Partagez | 
 

 Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Hisako
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 99
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Âge: 16 ans
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Jeu 24 Aoû - 23:39



Un petit plongeon ?

« Parce que l'eau ça mouille »
Laure Slowird & Yume Hisako

Les vestiaires étant complètement vides -j’étais arrivée au club de natation avant l’heure officielle- je pus me changer tranquillement, sans que personne ne me voit, puisque j’avais toujours eu l’habitude de me changer dans les toilettes des vestiaires, un peu effrayée par le regard des autres, et beaucoup trop pudique. En me regardant dans le miroir, je pus voir que le maillot de bain bleu d’une seule pièce que j’avais acheté depuis un moment commençait légèrement à me serrer au niveau de la poitrine et du ventre. D’accord, ça faisait vraiment longtemps que je l’avais, et ce n’est pas la première fois que je remarque qu’il devenait un peu petit, mais je n’avais jamais pensé à en racheter un, à chaque fois que j’allais au centre commercial.

Je sortis des vestiaires en me dépêchant d’aller vers la piscine. Je préférais quand il n’y avait encore personne, et que j’étais seule à pouvoir faire ce que je voulais dans l’eau. La plupart du temps, je faisais mes échauffements et je nageai tranquillement. D’ailleurs, ça me rassurait un peu de voir plus de filles que de garçons dans le club de natation -pour le moment- parce que pour moi, les maillots de bains étaient des sous-vêtements, et je ne m’étais jamais montrée en sous vêtement devant l’un d’entre eux ; sauf depuis que je suis à Yokubee, évidemment. Vous n’imaginez pas la gêne que j’avais eu, le premier jour du club !
Cinq minutes d’étirement plus tard, je me plaçai sur le starting-block. La fois dernière, je m’amusais à faire le plus d’allés et retours possibles non-stop avant que les autres arrivent.  Cette fois-ci, j’allais tester plusieurs nages, et voir laquelle était la plus efficace pour moi. Je pris une grande inspiration, me mis en position et ferme les yeux. Je n’avais plus besoin de réfléchir maintenant, j’allais atterrir dans mon élément. Dans l’eau, je me sentais beaucoup plus légère, cette sensation me plaisait énormément.

Puis je plongeai, à la manière d’une sirène. C’était une des seules choses sur moi-même dont je pouvais me vanter, une des seules choses que j’aimais. Toutes ces années de natation m’ont permis d’arborer une posture gracieuse dont j’étais fière, et une nage agile. Si je n’étais pas très douée en cuisine -ahem, pas du tout même-, qu’il m’arrivait encore de faire des fautes au volleyball, et que je me déconcentrai assez souvent dans les cours de matières scientifiques -ça ne m’intéresse pas assez-je pouvais être fière de mon « niveau » en natation.

Je n’aimais pas me comparer aux autres, c’est pour ça que j’avais décidé de me comparer à moi-même.
Je continuai à nager ; le crawl était la manière la plus rapide pour moi, c’était la nage utilisée par presque tous les nageurs olympiques, mais je voulais savoir quel pourrait être mon meilleur temps pour les autres. Arrivée au bout de la piscine et après avoir fait demi-tour, je commençais à faire le crawl inversé, sur le dos. Une manière un peu moins rapide où des goutelettes d’eau s’incrustaient dans mes narines. Tant pis, je devais continuer jusqu’au bout.

Je repris mon souffle, appuyée au bord de la piscine quelques instants plus tard, en réfléchissant. Si je voulais battre mes meilleurs temps dans chaque nage, il me faudrait un chronomètre, non ?
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure Slowird
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 36

Infos supplémentaires
Âge: 15 (bientôt 16, on y crois )
Clubs: Photographie et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Ven 25 Aoû - 10:04


Un petit plongeon ?

feat Yume Hisako



Nous étions a la fin de la journée de cour, bientôt je devrais rejoindre le club de natation. Un soupir me vient alors naturellement. Pourquoi faut t’il obligatoirement un club sportif ? C’est stupide …
Tous en pensent a cela, je range mes affaire dans mon sac et m’apprête a partir quand on m’interromps.

« Hey princesse, sa te dirais d’aller manger une glace ou une crêpe ? »

La personne qui m’avait interpeller étais un des garçons de ma classe. Oui ils m’appel Princesse, Pourquoi ? Non je ne les reprends pas, j’aime bien se surnom, il est mignon. Je prends alors un air enfantin en portant une main jusqu’a la joue fessant mine de réfléchir, bien sur que je savais que je n’irais pas, mais bon, il faut jouer mon personnage non ?

« Hmm… »

J’ouvrie alors la bouche comme si je m’étais rappeler de quelque chose d’important et j’oignis alors les deux main comme pour demander pardon. Je leur fit alors un petit clin d’œil enfantin accompagner d’un petit sourire désolé.

« Ah désolé, je me suis inscrite au club de natation, il faut que j’y file. Se sera pour une prochaine foi. »

Ma magnifique prononciation ne laissais pas du tout paraître que j’étais Française … C’étais sarcastique, j’ai un très mauvais accent…
Je me retourna pour partir en leur fessant un signe de la main pour leur dire au revoir. Je lâche un autre soupire tous en fouillant dans mon sac pour trouver mon appareil photo. Je regarde alors les photos que j’ai prise cette semaine tous en marchant. Sérieusement, le club de photographie n’est vraiment pas assez ? Bon le club de natation celui pour le quel j’avais le moins de réticence mais bon…
Un autre soupire me vient alors que je regardais mes photos, aucune n’est excellente… elles sont bonnes bien sur, mais pas excellente … il m’en faut une magnifique pour rentrée a la maison se soir, si je ne montre rien de génial a mon frère, il pourrais être déçus. Ah quelle horreur, décevoir mon frère ? Jamais ! Et je ne peux pas prendre de bonne photo aujourd’hui, j’ai club…
C’est vraiment la journée des soupire car j’en lâche un dernier alors que je suis bientôt arriver à la piscine.

Je me change dans les vestiaires avec le dernier maillot de bain que mon frère m’avais acheter. Il était mignon de couleur blanche et bleue rappelant mes yeux. Il ne gênait aucun de mes mouvement et étais pile a ma taille, il ne me serrais même pas au niveau de la poitrine… Bon sa poussera plus tard … je suppose … mais c’est pas grave, je ressemble a une enfant comme sa, me dis-je joyeusement.

Après avoir fini de me changer, je prends le sac dans le quel j’avais ranger mon appareil photo avec moi. On ne sait jamais, peux être que je trouverais l’inspiration ici ?
Quand j’arrive a la piscine, il n’était pas encore l’heure officielle du commencement des clubs et pourtant quelqu’un étais là. Elle était plus grande que moi, en même temps c’est pas très compliquer, une peau a peine plus foncée que moi et des cheveux châtains je crois. Elle s’entraînait visiblement a la nage, elle est douée pour sa pourtant on dirait. Je ne connais pas grand chose a la natation mais je la trouve plutôt rapide e endurante, elle doit aimer ce sport.
Elle ne semble pas m’avoir remarquer, trop prise par son entraînement. Elle s’arrête après plusieurs allers retours semblant réfléchir a quelque chose.
J’ouvrit grand mes yeux et m’empresse de prendre mon appareil photo et de me positionner non loin de la jeune fille.

CLIC

Je regarde vite la photo que j’ai fait en murmurant.

« Parfait »

Se mots fut murmurer en Français, je vous rappel que je ne suis pas d’ici et que j’apprends encore le japonais… je crois que j’ai encore mon dictionnaire dans mon sac … il faudra que je vérifie…
Je regarde alors la jeune fille avec un petit sourire mi-désolé mi-satisfait.

« Désolé, s’étais trop tentants, le lumière se reflétant sur l’eau jusqu'à ton visage et ton air pensif, s’étais trop beau, je ne pouvais pas manquer sa. »

Toujours avec mon magnifique accent français, j’espère donc qu’elle n’a pas trop de mal a me comprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 99
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Âge: 16 ans
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Ven 25 Aoû - 19:19



Un petit plongeon ?

« Parce que l'eau ça mouille »
Laure Slowird & Yume Hisako


CLIC

C’est alors qu’un murmure en une langue étrangère -qui semblait être plutôt occidentale- se fit entendre derrière moi. Je me retournai en sursaut. Une lycéenne -probablement de première année, puisqu’elle semblait assez jeune- aux longs cheveux roses et aux yeux d’un beau bleu profond se tenait là, debout devant la piscine, vêtue d’un maillot de bain blanc et bleu qui révélait un corps plutôt enfantin, ce qui la rendait plutôt adorable.

Je la connaissais déjà, puisqu’elle faisait partie du club de natation, il me semblait qu’elle s’appelait Laure, même si je n’en étais pas complètement sûre, mais j’avais oublié son nom de famille. Je ne savais pas grand-chose sur elle, en fait. Bien sûr, elle avait l’air plus jeune que moi, mais il ne fallait pas trop se fier aux apparences, comme le disait souvent mon père ; elle pouvait bien sûr être âgée d’un ou même deux ans de plus, bien que je puisse en douter fortement, je devrais dans ce cas le lui redemander. Je m’appuyai sur le bord de la piscine pour pouvoir remonter à la surface et m’y asseoir, et lui adressa un petit sourire pour la saluer.

Mon sourire s’éteint lorsque je vis qu’elle tenait un appareil photo dans la main, et qu’elle me lançait un sourire donnant l’air d’avoir plusieurs significations : génial et pardon.

« Désolée, c’était trop tentant, la lumière se reflétant sur l’eau jusqu'à ton visage et ton air pensif, c’était trop beau, je ne pouvais pas manquer ça. »

Après qu’elle ait prononcé ces mots, d'un accent purement occidental, mes joues commencèrent à chauffer légèrement pour prendre une teinte beaucoup plus rose que ma couleur de peau originale. Les compliments comme celui-ci me faisaient toujours rougir comme une idiote. Mais ce n’était pas mal faute ! A part mes amies très proches qui me faisaient des compliments pour me remonter le moral, ou des mecs lourds qui m’abordent pour des choses malsaines, personne ne m’en avais jamais vraiment fait. Alors une inconnue qui sort de nulle par pour me prendre en photo en me disant que la lumière était favorable et qu’une Yume pensive aux cheveux mouillés pouvait être photogénique… c’était d’autant plus surprenant pour moi.

Je ne savais pas si je devais me sentir vexée, parce qu’après tout, elle m’a prise par surprise, mais elle m’a fait un compliment ! De toute façon, je ne me montrais jamais méchante. Si ça lui faisait plaisir de prendre une jeune nageuse insouciante en photo, je ne pouvais pas lui en vouloir.

J’étais vraiment gênée, mais je n’avais pas besoin de le dire à voix haute pour le faire savoir, mes joues s’en chargeaient à la place de mes cordes vocales. Je finis par me lever et la regarder en adressant un de mes habituels sourires, même si c’était légèrement malaisant pour moi, qui n’avais pas vraiment l’habitude de ce genre de situations.

« -Oh, ce n’est pas très grave, commençai-je en la regardant de loin. Est-ce que je pourrais voir la photo, au moins… ? » demandai-je timidement.

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure Slowird
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 36

Infos supplémentaires
Âge: 15 (bientôt 16, on y crois )
Clubs: Photographie et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Dim 15 Oct - 22:30



Un petit plongeon ?
feat Yume Hisako

Je ne peux m’empêcher d’étouffer un rire en voyant ses joues rougissantes. Elle était vraiment adorable. Je crois bien avoir déjà entendu parler de cette fille, je crois que les garçons de ma classe on parler d’uneYume Hisako et il l’avais décrit comme une jeune fille timide, rougissant facilement, ils l’avais également décrit physiquement et je doit dire que la description ressemblait énormément a cette fille. Je ne pouvais moi-même pas nier qu’elle était adorable, une proie idéale pour tous garçons … ou fille bien sur. Bon je suis bi mais je ne pense pas faire d’elle une de mes proies, elle rougit facilement, cela ne veut rien dire, elle est juste gênée. De plus elle ne doit pas me voir comme une personne qui pourraient la vouloir pour elle seule… Sa pourrait être amusant de la faire rougir un peu plus mais se seraient cruel de ma part.

« -Oh, ce n’est pas très grave. Est-ce que je pourrais voir la photo, au moins… ?

Je lâche un petit rire en mettant une de mes mains devant ma bouche d’un air mignon. Je dois dire que j’appréciais le faite qu’aucun garçon n’était la pour nous voir. Bien sur j’aime qu’on face attention à moi mais c’est justement pour sa que j’apprécie d’être seule avec elle. Elle est tellement mignonne qu’on pourrait la regarder plus que moi.
Je la regarde avec un regarde doux ce qui me donner un air plus mature et me rapproche d’elle tous en cherchant la photo de cette fiche dans mon appareil.
Je me place a ses coté et lui montre l’appareil.

La photo avait étais prise légèrement en biais pour donner un peu plus de mouvement a l’action. Les lumière étaient magnifiques et donner une teinte plus colorée à la peau de la jeune fille, cela donner également plus de vie a ses yeux. On aurait presque pue croire que l’eaux bougeais sur le clicher.

Je me tourne vers la jeune fille et lui lance un regard doux tous en utilisant mes charmes naturels en penchant la tête sur le coté, mes yeux bleu prenant acore plus de couleurs et de lumière.
Mon tons étais doux et cherchais a la mettre en confiance.

« Tu es magnifique non ? Elle te plaie ? »

Hé hé hé:
 

La chaleur de ta présence est se qui me fait vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 99
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Âge: 16 ans
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Mer 25 Oct - 22:32


Un petit plongeon ?Laure Slowird & Yume Hisako




Elle laissa échapper un petit rire adorable en cachant légèrement sa bouche d’une façon plutôt mignonne. En fait, cette fille, c’était l’incarnation de la coquetterie et de la grâce… Kawaii… Elle jeta un regard empli de douceur et se rapprocha de moi, son appareil photo en main. Elle faisait probablement partie de ce club en question. En fait, la photographie m’intéressait également, puisque chaque chose qui existait avait sa propre beauté, et que la photographie permettait justement de capturer pour toujours un instant de la pure beauté de ce que l’on photographiait. Que ce soit de la nature morte, un humain, un paysage, un animal ou autre chose, je trouvais que le monde qui nous entourait était particulièrement beau. Mais la photographie m’intriguait tout de même un peu, je ne savais toujours pas si c’était quelque chose de technique, ou simplement de l’art que l’on exerçait en suivant notre cœur ; au feeling.

Elle me montra la photo qu’elle avait prise de moi. J’étais toujours un peu gênée, mais je souris tout de même en la voyant. En réalité, je n’avais pas vraiment l’habitude de me prendre en photo. Quand j’étais encore une jeune enfant prépubère, que j’étais alors en école primaire, mes parents me prenaient parfois en photo, comme quasiment tous les parents de cette planète qui aiment voir leurs enfants grandir. Mais lorsque que j’ai commencé à me faire harceler à cause de mon physique de collégienne peu avantageux, j’avais commencé à détester être prise en photo. Je refusais que mes parents capturent un quelconque souvenir de moi à cette époque, et j’étais trop laide aux yeux de la société qui veut que les filles soient toutes des mannequins fines pour que qui que ce soit veuille me prendre en photo, à part pour m’humilier et se moquer des kilos que j’avais en trop. Dieu merci, heureusement que cette époque est passée, et que j’ai repris la ligne. Je n’étais pas non plus vraiment active sur les réseaux sociaux, parce que je n’aimais pas du tout m’afficher. Je complexe beaucoup moins qu’avant sur mon corps, mais tout de même un peu ; je ne suis toujours pas parfaite, même si je n’aime pas trop le concept de la « perfection ». Enfin bref, j’observai longuement et attentivement l’écran.

En fait, il y avait probablement beaucoup de technique pour réaliser des photos parfaites. Par commencer, avoir un bon modèle. Je ne pensais pas l’être totalement, mais Laure a réussi à prendre la photo au bon moment, au bon endroit, et je n’aime pas le dire mais je me trouve vraiment bien, dessus. Il y avait un jeu de lumière qu’il fallait probablement maîtriser, il fallait également savoir dans quel axe prendre la photo. En tout cas, s’il y avait une fiche de critères pour réaliser de bonnes photos, ma camarade l’aurait sûrement remplie. La photo était vraiment magnifique. Pas moi. La photo seulement.

Je regardai à nouveau Laure Slowird, qui m’observait également de ses yeux bleus pétillants et plutôt rassurants.

- Tu es magnifique non ? Elle te plait ?


-M-moi… m-magnifique..?!

Je souris, légèrement gênée. Décidément, elle était beaucoup trop gentille.

-Non, pas du tout, c’est la photo qui est splendide !

Je souris en regardant à nouveau l’écran de l’appareil. C’était vrai que prendre des gens par surprise pouvait rendre les photos encore meilleures, lorsque le sujet photographié n’est pas nerveux devant l’objectif et est pris dans le feu de son action.


©️ Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure Slowird
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 36

Infos supplémentaires
Âge: 15 (bientôt 16, on y crois )
Clubs: Photographie et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Dim 29 Oct - 13:18



Un petit plongeon ?
feat Yume Hisako

Elle regarda mon appareil et son regard se fessaient presque brillant. Cela se voyais que ma photo lui plaisez et il est vrai qu’elle étais réussit cette photo, je n’en étais pas peu fier. Quand je lui demande si la photo lui plaisez, non sans glisser un petit « tu est magnifique », les joues de mon nouveau model se firent écarlate. Je trouvais cela horriblement mignon et j’avais une envie folle de prendre mon appareil photo et de la mitrailler. Toutes ses expression étais incroyablement adorable, cela m’énervais mais m’existais 0 la fois, je n’y comprenait rien.

-M-moi… m-magnifique..?!

Un sourire gêné illumina le visage de la jeune fille. J’écarquille légèrement les yeux, j’avais vraiment envie de la photographier sou toutes ses facettes. Elle était incroyable.

-Non, pas du tout, c’est la photo qui est splendide !

Elle sourit et repose son regard sur l’écran de mon appareil photo. Je la regarde avec un sourire et je murmure dans un soupire quelques mots :

« Trop modeste »

Je reprends mon appareil et me lève pour m’étirer, cette fille était incroyable. Etre aussi mignonne et adorable et ne pas accepter les compliments qu’on lui fessait, je n’avais jamais vu cela, mais je suppose qu’il doit exister de tous dans un monde pour que celui-ci soit un minimum équilibré. Je la regarde en mettant une main sur mon menton tous en réfléchissant. Mon regard était doux et rassurant et le petit sourire que je lui fessait ne pouvais être que mignon alors que je réfléchissait au différentes photos que je pourrais faire de la jeune fille dans différents paysage. Seul de magnifique paysage et de magnifique photo me venais a l’esprit, cette fille était incroyable, j’étais persuadé que sous n’importe quel angle de photo, son visage pourrais illuminer mes clicher. Qu’importe la lumière ou le paysage, se serais ses expressions qui régnerais sur la photo avec un naturel peu commint.
Je lui fais mon plus beau sourire en penchant légèrement la tête sur le coter. S’étais décidés, je ferais e cette fille mon plus beau sujet, mon model préféré. Bien entendu il était hors de question qu’elle pose, je déteste les photos ou l’on pose, certaines étais belles bien sur mais le faite de prendre une photo a un moment ou quelqu’un fait une action afin d’emprisonner l’instant a tous jamais étais magique. Et c’étais ce genre de photo magique que je voulais faire.

A se moment j’entend des voix venir des vestiaire et en sorte deux garçon en maillot de bain, ils étais en deuxième année aussi, je crois bien qu’ils étais dans la classe A, je ne suis plus sur, je sait juste qu’ils venaient des fois pendant les pauses du midi me voir et discuter avec moi.
Quand ils me virent l s’approchèrent de moi avec de grand sourire.

« Bonjour princesse. »

Je leur répondis par un grand sourire également. Et non, il n’y avait pas que les personnes de ma classe qui m’appeler princesse. A vrai dire, ils on commencer a m’appeler comme cela car je détestais qu’on m’appel par mon nom de famille et que les garçon ne souhaiter pas m’appeler par mon prénom, ils on donc décidé de me trouver un surnom et voici comment je suis devenus « princesse ».

« Salut ! Vous étés arriver tôt dit donc, vous souhaitez vous entraîner ?
-Exacte, tu veux regarder ?
-Oh ! Désolé mais je vais devoir refuser, je suis en pleine séance photo. »

Les garçons se regardèrent avant de me lancer des regards interrogateurs.
Je mis une main devant ma bouche avant de lâcher un léger rire. Je me retourna ensuite vers la jeune fille encore dans l’eau et lui tendis une main.

« Un model et un photographe qui ne connaisse même pas l’identité de l’autre c’est risible non ? »

Je rigole légèrement a nouveaux avant de faire un beau sourire a la jeune fille.

« Je me nomme Laure Slowird, élève de deuxième année de Lycée et Vice-Présidente du club de photographie »


La chaleur de ta présence est se qui me fait vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 99
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Âge: 16 ans
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Dim 29 Oct - 14:51


Un petit plongeon ?Laure Slowird & Yume Hisako



« Trop modeste »
murmura ma camarade.

Non, pas tout à fait, simplement réaliste ; avais-je envie de répondre, mais je n’aimais jamais contredire les gens, surtout qu’elle venait de me complimenter. Je n’avais pas énormément l’habitude des compliments, enfin, seulement de la part de mes amis proches et évidemment de mes parents. En pensant à mes amis de collège, je devins quelque peu nostalgique. Dans mes premières années de chuugakko, je n’avais pas vraiment d’amis ; enfin, pas du tout même, à cause de mon physique et de ma timidité. Entre toutes les insultes que je me prenais et le temps que je devais consacrer à étudier, je n’avais pas le temps d’avoir d’amis. Mais le jour où m’a mère à compris que j’étais victime de harcèlement, elle m’a fait arrêter l’école pour prendre des cours domicile pendant que j’entamais un super programme d’entraînement pour pouvoir retrouver la ligne et sortir de mon obésité qui aurait pu devenir dangereuse pour ma santé. Quand je suis retournée en cours dans un vrai collège, les gens étaient naturellement venus vers moi, et je n’avais pas eu à faire d’efforts pour me faire des amis. Mais j’avais déjà perdu toute confiance que j’avais en moi à ce moment là à cause de toutes les fois où les gens ont pu me dégrader. J’ai fini par ne plus trop croire les compliments qu’on me faisait, et parfois je les refusais même. Je savais que j’avais physiquement changé depuis mes premières années de collège, mais je n’arrivais pas à croire à un tel changement. Enfin, bref.

Laure se leva, toujours avec son appareil photo dans les mains, et toujours avec son regard doux et son sourire adorable. Cette fille était vraiment mignonne, je ne pouvais pas accepter de recevoir des compliments d’une personne aussi charmante.

« Bonjour princesse. »


Cette phrase me tira de mes pensées. Je me redressai en jetant un regard au garçon qui l’avait prononcé. Je fus assez surprise lorsque je reconnus deux lycéens qui étaient dans ma classe. Cependant, je ne me souvenais plus vraiment de leurs noms. Enfin, je n’avais pas fait attention à beaucoup de noms, je me souvenais en revanche de tous les visages.

Visiblement, ils parlaient de Laure puisqu’ils s’étaient tous les deux approchés d’elles, tout souriants. J’étais plutôt surprise qu’ils l’appellent ainsi ; ils se connaissaient probablement depuis longtemps après tout. Pour moi, le surnom « princesse » était quelque chose d’intime, ce n’était pas un mot à utiliser dans n’importe quelle situation, comme ce qu’il venait de se passer. Mais d’autre part, la photographe était excessivement mignonne, de figure encline à la douceur et à la gentillesse, ses cheveux longs et roses la rendaient encore plus adorable qu’elle ne l’était. Elle avait un certain charme, une certaine grâce dans ses gestes, ses sourires, ses regards et ses actions qui faisaient qu’on pouvait facilement la comparer à une adorable petite princesse.

Elle entama une courte conversation avec les garçons qui lui demandèrent si elle voulait les voir s’entraîner ; puis elle déclina leur proposition en disant qu’elle avait une séance photo. Elle se tourna ensuite vers moi après avoir sortit un petit rire qui avait l’air de faire craquer les deux lycéens puis me regarda en souriant et me tendis une main pour m’aider à relever, main que je pris avec plaisir et je fus finalement debout.

« Un model et un photographe qui ne connaisse même pas l’identité de l’autre c’est risible non ? »


J’hochai doucement la tête en réfléchissant à ce qu’elle venait de dire.

« Je me nomme Laure Slowird, élève de deuxième année de Lycée et Vice-Présidente du club de photographie »


J’hochai la tête en souriant. Alors cette « princesse » était en deuxième année, et je m’étais bêtement trompée en pensant qu’elle était plus jeune.

-Enchantée. Je suis Yume Hisako, en 2ème année aussi, dans la classe A
, lui dis-je d’un ton plutôt calme et un visage souriant.

Puis je me rendis compte de ce qu’elle disait un peu plus tôt et je rosis légèrement en ouvrant grand les yeux.

-A-attends… ç-ça veut dire que tu veux que je sois ton… modèle ?


Je n’avais pas l’habitude d’être devant un objectif, on voulait m’improviser modèle.

-C-c’est que… je ne suis pas super à l’aise devant les caméras… dis-je en détournant le regard. Je ne pense pas être quelqu’un de bien à photographier, ce n’est pas comme si j’étais très photogénique aussi,
ajoutais-je en rougissant.


©️ Lady sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure Slowird
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 36

Infos supplémentaires
Âge: 15 (bientôt 16, on y crois )
Clubs: Photographie et natation
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Dim 29 Oct - 15:37



Un petit plongeon ?
feat Yume Hisako

Mon modèle pris ma main pour que je l’aide a se relever, chose que je fit bien entendu. En un rien de temps, elle était sur ses pieds, en face de moi … Bon sang qu’elle était grande… Ou alors c’est moi qui étais petite ? Bon c’est vrai que du haut de mes 1m50, je n’impose pas des tonnes. Mais cette fille fessait bien une tête de plus que moi, voir plus ?

-Enchantée. Je suis Yume Hisako, en 2ème année aussi, dans la classe A

Oh je ne m’étais pas tromper, elle était bien en seconde année, tous comme moi. Elle était même dans la même classe que les deux zigotos a coter.
Son sourire était magnifique, je voulus prendre une photo de son visage a ce moment mais j’ai résister a la tentation.
Ses joues roussirent légèrement comme si elle venait de se rendre compte de quelque chose.

-A-attends… ç-ça veut dire que tu veux que je sois ton… modèle ?

Je crus éclater de rire quand elle me demanda cela. Je réussi à me freiné et ne fit que lâcher un léger rire mignon. Il ne fallez quand même pas que je paresse brusque.
Mais elle venait seulement de comprendre que je l’avais choisi en tend que model, elle n’étais pas vraiment rapide cette fille. Mais ce coté un peu stupide voir naïf rendais très mignon avec elle.

-C-c’est que… je ne suis pas super à l’aise devant les caméras… dis-je en détournant le regard. Je ne pense pas être quelqu’un de bien à photographier, ce n’est pas comme si j’étais très photogénique aussi.

Le visage de Yume était maintenant rouge. Cette fille était adorable mais ne le savais pas. Quel gâchis…
Je ne put m’empêcher de rire à nouveau. Cette gène lui aller très bien, trop bien même pour que je ne la photographie pas, ce que je fit.

CLIC

La photo était prise. Je regarda l’écran de mon appareil photo avec un doux sourire. Des couleurs chaudes régnaient sur la photographie. La lumière de la fin de l’après midi rendait le visage de Yume encore plus lumineux. Ses yeux semblaient transporter un flot d’émotion toutes plus intense et fortes le tous transporter par le regard fuyant et gêné de ses yeux vert intense qui captiver l’œil. La bouche légèrement dissimuler par des cheveux châtains qui semblait roux. Un visage rougissant qui donnaient de la couleur au reste de la photo, même a l’arrière plant de la piscine.
Les photos prises sur l’instant avais un coter magique… Une capture de moment de tous les jour qui étais figer dans le temps par la simple pressions d’un bouton. Je me sentais également figer dans le temps en prenant se genre de photo, je me sentais maîtresse de l’écoulement du temps sur l’environnement qui m’envelopper. C’étais comme si le temps s’arrêter, même pour quelques secondes, le temps de prendre le moment magique en photo avant qu’il ne disparaisse a jamais.

« C’est tous… »

Je lui montre la photo et lui fait un doux et rassurant sourire

« Tu n’as rien d’autre a faire à part être toi-même et me laissant capturer l’instant »

Les garçons à coter de moi regardèrent également la photo et j’entendis quelques exclament et des petit » elle est belle la dessus » ou encore « sa donne envie de la protéger »
Je les regarde et leur fait un sourire angélique. Il était vrai que cette fille était incroyablement mignonne mais je n’aller pas la laisser me piquer mes admirateurs n’est ce pas ?
Je me retourne ensuite vers la jeune fille.

« Yume… Je peux t’appeler ainsi ? Je déteste appeler les autres par leur nom de famille ou qu’on ne m’appel pas par mon prénom, donc s’il te plait appel moi Laure. »

En disant cela, je joins les deux mains comme pour faire une prière pour lui demander cela.


La chaleur de ta présence est se qui me fait vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 99
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Âge: 16 ans
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]   Dim 29 Oct - 21:14


Un petit plongeon ?Laure Slowird & Yume Hisako



C’était beaucoup trop de gentillesse d’un coup pour moi ; d’abord des compliments, puis des photos, puis on voudrait que je sois un modèle photo ? Pourtant, je n’avais absolument rien d’un modèle. J’étais simplement une personne complètement banale, une Madame tout le monde en quelque sorte. Certes, mes grands yeux verts et mes cheveux clairs ne passent pas totalement inaperçu au Japon, pays où pratiquement tout le monde naît avec des couleurs d’yeux et de cheveux foncées, mais avec tout le nombre d’étrangers, de teintures et de lentilles qui rendaient les gens plus « spéciaux », je me fondais à nouveau dans la masse des gens. Et puis les mannequins ne me ressemblaient pas totalement. La plupart étaient grandes, belles, fines, souvent très sexy et attirantes, avec le don inné de pouvoir poser tranquillement devant les caméras. Je n’étais rien de tout ça, je ne le savais que trop bien ; après avoir regardé pendant des journées des images de mannequins auxquels j’aurais aimé ressembler lors de mes années au collège.

Pendant que je réfléchissais beaucoup trop en me disant que j’étais trèèèès loin d’être parfaite pendant que j’observais le vide, un « clic » retentit. Attiré par le bruit, je reposai mon regard sur Laure. Elle regardait l’écran de son appareil photo avec un grand sourire. Curieuse, je me penchai vers l’écran pour pouvoir le regarder à mon tour. Et mes joues devinrent encore plus rouge que l’instant précédent. C’était moi, encore une fois.

Elle tendit l’appareil vers moi afin de bien me montrer ce qu’elle venait de capturer. Franchement, quelle idée avait pu lui traverser la tête pour qu’elle me prenne à nouveau en photo ? Je ne regardais pas vraiment l’objectif, en plus. J’étais simplement perdue dans mes pensées, comme la plupart du temps d’ailleurs.

« C’est tout… Tu n’as rien d’autre à faire à part être toi-même et me laissant capturer l’instant .»

Je me mordillai discrètement la lèvre, comme à chaque fois que j’étais soucieuse, stressé ou gênée. Sur le coup, je n’étais pas sûre du tout. Je devais donc faire comme si de rien n’était et me comporter normalement alors que je savais perpétuellement que quelqu’un pouvait me prendre en photo ? Enfin, après tout, c’est surtout par… « pur intérêt professionnel ». Hum… ça se disait vraiment ? Je regardais Laure un instant ; elle avait l’air toute gentille, je doutais fortement qu’elle utilise les photos qu’elle aurait prises de moi à son avantage et contre moi. Après tout, elle garderait probablement les photos seulement pour elle, ou à la limite, pour son club de photographie dont elle était d’ailleurs la vice-présidente. Je ne pouvais pas lui en vouloir d’avoir trouvé un « modèle » tel que moi, qui correspondait probablement à ses attentes. Après tout, c’était une sorte de compliment qu’elle me faisait en me disant qu’elle voulait me photographier ; ça voulait dire que j’étais adaptée à ses photos, que j’étais en quelques sortes assez bien pour elle, non ?

J’entendis des murmures des garçons de ma classe de derrière dire que j’étais mignonne sur la photo, que ça donnait envie de me protéger, ce qui me fit rougir encore plus ; je détournai à nouveau le regard, gênée, pendant que Laure se retournait vers eux avec un grand sourire adorable.

« Yume… Je peux t’appeler ainsi ? Je déteste appeler les autres par leur nom de famille ou qu’on ne m’appel pas par mon prénom, donc s’il te plait appel moi Laure. »


« Oh, bien sûr, répondis-je du tac au tac. Appelle-moi comme tu veux d’ailleurs, ajoutai-je en souriant même si j’étais toujours quelque peu embarrassée. »

Je la regardai de haut en bas ; elle n’avait clairement pas l’air Japonaise, et ses patronymes encore moins.

« -D’ailleurs, ‘’Laure’’, ce n’est pas pas Japonais n’est-ce pas ? D’où est-ce que ça vient ? » demandai-je l’air intéressé.


©️ Lady sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un petit plongeon ? [Ft: Laure Slowird]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste piquer un petit plongeon... [ft. Blake Triton]
» Petit plongeon dans la cité du lac
» Ça te dit un petit plongeon ? [Lena&Chris]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Campus :: Piscine-
Sauter vers: