Partagez | 
 

 Heureuse erreur [feat Dae~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Heureuse erreur [feat Dae~]    Sam 23 Sep - 23:32

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Meri n’était ni quelqu’un de spécialement raisonnable, ni quelqu’un de tout à fait irréfléchi. Il mangeait des féculents le soir – horreur et damnation -, et ne fumait que de temps en temps, à l’occasion,  lors d’une période de stress et sur le balcon de son appartement, pour ne pas que ses chats en pâtissent. Il en était de même pour l’alcool, jamais il ne s’était retrouvé à marcher dans la rue en slip et à répandre son vomis partout, parce qu’il n’arrivait même plus à retrouver le chemin de chez lui.

Ainsi, le samedi soir, il aimait bien aller boire un verre au bar du coin avec des amis pour discuter de leur semaine et juste se détendre tranquillement après une semaine stressante. Pour Meri, c’était même l’occasion de laisser un peu tomber son masque de professeur parfait, et de profiter un peu de sa jeunesse. Il l’était toujours, jeune, et ce serait difficile de gâcher cela parce qu’il devait faire grandir d’autres jeunes.

Mais, le samedi, il arrêtait complètement de penser à ses élèves. D’ailleurs, dès le réveil, dès que ses pensées s’étaient suffisamment remises en place, il se rendait compte que oui, enfin c’était samedi, qu’il avait devant lui une infinité de possibilités et qu’il n’avait plus qu’à choisir. Ce n’était dire s’il était de bonne humeur, même s’il se réveillait car Brioche s’était endormie sur son visage et qu’il ne pouvait plus respirer, comme ce matin-là, enfin matin, grand mot.

Pour cette journée, le jeune homme n’avait pas prévu grand-chose de plus que sa descente au bar le soir, et en bon introverti, il ne comptait pas descendre les trois étages de son appartement pour autre chose que de jeter les poubelles. Il passa la première moitié de son après-midi à regarder une émission sur sa télévision, Brioche lovée sur son torse et Tartine cherchant désespérément son attention en lui mordillant les cheveux,  puis il se décida à être productif. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas touché à ses pinceaux, et l’idée de faire quelque chose pour lui lui plaisait énormément. Il s’installa donc dans un coin de la table de son salon et sortit ses pinceaux pour commencer à badigeonner la toile de couleurs vives, décidé à faire quelque chose de ses deux mains.

Notre enfant était tellement pris dans son travail qu’il ne releva la tête qu’au moment où il avait presque fini et qu’il entendit son téléphone nerveusement résonner au bout de la table.  Jetant un œil à l’heure affichée sur l’appareil en le saisissant, il s’étrangla à moitié en voyant qu’il était déjà dix-neuf heures. Même pour lui, aussi tête en l’air et détaché qu’il pouvait être, c’était un record, d’autant plus qu’il ne remarqua que son estomac en souffrait qu’à ce moment précis. Cependant, il n’eut pas le temps de se sustenter puisque le téléphone continuait de sonner et qu’en décrochant il apprit qu’il devait se dépêcher et que personne ne l’atteindrait s’il était en retard. Attrapant son manteau, il sortit, verrouilla sa porte et descendit les escaliers plus vite que l’éclair.

Meri arriva donc complètement essoufflé devant le bar qui se trouvait à quelques rues de son appartement – pas sportif, notre jeune homme -, même s’il n’avait techniquement pas à se presser puisque aucun des jeunes gens qui étaient censé l’attendre là… n’y était pas. Même si Meri aurait du s’inquiéter, il décida de simplement s’asseoir sur l’un des longs tabourets qui longeaient le bar, et d’attendre un petit peu. Même si le bar était désert, il ne s’en alarma pas trop. Il connaissait un peu le barman, alors il supposa qu’il ne s’ennuierait pas trop, mais ce dernier était trop occupé à faire les préparatifs pour la suite de la soirée que le jeune homme ne le vit que le temps de servir son verre. Alors, il resta là, le regard dans le vide, à guetter le son de la clochette d’entrée comme l’arrivée d’un sauveur.  

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 28 Sep - 12:22


You? Here?






La semaine était passée à une vitesse incroyable. A ce rythme-là, les études de Dae-Hyun allaient se terminer sans qu’il ne s’en soit rendu compte. Il aimait tellement être ici que l’année qui venait de s’écouler depuis son arrivée lui avait semblé n’avoir duré que 3 mois. Comme quoi, il avait vraiment bien fait de quitter Séoul pour venir ici pour se changer les idées, ça marchait vraiment bien ! Bon par contre, il ne pouvait vraiment pas s’empêcher de s’en vouloir d’avoir laissé son pauvre père adoptif tout seul dans leur grande maison familiale. Il devait se sentir si mal de ne plus avoir personne à ses côtés et pourtant, à chaque fois que le Coréen l’appelait, il était toujours très heureux d’entendre que son fils adoré se plaisait dans son nouveau pays d’accueil. C’était limite s’il ne lui disait pas de rester là-bas après la fin de ses études ! Mais c’était impossible, Dae-Hyun lui avait promis. Il lui avait promis de revenir après avoir fini l’université. Il était là pour profiter un maximum de ces dernières années de liberté avant de devoir rentrer au pays pour prendre la suite de son père. Ce n’était pas ce dernier qui lui avait imposé ce choix, c’était le danseur qui se l’était imposé lui-même. Son père était la seule personne chère à ses yeux qu’il lui restait, et après tout ce qu’il avait fait pour lui, il se devait de faire ça pour lui.

Mais il n’en était pas encore là. Pour le moment, on était samedi et il avait une tonne de trucs à faire. Dae-Hyun ne voyait pas le temps passer parce qu’il ne trouvait tout simplement pas le temps de s’ennuyer. Bon, il fallait dire qu’il n’était absolument pas du matin et qu’il perdait déjà beaucoup de temps à se lever. Heureusement que son chat était là pour lui servir de réveil, sinon, il savait bien qu’il pourrait dormir toute la journée ! Tiré de ses rêveries par son adorable chat, Dae-Hyun avait trainé la patte jusqu’à la cuisine pour nourrir sa boule de poils et se faire un café bien corsé histoire de se réveiller. Il s’installa en boxer sur son balcon, ayant eu la flemme de passer autre chose, pour le siroter, admirant la vue sur la ville de Nara avec un petit sourire. Non décidément, il aimait vraiment cette ville. Après une trentaine de minutes à se réveiller, le brun opta pour une bonne douche. Il resta de longues minutes à apprécier l’eau qui lui fouettait la peau avant de finalement s’essuyer pour attraper quelques fringues dans son grand dressing. Rien d’extraordinaire, mais même sur lui, ça semblait terriblement sexy : un pantalon slim noir agrémenté d’une ceinture et de quelques chaînes sur le côté, et un t-shirt affreusement banal de la même couleur.

Laissant ses cheveux sécher de lui-même, son portable vint à sonner. Affichant aussitôt un sourire, Dae-Hyun s’empressa de décrocher alors qu’il courait vers son salon, plus précisément son bureau, pour attraper son appareil photo. Aujourd’hui, il avait quelques shooting de prévus. Ce n’était pas lui le modèle cependant, mais le photographe ! Il faisait ça pour le plaisir, et surtout pour commencer à se monter un petit book digne de ce nom. Raccrochant après quelques minutes, le Coréen prépara tout son matériel et enfila ses Dr. Martens noires elles aussi. Il fit de longues papouilles à son chat avant de finalement sortir de chez lui, refermant la porte à clé avant de s’allumer une cigarette une fois à l’extérieur de son immeuble. Il faisait beau, mais il avait quand même enfilé une veste pour ne pas choper froid. Ses écouteurs dans les oreilles, c’est tout guilleret qu’il se rendit jusqu’au petit studio qu’une connaissance lui prêtait pour faire ses shootings. La musique était tellement entraînante et il aimait tellement danser qu’il ne put s’empêcher de faire quelques petites pas dans la rue. Il retrouva bien vite la belle Naru qui l’attendait devant le studio, son modèle du jour.

Elle avait des arguments certains et Dae-Hyun avait pu longuement en profiter vu que le shooting était un shooting en lingerie, mais le brun savait rester professionnel. Il la trouvait canon, aucuns doutes là-dessus, mais il était là pour la photographier pas pour poser ses mains partout sur elle. Les heures passèrent à toute vitesse, ils prirent un petit casse-croûte ensemble, le brun ayant bien remarqué les yeux que son modèle posait sur lui, mais si elle voulait vraiment plus de lui, ça ne serait pas ici et maintenant. Le shooting terminé, Naru se rhabilla et promit au Coréen de le rappeler sous peu, ce dernier le gratifiant de son plus beau sourire alors qu’il hochait la tête. En regardant l’heure, il vit que l’après-midi était déjà plus qu’entamée. Bon, il allait commencer à traiter toutes les photos qu’il venait de prendre et il s’accorderait ensuite une pause. Ce n’est qu’aux alentours de 19h30 qu’il éteignit enfin son ordinateur portable et sortit. Il avait soif ! Et il avait envie de danser aussi ! Bon, il allait peut-être bien pouvoir faire les deux !

Ses yeux s’étaient posés sur l’enseigne d’un bar un peu plus loin dans la rue. Il s’y était déjà rendu plusieurs fois et même s’il n’était pas encore très tard, tant pis. IL AVAIT SOIF ! Sa veste et son sac sur le dos, il marcha jusqu’à la porte et la poussa, laissant retentir clochette, informant toutes les personnes présentes qu’un nouveau client venait d’arriver. En regardant alentours, Dae-Hyun constata qu’il n’y avait vraiment personne, à part un client assis au bar. Ah bah au moins, il aurait quelqu’un avec qui discuter ! Il salua le barman et prit place au tabouret juste à côté de celui du client qui était arrivé avant lui.

« Bonsoir ! Une bière s’il vous plaît ! »

Il aurait pu commander quelque chose de plus fort, mais pour commencer, il voulait surtout se désaltérer. Et quand il eut enfin sa bière, il tourna son visage souriant vers son voisin.

« Y’a pas encore beaucoup de monde, mais ça ne devrait plus tarder. Je sais pas si vous êtes un habitué, mais ils font souvent des petites soirées sympa où les gens peuvent danser, c’est super symp- AH ! »

Les yeux de Dae-Hyun s’écarquillèrent en reconnaissant son voisin. C’ETAIT SON PROF D’ARTS !

« Désolé Sensei, je vous avais pas reconnu de suite ! J’espère que j’ai pas été trop impoli, je m’attendais vraiment pas à me retrouver nez à nez avec un de mes profs ici ! »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Ven 6 Oct - 22:55

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Cela faisait déjà plusieurs minutes que Meri attendait, et cela lui semblait être une éternité. Il était là, comme ça, sur son tabouret, à guetter le mur, et le plafond d’en face – bon travail, celui qui nettoyait ce bar, il n’y avait pas de toiles d’araignées !-, en train de penser à un truc vachement profond peut être, même s’il avait le regard complètement vide. Il en avait presque oublié son verre.

La clochette de la porte d’entrée le tira soudainement de ses rêveries, mais ne reconnaissant pas la silhouette du jeune homme qui venait d’entrer et ne voyant pas ses amis entrer, il fut légèrement déçu et plongea son regard dans son verre de bière. Mais le fait que le nouveau-venu soit venu se poser juste à côté de lui, sur le tabouret, tira ses yeux du verre pour les placer sur le jeune homme, et le détailler, à la place.  Plus jeune que lui, il dirait, des cheveux bruns à la longueur approximative, et des yeux émeraudes, il était probablement de ceux derrière lesquels les filles se retournent dans la rue.

Dès qu’il eut sa boisson, d’ailleurs, celui-ci se mit à lui parler, beaucoup et rapidement, et enthousiasment, du bar, et du fait que les gens pouvaient y danser. Meri fut heureux de se retrouver sorti de sa solitude, malgré sa surprise passagère, suite à une extraversion aussi évidente. Il allait prendre une nouvelle gorgée de sa boisson, quand dans son discours, le jeune homme se tourna vers lui pour le regarder… et se stoppa avec un petit cri d’exclamation, avant de déclarer qu’il était son sensei.

Un peu trop soudain pour notre Meri, qui avala sa gorgée de travers, et se retrouva à tousser abondamment, s’affaissant sur le bar pour tenter de mourir un peu moins. Lorsqu’il eut fini de décéder et que ses esprits se remirent en place, il réalisa avec horreur la situation – avec tout le dramatisme qu’il pouvait y ajouter, bien sûr -. Un élève. Un samedi. A côté de lui. Dans un bar. En plus, il était vraiment habillé comme un plouc, loin de la chemise-cravate qu’il arborait habituellement à l’académie, là, il se retrouvait avec un vieux sweat gris ample, légèrement taché de peinture sur les manches, et un jean dans les tons bleus clairs, toujours un peu trop grand pour lui, parce que plus large c’est, plus confortable c’est. Sans parler de ses cheveux bruns complètement ébouriffés et même pas attachés… Il était misérable.

« Aaaaaah …. Non, sérieusement ? Quelle classe ? Je me souviens pas du tout de toi. Je veux dire, je devrais me souvenir de toi, se confondait-il un peu lamentablement. T’es étudiant en art ? »

Là, notre enfant se demandait s’il devait abandonner sa soirée entre amis à cause de cette incident, et gâcher son samedi, ou tout simplement rester là et… contempler son autorité perdue face à un élève. Un élève après tout. Qu’est-ce que c’était face à tout un tripoté d’élèves ? Oh. Il devait vérifier s’il ne comptait pas ramener pleins d’autres petits camarades devant qui perdre totalement en dignité.

« Euhm, dis moi, tu attends des gens ?, demanda-t-il, au-cas-où. »

S’il attendait quelqu’un, il renoncerait malheureusement à sa soirée, mais si il n’attendait personne, ce n’était peut être pas la peine de se déranger, non ? Il avala nerveusement une autre gorgée de bière, en faisant attention de ne pas se mettre en danger de mort, cette fois.  

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 12 Oct - 12:42


You? Here?






Dae-Hyun ne s’était pas attendu à ce qu’il y ait beaucoup de monde à cette heure-ci, mais là, il devait avouer qu’il avait été franchement surpris de voir qu’il n’y avait qu’un seul client au comptoir du bar où il avait décidé d’étancher un peu sa soif. Bon, ça ne le dérangeait pas plus que ça, de toute façon, il fallait bien commencer quelque part et au moins, il ne serait pas seul et pourrait discuter avec ce client, si tant est qu’il en avait envie. Il ne fit pas trop attention à lui, se contentant de prendre place sur le tabouret juste à côté du sien avant de se commander une bonne bière bien fraîche. Remerciant le serveur et le gratifiant de son habituel sourire, le Coréen décida de lancer la conversation avec son voisin, en profitant pour le détailler un peu. Il avait l’air de porter des vêtements dans lesquels il était à l’aise, assez ample, et cet air un peu négligé le fit sourire, se disant qu’il était exactement dans le même cas que lui. Il avait pris les premiers trucs qui lui tombaient sous la main, sans chercher à porter des trucs fashion, privilégiant le confort. Lui qui aimait prendre soin de son apparence et de son look, ça lui arrivait assez rarement, mais même en étant un peu négligé, il n’en restait pas moins agréable à regarder. Ca lui donnait même un petit air rebelle !

Et après avoir détaillé un peu ses vêtements, ses yeux émeraude se fixèrent sur son visage. Ah. Merde. Pas de toute à avoir, même s’il n’était pas aussi bien habillé et coiffé, il l’avait reconnu ! Ce mec à côté de lui avec qui il était en train de boire une bière tranquillement était son prof d’arts ! WAW ! Sérieux, y’avait combien de chances pour que ça arrive pour de vrai ? Et là, Dae-Hyun se sentit un peu con. Il n’avait pas du tout fait attention et il ne se souvenait plus s’il avait dit un truc qu’il n’aurait pas dû dire à quelqu’un comme lui. Il allait passer pour quoi après en cours ? Et quand il s’excusa de ne pas l’avoir reconnu, son voisin eut l’air aussi surpris que lui, avalant visiblement sa gorgée de travers, se mettant à tousser abondamment avant de s’échouer sur le bar, le Coréen s’étant empressé de lui taper dans le dos pour faire passer sa toux.

« Wah ! Ca va ? Vous étouffez pas hein ! J’ai encore plein de choses à apprendre dans vos cours ! »

Et en entendant son prof prendre la parole, Dae-Hyun ne put s’empêcher de laisser son rire franc franchir ses lèvres, rire absolument craquant quand on le regardait en plus de l’entendre.

« Hahaha ! Franchement, vous inquiétez pas pour ça, c’est sans doute plus facile pour un étudiant de reconnaître un de ses profs que l’inverse ! Je suis étudiant en arts oui, spécialité photographie en 3ème année. Dae-Hyun Jang ! »

Le brun lui offrit un des sourires dont il avait le secret avant de boire une gorgée de sa bière. Aaaah… Ca faisait tellement de bien ! Il avait tellement soif ! Et là, la surprise s’afficha à nouveau sur le visage du Coréen. S’il attendait des gens ? Pourquoi il voulait savoir ça ? Dae-Hyun le regarda en haussant doucement les épaules.

« Non, je suis venu tout seul. Je voulais juste venir me désaltérer un peu et puis si l’ambiance me plaît, je resterai ptet encore un peu. J’aime bien venir dans des bars tout seul, c’est comme ça qu’on fait les meilleures rencontres ! »

Il le gratifia d’un nouveau sourire, continuant à le regarder de ses yeux pétillants.

« Et vous alors ? Vous attendez des amis peut-être ? Je peux vous tenir compagnie en attendant si vous voulez, sauf si vous trouvez ça carrément bizarre de boire une bière en compagnie d’un de vos élèves ! Enfin, en même temps… Si je vous l’avais pas dit, vous m’auriez pas reconnu et on est samedi donc on peut faire comme si on était pas prof et élève ! »

Bon okay, Dae-Hyun s’enflammait peut-être un peu, mais ils ne semblaient pas avoir une différence d’âge si grande et même s’il le respectait profondément en tant que professeur, ça ne devait quand même pas les empêcher d’avoir une discussion normale autour d’une bière non ? Ce n’était pas comme s’il était en train de lui parler comme à un vieux pote ou comme s’il était en train de le draguer pour le ramener chez lui à la fin de la soirée !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 31 Oct - 14:48

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Bon, un point positif dans toute cette histoire, c’est qu’au moins, l’élève ne l’avait pas laissé mourir sur le comptoir, et c’était quand même vachement rare, parce que souvent les élèves préféraient voir leurs professeurs mourir dans ce genre de situations. Et en plus, le jeune homme lui disait qu’il voulait encore apprendre de ses cours, ce qui lui arracha un sourire, et le refit tousser de plus belle. Une fois que notre jeune turc se fut calmé, il lui souffla un merci entrecoupé de grandes respirations, puis lui demanda qui il était, un peu embarrassé de ne pas se souvenir du visage d’un de ses élèves – notamment un élève aussi beau que ça, il fallait bien le dire-. Heureusement, l’élève ne lui en tenait pas compte, visiblement, comprenant la situation du professeur, puis se présentant.

Oh, enchanté.  Je me souviendrais de toi, maintenant, au moins, dit-il avec un sourire, probablement car celui du brun était horriblement contagieux. »

Il s’inquiéta ensuite, tout de même de si Dae-Hyun allait ramener d’autres de ses élèves, se demandant s’il devait partir ou non. Mais heureusement, pour lui , il lui répondit qu’il était venu seul, ce qui arracha un sourire de soulagement au plus grand. Au moins, il n’aurait pas à fuir lamentablement, c’était ça de gagné. Déjà qu’il avait du mal   à regarder le coréen à côté de lui dans les yeux, étant un peu trop brillant pour lui. Sans exagération de drama queen, cette fois.

La suite du discours du coréen le surprit assez. Il aurait pensé que trouver son prof là l’aurait complètement refroidi, mais en fait, pas tant que ça, il lui proposait même de lui porter compagnie en attendant et d’oublier leur condition. Il resta un moment un peu stupide, les yeux écarquillés, les sourcils levés, à se demander quelle partie de lui allait répondre. Le jeune homme du samedi ou le prof du reste de la semaine ?

J’attends des amis, ouais. Mais on dirait que je vais devoir attendre un moment avant qu’ils arrivent. Du coup… On peut faire comme ça, sourit-il. Je suis venu là pour me détendre, et t’as probablement pas envie de devoir te tenir non plus parce que je suis là. Après tout, t’as quel âge ? On a probablement pas un si grand écart d’âge que ça. »

C’était assez risqué, ce qu’il faisait là, et il le savait, mais il n’avait pas particulièrement l’impression que le jeune homme serait du genre à se servir de ce qu’il montrerait comme facette de sa personnalité contre lui. En plus, il se souvenait d’avoir déjà entendu parler certains de ses amis  à l’université d’un prof qui allait carrément avec eux en soirée, donc boire une bière avec un… C’était probablement rien. Enfin, il décida d’arrêter d’y penser, parce que plus il le faisait, plus il avait l’impression de chercher des excuses pour expliquer un comportement intolérable. Il avait juste envie d’être un peu lui-même au moins une soirée, ce n’était pas un crime non ?

Il contemplait son verre, déjà fini aux trois quarts, quand a clochette d’entrée résonna. Meri se retourna rapidement pour observer les nouveaux arrivants, mais soupira, la conclusion restant la même : toujours pas d’amis. Cependant, Meri avait d’autres préoccupations, là, tout de suite. Il allait devoir trouver de quoi parler avec Dae-Hyun, et en sachant son niveau de sociabilité à l’origine, ça n’allait pas s’avérer être facile. Il tenta de faire du mieux qu’il pouvait, après avoir repris une gorgée de boisson  :

Alors… donc… tu disais… des soirées où les gens peuvent danser ? »

Il allait devoir compter sur la capacité de son vis-à-vis pour les conversations, parce que sinon cette situation allait s’avérer très gênante. Sur cette pensée, il finit son verre.
 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 14 Nov - 11:51


You? Here?






Heureusement que Dae-Hyun avait quelques bons réflexes ! Il aurait peut-être assisté au décès de son professeur d’arts sinon ! Il lui avait tapé entre les omoplates pour l’aider à calmer sa grosse toux, ne pouvant s’empêcher de pouffer en voyant qu’il recommençait lorsqu’il lui avait dit qu’il avait encore beaucoup de choses à apprendre de ses cours. Le brun le gratifia d’un grand sourire quand son professeur le remercia, et il décida ensuite de se présenter vu que sa tête ne lui revenait visiblement pas. C’était normal après tout, avec le nombre d’élèves qu’il devait voir défiler à longueur de journée… Le Coréen lâcha un petit rire, avant de boire un peu de sa bière.

« J’espère bien que vous vous souviendrez de moi Mittal-sensei ! Je vous ai déjà empêché de mourir étouffé sur le comptoir de ce bar, je vais tâcher de trouver d’autres trucs pour vraiment vous marquer pour que vous ne m’oubliiez jamais ! »

Dae-Hyun lui lança un nouveau sourire charmeur. Non, il n’était pas en train de le draguer. Il était comme ça avec tout le monde et puis… Ça avait beau être son prof en semaine, là, ils n’étaient pas en cours, pas à l’Académie et encore moins en semaine. Ils pouvaient bien discuter comme deux personnes normales le feraient non ? Et puis, les yeux émeraude du Coréen l’avait un peu détaillé, déjà en cours, puis là dans ce bar. Il était vraiment pas mal ce prof d’arts ! Et ce sourire lui allait super bien ! Le brun se gifla mentalement. C’étaient deux personnes normales dans ce bar, mais fallait quand même pas qu’il oublie que c’était son prof. Ça ne l’empêcha pas de lui proposer de lui tenir compagnie, une petite pointe de déception pointant le bout de son nez quand son professeur lui avoua attendre des amis. Bon, tant pis, ils discuteraient un peu jusqu’à ce qu’ils arrivent !

« En tout cas, si jamais ils ne viennent pas, je serais ravi de vous tenir compagnie jusqu’au bout de la nuit ! J’aurais pu rester sage, mais c’est vrai que c’est embêtant de prévoir de sortir pour se détendre et de devoir se brider, j’aurais très certainement pas pu tenir alors je suis soulagé de voir que vous êtes d’accord pour qu’on fasse comme si on était juste des personnes normales dans un bar ! J’ai 22 ans et je vais sur mes 23 à la fin de l’année. Et vous ? »

Dae-Hyun ne se rendait qu’à moitié compte des lourds sous-entendus qu’il glissait dans ses paroles. Il voulait juste passer une bonne soirée et n’avait pas prévu de rentrer tôt alors s’il fallait tenir compagnie à son prof jusque tard dans la nuit ou tôt le matin, ça ne le gênait absolument pas, au contraire ! Et puis, ça lui permettait d’en apprendre un peu plus sur lui, il adorait découvrir des choses sur les gens qu’il côtoyait ! Terminant son verre, le Coréen afficha un grand sourire à l’adresse de son voisin.

« Ouais ! Bon, généralement, ils attendent qu’il soit un peu plus tard, mais c’est super sympa comme ambiance ! Ils mettent de la musique super entraînante et tout le monde peut se retrouver sur la piste là-bas pour danser tous ensemble ! J’suis un grand fan de danse alors forcément, c’est typiquement le genre de truc qui me fait craquer. Vous aimez danser vous ? »

C’était quand même super bizarre d’agir normalement avec son prof alors qu’il persistait à le vouvoyer… Dae-Hyun constata qu’ils avaient fini leur verre tous les deux.

« Est-ce que je peux vous offrir autre chose à boire ? Et puis… Je sais pas si ça vous va, mais ça fait super bizarre d’avoir une discussion comme ça avec quelqu’un tout en le vouvoyant… Si ça vous gêne pas, je passe au tutoiement, mais seulement si ça vous va ! »

Le Coréen espérait vraiment qu’il allait lui dire que c’était bon, parce que même s’il était à l’aise avec tout le monde, s’amuser à vouvoyer quelqu’un dans un bar, c’était tellement pas son genre ! Il attendit la réponse de son voisin et interpella le serveur pour commander à nouveau. Bon, il était encore un peu tôt, mais maintenant qu’il s’était bien désaltéré avec sa bière, il avait envie d’un truc un peu plus fort. Il tenait bien l’alcool alors… Il attendit que son professeur passe commande pour faire de même.

« Pour moi, ça sera un whisky-coca s’il vous plaît ! »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 14 Nov - 20:57

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Décidément, notre jeune professeur se demandait si le but du jeune homme assis à côté de lui n’était pas simplement de l’achever à grands coups de sourire et de blagues bien placées. D’ailleurs, il n’était même pas sûr de savoir si ça en était ou non. En effet, aussitôt avait-il dit qu’il se souviendrait de lui au moins, après cette rencontre inattendue dans le bar, que le brun enchaînait avec un rire somptueux que Meri avait du mal à encaisser sans fléchir. Mais ce n’était pas le pire. Le pire, c’était qu’après, il lui lançait une bombe atomique dans la face, avec un sourire charmeur. C’est très mal parti, pour l’oubli, pensa-t-il alors que son extériorité s’évertuait à le faire rire de la plaisanterie.

S’il y avait bien quelque chose face à laquelle Meri était faible, c’était bien la beauté. Après tout, l’étude et la production du beau étaient carrément devenues son métier, et même, en général, il avait beaucoup du mal à ne pas s’extasier sur la beauté des choses – et en particulier celle de ses chats, mais pour ça il n’était pas très objectif -. Alors quand la personnalisation de la beauté elle-même venait l’éclairer de ses rayons lumineux et même lui parler, c’était sûr qu’il avait beaucoup de mal à résister à l’envie de pleurer et de s’agenouiller devant lui en le remerciant de le bénir de sa présence.

Il réussit à résister assez pour lui répondre lorsque Beauté™️ lui demanda s’il attendait quelqu’un, contrairement à lui. Par contre, il n’était pas prêt pour la réponse, qui lui valut de presque encore une fois s’étouffer dans son verre – sauf que cette fois il n’était pas en train de boire, donc ouf, il n’allait pas tomber deux fois dans le même piège -. Bout de la nuit. Accompagner quelqu’un jusqu’au bout de la nuit, ça ne voulait pas dire simplement discuter, hein… ?

Le métisse essaya cette fois de ne pas trop montrer la surprise-panique que cette simple petite réplique avait eu. Il tentait désespérément de jauger le niveau de sérieux du jeune homme de par son expression, mais n’avait jamais été doué pour ça, alors ce fut un échec. Il était vrai qu’à ce moment-là, très précisément et très sérieusement, il n’avait pas du tout, mais alors pas du tout envie que ses amis arrivent.

Mais Beauté éblouissante™️ souriait toujours, et en plus, il avait une question à laquelle répondre, alors, sans laisser de blanc trop long pour que son voisin ne comprenne que cette petite blagounette avait provoquée une crise de panique éclair au turc, il lâcha un petit rire :

Aha ! On verra bien si j’ai besoin de ce service ! »

Merde. C’était quoi ce mot. Service ? Est-ce que l’élève allait croire qu’il le prenait pour un type qui vendait son corps ? Meri bafouilla lamentablement pour se rattraper, ne se rendant compte de sa connerie qu’après l’avoir sortie :

Enfin, je veux dire...rien de… »

Il toussa.

J’ai vingt-six ans, s’exclama-t-il, tentant de paraître plus à l’aise que ce qu’il n’était vraiment. Voilà, quatre ans de plus, trois ans de plus… Rien du tout. Du pipi de chat. »

Est-ce qu’entendre dire son professeur «  pipi de chat » c’était la fin d’un mythe ? Encore une fois, il se sentait très con. Oh, mais chat. Chats. C’était la solution. Il devait penser à ses chats : Brioche roulée en boule sur son canapé, en train de ronronner, ou encore Tartine en train de courir partout dans l’appartement, à la recherche d’une souris avec laquelle elle jouait depuis une bonne demi-heure. Voilà, ça allait mieux. Il soupira discrètement, malaxant son cou de la main droite afin de se détendre alors que la gauche se tenait vers son verre pour que le liquide lui-même puisse avoir un effet salvateur.

Par peur que cette épisode un peu laborieux ne devienne particulièrement gênant auprès de son interlocuteur, Meri se dépêcha d’embrayer sur un nouveau sujet de discussion, rebondissant sur ce que Beauté™️ lui avait dit en rentrant dans l’enseigne. Heureusement pour lui, le brun souriait toujours et continuait à parler beaucoup et vivement. Il apprit alors qu’il était un grand fan de danse et ça ne l’étonnait pas. Cependant, il n’était pas sûr d’être prêt à voir ce spectacle, mais il voulait le voir, aussi. Une telle œuvre de la nature, se mettre à faire de l’art et créer le beau en plus de cette beauté déjà possédée ? Meri avait presque fait un crise cardiaque rien que d’y penser.

Hum… Je suis plus du type manuel que du type physique. J’aime regarder les gens danser, mais danser moi-même… je sais pas trop quoi faire de mes membres. »

Par la suite, Dae Hyun lui offrait à boire, et lui demandait s’il pouvait le tutoyer. Meri ne remarquait même plus quand les gens le vouvoyaient, maintenant qu’il était professeur, alors il n’avait pas remarqué jusque là. D’autant plus qu’il était trop occupé à essayer de ne pas mourir face à ses rayons lumineux et face à la gêne.

Pas de soucis, mets toi à l’aise, sourit-il.  »

Un serveur passa, et son voisin l’interpella, histoire de recommander une boisson – c’est vrai que Meri s’était mis à triturer son verre vide inconsciemment -. Il réfléchit quelque instants, avant de commander un Cosmopolitan, puis  entendit son voisin prendre sa commande, puis le serveur fila derrière le bar pour préparer leurs boissons, et le regard de Meri resta fixé sur ses gestes.
 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 16 Nov - 13:05


Let me teach you






Dae-Hyun avait toujours été comme ça, à lâcher ce qu’il avait en tête sans réfléchir au double sens que ses mots pouvaient avoir. Quand il avait dit à son professeur qu’il n’avait rien contre le fait de lui tenir compagnie jusqu’au bout de la nuit, il ne pensait qu’à cette soirée au bar et peut-être, éventuellement, à un after en discothèque, mais il n’avait pas du tout pensé que ses mots pouvaient être interprétés différemment par une personne qui craquait pour lui. D’ailleurs, comment aurait-il pu penser que son professeur pouvait peut-être avoir un faible pour lui ? C’était son élève non ? Enfin bon, là, ils discutaient comme deux adultes qui se rencontraient par hasard dans un bar. Le Coréen savait qu’il aimait les hommes autant que les femmes, il savait que son professeur lui plaisait physiquement, mais qu’en était-il de lui ? Qu’est-ce qui lui disait qu’il avait les mêmes penchants que lui ? S’il commettait une erreur à ce sujet, nul doute que l’année scolaire serait plus difficile que prévue. Est-ce qu’il allait se faire saquer après en cours s’il finissait par faire un faux pas dans ce bar ?

Enfin, de toute façon, Dae-Hyun n’y pensait pas pour le moment. Il voulait juste en apprendre plus sur son voisin, discuter, rire avec lui et continuer de se détendre pour passer une bonne soirée. Le Coréen ne put d’ailleurs pas s’empêcher de pouffer en l’entendant essayer de se justifier.

« Haha ! Vous inquiétez pas pour ça, j’ai bien saisi l’idée ! Vous n’aurez pas à débourser un centime pour que je vous tienne compagnie ! »

Dae-Hyun lui fit un petit clin d’œil malicieux, s’amusant de la situation et de la petite gêne qu’il voyait chez son interlocuteur. Et là, un nouveau rire franchit les lèvres du danseur. Décidément, il ne s’était pas du tout imaginé que son professeur pouvait être aussi drôle !

« Oui c’est vraiment rien du tout comme différence d’âge ! Je vous pensais pas aussi marrant en tout cas, je sens que je vais passer une super bonne soirée en votre compagnie ! D’ailleurs, en parlant de chat… Le mien va sans doute m’en vouloir de rentrer aussi tard… Il risque de m’agresser pour avoir à manger quand je rentrerai… »

Dae-Hyun s’en voulait un peu de laisser son pauvre petit chat tout seul, mais il avait vraiment besoin et envie de ce verre, de se défouler, de rire. Il aimait sa boule de poils vraiment fort, mais il ne pouvait pas en faire autant en sa compagnie, dans son appartement. Le sujet revint sur la danse, la passion première du Coréen qui pourrait en faire à longueur de journée tant il adorait ça.

« Vraiment ? Je peux vous apprendre si vous voulez ! Il suffit juste de se laisser porter par la musique et ne plus réfléchir à rien ! Je suppose que c’est un peu pareil quand on peint… Il faut juste laisser son corps bouger de lui-même. »

Dae-Hyun lui offrit un autre sourire, sourire qui s’étira en entendant son voisin lui dire qu’il acceptait le tutoiement. Okay ! C’était beaucoup plus facile pour se mettre à l’aise ! Le Coréen commanda leurs deux boissons et régla aussitôt, avant de jeter un coup d’œil au reste du bar. Bon, il n’y avait pas grand-monde, il pouvait bien se permettre une petite folie avant que le bar ne finisse blindé non ?

« Je reviens, bouge pas surtout ! »

Waw… Ca faisait bizarre de tutoyer son prof en fait. Mais tant pis, maintenant qu’il avait demandé, il n’allait quand même pas faire marche arrière ! Il s’éloigna du bar et alla vers tous les autres clients, leur tapant la discute comme s’ils se connaissaient depuis des mois, avant de revenir vers le bar pour s’adresser au serveur.

« Excusez-moi, est-ce que ça vous dérange de m’accorder un petit caprice ? Tout le monde a l’air d’accord alors avant qu’il n’y ait d’autres clients, je voudrais passer une chanson pour montrer à mon ami comment il faut danser ! Comme ça, il sera fin prêt pour tout à l’heure quand la piste se remplira ! »

Forcément, demandé aussi gentiment et avec un tel sourire, le serveur ne put refuser. Il chercha le titre que Dae-Hyun venait de lui donner et lui fit un signe pour lui dire qu’il était prêt à la lancer. Le Coréen se tourna vers son professeur.

« Okay, regarde bien ! Je vais te montrer un peu ce que ça donne quand tu laisses ton corps bouger juste sans réfléchir, en écoutant la musique. »

La musique se lança alors que Dae-Hyun se postait au centre de la piste (Clique ici mon petit ! ** Et concentre-toi sur le danseur au fond à droite au début, le brun avec le haut blanc sans les manches). C’était moins drôle de danser seul, mais tant pis. C’était juste pour une petite démonstration ! Le Coréen adorait ça et ça se voyait ! Il chantait les paroles en même temps qu’il dansait, se passait la main dans ses cheveux, faisait des mimiques sexy, de beaux sourires… Il ne draguait pas, il était simplement en train de danser ! Mais il aimait jouer de son charme dès qu’il avait un public devant lui. Là, pour le coup, c’était son professeur d’arts, et aussi toutes les autres personnes qui étaient présentes dans ce bar. Il se donna vraiment à fond le temps de la chanson et revint bien vite vers son professeur avec un grand sourire quand la piste se termina, remerciant le serveur.

« Fiou ! Ça fait vraiment un bien fou ! Alors ? Tu vois, c’est pas si compliqué, suffit juste de se laisser porter ! J’espère que t’as pas trouvé ça trop nul ! Tout seul, ça rend moins bien qu’à plusieurs... »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Lun 27 Nov - 22:14

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Meri soupira, lorsque Dae-Hyun lui répondit, toujours de bonne humeur, même après sa boulette d’avant. Il aurait certes préféré qu’il ne comprenne pas du tout ce que ses paroles, mais bon, au moins ça avait pu faire rire son interlocuteur, et sérieusement, ça en valait la peine. Et puis, ce petit clin d’œil. Jésus. Meri avait bien senti son coeur rater un battement dans sa poitrine. Il y plaça une main, d’ailleurs, histoire de voir si même après tout ça, tout marchait encore correctement.

Après avoir répondu à sa question sur l’âge, en essayant de se rattraper, il l’entendit rire. Rire provoqué par sa réponse. Il l’avait fait rire. Et il le disait marrant. Ça le rassurait encore, de voir que toutes ses maladresses et ses bêtises n’étaient pas gênantes pour le garçon, mais que ça le faisait bien marrer.

Puis, là, le mot maudit fut prononcé. Chat. Il avait un chat. Pouvait-il enfin arrêter d’être parfait ? Cela suffit pour ouvrir toutes les valves de timidité de Meri, qui s’exclama aussitôt :

Ahaha, c’est vrai que lorsqu’un chat a faim, il attaque! Les miennes vont probablement me faire la gueule pendant un petit moment, aussi, pour les avoir abandonné un samedi soir. Elles savent que m’ignorer est la pire des punitions qu’elles puissent m’infliger. Quel âge a le tien ? Tu aurais une photo ? »

Notre turc avait balancé tout ça, sans respirer, alors aussitôt eut-il fini qu’il prit une grande respiration.

Pardon, je parle un peu trop, ajouta-t-il immédiatement. J’ai tendance à être excessif quand on parle de chats. Je les adore. Vraiment. »

Ils avaient ensuite changé de sujet de conversation, pour parler de danse, ce qui était visiblement le domaine de Dae-Hyun. Alors que notre enfant lui disait qu’il ne savait pas trop comment danser, le bel Apollon lui proposait de lui apprendre. Meri tenta de lutter contre le flot de son imagination, qui l’emportait loin, beaucoup trop loin de la réalité présente, mais c’était tellement dur. Il réussit cependant à lui répondre avec un sourire :

Huh, je ne voudrais pas t’infliger ça, je suis vraiment un cas désespéré ! »

Meri était plutôt fier : il commençait à s’habituer aux sourires constants et rayonnants de son voisin de tabouret. Enfin, par s’habituer, il entendait ne pas tomber dans une espèce d’état d’admiration qui pourrait totalement faire fuir le jeune homme s’il venait à s’en rendre compte.

Peut être avait-il parlé trop vite ? Le jeune homme commençait à se lever de son tabouret, et à partir, et même s’il lui avait demandé de ne pas bouger, et de lui dire qu’il revenait, peut être était-ce juste un stratagème afin de fuir sans risquer qu’il ne le pourchasse ? Une inquiétude totalement irrationnelle le prit, jusqu’à ce qu’il le voit s’éloigner pour s’approcher des autres clients du bar.

Des connaissances ? Il le regardait à présent d’un regard étonné et inquisiteur, curieux de savoir ce qu’il pouvait bien être en train de faire qui vaille la peine de l’abandonner. Le brun avait l’air très à l’aise avec les personnes qu’il allait voir tour à tour, pourtant quand ils étaient rentrés, ils n’avaient pas l’air de se connaître ?

Le mystère fut résolu lorsque le jeune homme revint près du bar où il était installé pour demander à un serveur de mettre une musique pour qu’il puisse y danser. Oh non. Meri était très mal. Il avait envie de voir.Mais il venait à peine de s’habituer à son sourire. Est-ce que le voir danser n’allait pas aggraver sa situation ? Allez. Peut être qu’il dansait super mal. Qu’il se la pétait mais qu’en fait, il bougeait comme un manche à balai.

Ce n’était pas le cas, malheureusement. Meri avait fait pivoter son fessier sur le siège afin qu’il puisse faire face à la piste. Et alors que la musique emplissait la pièce et que le danseur commençait à bouger, notre petit métisse sut qu’il n’était pas prêt. C’était presque douloureux d’essayer de contenir sa poker face, et un petit sourire, histoire de voir que ça ne l’ennuyait pas non plus.

Il lui avait dit qu’il laissait seulement son corps bouger au rythme de la musique, mais il n’y croyait pas du tout. Les mouvements qu’il faisait, cette fluidité et ces petites mimiques totalement craquantes – qui eurent sur le professeur l’effet d’un boulet de canon dans la tronche -, il n’y avait pas moyen que ce soit improvisé. Il s’était entraîné, il avait du danser des heures devant une glace, en se lançant des regards de feu à lui même, pour arriver à ce résultat.

Meri savait, en tout cas, que quoi que ce jeune homme ait cherché à faire, il avait réussi, parce qu’il était complètement sous le charme. Parfois, il buvait une gorgée de la boisson qui lui avait été apporté à il-ne-sait-pas-quel moment, mais sans se retourner pour prendre et poser le verre, trop occupé à fixer la danse de l’enchanteur sur la piste. Il était mort, mort, mort. C’était même mieux que dans son imagination.

Lorsque la musique se finit, il fallut un petit moment au professeur pour reprendre ses esprit, et applaudir timidement le jeune homme qui revenait vers lui.

Ça n’était pas du tout nul, sincèrement. C’était même très beau. Seul ou pas, d’ailleurs. Probablement que s’il y avait eu d’autres personnes, tu les aurais complètement effacé, aha. »

Il était obligé de rajouter ce petit rire final, parce que s’il ne l’avait pas fait, ça aurait sonné comme une grande déclaration, et il se serait encore retrouvé gêné. Il essayait d’être plus normal, un peu moins détendu, et surtout, surtout d’arrêter de vénérer le beau gosse.

En tout cas, il avait très peur de ne jamais revoir ça de sa vie, pour le moment, alors il demanda :

“ Tu fais partie du club de danse de l’académie ? Je passe souvent aux autres clubs que celui d’arts, tu vois. Ce serait sympa de venir voir ce que vous faites, si tu fais des chorégraphies avec d’autres, peut être ? Ou même tout seul ?  »

Il tapota le siège à côté de lui, tout en lui tendant la boisson que le danseur avait commandé plus tôt, histoire de lui faire signe de s’asseoir, et de ne pas repartir avant qu’il soit mentalement prêt pour une autre surprise.
 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 28 Nov - 15:52


Let me teach you






Dae-Hyun ne s’était pas du tout imaginé que son professeur d’arts appliqués pouvait être comme ça une fois qu’il passait le portail de l’Académie. C’était un excellent prof, à la fois sévère mais sympa, mais jamais le Coréen s’était dit qu’il pouvait être aussi drôle et maladroit. Il passait vraiment un très bon moment en sa compagnie, il était ravi ! Son chat par contre… Il allait sûrement l’être beaucoup moins quand il allait le voir rentrer aussi tard ! Le Coréen partagea sa crainte à ce propos à son voisin, le sujet semblant vraiment l’emballer ! Alors Meri aussi était un accro des chats ? Décidément, plus ils parlaient et se découvraient, plus Dae-Hyun se disait qu’il n’aurait pas pu passer une meilleure soirée en s’étant retrouvé avec quelqu’un d’autre ! Il semblait aimer ses boules de poils autant que lui appréciait son félin qui le lui rendait bien quand il n’était pas affamé. Le Coréen n’arrivait plus à s’imaginer ce qu’aurait pu être son quotidien sans son chaton. Il avait eu la meilleure des idées en décidant de l’adopter dès son arrivée à Nara ! Le brun sortit alors son téléphone portable de la poche avant de son jean, se penchant en arrière pour réussir à l’attraper, jouant de ses abdos pour ne pas tomber.

« Les vôtres ? Vous en avez plusieurs alors ? Vous avez des photos aussi ? Voici la tête du mien ! Il s’appelle Geurimbut, ça veut dire « pinceau » en coréen, parce qu’on dirait qu’il a trempé sa queue dans un pot de peinture et qu’il a réussi à en faire tomber une goutte sur sa tête ! Il est tout jeune, je l’ai adopté à mon arrivée à Nara, ça va faire 1 an et demi, donc il doit juste avoir 2 ans ! »

Et voilà, il était parti et on allait sans doute plus l’arrêter, surtout si Meri était tout aussi accro que lui ! Ils allaient finir par passer la soirée à parler de leurs chats si ça continuait ! Dae-Hyun se mit alors à rire.

« En tout cas, vous inquiétez pas ! J’adore les chats moi aussi ! Je pourrais passer mon temps à parler du mien si on m’arrêtait pas ! Alors ça me gêne absolument pas que vous parliez des vôtres, au contraire ! »

Quand son voisin lui avoua ne pas savoir danser, Dae-Hyun s’empressa de lui répondre qu’il pouvait très bien lui apprendre, qu’il suffisait de laisser son corps bouger au rythme de la musique, de se laisser porter sans réfléchir. Le Coréen le gratifia d’un grand sourire.

« Dis pas ça ! Je suis sûr que t’es pas si désespérant que ça ! Il suffit juste d’un peu de pratique, c’est comme plein de choses ! »

Et en parlant de pratique, quoi de mieux qu’une vraie démonstration ? Tant qu’il n’y avait pas encore trop de monde, Dae-Hyun quitta le bar pour aller à la rencontre des autres clients afin de savoir s’il pouvait se permettre une petite folie. Tout le monde semblait d’accord alors il revint bien vite vers Meri pour demander à un serveur de passer une musique afin qu’il puisse danser dessus devant son interlocuteur, et les autres clients du bar du coup. Peu importait, il aimait qu’on le regarde. Et puis, il faisait surtout ça pour montrer à son interlocuteur comment faire pour quand la piste se remplirait un peu plus tard dans la soirée. Quand la musique commença, le brun se laissa complètement aller, dansant, jouant de son charme avec des mimiques, se passant la main dans ses cheveux sensuellement, ses mouvements de bassin appelant presque au viol. Il adorait danser et charmer et ça se voyait ! Le pire était que ça marchait à tous les coups ! Quand il eut terminé, il revint vers Meri avec son grand sourire, faisant même une petite courbette avec un clin d’œil en l’entendant l’applaudir doucement.

« Haha ! Merci beaucoup ! J’suis content que ça t’ait plu en tout cas ! Et je suis pas sûr de pouvoir vraiment éclipser d’autres danseurs, y’en a qui sont bien plus doués autant en danse que dans le jeu que moi ! Je serais passé pro si j’étais si bon ! »

En voyant que Meri tapotait le tabouret à côté du sien, Dae-Hyun s’empressa de reprendre sa place et remercia chaleureusement son professeur lorsqu’il lui tendit son verre, en buvant aussitôt une gorgée avant de lui répondre, son torse continuant à bouger au rythme de sa respiration qui s’était un peu accélérée à cause de l’effort qu’il venait de faire pour sa petite démonstration.

« Oui ! Je passe la plupart de mon temps là-bas d’ailleurs quand je suis pas au club de photographie, parce que je suis quand même le président… Et j’ai aussi le club de natation, mais j’avoue que mon cœur me pousse à me rendre plus souvent au club de danse, surtout qu’on commence à être un peu plus nombreux maintenant et qu’on a une présidente depuis la rentrée ! Du coup, on danse un peu de tout et on essaie de faire le plus de chorés ensemble, mais j’y vais aussi un peu tout seul pour m’entraîner parce que chez moi c’est compliqué, surtout avec Geurimbut qui vient dans mes pattes. »

Dae-Hyun se mit à rire une nouvelle fois et but une nouvelle gorgée. Il soupira de bien-être en sentant l’alcool parcourir sa gorge. Il n’aimait pas boire pour boire et se retrouver complètement minable, mais ça avait toujours le don de pimenter un peu ses soirées même s’il n’avait pas besoin de ça pour s’amuser. Et puis, il pouvait bien accompagner Meri qui avait pris de l’alcool lui aussi !

« En tout cas, hésite surtout pas à passer, que je sois là ou pas ! Tu verras, on fait des trucs sympas et tu pourras même participer à nos entraînements si tu veux ! Ça serait cool de pouvoir danser avec toi ! »

Le bar se remplissait de plus en plus au fil des minutes et Dae-Hyun avait toujours peur que les amis de Meri ne débarquent et ne lui arrachent. Il voulait vraiment passer cette soirée rien qu’avec lui !

« Du coup, tu te sens prêt pour tout à l’heure ? Je veux que tu viennes danser avec moi à défaut de pouvoir le faire tout de suite à la salle du club de danse ! »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mer 27 Déc - 16:18

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Dae-Hyun venait d’aborder le sujet des chats, et aussitôt Meri avait rebondi dessus, heureux de savoir que le jeune homme était de plus en plus parfait à ses yeux. Il le vit se pencher légèrement pour sortir son téléphone et lui montrer son adorable chaton. Un petit « ow » automatique de personne qui voit un un adorable chat sortit de sa bouche, alors qu’il s’imaginait comment le chat devait être doux et encore plus adorable vu de ses propres yeux. Il écouta attentivement l’explication du jeune homme sur la provenance du nom de son chat, et ne put s’empêcher de trouver ça extrêmement adorable.

Aaah, il est craquant ! s’exclama-t-il. T’étais inspiré pour trouver son nom ! C’était pas trop mon cas, j’avoue, elles s’appellent Tartine et Brioche. C’est plus original que Caramel, mais on est toujours sur Le champ lexical de la nourriture. »

Après avoir regardé suffisamment longtemps le chaton pour se souvenir de son petit minois pendant longtemps, il sortit à son tour son téléphone de la poche de son sweat et fut surpris de voir, en le dévérouillant pour trouver une photo convenable parmi les cinquante mille qu’il avait de ses chats, que ses amis lui avaient laissé plusieurs messages pour lui demander où il était. Il demanda au brun assis à côté de lui d’attendre un instant, tout en se mettant à les lire. Tous les sms qu’il avait reçu venaient d’un de ses amis, en lui demandant où il était et lui disant que tout le monde était là. Oups. Meri comprit son erreur à ce moment-là. Ce n’était pas à ce bar qu’il s’était donné rendez-vous, mais à un autre. Il hésita l’espace de deux secondes de ce qu’il allait  et répondit ses doigts pianotant rapidement sur son clavier : « J’ai un empêchement, ce sera pour une prochaine fois. »

Notre enfant décida de ne pas faire part de cette erreur à Dae-Hyun, de peur qu’il ne le prenne pour un idiot maladroit, même si c’était un peu la vérité. Il ne voulait pas le soûler non plus, alors il se dépêcha de trouver un image où ses deux enfants étaient couchées l’une à côté de l’autre sur son canapé, puis tendit l’appareil à l’élève.

"Tiens, les voilà ! Elles sont très proches toutes les deux, ce sont des sœurs. Tartine la blanche, et Brioche, la grise. "

Ils étaient bien partis pour parler de chats toute la soirée, mais le sujet bascula vers la danse, que Dae-Hyun adorait mais que Meri était sûr de ne pas gérer dessus. Le plus jeune tentait de convaincre Meri que même lui pouvait réussir à  en faire avec un peu de travail, ce dont il ne doutait pas.

" Beaucoup de pratique, plutôt, pouffa-t-il. "

Ce fut à ce moment que le danseur décida de quitter sa place pour donner au professeur une vraie démonstration de danse sous ses yeux plus qu’ébahis. Il était complètement charmé par chacun des mouvements du danseur – et un en particulier -, et était de moins en moins sûr de vouloir essayer de danser avec une telle œuvre de la nature à côté de lui. Il allait se ridiculiser, et le jeune homme n’allait probablement plus jamais lui parler, et peut être même revéler ce défaut à ses élèves et alors il n’aurait plus de crédibilité et serait virer et -. Il se rappela d’arrêter de dramatiser.

Quand le jeune homme revint sous ses applaudissements timides, il l’invita à se rassoir tranquillement à côté de lui et à arrêter de lui faire faire des crises cardiaques en tapotant le siège à côté de lui et en lui tendant sa boisson, et il s’assit et prit sa boisson comme prévu. Il répondit humblement aux compliments du métisse, ce qu’il apprécia et ajouta encore une fois à son quota de perfection.

Vint la question des clubs du garçon, et Meri fut assez surpris du nombre de clubs et de responsibilités qu’il avait. Trois clubs, plus un dont il était président, ça devait demander au jeune homme énormément de son temps. Il nota qu’il devait aussi passer plus souvent au club de photographie, aussi. Et peut être aussi natation, même s’il n’avait pas trop d’excuse en tant que professeur, mais l’idée de voir le jeune homme dans un simple maillot de bain était assez tentante. Il se frappa mentalement d’avoir de telles idées lorsqu’on parlait de son travail.

En tout cas, en tant que prof tout simplement, il était assez curieux de voir ce que cette nouvelle présidente et les autres membres pouvaient faire au club de danse. Si en plus il l’invitait, même si il faudra danser – puisqu’il ne pourra refuser ça au jeune homme, il en était-sûr, il se promit d’y aller assez rapidement dans les journées qui suivraient cette soirée. Si il ne finissait pas par faire n’importe quoi. Il imita le jeune homme en voyant qu’il reprenait une gorgée d’alcool, en scruptant la pièce, histoire de voir, non pas, maintenant, si ses amis arrivaient, mais si ils ne changeraient pas de bar et le verraient et le chambreraient pendant des semaines et des semaines en voyant ce qu’était son « empêchement ». Il retourna son attention sur Dae-Hyun lorsqu’il lui demanda s’il était prêt.

« Tu es sûr de vouloir danser avec moi ? Tu es prêt à en assumer les conséquences, malgré mes nombreux avertissements ? »

Il ajouta un petit effet dramatique dans sa voix en souriant et en haussant les sourcils, plaisantant sur le sujet en espérant que ça l’aiderait lui même à se détendre et à ne plus appréhender ce moment. Ca commençait déjà à marcher, visiblement, puisqu’il ne sentait plus la tension dans ses épaules qui le tracassait depuis quelques minutes.  
 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 28 Déc - 15:06


Let me teach you






Dae-Hyun était complètement gaga de son chat et il était tout content de voir que Meri semblait le trouver aussi adorable que lui. Le Coréen s’était même mis à rire en entendant son professeur lui confier le nom de ses deux boules de poils. Il était vrai qu’on avait souvent tendance à donner des noms de nourriture à ses animaux, et peut-être même encore plus quand il s’agissait de chats. Le brun fut un peu surpris que son voisin lui demande d’attendre quelques instants alors qu’il avait sorti son portable de sa poche. Est-ce qu’il avait reçu un appel, des messages ou même des mails de quelqu’un d’important ? Est-ce qu’il allait lui dire que finalement il avait autre chose de prévu et qu’il devait partir ? Dae-Hyun ne put s’empêcher d’afficher une petite moue à la perspective de se retrouver tout seul. Il passait un bon moment en compagnie de Meri et il n’avait pas trop envie qu’il se termine plus rapidement que prévu. Et si jamais son professeur trouvait cette rencontre ennuyante parce qu’il s’agissait de l’un de ses élèves ? Mais finalement, après quelques secondes, son voisin lui tendit son téléphone, un large sourire éclairant à nouveau le visage du danseur.

« Des sœurs ? C’est génial ! Vous les avez eues dès leur naissance ? Et j’avoue que j’ai longuement hésité à appeler mon chat « Mochi » comme ces gâteaux gluants japonais, mais j’avais peur d’avoir faim à chaque fois que j’aurais dû l’appeler alors… En tout cas, elles sont vraiment adorables ! Quel âge ont-elles ? »

Le sujet dévia ensuite sur une autre passion du Coréen : la danse. Celui-ci ne put d’ailleurs empêcher un nouveau rire de franchir ses lèvres, son regard malicieux se tournant vers son voisin. Il ne se moquait pas, loin de là ! Il avait été un débutant lui aussi. Il avait d’ailleurs été profondément ridicule à ses débuts, bougeant n’importe comment et pas du tout en rythme.

« Rhoooo ! Je suis sûr que tu n’es pas si terrible que ça en danse ! Et puis… Je m’engage à t’enseigner quelques tuyaux pour t’améliorer aussi longtemps que tu le voudras alors, jusqu’à ce que tu aies le niveau que tu souhaites. Ça te va ? »

Avec ça, Dae-Hyun était clairement en train de dire à Meri qu’il avait envie de le revoir plusieurs autres fois hors du cadre professeur-étudiant. Il s’amusait bien en sa compagnie alors pourquoi ne pas réitérer l’expérience ? Surtout si, en plus de ça, il pouvait danser en sa compagnie ! Et en parlant de danse, quoi de mieux qu’une petite démonstration ? Après sa petite chorégraphie, visiblement appréciée par tous les clients, Dae-Hyun attrapa la boisson que son professeur lui tendait une fois de nouveau assis à ses côtés, leur discussion déviant vers les clubs dont faisait partie le Coréen. Le brun esquissa un sourire malicieux alors qu’il reposait son verre encore rempli.

« Je suis sûr de sûr ! J’assumerai toutes les conséquences ! Quand j’ai décidé quelque chose, j’aime bien aller jusqu’au bout et le challenge ne me fait pas peur. Au pire… Je risque de me faire écraser les pieds ou me prendre un coup de coude en plein visage, mais ça ne me tuera pas et je suis sûr qu’on va bien s’amuser ! »

Dae-Hyun était vraiment motivé ! Et puis, c’était lui qui allait se sentir ridicule à danser aux côtés de Meri. Il était si grand par rapport à lui ! D’ailleurs… Il n’était pas japonais non ? Il s’était toujours posé la question en assistant à ses cours. C’était peut-être l’occasion rêvée pour en apprendre un peu plus sur ses origines !

« Au fait... Tu viens d’où ? Désolé, si c’est un peu indiscret comme question, mais ça m’intrigue depuis le début de mes cours avec toi. T’es super grand et ta peau a vraiment une jolie couleur, ça me donne vraiment envie de te prendre en photo. »

Ooookay. Peut-être que l’alcool commençait à le faire parler un peu trop. Qui pouvait réussir à dire ça à son professeur avec un tel sourire ? Est-ce qu’il était pas un peu en train de le charmer là ? Dae-Hyun reprit son verre, le sirotant au fur et à mesure que le bar se remplissait de clients. La piste commençait doucement à se remplir, tout comme les tables et le comptoir. Le Coréen sentait ses jambes qui le démangeaient. Il termina le reste de son verre d’une traite, le reposant un peu fortement sur le bar, se penchant vers Meri, réduisant ainsi drastiquement la distance qui les séparait.

« J’attends que tu finisses ton verre et après tu ne pourras plus m’échapper. Je te trainerai jusqu’à la piste s’il le faut, mais tu vas devoir me montrer ce que tu sais faire avec ton corps. »

Waw, waw, waw ! Les mots de Dae-Hyun avaient de plus en plus de double sens. Est-ce que ça n’allait pas faire un peu peur à son professeur ? De toute façon, le Coréen avait tendance à trop se laisser porter par l’instant. Il n’aimait pas hésiter, toujours effrayé à l’idée d’avoir des regrets par la suite.

« Et puis, même si ton niveau n’est pas très bon, je suis sûr que tu vas réussir à draguer quelqu’un en dansant ! Enfin… Sauf si tu as déjà quelqu’un dans ta vie, auquel cas, c’est peut-être pas une très bonne idée. »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Dim 31 Déc - 19:36

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Les chats était visiblement un sujet que les deux jeunes hommes avaient en commun, au plus grand bonheur de Meri, qui ne pouvait rêver de meilleur point commun à découvrir. Il était extrêmement fier de pouvoir lui montrer ses deux enfants qu’il adorait encore plus que tout, et encore plus de pouvoir répondre à ses questions. En tout cas, il le trouvait de plus en plus attachant, lui, dans son caractère, et dans chacune de ses mimiques, si bien qu’il ne pouvait s’empêcher de sourire juste en le regardant. Même s’il ne le voulait pas forcément.

Il en faut peu pour te donner faim ! Geurimbut, c’était un bon choix final.  Enfin, moi ça me donne envie de peindre ce nom.  »

Il continua sur les questions qu’il lui avait posées sur ses bébés, content de pouvoir raconter encore et encore le récit de leur adoption, même s’il était plutôt banal.

Elles ont quatre ans ! Je suis allé les chercher à Nagoya, dans un élevage, quand elles avaient environ deux mois. Le trajet en voiture était super long, mais ça en valait la peine. »

Lorsque le garçon parlait de danse, par la suite, et de lui apprendre, cela présumait de plus en plus qu’ils se reverraient et en bons termes, et notre professeur ne pouvait s’empêcher de jubiler intérieurement comme un enfant. Bon, peut être qu’il n’allait pas saisir sa proposition de lui apprendre à danser, ou peut être juste histoire qu’il ne soit pas trop ridicule s’ils revenaient à danser ensemble mais… juste ça, ça le rendait euphorique.

Ça me va, sourit-il. »

Vint le moment de la DémonstrationTM  et de la discussion qui en suivit. Le sourire de Meri ne cessait de s’agrandir, alors qu’ils plaisantaient ensemble. Il rit même lorsqu’il parlait de se faire écraser les pieds ou se prendre un coup dans le visage, même s’il espérait qu’il ne lui ferrait aucun mal, il s’en voudrait beaucoup trop.

Je t’aiderai à mettre de la crème sur tes bleus, alors, promis. »

Il fut assez surpris que le jeune homme lui parle soudainement de sa couleur de peau et de ses origines, alors qu’il s’attendait à entendre parler plus tôt. Souvent c’était ce qui intriguait les gens en premier. Et surtout, ce qui le surprit, c’est ce qui vint par la suite, il bafouilla même pendant quelques secondes, parce que ça lui faisait vraiment beaucoup trop plaisir.

Ce n’est pas indiscret, t’inquiètes. Mon père est turc mais je suis né au Japon. Sinon, je vais beaucoup en Turquie pendant l’été, ou lors des fêtes, mes grands-parents turcs veulent me voir tout le temps. »

Il s’arrêta deux secondes.

Enfin c’est bizarre d’entendre un prof parler de ses grands parents nan ? Enfin, ouais, non je suis pas prof là. Mais même ? »

Il jeta un coup d’oeil à son interlocuteur, plutôt qu’à son verre à ce moment-là, histoire de l’interroger du regard, et le sourire qu’il vit à ce moment-là le fit vaciller.

Tu connais un peu, la Turquie ? »

Là, c’était très distrait comme paroles, mais maintenant que son regard était sur Dae, et avec l’alcool, dont il sentait la douce pression au niveau des temps, c’était dur de se concentrer sur autre chose que sur son visage d’ange. Il l’observait toujours, d’ailleurs, et avait à peine remarquer comment la piste et le bar s’était normalement rempli, quand il le vit avec surprise finir son verre d’une traite et le reposer sur le comptoir avec force. Lorsqu’il parla, ensuite, aussi prêt, et avec autant de sous-entendus, Meri n’était plus sûr que d’une chose : son visage était probablement rouge. Il pourrait toujours rejeter la faute sur l’alcool, même s’il savait en lui-même que ce n’était pas ça. L’imitant, il finit son verre rapidement, puis lui sourit :

Voilà, fini. C’est parti pour la catastrophe ! »

Par contre, la suite il ne s’y attendait pas trop non plus et il se demandait si Dae-Hyun n’essayait pas à nouveau de le tuer. Est-ce qu’il essayait de savoir s’il avait quelqu’un, ou est-ce que c’était juste une remarque innocente ? Le grand dadet était complètement paumé, mais n’en avait rien à faire pour l’instant, et préféra répondre, plus ou moins naturellement.

Pfft, si j’ai personne c’est sûrement parce que la danse c’est pas mon fort, alors. »

Il se leva de son tabouret, releva ses manches et pressa le jeune homme de venir. Il était prêt à danser et à se ridiculiser, si c’était avec Dae, et ça s’était vachement beau comme preuve d’affection. S’il était moins timide et un peu plus alcoolisé il l’aurait sûrement tiré pour y aller, mais il était suffisamment lucide pour juste l’attendre là, en mimant de légers échauffements de bras.   
 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mer 3 Jan - 15:29


Let me teach you






Nul doute que les deux hommes avaient trouvé un point commun de taille : leur amour pour leurs boules de poils ! Dae-Hyun aurait vraiment adoré en avoir plusieurs chez lui, mais il savait bien que Geurimbut n’était pas du genre à vouloir partager son humain avec d’autres chats. Il n’y avait qu’à voir la manière dont il s’appropriait les cuisses du Coréen quand une autre personne squattait l’appartement ! Le chaton montrait clairement aux inconnus qui était le patron, ce qui faisait beaucoup rire les invités du brun. Heureusement qu’il était du genre câlin et pas trop trop sauvage ! Quoi que… Des fois, il savait très bien montrer quand il n’était pas content et il le faisait bien souvent regretter au pauvre Dae-Hyun qui se retrouvait à se faire bouffer les cheveux en pleine nuit ou alors avec des griffes plantées dans la partie du corps la plus accessible au moment où Geurimbut voulait passer sa mauvaise humeur sur son humain. C’était à se demander comment le Coréen serait avec ses enfants puisqu’il n’était déjà pas capable de réprimander son adorable petit chat quand il était désagréable ou faisait des bêtises.

« Oh bah, si c’est que ça… Je peux vous l’écrire en coréen si vous voulez peindre son nom ! Ou alors, vous pouvez directement venir le voir pour le peindre lui ! Je suis sûr qu’il prendrait la pause, c’est une vraie star quand il veut ! Et j’imagine que ça a dû être long oui ! Je ne préfère même pas penser à comment sera le trajet avec Geurimbut quand je vais devoir rentrer à Séoul ! »

Ce n’était pas pour tout de suite, mais il était tout bonnement impensable que Dae-Hyun reparte du Japon sans son précieux chaton qui l’aurait accompagné pendant toute la fin de ses études. En tout cas, Meri n’aurait vraiment pas pu faire plus plaisir au Coréen à ce moment précis. Il avait accepté de danser avec lui et même de se revoir à plusieurs reprises pour qu’il puisse lui apprendre quelques trucs. Non, vraiment, Dae-Hyun était aux anges. Ils plaisantèrent un peu sur les risques que danser ensemble entraînait, mais le brun n’avait pas peur, esquissant même un sourire taquin aux mots de son professeur.

« C’est dangereux de me dire ça… Je pourrais avoir envie de faire exprès de me prendre des coups pour avoir des bleus ! »

L’alcool aidait sans doute un peu Dae-Hyun à parler avec moins de filtres qu’au début, mais le fait que le courant passait aussi bien entre eux jouait bien plus encore. Le Coréen était vraiment à l’aise avec Meri et il s’amusait bien alors que la soirée ne faisait que commencer. Il se sentait donc plus confiant, et voir que ça ne rebutait pas son interlocuteur l’encourageait à poursuivre sur cette voie. Il pouffa même en voyant son professeur bafouiller un peu. Trop mignon !

« Hahaha ! Ne t’inquiète pas ! Vraiment ! Je trouve ça pas du tout bizarre que tu parles de tes grands-parents, au contraire ! Tu as l’air d’être proche de ta famille c’est chouette ! En tout cas, je comprends mieux pourquoi tu as ce physique si particulier. Je t’envie presque de pouvoir bronzer comme ça… Moi j’ai tendance à cramer en mode écrevisse avant que tout ne disparaisse pour redevenir comme avant. C’est assez frustrant ! Et je ne connais pas du tout la Turquie. Ça doit être beau là-bas non ? »

Dae-Hyun ne cessait de perdre son regard dans celui de Meri, gardant toujours son petit sourire sur ses lèvres. Le Coréen termina alors son verre dans le but d’aller danser un peu parmi la foule qui commençait à se former sur la piste, invitant son professeur à l’accompagner, son sourire s’agrandissant en voyant la légère teinte rouge sur son visage. Il était absolument craquant quand on y regardait bien. Si ce n’était pas son professeur… Dae-Hyun lâcha un nouveau rire franc en voyant qu’il terminait son verre pour se lever et l’inviter à le rejoindre. Finalement, Meri avait l’air encore plus pressé que lui ! Le brun descendit à nouveau de son tabouret, attrapant le bras de son interlocuteur pour l’entraîner vers la piste.

« Tu n’as plus qu’à me montrer ce que tu sais faire alors ! Même en étant pas super doué, ça fera forcément craquer quelqu’un ! Peut-être même que ça pourrait me faire craquer moi ! »

Le Coréen lui fit un grand sourire amusé et commença à danser parmi les gens, restant quand même à proximité de Meri. Il voulait passer la soirée avec lui et même si des filles avaient tendance à se rapprocher de lui pour danser, Dae-Hyun parvenait toujours à s’esquiver avec grâce pour revenir vers son professeur. Bon sang ce qu’il était grand quand même… Le Coréen complexait pas mal à cause de sa taille, mais là… Il avait vraiment l’impression d’être face à un adulte en étant encore un enfant. Ça ne lui plaisait pas trop trop tout ça ! Le Coréen s’approcha donc et posa ses mains directement sur les hanches de son professeur.

« Il faut que tu bouges un peu plus ton bassin. Regarde, laisse-toi faire. »

Dae-Hyun exerça un peu plus de pression sur ses mains pour que Meri bouge comme il fallait sans donner l’impression d’être figé ou pas à l’aise. Il fallait qu’il se détende, qu’il se laisse aller. C’était idiot mais cette différence de taille faisait tellement tiquer le Coréen qu’il avait envie de se venger. Il avait presque envie de le dominer autrement que par la taille. Se rendant compte de ce à quoi il pensait, il préféra lâcher la taille de Meri pour se reculer juste un peu. C’était mauvais. Vraiment. Pourquoi Meri ne lui en collait pas une pour le repousser ? S’il ne faisait rien, est-ce que ça voulait dire qu’il était consentant vis-à-vis de ce rapprochement ?


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mer 3 Jan - 22:32

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Alors que leur conversation sur les chats continuait dans la joie et la bonne humeur, Dae énonça des paroles qui interpellèrent Meri, à la fois car il voulait en savoir plus sur le jeune homme et à la fois car elles représentaient une ombre dans la gaieté de la soirée :

Rentrer à Séoul ? Lui demanda-t-il. »

Le  métisse ne voulait pas spécialement se faire du soucis quand à ces paroles, et comme souvent quand il ne voulait pas que l’on lise ses émotions, son visage prit un masque  sans vie, qui jurait avec le sourire qu’il arborait peu avant. Il paniquait un peu, l’enfant, alors qu’il n’y avait pas vraiment de raison, pour un type qu’il connaissait depuis seulement un moment, si on oubliait les cours.  

Malgré cet épisode,  son sourire réapparut bientôt quand il fut sûr qu’ils allaient se revoir d’autres jours et plusieurs fois, même. Les plaisanteries s’échangeaient à toute vitesse, et les paroles à double-sens de son interlocuteur étaient particulièrement efficaces sur notre professeur, même s’il commençait à s’habituer à se questionner sur le sérieux du brun. Le dernier sous-entendu en date le fit ricaner doucement, encore.

Chacun ses penchants, je ne te juge pas. »

Plus Dae-Hyun se détendait en face de lui, plus lui-même se découvrait prêt à dévoiler sa personnalité, à se détendre, et à aller trop loin. Il en était même venu à parler de sa famille, après qu’il lui ait posé la question de son origine, ce qui l’avait un peu gêné. Heureusement, son vis à vis n’avait pas l’air trop gêné par ça, ce qui le rassura, et le fit sourire de plus belle. Il lui parla de sa peau, et automatiquement son regard fut attiré par elle, au niveau de ses mains et de son cou pour pouvoir constater par lui-même ce qu’il lui disait.

C’est vrai que ta peau est super blanche… Enfin, je compare par rapport à ce que je connais. Faut en prendre soin. »

Puis, il repensa à la Turquie, yeux perdus dans le vide. Tous les paysages qu’il connaissait avaient été ceux de la petite campagne de sa grand-mère, Ankara, la capitale, quand il accompagnait son père en ville, et les littoraux de ses retrouvailles avec la branche turque de la famille. En soit, il en avait suffisamment pour lui confirmer que c’était beau.

C’est vraiment super beau, oui. Je t’aurais bien montré des photos, mais je pense jamais à en prendre, vu que j’y suis habitué, à force. Si jamais tu aimerais y aller un jour pour tes vacances ou un truc comme ça, je pourrais te conseiller deux-trois endroits. Enfin, en général c’est pas trop le pays que les gens ont envie d’aller visiter, ça se comprend. »

Il releva son regard pour trouver celui de Dae-Hyun qui le fixait, et il lui lança un sourire.

Vint alors le moment de danser, moment tant redouté mais attendu, et il était prêt, prêt à y aller, et à la limite de se ridiculiser. Mais après tout, il avait eu tellement d’occasions de montrer à quel point il était pathétique sous son masque au plus jeune, mais il n’avait jamais profité de l’occasion pour rire de lui, alors il s’imaginait que ça n’allait pas commencer maintenant. Il n’attendit pas longtemps qu’il descende de son tabouret, puisqu’il le fit assez rapidement et qu’il attrapa son bras, comme lui n’osait pas lui faire pour le mener sur la piste. Ses paroles le remplirent de joie. Juste énoncer l’idée qu’il pourrait le faire craquer, que ce soit ou non une blague, était déjà quelque chose d’énorme pour lui.

Meri était donc sur la piste, entouré de monde, à devoir danser, alors qu’il était presque sûr que ses capacités pouvaient faire fuir n’importe qui. Il essayait d’imiter les pas de Dae-Hyun, mais il était raide et mal à l’aise et le voir se faire aborder toutes les deux secondes par des étrangères l’agaçaient un peu, si bien que sa neutralité de faciès était revenue au galop. Il commençait sérieusement à regretter d’être venu là, quand il sentit le contact soudain des mains du coréen. Son corps eut un soubresaut et un frisson parcourut sa colonne vertébrale, parce qu’il ne s’y attendait pas et qu’il était vraiment sensible de cet endroit. Il tenta tant bien que mal de se détendre comme Dae-Hyun le voulait, mais il était beaucoup trop conscient de ce contact, et était sûr d’être un très mauvais élève.

Comme pour confirmer ses pensées, le jeune homme retira ses mains, et se recula. Là, c’était la panique dans l’esprit de Meri. Est-ce qu’il était si désespérant que ça ? Ce n’était pas un signe de rejet si fort, mais il se l’était prit en pleine tronche. Il était soudainement beaucoup trop conscient du monde autour et de sa propre apparence. Il continua de bouger les pieds en rythme, comme il le pouvait, mais beaucoup plus doucement et timidement.  Le géant avait juste envie de se cacher sous ses franges, maintenant, ce qu’il avait déjà commencé à faire.

Huuum, c’est vraiment pas une bonne idée au final, non ? Je suis vraiment nul. »

Même s’il établi ce fait, il ne quittait pas la piste de danse, conscient que s’il ne reculait que d’un seul pas de là, une foule de personnes viendrait se regrouper autour de Dae-Hyun pour l’accaparer, et probablement qu’il ne le verrait plus de la soirée, et qu’il la terminerait comme il avait commencer, seul, à attendre des gens qui n’arriveraient pas du tout, juste pour ne pas encore plus se ridiculiser…

 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Lun 8 Jan - 14:40


Let me teach you






Dae-Hyun avait peut-être un peu trop parlé quand il avait terminé ses paroles en évoquant son futur retour à Séoul. Ce n’était pas un sujet qu’il aimait aborder parce qu’il redoutait un peu ce moment, mais puisque Meri avait rebondi dessus… Il n’avait plus le choix que d’y répondre. Ce n’était pas très poli d’éluder une question, surtout qu’il semblait vraiment attendre une réponse.

« Ah… Ouais, je suis à Nara uniquement jusqu’à la fin de mes études. Je vais devoir rentrer à Séoul une fois diplômé pour entrer dans la vie active. C’était le deal de départ avec mon père. »

Et voilà. Ils avaient l’air fin tous les deux, Meri avec son visage impassible et Dae-Hyun avec son sourire un peu triste. Il savait que son père ne lui avait rien imposé, que c’était lui qui s’était imposé un retour dès la fin de ses études, mais cette voie déjà tracée qu’il avait insisté pour suivre, il savait qu’il allait regretter de devoir la prendre. Devenir le directeur d’une entreprise internationale, c’était à des années lumières de ce qu’il voulait vraiment faire. Mais il se devait de faire ça pour son père, il se devait de prendre sa suite pour le remercier de tout ce qu’il avait pu faire pour lui depuis son adoption. La discussion se fit ensuite plus légère et pleine de sous-entendus de la part du danseur, qui ne put s’empêcher de rire à la remarque de son professeur. Chacun ses penchants hein ?

« Haha ! Merci de ton indulgence ! J’aimerais bien découvrir tes penchants à toi alors si on a chacun les siens ! »

Et allez, encore un beau sous-entendu de la part du Coréen ! S’il s’agissait d’un sport national, nul doute qu’il serait le champion, toutes catégories confondues ! La conversation dériva sur les origines du professeur, Dae-Hyun écoutant attentivement tout ce qu’il lui racontait, sourire aux lèvres, ses doigts glissant sur sa propre peau, au niveau de son avant-bras et de son poignet.

« J’en prends soin t’inquiètes pas ! Je préfère être peu bronzé que complètement cramé ! Surtout que bon… Un mec qui pèle sur tout le visage, c’est loin d’être sexy ! Et je suis sûr que la Turquie est quand même un pays qui vaut le détour ! Les paysages et tout le patrimoine, ça doit être génial ! Je ne suis pas un grand fan de l’avion, mais si t’as des coins à me conseiller, je noterai tout ça pour un futur voyage là-bas ! »

Et les voilà tous les deux à danser, Dae-Hyun faisant de son mieux pour rester aux côtés de Meri malgré les quelques assauts de demoiselles qui essayaient de se l’accaparer. Son regard émeraude se perdit plusieurs fois sur le corps de son professeur, faisant naître en lui un petit complexe par rapport à sa taille. Lui qui avait un caractère un peu dominant, se retrouver face à un homme faisant 20 cm de plus que lui… Ça l’agaçait un peu. Il avait bien senti le Turc sursauter légèrement quand il avait eu la bonne idée de poser ses mains sur ses hanches pour essayer de le guider et le détendre. Sauf que ce contact, couplé aux pensées qu’il était en train d’avoir, firent réagir Dae-Hyun qui retira ses mains et se recula. Ce n’était pas une bonne idée de se rapprocher autant de son professeur. Pas quand il était dans cet état. Il était trop proche du dérapage pas du tout contrôlé. Le brun se faisait violence, mais Meri semblait avoir envie de faire voler sa raison en éclats. Sans doute inconsciemment, mais l’effet était le même. Le voir aussi timide subitement, presque abattu… Le Coréen se mordit la lèvre inférieure en le regardant. Tant pis, Meri ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même d’être aussi craquant.

« T’es pas nul du tout ! Et puis, c’est en pratiquant qu’on s’améliore non ? »

Dae-Hyun s’approcha à nouveau de son professeur, attrapant son menton pour l’obliger à relever un peu la tête, espérant que le sourire qu’il affichait allait se refléter sur le visage de son interlocuteur. À perdre ses yeux comme ça dans les siens, il finissait par avoir du mal à s’en détacher. Ce qui le coupa dans sa contemplation, fut une nouvelle fille qui essaya de l’emmener avec elle pour danser. Grognant un peu d’agacement, le Coréen attrapa à nouveau Meri par la taille pour le coller à lui.

« Désolé, mais je suis déjà accompagné. »

Il lança quand même un petit sourire à la demoiselle, quoique toujours un peu agacé, gardant le turc contre lui.

« Désolé pour ça… N’hésite pas à me repousser si ça te dérange hein. C’est juste que ça m’agace un peu de me faire aborder depuis tout à l’heure. C’est avec toi que j’ai envie de danser, pas avec une autre personne. »

Dae-Hyun était vraiment très sérieux, lâchant ces mots en fixant Meri, ses mains ayant repris place sur ses hanches. Tant pis pour ses pensées. Si son professeur ne le repoussait pas, il considérerait que ça ne le gênait pas qu’ils soient si proches. Mais nul doute que si le Turc ne disait rien, le danseur finirait par se montrer un peu plus entreprenant qu’en posant simplement ses mains sur sa taille.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mar 9 Jan - 15:13

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Notre enfant savait que se préoccuper d’un détail comme celui-là n’allait rien lui apporter, mais il ne peut s’empêcher de demander à Dae-Hyun ce qu’il voulait dire par “retourner à Séoul”. Même s’il le sentait, bien sûr. Il était coréen de nationalité, la Corée devait l’appeler à nouveau plus tard. Il avait juste besoin d’une confirmation, histoire qu’il ne se sente pas mal tout seul, alors qu’il parlait d’y retourner pour les vacances, comme lui avec la Turquie, ou quelque chose comme ça. Le résultat de cette question se fut un sourire triste sur le visage de Dae-Hyun, et il regretta aussitôt d’avoir posé la question. Il aurait préféré croire que ce n’était que pour les vacances,  et voilà, la conversation aurait continué normalement.

Oh... lâcha-t-il juste, doucement.”

L’autorité paternelle, il connaissait, surtout avec son père, avec un caractère aussi explosif que sauvage, qui considérait sa parole comme absolue. Cela sonnait à ses oreilles comme un ordre irrévocable, et il préféra changer le sujet de conversation, espérant voir à nouveau le sourire charmeur du coréen à côté de lui, plutôt que cet air abattu.

Heureusement, la conversation ne prit pas des teintes plus noires après cette petite dépression nuageuse dans leur ciel ensoleillé. La danse avait eu un effet magique sur les deux, et très tôt ils recommençaient à blaguer et Dae-Hyun à battre son record de sous-entendus à la minute. Meri avait cessé d’être gêné et confus à chacun d’entre eux, et rebondissait sur ceux qu’il lui envoyait. On était loin du début de la conversation.  

C’est réciproque alors ! Rit-il.”

Lorsque la conversation se détourna vers la peau du coréen, Meri ne se retint même pas de suivre les mouvements de ses doigts sur ses peaux, distraitement.  Il essayait d’imaginer la vision du jeune homme avec la peau qui pêle sur le nez, et il pouffa car il ne pouvait même pas s’imaginer que ça le défigurerait.

Pfff, tu rigoles. Je parie que tu serais sexy avec n’importe quoi sur la tête, dit-il, puis il ajouta à la suite de ses paroles: “ Ca marche, je te préparerai ça.

Le fait qu’il apprécie et puisse envisager un voyage en Turquie, même avec l’inconvénient de l’avion, lui fit énormément plaisir. C’était comme partager une partie de ses origines, et ça lui faisait un peu drôle.  Même si ce n’était probablement que de la politesse.

Lorsque la salle et la piste de danse s’étaient remplis, ils s’étaient mis à danser, au milieu des autres personnes. Autres personnes qui gravitaient autour de Dae-Hyun dès qu’il reculait ou s’éloignait un peu. Meri savait qu’il n’était pas doué, mais ce facteur aggrava totalement la chance, et après un simple de geste de recul, il s’était complètement vidé de sa motivation précédente. La danse, ce n’était vraiment pas son truc. Il avait toujours pensé que son corps n’était qu’un obstacle à tout ce qu’il pouvait faire. Il devait manger, dormir, et en plus parfois il se cognait la tête au haut des portes.

Cependant, Dae-Hyun était toujours un ange, et extrêmement sympathique. Ce qui fit instantanément renaître la bonne humeur chez lui, et encore plus quand le jeune homme releva son visage. Il lui lança un sourire un peu exagéré, mais toujours reflet de son humeur. Il faisait comme il pouvait avec son masque à la place de la tête.

Quand une autre jeune fille tenta de lui enlever, Meri était près à agir, cette fois, et à le retenir, sauf que Dae-yun avait été plus rapide que lui, et l’avait chopé par la taille pour se servir de repousse-moustique – classe, jesais-. N’empêche que lui, du coup, il ne savait pas trop où mettre son bras et qu’un peu, instinctivement, il le glissa sur l’épaule du jeune homme. Il était heureux, le monsieur, et il n’allait pas cacher ce moment en pensant à son métier. De toutes manières, cela faisait un bon moment qu’il avait enfermé le lui professeur dans un placard et avait jeté la clé dans un caniveau. Il le ressortirait le lundi suivant, lorsqu’il serait en cours et seulement à ce moment-là. Les mots que Dae-Hyun lui sortit par la suite avaient fini de l’achever, déjà.

Pas de soucis. Ca m’agaçait aussi, dit-il avec un sourire.”

Toujours avec peu de mots, Meri était conscient qu’il avait quand même lâché un gros truc, là, mais il s’en fichait un peu sur le moment, probablement l’alcool. Et il était presque sûr que même quand il se réveillera le lendemain, il n’aura pas trop de regrets quant à cette soirée et ce qu’il avait dit. Oui, Meri ne regrettait absolument pas d’avoir lâché ses amis, au final, et même de s’être trompé, parce qu’il passait une excellente soirée, et qu’il n’était vraiment pas prêt à laisser ça filer aussi rapidement. Cet événement lui avait foutu un coup de boost incroyable, et il était prêt à tenter de faire un salto, si on lui demandait d’essayer, même si ça finirait probablement mal, et qu’il se briserait la nuque et que ce serait une catastrophe.

 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mer 10 Jan - 12:06


Let me teach you






Parler de son retour en Corée était toujours un peu difficile à cause de ce que ça allait impliquer pour lui, mais aussi à cause de la culpabilité qu’il ressentait vis-à-vis du fait d’être parti et d’avoir laissé son père tout seul. Il savait qu’il avait remonté la pente suite à la mort de sa femme, mais il savait aussi qu’il avait été plus qu’égoïste en insistant pour partir et changer d’air alors que son père avait très certainement encore besoin de son soutien pour continuer à aller de l’avant. Dae-Hyun s’en voulait tous les jours d’avoir fait ce choix et c’était en partie pour ça qu’il ne pouvait pas décevoir son père une nouvelle fois en ne prenant pas sa suite à la tête de son entreprise internationale. Apparemment, la réponse du Coréen ne réjouit pas vraiment son professeur, un petit blanc s’installant alors qu’un sourire triste passait sur le visage du danseur. Non, il n’était pas venu là pour se morfondre, mais pour se changer les idées alors il allait se les changer. Le sujet était clos pour l’heure, du moins pour Dae-Hyun, et il retrouva bien vite le sourire en parlant de danse et en faisant une petite démonstration à Meri. C’était dingue de voir à quel point la danse avait un effet grisant sur le brun ! Celui-ci ne put d’ailleurs pas s’empêcher de rire aux mots de son voisin.

« Je pense que tu ne serais pas déçu de découvrir mes penchants ! Mais peut-être que j’en ai des super sombres ! Du genre… que j’aime attacher mes partenaires ! Sérieusement, je ne pense pas que tu me trouverais encore sexy avec des bouts de peau qui se décollent de partout sur mon visage, mais je prends note ! Ça veut dire que déjà, là maintenant, tu me trouves sexy. »

C’était ce que ça sous-entendait non ? Et puis, il avait parlé d’attacher ses partenaires, mais en réalité, ce n’était pas du tout une pratique qu’il appréciait. Certes, il aimait dominer, mais il y avait quand même des limites ! Et puisque la danse avait un tel effet sur eux, ils ne perdirent pas plus de temps pour quitter le bar, une fois leurs verres terminés, pour se perdre dans la foule déjà présente sur la piste. Plusieurs fois le Coréen se fit aborder par des filles qui voulaient danser un peu avec lui, mais Dae-Hyun était bien décidé à passer cette soirée uniquement avec Meri. Il n’allait pas le laisser tout seul, déjà, et puis, c’était avec lui qu’il s’était autant amusé depuis son arrivée dans ce bar alors pourquoi vouloir aller avec une autre personne dont il ne savait rien ? Il eut un premier mouvement de recul en se rendant compte des pensées qu’il pouvait avoir à l’encontre de son professeur, mais en le voyant aussi abattu, il n’avait pas pu s’empêcher de revenir vers lui pour revoir son sourire. Parfait, il était bien plus craquant comme ça qu’en ayant une tête de chien battu !

Une nouvelle fois, on essaya de les séparer, et cette fois était sans doute la fois de trop. Dae-Hyun commençait à être un peu agacé par la situation, attrapant à nouveau Meri pour le coller à lui, histoire de bien faire comprendre aux autres qu’il était accompagné et qu’on devait donc le laisser tranquille. Le sourire du Coréen se fit plus malicieux alors qu’il perdait son regard dans celui de son professeur en sentant son bras sur son épaule. Il ne le repoussait pas donc. Et en plus de ça, il lui avouait que cette situation l’avait lui aussi agacée. Est-ce qu’il était jaloux ? Cette pensée fit pouffer légèrement le brun qui fit glisser sa main le long de l’autre bras de Meri pour se saisir de sa main et l’amener jusqu’à son cou. La musique se faisait un peu plus lente et sensuelle, idéale pour danser en couple (celle en haut du post par exemple o/). Dae-Hyun aimait à croire que cette position n’allait pas gêner le Turc. Après tout, il ne l’avait pas repoussé un peu plus tôt et il avait même accentué leur contact en posant son bras sur son épaule.

« Ça se danse en couple ça, ça ne te gêne pas de danser avec moi j’espère ? C’est pas très compliqué t’inquiètes pas, t’as juste à te laisser guider par mes pas. »

Les mains de Dae-Hyun quittèrent doucement les hanches de Meri pour glisser au creux de son dos, y exerçant une petite pression pour coller leurs bassins, son genou se faisant un peu intrusif pour s’immiscer entre les jambes de son partenaire. Il suffisait de bouger son bassin tout en avançant et en reculant, en restant bien sûr très proche de son partenaire. Bon, la plupart des couples étaient mixtes, mais ça ne gênait absolument pas Dae-Hyun de faire cette danse avec Meri, au contraire. Plus les minutes passaient, plus il avait l’impression de le sentir réceptif à ses petites piques. Il ne pouvait pas nier qu’il était attiré, même si c’était une très mauvaise idée de l’être en sachant que dès le lundi suivant il le retrouverait en cours en tant que professeur, mais sur l’instant, il s’en moquait bien. Une main resta au creux du dos du Turc, tandis que l’autre remontait le long de sa colonne vertébrale pour glisser sur sa nuque, l’obligeant à pencher un peu la tête. Il était vraiment trop grand ! Chose faite, il put coller sa tête contre la sienne, s’enivrant en même temps de l’odeur que dégageait son cou et ses cheveux. Il avait bien envie de goûter à sa peau, mais il n’avait pas envie de brûler les étapes. Il fallait déjà voir comment Meri allait réagir à ce rapprochement induit par cette danse !


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 1 Fév - 23:51

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Dae-Hyun plaisantait en étalant ses penchants imaginaires, et pendant quelques secondes Meri s’était demandé s’il était sérieux ou non. Puis avait vite oublié, déjà complètement charmé à nouveau par le sourire, le rire et les yeux émeraudes du Coréen. Du coup, il avait préféré rire et lui lancer un sourire, comme il le faisait non stop depuis un petit moment. De toutes manières, il avait déjà remarqué la bêtise qu’il avait laissé passer et en profitait pour charrier le mate. Pourquoi avait-il fallut qu’il note chacun de ses dérapages ?

Impossible de penser autrement, sourit-il. C’est presque une vérité indéniable. »

Notre enfant se confondait un peu en éloge sur la beauté de Dae-Hyun, mais en même temps, elle l’avait sincèrement émue depuis le début de leur échange. Et c’était encore pire, plus tard, lorsqu’ils s’étaient rendus sur la piste de danse et que le jeune homme dansait. Tout le monde la remarquait, cette beauté. Y compris la population de jeunes femmes qui gravitaient autour de lui et qui donnaient à Meri la sensation d’être seulement un vague spectateur de la scène. Elle s’évapora  complètement lorsqu’il l’attrapa pour s’en servir pour repousser les satellites qui lui gravitaient autour, et que même lorsque Meri passa son bras au dessus du sien, il ne trouva pas ça bizarre et le continua son guidage pour la prochaine danse. La proximité avait cessé de le perturber, et quand Dae-Hyun lui demanda si cela le dérangeait, il esquissa un sourire :

Pas du tout. »

Il avait de manière très peu naturelle appuyé sur chacune des syllabes de cette courte phrase. Il ajouta ensuite :

Je te fais confiance, alors. »

Il avait presque l’impression que laisser le jeune homme le guider durant les danses était déjà devenu une habitude. Ça lui donnait un peu envie d’apprendre à danser mieux, ou d’avoir appris à danser plus tôt, car son partenaire aurait eu de meilleures chances de s’amuser avec un danseur compétent qu’avec un débutant qu’il fallait sans cesse aider comme lui.  Meri était extrêmement attentif à chacun des mouvements du brun, que ce soit dans la façon dont ses doigts entraient en contact avec sa peau ou le tissu, ou encore son genou, appréciant la chaleur qui se dégageait du contact, même si ce n’était souvent que pour de courts instants. Il avait envie de le serrer plus. Du coup, il se concentrait sur le mouvement de ses pieds et de son bassin, comme il le pouvait, tout en fixant le faciès gracile en face de lui.

Lorsque le Coréen fit descendre son visage plus près du sien, Meri maudit encore une fois sa taille, parce que avoir le cou plié comme ça, ce n’était pas vraiment confortable. Cependant il était tellement proche de lui qu’il n’en avait plus rien à faire. Qu’est-ce qu’il devait faire ? Il était censé lire quelque chose dans ses gestes ? Les rapports sociaux n’étaient pas censés le préoccuper à un moment comme ça ! Il devait agir tout de suite, maintenant. La chaleur imbibée d’alcool de la piste de danse, des mains de Dae-Hyun, ou encore cette proximité lui firent cependant péter les barrières sociales et il lui demanda très clairement, sans gêne apparente:

Jpeux t’embrasser ? »

 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Mer 21 Fév - 15:03


Let me teach you






Dae-Hyun savait qu’il avait du charme, il savait qu’il attirait l’œil et il en jouait souvent. Quand on était quelqu’un d’aussi sociable et charismatique que lui, il était difficile de mettre de côté cet atout que ses parents biologiques lui avaient offert. Bon, c’était peut-être bien la seule chose qu’il leur remerciait de lui avoir donné et même avec ça, il n’était pas décidé à retrouver leur trace un jour. Il avait tiré un trait sur ses géniteurs. Ses véritables parents étaient ce couple, la famille Jang, qui avait bien voulu recueillir la petite terreur qu’il était quand il était plus jeune. Alors forcément, quand Meri lui lança que le fait qu’il soit sexy était presque une vérité indéniable et qu’il était impossible de penser autrement, le Coréen ne put s’empêcher de rire franchement. Décidément, avec toutes ces piques qu’ils n’arrêtaient pas de se balancer à tout va depuis quelques instants, Dae-Hyun allait vraiment penser que son professeur craquait pour lui ! Enfin… Si c’était le cas, il ne pouvait pas nier que c’était réciproque.

« Haha ! A ce point ? Vraiment ? Je vais finir par rougir si tu continues à me complimenter comme ça ! Et puis, toi aussi t’es plutôt sexy avec ton sweat trop grand et plein de peinture. »

Dae-Hyun offrit un sourire malicieux à son interlocuteur, tirant un peu sur le bas du sweat en question pour illustrer ses dires. A présent sur la piste de danse, le Coréen avait opéré un rapprochement un peu plus marqué afin d’éviter qu’ils ne soient dérangés davantage par ces filles qui ne cessaient de se rapprocher de lui. Le danseur avait jeté son dévolu sur le professeur, il ne voulait pas passer de temps avec d’autres personnes. Pas ce soir. Et puis, voir que Meri ne le repoussait pas, passant même un bras sur son épaule, le conforta dans l’idée qu’il n’allait pas le repousser. Dae-Hyun préférait quand même y aller en douceur, il adorait charmer après tout et ça casserait un peu la magie du moment s’il se jetait soudainement sur les lèvres de son partenaire de danse pour l’embrasser. Le Coréen se contenait du mieux qu’il pouvait, profitant de cette danse plus sensuelle pour rompre toute distance entre lui et son professeur d’arts. Décidément, s’il continuait à aller autant dans son sens en lui disant que la proximité ne le dérangeait pas et qu’en plus, il lui faisant confiance pour le guider… Dae-Hyun allait avoir beaucoup de mal à se retenir davantage.

« Parfait, on inverse les rôles pour ce soir alors ! Laisse-moi être ton professeur, je te guiderai du mieux que je peux. »

Le brun lança un regard et un sourire malicieux à son partenaire, commençant déjà à imaginer Meri avec un peu, voire beaucoup, moins de vêtements. Merde. S’il commençait déjà à penser à ça… La soirée dans ce bar allait s’écourter bien plus vite que prévu ! Leurs visages étaient vraiment proches à présent et quand le professeur lui demanda avec le plus grand sérieux du monde s’il pouvait l’embrasser, Dae-Hyun ne put s’empêcher de pouffer, baissant un peu la tête pour essayer de ne pas exploser de rire. Il était trop mignon à lui poser une question comme ça ! Reprenant un peu son calme, le Coréen fixa le Turc toujours aussi malicieusement.

« Désolé, mais tu n’aurais pas dû poser cette question parce que là, ce n’est pas toi qui va m’embrasser, mais le contraire. »

Dae-Hyun glissa sa main dans les cheveux de son partenaire pour rompre l’ultime distance qui séparait encore leurs lèvres. Ce baiser fut chaste, le Coréen se contentant de presser ses lèvres contre celles de Meri, mais après quelques secondes de ce doux contact, le brun en voulait déjà plus. Il accentua alors ce baiser, essayant de continuer à bouger au rythme de la musique alors qu’il goûtait avidement aux lèvres de son professeur. Tellement avidement que sa langue vint vite rejoindre la danse pour aller chercher sa consœur. Dae-Hyun sentit sa respiration se saccader un peu avec ce baiser, rompant à regret le contact pour regarder Meri. Quelle émotion son visage pouvait-il bien exprimer suite à ce nouveau pas qu’il avait fait dans sa direction ? Le Coréen ne lâchait plus le Turc, continuant de danser, toujours son petit sourire aux lèvres.

« Tu vas peut-être me trouver entreprenant, mais est-ce que ça te dit de poursuivre la soirée dans un endroit un peu plus calme où on ne risque pas d’être dérangés ? »

Dae-Hyun désigna d’un petit signe de tête les filles qui se trouvaient non loin d’eux, et qui enrageaient d’avoir assisté à ce baiser passionné.

« Je n’habite pas très loin si tu veux… J’ai de l’alcool et tout un tas de chansons sur mon pc si tu veux continuer à danser. Il y a aussi mon chat et… je dois avouer que j’ai un peu chaud là avec tout ce monde. »

Excuse bidon lancée avec un sourire, pendant qu’il secouait un peu le bas de son haut pour faire passer un peu d’air. Dae-Hyun ne disait pas clairement les choses, mais vu tous les signes qu’il était en train de lancer à Meri, il espérait que ce dernier allait comprendre qu’il voulait un peu plus qu’un simple baiser, le tout dans un cadre bien plus intime qu’un bar bondé.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Jeu 1 Mar - 23:39

ft. Dae-Hyun Jang

Un Meri sans le masque, et sans la précaution

Heureuse erreur

Meri avait espéré durant un bon moment que Dae-Hyun n’avait pas remarqué son style plus ou moins aléatoire, et surtout absolument pas soigné. Alors quand il lui fit remarquer justement, sous forme d’une petite pique assez mignonne, tout en tirant sur son sweat, le turc en put s’empêcher de rougir et d’être très extrêmement embarrassé. Il lâcha un petit cri de frustration en se couvrant le visage, puis se tourna à nouveau vers le brun pour lui dire en riant :

J’espérais que tu n’avais pas remarqué ! J’étais en retard et je me suis dépêché et je travaillais et aaaah. »

Plus tard, sur la piste de danse, Meri fut plutôt content de constater que son style des plus douteux n’avait pas complètement  repoussé le brun, et qu’il se rapprochait plus ou en plus de lui, malgré la panoplie de personnes avec un style potable – au moins - qu’il aurait pu rejoindre. C’était un peu le bordel dans le coeur de l’homme qui ne pouvait plus du tout nier l’effet que le plus jeune et sa beauté légendaire lui faisaient depuis le début de leur conversation. En fait, Dae-Hyun était un peu comme une sirène, beaucoup trop tentante et qui semblait trouver une certaine satisfaction dans le fait que les gens se retrouvaient charmés à peine leurs regards croisés. Il ne restait plus qu’à savoir s’il allait se faire dévorer ou non à la fin.

En tout cas, Meri reçut une petite piqûre de rappel sur son vrai statut, quand, lors de la danse plus rapprochée, il dit échanger les rôles et cette fois prendre la place du professeur. Il rit doucement, mais plus par politesse que par réel amusement. Ça ne l’empêcha cependant pas d’oublier à nouveau après quelques temps de danse rapproché et de lui demander soudainement s’il pouvait l’embrasser.

Le moment qui suivit fut un moment de flottement, et encore plus quand il vit le danseur baisser la tête pour rire dans sa barbe. Il trouvait ça hilarant à ce point ? Il avait l’impression d’avoir fait une erreur, et était sur le point de rire et de faire passer ça comme une blague mais s’exprima en bafouillant à moitié :

Le consentement c’est important … »

Mais visiblement, il n’avait pas parlé assez fort, puisque le brun releva la tête pour lui répondre que c’était plutôt lui qui allait l’embrasser. Meri eut juste le temps de cligner des yeux pour assimiler ce qu’il venait de dire car déjà il l’attrapait par les cheveux pour poser un baiser sur ses lèvres. Les mains du plus vieux vinrent automatiquement le serrer dans le dos. Il sentait comme une alchimie et même si c’était une illusion que lui seul se créait, la vague de chaleur que ce baiser lui procurait était plus qu’agréable. Et encore plus quand Dae-Hyun, cherchant apparemment plus, y mit la langue, ce à quoi notre enfant répondit avec joie. C’était un joyeux mélange de sensations qui l’inspiraient et le faisaient vibrer. Son seul problème avec ce genre de baiser, c’était qu’il y avait forcément un moment où ils allaient devoir reprendre leur souffle. Et c’était le moment.

Cela faisait un moment que Meri avait été dans une relation amoureuse, et donc forcément un moment qu’il avait goûté à un tel baiser. Forcément, il lui fallut un petit moment pour reprendre son souffle, quand Dae-Hyun se recula. Le visage du turc affichait dans tous les cas un grand sourire, et il affirma, avec un petit rire dans la voix, entre deux souffles :

Ça marchait dans ce sens-là aussi, certes. »

Son sourire ne fit que s’agrandir quand le beau gosse lui demanda s’il voulait poursuivre la soirée. Il était prêt à crier un «  hell, yeah ! » de l’enthousiasme, mais il fallait quand même qu’il reste dans la sobriété. Lorsque le coréen lui désigna les jeunes filles, Meri leur jeta un coup d’oeil et eut la désagréable impression d’être la cible de plusieurs projets d’assassinats dans les prochaines minutes à venir. Donc oui, il était prêt à partir pour Dae-Hyun, mais aussi parce qu’il avait peur de se prendre des croche-pattes à foison s’il restait plus longtemps ici à danser. Il grimaça en réponse, tout en écoutant le jeune homme continuer. Ses arguments pour le tirer jusqu’à chez lui lui firent plaisir car il le prit comme une preuve qu’il voulait absolument qu’il vienne – même si de toutes manières, il y serait allé, argument ou non-. Et il ne put s’empêcher d’avaler sa salive quand le brun secoua son t-shirt sous prétexte d’avoir chaud.  Il avait presque envie de dire que c’est bon, il avait compris qu’il n’allait pas seulement faire la cuisine, mais ça l’amusait, en même temps. Il fit mine d’hésiter quelques secondes, et lui lança encore un large sourire.

Au point où on en est… souffla-t-il. Si il y a de l’alcool et un chat, je viens forcément. C'est par où ?  »

Il se dégagea de la foule dansante, vérifiant souvent un coup le fait que son partenaire de danse ne soit pas très loin de lui, et d’un autre coup ses pieds, histoire qu’on ne soit pas en train de lui faire un croche-patte comme il l’avait redouté. Une fois passé la porte de l’établissement, l’air froid de la nuit de fin d’été l’enroba, en contradiction parfaite avec la chaleur presque invivable de l’intérieur, mais qu’il avait trouvé si agréable durant toute cette soirée. Il eut peur pendant quelques instants que la soudaine fraîcheur fasse désaouler Dae-Hyun, et qu’il s’enfuit en courant. Mais il avait décidé d’arrêter ses doutes et se retourna encore une fois vers le jeune homme avec un sourire, afin qu’il lui montre le chemin.

 

Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Jang
Université • 4ème année
avatar

Messages : 1164
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Kyojiro Sakurai, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    Ven 2 Mar - 12:21


Let me teach you






Dae-Hyun n’avait pas pu s’empêcher de rire franchement en voyant la réaction de Meri suite à sa petite pique concernant sa tenue vestimentaire. Il était trop mignon à être gêné comme ça ! Le Coréen ne s’était pas douté une seule seconde que son professeur était du genre un peu négligé avec des sweats trop grands et pleins de peinture dans la vie de tous les jours. Il fallait dire qu’il était toujours tiré à quatre épingles quand il donnait cours ! Ça tranchait vraiment avec le Meri qu’il avait là, sous les yeux. Le Turc était bien plus séduisant comme ça, même si le brun devait avouer que les costumes lui allaient vraiment bien aussi… Dae-Hyun ne pouvait s’empêcher de le regarder et de lui sourire malicieusement. Il se moquait bien des vêtements qu’il pouvait porter puisque lui non plus n’était pas au top, n’ayant pas pris le temps de se changer après son shooting. Non, le Coréen était même content de le voir sous ce jour-là, il avait l’impression de faire la connaissance du véritable Meri, et pas de celui qui jouait le rôle du professeur.

Et Dae-Hyun aimait vraiment ce qu’il découvrait. C’était un peu comme le jour et la nuit de le voir en-dehors des cours. Est-ce qu’il était toujours comme ça ? Ça donnait envie au brun de le revoir pour s’en assurer. Mais avant ça, il subsistait toujours des doutes sur la suite de la soirée. Le brun était attiré, il ne pouvait pas le nier. Il appréciait cette danse qui rapprochait leurs corps et il sentait qu’il ne pourrait pas se satisfaire uniquement de ces quelques petits pas en sa compagnie. Alors quand Meri lui demanda avec le plus grand sérieux du monde s’il pouvait l’embrasser, Dae-Hyun ne put s’empêcher de pouffer, ne s’y étant pas du tout attendu et surtout, ayant trouvé son professeur vraiment trop adorable ! Le danseur en profita pour prendre les devants, embrassant chastement le Turc avant de prolonger et d’accentuer ce baiser. Non, décidément, il ne pourrait pas se satisfaire de ce simple baiser. Il voulait bien plus, raison pour laquelle il proposa à Meri de l’accompagner chez lui pour poursuivre la soirée plus au calme.

« Haha ! Je prends note que l’alcool et le chat sont de meilleurs arguments que simplement passer du temps avec moi ! »

Dae-Hyun n’avait pas pu s’empêcher de le taquiner en voyant son grand sourire. Même s’il lui avait dit ça, la façon dont il avait appuyé ses mains dans son dos lors du baiser laissait vraiment présager que la suite de la soirée allait se dérouler conformément aux projets du Coréen. Le danseur suivit la voie qu’ouvrait le Turc pour quitter la piste de danse et sortir du bar. La différence de température entre l’intérieur et l’extérieur était assez flagrante et fit frissonner Dae-Hyun qui se frotta un peu les bras avant d’attraper Meri par la taille pour le coller à lui.

« C’est par là ! Mais je vais avoir besoin d’un peu de chaleur pour avoir le courage de continuer à avancer ! »

Nouveau sourire malicieux alors que le Coréen glissait sa main sous le haut de Meri pour profiter de la chaleur qui se dégageait de sa peau et qui se transmettait à la peau nue de sa main et de son avant-bras glissés sous ses vêtements. Ne le lâchant pas, Dae-Hyun prit donc la direction de son appartement qui n’était même pas à une dizaine de minutes à pied. Il faudrait qu’il aille rechercher tout son matériel de photo le lendemain en y repensant… Il avait tout laissé au studio pour aller boire un verre… Mais tant pis, il avait une nouvelle distraction bien plus amusante avec lui ! Leurs pas les menèrent donc jusqu’à l’immeuble où résidait Dae-Hyun, le chemin s’étant fait tranquillement, mais une fois dans l’ascenseur, le brun n’avait pas pu s’empêcher de réclamer encore un peu de contact. On était tactile ou on ne l’était pas ! Ses deux mains avaient glissé sous le haut de Meri, caressant la peau de son dos alors que son regard réclamait un nouveau baiser. Baiser qui se rompit quand la porte de l’ascenseur s’ouvrit, ce qui fit grogner un peu Dae-Hyun.

Le Coréen délaissa Meri le temps de filer jusqu’à la porte de son appartement, fouillant dans les poches de son jean pour en sortir sa clé. Il était tard, mais le simple fait de passer la clé dans la serrure tira le chaton de son sommeil, celui-ci venant aussitôt miauler devant la porte, attendant qu’elle s’ouvre sur son maître. Dae-Hyun s’empressa de le choper pour ne pas qu’il aille gambader dans le couloir et il alluma la lumière de la pièce principale, avec sa cuisine américaine et son grand salon.

« Fais comme chez toi surtout ! Mets-toi à l’aise ! Oh et… Je te présente Geurimbut ! Geurimbut, voici Meri ! »

Dae-Hyun offrit un grand sourire au Turc, lui refourguant la petite boule de poils alors qu’il refermait la porte derrière son invité, retirant ses chaussures et toutes les choses qui traînaient dans les poches son jean. La soirée ne faisait que commencer et dès que son professeur délaissa le chaton, le Coréen repassa à l’assaut. Si on lui avait dit un jour qu’il coucherait avec un de ses professeurs principaux…


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heureuse erreur [feat Dae~]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Heureuse erreur [feat Dae~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» Des missiles nucléaires volent ils par erreur ?
» Cherchez l'erreur^^
» Kick-Ass ? Moi ? ... Noooon ! Vous devez faire erreur ! Moi c'est Val ;)
» Erreur mortel, la fin d'un première équipage .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: Bars et restaurants-
Sauter vers: