Partagez | 
 

 Here we are |PV Kaori|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 1023
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Here we are |PV Kaori|   Jeu 31 Aoû - 18:35


Welcome to my world






Le chemin ne fut pas bien long jusqu’au grand immeuble où logeait le Coréen. Affublé de tous les sacs, il se félicita intérieurement de ne pas avoir choisi un appartement à l’autre bout de la ville. Ce n’était pas bien lourd, mais c’était quand même super encombrant ! L’après-midi touchait à sa fin et Dae-Hyun devait avouer qu’il n’était vraiment pas mécontent de pouvoir rentrer chez lui. Il ne s’était pas du tout attendu à passer une telle après-midi quand il avait décidé de sortir de chez lui quelques heures auparavant ! Arrivés donc devant le grand bâtiment, le brun afficha un grand sourire en se tournant vers Kaori, pointant du doigt le dernier étage, le 15ème très précisément.

« C’est mon appart’ tout là-haut ! Au dernier étage ! Tu verras, la vue est superbe, on voit presque toute la ville ! »

Dae-Hyun aimait d’ailleurs énormément se lever le matin et s’installer sur son balcon pour savourer un café bien noir tout en admirant la ville. Quoi qu’il en soit, nous n’étions pas le matin et le mieux était encore de monter pour voir cette fameuse vue. Le Coréen posa donc les sacs au sol avant de fouiller dans les poches de son pantalon pour en sortir le petit badge qui allait leur permettre d’entrer. Il espérait juste que Kaori n’allait finalement pas changer d’avis et s’en aller en courant avec ses sacs ! La porte une fois ouverte, le brun la tint pour que la jolie blonde entre, récupérant les sacs pour aller jusqu’à l’ascenseur, appuyant sur l’étage 15.

« Ça va ? Tu n’as pas encore envie de t’enfuir en courant ? »

Dae-Hyun la gratifia d’un nouveau sourire, accompagné cette fois d’un regard malicieux. Finalement, l’ascenseur se stoppa et le Coréen se dirigea tout au bout du couloir, attrapant cette fois les clés de son appartement dans sa poche.

« Tu verras, on ne sera pas dérangé par les voisins, il n’y a que 4 appartements sur tout l’étage. »

Ce n’était absolument pas pour se la péter, mais il préférait rassurer la jolie blonde. Et si les voisins n’allaient pas les déranger, eux non plus ne risquaient pas de les déranger, quoi qu’il se passe dès qu’ils auront passé cette porte ! A peine Dae-Hyun eut-il le temps de mettre la clé dans la serrure que déjà des miaulements impatients se firent entendre de l’autre côté de la porte. C’est avec un grand sourire que le Coréen ouvrit à son petit chat, entièrement blanc, avec uniquement sa queue noire et une petite tâche sur le nez, ses beaux yeux bleus se posant sur son maître alors qu’il miaulait à tout va, heureux de ne plus être seul dans ce grand appartement.

« Kaori, voici Geurimbut ! Geurimbut, voici Kaori ! Allez, entre ! Ne fais pas attention au bazar par contre… Je ne pensais pas ramener quelqu’un chez moi, je n’ai pas trop fait de rangement du coup. »

Et habituellement, les gens qu’il ramenait chez lui n’étaient pas là pour admirer la propreté de son appartement. Le chaton se mit à se frotter à leurs jambes pour leur souhaiter la bienvenue, mais aussi pour réclamer sa nourriture, Dae-Hyun posant tous leurs sacs à l’entrée avant de retirer ses chaussures et sa veste.

« Mets-toi à l’aise surtout, tu peux faire comme chez toi ! Tu veux que je te fasse visiter aussi peut-être ? »

Dae-Hyun était vraiment heureux d’être rentré, et même s’il ne manquait pas de confiance, il adorait quand il était en terrain connu. Bon au final, ce n’était pas autant le bazar qu’il l’avait dit, mais on voyait quand même quelques affaires trainer sur sa table basse, son bureau et aussi un peu par terre, notamment des photos qu’il n’avait pas eu le temps de ranger.

« Ah et tant que j’y suis, tu veux boire ou manger un truc ? J’ai pas grand-chose à te proposer, je cuisine jamais alors… Ça sera surtout pour grignoter, à moins que tu veuilles qu’on commande quelque chose quand tu auras faim ! »


© Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Mizuno
Université • 3ème année
avatar

Messages : 789
Age : 21
Cursus : Psychologie - Criminologie

Infos supplémentaires
Clubs: Présidente du club de tennis et membre du club de musique (violoniste).
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   Dim 1 Oct - 15:34


J’ai hâte de pouvoir apprendre à connaître davantage mon nouvel ami. Alors que nous nous dirigeons vers son appartement, je me rends compte à quel point la vie fait bien les choses – j’ai vraiment eu de la chance de le croiser aujourd’hui. Je le regarde : il a quand même l’air écrasé sous le poids de tous ces sacs, mais après tout, c’est lui qui a proposé de jouer le gentleman ! Un petit sourire se dessine sur mes lèvres alors que nous arrivons devant l’immeuble qui semble abriter l’appartement du jeune homme.

« C’est mon appart’ tout là-haut ! Au dernier étage ! Tu verras, la vue est superbe, on voit presque toute la ville !
- Tu as bien dit « dernier étage » ? Tu ne m’avais pas dit que ton but était de me tuer avant qu’on arrive chez toi ! A moins qu’il y ait un ascenseur… »

Je découvris quelques minutes plus tard qu’effectivement, cet énorme bâtiment était bien pourvu d’un ascenseur. Encore une fois, Dae-Hyun a montré son côté bien élevé en me tenant la porte qu’il avait ouverte à l’aide d’un badge. C’est peut-être bête, mais l’assurance avec laquelle il se comporte naturellement me fait de l’effet. Je chasse cette pensée de mon esprit alors qu’il s’adresse à moi avec son grand sourire.

« Ça va ? Tu n’as pas encore envie de t’enfuir en courant ?
- Non, commençai-je en riant. Loin de là, même ! »

La montée en ascenseur est plutôt rapide, enfin, aussi rapide qu’une montée de quinze étages puisse être. Notre proximité fait battre mon cœur un peu plus fort, sans que je comprenne vraiment pourquoi. Enfin, les portes s’ouvrent et je suis mon ami jusqu’au bout du couloir qui m’annonce que nous ne serons pas dérangés par les voisins en même temps qu’il sort les clés de son appartement.

Les miaulements que j’entends une fois la porte de l’habitation du brun ouverte achèvent de me faire baisser ma garde. La vue de l’adorable petit chaton n’arrange rien. Ce dernier est intégralement blanc avec seulement une queue de couleur noire et une petite tâche sur son nez. Surtout, il a des yeux à… Tomber amoureux. Je crois que je n’ai jamais vu de chaton aussi mignon…

« Aaaaww !
- Kaori, voici Geurimbut ! Geurimbut, voici Kaori ! Allez, entre ! Ne fais pas attention au bazar par contre… Je ne pensais pas ramener quelqu’un chez moi, je n’ai pas trop fait de rangement du coup.
- Ne t’inquiète pas pour ça, vraiment ! »

Avec l’autorisation de Dae-Hyun, j’entre donc dans son appartement qui a une odeur de… lui, pour être honnête. Presque instantanément, je m’y sens à l’aise. L’atmosphère est chaleureuse et la présence de Geurimbut doit aussi jouer. Ce dernier se frotte à nos jambes et je m’empresse de lui prodiguer quelques caresses : son poil est doux et plus je le regarde, plus je l’aime. Mon ami, quant à lui, retire ses chaussures et sa veste avant d’aller donner à manger au chat. Si ça c’est ce qu’il appelle du bazar, je suis heureuse qu’il n’ait pas encore vu l’état de ma chambre. En effet, quelques affaires trainent, mais rien de repoussant. De plus, l’endroit est propre alors il ne devrait pas s’inquiéter autant de l’état de son chez-soi…

« Mets-toi à l’aise surtout, tu peux faire comme chez toi ! Tu veux que je te fasse visiter aussi peut-être ?
- Merci infiniment ! répondis-je en ôtant moi aussi ma veste ainsi que mes souliers. Avec grand plaisir, mais c’est comme tu veux ! Je ne veux pas te donner l’impression d’être intrusive, surtout. »

Je n’ai pas le temps de penser à autre chose que le beau brun enchaine. Le fait suivant me frappe soudain : il est vraiment beau, et il semble l’être en toutes circonstances, c’est assez déconcertant.

« Ah et tant que j’y suis, tu veux boire ou manger un truc ? J’ai pas grand-chose à te proposer, je cuisine jamais alors… Ça sera surtout pour grignoter, à moins que tu veuilles qu’on commande quelque chose quand tu auras faim !
- On aura qu’à commander quelque chose alors, comme ça on sera obligés de se revoir pour que je puisse te rembourser, concluais-je en lui lançant un clin d’œil. »

C’était peut-être déplacé, mais je me sentais tellement à l’aise que plus grand-chose ne me faisait peur. J’appréciais la compagnie de Dae-Hyun, de Geurimbut, et je me faisais une véritable joie d’apprendre à connaître le brun, qui me semblait bien plus qu’intéressant.

« Alors tu vis ici avec pour seul compagnon Geurimbut, c’est ça ? »

C’est alors qu’une idée de génie me vient, et je me permets de la proposer au Coréen parce que selon moi, cela pourrait l’amuser.

« Une fois la visite terminée, on pourrait faire un action-vérité ! Ça te dit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 1023
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   Mar 17 Oct - 17:31


Welcome to my world






Dae-Hyun passait vraiment un très bon moment en compagnie de Kaori, même s’il se retrouvait à porter tous ses sacs jusqu’à chez lui. Bon, en même temps, c’était sa faute, en parfait gentleman, il s’était proposé. Et puis, il n’était pas dépourvu de muscles avec sa pratique assez intense de la danse alors ça ne lui posait pas vraiment de problèmes. Il ne put s’empêcher de rire à la réaction de la jolie blonde quand il lui montra le dernier étage de son immeuble en lui disant que c’était là que se trouvait son appartement. Il s’empressa de rassurer la demoiselle : elle n’aurait pas d’escaliers à monter puisque Dieu avait inventé l’ascenseur ! Il avait beau être sportif, descendre et monter autant de marches plusieurs fois par jour, il n’aurait jamais pu et aurait choisi un appartement ailleurs ! Toujours en étant très attentionné, le Coréen tint la porte à Kaori et ils montèrent ensemble dans l’ascenseur. Dae-Hyun était ravi de voir que la demoiselle ne semblait pas prête à prendre ses jambes à son cou. Ça ne lui était jamais arrivé encore, mais si elle s’enfuyait, il se retrouverait bien con !

Ils atteignirent la porte de son appartement, et même s’il ne le disait, il avait toujours la même réaction que Kaori quand il voyait sa petite boule de poils. Il était vraiment craquant et Dae-Hyun en était vraiment gaga ! Les présentations faites, il invite la jeune femme à entrer en lui demandant de ne pas faire trop attention au bazar, mais elle ne semble pas trop s’en préoccuper, Geurimbut accaparant son attention pendant que le brun se débarrasse de ses chaussures et sa veste pour aller nourrir ce dernier. Dae-Hyun lâcha un nouveau petit rire à la réponse de Kaori.

« Haha ! T’inquiète pas ! Si je te propose de visiter, c’est que ça me gêne pas ! Et ça marche ! On commandera quelque chose quand tu auras envie alors ! Mais c’est hors de question que tu me rembourses quoi que ce soit, je te préviens ! On sera obligé de se revoir tout simplement pour se revoir, t’auras pas d’excuse comme ça ! »

Dae-Hyun lui offrit à son tour un clin d’œil et un nouveau sourire. Ils n’avaient pas besoin d’excuse pour se revoir si le courant passait bien non ? Le Coréen revient dans la pièce à vivre, laissant son chat manger dans la cuisine, s’approchant de Kaori pour la pousser doucement dans son dos histoire de la mener jusqu’à la grande baie vitrée qui offre effectivement une vue impressionnante sur la ville.

« C’est ça ! On vit entre mec dans cet appartement depuis quelques mois ! Ca va ? Ca sent pas trop l’homme, le vrai ? »

Dae-Hyun se met une nouvelle fois à rire et ouvre la porte pour que Kaori fasse un tour sur son balcon.

« Je t’avais pas menti t’as vu ! Et ça me va pour l’action-vérité ! Ca fait un bail que j’y ai pas joué, j’espère que tu vas pas regretter, tu as dû comprendre à quel point j’aimais jouer. »

Dae-Hyun s’approche d’elle, frôlant ses hanches alors qu’il se trouve dans son dos, lui offrant un regard et un sourire malicieux avant de se reculer pour lui faire visiter l’appartement.

« Bon, encore une fois, c’est un appart’ de mecs alors… Fais pas attention à tout hein ! La pièce à vivre donc avec mon bureau, mon super canapé et ma télé, la cuisine là-bas qui est désespérément vide, les toilettes ici, la salle de bains avec ma grande douche et… désolé pour les boxers qui traînent, et enfin ma chambre avec mon super lit moelleux plein de poils de chat ! Voilà ! »

Dae-Hyun lui offrit un nouveau sourire. Ce n’était pas la première à pénétrer ici et ça ne serait sans doute pas la dernière, il aurait très bien pu l’attraper pour la jeter sur son lit et lui faire tout un tas de choses, mais il préférait jouer encore un peu. Cet action-vérité promettait sûrement d’être intéressant ! Il invita Kaori à retourner dans la pièce à vivre pour qu’ils s’assoient tous les deux sur son canapé.

« Allez, t’es mon invitée, je te laisse commencer ! Action ou vérité ? »


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Mizuno
Université • 3ème année
avatar

Messages : 789
Age : 21
Cursus : Psychologie - Criminologie

Infos supplémentaires
Clubs: Présidente du club de tennis et membre du club de musique (violoniste).
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   Dim 7 Jan - 14:32

Plus j’y pense, plus je me dis que cet appartement me plait beaucoup. Est-ce parce que Dae-Hyun me plait et que je ne le réalise pas vraiment pour le moment, ou juste simplement parce que je trouve cet appartement beau ? Ou les deux ? En même temps, ce n’était pas comme si le jeune homme n’avait rien pour lui. Sa beauté et ses manières de gentleman étaient deux choses qui avaient leur effet sur moi… Je ne peux le nier.

Alors que je pensais être trop intrusive, mon ami s’empressa de me rassurer sur la question (même si je suis difficile à convaincre) et il accepta ma requête concernant nos plans pour la nourriture, puis il dit quelque chose qui me fit louper un battement de mon cœur. « On sera obligés de se revoir tout simplement pour se revoir… » Se rendait-il seulement compte des sous-entendus de cette phrase ? Quant au clin d’œil qu’il m’offrit dans le même temps, ce n’est pas la peine d’en parler. Vous vous imaginez bien que j’ai dû rougir comme une idiote. J’ai toujours détesté mon hypersensibilité à ce genre de gestes. Mon hypersensibilité tout court, d’ailleurs…

Puis, alors que je m’y attendais le moins, il me poussa légèrement dans le dos (juste assez pour que ce soit agréable et mignon) en direction de la baie vitrée de l’appartement. Ça, c’était définitivement un avantage. « A quel point cet appartement est-il cher ? » pensai-je. Dae-Hyun confirma ce que je pensais : dans cet appartement, il n’y a que lui et son chat. Cette pensée m’attendrit immédiatement – n’empêche, il en faut du courage pour vivre seul (même si du coup, le jeune homme avait Geurimbut pour lui tenir compagnie) !

« Si, mais ce n’est pas une odeur dérangeante ! Au contraire, elle est super agréable. »

Et je ne mentais pas. Il était rare que je mente de toute façon. Surtout lorsque la chose à dire est un compliment ! Ca me parait assez logique que la vérité est la meilleure option dans ce cas-là… La visite continue : Dae m’ouvre la porte pour que je puisse carrément sortir un peu sur le balcon – quand il fait quelque chose, il ne le fait pas à moitié ! Au moins, je sais déjà que je peux compter sur lui, et c’est une grande qualité.
Il finit par accepter la proposition d’un action-vérité. Je souris : ça promet. Involontairement, je commence déjà à chercher des trucs à demander et à lui faire faire. J’adore ce genre de jeu : il y a toujours moyen de s’amuser, vraiment. « Tu as dû comprendre à quel point j’aimais jouer. » Cette phrase me fait frémir d’emblée. « Effectivement, je l’ai bien compris, jeune homme. » Mon sourire en coin trahit mon espièglerie et je lui offre un petit rire très mignon.
Il frôle mes hanches avec ce qui me semble être des doigts de fée, et je dois fermer les yeux le temps d’une seconde pour me concentrer sur les battements de cœur et essayer de les ralentir. Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse ça. Heureusement, il ne tarde pas à se reculer : ce garçon est imprévisible. Encore un truc à rajouter sur la liste de ses charmes. Je me remets vite de ce moment d’intimité alors qu’il me fait un récapitulatif des pièces de son appartement et… « désolé pour les boxers qui traînent » Je pensais avoir le contrôle sur la situation, mais il m’arrive de faire des fautes d’inattention.

« Non mais ça ne me dérange pas… Euh, je veux dire, COMMENT OSES-TU ? Je suis outrée. » Je me maudis intérieurement. C’était vraiment déplacé, pour le coup. Quelles sont les limites de ce jeu, selon Dae ? Voilà une question qui me travaille. Nous nous installons sur le canapé et le coquin m’invite à passer à la casserole en première, puisque je suis son invitée. Quel prétexte… Il ne m’aura pas si facilement. Ou alors… ?

« Commençons soft. Vérité ! »

Je plonge mon regard dans le sien et je ressens véritablement la tension entre nous. Je ne peux m’empêcher d’aimer cette sensation, mais je tâche de ne pas le laisser échapper :  je m’efforce de garder un visage neutre tout en admirant ses traits qui me paraissent parfaits. Le plus discrètement possible, je me lève juste un peu du canapé pour me laisser retomber dessus : comme si je me replaçais, que je m’installais confortablement. Je décide de ne pas le dire à voix haute parce que ce serait me trahir. Si je ne dis rien, ça renforce le côté normal et spontané du geste – comme si je n’avais pas fait exprès de me rapprocher de lui dans le processus. De temps en temps, je jette un coup d’œil aux différentes parties du corps de mon ami, sans jamais laisser mon regard trainer trop longtemps. Il m’arrive aussi de détailler les éléments du décor pour ne pas paraitre trop suspecte.
C’est tout un art, je vous jure !

« J’ai comme l’impression que je pourrais regretter d’avoir proposé ce jeu… » lui lançai-je, comme je lui tendrais une petite perche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 1023
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   Mer 10 Jan - 11:59


Welcome to my world






Ils se taquinaient tous les deux depuis un moment, mais Dae-Hyun était vraiment sincère quand il avait dit à Kaori qu’il voulait la revoir simplement pour la revoir, et non pas parce qu’il avait une raison particulière de le faire. Bon, il avait peut-être repris leur petit jeu en ajoutant un clin d’œil et un sourire à ces paroles, mais on ne pouvait pas le changer, il était joueur ! Et puis, rien que pour voir les joues de la jolie blonde s’embraser, ça valait le coup ! Le Coréen invita la jeune femme à avancer vers la baie vitrée pour contempler la vue, la poussant doucement dans le dos. Il ne put s’empêcher de lâcher un petit rire aux mots de Kaori. Comment ne pouvait-il pas renchérir en la taquinant davantage si elle lui disait des trucs comme ça ? Toujours dans son dos, il approcha ses lèvres de son oreille.

« Si l’odeur te plaît tant, tu peux directement la sentir sur moi alors. »

Il avait dit ça dans un murmure au creux de son oreille avant de se reculer avec un sourire malicieux. Elle cherchait aussi ! Et puis, elle était entrée dans son antre en connaissance de cause non ? Surtout qu’elle était en train de lui proposer de faire un Action ou Vérité, en avouant avoir compris à quel point il aimait jouer. Le sourire du Coréen s’agrandit encore un peu plus, son regard malicieux se posant sur son invitée qui admirait la vue sur son balcon. Frôlant ses hanches, Dae-Hyun finit de lui faire visiter son appartement, lui conseillant de ne pas faire attention à tous les détails. En parfait mec qu’il était, et ne s’étant pas douté qu’il allait ramener quelqu’un chez lui, il avait laissé ses boxers trainer sur le sol de sa salle de bains. La réaction de Kaori fit une nouvelle fois rire le Coréen qui afficha une mine faussement gênée.

« Désolé ! Et puis, tu as vu pire non ? Un boxer qui traîne par terre ne vaut pas un boxer encore sur moi, tu crois pas ? »

Après tout, lors de leurs essayages, elle avait pu le voir uniquement vêtu d’un boxer alors elle n’était sans doute plus à ça près non ? Quoiqu’il en soit, la visite étant terminé, il fallait à présent qu’ils commencent leur super jeu qui s’annonçait vraiment très intéressant si les deux poursuivaient sur leur lancée. Ils prirent tous les deux place sur le canapé, Dae-Hyun lançant à la demoiselle qu’elle pouvait commencer puisqu’elle était son invitée. Kaori voulait débuter en restant soft avec une vérité. Bon, puisqu’il s’agissait de la première question, il n’allait pas commencer immédiatement à poser des questions gênantes. Quoique…

« Vérité hum… Est-ce que je te laisse indifférente ? »

Dae-Hyun souriait, perdant son regard dans celui de la demoiselle. Il pensait connaître la réponse, mais il avait envie de l’entendre de sa bouche. Il avait encore plein de questions à lui poser, des choses à lui faire faire, mais il commençait plutôt soft non ? Enfin… Ça dépendait du point de vue. Le sourire du Coréen s’agrandit un peu plus en voyant la petite manœuvre de Kaori pour se rassoir un peu plus près de lui. Si elle espérait qu’il n’allait pas le remarquer, c’était foutu ! Il la regardait tellement qu’il avait bien vu que l’espace entre eux s’était réduit, même juste un peu. Dae-Hyun pouffa doucement aux mots de la demoiselle alors qu’il s’installait à son tour plus confortablement sur le canapé. Se tournant complètement vers Kaori, un pied à terre, son autre jambe repliée entre eux sur le canapé, sa main glissant sur le dossier pour qu’il pose son flanc contre celui-ci. Il attrapa une mèche de cheveux de la blonde, jouant avec quelques secondes.

« Regretter ? Ça dépend de ce que tu as envie de faire ou de ne pas faire. »

Son sourire malicieux resta sur ses lèvres alors qu’il laissait retomber les cheveux de Kaori pour replier son bras et poser sa tête contre sa main, ses yeux ne se détachant pas de son invitée. Il ne la forcerait à rien, mais étant donné qu’elle semblait plus que réceptive à ses petites perches et qu’elle en tendait elle-même, il aimait à croire qu’ils étaient sur la même longueur d’ondes. Et puis, maintenant qu’elle avait répondu à sa question, c’était à son tour de choisir une action ou une vérité. Dae-Hyun étant plus du genre à agir qu’à parler, sa réponse était presque évidente. Et puis, il était curieux de voir ce que Kaori allait bien avoir envie de lui faire faire. Peut-être qu’il allait se retrouver à faire un truc parfaitement ridicule, mais c’était le jeu !

« Allez, je choisis Action ! Réfléchis bien surtout ! »

La suite du jeu allait grandement dépendre de l’action que Kaori allait lui donner après tout. Si elle se montrait plus distante, il n’allait pas insister et l’obliger à dire ou à faire des choses qui la froisseraient. Ce n’était pas le but.


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Mizuno
Université • 3ème année
avatar

Messages : 789
Age : 21
Cursus : Psychologie - Criminologie

Infos supplémentaires
Clubs: Présidente du club de tennis et membre du club de musique (violoniste).
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   Ven 12 Jan - 21:10

« Si l’odeur te plaît tant, tu peux directement la sentir sur moi alors. »

Une remarque déconcertante qui ne manque pas de me faire rougir. Décidément, ce garçon n’a aucune limite à son comportement joueur : il va falloir que je m’adapte et ose davantage. Il va voir ce qu’il va voir ! me dis-je. Intérieurement, je me promets de tout faire pour toujours garder l’avantage, l’impressionner et pimenter cette journée. On n’a qu’une vie, après tout ! Je ne réponds donc rien à la dernière phrase du jeune homme et le gratifie d’un simple sourire en coin. Sa proximité et la manière dont il a susurré ces mots me fait frémir, mais j’intériorise tout ça pour ne pas lui donner ce plaisir !

« Désolé ! Et puis, tu as vu pire non ? Un boxer qui traîne par terre ne vaut pas un boxer encore sur moi, tu crois pas ?
- Je ne souhaite point me prononcer. » répondé-je en lui lançant un clin d’œil.

Je suis fière de mes réactions, même si elles ne sont pas vraiment spontanées puisque je suis constamment concentrée pour ne pas le laisser gagner… Le jeu en vaut la chandelle, comme on dit. C’est la phrase que j’essayais de me planter fermement dans la tête alors que nous nous installions sur le canapé pour commencer le jeu. J’avais décidé de commencer avec une Vérité, sachant de toute façon que je devrais bien prendre des risques durant cette partie d’Action/Vérité !

« Vérité hum… Est-ce que je te laisse indifférente ?
- Non, pas du tout ! » décidé-je de rétorquer d’une voix enjouée.

A ce ton s’ajoute un grand sourire, et j’ai répondu du tac au tac pour faire comme si je n’étais pas gênée du tout. Honnêtement, je suis fière de moi. Alors que ces pensées défilent dans ma tête, je laisse échapper un petit rire d’entre mes lèvres rosées pour lui faire comprendre que je m’amuse beaucoup. Puis, alors que j’avais baissé ma garde, je revins à la réalité et réalisai que Dae-Hyun était légèrement plus proche de moi, dans une position différente de l’initiale, et qu’il avait saisi une mèche de mes cheveux blond miel pour l’enrouler autour d’un de ses doigts avant de répondre à mes paroles sur un éventuel regret que je pourrais avoir en ayant proposé ce jeu.

« Regretter ? Ça dépend de ce que tu as envie de faire ou de ne pas faire.
- Je n’en ai aucune idée, mais je sais que je compte repousser mes limites. Puis, sur un ton un tantinet plus sensuel : satisfait ? »

Alors que je jubile une nouvelle fois, Dae lâche mes cheveux et libère sa main. Il réajuste sa position, et me sourit malicieusement. Il est tellement craquant que je dois me retenir de ne pas lui sauter dessus, parfois. Qu’est-ce qui se passerait dans ce cas-là… ? Je repousse cette interrogation tentatrice et écoute mon ami qui prend une nouvelle fois la parole.

« Allez, je choisis Action ! Réfléchis bien surtout ! »

Je ris et mon cerveau s’active et se lance dans une course effrénée pour trouver une action digne du monsieur ici présent. Il aurait pu me poser pire comme question pour une première Vérité, mais tout de même, elle était audacieuse. Je dois donc essayer de dénicher une Action qui soit de la même veine. Je crois que je n’ai jamais autant réfléchi de ma vie… En même temps, ce moment est vraiment important pour moi. Je veux le déstabiliser, l’amuser, le provoquer, tout ça en une Action… Vous savez quoi ? Je vais juste tâcher de me faire plaisir pour le moment.

« Ça y est, j’ai trouvé ! Baise-moi la main, comme si j’étais la plus belle des princesses ! »

Je lui tire la langue, satisfaite de ma trouvaille et du vocabulaire utilisé.

« Et tu t’agenouilles et tout hein ! »

Je rigole et mon visage se fend en un sourire éblouissant. Je crois que pour une première Action, je fais fort, et en même temps, pas trop. Pile ce que je voulais, quoi ! Je me demande ce qu’il pense. Est-il plutôt amusé ou déçu ? Dans tous les cas, je ne doute pas qu’il s’exécutera : ce qu’il fait quelques instants après. Un vrai gentleman, ce Dae-Hyun… Il me plait de plus en plus, mais je dois résister et faire durer ce jeu : la tension entre nous est palpable, et j’adore cette situation… Alors que nous nous réinstallons confortablement sur le sofa, je prends quelques secondes pour réfléchir à ce que je vais choisir puisque c’est mon tour.

« Action ! Histoire que ce soit un peu juste, quand même... » Dis-je en tirant la langue, plus mignonne que jamais.

Mes yeux ne quittent pas les siens et je m’y perds par moment : c’est troublant. Pourtant, je suis loin de céder.

« Epatez-moi, Monsieur Jang. » lancé-je en rapprochant nos visages de quelques centimètres et usant d’une voix sensuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dae-Hyun Jang
Université • 3ème année
avatar

Messages : 1023
Age : 23
Cursus : Arts plastiques, spécialité photographie
Multicomptes : Matthew Bradford, Ayane Komatsu, Kyojiro Sakurai

Infos supplémentaires
Clubs: Photographie, danse et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   Ven 16 Fév - 17:11


Welcome to my world






Dae-Hyun adorait la taquiner cette blondinette, et encore davantage quand ses mots arrivaient à la faire rougir. Et puis, il aimait encore plus quand elle se mettait à jouer en retour elle aussi ! Il lui lançait des piques, mais plutôt que d’y répondre directement, elle préférait lui offrir un sourire malicieux en évitant de donner une réponse qui dévoilerait ses véritables pensées. Soit, ça ne gênait pas le Coréen. Si elle ne cessait pas de renchérir, il allait faire de même jusqu’à ce qu’elle craque et qu’il gagne à leur petit jeu. Dae-Hyun était assez mauvais perdant et tête brûlée. Quand il voulait quelque chose, il faisait toujours tout pour y arriver. Bon, il avait quand même des limites plus que raisonnables et il tâtait toujours le terrain avant d’aller trop loin. Se prendre une violente gifle ne le tentait pas plus que ça après tout ! Les deux étudiants prirent place sur le canapé du brun pour commencer leur petit jeu, la réponse de Kaori faisant sourire davantage le danseur. Bon, au moins, il avait raison de penser que son regard laissait penser qu’il lui plaisait. Il se trompait rarement à ce propos il fallait dire…

Il ne répondit pas, se contentant de la fixer avec son sourire malicieux alors qu’il changeait de position pour se rapprocher un peu plus de la demoiselle, attrapant une mèche de ses cheveux pour jouer avec en l’enroulant autour de ses doigts. Kaori lui répondit alors qu’elle ne savait pas ce qu’elle voulait faire ou non, mais qu’elle comptait bien repousser ses limites. Le sourire malicieux de Dae-Hyun se fit plus grand alors qu’il approchait un peu plus son visage de celui de sa vis-à-vis, toujours sa mèche de cheveux autour de ses doigts.

« Tu devrais vraiment faire attention à ce que tu dis, je vais être tenté de les repousser encore plus tes limites maintenant… »

Le Coréen avait vraiment hâte de découvrir jusqu’où ils allaient pouvoir aller tous les deux avec ce jeu, puis avec cette soirée et… avec cette nuit ? Reprenant un peu de distance en lâchant les cheveux blonds de la demoiselle, Dae-Hyun finit par opter pour une action. Après quelques secondes de réflexion, le verdict tomba. Le brun explosa de rire avant de se lever du canapé.

« Okay, faisons ça dans les règles alors Princesse. »

Faisant mine de repousser une cape invisible, Dae-Hyun posa un genou au sol, une main dans son dos tandis que l’autre se saisissait délicatement de celle de Kaori. Le brun approcha cette main de ses lèvres, la caressant de son souffle avant de redresser son regard émeraude vers celui de la demoiselle, la fixant intensément alors qu’il déposait un chaste baiser sur le dos de sa main.

« Vous êtes la plus belle princesse, tous royaumes confondus. Mon cœur est en émoi devant tant de beauté. »

Il resta quelques secondes à la fixer, son sourire revenant étirer ses lèvres avant qu’il ne lâche délicatement la main de la demoiselle pour reprendre place sur le canapé en riant doucement. C’était plutôt marrant comme action, et maintenant, c’était à lui de lui en trouver une. Hum… Voyons voir…

« Eh bien, puisque j’ai eu le droit de poser mes lèvres sur ta peau, il serait juste que je te renvoie l’ascenseur non ? Ton action sera donc de poser tes lèvres juste ici. »

Dae-Hyun lui fit un nouveau sourire malicieux alors qu’il tirait le col de son t-shirt pour découvrir le haut de son torse et une de ses clavicules. Il avait hésité à lui dire de l’embrasser, mais ça serait aller un peu trop vite en besogne et il voulait vraiment faire durer ce petit jeu ! Le Coréen pencha même un peu la tête pour lui faciliter l’accès, profitant du contact de ses lèvres sur sa peau. C’était agréable et il avait vraiment envie de plus mais pour le moment…

« Je serais bien tenté par une nouvelle action, mais j’ai envie de savoir quel genre de questions tu pourrais bien me poser alors… Vérité pour moi ensuite ! »

Dae-Hyun espérait vraiment que la demoiselle allait lui poser une question qui resterait dans cette atmosphère qui s’était installée entre eux et qu’elle n’allait pas chercher à poser des questions trop personnelles et indiscrètes. Si elle se mettait à lui poser des questions sur sa famille, nul doute que ça allait grandement refroidir le danseur !

« Oh, au fait ! Tu veux boire quelque chose ? Je dois avoir hum… Du jus de fruit et quelques bières. J’ai de l’alcool un peu plus fort aussi, mais on va peut-être attendre encore un peu avant de les ouvrir non ? Sinon, j’ai aussi de l’eau. »

Le Coréen ne posait pas cette question pour esquiver celle que la demoiselle allait poser, mais mine de rien, à force de parler et de rire, il commençait à avoir un peu soif. Et nul doute qu’il allait aussi bientôt commencer à avoir faim…


©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Here we are |PV Kaori|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Here we are |PV Kaori|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Nouvelle Kaori.
» Kaori Hasegawa, péripapétitiene
» Accroc sur la crique... [PV Hana Kaori]
» Kaori Yasei fait ses débuts
» Recensement n.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Quartier résidentiel :: Appartement de Dae-Hyun Jang-
Sauter vers: