Partagez | 
 

 J'te dérange? [pv. Sven ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: J'te dérange? [pv. Sven ]   Sam 30 Sep - 23:42

ft. Sven

Bavarder entre meilleurs amis?

Jte dérange ?

Une journée de cours bien remplie venait de se terminer pour notre jeune professeur d’arts appliqués. C’était un mardi, et le mardi était la pire journée de sa semaine. Il tenait ses cours de 8 heures jusqu’à 19 heures, et ça encore c’était en heures d’étudiants, puisqu’il devait se rendre plus tôt à l’académie pour préparer ses différents cours de la journée, et le soir, il devait passer par le club d’arts, qu’il y ait des élèves ou non, pour voir les travaux laissés, regarder si tout le matériel disponible était à sa place et s’il ne manquait pas des choses dont les élèves auraient besoin. N’étant pas toujours certains de la fiabilité des présidents, les membres se dirigeaient directement vers leur professeur représentant pour gérer tout ça. Meri s’y était engagé, alors ça ne le dérangeait pas du tout, d’autant plus que tous ses jeunes étaient ses chouchous, ses petits préférés, ceux qu’il voulait guider jusqu’au succès.

Alors qu’il rentrait dans la salle de clubs déserte, le brun prit un moment pour profiter de cette ambiance particulière que l’école avait lorsqu’il n’y avait plus personne et qu’il commençait à faire noir. Elle n’avait rien à voir avec celle du jour, et Meri l’appréciait. Cette plénitude et ce silence le reposaient, et en même temps l’intriguaient, avec toutes ses légendes de fantômes qui se produisaient dans une école sombre et déserte. Meri n’était pas du genre à avoir peur de  ces choses, il était même le premier à sauter sur la moindre occasion de se faire une petite frayeur.

En émergeant finalement de ses pensées, il remarqua sur le tableau un message à son attention :   les élèves lui avaient laissé une liste de matériel dont ils auraient besoin pour faire avancer leurs travaux. Il était prêt de vingt heures, et le magasin de beaux arts le plus proche devait déjà être fermé, ce qui le fit grimacer. Ses enfants allaient devoir attendre encore un peu, et il n’aimait pas trop les faire attendre. Surtout quand ils avaient besoin de ce matériel pour un devoir que lui-même leur avait donné.

Après avoir fait son petit tour de salle de club et noté qu’il ne manquait rien, il se dépêcha de sortir dehors et de prendre la voiture afin de rentrer chez lui, manger quelque chose, et finalement dormir.  Il frissonna lorsque l’air frais de l’automne vint chatouiller la peau de son cul déserté par la crinière qui le cachait habituellement, et tenta de se réchauffer en resserrant les pans de la veste qui surmontait sa tenue de travail habituelle.

Une fois dans l’antre chaleureux de sa voiture, et alors qu’il allait la démarrer pour rentrer, il pensa soudainement à Sven. Il était vingt-heures trente, sûrement était-il en plein service à ce moment. Cela faisait un moment que les deux jeunes hommes s’étaient vus, et la présence de son meilleur ami lui manquait.  Meri avait soudainement envie d’aller le voir, mais il le dérangerait sûrement à cette heure… Ou peut être pourrait-il justement avoir l’occasion de goûter sa cuisine de chef, le genre de repas que lui-même ne saurait jamais préparer, et éventuellement discuter un peu lorsque son service se serait calmé ?

Partant sur cette option, il alluma le moteur et s’engagea sur la route qui menait au café de son ami. La façade si familière du Varblomma se présenta à ses yeux, et se garant dans la rue adjacente, il y entra timidement. Il avait un peu peur de se faire virer, il savait à quel point Sven pouvait être à cheval sur le fait d’être professionnel. Son regard caramel se déplaça dans la salle à la fois pour évaluer le nombre de personnes qu’il y avait, et à la fois pour trouver le propriétaire de l’endroit. Cette dernière tâche s’avéra plutôt facile, puisque ses cheveux blonds peu habituels pour le pays – même proche de l’académie et de son taux de métissage très élevé -, le rendaient immédiatement visibles. S’approchant doucement de lui, il lui tapota doucement sur l’épaule, et une fois qu’il fut retourné, lui sourit :

« Hey, Sven ! Ça te dérange si je te prends quelque chose à manger et qu’on discute, une fois que t’as fini ? Si je te dérangerai je peux comprendre, hein, je rentrerai chez moi faire des nouilles instantanées. »
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven T. Ludvig
Propriétaire du café Vårblomma
avatar

Messages : 65
Profession : Propriétaire et cuisiner du Vårblomma
Multicomptes : Yutsuki Yuuki

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'te dérange? [pv. Sven ]   Mar 3 Oct - 16:39

ft. Meri Mittal
J'te dérange ?


A dire vrai, je n'avais rien prévu cette soirée. Je devais fermer le café vers 20 heures, parce que j'avais ouvert assez tôt et que je n'avais personne pour m'aider ce soir. Donc j'allais fermer plus tôt que d'ordinaire. Je ne pensais pas que j'aurais de la compagnie. Mais tout le monde décida d'arriver plus tard, donc fermer à 20 heures n'était plus envisageable, bonjour les heures supplémentaires, je n'étais qu'un café, pas un restaurant quand même … Enfin, je n'étais pas à plaindre, il y avait tant de personnes qui aimeraient gagner aussi bien leur vie ! A commencer par les étudiants que j'engageais. Certains me disaient que j'avais beaucoup de client, et je leur répondais que c'était parce que j'étais différent et que mon café l'était aussi. C'était peut être aussi parce que ma cuisine et mes boissons étaient appréciées, mais ça changeait des thés japonais et autres.

Enfin bref, il était déjà 20 heures quand je regardais encore des gens entrer, avec la petite clochette caractéristique qui m'alertait qu'une personne était en effet entrée dans le café. Enfin, depuis que je l'avais ouvert, je crois qu'il n'y avait pas eu une telle affluence … Je devenais populaire, enfin le café ! J'installais le client et sa compagne en prenant leur commande et leur apportant. Je continuais ainsi à travailler tant et si bien que cette fois ci je n'entendis pas la clochette. Enfin, il n' restait plus que deux couples, mais je devais débarrasser les autres couverts. Jusqu'à ce que je sente une main se poser sur mon épaule. Je me retournais, un peu surpris qu'un client me demande ainsi, puis souriant en reconnaissant mon ami Meri.

« Meri ! Ne t'inquiète pas, je n’ai plus beaucoup de clients, et ma journée est bientôt finie. Installe toi où tu veux, il y a de la place partout ! »


Je le laissais s'installer pendant que je rangeais les affaires qui traînaient derrière le comptoir, où je nettoyais les assiettes et les couverts. Puis je lui apportais la carte des boissons et de ce que je faisais à manger, même si ici ça se limitait aux pâtisseries. Je n'avais pas préparé autre chose ces derniers jours.

« Je peux te proposer d'attendre aussi que je ferme pour te faire un autre plat, plus complet que les pâtisseries que je propose, mais en attendant, dis moi, que veux tu prendre ? »

Je ne notais pas sa commande sur un carnet, vu qu'il était seul et que je n'avais pas d'autres commandes en cours, j'allais pouvoir mémoriser aisément ce qu'il lui fallait. Je lui montrais aussi le comptoir, derrière lequel des vitres exposaient les gâteaux : Fraisiers, cheesecakes, donuts … Il ne restait plus grand chose, mais je les faisais le jour même, ou la veille pour le lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'te dérange? [pv. Sven ]   Mar 31 Oct - 13:56

ft. Sven

Bavarder entre meilleurs amis?

Jte dérange ?

Meri était un peu nerveux de rendre visite à son ami durant son service, de peur de le déranger et de l’énerver.  Mais ses craintes un peu infondées, puisqu’il n’y avait pas tant de monde que ça, s’évaporèrent instantanément quand le jeune propriétaire se fut retourné et lui lança un sourire en le reconnaissant. Ouf, ça allait. Et en plus, il lui disait d’aller   s’installer quelque part. Scrutant la salle à la recherche du coin idéal, il ne prit pas longtemps  à le trouver puisqu’ effectivement : il y avait de la place partout. Il choisit une petite table dans un coin et s’assit, posant son sac à ses côtés aux pieds de la chaise. Il avait cette habitude de toujours se mettre dans les coins des pièces et de toujours se tenir là où il avait le moins de chances d’être repéré. Bon, ça pouvait être un peu effrayant, parce qu’un grand type d’un mètre quatre-vingt-douze debout dans un coin sombre d’une pièce, l’air grave, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus rassurant.

En croisant les jambes, il leva la tête vers son ami qui revenait vers lui lui proposer une pâtisserie, pour le moment. Là, le turc se retrouva bien bête, il n’avait pas pensé à ce qu’il voudrait prendre, et même s’il aimait beaucoup tout ce qui était pâtisserie, il n’avait absolument aucune idée de quoi prendre. Même si des trous visibles dans la vitrine lui faisaient déduire qu’il manquait pas mal de pâtisseries, il y en avait déjà suffisamment pour qu’il se retrouve un peu trop perdu face à tout ce choix.

Hum… Je te fais confiance ? Dit-il finalement. Tu sais mieux que moi ce que tu fais de meilleur. »

Pour lui c’était la meilleure chose, après tout, il était celui qui les avait fait, il devait savoir le conseiller au mieux ! Il le regarda faire peu importe ce qu’il allait faire ensuite, parce qu’il y connaissait absolument rien au métier de pâtissier. D’habitude, il n’avait pas trop le temps de regarder comment son ami se comportait dans ce lieu qui lui appartenait entièrement et qu’il gérait entièrement. Meri se prit à l’envier, de pouvoir agir comme il voulait, d’être son propre patron, sans avoir  à avoir peur de faire un faux pas, à part peut être face à un client.

Alors, tout va bien, depuis la dernière fois ? Tenta-t-il de lui demander, même si le jeune homme n’était pas tout à fait à côté de lui.  Tu t’en sors ? »


 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven T. Ludvig
Propriétaire du café Vårblomma
avatar

Messages : 65
Profession : Propriétaire et cuisiner du Vårblomma
Multicomptes : Yutsuki Yuuki

Infos supplémentaires
Clubs:
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: J'te dérange? [pv. Sven ]   Jeu 23 Nov - 18:13

ft. Meri Mittal
J'te dérange ?


Il me faisait confiance, ce n'était pas facile, Meri était du genre à apprécier manger, mais je ne savais toujours pas quelle était sa pâtisserie préférée. Enfin, je lui servis quand même un thé roiboos, vu l'heure qu'il était valait mieux un thé sans théine … Puis avec ça, je lui sorti le dernier cheesecake. Ce n'était pas du coin, c'était plus de chez moi, mais j'adorais ça ! Et je les avais bien réussi selon mes clients de la journée. Ce fut donc sur un plateau que j'apportais ça. Je posais sur la table, en écoutant ce qu'il me disait.

« Oh et bien je m'en sors sans trop de soucis, mais tu devrais le savoir depuis le temps ! J'ai même quelques salariées à temps partiel qui viennent de l'université. Mais aujourd'hui devait être un jour tranquille, donc elles ne travaillaient pas. »


J'allais rapidement vers le dernier client qui me payait avant de partir, puis j'allais fermer le café, juste en retournant la pancarte. Comme ça, plus de client à entrer. Je pris une tasse de café froid, vous savez, ce café glacé qui faisait fureur au Japon, j'avais apprécié cette boisson, j'en buvais tout le temps, quand je pouvais. Puis je m'installais à sa table, et je le regardais, un peu taquin.

« Alors les amours ? Toujours la calme plat ? »


Je n'avais eu aucun écho sur les relations du professeur. Aussi je comptais sur lui pour m'en donner. Je ne me fiais jamais aux rumeurs, ça m'étonnait un peu d'ailleurs que certains s'y fient … Enfin, je regardais ses réactions. Je lui posais toujours cette question en premier, dans l'espoir qu'un jour, il rougisse. Parce qu'il avait beau être mon meilleur ami, j'avais du mal à le faire rougir. EN même temps, il devait avoir du mal à en faire de même avec moi.

Oh et je remis ma mèche devant mon œil pour cacher l'oeil droit bleu. Car même s'il était mon meilleur ami, je ne lui avais jamais parlé vraiment de son origine, même si je faisais moins attention à ce qu'il ne le remarque pas, mais on ne l'avais jamais évoqué. Je savais que avec lui, je laisserais ma colère contre mon père ressortir.

« Et sinon, tes minous, ils vont bien ? Ils sont pas trop en manque que tu travaille ? Tuyo et Sparrow sont insupportables quand je rentre pour leur balade. Même si ils peuvent sortir dans le jardin la journée, ils veulent de la compagnie. »

Je ne pouvais pas voir les chats, ils m'effrayaient, mais je me renseignais quand même sur la santé de ceux de Meri, c'était la moindre des choses, aussi naturel que « comment vont tes enfants », sauf que Meri et moi, on avait pas d'enfant …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'te dérange? [pv. Sven ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'te dérange? [pv. Sven ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sven. - D'accord. Et le rêne, comment il s'appelle ? | Olaf
» Ne me dérange pas. [avec Mana]
» (sven) show me the stars, and i see them in your eyes.
» range ton zizi, t'as pas l'permis ► oz.
» Un soir de pleine lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: Les bars et restaurants-
Sauter vers: