garçon acquiesça avec ce sourire qui m'intimidait puis il partie. Pendant quelques secondes, je continuai à le regarder, essayant de comprendre ce qui venait de se passer et pourquoi il m'avait sourit ainsi.

« Tu as un copain ? »

Moi, un copain? Voyons, n'étais-ce pas évident ? Je ne pouvais pas intéresser quelqu'un. Je n'étais pas du tout attirante. Et puis les garçon m'effrayait trop. Ils étaient violents, promptes, déraisonnables et capricieux.

Alors, comme toute réponse, je secouai la tête, toujours à moitié dissimulée par l'écharpe de Lily.

- Et toi, senpai ?

Je n'aurais sûrement pas une autre occasion de lui poser cette question avant longtemps et la réponse m'intéressait grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mar 5 Déc - 22:29

Le début d'une belle amitié

Chun n'avait donc pas de copain, pas très étonnant en soi au vu de sa timidité apparente. À vrai dire, j'ai du mal à l'imaginer devant un gars et sortir un « Ta pas un 06, bébé ? ».
Le simple fait d'y penser me fait rire intérieurement.

Je garde donc à l'esprit le fait qu'elle soit célibataire, peut-être un jour je lui présenterais quelqu'un. Enfin si je trouve quelqu'un de présentable.
Peut-être Rintaro ? Il est assez calme et l’intimidera moins que d'autres garçons.


Quant à moi c'est un peu plus compliqué : de manière officielle, j'ai un petit ami chinois. Il me permet d'éviter les questions embarrassantes de filles superficielles du genre, c'est quoi ton type ? » ou « Tu penses quoi de machin ? ». Cela me permet également de me débarrasser des gros lourdauds qui envisageraient la possibilité de sortir avec quelqu'un d'aussi populaire et parfait que moi.

Toutefois ce petit ami chinois n'existe absolument pas, je suis en réalité célibataire. Je suppose que je suis censé le dire à mon amie Chun-Hei, mais cela entraînerait de longue explication du pourquoi je préfère être célibataire.


J'hésite profondément entre lui dire la vérité en prenant du temps ou simplement lui raconter le même mensonge qu'aux autres afin de me faciliter la vie.

Après ce serait dommage de partir sur de bonnes bases d'une relation d'amitié saine pour finir sur un mensonge. Je lui réponds donc :


« C'est compliqué »


Cette réponse est assez honnête et correspond à la réalité.

Avant qu'aucune de nous deux ne rajoute quelque chose, notre serveur rapplique avec nos commandes. Ce type aura été rapide ! Il faudra que je pense à lui laisser un pourboire. Quoique, je ne sais pas comment fonctionne le système des pourboires japonais. Est il le même qu'à Londres ?

Il nous pose nos deux boissons et nous ajoute deux gâteaux en précisant que c'était cadeau de sa part. Il espère sûrement faire bonne impression avec son cadeau.

Bien, un gâteau gratuit ne se refuse pas après tout. Je lâche un petit merci et y goûte tandis qu'il part s'occuper d'autres clients arrivants dans la salle.

Le gâteau est délicieux, il s'agit d'une pâtisserie : un macaron. Sans doute est il à la framboise au vu de la couleur rosée et du goût.


Chun a l'air perturbé, est ce ma réponse flou qui lui a fait cet effet ? Je soupire, autant lui dire la vérité afin de ne pas la perturber davantage. Je relève la tête et lui dit en la regardant dans les yeux:


« En fait j'aime pas les mecs »


C'est assez clair, les mecs sont chiants et demandent beaucoup de temps à leur accorder. Du temps pour eux que je n'aurai pas pour moi. Or m'occuper de mon personnage demande beaucoup de temps, de soins et de travail.

Je continue donc de manger mon macaron et goûter mon délicieux café au nom bien classe.


ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mer 6 Déc - 19:15

A son annonce, je cligne des paupières, trahissant mon étonnement. Je sens de nouveau le rose gagner mes joues alors que j'évite son regard fixant nos commandes. Que j'aimerai avoir son courage et ainsi avouer ce genre de choses mais le puis-je ? Autant dire qu'une telle déclaration, dans mon cadre familiale, aurait l'effet d'une bombe et me condamnerait sûrement à la mort.

- Je vois...

Répondis-je à demi-perdue dans mes pensées, ramenant l’écharpe un peu plus serrée autour de mon cou, comme ci je craignais le froid. Puis, mon coeur s'ouvrit inopinément et se confia à Lily sans crier gare.

- Moi non plus je ne les aime pas... Ils me font peur... Vraiment...

Finis-je par ajouter après avoir réunie mon courage.

- Ils sont grands, forts, mais ils ne se maitrisent pas... Puis, ils ont cette façon de me regarder... Comme une enfant... Et de me traiter... Comme une chose fragile... Je déteste ça...

Je ramène mes mains autour de mon café comme si j'utilisai sa chaleur pour réchauffer ces dernières.

- Ou alors, ils sont froids, sévères et égoïstes, certains de leurs supériorités... Je déteste ça aussi...

Je déglutis douloureusement.

- Puis, parfois... Ils ont cette manière de vous regarder...

Sans faire attention, je lance un regard discret dans la direction de celui qui nous a servi jusqu'à maintenant.

- Si effrayante...

Puis soudain, je le remarque. La colère transparait dans ma voix. J'en suis surprise.

Levant mon regard vers Lily, je tente de deviner ses pensées. L'ai-je effrayée avec mon agacement? Je ne suis pas habitué à m'exprimer ainsi et je me demande si je fais bien. Peut-être que je l'indispose ou l'ennuie avec mes états d'âmes ? Peut-être n'a t-elle aucune envie de savoir mes opinions à ce sujet?

- Je suis désolé. Je n'ai pas l'habitude de me laisser ainsi à dire ce genre de choses.


Décidai-je d'ajouter avant de replonger mon regard sur mon moccachino puis remarquant le macaron a côté de ce dernier, je fronce légèrement les sourcils.

- Me pardonneras-tu si je ne mange pas ce gâteau ? Je n'en ai pas envie.

La vérité était que je ne voulais rien devoir à un homme. J'en devais assez à mon père et j'en souffrais déjà assez au quotidien sans devenir débitrice d'un autre de ce genre.

Après tout, je n'avais rien demandé. Nous n'avions rien demandé! Ne pouvait-il pas nous laisser tranquille toutes les deux ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Ven 8 Déc - 21:40

Le début d'une belle amitié

Ma petite Chuny me fit part de son ressentiment pour les hommes. Que ce soit leur apparence, leur attitude générale ou même simplement leur attitude envers elle, il la dégoûte. C'est totalement compréhensible au vu de leurs vils instincts. Toutefois au vu de son passé, je suis terriblement inquiète, lui en t-il fait du mal ?
L'attention particulière qu'elle porte sur le fait qu'elle n'aime pas la manière dont ils regardent les femmes en jetant un coup d’œil sur le serveur m’inquiète un peu. Lui a-t-il fait du mal ? Ou bien est ce dû au petit sourire en coin qu'il a eu en la regardant précédemment ?

- Je suis désolé. Je n'ai pas l'habitude de me laisser ainsi à dire ce genre de choses.

Au contraire, c'est normal de s'exprimer comme cela, d'autant plus que je suis son amie et pas une parfaite inconnue. Il fait que Chun apprenne à me faire confiance et qu'elle se laisse plus aller.
Il va donc falloir que je trouve des solutions à cela !


- Me pardonneras-tu si je ne mange pas ce gâteau ? Je n'en ai pas envie.

Sans même réfléchir au sens de sa phrase, je pris le macaron que le type lui avait donné. Il s'agissait visiblement d'un macaron à la pistache au vu du goûts et de la couleur verte. Les macarons ici sont vraiment délicieux.Puis une fois le macaron avalé, je lui répondis :

«  Chunychérie, je veux que tu te sente libre de t'exprimer avec moi. Je ne te jugerais pas, je suis ton amie »


Je finis mon café tranquillement et lui laissai le temps de finir le sien. Visiblement le surnom que je lui ai donné la surprise, c'est assez amusant.

Une fois finis, nous avons réglé la note puis nous sommes sorties.

Instinctivement je me suis dirigé vers une boutique vendant des objets de toutes sortes, dans le but de trouver un cadeau de Noël à envoyer à mes parents. Au vu de la distance, je préfère m'y prendre à l'avance pour qu'ils le reçoivent à temps.

Une fois entrée je lance un bref regard à Chuny pour lui dire :


« Je vais voir si je peux trouver ici un cadeau intéressant à envoyer à mes parents pour christmas »


Par habitude je n'ai pas prononcé le mot en japonais mais en anglais tout simplement. Je pense qu'elle comprendra, Chun est une fille intelligente. Je regarde donc les objets divers de la boutique, il y a beaucoup d'objets décoratifs très mignons. Je n'ai cependant pas d'idée particulière pour leurs cadeaux. Sûrement un objet décoratif rappelant le Japon pour qu'il l'expose dans le salon en pensant à moi.

D'ailleurs en y pensant, je n'ai rien de prévu encore pour Noël, je vais sûrement être invité à une soirée, après tout je suis très populaire à l'académie. Il faut donc que je trouve la tenue parfaite qui mettra mes courbes en valeur et qui fera dire « ouah ». Après tout Lily doit être parfaite !
Il va également me falloir un maquillage adapté et trouvé une coiffure pour aller avec.


Les fêtes de fins d'année sont davantage réservées aux amoureux au Japon. Toutefois au vu des nombreux étrangers présents à l'académie, il y a aussi des soirées étudiantes organisées.
Je me demande si Chun à quelque chose de prévu pour Noël, le fêterait-t-elle en famille ?

J'aurais bien aimé le fêter avec elle, mais je risque d’être très demandé. En tout cas, il faudra que je lui prenne un petit cadeau. Je me demande ce qui lui fera plaisir. Je ne connais pas encore ses goûts, mais je vais essayer de l'observer pour me faire une petite idée.


«  Tu va faire quelque chose pour les fêtes ? »

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Sam 9 Déc - 13:03


Le macaron s'envola sans que j'eus à m'expliquer. C'était un soulagement, les paroles de Lily en étaient un autre. Mais ce fut son surnom qui m'interpella. "chunychérie" sonnait comme une étrange allocution mélangeant mon prénom et un mot français qui était difficilement traduisible dans mes langues maternelles et paternelles mais qui étaient plutôt clair une fois ramenée en anglais.

Mais son étrangeté et le fait qu'on en m'avait jamais donné de surnom qui n'était pas insultant m'étonnèrent. Comment devais-je le prendre? Bien ? Mal? En tout cas, j'étais troublée. Pourquoi les gens ressentaient la nécessité de donner des surnoms aux autres ? Nos noms ne convenaient-ils pas ?

Perdue dans mes pensées, nous finissions notre café et quittions l'établissement, non sans payer puis je me mis à suivre naturellement Lily dans le dédale que représentait le centre-commercial. Elle entra alors dans une boutique de noël emplies d'un vaste choix de cadeaux.

« Je vais voir si je peux trouver ici un cadeau intéressant à envoyer à mes parents pour christmas »


Elle devait être américaine ou britannique ? Je n'y avais pas énormément porté attention. Contrairement à beaucoup de mes compatriotes, j'avais l'habitude de fréquenter des occidentaux depuis ma naissance. Mais ce trait chez Lily ressortait particulièrement en cet instant.

Ses parents... Que dirais mon père si je lui offrais un cadeau, hein? Sûrement rien de très agréable. Non, je passerai sans doute mes fêtes seule et cela était un profond soulagement pour moi. A vrai dire, j'avais appris à détester cette période de l'année. Ce n'était qu'une suite d'obligations et d'humiliations douloureuses pour moi. J'étais heureuse de pouvoir passer au travers cette année.

Soudain, mon regard s'arrêta devant une grande peluche de panda de la taille d'un enfant de 5 ans. Elle me tendait les bras depuis l'espace ou elle était exposée et mon cœur la désira. Stoppée dans ma marche, j'hésitai. Une peluche, à mon âge, ça serait honteux. Lily se moquerait de moi et comprendrait sans doute qu'elle perds son temps avec quelqu'un d'immature. Et pourtant... Ça serait ma première peluche.

«  Tu va faire quelque chose pour les fêtes ? »

La voix de ma camarade me tira de mes réflexions. Tournant mon visage vers elle, je clignai un instant des paupières en cherchant une réponse adéquate. Baissant les yeux vers le sol, je caressai mes mains l'une contre l'autre comme pour me rassurer et me donner du courage.

- Et bien... Mon père est très occupé... Et c'est la seule famille qu'il me reste... Alors...

- Mesdemoiselles, je peux vous déranger un instant ?

Un homme venait de s'approcher de nous sans que j'y prête gare. Il portait l'uniforme des employés du magasin même si quelque chose chez lui trahissait une place d'autorité. Sûrement âgé de la trentaine, il apparaissait comme étant un japonais typique, quoi qu'un peu grand. Il était assez beau et avait surtout un visage très expressif et qui invitait à l'empathie. Un sourire aux lèvres, l'air gênée, il reprit la parole quand il fut certain d'avoir notre attention.

- Je me nomme Nakamura Ken, je suis le gérant de ce magasin. Enchanté de vous rencontrer.

Puis s'inclinant légèrement en avant.

- Je suis à la recherche de deux jeunes femmes pour assurer le remplacement urgent de deux de mes employées qui devaient jouer le rôle de lutins de noël sur la scène que nous avons préparé, au milieu du magasins. Malheureusement, ces dernières sont indisponibles aujourd'hui et seul l'homme qui doit jouer le père noël est présent.

Je regrette de vous le demander si abruptement mais je n'ai pas pu m'empêcher que vous pourriez parfaitement faire l'affaire. En effet, vous formez un duo tout à fait charmant. Penseriez-vous que vous puissiez nous aider pour la journée ? Moyennant rémunération, bien entendu.


Un duo charmant ? Lily et moi ? C'es... C'était vrai ? La regardant en cachant mal mon étonnement, je comprenais mal ce que je pouvais avoir de charmante au côté d'une femme aussi belle que ma camarade.

L'autre partie de ses propos m'était sortie momentanément de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Dim 10 Déc - 21:34

Le début d'une belle amitié

Chun n'a donc rien de prévu pour Noël, je pourrais l'invité à une des soirées étudiantes, mais je crains qu'elle ne s'y sente mal à l'aise.

Je trouve cela triste d'être seule pour Noël, mais d'un autre côté elle pourra s'installer sous une couette bien chaude avec un thé chaud et des guimauves devant un film de Noël.

Ce sera mon premier Noël loin de mes parents, loin de mon pays aussi. J'ai beau détester Londres et adorer le Japon, je reste nostalgique de tous ses moments en famille devant la fenêtre à regarder la neige tomber sur Londres.


- Mesdemoiselles, je peux vous déranger un instant ?


Un homme s'approche de nous, vêtu d'un uniforme de la boutique et d'un serre-tête en forme de corne de cerf sur la tête. Toutefois son attitude me laisse supposer qu'il doit être le manager de la boutique. Que veut-t-il donc ? Mon numéro ? Ce n'est absolument pas mon genre, je suis célibataire et totalement heureuse de l'être. Au moins, je n'ai personne pour m'imposer ses choix et pas besoin de me demander « que pense. -t- il ? » ,  « est-ce qu’il m’aime? » , « est-ce qu’il me trompe? ». J'ai eu des tas d'amies qui ont souffert de leurs relations amoureuses et cela m'a encore moins donné envie de tenter l'amour.

Enfin bref, le type reprend la parole une fois notre attention acquise :


- Je me nomme Nakamura Ken, je suis le gérant de ce magasin. Enchanté de vous rencontrer.


Cela confirme donc ma toute première intuition, il s'agit du gérant de la boutique.

- Je suis à la recherche de deux jeunes femmes pour assurer le remplacement urgent de deux de mes employées qui devaient jouer le rôle de lutins de noël sur la scène que nous avons préparé, au milieu du magasins. Malheureusement, ces dernières sont indisponibles aujourd'hui et seul l'homme qui doit jouer le père noël est présent.

Je regrette de vous le demander si abruptement mais je n'ai pas pu m'empêcher que vous pourriez parfaitement faire l'affaire. En effet, vous formez un duo tout à fait charmant. Penseriez-vous que vous puissiez nous aider pour la journée ? Moyennant rémunération, bien entendu.


Eh bien, ce type parle beaucoup. À vrai dire, je n'ai pas besoin de travailler au vu de ma fortune actuelle, mais si ce n'est que pour une journée ce pourrait être intéressant. D'autans plus que je ferai une magnifique lutine.

Moi et Chun-Hei, acceptons donc. Le type est enchanté, il nous invite à l'arrière-boutique et nous présente les costumes. Je ris intérieurement, ce sont des costumes de mère Noël, ce n'est pas l'image que j'avais en tête quand il a parlé de lutin. Mais ils sont tout de même très mignons.

Il nous laisse ensuite avec une des vendeuses pour qu'elle nous explique plus en détail le travail, avant de sortir. Je suppose qu'il a dû partir prévenir le « père Noël ».

La jeune femme est également japonaise, c'est normal en soi. Elle est donc brune, claire de peau, mince et de taille moyenne. Elle semble avoir la trentaine et porte l'uniforme du magasin et un serre-tête en forme de sapin sur la tête, c'est très amusant.


« Je me nomme Kurowasa Hikari. Je vais avoir besoin de prendre vos tailles pour les costumes »

Elle est souriante, c'est agréable. Elle prend un mètre et le passe autour de nos tailles en commençant par moi. Enfin après avoir vérifié nos mesures, elle nous apporte les costumes de « lutins ».


«  Vous allez commencer dès maintenant, il faudra que vous soyez souriante. Vous devrez diriger les enfants vers le père Noël et ensuite prendre la pose pour la photo.
Moi je m'occupe d'encaisser les parents. »


Elle rajoute ensuite en se dirigeant vers la porte ;


« Je ferme la porte le temps que vous vous changiez, vous n'aurez qu'à sortir une fois prêtes »


Puis enfin elle sortit de la pièce en prenant soin de fermer la porte.

Un petit temps s'écoule de silence avant que je ne me retourne pour regarder plus attentivement le costume : Il s'agit d'une robe rouge à manches longues avec une ceinture noire au niveau de la taille et des petits pompons blancs. Avec il y a un bonnet de père Noël et une paire de mocassins noir classiques.

Ce costume est adorable

Je me décide donc à mettre ce costume.
J’élève donc mes vêtements, me retrouvant en sous-vêtements devant Chun-hei. Je ne suis pas gênée d'une part, car je considère Chuchu comme une amie, je ne suis donc pas mal à l'aise et d'autre part, car je n'ai pas besoin de complexer. Je fais des heures de sport pour être parfaite physiquement, mes courbes sont donc harmonieuses comme on dit. D'autant plus que je porte de jolis sous-vêtements en dentelles bleu.

J'enfile ensuite le costume et me dirige vers le miroir situé dans un coin de la pièce. Comme je m'y attendais, je suis très mignonne avec. Je me tourne ensuite vers Chun-hei qui vient de terminer de mettre le costume.

« Tu es adorable avec ce costume »

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mar 12 Déc - 18:58

Je n'avais pas vraiment eu le temps de dire non que Lily avait déjà acceptée. Ne pouvant pas vraiment désormais faire machine arrière, je tentai de contenir cette boule de stress qui venait naître en moi. Je n'avais jamais travaillé et je n'avais aucune idée de ce qu'il convenait de faire.

Je suivis donc ma senpai, seule phare de tranquillité dans la tempête dans laquelle il me semblait me trouver soudain. Quand je la regardai, j'admirai son assurance et son sang-froid. L'idée de travailler ainsi, soudainement, ne semblait pas l'effrayer. Et je me sentais ridicule, moi qui parvenait à peine à cacher mon anxiété.

Quand l'assistante décrivit le job, je serra nerveusement les poings. Sourire sur commande n'avait jamais été mon fort mais j'étais surtout inquiète au sujet des enfants. Je n'avais jamais été mis en contact avec ces derniers durant ma vie. Je ne savais pas du tout comment je devais me comporter face à eux. J'étais foutue.

Tenant le costume, il fallu que je me retrouve seule avec Lily et que l'assistante referme la porte pour comprendre que nous allions devoir nous changer toutes les deux dans la même pièce. Mon regard se tourna vers mon ainée. Elle semblait découvrir ce que nous allions porter. Comment... Comment voulait-elle qu'on procède ?

Et alors que je me demandais si elle voulait qu'on se tourne le dos, elle commença à se déshabiller! Qu'est-ce que je devais faire?! Devais-je détourner les yeux? Devais-je regarder? Etais-ce insultant si je ne regardai pas ? Ou le contraire? Est-ce qu'elle le prendrait mal ou...

Le rouge couvrit mon visage pour me donner les couleurs d'une pivoine alors que je découvrais le corps dénudé de Lily. Entrouvrant les lèvres dans un souffle chaud, je restai muette de stupéfaction. Elle était si féminine à côté de moi! Même ses sous-vêtements étaient sexy!  

Et moi ! Je portais d'horribles sous-vêtements blancs sans âme qui n'avait rien d'attirant! La honte me gagnait à l'idée de me découvrir ainsi à la vue d'une femme aussi charmante. Je devais l'en empêcher! Et puis, c'était sans parler de mes cicatrices encore visibles, celles des mauvais traitements que j'avais reçu au collège.

- Est... Est-ce que tu peux te retourner le temps que je me change, s'il te plaît ?

Il ne fallait pas qu'elle regarde. Il ne fallait pas qu'elle me voit ou elle serait horrifié par ma vue et partirait. J'en étais certaine. un corps aussi difforme et monstrueux que le mien ne pouvait pas plaire, c'était assuré.

heureusement pour moi, elle accepta. Cela me rassura et je pus commencer à me changer. Me hâtant, j’eu tout de même un instant d’hésitation. Sans bien comprendre pourquoi, une partie de moi était déçue. Déçue pourquoi? Je l’ignorai.

Une fois changée, mon aînée me complimenta ce qui teinta mon visage de jolie couleur alors que j’évitais son regard. J’espérais surtout ne pas être trop ridicule et ne pas être la risée des gens.

Ce fut le moment pour nous de sortir et d’aller vers la scène qui avait été disposée au centre du magasin. Et à mesure que nous approchions, nous pouvions voir la file d’attente des enfants et de leurs parents ameutés par l’équipe du magasin.

Encore une fois, nous étions au Japon et les enfants se tenaient, restant silencieux, indéchiffrables et, à mes yeux, effrayants car imprévisibles. Je jetai des regards dans la direction de Lily, espérant pouvoir y trouver un peu de son assurance et de son calme.

Et il m’en fallu lorsque je découvris le “père noël”, un homme âgé, de tout évidence, aux regards étranges qui me fit ressentir un certain frisson. Il était là, prenant une étrange attitude, paradoxale, une sévère désinvolture.

Mais nous venions de monter sur scène et déjà, les enfants et leurs familles se rapprochaient, les parents se pressant d’utiliser leurs appareils photos pour immortaliser ce moment, faisant porter des boites de jeux ou des peluches bien trop grandes à leurs enfants.        

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mer 13 Déc - 15:03

Le début d'une belle amitié

Je trouve que Chun-hei est bien timide, enfin, je suppose que c'est parce qu'elle est Japonaise. Les japonaises ont tendance à être plus pudique que nous les Anglaises.
Heureusement qu'elle n'a pas rencontré de fille californienne, elle ne s'en remettrait pas. J'ai ce souvenir d'une soirée du nouvel an où une amie californienne avait abusé de la boisson et s'était retrouvée sein nu sur une table à chanter Wrecking Ball de Miley Cyrus.

C'est d'ailleurs pour cela que je ne bois pas d'alcool. Qui aurait envie de voir Lily perdre le contrôle et se balader sein nu ? Personne !

D'autans plus que le goût de l'alcool est affreusement dégoûtant.


Nous voilà à présent sur scène. Je lance un clin d’œil amicale à Chun-hei et lui chuchote :

« Tout va bien se passer. »

Sous les conseils d'Hikari, notre « chef » en quelque sorte. Chun-hei se place d'un côté du père Noël et je devrais me placer de l'autre côté pour les photos.

Je vais de mon côté chercher le premier enfant. Nous devrons les chercher chacun notre tour, donc un coup ce sera moi et un coup ce sera Chun-Hei.

Je soulève le premier petit pour l'installer sur les genoux du père Noël. Il est assez léger, ce petit doit avoir à peine 4 ans tout au plus. Un adorable petit enfant japonais aux yeux bien bridés et au visage rond.

Ce que j’apprécie chez les Japonais, c'est leur politesse, ils sont agréables à toujours s'excuser et remercier sans qu'on ait besoin de les rappeler à l'ordre.
Les parents font poliment la queue après avoir réglé Hikari, il n'y a pas de bousculade ou de cris.

La maman du petit garçon s'approche pour prendre des photos. Je prends donc la pose : je tiens un gros cadeau dans les bras. Je me tiens bien droite et je fais un beau sourire mettant en valeur mes jolies dents blanches et mon minois lumineux.

Le flash de l'appareil photo me surprend un peu, mais je m'efforce de ne pas le montrer. La maman prend encore quelques photos sous différents angles puis le petit garçon chuchote au père Noël les cadeaux qu'il aimerait recevoir pour Noël avant de rejoindre sa maman en nous lançant un :

« au revoir mesdames, au revoir père noël. »


Je suis charmée par ce petit bout de chou, je n’apprécie pas spécialement les enfants en général mais les voir tout mignons avec les yeux illuminés par la magie de Noël me touche beaucoup.

Je lance un regard à Chun-hei, elle a l'air un peu angoissée. Est ce l'idée d'aller chercher le prochain petit qui la met dans cet état ? J'espère en tout cas que cela va aller pour elle.


En attendant je réfléchis à ce que nous allons bien pouvoir faire après cette « journée de travail ». Si nous ne sommes pas trop fatigués, je lui proposerais d'aller dîner au restaurant ou d'aller au cinéma. Sinon, si je vois que Chun-hei est épuisé, nous rentrerons simplement chacune de notre côté.
Après tout, maintenant que j'ai son numéro et qu'elle a le mien, nous aurons bien des occasions de se revoir.

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mer 13 Déc - 19:29

Les mots rassurants de Lily allégèrent quelque peu le poids qui se trouvait sur mon cœur mais je n'étais pas totalement rassurée. Je le fus encore moins quand je compris qu'il allait falloir que je prenne ces enfants dans mes bras pour les porter sur les genoux du père noël.

Jamais je n'avais tenu un enfant dans mes bras. N'étais-ce pas de petites choses fragiles et sensibles? Et si je leur faisais mal? Et s'ils se mettaient à pleurer ? On allait croire que j'étais une tortionnaire. Les gens m'insulteraient et pointeraient vers moi des regards accusateurs.

...J'avais peur des enfants.

Quand vint la photo, j'ai bien du mal à sourire de manière convaincante. Noël ne voulait strictement rien dire pour moi. On ne me l'a jamais fêté. Je n'ai jamais reçue de cadeau de toute ma vie. Je ne savais pas ce qu'on ressentait et j’étais incapable d'en saisir la "magie".

Qu'est-ce que je faisais ici ?

Je regardai Lily avec envie. Elle semblait si naturelle, rayonnante et à l'aise. Je devais paraitre si terne et si maladroite à ses côtés. Si cela continuait, ils allaient sûrement vouloir me renvoyer et je ferais honte à mon amie. Comment faire pour éviter ça ?

C'était mon tour, déjà. Et je n'avais toujours pas eu de révélations, même pas l'ombre d'une idée. Alors, je m'approchai d'une jeune fille. Elle paraissait grande mais j'étais incapable de déterminer l'âge qu'elle devait avoir. Comment étais-je censée la soulever? Comme ceci ?

Je n'eu aucun mal à la lever malgré ma petite taille et mon apparente constitution. J'ai toujours été très forte et on a même dû m'apprendre à la contrôler. Mais je n'avais jamais rien tenu d'aussi précieux qu'un enfant et je ne savais pas trop si je lui faisais mal ou non.

Je le posai sans réelle délicatesse ou douceur sur les genoux du père noël, ce dernier laissa échapper une exclamation surprise et me décocha un regard étonné que je ne compris pas. Avais-je fais quelque chose de mal ? Peut-être aurais-je dû m'y prendre avec un peu plus de douceur ?

Je jetai un regard autour de moi, les gens chuchotaient entre eux et les parents avaient l'air d'avoir une mine inquiète. Seul l'enfant semblait ignorant de la chose et commençait déjà à harceler le père noël d'une liste de cadeau invraisemblable.

Après la photo vint le moment de la séparation. Et là, ce fut le drame. Alors que je m'apprêtai à saisir l'enfant de nouveau dans mes bras pour le remettre à ses parents, elle se mit à pleurer et à se débattre, ne voulant pas être séparée de son nouvel ami le père noël.

Totalement désarmée face aux larmes d'un fillette, je ressentis un mélange de colère et d'impuissance. Jetant un regard paniqué vers Lily, je la suppliai du regard. Que devais-je faire ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Jeu 14 Déc - 21:24

Le début d'une belle amitié

Vraiment il n'y a pas à dire, je suis adorable en « lutine de Noël », puis bon il faut ben avouer que je suis adorable tout court. Que je suis en lutine, en kigurumi vache ou encore en survêtement trop large.
MÊME A POIL JE SUIS ADORABLE

Je pense que c'est mon joli visage qui fait tout mon charme, précisément mes jolis yeux bleus. En plus en étant entouré de Japonais aux yeux noirs et bridés, ils sont naturellement mis en valeur. Je pense qu'il doit en être de même pour ma chevelure rousse, même si beaucoup de personnes excentriques ont des cheveux de couleurs bleues ou roses à l'académie.

Chun s'occupe de la petite fille suivante et l’installe sur les genoux du père Noël. Je pense qu'elle est un peu tendue, mais je trouve qu'elle s'en sort parfaitement, elle garde son self-contrôle et ne panique pas du tout.

Pourtant, elle est beaucoup plus jeune que moi, elle aurait donc toutes les raisons de perdre son sang-froid face à son premier travail. Je suis vraiment fière d'elle.


Nous reprenons les photos. Les enfants s'agitent un peu, c'est long pour eux d'attendre et hormis les décors, il n'y a rien pour les occuper en attendant leurs tours.

Au moment où la petite fille du quitter le père Noël, cette dernière fit un gros caprice.
Malheureusement, il n'a fallu que cela tombe sur Chun-hei qui me lance un regard un peu paniqué.

La mère de la petite fille ne semble pas bien stricte, elle ne lui dit qu'un simple :
« Mais enfin Mei, c'est au tour des autres enfants, il faut partir maintenant. »

Pas très convaincant comme argument pour qu'une petite fille quitte le père Noël.
D'ailleurs, ce dernier s'en fiche royalement et ne tente pas de la calmer, il attend clairement que ses lutines s'en occupe.

Je m'approche de la jeune fille et pose un genou à terre afin d'être à sa hauteur. Elle me regarde avec ses grands yeux pleins de larmes de crocodile.


Cela me rappelle un caprice que j'avais moi-même fait plus jeune, la première fois que nous étions allés au parc d'attractions. Disneyland de Tokyo. Je ne voulais plus repartir et je hurlais et pleurais.
Ma grande sœur Emma s’était accroupie devant moi, avait essuyé mes larmes et m'avait dit « est-ce que, tu sais comment on devient une princesse ? »
Moi interloqué je lui avais demandé « comment ? » les yeux illuminés. Et elle m'avait répondu en hurlant « En te comportant comme une princesse  ».

Je ne comprenais pas et je me suis dit que sa réponse était vraiment nulle.

Bon, certes, ce n'est peut-être pas le meilleur exemple auquel j'ai pensé donc revenons à moi et cette petite fille.

Je la regarde dans les yeux tandis qu'elle me regarde, les bras fermement accrocher à la jambe du père Noël.


Je lui dis doucement, pour qu'elle seule ne puisse l'entendre :

« Je vais te dire un secret, tu veux bien ? »


La petite fille, intéressée, me regarde et hoche la tête en signe d’approbation.

« J'ai des pouvoirs magique, je suis une super-héroïne »


La petite fille me regarde avec des yeux pétillant et lâche un peu le père noël, mais elle me répond « mais ça existe pas les super-héros c'est dans les dessin animés ».
Je lui répond donc «  regarde, je vais faire apparaître du chocolat ». Je passe alors ma main dans ses cheveux et la ressort avec un morceau de chocolat.


La petite fille est époustouflée. Elle me dit « Ouah, c'est vrai tu es une super-héroïne ! » Je lui réponds alors qu'elle doit rentrer et garder ce secret pour elle pour que mon identité ne soit pas révélé.

La petite repart donc avec un regard émerveillé, mais surtout en étant calmée.
Je lance un regard à Chun-Hei, elle est émerveillée, je dirais même bouche bée. Elle doit sûrement se demander d'où j'ai sorti ce morceau de chocolat. Mais les héros ont leurs secrets.

Je fais donc un discret signe de la main (un pouce en l'air) à Chun, pour lui faire signe que tout va bien puis je vais chercher l'enfant suivant.

Il s'agit d'une adorable petite fille japonaise avec deux petites couettes et une doudoune rose. Elle est vraiment trop mignonne, je la porte donc dans mes bras et l’installe sur les genoux du père noël.
Tout ce passe bien à nouveau et la petite fille me fait même un bisou sur la joue avant de s'en aller.

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mer 20 Déc - 20:34

Bien sûr, Lily était parvenue à régler la situation. Elle était décidément exceptionnelle. Mon admiration pour elle ne fit que grandir. Je répondis à son signe par un sourire intimidé. Le fait qu'une personne aussi incroyable puisse me témoigner une quelconque attention suffisait à m'émouvoir, moi qui n'était rien.

Lors de son tour, une étrange pensée me passa l'esprit. Est-ce que Lily ne serait pas une mère fantastique au vue de la manière dont elle s'y prenait ? Et est-ce que j'aurai aimé l'avoir comme maman ?

A ces questions, une image me vint en tête et je me vis chouchouté par elle. Une sensation de chaleur gagna alors mon visage alors que je me sentis ridicule et honteuse. Pourtant, c'était sûr. Malgré ma gêne, je ne pense pas que j'aurai refusé si Lily s'était occupée de moi.

Je n'avais jamais vraiment connu ça étant enfant. Et, en vérité, il m'arrivait parfois de me dire que je n'avais pas eu du tout d'enfance. En tout cas, je ne me souvenais pas d'avoir jamais été traité avec autant de douceur et de tendresse.

Intérieurement, j'en avais été sûrement très triste mais extérieurement, l'on m'avait dit que je ne pouvais que me sentir fière d'être traitée comme une adulte, qu'ainsi cela voulait dire qu'on ne se moquait pas de moi mais qu'on me considérait comme un être à part entière.

Aujourd'hui, je me demandai si je devais me sentir si chanceuse que ça.

Évitant Lily du regard pour ne pas replonger dans mes rêveries, je me concentrai sur la nouvelle enfant qui s'approchait. C'était une jeune fille à la queue de cheval, l'air un peu garçonne dans ses vêtements et le regard très éveillé.

De manière inédite, je devenais d'humeur câline et je m'y pris mieux cette fois-ci, imaginant tout simplement la manière dont j'aimerai qu'on me traite si j'étais enfant à leurs places. C'était peut-être ça, la solution la plus simple.

L'enfant posé sur les genoux du père noël, vint le moment de la photo et nous rapprochant je vis soudainement le visage de Lily changer d'expression. En effet, j'ignorai que dans notre dos, le vieillard qui nous servait de père noël venait de poser l'une de ses mains de pervers sur les fesses de mon amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Williams
Université • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 18
Cursus : Langues

Infos supplémentaires
Clubs: Danse et théâtre
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Dim 7 Jan - 18:58

Le début d'une belle amitié

Chun est enfin plus détendu, elle s'occupe avec douceur et tendresse d'une petite fille vêtue d'un sweat-shirt bleu et d'un jean avec des baskets blanches. C'est ce qu'on pourrait communément appeler un garçon manqué . Cette expression est étrange, je me demande dans quel sens, il faut comprendre « manqué ».

J'aimerais un jour débattre de ce sujet avec un enseignant de langue. Peut-être en aurais-je l’occasion si je deviens professeur.

Je me rapproche de Chun et de la petite fille pour la photo, comme à mon habitude, je me prépare mentalement à prendre une mine parfaite, je commence à sourire en me maintenant bien droite et en posant une main sur le haut du fauteuil du père noël afin de m'appuyer.
Je commence un peu à fatiguer et pourtant, ce n'est que le début, je n'imagine pas les pauvres gens qui travaille toutes leurs vies debout dans les secteurs manuels.

Enfin bref, alors que le flash de l'appareil photo nous illumine, je sens une pression au niveau de mon postérieur. Qu'est-ce donc je tourne légèrement la tête et remarque la main de notre très cher père noël appuyer sur mon derrière.
Mais que fait il donc ? Il est en train de me tripoter ? Mon cœur s’accélère, je ne sais pas comment réagir. J'aimerais me retourner et lui donner un coup-de-poing, mais cela risquerais de choquer les enfants.
Lui aussi est débile, n'a t'il pas peur de perdre son job ? Il se doute bien que de toute manière, j'irai le dire aux supérieurs. Peut-être que cet imbécile pense que je suis aussi timide que certaine japonaise n'osant pas se plaindre.
Il s'attend à quoi, que je lui sorte un timide « yamete kudasai ? »

Pendant que Chun s'occupe de ramener la petite fille à ses parents, je vais chercher l'enfant suivant. Je suis moins douce, je suis contrarié et je n'arrive pas à me contrôler. Je l'installe sur les genoux du père noël et j'en profite pour lui lancer un regard glacé, il me répond avec un grand sourire.
Je me retiens vivement de lui casser son sourire en éclatant ses petites dents de mon poing. Je me place à côté de lui pour la photo et pose ma main sur sa nuque d'une manière qui peut sembler amicale extérieurement. Tandis que la maman s'apprête à prendre la photo, j'enfonce mes ongles au plus profond de sa nuque. Il lance un cri de douleur vachement exagéré en me regardant et en souriant innocemment, je réponds un « oups désolé ».

Après avoir ramené l'enfant à son père, Hikari nous sourit et nous propose de prendre une petite pause de minute pour nous aérer ou fumer.

Je me dirige vers notre cabine où nous nous sommes précédemment changé, d'une part pour checker mon téléphone et d'autre part pour être loin de se sataner père noël.
Je m'assieds sur un banc, le téléphone à la main. J’hésite à me changer et partir, mais je me dis que ce ne serais pas du tout professionnel d'agir ainsi. D'un autre côté l'attitude de ce vicieux n'étais pas du tout professionnel non plus.
J'ai souvent entendu des histoires comme celles des Japonaises se faisant toucher dans le métro mais pour moi il ne s’agissait que de fiction, je ne pensais pas que ce serait vrai. D'autant plus que ses « messieurs » risque de se faire voir.

Je suis hors de moi, je ne supporte pas l'idée que cette ordure ai osé me toucher ainsi. Dans un excès de colère, je me relève et lance mon téléphone contre le mur de l'autre coté de la pièce. Chun entre à ce moment-là.

ft.Chun-Hei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 56
Age : 15

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, Echecs, Karaté
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   Mer 10 Jan - 19:38

Au moment ou je franchissais la porte, je vis Lily projeter son téléphone à travers la pièce. Ce dernier se brisa contre le mur et tomba au sol devant moi. Restant un moment hésitante, je le finis par m'abaisser pour le ramasser.

Relevant un regard ferme vers ma camarade, je lisais sur mon visage ce que je craignais. J'avais ressentis son changement d'attitude, j'avais lu l'échange de regards entre elle et ce "père noël" et ce que j'avais d'abord cru être le fruit de mon imagination paranoïaque se révélait de plus en plus plausible.

Ma gorge était serrée et mes muscles tendues. M'approchant de ma camarade, je lui tendais son téléphone brisé tout en gardant mon regard plongé dans le sien. Ce que je venais de comprendre n'avait pas besoin de mots pour être exprimé, il n'y avait pas de questions à poser, juste des décisions à prendre.

Alors, froidement, j'avais pris la mienne. Et la petite Chun toute timide et craintive laissait à celle qui s'était découverte un goût pour la révolte et la violence le bon soin de mener désormais les opérations. Me dirigeant vers mon vestiaire et le sien, je les ouvrais tous deux.

- Pas question de continuer à travailler ici. Nous avons à faire.

Je prenais mes vêtements et commençais à me changer. Puis, un instant, je me figeai en me rappelant que ma camarade me regardait à cet instant. Rougissant légèrement des joues, je me tournais pour le lui monter mon dos mais poursuivais tout en parlant.

- Ce gros porc va devoir encore faire sa journée. Il ne sortira du centre commercial que dans quelques heures. Nous avons donc largement le temps pour lui préparer un guet-apens et lui faire payer ce qu'il t'a fait.  

Sans doute devrons-nous acheter une batte de baseball pour Lily ? Je doute qu'elle sache se battre. Pour ma part, mon corps sera mon arme, comme on me l'a apprit si douloureusement. Il était temps de mettre cet enseignement fait de brimades et de violences à profit. Et ça serait enfin pour moi l'occasion de remercier Lily pour sa gentillesse.

Avec une excitation grandissante, je prenais plaisir à imaginer ce vieux pervers morde le bitume et recevoir la leçon de sa vie. Cette fois-ci, il ne s'en sortirait pas si bien que ces voyous qui avaient agressés cette étrangère dans la rue. Eux avaient réussis à s'enfuir, mais lui n'aura aucune chance. Je m'en faisais la promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début d'une belle amitié [LILY X CHUN-HEI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les prémices d'une belle amitié... PV TARA
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» BELLE TAPISSERIE
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: Le centre commercial-
Sauter vers: