Partagez | 
 

 Prise la main dans le... violon ? | Ft. Asuka Tsuno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaori Mizuno
Université • 3ème année
avatar

Messages : 789
Cursus : Psychologie - Criminologie

Infos supplémentaires
Âge: 20 ans.
Clubs: Présidente du club de tennis et membre du club de musique (violoniste).
Mais encore ?:

MessageSujet: Prise la main dans le... violon ? | Ft. Asuka Tsuno   Sam 19 Aoû - 0:43

Are you looking at me?Aujourd’hui, tu es un peu déprimée. Pas de raison particulière, comme d’habitude… A part les couleurs qui, d’habitude rayonnantes, te paraissent tout d’un coup grises, fades. Mais là encore, pourquoi ? Tu te prends trop la tête, c’est clair, mais tu ne peux t’en empêcher. L’idée de nier une émotion, un sentiment, te terrifie. Tu as déjà essayé de le faire et ça ne fait qu’empirer les choses. Cela ne fait qu’empirer l’impression d’être sur le point d’exploser ou pire, d’imploser.

Tu fixes ton reflet dans le miroir des toilettes de l’université. Il n’y a personne, c’est tellement calme… Tu te laisses aller et fermes tes yeux quelques secondes, l’espace d’un instant, te forçant à ressentir ton propre souffle ainsi que les battements de ton cœur. Tu as fini les cours et ton violon est posé à tes pieds, dans son étui. Il n’y a pas trente-six solutions, et tu le sais. Il faut que tu en joues, de ce violon, et vite. Il faut que tu t’échappes.

Sans accorder plus de réflexion à cette idée, tu te lances en direction de la salle du club de musique. Tu en fais partie, donc tu as la clé, et puis dans le pire des cas, qu’est-ce qui pourrait arriver ? Pas grand-chose. A part qu’on te tombe dessus parce que tu déranges… Le silence des couloirs, j’imagine. Le risque qu’on t’entende ne te déstabilise pas, tu as peu de confiance en toi mais tu es consciente que tu joues bien de cet instrument. Il ne te faut pas beaucoup de temps pour arriver devant la fameuse salle du club, et tu reprends ton souffle avant d’y pénétrer.

Personne. Tu pousses un soupir de soulagement. Bon, au pire, tu serais allée autre part, tu aurais trouvé, mais tu préférais largement cette salle à un quelconque autre endroit pour jouer du violon. Un peu pressée de t’échapper, tu t’installes assez vite, pose tes affaires, et entame la cérémonie de l’échappatoire. Il en faut peu pour être heureux. Tu as commencé à jouer ta mélodie préférée, et plus rien n’existe à part toi, et ton violon. Tu es à peine consciente de ton propre poids. Le spectacle dure plusieurs minutes, sans que tu faillisses à aucun moment.

Vers la fin de ton morceau, tu entendis bien la porte de la salle s’ouvrir, mais tu ne réagis pas. Tu préféras largement te concentrer sur ce que tu étais en train de faire. En plus, tu avais à peine entendu ce bruit. Peut-être t’étais-tu trompée ? Au pire, la personne en question viendrait t’arrêter, si elle était dérangée par ta musique. Ce ne fut pas le cas, et quand tu ouvris les yeux tu vis une jeune fille, debout dans un coin de la salle du club.

Une dessinatrice. Tu ne mis pas longtemps à le comprendre, compte tenu du crayon et de la feuille qu’elle tenait, sur une pochette qui lui servait de support. Qu’avait-elle pu bien trouver d’intéressant à dessiner ? La pièce, ton violon, même toi, peut-être ! Cette dernière hypothèse te parut un peu glauque. Elle n’avait rien fait de mal, mais l’idée qu’une inconnue possède une image de toi, même illustrée, t’intimidait un peu. Tu posas donc ton violon sur la table avant d’aller à sa rencontre. Jolie, elle avait l’air d’être plus jeune que toi.

« Heeey ! Moi, c’est Kaori, mais tu peux m’appeler Kao. Je peux voir ton dessin ? » lui demanda-t-elle, un large sourire aux lèvres.

En plus de lui donner ton sourire le plus sincère, tu avais un peu incliné ta tête sur le côté, accentuant les traits angéliques de ta petite bouille.
©️ 2981 12289 0

_________________
Will I reach you ?
I hope I can reach you.

Dita | Epicode


Dernière édition par Kaori Mizuno le Mar 10 Oct - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuka Tsuno
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 118

Infos supplémentaires
Âge: 15 ans
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Prise la main dans le... violon ? | Ft. Asuka Tsuno   Sam 19 Aoû - 2:36



Prise la main dans le ... violon ?

Avec Kaori Mizuno

Ayant désormais mes livres, il me semblait que le temps était enfin venu pour moi de me créer mon espace atelier dans la salle d’arts. Ou plutôt, la salle réservée au club auquel je m’étais inscrite en pensant que quelqu’un y ferait, comme moi, du dessin. J’espérais ne pas me tromper à ce propos sinon j’allais devoir demander à ce qu’on ouvre un club spécialisé et je n’étais malheureusement pas faite pour le rôle de « capitaine » ou « président » de club. Mon statut de nouvelle élève ne m’aidait pas trop dans la tâche de trouver une personne digne de ce rôle non plus à vrai dire. Mais bon, tant que je pouvais dessiner en toute tranquillité sans qu’on vienne me dire quoi faire… c’était à peu près tout ce que je demandais. Ah oui ! Aussi ne pas toucher mes œuvres sans mon consentement. Prenez-moi pour une folle si le voulez, mais quel que soit l’état d’un dessin, d’une peinture ou autres (brouillon, séchage, coloriage, encrage…) c’était mes bébés. Enfin, quitte à parler normalement, disons plutôt que c’est sacré comme la croix d’un chrétien ou les vaches en Inde. Mais bon, tout artiste est comme ça. Non ?

Armée de tous mes matériels de dessin (peintures de toutes sortes, pinceaux, fuseaux, crayons, feutres, ciseaux, spatules…), le tout rangé avec grande précaution dans un sac que j’avais rangé dans ma valise, ne laissant que peu de place à mes vêtements que j’avais tout de même réussi à caser, je sortis de ma chambre et allai dans la salle du club des Arts. Habillée d’un short m’arrivant mi-cuisses en jean sombre décoré d’une ceinture en cuir, d’un pull ample bleuté en coton, de chaussettes blanches et de bottines noires avec des boucles argentées et sans talon laissant apercevoir mes chaussettes, j’avais attaché mes cheveux en une queue de cheval lâche qui volait au vent alors que je courais, le sourire aux lèvres. Enfin, ce fut jusqu’à ce que j’entende (encore) de la musique dans la salle dédiée au club. J’entrai donc dans la mienne pour poser mon sac, prendre une pochette rigide, une feuille blanche et un crayon de papier au pif (pas le temps de pinailler !) pour ensuite aller en quête d’inspiration chez la personne qui créait une atmosphère prenante sans pour autant être… comme celle de Matthew. A vrai dire, ça n’avait absolument rien à voir. Ouvrant discrètement la porte pour voir la jeune femme blonde qui jouait du violon, je me mis à dessiner ce que je voyais. L’expérience m’aida à recréer l’atmosphère assez rapidement, juste avant qu’elle ne cesse. Au moins, il me semblait avoir saisi l’idée principale même s’il était vrai que cela avait été trop rapide. Mais, qui sais, peut-être que le sentiment qu’elle m’avait laissé m’aiderait à refaire une peinture génialissime ?
Comme prise sur le sac, la jeune femme me regarda avec surprise. Bon, il était vrai que je n’étais peut-être pas la bienvenue au départ et que mon apparence avait de quoi faire lever les sourcils. Néanmoins, quelque chose me disait qu’il y avait autre chose d’autre sans pouvoir mettre le doigt dessus. Je l’écoutai donc me saluer et me parler en espérant qu’elle me dirait si quelque chose la gênait :

- Heeey ! Moi, c’est Kaori, mais tu peux m’appeler Kao. Je peux voir ton dessin ?

- Salut ! lui répondis-je en souriant de toutes mes dents. Enchantée Kao’, je m’appelle Asuka, mais certains m’appellent Asu’.

Puis, prenant ma feuille, la séparant ainsi de mon porte-folio, je la secouai dans les airs, les traits de crayon trop fins pour être visibles ainsi, je lui répondis avec défis :

- Si tu veux savoir ce que j’ai dessiné, va falloir le mériter. Et pour le mériter, va falloir que tu l’attrapes.

De cette façon, alors que je me mettais à trottiner vers le couloir, prête à courir si elle venait à me poursuivre, toujours en secouant le trophée de cette course, je lui donnais une autorisation toute spéciale de porter la main sur un début d’œuvre. De toute façon, j’étais bien décidée à le refaire, même autrement, pour l’offrir au club de musique. Une petite contribution pour m’avoir accueillie à chaque fois que je cherchais ma salle d’Arts.

(c) Yumiko sur Académie Tsuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Mizuno
Université • 3ème année
avatar

Messages : 789
Cursus : Psychologie - Criminologie

Infos supplémentaires
Âge: 20 ans.
Clubs: Présidente du club de tennis et membre du club de musique (violoniste).
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Prise la main dans le... violon ? | Ft. Asuka Tsuno   Mar 10 Oct - 17:36

Are you looking at me?Le coup de la fuite, on ne te l’avait jamais fait, et tu en étais très surprise. Cela ne pouvait pas être parce que tu lui faisais peur, si ? Toi, faire peur à quelqu’un ? Ce serait du jamais vu. Cette pensée te fit même rire avant que tu te décides à te reconcentrer sur la situation.

Dire qu’elle te paraissait commode, cette jeune fille… Tu ne te serais jamais doutée que tu changerais d’avis aussi rapidement. Pourquoi se mettre soudainement à courir dans tous les sens, sans aucune raison ? Peut-être a-t-elle un chat dans l’âme… Mais tu n’en sais rien, et la seule chose dont tu es sûre actuellement est qu’apparemment, elle ne veut pas que tu voies ce dessin.

Elle commence par se montrer chaleureuse avant de te dire que tu peux l’appeler Asu’. Jusque-là tout va bien. Sauf qu’à ce moment même, elle saisit la feuille, la soulève, l’agite un peu dans les airs dans un geste qui te semble familier sans que tu comprennes pourquoi. Tes yeux se dirigent vers la feuille en question mais tu n’arrives à distinguer aucun dessin.

« Si tu veux savoir ce que j’ai dessiné, va falloir le mériter. Et pour le mériter, va falloir que tu l’attrapes.
- C’est parti ! »

L’individu se lève et se met à trottiner. Tu pousses un soupir avant de te dire qu’il faut vraiment que tu la rattrapes : il t’intéresse, ce dessin, et pas qu’un peu ! De plus, qui sait ce qu’elle pourrait en faire ? Tu ne connais pas cette dessinatrice, tu n’as aucune idée de si elle est emplie de bonnes ou de mauvaises intentions. J’imagine qu’il va aussi falloir que tu coures pour obtenir la réponse à cette question !

Sans attendre, tu te précipites à la poursuite de la personne qui te semble être une lycéenne. Ceci dit, les apparences sont trompeuses et tu le sais bien, alors tu te promets de ne pas porter un jugement trop hâtif sur sa personne. La course dure quelques minutes. Course interminable, parce que tu hais courir. Finalement, tu arrives à devancer de justesse la fuyarde et à la coincer dans un coin de couloir. Essoufflée, tu t’efforces néanmoins d’aligner quelques mots.

« Bon… Je peux le voir ce dessin, maintenant ? commençai-je. S’il te plaît… ? »

Pour une question de sécurité, tes mains sont accrochées aux deux côtés du mur, pour l’empêcher de partir si elle tente quoi que ce soit. Ta respiration se calme progressivement, tu ne la quittes pas des yeux ; tu ne te feras pas avoir.
©️ 2981 12289 0

_________________
Will I reach you ?
I hope I can reach you.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuka Tsuno
Lycée • 1ère année
avatar

Messages : 118

Infos supplémentaires
Âge: 15 ans
Clubs: Art et Tir à l'arc
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Prise la main dans le... violon ? | Ft. Asuka Tsuno   Jeu 12 Oct - 23:45



Prise la main dans le ... violon ?

Avec Kaori Mizuno

Sincèrement, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle accepte aussi facilement de jouer avec moi. Parce que, oui, il s’agissait d’un simple jeu enfantin qui serait apprécié par très peu de personne. Sincèrement, je pensais voir de la frustration, de l’exaspération ou de l’ennui, le tout accompagné d’un soupir très bruyant et voyant. Je fus donc on ne peut plus surprise de la voir me suivre en courant. Je ne me laissai cependant pas submerger par cette émotion pourtant très prenante afin de pouvoir courir également et lui échapper tout en tenant mon croquis comme un trophée.

Par plusieurs fois, la jeune femme failli m’attraper. Dans ces moments-là, j’avais crié et rit en même temps tout en accélérant ma course sur quelques mètres. Malheureusement, cela me fatiguait aussi très rapidement et c’est ce qui causa ma perte. Essoufflée, désorientée et perdue dans mes objectifs, je fis l’erreur de me plaquer dans un coin en pensant pouvoir repartir tout de suite après. Kao-san, qui se trouvait alors juste derrière moi, m’empêcha de faire mon action en tenant les coins du mur. Dans le même état que moi, elle semblait soulagée d’avoir réussis en me regardant et alors qu’elle me demandait si elle pouvait avoir sa récompense. Je compris alors que c’était juste ça qui l’avait poussée à accepter immédiatement ma folie. Rien que cela me fit sourire en grande, faute de pouvoir pouffer de rire, et je lui tendis la feuille de papier froissée :

- Tu l’as bien méritée. Mais ne t’attends surtout pas à une œuvre d’art, hein ! Ce n’est qu’un croquis pour reprendre sous une autre forme.

Je n’allais pas lui dire tout de suite, mais je pensais vraiment en faire une peinture. Le fait que je puisse converser avec elle et comprendre un peu mieux son caractère allait grandement m’aider à parfaire ma future œuvre que j’avais hâte de commencer. En plus, j’allais savoir si elle allait accepter d’être le modèle de ma toile, ce qui serait déterminant dans le projet de cadeau à la salle de musique ou non. Cependant, il était clair que la création n’était pas une option : si je ne le faisais pas je n’en dormirais pas. C’était clair et net. La différence serait que je le garderais pour moi seule. Quoi ? Je vais un jour avoir des problèmes avec l’autorité à cause du droit à l’image ? Possible… Et c’est certainement pour cela que je trépignais d’impatience, tout en gardant une pointe non négligeable d’appréhension, de connaître sa réaction à ce simple croquis. J’avais beau ne pas être croyante, il n’était certainement pas exagéré de prétendre que je priais pour mon salut.

(c) Yumiko sur Académie Tsuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prise la main dans le... violon ? | Ft. Asuka Tsuno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Se promène par la main (pv Gael)
» Prise en main de sa destinée!
» CANICHES d'élevage Tous âges URGENT à placer - VAR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Académie :: Pensionnat et clubs :: Rez-de-chaussée - Salles des clubs :: Salle du club de musique-
Sauter vers: