Partagez | 
 

 Heureuse erreur [feat Dae~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: Heureuse erreur [feat Dae~]    Sam 23 Sep - 23:32

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Meri n’était ni quelqu’un de spécialement raisonnable, ni quelqu’un de tout à fait irréfléchi. Il mangeait des féculents le soir – horreur et damnation -, et ne fumait que de temps en temps, à l’occasion,  lors d’une période de stress et sur le balcon de son appartement, pour ne pas que ses chats en pâtissent. Il en était de même pour l’alcool, jamais il ne s’était retrouvé à marcher dans la rue en slip et à répandre son vomis partout, parce qu’il n’arrivait même plus à retrouver le chemin de chez lui.

Ainsi, le samedi soir, il aimait bien aller boire un verre au bar du coin avec des amis pour discuter de leur semaine et juste se détendre tranquillement après une semaine stressante. Pour Meri, c’était même l’occasion de laisser un peu tomber son masque de professeur parfait, et de profiter un peu de sa jeunesse. Il l’était toujours, jeune, et ce serait difficile de gâcher cela parce qu’il devait faire grandir d’autres jeunes.

Mais, le samedi, il arrêtait complètement de penser à ses élèves. D’ailleurs, dès le réveil, dès que ses pensées s’étaient suffisamment remises en place, il se rendait compte que oui, enfin c’était samedi, qu’il avait devant lui une infinité de possibilités et qu’il n’avait plus qu’à choisir. Ce n’était dire s’il était de bonne humeur, même s’il se réveillait car Brioche s’était endormie sur son visage et qu’il ne pouvait plus respirer, comme ce matin-là, enfin matin, grand mot.

Pour cette journée, le jeune homme n’avait pas prévu grand-chose de plus que sa descente au bar le soir, et en bon introverti, il ne comptait pas descendre les trois étages de son appartement pour autre chose que de jeter les poubelles. Il passa la première moitié de son après-midi à regarder une émission sur sa télévision, Brioche lovée sur son torse et Tartine cherchant désespérément son attention en lui mordillant les cheveux,  puis il se décida à être productif. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas touché à ses pinceaux, et l’idée de faire quelque chose pour lui lui plaisait énormément. Il s’installa donc dans un coin de la table de son salon et sortit ses pinceaux pour commencer à badigeonner la toile de couleurs vives, décidé à faire quelque chose de ses deux mains.

Notre enfant était tellement pris dans son travail qu’il ne releva la tête qu’au moment où il avait presque fini et qu’il entendit son téléphone nerveusement résonner au bout de la table.  Jetant un œil à l’heure affichée sur l’appareil en le saisissant, il s’étrangla à moitié en voyant qu’il était déjà dix-neuf heures. Même pour lui, aussi tête en l’air et détaché qu’il pouvait être, c’était un record, d’autant plus qu’il ne remarqua que son estomac en souffrait qu’à ce moment précis. Cependant, il n’eut pas le temps de se sustenter puisque le téléphone continuait de sonner et qu’en décrochant il apprit qu’il devait se dépêcher et que personne ne l’atteindrait s’il était en retard. Attrapant son manteau, il sortit, verrouilla sa porte et descendit les escaliers plus vite que l’éclair.

Meri arriva donc complètement essoufflé devant le bar qui se trouvait à quelques rues de son appartement – pas sportif, notre jeune homme -, même s’il n’avait techniquement pas à se presser puisque aucun des jeunes gens qui étaient censé l’attendre là… n’y était pas. Même si Meri aurait du s’inquiéter, il décida de simplement s’asseoir sur l’un des longs tabourets qui longeaient le bar, et d’attendre un petit peu. Même si le bar était désert, il ne s’en alarma pas trop. Il connaissait un peu le barman, alors il supposa qu’il ne s’ennuierait pas trop, mais ce dernier était trop occupé à faire les préparatifs pour la suite de la soirée que le jeune homme ne le vit que le temps de servir son verre. Alors, il resta là, le regard dans le vide, à guetter le son de la clochette d’entrée comme l’arrivée d’un sauveur.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 940
Age : 22
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 28 Sep - 12:22


You? Here?






La semaine était passée à une vitesse incroyable. A ce rythme-là, les études de Dae-Hyun allaient se terminer sans qu’il ne s’en soit rendu compte. Il aimait tellement être ici que l’année qui venait de s’écouler depuis son arrivée lui avait semblé n’avoir duré que 3 mois. Comme quoi, il avait vraiment bien fait de quitter Séoul pour venir ici pour se changer les idées, ça marchait vraiment bien ! Bon par contre, il ne pouvait vraiment pas s’empêcher de s’en vouloir d’avoir laissé son pauvre père adoptif tout seul dans leur grande maison familiale. Il devait se sentir si mal de ne plus avoir personne à ses côtés et pourtant, à chaque fois que le Coréen l’appelait, il était toujours très heureux d’entendre que son fils adoré se plaisait dans son nouveau pays d’accueil. C’était limite s’il ne lui disait pas de rester là-bas après la fin de ses études ! Mais c’était impossible, Dae-Hyun lui avait promis. Il lui avait promis de revenir après avoir fini l’université. Il était là pour profiter un maximum de ces dernières années de liberté avant de devoir rentrer au pays pour prendre la suite de son père. Ce n’était pas ce dernier qui lui avait imposé ce choix, c’était le danseur qui se l’était imposé lui-même. Son père était la seule personne chère à ses yeux qu’il lui restait, et après tout ce qu’il avait fait pour lui, il se devait de faire ça pour lui.

Mais il n’en était pas encore là. Pour le moment, on était samedi et il avait une tonne de trucs à faire. Dae-Hyun ne voyait pas le temps passer parce qu’il ne trouvait tout simplement pas le temps de s’ennuyer. Bon, il fallait dire qu’il n’était absolument pas du matin et qu’il perdait déjà beaucoup de temps à se lever. Heureusement que son chat était là pour lui servir de réveil, sinon, il savait bien qu’il pourrait dormir toute la journée ! Tiré de ses rêveries par son adorable chat, Dae-Hyun avait trainé la patte jusqu’à la cuisine pour nourrir sa boule de poils et se faire un café bien corsé histoire de se réveiller. Il s’installa en boxer sur son balcon, ayant eu la flemme de passer autre chose, pour le siroter, admirant la vue sur la ville de Nara avec un petit sourire. Non décidément, il aimait vraiment cette ville. Après une trentaine de minutes à se réveiller, le brun opta pour une bonne douche. Il resta de longues minutes à apprécier l’eau qui lui fouettait la peau avant de finalement s’essuyer pour attraper quelques fringues dans son grand dressing. Rien d’extraordinaire, mais même sur lui, ça semblait terriblement sexy : un pantalon slim noir agrémenté d’une ceinture et de quelques chaînes sur le côté, et un t-shirt affreusement banal de la même couleur.

Laissant ses cheveux sécher de lui-même, son portable vint à sonner. Affichant aussitôt un sourire, Dae-Hyun s’empressa de décrocher alors qu’il courait vers son salon, plus précisément son bureau, pour attraper son appareil photo. Aujourd’hui, il avait quelques shooting de prévus. Ce n’était pas lui le modèle cependant, mais le photographe ! Il faisait ça pour le plaisir, et surtout pour commencer à se monter un petit book digne de ce nom. Raccrochant après quelques minutes, le Coréen prépara tout son matériel et enfila ses Dr. Martens noires elles aussi. Il fit de longues papouilles à son chat avant de finalement sortir de chez lui, refermant la porte à clé avant de s’allumer une cigarette une fois à l’extérieur de son immeuble. Il faisait beau, mais il avait quand même enfilé une veste pour ne pas choper froid. Ses écouteurs dans les oreilles, c’est tout guilleret qu’il se rendit jusqu’au petit studio qu’une connaissance lui prêtait pour faire ses shootings. La musique était tellement entraînante et il aimait tellement danser qu’il ne put s’empêcher de faire quelques petites pas dans la rue. Il retrouva bien vite la belle Naru qui l’attendait devant le studio, son modèle du jour.

Elle avait des arguments certains et Dae-Hyun avait pu longuement en profiter vu que le shooting était un shooting en lingerie, mais le brun savait rester professionnel. Il la trouvait canon, aucuns doutes là-dessus, mais il était là pour la photographier pas pour poser ses mains partout sur elle. Les heures passèrent à toute vitesse, ils prirent un petit casse-croûte ensemble, le brun ayant bien remarqué les yeux que son modèle posait sur lui, mais si elle voulait vraiment plus de lui, ça ne serait pas ici et maintenant. Le shooting terminé, Naru se rhabilla et promit au Coréen de le rappeler sous peu, ce dernier le gratifiant de son plus beau sourire alors qu’il hochait la tête. En regardant l’heure, il vit que l’après-midi était déjà plus qu’entamée. Bon, il allait commencer à traiter toutes les photos qu’il venait de prendre et il s’accorderait ensuite une pause. Ce n’est qu’aux alentours de 19h30 qu’il éteignit enfin son ordinateur portable et sortit. Il avait soif ! Et il avait envie de danser aussi ! Bon, il allait peut-être bien pouvoir faire les deux !

Ses yeux s’étaient posés sur l’enseigne d’un bar un peu plus loin dans la rue. Il s’y était déjà rendu plusieurs fois et même s’il n’était pas encore très tard, tant pis. IL AVAIT SOIF ! Sa veste et son sac sur le dos, il marcha jusqu’à la porte et la poussa, laissant retentir clochette, informant toutes les personnes présentes qu’un nouveau client venait d’arriver. En regardant alentours, Dae-Hyun constata qu’il n’y avait vraiment personne, à part un client assis au bar. Ah bah au moins, il aurait quelqu’un avec qui discuter ! Il salua le barman et prit place au tabouret juste à côté de celui du client qui était arrivé avant lui.

« Bonsoir ! Une bière s’il vous plaît ! »

Il aurait pu commander quelque chose de plus fort, mais pour commencer, il voulait surtout se désaltérer. Et quand il eut enfin sa bière, il tourna son visage souriant vers son voisin.

« Y’a pas encore beaucoup de monde, mais ça ne devrait plus tarder. Je sais pas si vous êtes un habitué, mais ils font souvent des petites soirées sympa où les gens peuvent danser, c’est super symp- AH ! »

Les yeux de Dae-Hyun s’écarquillèrent en reconnaissant son voisin. C’ETAIT SON PROF D’ARTS !

« Désolé Sensei, je vous avais pas reconnu de suite ! J’espère que j’ai pas été trop impoli, je m’attendais vraiment pas à me retrouver nez à nez avec un de mes profs ici ! »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Ven 6 Oct - 22:55

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Cela faisait déjà plusieurs minutes que Meri attendait, et cela lui semblait être une éternité. Il était là, comme ça, sur son tabouret, à guetter le mur, et le plafond d’en face – bon travail, celui qui nettoyait ce bar, il n’y avait pas de toiles d’araignées !-, en train de penser à un truc vachement profond peut être, même s’il avait le regard complètement vide. Il en avait presque oublié son verre.

La clochette de la porte d’entrée le tira soudainement de ses rêveries, mais ne reconnaissant pas la silhouette du jeune homme qui venait d’entrer et ne voyant pas ses amis entrer, il fut légèrement déçu et plongea son regard dans son verre de bière. Mais le fait que le nouveau-venu soit venu se poser juste à côté de lui, sur le tabouret, tira ses yeux du verre pour les placer sur le jeune homme, et le détailler, à la place.  Plus jeune que lui, il dirait, des cheveux bruns à la longueur approximative, et des yeux émeraudes, il était probablement de ceux derrière lesquels les filles se retournent dans la rue.

Dès qu’il eut sa boisson, d’ailleurs, celui-ci se mit à lui parler, beaucoup et rapidement, et enthousiasment, du bar, et du fait que les gens pouvaient y danser. Meri fut heureux de se retrouver sorti de sa solitude, malgré sa surprise passagère, suite à une extraversion aussi évidente. Il allait prendre une nouvelle gorgée de sa boisson, quand dans son discours, le jeune homme se tourna vers lui pour le regarder… et se stoppa avec un petit cri d’exclamation, avant de déclarer qu’il était son sensei.

Un peu trop soudain pour notre Meri, qui avala sa gorgée de travers, et se retrouva à tousser abondamment, s’affaissant sur le bar pour tenter de mourir un peu moins. Lorsqu’il eut fini de décéder et que ses esprits se remirent en place, il réalisa avec horreur la situation – avec tout le dramatisme qu’il pouvait y ajouter, bien sûr -. Un élève. Un samedi. A côté de lui. Dans un bar. En plus, il était vraiment habillé comme un plouc, loin de la chemise-cravate qu’il arborait habituellement à l’académie, là, il se retrouvait avec un vieux sweat gris ample, légèrement taché de peinture sur les manches, et un jean dans les tons bleus clairs, toujours un peu trop grand pour lui, parce que plus large c’est, plus confortable c’est. Sans parler de ses cheveux bruns complètement ébouriffés et même pas attachés… Il était misérable.

« Aaaaaah …. Non, sérieusement ? Quelle classe ? Je me souviens pas du tout de toi. Je veux dire, je devrais me souvenir de toi, se confondait-il un peu lamentablement. T’es étudiant en art ? »

Là, notre enfant se demandait s’il devait abandonner sa soirée entre amis à cause de cette incident, et gâcher son samedi, ou tout simplement rester là et… contempler son autorité perdue face à un élève. Un élève après tout. Qu’est-ce que c’était face à tout un tripoté d’élèves ? Oh. Il devait vérifier s’il ne comptait pas ramener pleins d’autres petits camarades devant qui perdre totalement en dignité.

« Euhm, dis moi, tu attends des gens ?, demanda-t-il, au-cas-où. »

S’il attendait quelqu’un, il renoncerait malheureusement à sa soirée, mais si il n’attendait personne, ce n’était peut être pas la peine de se déranger, non ? Il avala nerveusement une autre gorgée de bière, en faisant attention de ne pas se mettre en danger de mort, cette fois.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 940
Age : 22
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 12 Oct - 12:42


You? Here?






Dae-Hyun ne s’était pas attendu à ce qu’il y ait beaucoup de monde à cette heure-ci, mais là, il devait avouer qu’il avait été franchement surpris de voir qu’il n’y avait qu’un seul client au comptoir du bar où il avait décidé d’étancher un peu sa soif. Bon, ça ne le dérangeait pas plus que ça, de toute façon, il fallait bien commencer quelque part et au moins, il ne serait pas seul et pourrait discuter avec ce client, si tant est qu’il en avait envie. Il ne fit pas trop attention à lui, se contentant de prendre place sur le tabouret juste à côté du sien avant de se commander une bonne bière bien fraîche. Remerciant le serveur et le gratifiant de son habituel sourire, le Coréen décida de lancer la conversation avec son voisin, en profitant pour le détailler un peu. Il avait l’air de porter des vêtements dans lesquels il était à l’aise, assez ample, et cet air un peu négligé le fit sourire, se disant qu’il était exactement dans le même cas que lui. Il avait pris les premiers trucs qui lui tombaient sous la main, sans chercher à porter des trucs fashion, privilégiant le confort. Lui qui aimait prendre soin de son apparence et de son look, ça lui arrivait assez rarement, mais même en étant un peu négligé, il n’en restait pas moins agréable à regarder. Ca lui donnait même un petit air rebelle !

Et après avoir détaillé un peu ses vêtements, ses yeux émeraude se fixèrent sur son visage. Ah. Merde. Pas de toute à avoir, même s’il n’était pas aussi bien habillé et coiffé, il l’avait reconnu ! Ce mec à côté de lui avec qui il était en train de boire une bière tranquillement était son prof d’arts ! WAW ! Sérieux, y’avait combien de chances pour que ça arrive pour de vrai ? Et là, Dae-Hyun se sentit un peu con. Il n’avait pas du tout fait attention et il ne se souvenait plus s’il avait dit un truc qu’il n’aurait pas dû dire à quelqu’un comme lui. Il allait passer pour quoi après en cours ? Et quand il s’excusa de ne pas l’avoir reconnu, son voisin eut l’air aussi surpris que lui, avalant visiblement sa gorgée de travers, se mettant à tousser abondamment avant de s’échouer sur le bar, le Coréen s’étant empressé de lui taper dans le dos pour faire passer sa toux.

« Wah ! Ca va ? Vous étouffez pas hein ! J’ai encore plein de choses à apprendre dans vos cours ! »

Et en entendant son prof prendre la parole, Dae-Hyun ne put s’empêcher de laisser son rire franc franchir ses lèvres, rire absolument craquant quand on le regardait en plus de l’entendre.

« Hahaha ! Franchement, vous inquiétez pas pour ça, c’est sans doute plus facile pour un étudiant de reconnaître un de ses profs que l’inverse ! Je suis étudiant en arts oui, spécialité photographie en 3ème année. Dae-Hyun Jang ! »

Le brun lui offrit un des sourires dont il avait le secret avant de boire une gorgée de sa bière. Aaaah… Ca faisait tellement de bien ! Il avait tellement soif ! Et là, la surprise s’afficha à nouveau sur le visage du Coréen. S’il attendait des gens ? Pourquoi il voulait savoir ça ? Dae-Hyun le regarda en haussant doucement les épaules.

« Non, je suis venu tout seul. Je voulais juste venir me désaltérer un peu et puis si l’ambiance me plaît, je resterai ptet encore un peu. J’aime bien venir dans des bars tout seul, c’est comme ça qu’on fait les meilleures rencontres ! »

Il le gratifia d’un nouveau sourire, continuant à le regarder de ses yeux pétillants.

« Et vous alors ? Vous attendez des amis peut-être ? Je peux vous tenir compagnie en attendant si vous voulez, sauf si vous trouvez ça carrément bizarre de boire une bière en compagnie d’un de vos élèves ! Enfin, en même temps… Si je vous l’avais pas dit, vous m’auriez pas reconnu et on est samedi donc on peut faire comme si on était pas prof et élève ! »

Bon okay, Dae-Hyun s’enflammait peut-être un peu, mais ils ne semblaient pas avoir une différence d’âge si grande et même s’il le respectait profondément en tant que professeur, ça ne devait quand même pas les empêcher d’avoir une discussion normale autour d’une bière non ? Ce n’était pas comme s’il était en train de lui parler comme à un vieux pote ou comme s’il était en train de le draguer pour le ramener chez lui à la fin de la soirée !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 31 Oct - 14:48

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Bon, un point positif dans toute cette histoire, c’est qu’au moins, l’élève ne l’avait pas laissé mourir sur le comptoir, et c’était quand même vachement rare, parce que souvent les élèves préféraient voir leurs professeurs mourir dans ce genre de situations. Et en plus, le jeune homme lui disait qu’il voulait encore apprendre de ses cours, ce qui lui arracha un sourire, et le refit tousser de plus belle. Une fois que notre jeune turc se fut calmé, il lui souffla un merci entrecoupé de grandes respirations, puis lui demanda qui il était, un peu embarrassé de ne pas se souvenir du visage d’un de ses élèves – notamment un élève aussi beau que ça, il fallait bien le dire-. Heureusement, l’élève ne lui en tenait pas compte, visiblement, comprenant la situation du professeur, puis se présentant.

Oh, enchanté.  Je me souviendrais de toi, maintenant, au moins, dit-il avec un sourire, probablement car celui du brun était horriblement contagieux. »

Il s’inquiéta ensuite, tout de même de si Dae-Hyun allait ramener d’autres de ses élèves, se demandant s’il devait partir ou non. Mais heureusement, pour lui , il lui répondit qu’il était venu seul, ce qui arracha un sourire de soulagement au plus grand. Au moins, il n’aurait pas à fuir lamentablement, c’était ça de gagné. Déjà qu’il avait du mal   à regarder le coréen à côté de lui dans les yeux, étant un peu trop brillant pour lui. Sans exagération de drama queen, cette fois.

La suite du discours du coréen le surprit assez. Il aurait pensé que trouver son prof là l’aurait complètement refroidi, mais en fait, pas tant que ça, il lui proposait même de lui porter compagnie en attendant et d’oublier leur condition. Il resta un moment un peu stupide, les yeux écarquillés, les sourcils levés, à se demander quelle partie de lui allait répondre. Le jeune homme du samedi ou le prof du reste de la semaine ?

J’attends des amis, ouais. Mais on dirait que je vais devoir attendre un moment avant qu’ils arrivent. Du coup… On peut faire comme ça, sourit-il. Je suis venu là pour me détendre, et t’as probablement pas envie de devoir te tenir non plus parce que je suis là. Après tout, t’as quel âge ? On a probablement pas un si grand écart d’âge que ça. »

C’était assez risqué, ce qu’il faisait là, et il le savait, mais il n’avait pas particulièrement l’impression que le jeune homme serait du genre à se servir de ce qu’il montrerait comme facette de sa personnalité contre lui. En plus, il se souvenait d’avoir déjà entendu parler certains de ses amis  à l’université d’un prof qui allait carrément avec eux en soirée, donc boire une bière avec un… C’était probablement rien. Enfin, il décida d’arrêter d’y penser, parce que plus il le faisait, plus il avait l’impression de chercher des excuses pour expliquer un comportement intolérable. Il avait juste envie d’être un peu lui-même au moins une soirée, ce n’était pas un crime non ?

Il contemplait son verre, déjà fini aux trois quarts, quand a clochette d’entrée résonna. Meri se retourna rapidement pour observer les nouveaux arrivants, mais soupira, la conclusion restant la même : toujours pas d’amis. Cependant, Meri avait d’autres préoccupations, là, tout de suite. Il allait devoir trouver de quoi parler avec Dae-Hyun, et en sachant son niveau de sociabilité à l’origine, ça n’allait pas s’avérer être facile. Il tenta de faire du mieux qu’il pouvait, après avoir repris une gorgée de boisson  :

Alors… donc… tu disais… des soirées où les gens peuvent danser ? »

Il allait devoir compter sur la capacité de son vis-à-vis pour les conversations, parce que sinon cette situation allait s’avérer très gênante. Sur cette pensée, il finit son verre.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 940
Age : 22
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 14 Nov - 11:51


You? Here?






Heureusement que Dae-Hyun avait quelques bons réflexes ! Il aurait peut-être assisté au décès de son professeur d’arts sinon ! Il lui avait tapé entre les omoplates pour l’aider à calmer sa grosse toux, ne pouvant s’empêcher de pouffer en voyant qu’il recommençait lorsqu’il lui avait dit qu’il avait encore beaucoup de choses à apprendre de ses cours. Le brun le gratifia d’un grand sourire quand son professeur le remercia, et il décida ensuite de se présenter vu que sa tête ne lui revenait visiblement pas. C’était normal après tout, avec le nombre d’élèves qu’il devait voir défiler à longueur de journée… Le Coréen lâcha un petit rire, avant de boire un peu de sa bière.

« J’espère bien que vous vous souviendrez de moi Mittal-sensei ! Je vous ai déjà empêché de mourir étouffé sur le comptoir de ce bar, je vais tâcher de trouver d’autres trucs pour vraiment vous marquer pour que vous ne m’oubliiez jamais ! »

Dae-Hyun lui lança un nouveau sourire charmeur. Non, il n’était pas en train de le draguer. Il était comme ça avec tout le monde et puis… Ça avait beau être son prof en semaine, là, ils n’étaient pas en cours, pas à l’Académie et encore moins en semaine. Ils pouvaient bien discuter comme deux personnes normales le feraient non ? Et puis, les yeux émeraude du Coréen l’avait un peu détaillé, déjà en cours, puis là dans ce bar. Il était vraiment pas mal ce prof d’arts ! Et ce sourire lui allait super bien ! Le brun se gifla mentalement. C’étaient deux personnes normales dans ce bar, mais fallait quand même pas qu’il oublie que c’était son prof. Ça ne l’empêcha pas de lui proposer de lui tenir compagnie, une petite pointe de déception pointant le bout de son nez quand son professeur lui avoua attendre des amis. Bon, tant pis, ils discuteraient un peu jusqu’à ce qu’ils arrivent !

« En tout cas, si jamais ils ne viennent pas, je serais ravi de vous tenir compagnie jusqu’au bout de la nuit ! J’aurais pu rester sage, mais c’est vrai que c’est embêtant de prévoir de sortir pour se détendre et de devoir se brider, j’aurais très certainement pas pu tenir alors je suis soulagé de voir que vous êtes d’accord pour qu’on fasse comme si on était juste des personnes normales dans un bar ! J’ai 22 ans et je vais sur mes 23 à la fin de l’année. Et vous ? »

Dae-Hyun ne se rendait qu’à moitié compte des lourds sous-entendus qu’il glissait dans ses paroles. Il voulait juste passer une bonne soirée et n’avait pas prévu de rentrer tôt alors s’il fallait tenir compagnie à son prof jusque tard dans la nuit ou tôt le matin, ça ne le gênait absolument pas, au contraire ! Et puis, ça lui permettait d’en apprendre un peu plus sur lui, il adorait découvrir des choses sur les gens qu’il côtoyait ! Terminant son verre, le Coréen afficha un grand sourire à l’adresse de son voisin.

« Ouais ! Bon, généralement, ils attendent qu’il soit un peu plus tard, mais c’est super sympa comme ambiance ! Ils mettent de la musique super entraînante et tout le monde peut se retrouver sur la piste là-bas pour danser tous ensemble ! J’suis un grand fan de danse alors forcément, c’est typiquement le genre de truc qui me fait craquer. Vous aimez danser vous ? »

C’était quand même super bizarre d’agir normalement avec son prof alors qu’il persistait à le vouvoyer… Dae-Hyun constata qu’ils avaient fini leur verre tous les deux.

« Est-ce que je peux vous offrir autre chose à boire ? Et puis… Je sais pas si ça vous va, mais ça fait super bizarre d’avoir une discussion comme ça avec quelqu’un tout en le vouvoyant… Si ça vous gêne pas, je passe au tutoiement, mais seulement si ça vous va ! »

Le Coréen espérait vraiment qu’il allait lui dire que c’était bon, parce que même s’il était à l’aise avec tout le monde, s’amuser à vouvoyer quelqu’un dans un bar, c’était tellement pas son genre ! Il attendit la réponse de son voisin et interpella le serveur pour commander à nouveau. Bon, il était encore un peu tôt, mais maintenant qu’il s’était bien désaltéré avec sa bière, il avait envie d’un truc un peu plus fort. Il tenait bien l’alcool alors… Il attendit que son professeur passe commande pour faire de même.

« Pour moi, ça sera un whisky-coca s’il vous plaît ! »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 14 Nov - 20:57

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Décidément, notre jeune professeur se demandait si le but du jeune homme assis à côté de lui n’était pas simplement de l’achever à grands coups de sourire et de blagues bien placées. D’ailleurs, il n’était même pas sûr de savoir si ça en était ou non. En effet, aussitôt avait-il dit qu’il se souviendrait de lui au moins, après cette rencontre inattendue dans le bar, que le brun enchaînait avec un rire somptueux que Meri avait du mal à encaisser sans fléchir. Mais ce n’était pas le pire. Le pire, c’était qu’après, il lui lançait une bombe atomique dans la face, avec un sourire charmeur. C’est très mal parti, pour l’oubli, pensa-t-il alors que son extériorité s’évertuait à le faire rire de la plaisanterie.

S’il y avait bien quelque chose face à laquelle Meri était faible, c’était bien la beauté. Après tout, l’étude et la production du beau étaient carrément devenues son métier, et même, en général, il avait beaucoup du mal à ne pas s’extasier sur la beauté des choses – et en particulier celle de ses chats, mais pour ça il n’était pas très objectif -. Alors quand la personnalisation de la beauté elle-même venait l’éclairer de ses rayons lumineux et même lui parler, c’était sûr qu’il avait beaucoup de mal à résister à l’envie de pleurer et de s’agenouiller devant lui en le remerciant de le bénir de sa présence.

Il réussit à résister assez pour lui répondre lorsque Beauté™️ lui demanda s’il attendait quelqu’un, contrairement à lui. Par contre, il n’était pas prêt pour la réponse, qui lui valut de presque encore une fois s’étouffer dans son verre – sauf que cette fois il n’était pas en train de boire, donc ouf, il n’allait pas tomber deux fois dans le même piège -. Bout de la nuit. Accompagner quelqu’un jusqu’au bout de la nuit, ça ne voulait pas dire simplement discuter, hein… ?

Le métisse essaya cette fois de ne pas trop montrer la surprise-panique que cette simple petite réplique avait eu. Il tentait désespérément de jauger le niveau de sérieux du jeune homme de par son expression, mais n’avait jamais été doué pour ça, alors ce fut un échec. Il était vrai qu’à ce moment-là, très précisément et très sérieusement, il n’avait pas du tout, mais alors pas du tout envie que ses amis arrivent.

Mais Beauté éblouissante™️ souriait toujours, et en plus, il avait une question à laquelle répondre, alors, sans laisser de blanc trop long pour que son voisin ne comprenne que cette petite blagounette avait provoquée une crise de panique éclair au turc, il lâcha un petit rire :

Aha ! On verra bien si j’ai besoin de ce service ! »

Merde. C’était quoi ce mot. Service ? Est-ce que l’élève allait croire qu’il le prenait pour un type qui vendait son corps ? Meri bafouilla lamentablement pour se rattraper, ne se rendant compte de sa connerie qu’après l’avoir sortie :

Enfin, je veux dire...rien de… »

Il toussa.

J’ai vingt-six ans, s’exclama-t-il, tentant de paraître plus à l’aise que ce qu’il n’était vraiment. Voilà, quatre ans de plus, trois ans de plus… Rien du tout. Du pipi de chat. »

Est-ce qu’entendre dire son professeur «  pipi de chat » c’était la fin d’un mythe ? Encore une fois, il se sentait très con. Oh, mais chat. Chats. C’était la solution. Il devait penser à ses chats : Brioche roulée en boule sur son canapé, en train de ronronner, ou encore Tartine en train de courir partout dans l’appartement, à la recherche d’une souris avec laquelle elle jouait depuis une bonne demi-heure. Voilà, ça allait mieux. Il soupira discrètement, malaxant son cou de la main droite afin de se détendre alors que la gauche se tenait vers son verre pour que le liquide lui-même puisse avoir un effet salvateur.

Par peur que cette épisode un peu laborieux ne devienne particulièrement gênant auprès de son interlocuteur, Meri se dépêcha d’embrayer sur un nouveau sujet de discussion, rebondissant sur ce que Beauté™️ lui avait dit en rentrant dans l’enseigne. Heureusement pour lui, le brun souriait toujours et continuait à parler beaucoup et vivement. Il apprit alors qu’il était un grand fan de danse et ça ne l’étonnait pas. Cependant, il n’était pas sûr d’être prêt à voir ce spectacle, mais il voulait le voir, aussi. Une telle œuvre de la nature, se mettre à faire de l’art et créer le beau en plus de cette beauté déjà possédée ? Meri avait presque fait un crise cardiaque rien que d’y penser.

Hum… Je suis plus du type manuel que du type physique. J’aime regarder les gens danser, mais danser moi-même… je sais pas trop quoi faire de mes membres. »

Par la suite, Dae Hyun lui offrait à boire, et lui demandait s’il pouvait le tutoyer. Meri ne remarquait même plus quand les gens le vouvoyaient, maintenant qu’il était professeur, alors il n’avait pas remarqué jusque là. D’autant plus qu’il était trop occupé à essayer de ne pas mourir face à ses rayons lumineux et face à la gêne.

Pas de soucis, mets toi à l’aise, sourit-il.  »

Un serveur passa, et son voisin l’interpella, histoire de recommander une boisson – c’est vrai que Meri s’était mis à triturer son verre vide inconsciemment -. Il réfléchit quelque instants, avant de commander un Cosmopolitan, puis  entendit son voisin prendre sa commande, puis le serveur fila derrière le bar pour préparer leurs boissons, et le regard de Meri resta fixé sur ses gestes.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 940
Age : 22
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 16 Nov - 13:05


Let me teach you






Dae-Hyun avait toujours été comme ça, à lâcher ce qu’il avait en tête sans réfléchir au double sens que ses mots pouvaient avoir. Quand il avait dit à son professeur qu’il n’avait rien contre le fait de lui tenir compagnie jusqu’au bout de la nuit, il ne pensait qu’à cette soirée au bar et peut-être, éventuellement, à un after en discothèque, mais il n’avait pas du tout pensé que ses mots pouvaient être interprétés différemment par une personne qui craquait pour lui. D’ailleurs, comment aurait-il pu penser que son professeur pouvait peut-être avoir un faible pour lui ? C’était son élève non ? Enfin bon, là, ils discutaient comme deux adultes qui se rencontraient par hasard dans un bar. Le Coréen savait qu’il aimait les hommes autant que les femmes, il savait que son professeur lui plaisait physiquement, mais qu’en était-il de lui ? Qu’est-ce qui lui disait qu’il avait les mêmes penchants que lui ? S’il commettait une erreur à ce sujet, nul doute que l’année scolaire serait plus difficile que prévue. Est-ce qu’il allait se faire saquer après en cours s’il finissait par faire un faux pas dans ce bar ?

Enfin, de toute façon, Dae-Hyun n’y pensait pas pour le moment. Il voulait juste en apprendre plus sur son voisin, discuter, rire avec lui et continuer de se détendre pour passer une bonne soirée. Le Coréen ne put d’ailleurs pas s’empêcher de pouffer en l’entendant essayer de se justifier.

« Haha ! Vous inquiétez pas pour ça, j’ai bien saisi l’idée ! Vous n’aurez pas à débourser un centime pour que je vous tienne compagnie ! »

Dae-Hyun lui fit un petit clin d’œil malicieux, s’amusant de la situation et de la petite gêne qu’il voyait chez son interlocuteur. Et là, un nouveau rire franchit les lèvres du danseur. Décidément, il ne s’était pas du tout imaginé que son professeur pouvait être aussi drôle !

« Oui c’est vraiment rien du tout comme différence d’âge ! Je vous pensais pas aussi marrant en tout cas, je sens que je vais passer une super bonne soirée en votre compagnie ! D’ailleurs, en parlant de chat… Le mien va sans doute m’en vouloir de rentrer aussi tard… Il risque de m’agresser pour avoir à manger quand je rentrerai… »

Dae-Hyun s’en voulait un peu de laisser son pauvre petit chat tout seul, mais il avait vraiment besoin et envie de ce verre, de se défouler, de rire. Il aimait sa boule de poils vraiment fort, mais il ne pouvait pas en faire autant en sa compagnie, dans son appartement. Le sujet revint sur la danse, la passion première du Coréen qui pourrait en faire à longueur de journée tant il adorait ça.

« Vraiment ? Je peux vous apprendre si vous voulez ! Il suffit juste de se laisser porter par la musique et ne plus réfléchir à rien ! Je suppose que c’est un peu pareil quand on peint… Il faut juste laisser son corps bouger de lui-même. »

Dae-Hyun lui offrit un autre sourire, sourire qui s’étira en entendant son voisin lui dire qu’il acceptait le tutoiement. Okay ! C’était beaucoup plus facile pour se mettre à l’aise ! Le Coréen commanda leurs deux boissons et régla aussitôt, avant de jeter un coup d’œil au reste du bar. Bon, il n’y avait pas grand-monde, il pouvait bien se permettre une petite folie avant que le bar ne finisse blindé non ?

« Je reviens, bouge pas surtout ! »

Waw… Ca faisait bizarre de tutoyer son prof en fait. Mais tant pis, maintenant qu’il avait demandé, il n’allait quand même pas faire marche arrière ! Il s’éloigna du bar et alla vers tous les autres clients, leur tapant la discute comme s’ils se connaissaient depuis des mois, avant de revenir vers le bar pour s’adresser au serveur.

« Excusez-moi, est-ce que ça vous dérange de m’accorder un petit caprice ? Tout le monde a l’air d’accord alors avant qu’il n’y ait d’autres clients, je voudrais passer une chanson pour montrer à mon ami comment il faut danser ! Comme ça, il sera fin prêt pour tout à l’heure quand la piste se remplira ! »

Forcément, demandé aussi gentiment et avec un tel sourire, le serveur ne put refuser. Il chercha le titre que Dae-Hyun venait de lui donner et lui fit un signe pour lui dire qu’il était prêt à la lancer. Le Coréen se tourna vers son professeur.

« Okay, regarde bien ! Je vais te montrer un peu ce que ça donne quand tu laisses ton corps bouger juste sans réfléchir, en écoutant la musique. »

La musique se lança alors que Dae-Hyun se postait au centre de la piste (Clique ici mon petit ! ** Et concentre-toi sur le danseur au fond à droite au début, le brun avec le haut blanc sans les manches). C’était moins drôle de danser seul, mais tant pis. C’était juste pour une petite démonstration ! Le Coréen adorait ça et ça se voyait ! Il chantait les paroles en même temps qu’il dansait, se passait la main dans ses cheveux, faisait des mimiques sexy, de beaux sourires… Il ne draguait pas, il était simplement en train de danser ! Mais il aimait jouer de son charme dès qu’il avait un public devant lui. Là, pour le coup, c’était son professeur d’arts, et aussi toutes les autres personnes qui étaient présentes dans ce bar. Il se donna vraiment à fond le temps de la chanson et revint bien vite vers son professeur avec un grand sourire quand la piste se termina, remerciant le serveur.

« Fiou ! Ça fait vraiment un bien fou ! Alors ? Tu vois, c’est pas si compliqué, suffit juste de se laisser porter ! J’espère que t’as pas trouvé ça trop nul ! Tout seul, ça rend moins bien qu’à plusieurs... »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meri Mittal
Professeur d’arts appliqués
avatar

Messages : 35
Age : 26
Profession : Professeur d'Arts appliqués

Infos supplémentaires
Clubs: Référent du club d'arts
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Lun 27 Nov - 22:14

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Meri soupira, lorsque Dae-Hyun lui répondit, toujours de bonne humeur, même après sa boulette d’avant. Il aurait certes préféré qu’il ne comprenne pas du tout ce que ses paroles, mais bon, au moins ça avait pu faire rire son interlocuteur, et sérieusement, ça en valait la peine. Et puis, ce petit clin d’œil. Jésus. Meri avait bien senti son coeur rater un battement dans sa poitrine. Il y plaça une main, d’ailleurs, histoire de voir si même après tout ça, tout marchait encore correctement.

Après avoir répondu à sa question sur l’âge, en essayant de se rattraper, il l’entendit rire. Rire provoqué par sa réponse. Il l’avait fait rire. Et il le disait marrant. Ça le rassurait encore, de voir que toutes ses maladresses et ses bêtises n’étaient pas gênantes pour le garçon, mais que ça le faisait bien marrer.

Puis, là, le mot maudit fut prononcé. Chat. Il avait un chat. Pouvait-il enfin arrêter d’être parfait ? Cela suffit pour ouvrir toutes les valves de timidité de Meri, qui s’exclama aussitôt :

Ahaha, c’est vrai que lorsqu’un chat a faim, il attaque! Les miennes vont probablement me faire la gueule pendant un petit moment, aussi, pour les avoir abandonné un samedi soir. Elles savent que m’ignorer est la pire des punitions qu’elles puissent m’infliger. Quel âge a le tien ? Tu aurais une photo ? »

Notre turc avait balancé tout ça, sans respirer, alors aussitôt eut-il fini qu’il prit une grande respiration.

Pardon, je parle un peu trop, ajouta-t-il immédiatement. J’ai tendance à être excessif quand on parle de chats. Je les adore. Vraiment. »

Ils avaient ensuite changé de sujet de conversation, pour parler de danse, ce qui était visiblement le domaine de Dae-Hyun. Alors que notre enfant lui disait qu’il ne savait pas trop comment danser, le bel Apollon lui proposait de lui apprendre. Meri tenta de lutter contre le flot de son imagination, qui l’emportait loin, beaucoup trop loin de la réalité présente, mais c’était tellement dur. Il réussit cependant à lui répondre avec un sourire :

Huh, je ne voudrais pas t’infliger ça, je suis vraiment un cas désespéré ! »

Meri était plutôt fier : il commençait à s’habituer aux sourires constants et rayonnants de son voisin de tabouret. Enfin, par s’habituer, il entendait ne pas tomber dans une espèce d’état d’admiration qui pourrait totalement faire fuir le jeune homme s’il venait à s’en rendre compte.

Peut être avait-il parlé trop vite ? Le jeune homme commençait à se lever de son tabouret, et à partir, et même s’il lui avait demandé de ne pas bouger, et de lui dire qu’il revenait, peut être était-ce juste un stratagème afin de fuir sans risquer qu’il ne le pourchasse ? Une inquiétude totalement irrationnelle le prit, jusqu’à ce qu’il le voit s’éloigner pour s’approcher des autres clients du bar.

Des connaissances ? Il le regardait à présent d’un regard étonné et inquisiteur, curieux de savoir ce qu’il pouvait bien être en train de faire qui vaille la peine de l’abandonner. Le brun avait l’air très à l’aise avec les personnes qu’il allait voir tour à tour, pourtant quand ils étaient rentrés, ils n’avaient pas l’air de se connaître ?

Le mystère fut résolu lorsque le jeune homme revint près du bar où il était installé pour demander à un serveur de mettre une musique pour qu’il puisse y danser. Oh non. Meri était très mal. Il avait envie de voir.Mais il venait à peine de s’habituer à son sourire. Est-ce que le voir danser n’allait pas aggraver sa situation ? Allez. Peut être qu’il dansait super mal. Qu’il se la pétait mais qu’en fait, il bougeait comme un manche à balai.

Ce n’était pas le cas, malheureusement. Meri avait fait pivoter son fessier sur le siège afin qu’il puisse faire face à la piste. Et alors que la musique emplissait la pièce et que le danseur commençait à bouger, notre petit métisse sut qu’il n’était pas prêt. C’était presque douloureux d’essayer de contenir sa poker face, et un petit sourire, histoire de voir que ça ne l’ennuyait pas non plus.

Il lui avait dit qu’il laissait seulement son corps bouger au rythme de la musique, mais il n’y croyait pas du tout. Les mouvements qu’il faisait, cette fluidité et ces petites mimiques totalement craquantes – qui eurent sur le professeur l’effet d’un boulet de canon dans la tronche -, il n’y avait pas moyen que ce soit improvisé. Il s’était entraîné, il avait du danser des heures devant une glace, en se lançant des regards de feu à lui même, pour arriver à ce résultat.

Meri savait, en tout cas, que quoi que ce jeune homme ait cherché à faire, il avait réussi, parce qu’il était complètement sous le charme. Parfois, il buvait une gorgée de la boisson qui lui avait été apporté à il-ne-sait-pas-quel moment, mais sans se retourner pour prendre et poser le verre, trop occupé à fixer la danse de l’enchanteur sur la piste. Il était mort, mort, mort. C’était même mieux que dans son imagination.

Lorsque la musique se finit, il fallut un petit moment au professeur pour reprendre ses esprit, et applaudir timidement le jeune homme qui revenait vers lui.

Ça n’était pas du tout nul, sincèrement. C’était même très beau. Seul ou pas, d’ailleurs. Probablement que s’il y avait eu d’autres personnes, tu les aurais complètement effacé, aha. »

Il était obligé de rajouter ce petit rire final, parce que s’il ne l’avait pas fait, ça aurait sonné comme une grande déclaration, et il se serait encore retrouvé gêné. Il essayait d’être plus normal, un peu moins détendu, et surtout, surtout d’arrêter de vénérer le beau gosse.

En tout cas, il avait très peur de ne jamais revoir ça de sa vie, pour le moment, alors il demanda :

“ Tu fais partie du club de danse de l’académie ? Je passe souvent aux autres clubs que celui d’arts, tu vois. Ce serait sympa de venir voir ce que vous faites, si tu fais des chorégraphies avec d’autres, peut être ? Ou même tout seul ?  »

Il tapota le siège à côté de lui, tout en lui tendant la boisson que le danseur avait commandé plus tôt, histoire de lui faire signe de s’asseoir, et de ne pas repartir avant qu’il soit mentalement prêt pour une autre surprise.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 940
Age : 22
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 28 Nov - 15:52


Let me teach you






Dae-Hyun ne s’était pas du tout imaginé que son professeur d’arts appliqués pouvait être comme ça une fois qu’il passait le portail de l’Académie. C’était un excellent prof, à la fois sévère mais sympa, mais jamais le Coréen s’était dit qu’il pouvait être aussi drôle et maladroit. Il passait vraiment un très bon moment en sa compagnie, il était ravi ! Son chat par contre… Il allait sûrement l’être beaucoup moins quand il allait le voir rentrer aussi tard ! Le Coréen partagea sa crainte à ce propos à son voisin, le sujet semblant vraiment l’emballer ! Alors Meri aussi était un accro des chats ? Décidément, plus ils parlaient et se découvraient, plus Dae-Hyun se disait qu’il n’aurait pas pu passer une meilleure soirée en s’étant retrouvé avec quelqu’un d’autre ! Il semblait aimer ses boules de poils autant que lui appréciait son félin qui le lui rendait bien quand il n’était pas affamé. Le Coréen n’arrivait plus à s’imaginer ce qu’aurait pu être son quotidien sans son chaton. Il avait eu la meilleure des idées en décidant de l’adopter dès son arrivée à Nara ! Le brun sortit alors son téléphone portable de la poche avant de son jean, se penchant en arrière pour réussir à l’attraper, jouant de ses abdos pour ne pas tomber.

« Les vôtres ? Vous en avez plusieurs alors ? Vous avez des photos aussi ? Voici la tête du mien ! Il s’appelle Geurimbut, ça veut dire « pinceau » en coréen, parce qu’on dirait qu’il a trempé sa queue dans un pot de peinture et qu’il a réussi à en faire tomber une goutte sur sa tête ! Il est tout jeune, je l’ai adopté à mon arrivée à Nara, ça va faire 1 an et demi, donc il doit juste avoir 2 ans ! »

Et voilà, il était parti et on allait sans doute plus l’arrêter, surtout si Meri était tout aussi accro que lui ! Ils allaient finir par passer la soirée à parler de leurs chats si ça continuait ! Dae-Hyun se mit alors à rire.

« En tout cas, vous inquiétez pas ! J’adore les chats moi aussi ! Je pourrais passer mon temps à parler du mien si on m’arrêtait pas ! Alors ça me gêne absolument pas que vous parliez des vôtres, au contraire ! »

Quand son voisin lui avoua ne pas savoir danser, Dae-Hyun s’empressa de lui répondre qu’il pouvait très bien lui apprendre, qu’il suffisait de laisser son corps bouger au rythme de la musique, de se laisser porter sans réfléchir. Le Coréen le gratifia d’un grand sourire.

« Dis pas ça ! Je suis sûr que t’es pas si désespérant que ça ! Il suffit juste d’un peu de pratique, c’est comme plein de choses ! »

Et en parlant de pratique, quoi de mieux qu’une vraie démonstration ? Tant qu’il n’y avait pas encore trop de monde, Dae-Hyun quitta le bar pour aller à la rencontre des autres clients afin de savoir s’il pouvait se permettre une petite folie. Tout le monde semblait d’accord alors il revint bien vite vers Meri pour demander à un serveur de passer une musique afin qu’il puisse danser dessus devant son interlocuteur, et les autres clients du bar du coup. Peu importait, il aimait qu’on le regarde. Et puis, il faisait surtout ça pour montrer à son interlocuteur comment faire pour quand la piste se remplirait un peu plus tard dans la soirée. Quand la musique commença, le brun se laissa complètement aller, dansant, jouant de son charme avec des mimiques, se passant la main dans ses cheveux sensuellement, ses mouvements de bassin appelant presque au viol. Il adorait danser et charmer et ça se voyait ! Le pire était que ça marchait à tous les coups ! Quand il eut terminé, il revint vers Meri avec son grand sourire, faisant même une petite courbette avec un clin d’œil en l’entendant l’applaudir doucement.

« Haha ! Merci beaucoup ! J’suis content que ça t’ait plu en tout cas ! Et je suis pas sûr de pouvoir vraiment éclipser d’autres danseurs, y’en a qui sont bien plus doués autant en danse que dans le jeu que moi ! Je serais passé pro si j’étais si bon ! »

En voyant que Meri tapotait le tabouret à côté du sien, Dae-Hyun s’empressa de reprendre sa place et remercia chaleureusement son professeur lorsqu’il lui tendit son verre, en buvant aussitôt une gorgée avant de lui répondre, son torse continuant à bouger au rythme de sa respiration qui s’était un peu accélérée à cause de l’effort qu’il venait de faire pour sa petite démonstration.

« Oui ! Je passe la plupart de mon temps là-bas d’ailleurs quand je suis pas au club de photographie, parce que je suis quand même le président… Et j’ai aussi le club de natation, mais j’avoue que mon cœur me pousse à me rendre plus souvent au club de danse, surtout qu’on commence à être un peu plus nombreux maintenant et qu’on a une présidente depuis la rentrée ! Du coup, on danse un peu de tout et on essaie de faire le plus de chorés ensemble, mais j’y vais aussi un peu tout seul pour m’entraîner parce que chez moi c’est compliqué, surtout avec Geurimbut qui vient dans mes pattes. »

Dae-Hyun se mit à rire une nouvelle fois et but une nouvelle gorgée. Il soupira de bien-être en sentant l’alcool parcourir sa gorge. Il n’aimait pas boire pour boire et se retrouver complètement minable, mais ça avait toujours le don de pimenter un peu ses soirées même s’il n’avait pas besoin de ça pour s’amuser. Et puis, il pouvait bien accompagner Meri qui avait pris de l’alcool lui aussi !

« En tout cas, hésite surtout pas à passer, que je sois là ou pas ! Tu verras, on fait des trucs sympas et tu pourras même participer à nos entraînements si tu veux ! Ça serait cool de pouvoir danser avec toi ! »

Le bar se remplissait de plus en plus au fil des minutes et Dae-Hyun avait toujours peur que les amis de Meri ne débarquent et ne lui arrachent. Il voulait vraiment passer cette soirée rien qu’avec lui !

« Du coup, tu te sens prêt pour tout à l’heure ? Je veux que tu viennes danser avec moi à défaut de pouvoir le faire tout de suite à la salle du club de danse ! »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Heureuse erreur [feat Dae~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» Des missiles nucléaires volent ils par erreur ?
» Cherchez l'erreur^^
» Kick-Ass ? Moi ? ... Noooon ! Vous devez faire erreur ! Moi c'est Val ;)
» Erreur mortel, la fin d'un première équipage .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: Les bars et restaurants-
Sauter vers: