Partagez | 
 

 Voulez-vous dormir avec moi, ce sooooir [Keiji&Kaze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaze Tadao
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 19
Multicomptes : Yume Hisako

Infos supplémentaires
Âge: 18
Clubs: Président du club de boxe - club de calligraphie
Mais encore ?:

MessageSujet: Voulez-vous dormir avec moi, ce sooooir [Keiji&Kaze]   Dim 29 Oct - 23:32


Des esprits à nos trousses.Keiji Masatochi & Kaze Tadao




Ahh, un samedi après-midi. Ce moment du weekend que j’appréciais tant : on n’avait pas cours, et on pouvait passer du temps avec beaucoup de gens, à faire beaucoup de choses, dans beaucoup d’endroits. Je m’étais facilement intégré au lycée de Yokuboo ; après tout, ça ne m’étonnait pas tant que ça. Il faut juste se montrer gentil et souriant, puis tout le monde se met à vous adorer ! Ahh, les humains, que d’êtres simples et influençables. Mais d’autre part, je devais avouer que si je ne prenais pas soin de mon physique en essayant d’être le plus agréable à l’œil que possible, les effets ne seraient carrément pas les mêmes.

D’ailleurs, c’était sur cette pensée que je quittai la fille avec qui j’avais rendez-vous, ce samedi. Elle s’était collée à moi depuis que je suis arrivé en classe, et elle voulait absolument me faire visiter Nara. Dans un premier temps, on était allé au centre commercial. Je lui ai payé son repas dans un super restaurant européen, puis elle m’a montré les lieux qu’elle préférait. Ensuite, on était parti à l’aquarium. Les sardines et limandes, c’était pas trop mon truc, mais je l’ai quand même suivie. A mon grand désespoir, je n’avais pas vu de requin là-bas. Mais la fille en question était plutôt mignonne et sympa. Certes, excessivement bavarde, et parfois ennuyante lorsqu’elle me sortait des monologues sur comment vivaient les thons avant de se faire chopper par des humains, et les meilleures manières de cuisiner le saumon et la truite, mais globalement, elle restait cool. La prochaine fois, je n’irais pas à l’aquarium avec elle, sous peur de devoir réécouter ses discours poissonesques. Mais je sortirais probablement une autre fois avec cette jeune lycéenne. Et puis, elle avait l’air de carrément avoir un crush sur moi, ça crevait les yeux ; et je préférais largement traîner avec des gens qui m’aimaient qu’avec des gens qui me méprisaient ; comme beaucoup de personnes d’ailleurs. Enfin, pratiquement tout le monde.

Mais bref. C’était la soirée, et j’étais revenu à l’internat de Yokuboo pour prendre mes affaires et au passage, mettre une tenue plus décontractée et confortable. J’avais bien l’intention de continuer le sport, même si l’académie de Yokuboo n’avait pas de salle de musculation. Je me devais de faire plusieurs heures de jogging au moins deux fois par semaine. Donc samedi et probablement dimanche, puisque je n’avais rien fait depuis le début de la semaine.

Et puis, comme c’était le weekend, je pourrais aussi revenir chez les Nakamura, avec leur salle de musculation dans la maison. Alors le programme de la soirée : prendre le train, s’arrêter quelques arrêts avant la maison puis courir jusqu’à là-bas. C’était un excellent plan, et ça me permettra de me familiariser avec le trajet.

Dans le train, je réfléchissais en pensant à toutes ces personnes qui étaient dans ma classe. Il y avait cette petite brune à frange qui ne m’a jamais parlé, mais qui avait l’air de bien aimer me regarder pendant le cours d’histoire du Japon, où on se trouvait quasiment côtes à côtes. C’était une bonne « proie ». Elle avait l’air timide, puis n’avait pas énormément d’amis, pourtant, elle était mignonne comme tout. J’avais hâte de m’amuser avec elle, lundi prochain. Je souriais rien qu’en y pensant. Mais il y avait aussi ce mec qui n’avait pas apprécié que je parle à sa petite amie. Mais ce qu’il a encore moins bien avalé, c’était la manière dont la fille me parlait. N’empêche, je plaignais ce pauvre type, j’avais presque l’impression que sa copine avait honte de lui, et elle évitait soigneusement de me parler de lui, sauf pour en dire des choses plutôt négatives : « en ce moment, il m’énerve un peu », « le célibat ? oh, c’est vraiment pas mal, les couples parfois c’est ennuyeux », « les mecs trop jaloux ça m’énerve », « ça me manque un peu de flirter, parfois j’y repense et j’envie la personne que j’étais il y a deux moi ». Elle me faisait sans arrêt les yeux doux, alors oui, c’était normal que mon copain m’en veuille. Mais il devrait faire attention, elle faisait souvent des sous-entendus sur la joie du célibat. En tout cas, j’avais également hâte de suivre cette série romantique avec un cornet de pop-corns dans les mains.

Oh c’était bon, je pouvais sortir du train et courir tranquillement.

Le soleil se couchait, le crépuscule était légèrement flippant, surtout quand je voyais sur mon chemin une forêt immense se dresser devant moi. Trop cool, un jogging dans une forêt. Probablement le genre de forêt avec des rumeurs qui racontent du bullshit dessus.

Je fis quelques étirements afin d’échauffer un peu mon corps. Sept minutes suffisaient. Je branchais mes écouteurs sur mon portable et mis les extrémités dans mes oreilles pour démarrer ma playlist sport. Des morceaux rythmés pour une course rythmée, c’était la clé d’une séance de sport réussie. Je m’engouffrais ainsi dans la forêt.

Une playlist plutôt variée d’ailleurs. Il y avait des génériques d’animes, des musiques de films, du rock et aussi de l’électro. La plupart étaient d’origine américaine, ces capitalistes influencent tout le monde de toute façon, et ça ne me dérangeait pas puisque j’adorais manger aux Kentucky Fried Chicken.

Caravan Palace, Lone Digger commençait à passer. J’aimais beaucoup cette musique, elle me rappelait de nombreux souvenirs. Je fermai les yeux pendant un instant, hypé par le son, en restant au bon rythme.

Et PAF. Collision.

Collision qui me déstabilisa au point de me faire trébucher. Heureusement, j’avais assez d’équilibre pour rester debout. Je ne savais si je devais dire « t’aurais pû faire attention » et « désolé, je ne regardais pas devant moi ». Mais avant que je puisse insulter la personne devant, je finis par remarquer qu’elle évita de justesse la chute. Je mis en pause ma musique en enlevant mes écouteurs.

« - Est-ce que tout va bien ? » demandai-je l’air légèrement inquiet, en espérant ne pas lui avoir fait mal.



©️ Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Masatoshi
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 26
Profession : ///
Cursus : ///
Multicomptes : Aucun, pour le moment.

Infos supplémentaires
Âge: 17 ans
Clubs: Volley-ball & Musique
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Voulez-vous dormir avec moi, ce sooooir [Keiji&Kaze]   Mer 1 Nov - 10:11

Voulez-vous dormir avec moi, ce sooooir
Tout les matins, c'est la même histoire: j'mets 3 ans à me lever de MON magnifique lit, oui MON. Pourquoi j'insiste tant ? Parce que déjà oui c'est à moi mais en plus c'est vraiment le mien, c'est pas celui de l'internat, celui de chez moi est exceptionnel et incomparable. P't'être qu'à force d'être célibataire, je resterais pour l'éternité à mon lit. Bref, trêve de bêtises. Donc, je disais que c'est la même histoire: j'arrive à me lever, j'me décrasse le visage et le reste de mon corps et je choisis mes vêtements. Alors là, pas compliqué, un jogging gris, un haut blanc et un sweat à capuche noir. Je ne me lassera jamais des couleurs sobres. Ou pas. Aujourd'hui j'ai eu envie de sortir mes belles chaussures de sport jaune fluo qui pète les yeux dès le matin parce qu'elles sont très propres. C'est rare que je prenne des couleurs très voyantes mais cette paire je la trouve superbe et elle m'a bien tapé dans l’œil (HRP: dans les deux sens du terme xD) mais seulement quand elles sont propres, sinon son effet marche beaucoup moins bien.
Breeef, ceci fait, je descendis déjeuner avec mon frère et mon père. Ce n'est pas tout le temps que ça arrive alors j'en profites. Et le petit déjeuner se passa à merveilles. On parlait de mon arrivée à l'académie Yokuboo et de mon ressentit, j'étais vraiment pas déçu. C'est une très belle école et elle mérite sa réputation.

Toute la matinée, j'aidais mon père a effectué des tâches. Je sais qu'il était pas dans toute sa forme même si ça va beaucoup mieux aujourd'hui, il reste cependant triste à cause de la perte de ma mère. On ré-déjeuna ensemble et ils m'annoncèrent que ce soir ils étaient invité à une fête au boulot de mon grand frère mais j'étais pas intéressé pour les accompagner à ce gala.
Donc, j'ai décidé de sortir en ville. Il y avait pas mal de monde aujourd'hui tiens, en même temps quasiment tout les étudiants n'ont pas cours le week-end c'est normal. Je marchais les mains dans les poches avec ma musique aux oreilles qui tournait en boucle: j'écoutais beaucoup de rap voir de la pop américaine en ce moment. Les chanteurs américains sont tellement connu dans le monde malgré que beaucoup parle de déceptions amoureuses, de drogues et péripatéticiennes. Puis il y a certaines chanteuses qui n'ont aucune pudeur, soyons réaliste, elles ne sont pas gêné de se montrer autant dénudé. En tout cas, heureusement qu'ils ont un bon flow. Je retire mes écouteurs dès que je rentre dans une petite boutique, elle était très mignonne et vendait principalement des sucreries et pâtisseries. Je voulais en manger un peu mais je ne trouvais pas ce qu'il m’intéressait.  

— Yuki ! Tu as entendu la rumeur ? Il parait que la forêt à côté est hanté ! J'ai entendu des gens dirent que des élèves de notre école sont partis la nuit et auraient entendu des cris et vu des ombres fantomatiques !

Elle parlait un peu fort... Et ça a attiré ma curiosité. Je continuais de regarder les différentes pâtisseries en gardant une oreille attentive. Mon dieu, c'est mal d'écouter les conversations des autres surtout quand il s'agit d'inconnus... En même temps, elles parlent d'un sujet que j'apprécie assez !
Finalement, je pris quelques pains aux chocolats et croissants. Ca fera plaisir à mon père et mon frère de manger ça ensemble ce soir.

Je quitta la pâtisserie en soupirant. Que pourrais-je faire maintenant ? Oh bah tiens, pourquoi ne pas vérifier par sois-même la légende de cette forêt ? Je fonçais donc directement vers celle-ci en prenant d'abord le bus et de finir à pied, je rangeais les viennoises dans mon sac noir que je prends presque toujours avant de sortir.
Nous y voilà. Forêt, à nous deux. Je commençais à marcher, le décor était plutôt sympa et beaucoup d'oiseaux "chantaient" disons. Et il ne faisait pas froid, il y avait assez de soleil donc c'était agréable. Je décidais de m'enfoncer un peu plus dans la forêt en essayant de prendre les coins un peu plus sombres et un peu plus étroit, en dehors des chemins tracés. J'étais un peu plus seul déjà, la plupart des gens restait sur les chemins. Je continuais pour me retrouver totalement seul et soudain j'entendis un craquement de branches derrière moi et bien sûr, ça ne provenait pas de moi. Je me retourna vivement et j'ai bien cru voir une ombre. Ah la la, j'espère ne pas être trop parano ! Si je n'avais pas peur de ça et si j'osais m'aventurer dans de tels histoires c'est simplement parce que je pensais que c'était faux. Je commença à courir car si c'était vrai, je voudrais prendre une photo de la chose pour confirmer la rumeur de cette forêt.
Sauf que boom... Alors sois je me suis pris un arbre en pleine tronche mais je doute d'être trop bête pour courir tout droit vers un arbre et je ne pense pas que les arbres sachent se déplacer en 2017. Ou bien, je me suis simplement cogner avec quelqu'un, moi qui pensait que j'étais plutôt seul.
Ce garçon avait de beaux cheveux gris et les yeux verts, de plus il me dépassait de 10 centimètres a peu près. Merci à mes réflexes, je m'aggripais tout juste à un arbre pour éviter de m'écraser lamentablement au sol.

— Est-ce que tout va bien ?

— Ça va ouais. Et toi ?

Je pense que ça devait aller pour lui aussi, la chute n'était pas si violente que ça et il avait de bons réflexes pour éviter de trébucher.

ft. Yume Hisako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaze Tadao
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 19
Multicomptes : Yume Hisako

Infos supplémentaires
Âge: 18
Clubs: Président du club de boxe - club de calligraphie
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Voulez-vous dormir avec moi, ce sooooir [Keiji&Kaze]   Mer 1 Nov - 23:01


Cool, un humain !Keiji Masatochi & Kaze Tadao



Le garçon, qui devait faire entre cinq et dix centimètres de moins que moi, avait réussi à se rattraper à un arbre en évitant de tomber. On pouvait dire qu’on avait tous les deux de bons réflexes. Je lui demandai alors si tout allait bien.

— Ça va ouais. Et toi ?


Je souris, soulagé qu’il ne soit pas blessé. Après tout, il n’avait pas non plus l’air d’avoir une carrure fragile, et semblait même plutôt musclé, ou au moins sportif, alors ce n’était pas trop la peine de s’inquiéter. Mais bon, parfois je ne mesurais pas ma force -et je parlais en connaissance de cause, puisque le moment où j’ai fait saigner ce gars du nez parce qu’il me provoquait m’a marqué. Pour ma défense, c’était son nez qui était fragile, et il n’avait qu’à ne pas faire semblant d’être fort, il aurait dû savoir ce qu’il allait lui arriver ; mais mon intention était seulement de lui mettre un « léger » coup pour le calmer et le faire taire, pas le faire saigner du nez. Dommage pour lui, et paix à son nez.

-J’ai pas eu la chance d’avoir un arbre auquel me rattraper, mais je m’en sors sans bleu ni côtes cassées, alors comme tu peux remarquer que je suis en vie, on peut en conclure que tout va bien
, lui répondis-je sur le ton de la plaisanterie, en reprenant mon sourire en coin habituel.

Il portait une tenue de sport, ou alors quelque chose de vraiment décontracté : un pantalon de jogging gris avec un sweat à capuche noir ; on pouvait déjà savoir qu’il aimait bien les couleurs sobres, un peu comme moi. En revanche, ses baskets jaune fluo étaient bien voyantes, et ça contrastait avec le reste de sa tenue. Intéressant. Au passage, elles étaient plutôt classes.

Plus je le regardais attentivement, plus il me faisait penser à quelqu’un. Ses cheveux légèrement ondulés brillaient d’un blond éclatant et lumineux qui se terminait en roux clair vers les pointes. Sa peau était blanche, de la couleur d’une amande, et semblait être typé japonais, d’après son visage. Ses yeux étaient bleus, et toutes ces couleurs lumineuses créaient un réel contraste entre son visage et le reste de son corps, habillé de façon plus sombre qu’autre chose.

-Tu me dis quelque chose d’ailleurs, on ne s’est pas déjà rencontré quelque part ?


Tiens, c’était probablement à Yokuboo ! J’avais de la chance d’être doté d’une excellente mémoire pour les visage, mais ce n’en était pas autant pour les prénoms. Parfois, j’oubliais ceux de certains, mais j’en avais tellement à retenir aussi ! Par contre, j’observais beaucoup les personnes, alors leur petite bouille me rentraient facilement en tête. D’ailleurs, j’avais déjà remarqué le jeune homme dans les couloirs du lycée -il semblait avoir à peu près mon âge, sûrement un 2ème ou 3ème année- probablement à cause de ses cheveux qui ne passaient pas si inaperçus que ça, et son collier assez étrange où étaient reliés ses écouteurs. Un baladeur accroché à un collier ? C’était la seule explication possible dans ma tête, et si c’était vraiment le cas, ce gars était un vrai génie.

-Je suis sûr que t’étudies à Yokuboo. En tout cas, je suis là-bas, moi
, ajoutai-je en souriant.

C’était une coïncidence quand même, de se retrouver assez loin du lycée, dans cette forêt, tous les deux.

Je balayai tout l’endroit du regard ; on entendait quelques oiseaux, mais leurs bruits semblaient plutôt lointains. Les arbres étaient tellement denses qu’il y faisait assez sombre, en dessous, et l’air frais et humide d’automne rendait l’atmosphère plutôt lourde, presque flippante.

-D’ailleurs, c’est un peu flippant de rester ici. J’aurais bien pensé que tu faisais un jogging dans les alentours, mais apporter un sac pour faire du sport, à moins que ça soit de la randonnée, c’est pas très pratique. Qu’est-ce que tu fais par-là ?


©️ Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Voulez-vous dormir avec moi, ce sooooir [Keiji&Kaze]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voulez vous coucher avec moi, ce soir ? + poppy jeffrey
» Venez vous amuser avec moi !!
» Voulez-vous coucher avec moi? (Nicole)
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Autres lieux :: Japon-
Sauter vers: