Partagez | 
 

 Cohabitation entre un sourd et un musicien [PV Keiji Masatoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rintaro Yasutake
Université • 2ème année
avatar

Messages : 37
Age : 25
Cursus : Droit, avocat de la défense
Multicomptes : Asuka Tsuno

Infos supplémentaires
Clubs: Athlétisme & Calligraphie
Mais encore ?:

MessageSujet: Cohabitation entre un sourd et un musicien [PV Keiji Masatoshi]   Mar 31 Oct - 18:55



Cohabitation entre un sourd

et un musicien





Cela faisait bien quelques temps que j’étais arrivé à Yokuboo déjà. Depuis au moins un mois. J’avais donc eu le temps de me faire au campus dont ma mère m’avait longuement parlé. Autant dire que depuis qu’elle y était venue pour étudier il n’y avait pas eu tant de changements que cela. Peut-être quelques ajustements de règles, les enseignants et, bien entendu, les personnes y résidant. Enfin, tout cela coulait de source. J’imaginais également que des travaux avaient dû être fait depuis le temps pour l’entretien des bâtiments et l’intégration des outils informatiques dans certaines salles de classe. Mais, à part tout cela, je ne m’étais pas du tout sentit dépaysé. La seule difficulté que je rencontrais se trouvait dans l’intgration au sein de ma classe. Après tout, la différence n’était pas quelque chose de facilement acceptable, et au Japon cela se voyait tout particulièrement me semblait-il. Enfin… je n’étais pas non plus très au courant des pratiques étrangères non plus puisque je n’avais jamais voyagé. Néanmoins, il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de rencontrer une jeune femme venant de l’extérieur du pays. Je n’en avais aucune preuve, j’en étais bien conscient, et son aisance en anglais n’était en aucun cas un critère assez fort pour que je puisse me faire un avis. Cependant, sa manière de s’habiller, son accent et même son allure plus générale me donnaient clairement cette impression. Elle s’affichait, ne s’effaçait pas, ce qui était tout le contraire de tout ce que j’avais pu observer durant toute ma vie. Enfin… je n’étais pas à l’abris d’une erreur non plus.

Mais il n’y avait pas que les classes dans lesquelles je semblais avoir des difficultés à sociabiliser. J’avais beau être interne depuis un moment, il me semblait ne jamais avoir réellement parlé avec mes colocataires. Néanmoins, j’avais retenu leurs noms : Matthew Bradford, Heiji Otani et Keiji Masatoshi. Si je me fiais à ce simple détail concernant leurs identités, j’étais pratiquement certain que le premier était étranger alors que les deux autres se trouvaient être japonais. Mais, là encore, je n’étais pas à l’abris d’une erreur de jugement. Et comme nous ne nous étions que peu croisés, j’imaginais que leur demander explicitement des présentations d’eux serait fort malvenu. Voilà pourquoi je n’avais pas non plus vraiment osé engager une conversation très intéressée. Enfin… Nous cohabitions, c’était déjà ça.

Un soir, en rentrant d’une journée de cours fort chargée, je posai mon sac à dos monobretelle bleu sur mon lit avant de me préparer à prendre une douche. J’en avais réellement besoin. Pour cela j’ôtai mes appareils auditifs, petite précaution au cas où l’envie me prendrait de me laver les cheveux. Et, pour éviter de les perdre, notamment parce que ça coûtait vraiment cher, je les mis dans leur boîte que je rangeai précautionneusement dans mon armoire. De cette façon, je n’entendais absolument rien… C’était douloureux comme constatation, mais je n’étais pas du genre à me laisser abattre. J’allais donc dans la salle de bain, affaires en main, et allait me laver sans me presser.

En revenant, j’étais habillé d’un jogging noir et d’un tee-shirt jaune. Mes cheveux étaient encore humides, mais l’expression de mon visage était bien plus détendue que plus tôt, comme si l’eau avait emporté une bonne partie de mon stress. Je rangeai précautionneusement mes affaires à leur place sans prêter la moindre attention à ce qui m’entourait, persuadé que j’étais toujours seul. Si quelqu’un m’avait salué, je ne l’avais malheureusement pas entendu et je ne pensais pas à remettre mes appareils. Du coup, lorsque j’eue terminé, je pris mes affaires de cours et me préparai simplement à travailler sur mon bureau.


(c) Asuka Tsuno sur Yokuboo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cohabitation entre un sourd et un musicien [PV Keiji Masatoshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Pensionnat et clubs :: 1er étage - Pensionnat :: Chambres des garçons :: Chambre n°1-
Sauter vers: