Partagez | 
 

 Rollercoasters & emotional rollecoasters [PV: Keiji Masatoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Hisako
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 74

Infos supplémentaires
Âge: 16 ans
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Rollercoasters & emotional rollecoasters [PV: Keiji Masatoshi]   Dim 3 Sep - 1:15


Rollercoaster & Emotional rollercoasterKeiji Masatoshi & Yume Hisako


Si quelqu’un m’avait dit que cette soirée aurait commencé comme ça, je ne l’aurais pas cru.

Bon, commençons par le début, vous comprendrez de quoi je parle.

L’après-midi de ce beau samedi d’été était passée rapidement. J’avais passé tout mon temps au centre commercial de Nara, j’ai même eu le temps de regarder deux films, puis je m’étais tranquillement posée dans un Café Manga, pour lire la suite d’un des Shojo que j’avais commencé : « GE – Good Ending ». C’était l’histoire d’un garçon, Seiji Utsumi, qui était timide et même « coincé », et qui stalkait la fille qui l’aimait depuis le toit avec des jumelles pendant qu’elle jouait au tennis. Puis un jour, une nouvelle fille « canon » arrive dans le lycée de Seiji, et décide de prendre ce dernier sous son aile pour l’aider à conquérir le cœur de la jeune Tennis-woman. Bon, on savait tous comment ça allait se terminer, c’était tellement prévisible ! Seiji sortira avec la fille « canon » à la fin du manga parce qu’au fil de l’histoire il développera des sentiments pour elle et caetera. On pouvait facilement deviner la fin de ce genre de manga, mais j’aimais tout de même en lire. En réalité, c’était surtout parce que j’arrivai à m’identifier au héros, qui était timide et maladroit -même si je ne stalkerait jamais personne sur le toit du lycée avec des jumelles, enfin, ce n’était pas dans mes plans pour l’instant. Et puis, je n’étais pas no plus aussi maladroite que lui… Enfin, si. Confondre le sucre et le sel dans un gâteau au chocolat sans s’en rendre compte, c’était peut-être un peu maladroit. Oui, ça m’était arrivé, il n’y a pas si longtemps que ça, mais le pire c’était qu’un autre membre de mon club de cuisine me l’avait fait remarqué… J’avais eu tellement honte.

Ce samedi, j’avais décidé de m’amuser un peu. Après les films et les Shojo, je me dirigeais enfin vers le parc d’attraction. C’était la fin d’après-midi, et la fraîcheur qui commençait à s’installer devenait agréable. J’enfilai alors un petit gilet vert par-dessus mon tee-shirt blanc que j’avais enfilé avec une jupe grise, pendant que je rentrai tranquillement dans le parc. C’était tellement grand ! Par où est-ce que je pouvais commencer ? Bon, alors, il y avait la maison hantée qui m’intéressait, mais je le ferai quand il fera assez sombre et que la nuit commencera à tomber, c’était toujours plus effrayant comme ça. Je me dirigeai alors vers le stand de tir, auquel je réussis à gagner une minuscule peluche toute douce, dont j’étais assez satisfaite, même si j’aurais préféré le lapin géant jaune pastel.

Il y avait tellement de montagnes russes dans ce parc, il fallait absolument que je les essaie toutes. Mais les files d’attentes des premières étaient beaucoup trop longues. En entendant un couple discuter, j’appris que la file d’un des « roller coasters » -comme le disait si bien ma mère de sa langue natale- était plutôt courte, parce qu’il se trouvait tout au fond du parc, et personne ne le remarquait vraiment ; et il fallait dire que le parc était vraiment grand, alors le traverser à pied simplement pour une seule attraction, ça serait dommage.

J’avais quand même du courage, et des jambes sportives, alors je marchai rapidement avec mon ourson dans les bras, jusqu’à cette montagne russe. Elle avait l’air bien : il y avait une grande montée dès le début, et une descente plutôt abrupte, puis plein d’occasion de loopings, où on se retrouvait plusieurs fois la tête en bas, et plein de pics qui ressemblaient à la montée-descente du début. Je pris place dans la file d’attente en ravalant ma salive. L’excitation de l’attraction commençait à monter, surtout quand j’entendais ceux qui commençaient l’attraction entrain d’hurler dès la première descente. Fallait dire que c’était vraiment haut.

Pendant que je faisais la queue, je ne quittais pas du regard les « voitures » de l’attraction qui allait assez vite, et plus j’avançais, plus j’avais peur. Mais c’était un sentiment positif, cette peur-ci. Je serrai ma peluche ourse contre moi en réfléchissant intérieurement à un prénom que je pourrais éventuellement lui donner. Tiens, Kakeru, ça lui irait bien. En plus, le prénom signifiait « voler haut », et c’est justement ce que j’allais faire dans cette attraction. Enfin, je n’allais pas vraiment voler, mais bon, façon de parler.

Mon tour arriva enfin. Youpi ! Je demandai l’autorisation de prendre Kakeru avec moi, mais je fus obligée de le placer dans le panier des objets qu’on transportait, avec lequel je posai mon sac à main. J’hésitais à prendre mon portable avec moi, mais j’avais finalement trop peur de le perdre, et le laissai avec Kakeru et mon sac bien-aimé.

Un peu déçue de ne pas avoir de peluche que je pourrais serrer dans mes bras lorsque j’aurais trop peur, et m’assis sur le siège, en prenant soin de mettre la sécurité. C’était deux personnes par rangées, et je détestais être sur côtés parce que le vide se trouvait à côté de moi. Mais apparemment, je n’avais pas le choix.

J’avais inspiré puis expirer un grand coup, avant de jeter un coup d’œil à mon voisin. Eh, mais… Il était à Yokuboo ! D’ailleurs, c’était même un deuxième année, comme moi, et je connaissais son nom parce qu’on était dans la même classe. [HRP : rassure-moi, je me trompe pas, on est bien dans la même classe ? x)] D’ailleurs, il faisait aussi partie du club de volley-ball, et on avait eu l’occasion de faire quelque matchs ensemble, mais on ne s’était jamais spécialement parlés. C’était un peu une coïncidence de me retrouver avec lui dans cette…

La machine commence à avancer ! Je me mordis la lèvre, un peu sceptique, dès que la longue montée commença. Je n’étais absolument pas sereine, surtout avec cette descente trop abrupte à mon goût. Je me tenais fermement à la barre de sécurité, et regrettait de ne pas avoir Kakeru avec moi pour le serrer fort. Oui, j’étais au courant que ça n’avait pas commencé, mais je préférais avoir peur avant, que pendant l’attraction.

L’appareil s’arrêta un instant juste avant la descente, pour nous préparer à mourir. Je serrai la barre de presque toute mes forces, la peur au ventre, et la machine nous fit descendre.

Quelle horreur, je sentais presque mon estomac se retourner ! Je savais que la photo allait être prise à ce moment-là, alors le détachai ma main de la barre pour les mettre devant mon visage afin de me cacher pour la photographie. C’était sûre que si je n’avais pas fait ça, j’aurais probablement fait une grimace horrible. En fait, j’avais tellement peur, que je n’avais pas poussé un seul cri, et étais restée silencieuse.

Je sentais le vent dans mes cheveux, je gardai les yeux fermés. Premier looping, estomac retourné une fois. Deuxième looping, estomac retourné deux fois. Premier pic, estomac retourné trois fois. Deuxième pic, esto-… Quoi, c’était déjà finit ? Non, ça ne pouvait pas se finir aussi brutalement, et….

J’ouvris les yeux, et découvrait que s’était arrêtés en plein milieu d’une descente. Je ne savais même pas que c’était possible, mais ce qui était sûr, c’était que j’avais commencé à paniquer, et ça se voyait. C’était pas normal ça ! La pente était quasiment verticale, et plus je regardais devant moi -c’est-à-dire vers le bas- plus j’étais angoissée.

Yume est sur le point de faire une crise de panique. Yume, calme-toi, s’il te plaît. Yume, ne panique surtout pas. Et bien je crois que c’était la première fois que je perdais mon calme depuis bien longtemps.



© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rollercoasters & emotional rollecoasters [PV: Keiji Masatoshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Personnages Prédéfinis | FINIS] Keiji. My Bizarre Adventure.
» Emotional train wreck (Valentin)
» Keiji Kagi [Terminée]
» real pain is emotional pain (isaac)
» Contrariétée humorale + Keiji

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Autres lieux :: Le parc d'attraction-
Sauter vers: