Partagez | 
 

 Outsider | Kyo |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 5
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Âge: 18 ans
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Outsider | Kyo |   Sam 5 Aoû - 14:00

Okita était monté dans le bus depuis quelques heures. Il lisait le sabre des Takeda, et écoutait de l’epic rock. Néanmoins, sa concentration se relâchait un peu, et il avait envie de se dégourdir les jambes alors qu’elles étaient à l’étroit. Il y avait des inconvénients à être grand finalement puisqu’il ne pouvait pas les étendre comme il voulait.

Il poussa un soupir, refermant son livre pour regarder le paysage sans grand enthousiasme. Il voulait vraiment faire une pause et bouger un peu. Il n’avait jamais imaginé qu’il viendrait à Nara en tant que… professeur. Ou un truc dans le genre. En même temps, il était toujours étudiant. Et pourtant Yokuboo l’avait bien appelé pour donner des cours de kendo. Pour plaisanter Okita avait négocié un frigo dans sa chambre, ne semblant pas lâcher le morceau pour l’avoir, mais en même temps, il n’avait rien à perdre. Ce qui l’avait le plus étonné c’était que ça avait été accepté. Ce n’était qu’à ce qu’à ce moment-là qu’il s’était réellement rendu compte qu’il apportait quelque chose à Chîse. Il était champion national et il n’y en avait qu’un par pays. C’était tellement évident qu’il se trouvait stupide de ne pas y avoir pensé avant. En même temps, il pratiquait ce sport pour le plaisir, jamais il n’avait eu idée d’en faire un métier. Et pourtant, depuis cet appel, il y songeait.
Bien sûr, Okita n’avait pas l’intention de négliger ses études. Il était du genre prudent, et le jeune homme n’avait aucune envie de jouer les téméraires, même si c’était tentant. Ses années d’entraînement lui avait appris à éviter l’arrogance. Une seule blessure sérieuse et sa carrière était terminée, et comme il était incapable de prévoir l’avenir, il voulait un plan de secours plus stable que le premier. Et puis l’économie lui plaisait bien.

Il regarda sa montre. Il allait bientôt arriver. Le sportif avait songé à l’échange scolaire avant cet appel. Mais plutôt l’Angleterre, par curiosité. Néanmoins, cette idée ne l’avait traversé qu’une demi-seconde, puisqu’il était hors de question de mettre son entraînement entre parenthèses. Et puis, il avait regardé Nara par la suite, le kendo serait le même. Mais finalement, il avait laissé tomber l’idée. Il ne voulait pas être trop loin de sa famille au cas où qu’il y ait un problème. Et ses parents n’auraient jamais eu les moyens de lui payer plusieurs fois le transport. Alors Okita n’avait pas cherché plus loin. Ce qui avait été sa seconde condition pour venir. Qu’il puisse rentrer chez lui les week-ends qu’il voulait et que c’était eux qui payaient. Il avait eu un « bien sûr » dès qu’il avait demandé. Ca avait été un peu étrange. Après tout, ça pouvait facilement revenir à plus cher qu’un petit frigo, non ? Peut-être parce que cette demande était plus logique et moins divas. En tout cas, il avait décidé de ne pas trop abusé puisqu’il avait pris le bus, bien moins cher. Il était beaucoup trop honnête parfois. Ses pauvres jambes en souffraient.

Il avait bien l’intention de faire du kendo une fois arrivé. Et, ce qui amenait à la 3e condition. Il avait demandé à ce que ce soit Kyojiro Sakurai qui l’accueille à la gare. D’où il le connaissait ? Des compétitions de kendo, tout simplement. Ils n’avaient absolument pas le même niveau, mais ce n’était pas important. L’important c’était de jouer. Et puis, il faisait parti de ses futurs élèves, non ? Un sourire amusé naquit sur ses lèvres. Ca allait être drôle. Kyojiro était tellement timide qu’il était facile à faire rougir. Et derrière ses froncements de sourcils, Okita voyait une personne qui réfléchissait trop à ce qui l’entourait. Le kendoïste avait bien envie de le faire sortir un peu de sa coquille.

Le car commença à ralentir faisant sortir le jeune homme de sa torpeur déjà sur le qui-vive pour sortir de là et respirer enfin l’air frais. D’ailleurs, il fut le premier à descendre scrutant les alentours pour repérer la petite tête. Bon ok, il était pas si petit, mais Okita était tout de même plus grand. Surtout, qu’il avait pris 3 cm, et 4 kg, ce qui avait fait râler sa sœur « Arrête de grandir et de prendre du muscle, c’est chiant pour faire des fringues », comme s’il pouvait y faire quelque chose… C’était pas de sa faute s’il n’avait pas fini sa croissance.

Il repéra finalement sa connaissance, et alla vers lui avec ses gros sacs. Un pour les habits de tous les jours, et un pour le… kendo. Forcément.

-Salut, Sakurai-san, ça fait longtemps !

Seulement quelques mois. Okita n’avait pas réussi à avoir son numéro. Il avait été triste, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 29
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Âge: 17 ans
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Mar 22 Aoû - 10:44


Outsider
feat. Okita Nishimura


K yojiro ne s’était vraiment pas attendu à ça en arrivant la veille au club de kendo. Le capitaine avait attendu que tout le monde soit présent pour leur annoncer une grande nouvelle : ils allaient avoir le droit à des cours intensifs dispensés par le numéro 1 national pendant quelques semaines en vue de se préparer pour la prochaine compétition. Il fallait dire que le directeur de l’établissement prenait très à cœur le fait de se faire reconnaître par le biais du talent de ses petits élèves. Le Japonais était heureux, vraiment, en entendant cette annonce. Il avait déjà eu l’occasion de rencontrer ce champion national, Okita Nishimura, lors de certaines compétitions et même s’ils n’avaient jamais eu l’occasion de vraiment discuter (il fallait dire que Kyojiro n’était de toute façon pas bavard pour un sou, trop mal à l’aise), le brun l’admirait vraiment. Le kendo était sa passion depuis tout petit et il était arrivé à se hisser jusque dans les 20 premières places du classement national, mais il voulait s’améliorer, il voulait encore grimper dans ce classement. Il voulait avoir le talent d’Okita pour ce sport et même, qui sait, le dépasser un jour pour lui prendre sa place !

Fébrile, son léger sourire avait finalement disparu et ses sourcils s’étaient immédiatement froncés à la suite de l’annonce : Okita avait expressément demandé à ce que ce soit lui qui vienne l’accueillir. Pourquoi ? Et pourquoi les autres avaient dit oui sans chercher à proposer une personne plus accueillante pour cette tâche ? Non. Kyojiro le savait. Ça les amusait de le voir galérer comme ça avec les autres à chaque fois qu’il devait ouvrir la bouche et surtout, ils savaient tous que le Japonais ne savait de toute façon pas dire non. Bon, bah… voilà. C’était bâclé. Kyojiro était retourné au pensionnat en tirant la tronche, heureux au fond de lui de pouvoir un entraînement digne de ce nom qui allait sans aucun doute vraiment le faire progresser. Il alla se coucher en pensant à tout ça, stressant quand même beaucoup à l’idée de devoir attendre ce champion à la gare pour l’accueillir. Un jour, il saurait dire non, il se le promettait ! Il le faudrait bien de toute façon s’il poursuivait son rêve de devenir policier un jour !

Les rayons du soleil le tirèrent du lit assez tôt et il s’empressa de se préparer pour ne pas arriver en retard. Enfilant un pantacourt descendant juste sous ses genoux et un t-shirt parfaitement banal, il attrapa son portefeuille et son téléphone pour les caser dans les poches de son pantalon. Il enfila ses baskets et quitta sa chambre pour se rendre en ville. Il marchait tellement vite, stressé et pressé, qu’il arriva très en avance. Et au lieu de simplement aller faire un tour en ville pour passer le temps, il resta piquer devant la gare routière. Il avait trop peur de s’éloigner et de rater Okita. Les minutes passèrent, puis bientôt une heure. Et finalement, au bout d’environ 1h30, le bus approcha. Kyojiro fronça les sourcils alors que son cœur accélérait. Merde. Il avait juste envie de s’enfuir. Il stressait, stressait, mais son cœur loupa finalement un battement en voyant qu’Okita était le premier à descendre. Non ! Il n’était pas prêt ! Ses sourcils se froncèrent encore plus quand le champion s’approcha de lui pour le saluer. Rougissant aussitôt, ayant toujours sa tronche de renfrogné, il s’inclina si bas qu’il aurait pu embrasser les chaussures de son interlocuteur.

« Bienvenue à Nara Nishimura-senpai. Le voyage s’est bien passé ? »

Le tout lancé sur un ton absolument monocorde et assez froid. Après quelques secondes, le Japonais se redressa, l’air gêné et toujours aussi bougon alors qu’en fait, il était vraiment content de voir son idole. Il posa ses yeux sur les sacs d’Okita.

« Je peux porter un de vos sacs ? »

Ah bah voilà. Il était tellement gêné de se retrouver devant une star, pour lui du moins, qu’il s’était mis à le vouvoyer. Bon, ils avaient presque le même âge, mais le statut d’Okita était bien plus élevé que le sien et c’était venu spontanément. Merci le stress.

« Hum… Vous préférez marcher ou prendre le bus pour vous rendre jusqu’à l’Académie ? »

Ou peut-être qu’Okita voulait simplement faire un petit tour en ville. Il y avait pensé, mais son esprit fonctionnait tellement à 100 à l’heure qu’il avait préféré arrêter de parler, de peur de débiter tout ce qui lui traversait la tête.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 5
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Âge: 18 ans
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Dim 10 Sep - 14:05

Okita fit un sourire amusé. Il était trop contracté ce petit Sakurai. Il devait apprendre à se détendre. Entre les joues rouges et ses sourcils froncés, il était difficile pour le plus âge de ne pas rire. Il avait tellement, mais tellement envie de lui tirer les joues comme il le faisait parfois avec Hajime.

-Un peu long, mais ça va. Ca va valoir le coup avec toi dans le coin

Il lui fit un clin d’oeil, certain que Kyojiro allait se raidir encore plus, mais… C’était beaucoup trop tentant ! Il avait juste envie de l’embêter un peu, et lui faire perdre un peu ses moyens pour qu’il arrête d’être aussi… coincé. Okita n’avait rien contre eux, mais disons que ça ne pouvait que lui faire du bien. Il devait être tellement musclé au niveau de ses sourcils… Le champion dû une nouvelle fois se retenir de rire à cette pensée.

-Nan, c’est bon. Je peux les porter. Ca entretiendra mes muscles comme ça.

Et puis c’était super gênant qu’une personne plus jeune que lui porte ses sacs. Et puis merde quoi, si quelqu’un portait ses affaires, Okita aurait l’impression d’être un assisté, ou un sale de gosse riche capricieux. Tout ce qu’il détestait. Et puis, ses sacs n’étaient pas lourds. A la place, armé d’un immense sourire, il lui tendit un étui avec des bokkens à l’intérieur. Ce qui n’était pas difficile à deviner lorsqu’on s’y connaissait un peu.

-Prends en soin, c’est pas à moi, mais au temple de ma ville. S’ils reviennent abîmé, je vais me faire tuer.

Il afficha un sourire doux, ne cherchant pas à lui mettre à lui mettre la pression. Mais un peu quand même. Parce que bon, il avait beau être champion national de kendo, son maître au temple le traitait toujours comme un enfant, et était toujours aussi strict. Il s’en foutait complètement que son disciple soit l’un des meilleurs. Selon lui, Okita avait toujours beau à apprendre.

-Je vote pour la marche. J’ai passé trop de temps assis, et autant profiter du beau temps pour voir les alentours jusqu’à ton école.

Et il se mit aussitôt en marche, sans attendre. Il ne fit qu’une dizaine de pas avant de s’arrêter et de regarder Kyojiro.

-Au fait, tutoie-moi, j’ai l’impression d’être un vieux, alors que je suis même pas majeur !

Il se mit à rire légèrement, reprenant sa marche tout en s’étirant malgré ses sacs, et posant son regard un peu partout pour se repérer le plus rapidement possible.

-Au fait, ça te dirait de jouer à Stars Wars quand j’aurais posé mes affaires ?

Ah bah oui, il avait pas encore fait le moindre entraînement aujourd’hui. Et il fallait bien qu’il se dégourdisse un peu les muscles après avoir été aussi serré dans le car. Il verrait plus tard quel était le niveau moyen du club. Il avait le temps, et surtout, Okita était venu un week-end justement pour éviter d’être dans le bain trop rapidement. Il savait déjà pour Kyojiro. Il était bon, puisqu’il était classé dans les 20 premières places aux nationales. Ce qui était tout de même excellent. Ce n’était pas donné à tout le monde pareil exploit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 29
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Âge: 17 ans
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Mar 24 Oct - 16:20


Outsider
feat. Okita Nishimura


Kyojiro était vraiment maudit. Lui qui avait horreur de se retrouver confronté aux autres, ça n’arrêtait plus ces derniers temps ! Ses nerfs étaient sans cesse mis à rude épreuve. Il fallait vraiment qu’il trouve un moyen de se détendre ! Et il fallait dire qu’en présence d’Okita, le Kyojiro coincé l’était encore plus qu’habituellement. Ce gars était son modèle après tout ! Il l’admirait vraiment pour ses performances lors des concours. Une grande marge les séparait, mais ce n’était pas tant sa place qu’il convoitait, il se moquait bien de finir premier national. Ce qu’il voulait, lui, c’était faire des combats aussi beaux que lui. Il avait une technique qu’il lui manquait et même s’ils avaient pu discuter (autant que discuter avec Kyojiro le permet), rien ne valait un bon entraînement pour s’améliorer que de simples conseils. Il avait tellement hâte de se mesurer à lui, hâte de se prendre une bonne raclée et d’apprendre de ses erreurs. Il ne se voilait pas la face, la différence de niveau entre eux deux était trop grande pour qu’il puisse espérer le battre. Surtout qu’en plus d’être mal à l’aise à cause de son admiration pour lui, les mots d’Okita ne faisaient que le renfrogner encore plus, ses joues se teintant davantage alors qu’il baissait les yeux.

« Je… J’ai hâte de pouvoir apprendre à vos côtés. »

Ouais, il avait rien trouvé de mieux à répondre, trop gêné par sa remarque. Est-ce qu’il se foutait de sa gueule en disant que ça valait le coup s’il était là ? Kyojiro soupira faiblement pour essayer de reprendre un minimum contenance, hochant doucement la tête pour signifier à son senpai qu’il avait bien compris. Bon, baht tant pis. Lui qui voulait s’occuper les mains, il se retrouvait à ne plus savoir quoi en faire alors qu’Okita voulait porter tous ses sacs. Mais alors qu’il se retrouvait tout penaud à regarder ses pieds, une ombre sur le sol le fit sursauter et relever les yeux vers Okita qui lui tendait un étui avec des bokkens. Ça ne se voyait pas là, mais Kyojiro était vraiment content de pouvoir les porter, les serrant contre son torse comme un précieux cadeau qu’on viendrait de lui faire, un début de sourire étirant ses lèvres alors que ses sourcils restaient toujours aussi froncés. Ça lui donnait toujours un air ridicule quand il essayait de sourire !

« J-j’en prendrai grand soin Nishimura-senpai. »

Il avait dit ça en s’inclinant à nouveau du mieux qu’il pouvait avec sa charge. Il le taquinait, mais Kyojiro ne lui en tenait pas rigueur, il l’admirait trop pour ça ! Okita avait donc opté pour la marche. Le brun ne savait pas s’il devait être content ou non parce que ça impliquait que le chemin allait être plus long et que la conversation allait aussi devoir l’être. Mais il était là pour l’accueillir donc il se plierait à toutes ses exigences, il se le devait ! Il ne put cependant pas s’empêcher de grogner un peu en entendant son senpai lui demande de le tutoyer. Lui qui n’était déjà pas à l’aise…

« Je… D-d’accord. Je vais essayer de v-te tutoyer alors. Est-ce que v-tu veux faire un petit détour pour visiter un peu la ville ou rentrer directement ? Il y a le parc au daim un peu plus loin. C’est très connu à Nara. »

Dit comme ça, ça vendait carrément pas de rêve, mais puisqu’ils étaient là, autant visiter un peu non ? Enfin, c’était quand même pas très pratique avec tout ce qu’ils transportaient même si ce n’était pas lourd. Ils allaient devoir s’y reprendre à plusieurs fois pour tout visiter et peut-être qu’Okita finirait par trouver quelqu’un de plus sociable pour lui tenir compagnie lors de ses excursions ! Et là, malgré son air renfrogné, quiconque aurait regardé avec un peu plus d’attention le visage de Kyojiro aurait deviné une pointe de surprise. Juste une pointe hein !

« Star Wars ? Je suis pas sûr de comprendre… »

Kyojiro n’avait jamais joué à Star Wars à son club de kendo et il ne savait même pas en quoi ça consistait. Il fallait dire qu’il avait souvent tendance à s’entraîner seul dans son coin, quand il n’y avait pas trop de gens présents. Est-ce que c’était un jeu vidéo ?

« Ah. Pour les combats au sabre laser ? »

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Outsider | Kyo |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'outsider : Schalke 04.
» outsider — leann
» Joseph Miles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: La gare-
Sauter vers: