Partagez | 
 

 Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Jeu 24 Aoû - 13:16


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako


Bon. Cette fois-ci, je m’y mets. Je devrais réussir si je suivais la recette à la lettre, J’avais même fait une check-list ! Impossible que je rate. Je n’avais jamais été particulièrement douée pour la cuisine ; à vrai dire, c’était en rentrant dans ce club que j’en ai fait pour la première fois. Avant, c’étaient toujours mes parents qui me faisaient mes bentos, et qui me cuisinaient des plats. Je n’avais jamais vraiment fait d’effort pour faire la cuisine, alors c’était quelque chose de tout nouveau, pour moi. Il m’arrivait de rater plusieurs plats, depuis que je commençais cette activité récente, mais c’était parce que je voulais en faire trop ; je choisissais des choses plutôt difficiles à cuisiner. A cause de mon nombre d’erreur plutôt important, j’avais été un peu découragée, et me suis dit que ça ne me ferait pas de mal, de tenter quelque chose de simple.

En m’inscrivant au club de cuisine -aucun autre club artistique ne m’intéressait particulièrement, ou pouvait m’être aussi utile dans la vie quotidienne-, j’avais aussi acheté un petit livre de recettes, et j’avais craqué dès que j’avais vu la recette du gâteau au chocolat. C’était le pêché mignon de mon enfance, et ça faisait un moment que je n’en avais pas mangé. En voyant l’image très chocolatée de ce gâteau lui-même immensément chocolaté, mes yeux s’étaient mis à briller, mon esprit se sentit obligé d’essayer d’en faire un. En plus, c’était une recette facile, ça me ferait du bien de réussir un plat, pour une fois !

Alors, les œufs, le chocolat, la farine le beurre… check. Oh, non, le sucre ! Il me fallait du sucre ! Dans la précipitation, je pris une sorte de bocal qui semblait contenir du sucre, et mis exactement la bonne proportion dans le saladier. Quoi ? Il fallait mettre le chocolat et le beurre fondu avant le sucre ? Tant pis, de toute façon, tout allait finir mélanger, non ? Oh, mince ! J’avais oublié de préchauffer le four. Bon, Yume, calme toi. Ce n’est pas parce que tu adores les gâteaux au chocolats que tu as une raison de t’exciter comme ça .

Je me dirigeai plus calmement vers le four, afin de pouvoir le mettre à la bonne température, puis repris ma préparation en suivant attentivement la recette. Il n’y avait aucun moyen que je me rate, cette fois-ci. C’était une recette classée « facile », je ne pouvais que réussir. En mélangeant mes ingrédients, je fus vraiment tentée de goûter la pâte. Le chocolat fondu sentait fort, et il enivrait mes petites narines sensibles à son odeur incroyablement sucrée.

Une fois tous les ingrédients mélangés et versés dans le moule, je mis le tout dans le four en souriant, en étant partie pour 25 petites minutes d’attente. Je m’assis sur une chaise en regardant attentivement autour de moi. Pour être honnête, j’étais assez fière ; je n’en n’avais pas mis partout, et ça sentait bon : ça s’annonçait plutôt bien, pour moi. Par contre, je serais vraiment démoralisée, si quelque chose n’allait pas ; ça serait un peu honteux de rater une recette aussi simple qu’un gâteau au chocolat.



©️ Lady sur Epicode


Dernière édition par Yume Hisako le Jeu 26 Oct - 0:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Mer 30 Aoû - 14:51


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Une nouvelle journée de cours se terminait pour Kyojiro. Elle avait été encore une fois été tout à fait banale, personne n’osant venir lui parler. Il fallait dire qu’avec son air constamment renfrogné, il avait tendance à dissuader quiconque se risquerait à l’approcher de lui adresser la parole. Ce n’était pas vraiment sa faute, il avait toujours eu cet air sur son visage, ses sourcils presque constamment froncés. Il était tellement maladroit avec les autres que c’était la seule façon qu’il avait trouvée de ne pas se confronter à eux, même si c’était parfaitement inconscient. Car au fond de lui, le jeune homme ne cessait de se dire qu’il mourrait d’envie d’être un lycéen normal, d’avoir des amis, de rire avec eux et de faire des sorties avec eux. Il n’avait jamais eu le droit à tout ça, sauf quand il était encore en primaire et qu’il avait fait la connaissance de Testuya, celui qui avait été, jusqu’à présent, son seul et unique ami. Lui seul avait su voir ce qu’il y avait au-delà de ces sourcils froncés et lui seul savait à quel point Kyojiro pouvait avoir un visage radieux quand il souriait.

Quoi qu’il en soit, les cours étant terminé, le lycéen attrapa son sac de cours qu’il jeta sur son épaule avant de sortir de la classe, seul. Ça ne le dérangeait plus maintenant, du moins, il essayait de s’en convaincre. Restait à présent un choix à faire : se rendre au club de kendô ou à celui de cuisine. Ses pas commencèrent à le mener vers le dojo, mais il se ravisa. Il avait pensé à une recette la veille et même s’il mourrait d’envie d’aller se défouler, il préférait essayer sa recette. Et puis, au moins, il savait que s’il se rendait au club de cuisine, il ne serait pas trop embêté. Il fallait dire que le club ne comptait pas énormément de membres. D’un pas nonchalant, il arriva alors devant la pièce et constata avec surprise qu’une demoiselle s’y trouvait déjà. Elle avait été plus rapide que lui à sortir de cours visiblement ! Il n’eut aucun mal à la reconnaître : Yume Hisako. Ils étaient tous les deux dans la même classe alors forcément qu’il la connaissait. Pour autant, ils ne s’étaient jamais adressé la parole.

Kyojiro hésita à repartir, mais maintenant qu’il était là… Il s’approcha donc de la demoiselle, la saluant d’un signe de tête sans pour autant défroncer ses sourcils et il posa son sac de cours un peu plus loin pour en sortir lui aussi un livre de cuisine. Il n’avait pas trop regardé ce que Yume préparait, mais il avait tout de suite compris à l’odeur qu’il s’agissait d’un plat à base de chocolat. Lui, il était occupé à essayer une nouvelle recette : une tarte aux fraises et aux framboises sur une base de financier. Il prépara en silence ses ingrédients, devant se servir dans ceux que la jeune femme avait précédemment utilisés. Et quand il voulut lui emprunter le sucre, il constata que le pot qui se trouvait sur le plan de travail de Yume n’était absolument pas celui contenant du sucre, mais celui de sel. Waw. Est-ce qu’elle s’était trompé ? Le brun regarda vers les étagères et vit que le sucre était toujours à sa place. Mince. Si elle s’était trompée, son gâteau allait être infâme. Il fallait peut-être le lui dire non ? Elle finirait bien par s’en rendre compte non ? Et si elle y goûtait ? Un grand débat intérieur fit rage dans la tête de Kyojiro et il décida de s’approcher de la demoiselle qui attendait la fin de la cuisson de son dessert sur une chaise.

« Hisako-san, excuse-moi de te déranger. Je voulais savoir… Tu as utilisé ce pot pour ton gâteau ? »

Son ton était froid et monotone, ses sourcils encore plus froncés parce qu’il n’était pas à l’aise en lui adressant ainsi la parole, et surtout, ses joues s’étaient légèrement teintées de rouge, traduisant encore plus sa gêne. Il ne voulait pas s’immiscer dans des affaires qui ne le regardaient pas, mais là, si elle avait vraiment confondu le sucre et le sel, il lui sauvait la vie.

« C’est… le pot de sel. Il était sur ton plan de travail alors… »

Kyojiro prenait bien soin de ne pas la regarder dans les yeux, détournant le regard vers le four où cuisait tranquillement le gâteau au chocolat. Il espérait s’être trompé pour le gâteau, mais il espérait aussi avoir raison pour ne pas se dire qu’il l’avait dérangée pour rien. Elle était du genre discrète elle aussi, même si elle devait clairement avoir beaucoup plus d’amis que lui. Il osa quand même un coup d’œil dans sa direction. Il n’y pensait pas vraiment, mais si ça avait été le cas, il se serait sans doute dit qu’elle était vraiment trop mignonne cette Yume Hisako, et qu’elle était typiquement le genre de fille avec qui il pourrait se sentir bien.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Mer 30 Aoû - 23:14


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako



Entre-temps, je n’avais pas remarqué que Kyojiro Sakurai, un autre membre du club de cuisine, était arrivé au club. Il cuisinait des plats tellement meilleurs que les miens -puisque ces derniers étaient la plupart du temps ratés- je l’enviais presque. Je l’observai pendant un court instant, jusqu’à ce que je me rende compte que son regard se dirigeait vers moi. Je détournai le mien immédiatement pour ne pas qu’il me remarque.

« Hisako-san, excuse-moi de te déranger. Je voulais savoir… Tu as utilisé ce pot pour ton gâteau ? »


J’hochai doucement la tête en relevant mon visage vers le jeune brun. Ses joues avaient pris une teinte légèrement rose, et malgré ses sourcils froncés -son expression de toujours- ça lui donnait un air particulièrement mignon ; et ça me faisait par ailleurs penser au tableau d’une de mes amies et colocataire, Asuka Tsuno, où était représenté un Kyojiro au visage tout rouge.

« C’est… le pot de sel. Il était sur ton plan de travail alors… »

Je regardai alors en direction de mon plan de travail. Le pot de sel. Que j’avais confondu avec le sucre. Je n’étais définitivement pas prête pour déjà apprendre que mon gâteau au chocolat bien aimé aura un goût infect. Non… Ce n’était pas ce qui était prévu… Pas du tout même ! Mon visage prit la couleur d’une tomate fraîchement mure, et je soupirai en baissant le regard. Comment est-ce que j’avais pu faire une erreur pareille ? Je n’avais pas l’habitude de perdre mon calme ; en fait, je ne le perdais jamais. Mais à ce moment là, la déception m’avait entièrement envahie. En plus, c’était Kyojiro qui m’avait fait la remarque, il devait me trouver complètement idiote. Quel genre de personne confondrait le sucre avec le sel, sérieusement ? J’avais tellement honte.

Je pris enfin le courage de regarder en direction du four. J’étais certaine d’avoir suivi la recette à la lettre, mais j’étais tellement préoccupée par le fait de réussir mon plat préféré, que j’avais confondu les deux aliments, à cause de cette pression. Au final, tout était -encore- raté. Je me levai précipitamment pour pouvoir ouvrir le four, puis je pris une serviette et réussis tout de même à me brûler en attrapant le moule à gâteau, bien que le bout de chiffon fût censé me protéger.  Je posai rapidement le plat sur mon plan de travail, en essayant de cacher la douleur que le méchant moule avait infligé à ma main. Puis je fixai le contenu de ce dernier ; contenu qui était à la base prévu pour recevoir un délicieux gâteau au chocolat. Mais un gâteau au chocolat sans sucre, ce n’en était pas un. Pire encore, un gâteau au chocolat avec 75 grammes de sel et même pas un grain de sucre, ce n’en était pas un. J’aurais dû goûter la pâte, avant de la mettre au sucre. En plus, ça m’aurait évité une brûlure à la main, et également que Kyojiro remarque l’erreur que j’avais faite.

Je soupirai à nouveau en regardant ma main qui était presque aussi rouge que mes joues. Je la passai rapidement sous l’eau froide, non sans grimacer, puis je me retournai vers Kyojiro, tellement gênée que je n’osai même pas le regarder normalement.

« -M-Merci de m’avoir prévenu en tout cas… »

J’ étais vraiment mal à l’aise, et ça pouvait facilement se deviner, à cause de ses joues roses. Kyojiro pouvait très bien se moquer de mon « manque d’expérience », ou plutôt mon manque d’attention.Mais en même temps, il m’épargnait un probable vomissement sur le joli sol lustré du club de cuisine.



©️ Lady sur Epicode


Dernière édition par Yume Hisako le Jeu 26 Oct - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Jeu 31 Aoû - 13:01


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Kyojiro n’avait vraiment pas pour habitude d’aller vers les gens pour entamer la conversation, mais là… C’était un drame, il fallait qu’il réagisse ! Si Yume avait vraiment utilisé le sel à la place du sucre, il fallait qu’il en ait le cœur net et qu’il la sauve avant qu’elle ne soit malade en mangeant son pauvre gâteau. Le côté super-héros du brun avait été plus fort que sa timidité. Et puis, Yume était beaucoup plus calme que d’autres filles de sa classe et il savait qu’il lui serait plus simple de lui parler comme elle semblait aussi timide et réservée que lui. Au moins, elle n’allait pas se mettre à le coller et à lui poser tout plein de questions pour en apprendre plus sur lui ! Du moins, il l’espérait. Il s’approcha donc d’elle avec le sel dans les mains, lui demandant si elle avait vraiment utilisé celui-ci pour sa préparation. Et vu comment elle venait de piquer un fard, il n’y avait aucun doute sur sa réponse. Mine de rien, en la voyant aussi déçue, Kyojiro eut un petit pincement au cœur. Il avait chassé son sourire et sa bonne humeur avec une simple question et il s’en voulait beaucoup.

« Désolé. »

Désolé d’avoir brisé les illusions de la jeune femme. Mais il préférait largement la voir déçue que la voir se tordre de douleur après avoir mangé une part de son gâteau ! C’était un mal pour un bien ! Voilà, c’était ça ! Kyojiro la suivit du regard alors qu’elle se précipitait vers le four pour en sortir son gâteau. C’est quand elle posa le plat sur son plan de travail et qu’elle passa sa main sous l’eau que le brun remarqua qu’elle avait réussi à se brûler. Décidément, elle était vraiment maladroite ! Le brun marcha d’un pas rapide et décidé vers elle, ses sourcils étant encore plus froncés alors que ses yeux se posaient sur la brûlure. Il attrapa le poignet de Yume sans crier gare et coupa l’eau avant de l’entraîner avec lui vers la petite armoire à pharmacie que se trouvait dans la pièce, sans un mot. Il attrapa son tablier et tapota vraiment très délicatement la peau de la demoiselle pour essuyer la brûlure et attrapa aussitôt une crème qui la soulagerait pour lui en passer, massant tout doucement pour la faire pénétrer en essayant tout de même de ne pas lui faire trop mal.

« Ça va ? Je te fais pas mal ? »

Kyojiro n’osait pas la regarder dans les yeux, préférant se concentrer sur sa brûlure. Il était très doux et délicat dans ses gestes. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait face à des brûlures puisque lui-même s’était brûlé à de nombreuses reprises quand il avait commencé à cuisiner chez lui pour son père. Il se souvenait d’ailleurs que celui-ci s’amusait à souffler dessus après avoir passé la pommade. Et sans s’en rendre compte, il fit comme son père, lâchant quelques mots après avoir soufflé sur la brûlure.

« La douleur s’est envolée maintenant. »

C’était tellement débile ! C’était une phrase qu’on disait à un gosse pour lui faire oublier qu’il avait mal ! Mais Yume était une jeune femme maintenant, elle allait juste le prendre pour un abruti à avoir dit ça en pensant que ça allait atténuer quoi que ce soit. Et quand il s’en rendit compte, il piqua un fard avant de lâcher la main de Yume pour s’affairer dans la pharmacie dans le but d’en ressortir une bande. Il se sentait tellement bête ! Evitant soigneusement de regard de sa camarade, il reprit sa main dans les siennes pour passer une bande autour de la brûlure. Quand il eut terminé ses soins, il agrippa son tablier pour se redonner un peu de contenance. En vain.

« V-voilà. Tu devrais avoir moins mal… maintenant. »

Il luttait pour ne pas se mettre à bégayer tant il n’était pas à l’aise. Il avait touché une fille ! Il avait touché la main de Yume et l’avait tripotée ! Le rouge lui monta encore plus aux joues alors qu’il n’avait qu’un envie, s’enfuir loin d’ici. Tant pis pour son expérience culinaire ! Mais il ne pouvait décemment pas laisser la jeune femme seule dans cette pièce. Vu comme elle avait été maladroite rien que depuis son arrivée, qu’est-ce qu’elle serait capable de faire s’il la laissait seule ? Il ne pouvait vraiment pas la laisser en plan.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Jeu 31 Aoû - 18:32


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako



Kyojiro s’était excusé. Pourquoi ? Après tout, il m’avait prévenu que mon gâteau serait vraiment infâme, et s’il n’était pas là je l’aurais mangé. Bien sûr  que j’étais déçue, mais plus j’aurais attendu, plus je le serais. Alors je préférais largement entendre cette teeeerrible nouvelle maintenant plutôt qu’après la cuisson. D’ailleurs, comment est-ce que je m’étais débrouillée pour ne pas le remarquer plus tôt ? Le sel et le sucre, ça ne se ressemblait pas tant que ça ! Enfin, quoique que si, peut-être un peu. Mais je n’avais aucune excuse.

Pendant que j’étais en colère contre moi-même et un peu honteuse de cette erreur, je ne remarquais pas que Kyojiro s’était approché rapidement de moi. Enfin, je venais de le remarquer.

Et voilà que le garçon m’attrappa le poignet dans le plus grand des calmes et m’entraîna en silence à l’autre bout de la pièce, vers l’armoire à pharmacie que je n’avais encore jamais ouverte.  Après ça, le brun fit tout le nécessaire pour soigner ma brûlure. Mince alors, il l’avait remarquée, et moi qui ne voulait pas le déranger ! Il avait premièrement essuyé la brûlure avec son tablier, puis avait attrapé la pommade pour ce genre de blessures, après quoi il en appliqua délicatement sur ma petite en massant avec douceur. Je grimaçai un peu, mais il avait soin de ma petite main fragile, et simplement pour ça je lui en étais vraiment reconnaissante.

« Ça va ? Je te fais pas mal ? »

« -N-non… ç-ça va… » lui répondis-je en bégayant.

Je ne savais pas que c’était possible de devenir aussi rouge que je l’étais en ce moment. Déjà que j’étais gênée de mon erreur idiote d’avoir confondu le sucre et le sel, le fait que Kyojiro me prenne la main et s’occupe de ma blessure me mettait un petit peu plus mal à l’aise. Enfin, ce n’était pas totalement négatif, et ses mains étaient tellement douces… Mon Dieu, à quoi étais-je entrain de penser ?! Je me surpris à le regarder un peu trop longtemps, encore une fois, alors je détournais le regard en espérant simplement qu’il n’ait rien remarqué…

Il commença à souffler doucement sur ma main, et je laissai faire, en gardant bien évidemment cette teinte couleur pivoine sur mes joues. Il s’occupait bien de moi et ses gestes étaient même plutôt apaisant.

« La douleur s’est envolée maintenant. »

J’hochai silencieusement la tête et pris enfin le courage de relever la tête pour le regarder. Quant à lui, il semblait chercher à éviter mon regard. Bon, tant mieux, je n’avais pas tellement envie qu’il me voit dans cet état.

C’ était une phrase toute simple, qu’on pouvait dire à un enfant après qu’il se soit blessé. Il me considérais comme un enfant ? Peut-être que ma gaffe de confondre deux aliments aussi différents m’avait fait perdre toute crédibilité en tant que lycéenne censée être mature. Je rougis encore plus. Sérieusement, c’était possible, ça, de rougir autant que moi à ce moment précis ? Je ne pensais pas que mon corps serait capable de supporter plus de gêne, ou une gaffe de plus.

Kyojiro me lâcha doucement la main, l’air également gêné, même s’il ne devait pas l’être autant que moi -non ?-  mais me la repris juste après pour pouvoir y enrouler un bandage. Même si j’étais extrêmement mal à l’aise, la façon dont il était gentil avec moi comme ça me fit chaud au cœur ; il aurait tout à fait pu me laisser me débrouiller seule. Enfin, heureusement qu’il était là, parce que l’idée de mettre de la pommade et un bandage ne m’aurait probablement pas traversé l’esprit, j’aurai simplement laissé couler de l’eau froide et déposé des glaçons sur ma main, en attendant que la douleur passe.

« V-voilà. Tu devrais avoir moins mal… maintenant. »


« M-Merci infiniment Sakurai-san ! » répondis-je en me penchant en avant pour montrer ma reconnaissance et mon respect.

Je me sentais terriblement gênée de ce qui venait de se passer. Kyojiro m’avait pris la main. J’avais eu un contact physique avec un garçon de mon âge. Les seuls « vrais » contacts que j’avais eu avec un garçon, c’était… quand on me bousculait pendant les cours de sport. Je regardai ma main et me mis à sourire faiblement tout en évitant le regard de mon camarade.


©️ Lady sur Epicode


Dernière édition par Yume Hisako le Jeu 26 Oct - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Mar 19 Sep - 12:10


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Kyojiro s’en était beaucoup voulu de voir le sourire de la demoiselle disparaître alors qu’il lui avait annoncé qu’elle s’était trompée dans la préparation de son gâteau en ayant confondu le sel et le sucre. C’était une erreur bête, mais elle lui était déjà arrivée à lui aussi alors il ne pourrait jamais rire de cette maladresse. De toute façon, il était bien trop gentil pour ça. Et alors qu’il suivait la demoiselle du regard pour voir comment elle allait réagir en sortant son gâteau du four, Kyojiro remarqua qu’elle s’était brûlée. Décidément, Yume était très maladroite ! Sans un mot, les sourcils froncés, il s’avança vers elle pour lui attraper le poignet et l’entraîner vers la petite armoire à pharmacie de la pièce. Il essuya la brûlure délicatement avec son tablier avant d’y apposer de la crème pour soulager la douleur. Il s’était brûlé de nombreuses fois alors qu’il apprenait à cuisiner chez lui et il savait très bien que ce n’était pas le genre de choses qu’il fallait négliger. Il fallait s’en occuper aussitôt ! Bon au moins, Kyojiro était soulagé d’entendre qu’il ne lui faisait pas mal en essayant de la soigner.

Ayant terminé, il fit une chose complètement débile sans s’en rendre compte : il avait soufflé doucement sur la brûlure de Yume en disant qu’à présent, la douleur s’était envolée. Mais quel idiot ! C’était un truc pour les gosses ça ! C’était tellement sorti tout seul, il se sentait vraiment con. Ses joues étaient au moins aussi rouges que celles de Yume et il n’osait plus du tout la regarder. Elle avait vraiment dû le prendre pour un idiot à sortir ce genre de trucs ! Il essaya de reprendre contenance alors qu’il bandait la main de la demoiselle pour terminer ses soins. Et les remerciements de la part de sa camarade le firent rougir davantage. Elle s’était inclinée pour accompagner ses paroles et du coup, Kyojiro se sentait vraiment mal à l’aise. Toujours en évitant son regard, il agita un peu ses mains, prenant tout de même soin de ne pas la toucher par mégarde comme il avait pu le faire avec cette inconnue à la salle commune.

« C-ce n’est rien, v-vraiment. Je… Je n’allais pas te laisser comme ça. »

Kyojiro le super-héros en action ! Quoi qu’il en soit, maintenant, il ne restait plus à Yume qu’à faire attention à ne pas trop appuyer sur sa brûlure. Et en repensant à toute la maladresse dont elle avait fait preuve, le brun se dit que ce n’était très certainement pas une bonne idée de la laisser seule au club de cuisine. Et si jamais elle mettait le feu à son tablier ? Et puis surtout, en plus de cette peur qu’un nouveau drame arrive, le brun ne pouvait pas oublier cette déception qui s’était dessinée sur son visage en apprenant que son gâteau était loupé. Ce n’était absolument pas son genre d’engager la discussion ou même de recherche de la compagnie, mais il avait envie de la voir à nouveau sourire. Il passa sa main sur sa nuque, attendant quelques secondes avant de reprendre la parole.

« Est-ce que… Est-ce que tu veux m’aider à faire mon gâteau ? Je… Je voulais tester une nouvelle recette et… et peut-être que je pourrais te montrer quelques… techniques ? »

C’était carrément maladroit de proposer ça comme ça et Kyojiro s’en rendit compte, piquant un nouveau fard alors qu’il paniquait un peu.

« Ah. Ce n’est pas que je trouve que tu sois nulle mais… mais je me disais juste que… que je pourrais t’aider. »

Il espérait vraiment ne pas s’être enfoncé, mais Kyojiro ne voulait pas que Yume pense qu’il la trouvait tellement nulle qu’il valait mieux la chaperonner. Il avait juste envie de l’aider à faire un bon gâteau et l’aider à retrouver le sourire.

« E-enfin c’est… c’est pas une obligation je… je ne faisais que proposer. »

Kyojiro avait dit tout ça en prenant bien soin de regarder dans une direction différente de celle où se trouvait la jeune femme, risquant tout de même un regard vers elle pour voir la réaction qu’elle allait avoir suite à sa proposition.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Ven 27 Oct - 12:25


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako



« C-ce n’est rien, v-vraiment. Je… Je n’allais pas te laisser comme ça. »


C’était tout de même vraiment adorable de sa part, de m’avoir soignée. Certaines personnes ne l’auraient pas fait. Et puis, j’aurais aussi pu aller à l’infirmerie plus tard, je ne savais que parfaitement bien prendre sur moi lorsque j’avais mal. En tout cas, j’espérais sincèrement ne pas l’avoir dérangé dans ce qu’il faisait ; je débarquais pendant qu’il cuisinait en toute tranquillité et puis je me mets à détourner ses plans d’abord avec mon gâteau raté, puis avec ma brûlure complètement idiote. Je devais l’agacer plus qu’autre chose, et il était probablement trop gentil pour me laisser en plan. Je m’en voulais intérieurement de l’importuner ainsi.

« Est-ce que… Est-ce que tu veux m’aider à faire mon gâteau ? Je… Je voulais tester une nouvelle recette et… et peut-être que je pourrais te montrer quelques… techniques ? »


Pendant quelques secondes, j’eus des étoiles dans les yeux. C’était tellement gentil de sa part de me proposer ça ! Franchement, c’était même la meilleure proposition qu’on m’aie faite dans la journée.

« Ah. Ce n’est pas que je trouve que tu sois nulle mais… mais je me disais juste que… que je pourrais t’aider. »


Oh, il n’avait même pas besoin de se justifier ; loin de moi l’idée qu’il me trouvait aussi nulle que les performances d’une loutre en contrôle de mathématiques, bien que je savais qu’il devait me trouver inhumainement maladroite. Je m’en voulais encore. Quelle honte !

« E-enfin c’est… c’est pas une obligation je… je ne faisais que proposer. »


Je remarquai qu’il évitait mon regard depuis un moment, comme s’il était aussi gêné que moi. En fait, si je n’étais pas aussi troublée par ma maladresse et que je n’avais pas aussi honte, je serais probablement entrain de sourire, légèrement amusée par sa gêne qui me rappelle trop bien le tableau qu’Asuka a peint de Kyojiro-kun.

Bien qu’embarrassée, je réussis à afficher un léger sourire sur mes lèvres en regardant longuement Kyojiro, sans perdre la teinte pivoine de mes joues.

« B-bien sûr que oui, c’est une super idée ! Mais… tu sais, tu n’as pas besoin de te forcer… e-enfin, j-je n’ai pas enfin de te déranger… »


Je n’aimais pas m’imposer dans la vie des gens, et j’avais comme l’impression qu’il se sentait presque obligé de devoir m’aider à m’améliorer. Je finis par baisser mon regard vers mon bandage en souriant faiblement, particulièrement heureuse d’être tombé sur Kyojiro, un garçon aussi gentil et adorable que lui malgré ses airs distants ; ou plutôt, que Kyojiro soit tombé sur moi, parce que sinon, je me serais 1)intoxiquée, 2)demandée qu’est-ce que j’avais fait de mal et puis 3)découragée pendant toute la soirée, et je n’aurais plus eu envie de retester un gâteau avant longtemps.

"-C-c'est que... je n'ai pas envie que tu te sentes obligé de me réconforter contre ton gré...
" dis-je en baissant les yeux.


©️ Lady sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Mar 31 Oct - 14:40


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Kyojiro était vraiment soulagé d’avoir terminé de prodiguer ses soins à Yume, elle avait l’air d’aller bien mieux à présent ! Mais même s’il était soulagé, ça ne l’empêchait pas de se sentir terriblement gêné en repensant à tout ça : il y avait eu tellement de contacts en si peu de temps entre leurs peaux ! Lui qui fuyait toujours le contact, du moins, c’était les gens qui le fuyaient principalement, il ne savait pas trop comment gérer tout ça. Il essayait de ne pas trop y penser, se focalisant sur la brûlure qu’il venait de soigner pour apaiser la douleur de la demoiselle. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle n’en garderait pas de vilaine marque maintenant ! Et puisque ce problème était réglé et qu’un lourd silence régnait, Kyojiro se lança à l’eau en proposant à sa camarade de l’aider à préparer son gâteau. Ils s’occuperaient tous les deux comme ça et peut-être que le brun pourrait lui apprendre quelques techniques ? Elle avait l’air bien trop maladroite pour qu’il la laisse livrée à elle-même ! Il lui jeta un petit coup d’œil et remarqua que les siens pétillaient. Ah. Elle était contente là non ? Le brun releva finalement les yeux vers elle quand elle prit la parole, toujours aussi gêné, agitant un peu ses mains devant lui, ne s’étant pas du tout attendu à une telle réplique.

« Ah. N-non. Je… Je me sens pas obligé du tout c’est que… Enfin… Ça me ferait plaisir de pouvoir t’aider un peu. »

Ah bah voilà. Si c’était encore seulement possible, Kyojiro piqua encore plus un fard, détournant les yeux aussitôt alors que sa main droite se refermait sur son bras gauche, signe de grand stress. Il était tellement peu à l’aise qu’il ne savait plus quoi faire de ses mains et il avait horreur de ça, vraiment ! Il lui fallut quelques secondes, le temps d’essayer de calmer son rythme cardiaque et la chaleur qui émanait de ses joues pour ouvrir à nouveau la bouche.

« Tu… Tu veux bien le faire avec moi du coup ? »

Le brun risqua un regard vers pour connaître sa réponse. Ouf ! Elle voulait bien ! Mine de rien, ça le soulagea, un petit soupir franchissant malgré lui ses lèvres. Si Yume avait refusé, il n’aurait pas pu insister davantage sous peine de passer pour le gros lourd de service qui ne voulait pas lâcher l’affaire. Il hocha doucement la tête pour montrer qu’il était content, même si ça ne se voyait pas sur son visage à cause de son air renfrogné, et il partit en direction de son plan de travail, lançant un regard à sa camarade pour lui signifier qu’elle pouvait le rejoindre. Bon. Et maintenant ? Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir lui apprendre à faire ? Il avait proposé ça sans trop réfléchir, n’ayant même pas réfléchi au fait qu’il n’avait jamais rien appris à qui que ce soit. Fixant les différents ingrédients qu’il avait rassemblés un peu plus tôt, il fixa son plan de travail pendant qu’il parlait, préférant rester concentré sur la recette que sur la gêne qu’il ressentait à l’idée de préparer un gâteau avec quelqu’un.

« Je voulais essayer de faire une tarte aux framboises sur une base de financier, avec de la crème au citron. »

Voilà, au moins, elle savait plus ou moins à quoi s’attendre. Kyojiro n’avait pas de recette, il faisait vraiment tout à l’œil. Il avait tellement fait de gâteaux en tout genre qu’il n’en avait plus besoin à présent. Mais avant de commencer, une question se posait :

« Tu penses que tu aimerais ça ? »

Oui parce que bon, s’il se retrouvait à manger un tel gâteau tout seul… Il en aurait pour un sacré moment ! Il voulait pouvoir partager le résultat final avec sa coéquipière, mais pour ça, il fallait que le mélange lui plaise ! Kyojiro fit signe à Yume de l’attendre pendant qu’il allait chercher le matériel pour commencer à préparer la crème au citron. Il revint bien vite avec un cul-de-poule et un batteur électrique. Battre à la main, c’était bien, mais c’était quand même bien crevant !

« Il faut battre les œufs et le sucre pour commencer. Tu veux t’en charger ? »

Oui parce que bon, si la demoiselle voulait apprendre, il ne fallait pas qu’elle se contente de regarder Kyojiro faire, mais qu’elle essaie d’elle-même ! Et puis, ne disait-on pas que c’était en faisant des erreurs qu’on apprenait ? Ils avaient suffisamment d’ingrédient pour recommencer plusieurs fois si besoin était !

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Mer 1 Nov - 22:27


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako



« Ah. N-non. Je… Je me sens pas obligé du tout c’est que… Enfin… Ça me ferait plaisir de pouvoir t’aider un peu. »

Génial ! C’était vraiment adorable de sa part de se montrer aussi gentil avec une fille aussi maladroite que moi, surtout qu’il ne me connaissait pas, et bien que l’on soit dans la même classe, on ne s’était jamais adressé la parole. Alors, évidemment, j’aurais probablement fait la même chose si les rôles étaient inversés et que c’était Sakurai-san qui rencontrait des difficultés en cuisines -ou qui était particulièrement maladroit. En fait, je n’aurais pas pu m’empêcher de l’aider si c’était le cas ; aider les gens pour moi était presque un devoir, une obligation que je me devais d’accomplir, et en même temps ça me faisait très plaisir. Le plus heureux, c’était de voir le sourire d’une personne, lorsque celle-ci est contente. C’était une des plus belles choses immatérielles : un sourire sincère.

« Tu… Tu veux bien le faire avec moi du coup ? »

« -A-a-avec plaisir ! »

Je n’avais même pas réfléchi une seconde avant de répondre, j’ai lancé ma phrase du tac au tac. Je me forçai à afficher le genre de sourire aimable que je savais si bien faire, mais mes joues étaient toujours très roses, et le seul sentiment que l’on pouvait deviner excepté la reconnaissance que j’avais envers le garçon, c’était de l’embarras. D’ailleurs, c’était la première fois que quelqu’un me proposait « vraiment » de l’aide pour quelque chose, afin que j’en apprenne quelque chose ou que je m’améliore. Je ne savais pas si j’étais très maladroite, ou simplement un désastre en cuisine, mais comme je suis dans un club par rapport à ça, il fallait bien que je le change ! Je me fixai l’objectif qu’à la fin de l’année scolaire, je réussirai à faire un délicieux gâteau au chocolat que je pourrais savourer avec mes amis. Enfin, Asuka, et les prochaines personnes à bien vouloir accepter la timide personne que j’étais, qui ne pouvait s’empêcher de bégayer à presque chaque phrase.

Kyojiro posa enfin son regard sur moi, et comme je l’observai déjà depuis un petit moment, je le détournais immédiatement en évitant de le croiser trop longtemps. Mais comme je voulais voir comment il réagissait, je risquai tout de même de jeter un œil sur lui. Il hocha doucement la tête, et je pouvais presque imaginer un sourire se former sur ses lèvres, sauf qu’il ne le fit pas. En y repensant, je ne l’avais pas vu sourire une seule fois depuis le début de l’année scolaire. Etait-il si malheureux que ça dans sa vie ? Il a peut-être vécu des choses dures, ou bien il en vit actuellement. Il pouvait également avoir un blocage, ou une peur de sourire ? N’aimait-il pas son sourire ? Il avait un problème à la mâchoire ? Ou simplement, aucune raison suffisante qui pouvait le pousser à sourire au moins une fois ? Est-ce qu’il avait déjà souri dans sa vie ? Il y avait tant de théories que je pouvais m’imaginer, mais je décidais de n’en choisir aucune. Et mon esprit divagua sur une image de Kyojiro entrain de sourire -enfin, j’essayai de l’imaginer en tout cas. Il devait être adorable, s’il le faisait. Je me surpris à rougir encore plus en pensant à ça, et je finis par détourner le regard en me rendant compte que je l’avais observé beaucoup trop longtemps à mon goût. Je me fixai alors un deuxième objectif en tête, et ça m’en faisait déjà deux dans la journée : faire apparaître le sourire de Kyojiro au moins une fois. Je serais si heureuse si j’y arrivais. Puis je revins directement à la réalité lorsque je me rendis compte qu’il parlait.

« … avec de la crème au citron. »

Oh, zut, j’avais raté le début de la phrase ! En tout cas, ce qu’il voulait faire contenait de la crème au citron, et j’aimais beaucoup ça. Heureusement pour moi, je n’étais pas trop pénalisée puisque j’aimais à peu près tout ce qui était sucré.

« Tu penses que tu aimerais ça ? »

« -O-oui, ça serait super ! dis-je en m’en voulant un peu de ne pas trop l’avoir écouté. J-j’ai hâte de voir le résultat en tout cas. » ajoutai-je en faisant un sourire déjà plus naturel.

Il rapporta un batteur électrique et un bol à pâtisserie pour qu’on puisse enfin commencer.

« Il faut battre les œufs et le sucre pour commencer. Tu veux t’en charger ? »

Je bégayai un « B-bien sûr ! » avant de prendre un œuf, puis de le casser correctement sur le cul-de-poule.

« -Hum… je dois en mettre deux ? » je l’avais dit au hasard, mais ça me semblait plutôt logique d’en mettre deux. Après, j’avais compris que je ne devais pas trop me fier à moi-même en cuisine, alors je préférais tout de même demander la confirmation. « Et puis, j-je suis censée mettre quelle dose de sucre ?»

J’étais déterminée à faire un bon plat, cette fois-ci ! Et je ne pouvais rien rater, puisque Kyojiro était là, maintenant !


©️ Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Jeu 30 Nov - 11:18


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Incroyable, mais vrai ! Un petit sourire, presque imperceptible, venait d’étirer les lèvres de Kyojiro lorsqu’il entendit sa camarade de classe accepter sa proposition, sourire qu’elle ne put voir parce qu’il avait baissé la tête. C’était la première fois qu’il essayait ce genre de gâteau et il ne savait pas du tout ce que ça allait bien pouvoir donner au final, mais le lycéen était content, vraiment, de savoir que Yume voulait bien l’aider. Ça lui permettrait de lui apprendre quelques petits trucs afin qu’elle s’améliore, et surtout, ça lui permettrait à lui d’apprendre à parler et à se sentir plus à l’aise avec d’autres personnes. Même s’il était là depuis un moment, il n’avait jamais réussi à entretenir une discussion aussi « longue » que celle qu’il avait avec Yume en ce moment même avec une autre personne. Il fallait dire que son visage renfrogné n’aidait pas les gens à aller vers lui… Il essayait de faire des efforts pourtant, mais lorsqu’il avait essayé de se forcer à sourire, son meilleur ami Tetsuya avait explosé de rire avant de lui dire qu’il valait mieux qu’il n’essaie pas parce que c’était encore plus effrayant.

Prenant place devant son plan de travail qu’il avait délaissé quelques instants auparavant pour venir en aide à Yume, Kyojiro commença à expliquer son projet à sa camarade, ses yeux scrutant les différents ingrédients à sa portée, comme s’il espérait secrètement que les framboises allaient se mettre à parler à sa place pour expliquer les différentes étapes à la demoiselle à sa place. C’était parfaitement ridicule. Un petit soupir de soulagement passa les lèvres du garçon quand Yume lui lança avec un sourire vraiment craquant que c’était une super idée et qu’elle avait hâte de voir le résultat final. Bon, alors ils pouvaient vraiment partir sur cette base de gâteau ! Kyojiro s’éloigna quelques instants, le temps d’attraper un batteur et un cul-de-poule, afin de poser le tout sur le plan de travail, demandant à sa camarade si elle était d’accord pour s’occuper de l’étape battre les œufs avec le sucre. Ça ne devrait pas être trop compliqué pour elle, même si elle était terriblement maladroite non ? Au pire, elle enverrait de la préparation partout avec le batteur ou renverserait le cul-de-poule, mais ils n’auraient qu’à recommencer ! Et là, sa question fit rougir de nouveau Kyojiro. L’abruti ! Il lui demandait de faire des choses sans même penser à lui donner les proportions !

« P-pardon… Pour les œufs, il en faut deux entiers en plus d’un jaune tout seul. Tu veux que je sépare le jaune ? »

Kyojiro devait vraiment apprendre à parler aux gens en les regardant plutôt qu’en regardant à côté. Il était parfaitement incapable de fixer le visage de la demoiselle alors que c’était pourtant quelque chose de très impoli. Mais elle semblait tout aussi gênée que lui alors… Ce n’était pas si grave non ? Le jeune homme ne savait pas si Yume avait déjà eu l’occasion de séparer un jaune d’un blanc et il s’empressa d’attraper un petit bol pour le placer devant lui, se saisissant d’un œuf.

« Il faut six blancs pour le financier alors je te montre comment faire et… tu… tu pourras essayer pour les autres si tu veux. »

Heureusement que Kyojiro était doué pour maîtriser son stress ! Nul doute qu’autrement, il aurait été capable de briser l’œuf entre ses doigts plutôt que simplement le fissurer contre le rebord du bol. Il se concentrait au maximum sur ce qu’il faisait pour oublier la présence de Yume qui devait l’observer attentivement et ne pas faire de bêtises. Trop la honte sinon ! Il fissura donc l’œuf en le tapant d’un coup sec contre le bol et glissa ses pousses dans la fissure pour séparer les deux parties de la coquille avec délicatesse afin que le jaune ne se brise pas et reste bien sagement dans l’une des coquilles. Il le transvasa d’une coquille à l’autre plusieurs fois pour bien se débarrasser du blanc qu’il laissa dans le bol devant lui avant de mettre le jaune dans un bol séparé. Chose faite, il jeta la coquille à la poubelle et risqua un regard vers Yume.

« Ç-Ça va ? Tu veux que je te remontre ? Hum… Et pour le sucre sinon, il faut mettre 150 g dans le cul-de-poule. Je vais préparer les zestes de citron en attendant que tu… mélanges ça. »

Waw… Kyojiro ne se rappelait même pas de la dernière fois où il avait réussi à faire des phrases aussi longues avec quelqu’un qui n’était pas du tout proche de lui ! Les seuls avec qui il le faisait se comptaient sur les doigts d’une main : son père et Tetsuya. Gardant toujours un œil sur la demoiselle pour voir si elle n’avait pas de difficultés et restant toujours non loin au cas où, Kyojiro attrapa les deux citrons et commença à découper leur peau afin de faire des zestes. Il aurait pu demander à Yume de s’en charger, mais comme ça demandait de manier un couteau bien aiguisé… Il ne préférait courir aucun risque.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Sam 17 Fév - 21:58


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako



« P-pardon… Pour les œufs, il en faut deux entiers en plus d’un jaune tout seul. Tu veux que je sépare le jaune ? »

J’hochai doucement la tête, en essayant de garder mon sourire aimable, bien que gênée ; en fixant le plan de travail. Séparer le jaune du blanc faisait partie des nombreuses choses que je ne savais pas faire. Enfin, que je n’avais jamais essayées, mais je me savais bien trop maladroite pour pouvoir réussir à faire quelque chose qui pouvait être facilement raté. A tous les coups, j’aurais réussi à mettre des morceaux de coquille impossible à attraper dans ce qu’on devra utiliser, ou alors j’aurais carrément tout mélangé. Enfin, je n’aurais pas réussi. Bref, tout ça pour dire qu’il valait mieux pour moi de laisser faire ceux qui s’y connaissaient déjà, au moins plus que moi.

Kyojiro me signala que nous avions besoin de six blancs d’oeufs afin de continuer la recette, puis il se proposa de me montrer comment faire, avant que je ne refasse une gaffe. Si on avait pu juger mes compétences en cuisine simplement par cette journée, j’aurais pu trouver l’excuse que ce n’était pas mon jour, que j’étais déconcentrée. Mais après tout ce qui avait pu se passer les précédentes fois, je n’avais plus d’excuses. Soit, je réfléchissais trop, soit je me déconcentrée trop facilement lorsque je faisais de la cuisine, soit il y avait tout simplement une malédiction qui faisait en sorte que tout ce que j’essayais de cuisiner se foire. Est-ce que la malédiction allait faire effet encore cette-fois-ci, alors que je travaillais avec quelqu’un ? Je n’espérais pas. Déjà pour Kyojiro, qui se donnait de la peine à m’aider ; peut-être parce qu’il était gentil ou avait pitié de moi ; si je gâchais tout, il aurait perdu son temps pour rien, et il avait probablement autre chose à faire que d’aider une débutante comme moi à faire de la cuisine. Puis aussi, parce que ce genre de pâtisseries faisaient partie de mes plats préférés, alors si je réussissais à en faire au moins une, je serais comblée. Alors je devais faire de mon mieux. Il fallait que j’écoute et que j’observe attentivement mon camarade pour ne pas échouer! En plus, ça serait une insulte pour la personne ayant inventé cette recette. Et également pour toutes les personnes -dont moi- qui avaient l’habitude de manger de délicieuses pâtisseries.

« Ç-Ça va ? Tu veux que je te remontre ? Hum… Et pour le sucre sinon, il faut mettre 150 g dans le cul-de-poule. Je vais préparer les zestes de citron en attendant que tu… mélanges ça. »

Mes parents avaient deviné ma personnalité avant même que j’en aie une, en me donnant ce prénom. J’étais plongée dans mes pensées, et je n’avais pas vraiment fait attention à ce que faisait Kyojiro. J’avais regardé, bien évidemment, mais pas avec une grande concentration. Mais j’avais regardé ! Je n’allais pas le déranger -encore plus que je le faisais- pour qu’il me remontre. Rappelle-toi Yume ; ça doit pas être si compliqué que ça de casser un œufs et de séparer le blanc du jaune quand même ! Puis, de toute façon, si je faisais quelque chose de travers, je pourrais toujours recommencer. Il fallait que je garde ça en tête ! Mais si je recommençais, je perdrais du temps, et cela pourrait gêner Kyojiro… Il fallait que j’aie un peu plus de confiance en moi bon sang !

« -Euh… o-oui, pas de problèmes ! J-je pense que je peux le faire… »

Je jetai un coup d’œil au plan de travail à nouveau. Il fallait que je me rende utile !
Je pris un œuf, essayai de me rappeler comment faisait Kyojiro l’instant précédent. Après tout j’avais regardé. Même si je n’avais pas vraiment prêté attention. Je cassai l’œuf avec délicatesse, et avec surprise, je réussi quelques instants plus tard à tout faire comme il fallait. Mon moral étant remonté, je souris sincèrement, en ne laissant apparaître presque plus aucune gêne sur mon visage.

Puis je continuai encore ; j’avais presque l’impression que c’était un miracle que je ne fasse aucune gaffe. Peut-être parce que j’avais rempli mon quota de maladresse pour la journée, et que plus rien ne m’arriverait ? Je souris machinalement en continuant de cuisiner. Enfin, de casser des œufs en séparant le blanc. J’avais terminé les six. Il fallait que je mélange le tout avec le sucre maintenant. Alors cette fois-ci, pas question de le confondre avec le sel !
Je regardai autour de moi, puis pris le sucre -le vrai sucre cette fois-, avant de prendre un bol et de le poser sur la balance de cuisine. Puis je commençai à verser tout doucement la substance alimentaire blanche en regardant attentivement sa masse dans le bol qui augmentait petit à petit. Evidemment, il fallait bien que je fasse un faux pas quelque part ; en jetant un œil à Kyojiron qui coupait les zestes de citrons, mes mains perdirent le contrôle du paquet de sucre, et j’en renversai ainsi beaucoup trop dans le bol et sur le plan de travail.

« -Oups… d-d-désolée… »

Je posai le paquet de sucre presque vide à côté de moi en me demandant comment j’allais pouvoir tout rattraper.

« -Hum… j-je vais nettoyer tout ç-ça… »

Et la gêne reprit le dessus, puis je sentis mon visage chauffer à nouveau. Ce n’était pas non plus un drame, mais j’aurais bien aimé me prouver que je pouvais réussir à cuisiner sans rien faire de travers. Raté, pour l’instant.


©️ Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Lun 19 Fév - 15:56


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Kyojiro était vraiment content de pouvoir aider Yume à cuisiner vu toutes les catastrophes dont elle avait été à l’origine depuis qu’il était arrivé dans la cuisine du club. Il préférait prendre son temps, bien lui expliquer, lui montrer les différentes étapes de la préparation de ce gâteau, et recommencer si jamais ça loupait. Ça ne le dérangeait pas. Tant qu’ils avaient les ingrédients nécessaires, ils pouvaient réessayer autant de fois que cela serait nécessaire ! C’était en échouant qu’on apprenait après tout non ? Le lycéen entreprit donc de montrer à sa camarade comment il fallait séparer les œufs. Il ne voulait pas tout faire lui-même, il fallait que la demoiselle essaie elle aussi ! Il n’y avait pas de meilleur moyen de réussir qu’en pratiquant après tout ! Quand Kyojiro demanda à sa binôme si elle avait besoin qu’il lui remontre comment séparer le jaune et le blanc d’un œuf, celle-ci lui assura que ce n’était pas la peine et qu’elle pensait pouvoir y arriver. Kyojiro hocha donc doucement la tête pour la laisser faire pendant qu’il allait couper le zeste du citron.

Le jeune homme resta quand même à proximité de Yume, juste histoire de garder un œil sur elle pendant qu’elle cassait les œufs. Kyojiro afficha cette fois-ci un sourire un peu plus prononcé en voyant que la demoiselle faisait un sans-faute, et surtout, qu’elle semblait avoir retrouvé le sourire ! Ça faisait vraiment plaisir de la voir si ravie de cuisiner ! Le garçon continua de préparer son zeste, ne voulant pas interrompre sa camarade qui devait à présent peser le sucre. Il ne fallait pas qu’il se déconcentre trop, sinon il allait finir par se couper ! Et alors qu’il terminait avec les citrons, s’apprêtant à revenir vers la demoiselle pour apporter ses zestes et les mélanger avec la préparation, leurs regards se croisèrent à nouveau, faisant sans doute un peu stresser Yume qui remplit bien trop son bol en plus de renverser du sucre un peu partout autour de celui-ci. Bon, au moins, elle ne s’était pas trompée cette fois, elle avait bien pris le sucre ! La demoiselle s’empressa de s’excuser, son doux visage s’empourprant à nouveau. Sans doute que Kyojiro se sentait plus à l’aise avec quelqu’un d’aussi timide que lui, mais en arrivant à son niveau, il lui offrit un doux sourire qui se voulait rassurant.

« Ne t’inquiètes pas ce… ce n’est pas très grave. Je vais t’aider à tout nettoyer. »

Kyojiro posa ses zestes de citron et attrapa le paquet pour retirer le sucre en trop du bol pendant que la demoiselle récupérait ou nettoyait le sucre qui était tombé sur le sol. Des petits drames de ce genre arrivaient toujours, ce n’était vraiment pas grave ! Ils avaient juste à nettoyer, rien à recommencer ! Le lycéen versa ensuite le sucre dans le cul-de-poule et attrapa le batteur électrique. Pour le coup, s’il voulait que la demoiselle participe, il préférait s’occuper du mélange avec cet appareil.

« Si tu veux bien, il faudrait ensuite presser 4 citrons pour récupérer le jus. Tu… Tu peux prendre le petit presse-agrumes qui est là-bas. Tu t’en es déjà servi ? Il… Il suffit de couper les citrons en deux et les poser sur le dessus pour les écraser et récupérer le jus. »

Elle n’allait pas se couper les doigts en même temps qu’elle couperait les citrons hein ? Kyojiro gardait toujours un œil sur elle au cas où, lançant le batteur électrique pour blanchir le mélange sucre et œufs. Il y versa ensuite les zestes et attendit que la demoiselle ait terminé avec le jus de citron pour l’y verser à son tour.

« Hum… En-ensuite il faut… Diluer 3 cuillères à café de Maïzena dans un peu d’eau dans un petit bol. Tu pourras mettre ça dans le cul-de-poule après et je… Je vais m’occuper de faire cuire si tu veux. Tu… Tu pourrais aussi faire des petits cubes avec 50 g de beurre s’il… s’il-te-plaît ? »

Kyojiro avait l’impression d’être un véritable petit chef cuisinier comme ça ! C’était plutôt rigolo ! S’il n’était pas aussi décidé à devenir policier comme son père, nul doute qu’il aurait voulu faire carrière dans le monde de la cuisine ! Mais bon, c’était bien beau tout ça, parler cuisine et faire ce fameux gâteau, mais peut-être que la demoiselle s’ennuyait de ne pas discuter d’autre chose non ? Le lycéen fronça les sourcils alors qu’il récupérait le mélange avec la Maïzena pour le mettre dans sa casserole, le fouettant pour ne pas qu’il accroche au fond.

« Hum… Tu… Pourquoi tu t’es inscrite au club de cuisine ? »

Il ne voulait pas paraître méchant en lui posant cette question, ça n’insinuait absolument pas un « t’es trop nulle, pourquoi t’as pas été dans un autre club ? », bien au contraire ! Kyojiro était simplement curieux de connaître les raisons qui avaient poussé la demoiselle à choisir ce club plutôt qu’un autre étant donné qu’elle ne semblait pas être du genre à beaucoup cuisiner (ou du moins, à réussir ses plats).

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Hisako
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 105
Multicomptes : Kaze Tadao

Infos supplémentaires
Clubs: Natation, volleyball et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Mar 28 Aoû - 7:50


Rater un plat en une étape:
confondre le sucre et le sel
Kyojiro Sakurai & Yume Hisako



J’étais tout de même soulagée que Kyojiro ne soit pas fâché, ou agacé par ma maladresse, lorsque je j’avais renversé le sucre. Mais bon, s’il ne l’avait pas été jusque-là, il n’y avait pas de raison qu’il le soit maintenant. Après tout, confondre le sucre et le sel était un fait tellement improbable, que c’en était presque un exploit. Mais il y avait aussi, le fait de ne pas avoir était assez attentive, et de m’être brûlée avec le moule, qui faisait partie de mon « inexpérience ». Trois échecs, en moins d’une heure. Impressionnant, n’est-ce pas ? Quand est-ce que je ferais plus attention à ce que je faisais ? Je me déconcentrais sans arrêt, et c’était un peu problématique, parfois. En ce moment par exemple. Ça serait en effet dommage que je réussisse à gâcher la recette que Kyojiro voulait préparer.
Reprends-toi, Yume. Il ne fallait pas que je pense à ce qui pourrait arriver de négatif. Je m’étais dit quelques secondes plus tôt que nous réussirions cette pâtisserie. Puis si je ratais -c’était évident que si l’un de nous deux ratait quelque chose, ça serait moi bien sûr-, nous recommencerions. Autant de fois qu’il le faudra. Jusqu’à l’heure de la fermeture des clubs.

Pendant que j’étais baissée pour ramasser le sucre tombé par terre, mon camarade nettoyait le plan de travail. Je me relevai et écoutai ses instructions. Puis je fus prise de quelques doutes. Il m’aidait par courtoisie, il avait sûrement pitié de moi. Son air neutre ne m’aidait pas non plus à bien comprendre ce qu’il pouvait penser de moi. Peut-être que je lui faisais perdre son temps, et qu’il voulait en finir au plus vite. Si il est venu dans ce club ce soir, il avait probablement d’autres choses à faire que d’aider une débutante. Je ne voulais pas le déranger plus, et une partie de moi se sentait plutôt mal par rapport à ça.

Par la suite, je suivis ses instructions à la lettre, en essayant de me concentrer au maximum. C’était paradoxal : le fait que je me concentre sur ma concentration avait la fâcheuse manie de me déconcentrer. Qu’est-ce que je pouvais faire face à ma rêverie ? Il fallait que je laisse mes pensées n’ayant aucun rapport avec la cuisine de côté, et me concentrer sur le dessert que nous étions en train de préparer. Je maniais les ustensiles plus lentement, pour éviter la moindre gaffe. J’avais peur de gaspiller le précieux temps de Kyojiro, mais je redoutais encore plus une maladresse. Parfois, je renversais quelques ingrédients de côté, ou bien je réussissais à me tâcher, mais ces gaucheries n’étaient pas importantes, alors tout se passait parfaitement. Sakurai-kun avait l’air un vrai petit cuisinier, il savait parfaitement ce qu’il faisait, et il n’avait pas l’air de douter de sa recette. En revanche, je ne saurais dire s’il doutait de lui : il bégayait souvent, lui aussi. Bien que chacun de nos dialogues commençaient par des bredouillements, nous arrivions à nous comprendre. Je me demandais s’il était aussi timide que moi avec tout le monde (ou peut-être plus), ou il balbutiait car c’était une des premières fois qu’on se parlait. Si nous devenions amis, il me parlerait normalement ? Je réfléchissais aussi à l’inverse ; est-ce que je pourrais arrêter mes tics de langage, si j’étais amie avec mon camarade. Probablement pas. Je bégaierai moins, mais ça n’arrêtera sûrement pas.

« Hum… Tu… Pourquoi tu t’es inscrite au club de cuisine ? »


Plus je le regardais, plus il avait l’air d’un professionnel. Je lui souris, assez contente qu’il puisse s’intéresser à ma futile vie.

-E-En fait… je me suis dit que ça pourrait m’être utile. J’adore les petits plats, les pâtisserie… M-Ma mère est une très bonne cuisinière, et j’aimerais pouvoir l’aider un peu, lorsque je suis chez moi… Avant d’être dans ce club, je n’avais pas vraiment fait de cuisine dans ma vie, m-mais quand je vivrai seule, je voudrais être capable de me débrouiller, et ne pas toujours dépendre de mes parents, ou des bentos de supermarchés…

J’avais beaucoup parlé, et en plus, j’avais parlé de moi ; ça me demandait beaucoup d’efforts. J’évitais alors son regard.

-E-et toi… ?

Je continuais de cuisiner, en essayant de ne pas me laisser distraire. En écoutant sa réponse, j’hochais la tête, et ne dit rien de plus, pour éviter de trop m’imposer dans son espace personnel. Evidemment, j’aimerais bien le connaître mieux, mais je n’osais pas poser plus de question, il pourrait être gêné, lui aussi, et je ne voulais surtout pas le rendre mal à l’aise. D’ailleurs, ça a probablement dû déjà arriver, à cause de mes gaffes.

Plus nous avancions dans la recette, plus j’étais confiante, et moins je pensais à ce que je pourrais faire d’incorrect. Je pouvais même dire qu’on réussissait plutôt bien. C’était sûrement tout à fait normal pour Kyojiro, mais pour moi, c’était presque un exploit. J’étais vraiment tentée de manger les framboises restantes, mais je me retenais. La tarte était dans le four. Et tout s’était bien passé.
Je partis me laver les mains ; et me rendis compte que ma brûlure me faisait beaucoup moins mal. Je me retournais alors vers Kyojiro, en lui affichant un sourire empli de gratitude.

-M-merci beaucoup d’avoir consacré du temps pour moi… ça me fait très plaisir que tu m’aides ainsi…. Merci.

Plus qu’à attendre le résultat. Et j’avais hâte, mon sourire ne me quittait pas.


©️ Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 80
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Saya Nakajima, James P. Campbell, Amelia McClenahan

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   Ven 31 Aoû - 16:55


Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel
feat. Yume Hisako


Tetsuya était le premier à lui dire qu’il fallait qu’il fasse des efforts pour avoir un visage et des expressions plus avenantes avec les gens, mais c’était plus fort que lui. Kyojiro n’arrivait tout simplement pas à se laisser aller, à être lui-même, à rire et même à sourire, bien trop timide pour faire comme son meilleur ami et engager la conversation avec le premier venu comme s’ils se connaissaient depuis des années. Tetsuya était le seul à vraiment connaître Kyojiro, mais nul doute que sa scolarité dans cette Académie allait grandement changer les choses. Il était forcé de côtoyer ses camarades en classe, pendant ses heures de club, mais il devait aussi fréquenter ses colocataires dans sa chambre au pensionnat. Plus les jours et les mois passeraient, plus il se sentirait à l’aise non ? Peut-être que d’ici la fin de sa scolarité, il aura même réussi à se faire des amis autres que Tetsuya ! L’espoir faisait vivre et, même s’il ne le montrait pas avec sa poker face, il était vraiment content de pouvoir cuisiner ce gâteau avec Yume, et il n’était pas du tout agacé par toutes ses maladresses qui se poursuivaient au fil de la recette.

Le kendoka était quelqu’un de très patient et, surtout, avec le cœur sur la main. S’il pouvait aider quelqu’un, il fonçait sans réfléchir. Les seuls obstacles restaient encore et toujours son visage impassible et sa timidité presque maladive. Quoi qu’il en soit, les deux lycéens s’évertuaient tous les deux à faire de leur mieux pour ce gâteau, Yume continuant à commettre quelques petites maladresses sans conséquences alors qu’elle suivait les directives de Kyojiro, le garçon gardant un œil presque protecteur sur sa voisine pour intervenir si jamais elle se blessait à nouveau ou provoquait un autre drame. Mais tout se passait bien et le kendoka se prit même à demander à la demoiselle pourquoi elle avait choisi de s’inscrire au club de cuisine. Il n’avait pas posé cette question parce qu’il était désespéré de voir à quel point elle pouvait être tout sauf douée dans ce domaine, mais bien par curiosité. Kyojiro était super curieux ! Ce qui était un trait de caractère assez compliqué pour quelqu’un d’aussi peu bavard que lui ! Il restait bien souvent sans réponses pour satisfaire sa curiosité comme il n’osait pas poser de questions. C’était parfois frustrant !

« Je… Je vois. En tout cas, si… si jamais tu as besoin de conseils ou d’aide je… Je serais ravi de pouvoir t’aider à nouveau. C’est… c’est en essayant qu’on apprend. »

Kyojiro avait dit ça en fixant son saladier, les sourcils encore plus froncés qu’avant. C’était dingue comme ça lui demandait d’incroyables efforts de proposer son aide à Yume et que ça avait le don d’accélérer bien trop les battements de son petit cœur ! Ça impliquait qu’ils se revoient après tout ! Peut-être qu’elle n’en aurait pas envie… Et si c’était le cas, est-ce qu’ils étaient censés s’éviter dès qu’ils se croiseraient dans les couloirs de l’Académie ou même ici, au club de cuisine ? Le kendoka ferma les yeux et secoua doucement sa tête. Non, ça ne servait à rien de penser à des choses comme ça, surtout qu’il n’avait pas encore répondu à la demoiselle. Elle avait rejoint ce club avec de bonnes raisons et de beaux objectifs ! C’était plus que louable ! Mais… Et lui ?

« Hum je… J’ai rejoint le club de cuisine parce que… je… J’aime beaucoup cuisiner et… je… Je cuisinais beaucoup quand j’étais chez moi alors… Voilà. »

Waw… Ça c’était de l’explication ! Mais Kyojiro se voyait assez mal dire à Yume qu’il avait très tôt appris à cuisiner parce que sa mère était malheureusement décédée dans un accident et qu’en tant que fils unique d’un policier qui faisait beaucoup d’heures supplémentaires, il n’avait pas vraiment eu le choix. Enfin, il l’avait eu, mais il avait préféré donner de sa personne pour aider au maximum son père qui l’élevait seul. Au début, il avait été vraiment mauvais, encore plus maladroit que Yume, mais son père avait toujours mangé ses plats trop cuits, trop salés ou même carrément immangeables, le tout avec un grand sourire. Kyojiro avait rejoint le club pour continuer à cuisiner même s’il ne vivait plus avec son père, tout simplement parce qu’il y avait pris goût et qu’il adorait ça. Alors s’il pouvait, en plus de prendre plaisir à préparer des petits plats ou des gâteaux, aider des gens avec de si beaux objectifs que Yume, il n’allait pas cracher dessus, au contraire ! Et finalement, le gâteau finit sa course dans le four, le kendoka se retrouvant encore une fois avec les joues écarlates quand sa camarade se rapprocha de lui pour le remercier chaleureusement de l’avoir aidée. Il secoua doucement la tête de gauche à droite, osant simplement remonter son regard jusqu’aux lèvres de la jeune femme, admirant son beau sourire.

« N-non je… C’est moi qui te remercie c’est… c’est plus amusant de cuisiner avec quelqu’un. »

Et Kyojiro finit par enfin relever complètement la tête pour croiser son regard, le maintenant quelques secondes en essayant de lui offrir à son tour un beau sourire. Bon, ce ne fut pas une réussite et son sourire était presque invisible, mais le coin droit de ses lèvres s’était un poil remonté pour en faire un ! C’était un bon début ! Le kendoka attendit encore un peu et finalement, quand le minuteur sonna, il sortit le gâteau du four. Il avait une bonne tête ce gâteau ! Ne restait plus qu’à le goûter ! Mais Kyojiro avait envie de faire plaisir à la demoiselle alors…

« Tu… Tu peux le garder et l’emmener pour le… manger avec tes amis. »

Le kendoka n’avait pas besoin de ce gâteau, il pourrait très bien en refaire encore plein d’autres ! Et puis, comme ça, Yume pourrait montrer à ses camarades qu’elle était capable de faire de super beaux (et bons) gâteaux ! Kyojiro attrapa une boîte pour le ranger dedans et le lui laissa, essayant une nouvelle fois de sourire, mais ce fut tout aussi imperceptible que son premier essai. Le brun rangea et nettoya ensuite tout ce qu’ils avaient utilisé ainsi que les plans de travail, avant de s’incliner devant la demoiselle.

« E-Encore merci d’avoir cuisiné avec moi. Je… J’espère qu’on aura l’occasion de… recommencer. Je… Bonne fin de journée Hisako-san. »

Il s’inclina à nouveau et attendit que sa camarade soit prête à partir elle aussi pour finalement quitter la pièce. Kyojiro n’avait pas pu goûter son gâteau, alors il s’était consolé en emportant les framboises qu’ils n’avaient pas utilisées, les grignotant sur le chemin vers sa chambre au pensionnat. Et là, seul dans les couloirs, le kendoka esquissa un vrai sourire. Il était content d’avoir passé ce moment avec Yume et il avait hâte de pouvoir en passer bientôt  d’autres avec elle !

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rater un plat en une étape: confondre le sucre et le sel. [Ft: Kyojiro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ne pas confondre masculin avec féminin.
» Le mec qui sait pas faire un plat, c'est trop un boloss (Topic de Rems)
» J'm'en tape (Ft. Curt, Hank, Leo, Léa, Kym, Aed )
» LES PIEDS DANS LE PLAT. Est-il normal que?
» Japon : rater sa coupe peut rapporter gros...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Pensionnat et clubs :: Rez-de-chaussée - Salles des clubs :: Salle du club de cuisine-
Sauter vers: