Partagez | 
 

 Binôme sportif [PV Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Binôme sportif [PV Asuka]   Ven 17 Nov - 22:01


Quand la cloche retentit pour annoncer le début des activités sportives, ma gorge se serra et mon cœur devint plus lourd. Je n'aimai pas le sport à l'école. J'étais pourtant une excellente athlète. Mais c'était là tout le problème.

Au collège, j'enregistrai facilement de bons résultats et cela avait nourri la jalousie sans borne de mes camarades. Ils s'étaient encore montrés plus déterminés à me faire souffrir en m'humiliant de manière aussi ingénieuse que subtile.

Est-ce que cela allait recommencer ? Je le craignais. Je le craignais vraiment! Après tout, j'étais restée discrète jusqu'à maintenant et j'avais réussie à ne pas me faire remarquer. J'étais quasiment certaine que personne dans la classe ne connaissait véritablement mon nom et mon prénom. Mais cela allait sûrement changer.

Suivant mes camarades vers les vestiaires, je repensais à mon enfance. C'était mon père qui avait tenu à ce que je sois entrainée durement. Dès mon plus jeune âge, j'ai suivi un entraînement intensif comprenant de l'athlétisme, de la gymnastique et des arts martiaux.

Une Shiawase ne pouvait pas ne pas être une championne dans tous ce qu'elle entreprenait, elle ne devait jamais échouer. Et pour tenir un tel impératif, il fallait donc s'entrainer et s'entrainer encore. Durant mon enfance, cela ne parut pas poser problème, j'étais entre les mains de maîtres émérites et de champions renommés.

Mais quand j'en vins à entrer au collège, je pris la mesure de la différence qu'il existait entre moi et les autres élèves. J'étais très largement au-dessus du lot. Je reçue de nombreuses propositions pour rejoindre des clubs sportifs mais mon père me les interdit. Seules les études et les résultats comptaient à ses yeux.

Mon refus fut compris comme du mépris et je me fis ainsi de nouveaux ennemis. Des ennemis tenaces car à chaque fois que je faisais preuve de mes talents, je ravivai leurs égos blessés par "mon" choix.

Une fois dans le vestiaire des filles, je fis tous les efforts du monde pour disparaître dans le paysage. Silencieuse, je restai éloignée des groupes et me changeai rapidement, cachant mal le tremblement de mes mains ainsi que mon empressement.

Accompagnant les premières sorties, je me tenais de nouveau à l'écart, fixant le sol du terrain d'athlétisme, inquiète, tirant machinalement les manches de mon survêtement de sport pour cacher mes mains fébriles.

- Bien, si tout le monde est là! Trouvez-vous un binôme et commencez les étirements!

Je relevais alors la tête vers l'enseignant, une légère once de panique venant éclairer mes yeux sombres.

Qu'est ce que le professeur venait de dire ?! Un... Un partenaire ? Je... Je n'y avais pas pensé! J'allais encore être seule ! Comme le jour ou trois filles avaient préférées s'échauffer ensemble plutôt que l'une d'entre elles ne s'échauffent avec moi.

Je me rappelai encore leurs remarques blessantes sur mon odeur, sur mon hygiène ainsi que leurs regards et leurs rires. Est-ce qu'on allait encore se moquer de moi ?  Est-ce que tous ça allait recommencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Ven 17 Nov - 23:45




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Dieu ce que je préfèrerais être dans l’atelier d’art pour peindre ou dessiner ! Non pas que les cours ne soient pas intéressants, bien au contraire. Puis si je voulais aider ma mère mieux valait que je travaille dur. Mais là ce n’était pas ce qui me faisait jurer dans mon coin : nous avions sport. Bon, ce n’était pas extrêmement dur non plus, fallait pas abuser non plus, et je n’étais pas mauvaise, mais ce n’était pas la première activité qu’il me venait à l’idée de faire. Je préférais même faire de l’économie, ce qui n’était pas dans le programme de ma classe, que ça. Néanmoins, je n’étais pas du genre à rechigner autant devant les autres, à moins qu’il ne s’agisse de proches. Et encore !

Pour m’encourageais en pensant qu’il s’agissait du dernier cours de la journée, je m’étirai sur ma chaise en occultant totalement le fait que je n’étais pas la seule dans la salle de classe. Puis, prenant mes affaires que j’avais rassemblées juste après le départ du professeur, je suivis mes camarades jusqu’aux vestiaires qui nous étaient destinés. Tranquillement, mais pas trop pour ne pas être la dernière sortie, je me changeai en regardant mes camarades. Parmis les filles qui papotaient, j’en vis une que j’avais déjà aperçu plusieurs fois. Je ne lui avais jamais réellement parlé, par manque d’occasions ou parce qu’elle m’avait semblée ne pas vouloir se mélanger aux autres. Enfin… j’avais également une part de responsabilité pour m’être enfermée dans mon petit monde, que ce soit pour un projet de groupe avec Yume-chan ou pour moi-même. Il allait falloir que je revienne sur le droit chemin.

Lorsque tout le monde fut rassemblé sur le terrain d’athlétisme, le professeur nous demanda de former des binômes pour les étirements. D’un certain côté, cela me parut routinier puisque nous le faisions à chaque cours, mais j’y vis une opportunité non négligeable. Je refusai donc poliment les quelques propositions que j’eue avant de me diriger vers la jeune femme que j’avais repéré un peu plus tôt. Seule, elle ne semblait pas être très à l’aise. Je m’avançais donc d’un pas déterminé mais loin d’être menaçant pour la rejoindre en essayant de me rappeler son nom de famille. Et lorsque je fus à ses côtés, j’entrepris de lui parler d’une manière amicale, souriant gentiment et lui tendant la main :

- Bonjour Cheong-san. Est-ce qu’on peut travailler ensemble ?

J’espérais sincèrement qu’elle accepterait. Je doutai qu’elle ait un mauvais fond ou du genre à refuser. Mais, d’un autre côté, je savais me montrer insistante quand il le fallait, ou quand je voulais me montrer aussi têtue qu’une mule. Enfin… je savais également qu’il existait des limites à ne pas franchir. J’espérais simplement que cela ne voudrait pas dire que je ne me retrouverais pas seule parce que j’avais refusé d’autres offres juste avant.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Sam 18 Nov - 10:26



Et soudain, mon regard capta un mouvement proche de moi. Mes yeux sombres se décalèrent pour fixer l'une de mes camarades. Cette dernière s'approchait de moi. Je l'avais évidemment déjà remarquée en classe et elle faisait partie des élèves qui m'intimidaient beaucoup.

En premier lieu, elle était plus grande que moi. Ce n'était pas bien difficile car j'étais petite pour mon âge. Ensuite, il y avait son apparence. Dans mon imaginaire, elle avait tout d'une racaille. Je l'imaginai dans un gang, ayant sûrement déjà une moto qu'elle avait sûrement volée, sillonnant la ville en semant le chaos sur son passage.

Etais-je la seule à la trouver impressionnante avec ses cheveux colorés en mauves et ses yeux ambrés par des lentilles ? Sans parler du teint de sa peau qui venait renforcer l'exotisme et l'anti-conformisme qui se dégageait d'elle. Même si, d'une certaine façon, malgré le fait qu'elle m’effrayait, je la trouvai attirante.

A mesure qu'elle s'approchait, je rentrai la tête et ramenai mes bras contre ma poitrine en serrant les poings. Mon regard semblait chercher un moyen de fuir. J'avais sûrement l'air d'un petit animal craintif ainsi mais je n'en avais alors pas conscience.

Quand elle fut face à moi, elle me tendit la main en me souriant gentiment et je fus troublée. Mon regard se perdit sur le sol avant que je trouve le courage de relever les yeux pour croiser l'ambre des siens. J'avais envie d'y croire... Mais ce sourire pouvait cacher une manigance? Peut-être un plan pour m'humilier?

- Bonjour Cheong-san. Est-ce qu’on peut travailler ensemble ?

Elle connaissait mon nom ? Etais-je connue ? Qu'est ce qu'on disait de moi ?!

...

Je ne pouvais évidemment poser la question. Et je ne pouvais évidemment pas refuser une main tendue. Elle se serait sentie insultée et je m'en serais fait une ennemie, exactement ce que je voulais éviter à tout prix!

Alors, timidement, je tendais l'une de mes mains pour saisir la sienne. Cette dernière était plus élégantes et plus grandes que les miennes, plus féminine aussi... Ce genre de contact, fugitif, était le seul que j'avais jamais expérimenté avec une autre personne. C'était toujours troublant pour moi mais je tâchais de rester concentrée, un sourire craintif aux lèvres.

- Av... Avec plaisir...

Pourquoi avais-je répondu ça ? C'était déplacé non? J'en faisais trop. C'était juste un échauffement, hein ? Pourquoi devais-je être si formelle ? Je n'aurai pas pu lui répondre de manière plus cool et détendue ?

...

Et... Et maintenant ?

Je faisais glisser ma main de la sienne d'un geste habile et regardais nos camarades qui commençaient déjà les exercices. J'avais rarement eu occasion de faire ces derniers. Du coup, je craignais d'être un poids mort pour mon binôme. Relevant un regard toujours craintif et inquiet dans sa direction, je ne savais quoi dire ou quoi faire? Par où commencer ?

Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Sam 18 Nov - 16:30




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Lorsque je m’étais approché d’elle, sa timidité, si ce n’était pas autre chose, me sauta plus ou moins aux yeux. Etait-ce à cause de moi, ou autre chose ? Je ne savais malheureusement pas et je craignais de me fourvoyer. Après tout, elle pouvait être intimidée par tout le monde, ne serait-ce à cause d’un passé difficile ou parce qu’elle était intimidée par une ambiance différente de ce qu’elle avait imaginée dans la classe. Cela pouvait également expliquer les raisons pour lesquelles je ne la voyais jamais autrement que seule.

Ayant l’envie de la tirer vers le haut quelle que soit ses raisons, je fis tout pour me montrer amicale en lui proposant qu’on travaille ensemble. J’avais profité d’avoir retenu son nom pour l’utiliser, mais il ne parut pas que ce fut forcément une bonne idée. La surprise se peignit sur son visage alors qu’elle semblait ne pas pouvoir répondre sur le coup. Me trompai-je, que ce soit dans ma manière de l’aborder ou le fait qu’elle puisse apprécier que je connaisse son nom ? Je me sentis la gêne monter en moi alors que je m’encourageais à rester patiente.

Ma manoeuvre finit par payer puisque, même si ce fit avec pas mal de réserve, elle me prit la main en me répondant qu’elle le ferait avec plaisir. Sur le coup du soulagement, je souris plus encore et faillit sauter de joie. Je me retins cependant à cause de la crainte de la mettre mal à l’aise.

En la voyant retirer d’elle-même sa main de la mienne, je me dis naturellement qu’elle n’aimait peut-être pas ce genre de contacts. De ce fait, je me dis que l’exercice nommé “le Squat” était certainement compromis, ce qui était assez dommage. Je décidai donc de lui proposer une alternative :

- Et si nous commencions par l’exercice “la fente” ? Tu connais ?

Selon sa réponse, je lui donnais plus ou moins d’explications, faisant même une démonstration au besoin. Puis, quand je fus certaine qu’elle ait compris, je me mis face à elle et nous nous fîmes ce mouvement une petite quinzaine de fois avant de passer à l’exercice suivant. Pour éviter de tout décider, je lui demandai :

- Quel étirement veux-tu faire maintenant ?

J’étais un peu essoufflée puisque je n’avais pas tant d’endurance que ça. La peinture avait ses mauvais côtés, fallait pas croire ! Et, pour cela, la forme que ma partenaire semblait avoir me faisait envie. Pas dans le sens où je lui en voulais, mais bien dans celui où cela faisait d’elle un nouvel idéal. Bien entendu, je n’étais pas sûre de pouvoir prendre des engagements comme celui de faire du sport chaque jour. Par contre, cela ne m’empêchait pas de rêver à ce que cela serait.

Derrière nous, nos autres camarades de classe travaillaient en nous regardant de temps en temps. Cela ne me dérangeait pas étant donné que j’avais fait en sorte qu’on me voir. Pas par narcissisme, mais bien dans l’optique de faire passer ce message : “je suis différente et j’en ai rien à foutre !”. Par contre, il n’était pas sûr que cela plaise à la brune face à moi.

Les étirements:
 

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Dim 19 Nov - 0:30


- Et si nous commencions par l’exercice “la fente” ? Tu connais ?

J'acquiesçai d'un hochement timide de la tête, heureuse qu'elle rompe le silence et qu'elle prenne l'initiative. Elle eut alors la gentillesse de me donner des explications ainsi que de me faire une démonstration. C'était un peu humiliant et j'avais peur que les autres se moquent de moi mais il fallait bien que je visse un exemple pour savoir comment procéder.

Regardant attentivement faire ma camarade, je tentai de faire abstraction du reste des gens. Je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir reconnaissante pour sa générosité et sa patience.

- Merci... Je vois, maintenant.

Dis-je d'une voix effacée, mon regard venant fugitivement croiser le sien, un sourire éphémère passant sur mes lèvres.

Alors, nous nous mîmes en action. Face à elle, les mains dans le dos, je me sentais vulnérable et j'évitai son regard. J'aurai sans doute pu la maitriser rapidement et pourtant... Elle était beaucoup plus grande que moi et son apparence était décidément intimidante.

Mais pas seulement... Pendant quelques secondes, j'eus la fugitive envie de me blottir contre elle, de poser ma tête contre sa poitrine et de fermer les yeux. Mais je chassai bien vite cette idée de mon esprit, gênée. Et puis, je devais rester concentrée. Elle avait pris sur elle de venir vers moi et elle avait pris le temps de me montrer le mouvement, je lui étais redevable. La moindre des choses étaient de rester concentrée.

Nous pliâmes le genou après avoir échangé un signe de tête puis nous portâmes nos mains sur les épaules de l’autre. Je fus un instant prise d'une envie de me dégager et de m'écarter, ne supportant que difficilement le contact de ses mains sur cette partie de mon corps. Mais je me retins, me concentrant sur l'exercice.

Ainsi nous entamâmes le mouvement de pendule l'un avançant et l'autre reculant et ainsi de suite. Comment je m'y attendais, il ne me fallut que deux essais pour comprendre et maitriser les mouvements que nous devions exécuter.

C'était quelque chose de simple, en fait, loin des gestes techniques qu'on m'avait appris durant mon enfance. Ça me rappelait les longues heures que j'avais pu passer à exécuter mes katas de Tai Shi, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente, tous les matins, durant des années et même maintenant.

Ainsi je maitrisai mon équilibre et malgré notre différence de taille, je n'étais pas gênée et exécutai ma part du mouvement avec dextérité et énergie, goutant à la sensation plaisante du corps qui s'éveille à l'effort. Pour rester concentrée, je laissai mon regard fixer un point vide devant mes yeux, faisant abstraction du reste.

Quand elle rompit l'exercice, je fus prise un peu au dépourvue. Je sentais à peine mon corps se réchauffer à la chaleur de l'effort concédé. Est-ce que nous n'aurions pas pu faire quelques séries de plus ? Peut-être avais-je fais quelque chose de mal ?

- Quel étirement veux-tu faire maintenant ?

Je sentis son essoufflement dans sa voix. Se pouvait-elle qu'elle soit déjà fatiguée ? Peut-être avais-je été trop vite durant l'exercice précédent? Est-ce qu'elle allait m'en vouloir du coup ?

- Peut-être... Les exercices au sol ?

Cela lui permettrait sans doute de récupérer, si j'y allais doucement, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Dim 19 Nov - 18:07




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Le silence me semblait pesant alors que nous faisions les exercices. Peut-être n’était-ce qu’une impression de ma part. Après tout, mieux valait garder notre souffle pour les étirements, sachant que nous allions être amenés à courir juste après. Mais pour les moments où nous devions nous décider… Elle me paraissait extrêmement simple et pratiquement sur le point de fuir. Pas qu’elle le fit, mais sa façon d’hésiter et de parler sans émotion me mettait mal à l’aise. A moins qu’elle ne soit étrangère ? Ou je réfléchissais tout simplement trop.

Pensant que la meilleure solution était d’arrêter de me torturer les méninges pour rien, je décidai de simplement me concentrer sur l’exercice. Bien sûr, ce fut plus facile à dire qu’à faire, mais “qui tente rien n’a rien”. Puis je me rendis assez rapidement compte que si je respirais mal je pouvais me fatiguer très rapidement. Cela m’aida grandement à me concentrer sur ce que je faisais, même si je restais persuadée que se focaliser sur la peinture restait plus simple. Au moins pour moi.

Lorsque nous eûmes terminé de faire une bonne série de cet exercice, malgré que je sois essoufflée, je lui proposai de choisir ce que nous ferions par la suite. Comme elle ne semblait pas être aussi fatiguée que moi, j’eue un peu peur qu’elle ne prenne quelque chose de plus compliqué. Le soulagement et la reconnaissance furent donc de mise quand elle me proposa un exercice au sol. Bon, du sport c’est du sport, que l’exercice soit simple ou non, du coup mes muscles allaient me demander plus d’oxygène tant ils n’étaient pas habitués à l’effort. Etais-je flemmarde ? Oui, sans aucun doute.

- C’est partit !! répondis-je avec joie en mettant de côté toutes mes réflexions.

Je préférais me concentrer sur le moment présent, surtout avec Cheong-san que je connaissais que très peu. Du coup, je me plaçai face à elle, assise avec les jambes écartées, de sorte à ce que nous soyons face à face. Nous nous prîmes ensuite les mains pour nous étirer d’autres parties du corps. J’étais totalement incapable de les nommer, mais je pouvais les sentir me faire mal à chaque fois que je me penchais en avant. Sérieusement, c’était comme si j’éveillais des muscles dont j’avais ignoré l’existence tout ma vie. Quoique…. je disais cela à chaque séance. Etait-ce la même chose pour ma binôme ? Etait-je une chochotte ?

Après plusieurs exercices, j’étais nettement moins motivée à faire du sport qu’en début de séance. Je tentai néanmoins de ne pas le montrer et de me motiver pour la suite du cours. Pour me rassurer un peu, je fis un tour de la classe du regard. Tout le monde semblait être comme moi, sauf peut-être ma partenaire d’étirement. Je lui souris donc, mi-amusée, mi-gênée, et lui déclarai :

- Tu n’as pas l’air fatiguée du tout. Tu fais du sport régulièrement ?

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Dim 19 Nov - 20:07


- C’est partit !!

Sa réaction, vive et enthousiaste, me surpris. Les autres élèves se plaignaient déjà des douleurs qu'ils ressentaient alors qu'ils forçaient sur leurs muscles. Mais ma camarade n'était pas de ceux là. La surprise passée, je me disais qu'elle n'était sans doute pas en colère contre moi pour l'avoir essoufflée et cela me détendit un peu.

M'asseyant à sa suite, je me mettais aussi en position. Il y avait quelque chose d'étrange à sentir ses pieds sous les miens, même si c'était à travers nos chaussures. C'était comme établir une sorte de lien, non? Ça l'était encore plus de joindre nos mains tout en nous faisant face.

Posant mes petits doigts sur les siens, je relevais mon regard pour croiser le sien, l'air un peu inquiète. Mais elle ne semblait pas souffrir de ce contact. Je ne paraissais pas la répugner et ce fut, pour moi, un réel soulagement. Peut-être n'avait-elle rien contre moi du tout ? Peut-être qu'on pourrait devenir amis ?

En s'étirant, je la voyais grimacer. Devais-je lui dire que sa position était légèrement incorrect et que cela lui occasionnait plus de douleurs que nécessaire? Mais si je faisais ça, elle pouvait le prendre mal, croire que je me prétendais supérieure à elle et elle commencerait alors à être méchante avec moi ?

Mais je ne pouvais me résigner à la voir souffrir inutilement à cause de ma couardise. Alors, je tentai de la guider doucement, en l'attirant des mains, la menant à faire un meilleur mouvement.

Il en fut de même des autres exercices. Ma partenaire n'était pas maladroite mais elle n'était pas entrainée. Et c'était souvent comme ça qu'on se blessait bêtement. Elle était au moment ou s'était le plus dangereux pour elle. Ainsi, m'oubliant, je veillai sur elle sans m'en rendre compte.

A la fin des exercices, elle parut remarquer ma forme et je devina alors ce qu'elle allait dire.

- Tu n’as pas l’air fatiguée du tout. Tu fais du sport régulièrement ?


Je ne pouvais évidemment pas lui mentir. Elle avait été bonne et gentille avec moi. N'osant croiser son regard, je fixai le sol en joignant mes mains pour caresser mes doigts, comme pour me rassurer.

- Je pratique les arts martiaux depuis mon plus jeune âge. C'est tout...

Dis-je d'une voix discrète, d'un ton gêné qui fit ressembler ma phrase à une demande de pardon. Mon regard se leva vers elle pour sonder sa réaction au moment ou le professeur éleva la voix, ce qui attira mes yeux sur lui.

- Bien! Maintenant que tout le monde s'est étiré! Vous allez me faire dix tours de piste! Allez!

Revenant à ma camarade, je balbutiai alors ces quelques mots, me fendant d'un sourire pitoyable.

- Merci pour cet échauffement, Tsuno-san.

Puis j'hésitai à m'éloigner. Sans doute avait-elle des amies qu'elle allait rejoindre. Sans doute que nous n'allions plus nous reparler. L'accompagner, la suivre, ça serait comme m'incruster et elle n'avait évidemment pas envie qu'une personne comme moi ne s'attache à ses pas. Alors, il ne fallait pas que je reste, si?

Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Mer 22 Nov - 22:33




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Pendant la séance d’étirement, j’eue la nette impression d’être guidée par ma camarade. Je ne sus pas, même après, si ce n’était que mon imagination qui me jouait des tours ou si c’était bel et bien réel. Pour cela, et parce que je ne pus vraiment y réfléchir, je ne demandai rien à la personne concernée pour simplement me concentrer sur les exercices. Ces derniers me parurent néanmoins bien moins pénibles qu’à l’accoutumée, ce qui me permit de sourire une fois que nous eûmes terminé. J’avais énormément apprécié ce moment d’étirements. Tant et si bien que je priais presque pour que le travail à faire par la suite se fasse en binôme. En attendant, j’écoutai sa réponse à ma question. Cette dernière ne m’étonna pas tant que ça. Au contraire puisque je compris ainsi les raisons pour lesquelles je la trouvais tant en forme. Je savais cependant que ce n’était pas une raison pour la détester. Bien au contraire ! En tous les cas, je ne voulais pas qu’on me déteste pour mes rares talents. Si cela valait pour moi, cela valait tout autant pour les autres. C’était ce que m’avait apprit ma mère et je le respectais bien plus que les promesses que je faisais à moi-même.

J’allais continuer la conversation et la remercier sincèrement pour tout cela quand le professeur nous fit part de la suite des évènements. Je perdis rapidement le sourire, estomaquée par ce que j’apprenais.
*D-dix tours ?!!*
N’étant que très peu sportive, je savais dores et déjà que j’aurais énormément de difficultés à tenir. Peut-être même serais-je la première à abandonner. Je gardais cependant espoir de battre mon record de trois tours et demi. Je repris donc contenance juste avant que Cheong-san me remercie pour l'entraînement. Me tournant vers elle, je lui souris pour répondre sincèrement :

- Je t’en prie, ça m’a fait plaisir. Merci à toi pour m’avoir aidée. Tu penses que tu arriveras à faire les dix tours ?

Bien franchement, je ne doutais pas un seul instant qu’elle puisse en être capable, contrairement à moi. Je ne souhaitais donc pas la ralentir dans l’exercice demandé sans pour autant être répugnée par sa compagnie. Bien au contraire, j’étais persuadée d’être stimulée par une présence comme la sienne à mes côtés. En allant vers le terrain pour aller courir, je me sentis comme une sorte d’anti-héroïne, le genre de fille qui ne sait pas tenir son premier rôle. A moins que ce ne soit pas ce terme-là ? Je n’en savais rien en réalité.

Lorsque je fus sur le terrain, je levai brièvement la tête vers le ciel pour prendre une grande bouffée d’air. La ramenant droite, je soufflai doucement avant de marmonner pour moi-même :

- Aller ! Au moins la moitié…

Certainement que cela ne suffirait pas pour le professeur, mais pour une non sportive telle que moi, c’était déjà une torture. Enfin… Je n’allais certainement pas être la pire de la classe vu ce que je pouvais entendre derrière moi. A part ceux qui aimaient le sport, personne n’aimait vraiment ce cours. Mais était-ce une raison pour faire le minimum syndical ? Pour ma part, je voulais me dépasser, mais pas me tuer.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Jeu 23 Nov - 20:02

Elle me souriait. Cela voulait-il dire qu'elle m'aimait bien ? Qu’elle ne voulait pas me quitter ?

- Je t’en prie, ça m’a fait plaisir. Merci à toi pour m’avoir aidée. Tu penses que tu arriveras à faire les dix tours ?

Oh… Cette question… Comment y répondre sans avoir l’air trop fier ? Je ne voulais pas qu’elle croie que j’étais prétentieuse ! Elle ne m’aimerait plus ensuite, si ?

- Je… Je ne sais pas...

Dis-je tout d’abord en baissant les yeux comme à la recherche de quelque chose, ne pouvant vraiment lui mentir en soutenant son regard. Puis je relevais la tête et fut surprise de la voir s’éloigner.

Mue alors par une impulsion que je ne contrôlais pas, je fis quelques pas rapides pour la rattraper et venir marcher à ses côtés.

- Mais je vais essayer !

Repris-je rapidement tout en jaugeant son expression du regard. Étais-ce déplacé pour moi de la suivre ? Devais-je faire un pas en arrière ou m’éloigner ?

Je n’en sus rien, car elle se mit juste à regarder vers le ciel. Et pour ma part, je regardai un peu autour de moi, discrètement. Est-ce qu’on riait de moi ? Est-ce qu’on se moquait de moi parce que je tenais les basques de Tsuno-san ? Étais-je ridicule de penser qu’elle...

- Aller ! Au moins la moitié…

Tournant mon visage vers le sien, je détaillai un instant son profil. Parlait-elle du nombre de tours ? N’était-elle capable que d’en faire cinq ? Et alors que mon regard se perdait à nouveau sur le sol puis devant moi, je repensais à sa prestation à l’échauffement.

Peut-être n’était-elle pas sportive ?

Du coin de l’œil, je la détaillai encore alors que notre classe tardait à se réunir sans chahuter.

Que devais-je faire ? Est-ce que je devais l’aider ? Le prendrait-elle mal ? Et puis, comment je pourrais m’y prendre ? La course est un sport solitaire.

- Prêt ?!

Au moment où le professeur lança le départ, je fus légèrement prise au dépourvue et alors que je me préparai à m’élancer, deux de mes camarades se poussèrent et l’un d’entre eux me bouscula. Surprise, je fus déséquilibrée par la force soudaine du jeune garçon qui venait de me percuter et me retrouva malgré moi à m’agripper à ma camarade.

Cet incident nous fit totalement rater notre départ et alors que le reste de la classe passait de part et d’autre de nous, je m’écartai vivement d’Asuka. À la fois paniquée et gênée, je secouai les mains devant moi en hochant la tête négativement.

- Je… Je suis désolée ! J’ai été poussée et je n’ai pas …

Des larmes menacèrent de perler de mes yeux. Elle allait me détester maintenant ! C’était sur! Tout ça à cause de ces idiots de garçons qui étaient sans arrêt en train de se battre.

- Tsuno ! Cheong! Qu’est-ce que vous attendez !

Cria le professeur, de tout évidence ignorant de l’incident.

Ce n’était pas ma faute !
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Sam 25 Nov - 1:10




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Tout comme moi, elle ne semblait pas être sûre de pouvoir faire les dix tours de terrain. Cela, alors qu’elle était entraînée depuis l’enfance ? Cela voulait-il dire que nous arrivions à une de ses limites ? Ou bien était-ce le professeur qui abusait, tout simplement ? Je n’en savais trop rien à vrai dire… Je ne me rappelais même plus si le terrain faisais 500 mètres ou un kilomètres. En tous les cas, je souhaitais tenter d’en faire la moitié au moins, et si j’y arrivais j’étais persuadée que je trouverais encore la force de sauter de joie avant de m’écrouler.

Alors que la classe nous rejoignais sur le départ, je fis un sourire à ma Cheong-san comme pour la rassurer. Certainement en avait-elle moins besoin que moi, mais je trouvais toujours sympa de se soutenir sans tenir compte de ses propres facilités ou difficultés. A quoi bon juger une personne sur ses capacités ? C’était finalement comme juger une personne sur la couleur de peau ou une autre cause de discrimination débile. Et j’en savais quelque chose puisque c’était ce qui m’avait décidé à me teindre les cheveux et mettre des lentilles de contact.

Puis vint le temps de partir. Ce dernier fut donné par le professeur juste avant que je sois poussée par un poids inattendu. Maladroite comme je l’étais, et parce que je n’avais pas du tout pensé que cela pouvait arriver, je tombai sur le sol en compagnie de ma partenaire d’étirement. Sonnée, je ne le compris qu’après quelques secondes, juste à temps pour la voir s’écarter de moi et l’écouter chercher à s’excuser. Elle ne semblait pas bien du tout. Je souris donc doucement et commençai à la rassurer :

- Eh, ne t’en fais pas, voyons. C’est rien. Je....

Malheureusement, je fus coupée par le professeur qui nous cria, en gros, de nous bouger le cul. Grommelant qu’il m’énervait au plus haut point, m’empêchant ainsi de lui crier qu’il était trop con pour comprendre, je me levai et tendis une main à ma partenaire pour lui demander sous la forme d’une proposition :

- On y va ensemble ?

Qu’elle prenne ma main ou non, je l’attendis avant de commencer la course. J’aurais voulu lui dire combien je ne lui en voulais pas et que je comprenais totalement ce qui avait bien pu se passer. Après tout, vu le troupeau que nous étions sur la ligne de départ, il n’était pas étonnant qu’il y ait eu des bousculades. En y réfléchissant un peu, on pouvait facilement deviner les faits, alors pourquoi la figure d’autorité que devait être cet être beuglant s’en prenait à nous ?

En courant bien trop lentement à mon goût, je me mis à repenser à la vision de Cheong-san quand elle était près de moi. Pensant distraitement que je l’avais trouvée très jolie et qu’avec un sourire elle serait certainement sublime, je me sentis rougir. Bien entendu, ma couleur de peau le cachait bien, contrairement à mon attitude qui laissait deviner que je pensais beaucoup : alors que je souhaitais simplement me retirer cette idée de la tête, je secouai la tête de droite à gauche et vice-versa avant de me concentrer totalement sur ma course.
*5 tours, 5 tours, 5 tours…* me répétai-je telle une litanie en espérant sincèrement pouvoir les faire.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Dim 26 Nov - 15:15


Lorsque l'enseignant avait élevé la voix, je m'étais mise à trembler comme une feuille, ramenant mes bras contre mon corps, poings serrés sous mon visage.

- On y va ensemble ?

Clignant des yeux, je regardai sa main, hésitante. N'était-elle pas en colère? Ne m'en voulait-elle pas pour ma maladresse? Devais-je accepter son geste ?

Durant mon enfance, on m'avait appris à refuser ce genre de geste, les considérant comme humiliant.

Pourtant, je ne pouvais pas refuser son offre, ça aurait été cruel. Et puis, j'en avais envie... De tenir sa main... Enfin... Parce que ça me rassurerait et qu'elle était gentille de ne pas m'en vouloir de l'avoir poussé.

Alors, je tendis ma main pour me saisir de la sienne. Le geste me donna l'impression de franchir un pas au dessus du vide et mon cœur manqua un battement quand mes doigts se refermèrent autour des siens. Levant les yeux vers elle, je la regardais timidement avant de me relever et d'acquiescer.

Nous nous élançâmes et alors, une douleur fulgurante partie de ma cheville pour courir dans ma jambe et m'informer de ma blessure. Je ne m'étais pas rendue compte mais lors de la bousculade, j'avais sûrement dû faire un mauvais mouvement pour éviter de m'effondrer totalement sur ma camarade.

Serrant les dents, je cachai ma douleur. C'était une chose que j'étais habituée à faire depuis l'enfance. Mes entrainements me menaient souvent à me blesser. Et quand mes entraineurs le remarquaient, les choses ne faisaient qu'empirer.

Du coup, il n'était pas question de dire quoi que ce soit. De toute manière, nous ne courrions pas extrêmement vite. Je pouvais sûrement tenir jusqu'à la fin des dix tours, non ?

Jetant un regard dans la direction de ma camarade, je remarquai qu'elle secouait la tête. A quoi pensait-elle ?  Était-elle en fin de compte en colère ? Peut-être abusais-je de sa gentillesse? Peut-être en avait-elle marre de moi ? De peur de ne rien arranger, je n'osais rien dire.

Le premier tour passa et nous fûmes déjà rattrapées par les plus sportifs. Ces derniers nous dépassèrent sans se détourner. Ce fut pour moi une sensation étrange, je n'étais pas habituée et je sentais une certaine honte me gagner. Heureusement que mon père ne me voyait pas...

D'autres élèves, moins performant, nous dépassèrent. Certains laissèrent des regards trainer sur nous ce qui fit naître quelques rougeurs de plus sur mon visage. Après tout, ils devaient s'étonner de nous voir courir ensemble alors que j'étais si solitaire. Pire encore fut les rires que j'entendis derrière moi avant qu'un groupe de filles ne nous dépasse. Est-ce qu'elle se moquait de nous ?

Le second suivit et je ne sentais plus ma cheville. C'était-elle remise? Pouvais-je totalement m'appuyer dessus ? Peut-être pouvais-je rattraper mon retard sur les premiers ? Mais cela demanderait de laisser Tsuno-san derrière moi et... Et je ne voulais pas qu'elle le prenne mal ? Qu'elle pense que je l'abandonnai ?

Alors je regardai de nouveau un petit groupe de tête nous dépasser
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Sam 2 Déc - 5:19




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

L’impression que cette fille me donnait depuis le départ, c’était qu’elle devait être super farouche, si ce n’était qu’elle n’aimait pas les contacts physiques. Après tout, depuis le début de l’entraînement, sauf erreur de ma part, ce qui était également possible, elle cherchait à les éviter le plus possible. D’un certain côté, cela me donnait la crainte d’avoir fait quelque chose de répréhensible contre elle sans le savoir, mais cela pouvait très bien ne pas venir de moi. J’avais donc prié pour qu’elle ne rejette pas violemment ma proposition.

Autant dire que je fus sur le point d’exploser de joie quand elle me prit la main. Cependant, je me contentai de sourire à pleines dents, surtout en me rappelant que nous devions courir dix tours de terrain. Il était fortement conseillé de garder son énergie pour ça au lieu de la gaspiller inutilement.
Puis, lâchant nos mains très naturellement pour ne pas être gênées dans notre course, nous partîmes. A cause de la chute j’avais un peu mal au dos, mais rien de très inquiétant en soi. Je pouvais donc courir… malgré la frustration complète de voir qu’on me doublait alors que je venais de commencer. En plus de cela, nous avions le droit à des regards adressés normalement à des phénomènes de foires. Pour ce qui était des rires… je ne pouvais dire si c’était pour nous ou pas : ces filles n’étaient pas méchantes au fond et avaient l’habitude de rire ensemble. Personnellement je le savais pour avoir discuté avec elles, mais qu’en était-il de Cheong-san ?

Sans discuter ou nous laisser distraire, nous courûmes sur au moins deux tours et demi quand je sentis un poing de côté se manifester douloureusement sur ma gauche. Essoufflée, je n’avais cessé de me répéter régulièrement qu’il fallait au moins que je fasse cinq tours, même si je savais depuis le début que ce ne serait pas simple. En plus de cela, les autres me doublaient toujours une ou deux fois par tour, ce qui avait le don de me décourager fortement, me donnant tout simplement envie de me faire porter pâle au prochain cours d’athlétisme.
Finalement, ce qui ne me faisait pas tout simplement abandonner comme d’autres de nos camarades, c’était la présence de ma binôme d’entraînement à côté de moi. Je sentais bien que je la ralentissais et qu’elle pouvait faire bien mieux que moi. Je me disais même, dans cette optique, que si elle venait à m’abandonner là je ne lui en voudrait pas le moins du monde. Bien sûr, la réalité serait certainement que j’en serais très attristée et que j’abandonnerais bien plus rapidement. Mais étant consciente de tout cela, il était certain que je lui pardonnerais très rapidement. Un peu comme avec mes amis que j’avais laissé pour venir à Yokuboo.

Lorsque vint enfin la fin du cinquième tour, je m’arrêtai en tapotant l’épaule de Cheong-san pour la remercier et lui permettre de continuer. Cela fait, je la regardai partir avant de souffler comme un boeuf, m’appuyant sur mes genoux. Je venais de pulvériser mon record, mais il était certain que je n’allais pas pouvoir faire plus que ça. Les premier, qui avaient terminé depuis longtemps, discutaient des notes qu’ils allaient avoir alors qu’ils étaient à côté de moi. Alors, parce que j’étais un peu plus calme pour me le permettre, je souris sans joie en pensant que je n’aurais même pas la moitié de la leur parce que je m’étais arrêtée au milieu. On pourrait même croire que je n’avais rien fait pour faire plus, mais s’ils savaient… Cinq tours c’était l’enfer pour une artiste qui ne court jamais. Mon effort consistait donc à ne pas abandonner avant.
*Je dois avouer quand même qu’elle m’a vachement aidée en restant près de moi…. Faudra que je la remercie.*

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Lun 4 Déc - 19:41

Et alors que nous entamions le troisième tour, je fus frappée par ma bêtise. Qu'avais-je à me plaindre et à regretter ma place ? Je connaissais en cet instant une situation dont j'avais toujours rêvée. Je n'étais pas seule. Nous courrions toutes les deux l'une à côté de l'autre. N'avais-je donc pas voulu cela tant de fois? Bien sûr que si...

En effet, lors de mon entrainement, puis au collège, j'étais demeurée seule. Malgré mon excellence, j'étais comme une étoile solitaire perdue dans l'espace. Plus je brillais et plus l'obscurité m'entourais. Mais voilà que cela changeait, que j'avais peut-être la chance d'accomplir l'un de mes rêves, ne plus être seule. Alors, je courrais au côté de Tsuno et calait mon rythme sur le sien.

Mais à mesure que nous avancions, je la sentais faiblir. Pouvait-elle déjà accuser le coup ? Souffrait-elle d'une maladie quelconque? Je l'ignorai. J'étais en manque de repères et il m'était difficile de déterminer ce qui était normal de ce qui ne l'était pas.

Et ainsi, l'inévitable arriva et elle renonça. Je regrettai alors de l'avoir peut-être menée à aller trop vite. Mais il était malheureusement trop tard. Maintenant, je devais poursuivre ma course seule. Le cœur un peu lourd, je m'inquiétai. Allais-je pouvoir la rejoindre quand j'en aurais finie? Aurait-elle rejoint d'autres amis? Pourrais-je ainsi m'immiscer? Je n'oserais jamais!

Égoïstement, je regardai dans sa direction, de temps en temps et je ne pouvais que me réjouir de la voir esseulée. Etais-je une mauvaise personne pour cela? Je me le demandais alors que la culpabilité commençait à me ronger.

Sans m'en rendre bien compte, mon pas s'allongeait et j'accélérai, remontant quelques groupes avant de franchir la ligne des dix tours bien plus vite que je ne l'avais crue possible. Sans doute avais-je hâte de rejoindre Tsuno et de m'assurer de sa compagnie, encore au moins pour quelques minutes ?

Mais alors que je ralentissais mon pas en sa direction, je fus hélée par la voix du professeur.

- Hey! Cheong!

Je tournai la tête en me figeant, l'air mi-effrayée, mi paniquée alors que l'attention de mes camarades se portaient sur moi.

- Tu me crois aveugle ?! Ce n'est pas parce que tu es au lycée que tu peux passer ton temps à papoter avec tes copines sur la piste! Tu as intérêt à être plus sérieuse la prochaine fois si tu espères la moyenne!

Instantanément, ma gorge se serra alors que mon regard se rivait sur le sol. Des rires s'élevèrent du groupe d'élèves et je me sentis de nouveau blessée et humiliée. Des larmes menacèrent de poindre dans mes yeux mais je les ravalai tant bien que mal, sachant que cela ne ferait qu'empirer les choses.

Je voulais juste me faire une amie...
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Lun 11 Déc - 7:52




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Lorsque je me sentis mieux, même si je restais assez essoufflée pour juste faire des signes à mes camarades en souriant, je me mis à regarder un peu la course de ma partenaire. Je l’enviais un peu qu’elle puisse courir de la sorte. Après tout, si j’avais pu faire de même alors nous aurions pu faire les dix tours ensemble. Mais ce n’était pas grave. Ce n’était pas sa faute puisqu’elle faisait du sport depuis longtemps. J’en avais plus après ma propre condition et le fait que je sois totalement tête de mule.

Je voulu la rejoindre quand elle termina, mais j’entendis bien le professeur l’appeler. J’attendis un instant pour pouvoir m’approcher discrètement, quand je fus certaine qu’il était bien trop préoccupé par son sermon. Ce dernier, d’ailleurs, était bien trop injuste ! Je ne pus donc pas me retenir de m’approcher et m’en mêler. Le visage empli de rage, je ne réfléchissais plus alors que je déclarai d’une voix rauque :

- Et vous croyez vraiment que j’étais capable de parler avec vos objectifs ?! Elle m’aidait à faire le plus possible. Vous n’allez tout de même pas lui reprocher ça quand même ?

Une heure de colle ? Un renvoi ? Autre chose ? Je n’en avais absolument rien à faire étant donné que l’intégrité d’une personne était, à mes yeux, bien plus importante que ça. D’ailleurs, que je sois grondée ou non, je n’écoutais pas ce qui était dit et je pris Cheong-san par la main pour l’emmener hors du terrain. Toute la classe était médusée devant mon comportement totalement impulsif. Certainement ne me connaissaient-ils pas comme ça, mais est-ce que cela changeait ce que j’étais ? Non, pour moi cela n’avait rien à voir.

Lorsque nous arrivâmes aux vestiaires, je lâchai enfin la jeune femme que j’avais entraînée avec moi. Un peu mal à l’aise, je détachai mes cheveux pour les ébourriffer en déclarant d’une voix mal assurée :

- Je suis désolée…. J’ai été totalement impulsive pour le coup. Mais je ne pouvais pas le laisser être aussi injuste avec toi ! Tu n’as rien fait de mal, merde !

Plus qu’en colère contre le professeur, là je me sentais surtout envieuse qu’elle me comprenne. Au moins elle. Je ne voulais pas qu’elle pense que je souhaitais la nuire puisque ce n’était pas le cas. Loin de là. Après tout, ce que j’avais vu à ce moment-là c’était des professeurs me demandant d’arrêter les machines à rayon UV ou les autobronzants sans même prendre en compte que cela pouvait-être ma couleur de peau naturelle. C’était également des élèves venant se moquer du physique ou des capacités d’autruis sans chercher à voir au-delà. C’était trop pour moi qui avait subi à cause de mon physique. Je ne pouvais pas laisser d’autres subir une telle injustice.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Lun 11 Déc - 19:50

Lorsque ma camarade intervint, je levai des yeux étonnés vers elle. Qu’était-elle en train de faire? Elle était en train de répondre au professeur ! Mais enfin, ça ne se faisait pas! C’était extrêmement dangereux! Elle allait avoir des problèmes! Elle devait arrêter!

Me tendant vers elle, je voulu porter ma main sur sa bouche pour la faire taire mais elle se saisit de cette dernière et m’entraina avec elle. Mon cœur se mit alors à battre à tout rompre alors qu’elle m’emmenait.

J’ignorai alors la voix de l’enseignant ainsi que les regards médusées de mes camarades et la suivais sans plus réfléchir. Le monde parut alors changer. C’était comme si ce dernier venait de reprendre ses couleurs, ses formes, ses odeurs et ses sons. Jamais je ne m'étais sentis aussi vivante, aussi présente, aussi à ma place.

J’échappai alors totalement à la routine et aux règles. Pour la première fois de ma vie, j’étais entraînée hors des sentiers battues, je franchissais la ligne et devenais hors-la-loi. C’était effrayant, terrifiant mais je n’étais pas seule. Elle était là, avec moi et me guidait.

- Tsuno-san…

Murmurai-je avant d’être coupée par cette dernière.

- Je suis désolée…. J’ai été totalement impulsive pour le coup. Mais je ne pouvais pas le laisser être aussi injuste avec toi ! Tu n’as rien fait de mal, merde !

Je la regardai sans comprendre, mes yeux emplis d’une admiration éperdue pour cette jeune femme que j'avais la chance de compter comme l'une de mes camarades. Pourquoi s’excusait-elle? En cet instant, elle était belle, magnifique, si excitante, si désirable ?

Baissant mon regard, honteuse des sentiments que je venais de ressentir, je serrai sa main dans les miennes et secouais la tête négativement, autant pour lui répondre que pour me remettre les idées en place.

- Je te suis infiniment reconnaissante… Pour ce que tu as dis… Et pour ce que tu as fais…

Mais, elle ne devait pas se mettre en danger ainsi… Je le savais. Pourtant, je n’avais aucune envie de l’en dissuader. Après tout, cet instant était si délicieux, si agréable, si inestimable. Je me sentais enfin proche de quelqu’un, enfin complice.

Et je n'avais qu'une envie, que nous recommencions.

Alors, je relevais soudainement mon visage vers elle et, tout en penchant la tête de côté, je lui faisais mon plus beau sourire. Je lui déclarais avec un ton trahissant un certain humour, de l’enthousiasme ainsi qu’une once d’excitation.

- Nous voilà toutes les deux devenues des délinquantes. Je crois.

Pour une japonaise comme moi, c’était un mot grave et un statut qui n’était pas anodin. Pourtant, j’étais certaine que je vivais l’un de mes moments les plus agréables et enivrants de toute ma vie. En fin de compte, c’était peut-être là ou était ma place ? Marginale.
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Ven 22 Déc - 12:12




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Ma camarade n’avait opposé aucune résistance face au fait que je l’avais entraînée dans les vestiaires. Certes, cela n’avait pas été la même chose quand j’avais répliqué au professeur : je n’avais pas loupé le fait qu’elle avait tenté de me faire taire. Mais il fallait que quelqu’un lui apprenne le respect à ce professeur ! Comment pouvait-on engager un tortionnaire comme lui ? C’était n’importe quoi ! Néanmoins, une fois l’impulsivité passée, je me sentis mal pour elle. Peut-être aurait-elle voulu que je me montre plus discrète ? A moins qu’elle n’ait voulu simplement en parler avec moi après coup ? Dans ce cas, je lui avais tout bonnement coupé l’herbe sous le pied. Oh et… si je venais à me faire renvoyer à cause de ça, qu’allait donc dire ma mère ?! Elle qui faisait tant d’efforts pour moi depuis ma naissance… Ainsi, peut-être que mes excuses n’allaient pas qu’envers la jeune fille à mes côtés, mais aussi envers ma mère qui ne pouvait malheureusement pas m’entendre.

Contrairement à ce que je pensais, je n’eue droit à aucun reproche. Au contraire, Cheong-san me remercia pour mon aide. A vrai dire, je ne m’y attendais tellement pas que j’en restai coite en la regardant avec des yeux tels des soucoupes. Ne venais-je pas de faire ce qu’il y avait de pire pour nous ? Enfin… comme je l’avais entraînée, je risquais sans doute bien plus qu’elle… mais tout de même ! Etait-ce si bien que cela ?
Réfléchissant énormément à ce qu’il venait de se passer, je défie ma couette et allait vers mon casier dans l’idée de me changer. Je fus toutefois coupée dans mon élan quand j’entendis le mot “délinquante”.
*Nooooooooooooooooooooooooooooon !!! Faut pas qu’on me qualifie de cette façon devant ma mère ! Surtout pas !*

Mes pensées furent traduites par le fait que je me tournai vers elle sans que je dise un mot. Pourtant, mon visage était peint d’une expression ahurie avant que je me reprenne un peu pour lui répondre :

- Oh non ! Pas ça ! Une artiste préconisant la liberté et qui veut bannir les tortionnaires, mais pas une délinquante… Enfin…. C’est vrai qu’aller en travers des lois ça signifie avoir une certaine liberté, je te l’accorde, ajoutai-je en réfléchissant, les bras croisés sur ma poitrine. Mais je ne pense pas que ce soit le top non plus. Imagine, si tout le monde venait à aller à l’encontre des règles, personne ne pourrait être heureux puisqu’on verrait des rêves se briser, des vies se faire ôter juste pour le bonheur de certains. Mais alors, celui des autres, qu’en ferait-on ?

Je ne savais pas du tout ce qu’elle allait me répondre face à ma réflexion. On disait que le bonheur des uns commençait là où s’arrêtait celui des autres, mais ne pouvait-on pas être heureux ensemble ? Après tout, ma liberté d’artiste, comme celle de choisir mon apparence, ne faisait de mal à personne, si ? C’était ce que je voulais montrer : être mis dans un moule ne rendrait personne heureux, tout comme le fait de forcément savoir courir 10 tours de terrain, mais on pouvait choisir sa voie sans pour autant être marginal ou…. “délinquant”. Je me demandais si ma mère serait de mon avis, ou si j’étais un peu trop rêveuse.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Mar 26 Déc - 9:44

Immédiatement, je m'en voulus de mes propos. Il suffisait de voir la tête de ma camarade pour se rendre compte que je venais de la choquer. Quelle idiote j'étais ! Elle allait sûrement me trouver dangereuse et bizarre maintenant. Et elle allait m'éviter.

- Oh non ! Pas ça ! Une artiste préconisant la liberté et qui veut bannir les tortionnaires, mais pas une délinquante… Enfin…. C’est vrai qu’aller en travers des lois ça signifie avoir une certaine liberté, je te l’accorde, ajoutai-je en réfléchissant, les bras croisés sur ma poitrine. Mais je ne pense pas que ce soit le top non plus. Imagine, si tout le monde venait à aller à l’encontre des règles, personne ne pourrait être heureux puisqu’on verrait des rêves se briser, des vies se faire ôter juste pour le bonheur de certains. Mais alors, celui des autres, qu’en ferait-on ?

Elle avait beaucoup parlé et il me sembla presque que ses propos étaient plus pour elle que pour moi, comme-ci elle cherchait à se convaincre ou à se rassurer. La première partie me plongea dans l'incompréhension. Je ne comprenais pas vraiment de quoi elle parlait. Mais après avoir croisé les bras sur sa poitrine, elle eut des propos plus compréhensibles.

Mais ces derniers firent se lever un vent de sentiments contradictoires dans mon cœur. D'un côté, j'avais envie de la croire, j'étais même attendrie par sa pureté. Mais de l'autre, mon passé se rappelait à moi comme une preuve criante que la réalité était tout autre.

Mes yeux s'abaissèrent et fouillèrent le sol comme à la recherche d'une réponse.

Dès que j'avais été en âge de comprendre, j'avais très vite compris que le respect des règles ne s'appliquaient pas à tous et qu'on vivait, en réalité, dans un monde injustice et corrompu. Et des rêves étaient déjà brisés, quotidiennement, à cause de cela, sans parler des vies. Tous ça pour que les privilégiés le restent.

Relevant mon regard pour croiser le sien, je ne trouvais toujours pas de réponse à lui donner. Néanmoins, quelque chose m'apparaissait désormais clairement. Et la culpabilité se mit à ronger mon cœur alors que j'inclinai la tête piteusement.

- Je suis désolé si je t'ai mené à faire quelque chose que tu regrettes désormais...

Finis-je par dire d'une voix étouffé par le remord.
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Jeu 28 Déc - 8:05




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Moi qui pensait débuter un débat qui pourrait être intéressant, je me rendis compte qu’il n’en était rien. La tête basse, elle m’enveloppa de silence avant de me répondre. Ce dernier fut lourd et presque triste. Je ne connaissais rien d’elle, je devais le concevoir. Mais cela empêchait-il de se comprendre tant que cela ? Je n’étais pas de cet avis… Pourtant, ses excuses allaient en ce sens. J’entrepris donc de tenter de la rassurer puisqu’elle faisait, à mes yeux, fausse route :

- Ne t’excuse pas, je t’en prie, fis-je en m’avançant vers elle jusqu’à laisser un petit mètre entre nous. Certes, il y a un point qui me fait un peu peur dans ce que j’ai fait. Mais même si j’avais su les conséquences, si je les connaissais, ça ne changerait absolument rien au fait que je t’aurais aidée.

Non, cela n’aurait absolument rien changé. Après tout, j’aurais bien voulu qu’on m’aide également quand j’avais eu ce genre de problèmes. Ma mère n’avait rien pu faire, concrètement. J’avais donc dû me débrouiller seule pour qu’on arrête de me tirer vers le bas. Cela avait vraisemblablement fonctionné puisqu’on ne venait plus m’emmerder avec tout ça. Mais elle… j’avais l’impression qu’elle laissait les choses se faire sans broncher, ce qui n’était pas “bien”. Le jour où elle éclaterait, ce ne serait pas beau à voir.

- Tu sais,
repris-je doucement, j’aimerais pouvoir t’aider, te montrer que le monde n’est pas aussi noir ou blanc que ce qu’on pourrait croire. Mmh… comment pourrais-je le dépeindre ? Oh ! Je sais !

Rapidement, comme si je venais d’être électrocutée sur place, je sautais une fois sur place avant de courir sur les quelques mètres qui me séparaient de mon casier. Là, je fouillai à genoux dans mon sac de cours et en sortit un cahier et un crayon avec une gomme déjà bien usée. Je me levai ensuite pour la rejoindre en dessinant frénétiquement sur une des rares pages vierges qui restaient.

Lorsque je fus près d’elle, elle put distinguer le dessin que j’étais en train de faire : la page était comme coupée en deux sans qu’aucune ligne ne soit présente. Le paysage et le personnage au centre étaient les mêmes, mais les zones de gris que j’avais volontairement échangées donnaient l’impression que tout était différent. Le personnage ressemblait à la jeune femme à côté de moi, ce que j’avais plus ou moins fait exprès puisqu’il était question d’elle.

Lorsque j’eue terminé, je lui tendis le dessin et lui déclarai doucement :

- Le monde, tout comme nous au fond de notre coeur, a comme deux faces : le bien et le mal. L’un sans l’autre, il n’y aurait plus que le néant. C’est certainement pour ça que pour toute décision il y a une conséquence négative. Si je ne t’avais pas aidée, c’est toi qui l’aurait eue. Du coup, rien ne change réellement, si ce n’est le destinataire. On me traitera peut-être de délinquante, mais je pense que j’aurais un bon allié si je défends bien ma position. Puisqu’elle sait combien ce genre de choses me touchent… finis-je en passant une main dans mes cheveux détachés en pensant à ma mère.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Ven 29 Déc - 20:20

- Ne t’excuse pas, je t’en prie,

Lorsqu'elle s'approcha de moi, j'eus un léger geste de recul craintif. Je n'aimai pas que les gens se rapprochent de moi lorsque nous étions debout, ils devenaient encore plus grand et plus intimidant à mes yeux.

- Certes, il y a un point qui me fait un peu peur dans ce que j’ai fait. Mais même si j’avais su les conséquences, si je les connaissais, ça ne changerait absolument rien au fait que je t’aurais aidée.


Je fronçais légèrement les sourcils à ses propos, inquiète du point en question, que je ne saisissais pas. Un court silence s'installa pendant laquelle elle parue réfléchir avant de reprendre la parole.

Et alors, tout changea. A mesure qu'elle parlait, une sourde colère me gagna. Elle voulait m'aider? Sans même connaître quoi que ce soit de moi, elle voulait déjà me montrer que sa vision du monde était supérieur à la mienne.

Je me sentais niée et humiliée par son attitude. Paraissais-je donc si pitoyable ? Si perdue ? Pour qu'elle me materne ainsi, aussi grossièrement ? J'avais le même âge qu'elle et je ne doutais pas avoir vécu autant de choses intéressantes qu'elle, sinon plus.

La laissant dessiner j'essayai de ravaler la colère qui me gagnait de plus en plus mais mon regard trahissait une lueur rebelle alors qu'elle reportait ses yeux vers moi et me montrait son dessin. Je ne l'écoutai qu'a moitié, outrée que j'étais de me voir ainsi recevoir des leçons de vies de la part d'une inconnue qui ne savait rien de moi.

Malgré son nom, je commençais vraiment à me demander si elle avait été élevée au Japon. Jamais personne, selon ma perception des choses, n'auraient osés agir de la sorte dans mon pays sans un réel motif d'humilier ou de rabaisser. Mais si tel avait été le cas, il l'aurait fait en public. Là, ça n'avait pas d'intérêt.

Quand elle eut terminé, je m'apprêtai à lui répondre, mais on nous interrompit. C'était notre déléguée de classe. L'air ennuyé et soucieuse, cette dernière s'arrêta devant nous et nous informa d'une voix tendue.

- Le professeur veut que je vous mène chez le responsable de la discipline pour que vous y receviez votre punition.

Autant dire qu'elle ne paraissait pas enchanté à l'idée mais elle faisait un effort pour rester "professionnelle". Encore choquée par ce qui venait de se passer, j’eus du mal à me sentir concernée par ce qui venait d'être dit. Je ne me sentais même plus coupable pour Tsuno, j'étais alors trop en colère contre elle. Ainsi, silencieuse, je m'apprêtais à la suivre sans un regard pour ma camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Dim 31 Déc - 16:33




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Rien ne suivit ma réponse. Aucune parole, ni réaction qui puisse me faire comprendre ce qu’elle pensait. Ce fut ce qui me sortit de mon dessin, quelque peu dubitative. J’aurais pu croire que cela m’ait fait l’effet d’une claque, mais il n’en était rien. Non, si cela avait été le cas, j’aurais pu ressentir de la tristesse ou de la culpabilité puisque j’aurais compris que j’avais fait un bêtise, une maladresse envers elle. Mais là il n’en était absolument rien ! Tout que je ressentais c’était un terrible doute qui me donnaient mille questions à traiter sans trouver de réponse qui ne soient pas de simples suppositions.

Le silence qui semblait s’être installé entre nous fut réduit à néant par l’arrivée de la délégué de classe qui nous demandait de la suivre. Il fallait s’attendre à ce qu’on soit convoquées quelque part, quoi que je pensais qu’ils appelleraient que moi. Je ne répondis donc rien et suivit les deux filles qui me précédaient. Le fait que ma camarade et complice soit fâchée contre moi me parut plus évident et les questions concernant les raisons se firent plus nombreuses. Était-ce à cause de mes conseils ? Ou le fait que notre fuite nous ait créé des ennuis ? Ben non puisqu’elle m’avait remerciée. Mon attitude ? Je ne l’avais pas touchée ni approchée plus que le raisonnable… ou alors, je m’étais montrée trop familière. En tous les cas, avançant derrière elle, je me sentais toute penaude.

Dans le couloir, la situation et le silence de mort me furent insupportables. Alors, tout en restant derrière elle et je lui déclarai avec regrets et volonté :

- Je suis sincèrement désolée si je t’ai  blessée, Cheong-san. Ce n’était pas ma volonté, tout comme je ne voulais pas être trop familière ou… en fait je ne sais même pas pourquoi t’es fâchée. En tous les cas, quoi que j’ai fait de mal envers toi, je suis désolée.

Au moment où je terminai mes excuses, nous arrivions à destination. D’ailleurs, elle avait dit quoi la déléguée ? C’était le conseil de discipline ? Ou celui des élèves ? Ce qui était sûr, c’était que nous serions dans une situation de jugement. Je ne savais pas si j’allais pouvoir rester là à simplement écouter… surtout s’ils recommençaient à juger ! Je n'étais apparemment pas assez japonaise pour accepter autant d’intolérance envers des comportements ou des pratiques qui ne nuisaient à personne. Puis, plus j’y pensais, moins je comprenais : pourquoi ce n’étais pas moi qui m’étais fait engueuler par le prof’ de sport alors que j’étais celle qui n’avait pas fait les 10 tours ? C’était incompréhensible ! Comme si c’était elle qui était visée depuis le début. Et si tel était le cas, Cheong-san avait encore moins de raison d’être là, avec moi…

Finalement, nous entrâmes dans le bureau du responsable de la discipline. Ainsi ce ne serait pas un groupe de personnes mais une seule qui nous jugerait. C’était bien la première fois que je me trouvais dans ce genre de situation puisque aucun de mes amis n’étaient là pour m’empêcher d’agir sur un coup de tête. Avais-je des regrets ? Oui… celui d’avoir blessé celle que je voulais arracher des griffes de l’injustice et qu’elle se retrouve là, avec moi.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Mer 3 Jan - 19:04

Depuis que Natsume Uzuki était responsable de la discipline à l’académie, elle avait eu peu de problèmes à gérer. Les élèves étaient plutôt disciplinés dans cet établissement, et ce malgré leurs apparences très originales. Seul événement porté à son attention avait été le vol de fraises dans le réfrigérateur de la cafétéria alors que cette dernière avait été laissée ouverte par un surveillant inattentif.

L'affaire était anodine et Natsume avait juste réprimandé le surveillant en question pour son laxisme. Après tout, les conséquences auraient pu être plus grave. Mais en dehors de cela, c'était le calme plat.

Du moins jusqu'à ce coup de téléphone du professeur de sport. Personnellement, elle ne l'aimait pas. Homme à l'esprit simpliste, obsédé par la compétition, peu empathique et avec des regards un peu trop appuyé sur les femmes et jeunes filles de l'établissement, elle comprit.

Pourtant, il était hors de question de laisser ses sentiments personnels influencer ses actes. Elle faisait face à un défi à l'autorité. C'était là quelque chose de dangereux qui pouvait devenir la norme chez les élèves si des punitions exemplaires n'étaient pas immédiatement appliquées.  Qu'importait la situation, le détenteur de l'autorité ne devait pas perdre la face sous peine de ne jamais la retrouver.

La principale difficulté était d'inculquer ces règles évidentes de vie commune à de jeunes esprits encore naïfs et idéalistes, une mission impossible.

Uzuki avait déjà prévue la punition. Après tout, elle n'avait qu'une demi-heure pour régler le problème. Après, elle devait retrouver le directeur pour un rendez-vous. Elle n'avait donc pas de temps à perdre.

Quand on frappa à sa porte, elle se composa un masque sévère et invita les élèves à entrer. D'un regard usé par l'expérience, elle détermina qui était la déléguée et l'enjoignit à attendre dehors. Une fois seule, elle laissa un moment de silence planer avant de parler, jaugeant l'attitude des deux jeunes filles.

L'une paraissait en colère, la seconde, triste. Bien, des états émotionnels classiques dans ce genre de situation.

- En entrant dans cet établissement, vous avez signé un règlement intérieur dans lequel vous vous engagiez à respecter l'autorité des enseignants. Aujourd'hui, vous avez manqué à votre engagement. Vous allez donc être punie en conséquence.

Vous devrez rédiger un exposé de 10 minutes sur les bienfaits du respect de l'autorité que vous exposerez en classe durant l'heure d'étude personnelle.


Puis elle se tourna vers son écran d'ordinateur. Prenant l'air détaché, elle conclue.

- Si vous n'avez pas de questions, vous pouvez regagner le terrain de sport.

__________________________________________________________________________________________


Entendre Tsuno parler alors que nous étions sur le point d'entrer dans le bureau de la responsable me surprit. Voulait-elle aggraver notre cas ? Sans parler que la déléguée pouvait laisser trainer une oreille indiscrète et aller tout répéter au reste de la classe.

Feignant de ne pas l'avoir entendue, j'entrai dans la pièce alors que je sentais le stress me gagner. Je n'aimai vraiment pas ce genre de situation. J'avais l'impression d'être mise à nue, d'être révélée dans toute ma laideur pour être ensuite humiliée d'une manière perverse.

Cela ne manqua pas. Quand j'entendis la punition décrétée par la responsable, je faillis laisser échapper un cri de surprise et de colère, mais je me mordis simplement la lèvre inférieure avant de déglutir puis de lui répondre.

- Je refuse, Je ne la ferai pas, votre punition. Je ne veux pas!

Jamais, auparavant, je n'aurai osé dire une telle chose. Mais l'adrénaline et le sentiment d'impunité ressenti lors de notre fuite du cours continuait à m'animer. De plus, cette fois-ci, je profitai de l'expérience de mon collège.

Durant de dernier, j'avais suivi les règles et j'avais fais mes punitions comme on me l'avait ordonné. Mais cela n'avait fait qu'empirer ma situation, le harcèlement n'avait été que pire après que j'eus vécu ces humiliations.

Serrant les poings, je fronçais les sourcils et plantais un regard emplie de colère dans celui de la responsable. Je ne revivrais pas cet enfer, plutôt mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Asuka Tsuno
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 211
Age : 16
Multicomptes : Yumiko Okamoto

Infos supplémentaires
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Jeu 15 Fév - 5:08




Binôme sportif

Avec Chun-Hei Cheong

Une dame était assise au bureau face à nous lorsque nous entrâmes. Elle était un contraste à elle toute seule avec ses cheveux ébènes coupés en un carré plongeant de ce que je pouvais voir, et sa peau blanche. Pour sûr que j’étais totalement différente d’elle sur ce point. Mais bon… je n’étais pas là pour ça, semblait-il, ce qu’elle confirma après un moment de silence :

- En entrant dans cet établissement, vous avez signé un règlement intérieur dans lequel vous vous engagiez à respecter l'autorité des enseignants. Aujourd'hui, vous avez manqué à votre engagement. Vous allez donc être punie en conséquence. Vous devrez rédiger un exposé de 10 minutes sur les bienfaits du respect de l'autorité que vous exposerez en classe durant l'heure d'étude personnelle.

Alors que ma camarade de classe s’y opposa farouchement, ce qui me surpris assez vu qu’elle était prête à courber l’échine face à une véritable injustice, je serrai les poings en demandant calmement :

- Est-ce une exposé chacune ou un exposé à nous deux ?

Et le présenter ? Etait-ce un moyen de nous humilier pour qu’on ne recommence plus ? Faire une rédaction aurait été certainement mille fois plus éducatif que… ça. Moi non plus je ne voulais pas le faire, mais si vraiment c’était la punition (débile) qui nous avait été tombée dessus, autant en profiter en faisant quelque chose de mémorable. Ma mère m’en voudrait certainement sur le coup d’avoir été renvoyée d’une école aussi réputée, mais je me doutais qu’après avoir compris mes raisons elle pourrait me pardonner. Après tout, ce n’était pas pour avoir dessiné en cours, mais parce que j’avais voulu aider quelqu’un.

Une fois que j’eue ma réponse, je m’inclinai respectueusement et sortis sans un mot de plus, bien décidée à montrer dans cet exposé que courber l’échine n’était pas toujours un bienfait. Bien au contraire ! Savoir dire non à l’autorité quand celle-ci était plus qu’en tort était, à mes yeux, une force qu’il était important de développer. Enfin… tout le monde ne serait pas d’accord avec ma vision des choses. J’en étais bien consciente. Néanmoins, pour prouver mes dires je comptais faire un comparatif avec d’autres pays et conclure en disant que ma seule faute était d’avoir entrainé ma camarade hors du cours sans écouter le professeur qui tentait de nous retenir. Avais-je torts ? Aux yeux des autres, sans doute. Mais sur le coups je n’en avais rien à faire.

Ayant compris que Cheong-san m’en voulait vraiment et ne voulait pas de mon aide, je ne l’attendis pas forcément. Peut-être m’en voudrait-elle encore plus, mais je ne voyais pas vraiment quoi faire. Ma façade était à deux doigts de se briser à cause de la tristesse et la colère. Certes, j’étais en grande partie fautive, mais était-ce vraiment un mal de vouloir aider son prochain ? Je m’y étais peut-être mal prise, mais si on ne me le disait pas je ne pouvais pas deviner. Là, tout ce que je voyais c’était un changement de comportement d’un seul coup et une autorité étouffante tenter de nous faire plier. Si seulement nous avions, avec ma mère, les moyens d’aller ailleurs, de nous trouver un endroit où nous ne serions pas vues comme des extraterrestres.

En parlant de cela, quand je rejoins ma classe, mes cheveux à nouveau attachés, j’entendis les autres chaser. Cela parlait de notre fuite, de ce que nous avions fait et aurions pu faire. Encore une fois, je serrai les poings pour m’empêcher de réagir, pour faire comme si je n’avais absolument rien entendu. Ce n’était pas simple, mais j’arrivais à voir en ma punition une forme de consolation, même si j’allais sans doute me faire taper sur les doigts, et je savais qu’à la fin de cette journée je pourrais peindre tout mon saoul et, ça, c’était vraiment tout ce que je souhaitais, quitte à m’isoler dans une salle jusqu’au lendemain.

(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   Mer 21 Fév - 17:01

La responsable sembla ignorer ma réponse même si elle me lançait un regard en signe d'avertissement. Elle répondit à Asuka.

- A deux.

Ainsi donc me retrouvais-je condamner à une double peine, celle de faire cet exposé mais aussi de devoir supporter la seule et unique responsable de cette situation. Travailler en groupe n'était déjà pas mon fort mais là, c'était pire encore.

Avec l'égo que je lui devinai, sans doute allait-elle vouloir se consacrer sérieusement à la tâche, ce qui ferait qu'empirer notre situation et augmenter l'humiliation que j'allais sans doute vivre lors de sa présentation. Seule, je n'avais aucune personne vers qui me tourner, aucun recours parental. J'allais donc devoir trouver une solution et cette dernière ne me paraissait être que la fuite.

Comprenant que je n'obtiendrai pas gain de cause et qu'on chercherait à m'imposer cette punition par tous les moyens, je fixai le sol en réfléchissant à des moyens de m'y soustraire. Tomber malade était une possibilité mais j'imaginai que la responsable de la discipline ne me laisserait pas m'en sortir à si bon compte. La fuite était une possibilité mais les perspectives qu'elle m'offrait étaient effrayantes.

Mais je ne pouvais plus revenir en arrière sans paraître faible. J'avais ouvertement déclaré mon opposition. Revenir sur ma décision serait une nouvelle humiliation que je n'étais pas prête à vivre. Serrant les dents, j'attendais que la responsable dispose de nous et sortait à quelques distances de Tsuno-san.

Cette dernière s'éloignait déjà. Sans un mot d'excuse, sans même une intention de sa part, elle me laissait seule dans la panade dont elle était elle-même responsable. Serrant les poings, je la couvais d'un regard empli de colère alors qu'elle s'éloignait pour retourner en classe.

Pour ma part, incapable d'en faire de même, je partais direction de ma chambre avec une forte envie de me cacher sous mes couvertures pour pleurer contre le sort qui s'acharnait contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Binôme sportif [PV Asuka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Binôme sportif [PV Asuka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les binômes des professeurs [Spéciale dédicace à Swann !] (Marianne)
» Un après-midi plutôt sportif avec un ami [Dong-Jie Wu]
» Vers un Asuka vs Charlotte pour WM ?
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» Par binôme /RP/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Complexe sportif :: Terrain de sport-
Sauter vers: