Partagez | 
 

 Outsider | Kyo |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 8
Age : 19
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Outsider | Kyo |   Sam 5 Aoû - 14:00

Okita était monté dans le bus depuis quelques heures. Il lisait le sabre des Takeda, et écoutait de l’epic rock. Néanmoins, sa concentration se relâchait un peu, et il avait envie de se dégourdir les jambes alors qu’elles étaient à l’étroit. Il y avait des inconvénients à être grand finalement puisqu’il ne pouvait pas les étendre comme il voulait.

Il poussa un soupir, refermant son livre pour regarder le paysage sans grand enthousiasme. Il voulait vraiment faire une pause et bouger un peu. Il n’avait jamais imaginé qu’il viendrait à Nara en tant que… professeur. Ou un truc dans le genre. En même temps, il était toujours étudiant. Et pourtant Yokuboo l’avait bien appelé pour donner des cours de kendo. Pour plaisanter Okita avait négocié un frigo dans sa chambre, ne semblant pas lâcher le morceau pour l’avoir, mais en même temps, il n’avait rien à perdre. Ce qui l’avait le plus étonné c’était que ça avait été accepté. Ce n’était qu’à ce qu’à ce moment-là qu’il s’était réellement rendu compte qu’il apportait quelque chose à Chîse. Il était champion national et il n’y en avait qu’un par pays. C’était tellement évident qu’il se trouvait stupide de ne pas y avoir pensé avant. En même temps, il pratiquait ce sport pour le plaisir, jamais il n’avait eu idée d’en faire un métier. Et pourtant, depuis cet appel, il y songeait.
Bien sûr, Okita n’avait pas l’intention de négliger ses études. Il était du genre prudent, et le jeune homme n’avait aucune envie de jouer les téméraires, même si c’était tentant. Ses années d’entraînement lui avait appris à éviter l’arrogance. Une seule blessure sérieuse et sa carrière était terminée, et comme il était incapable de prévoir l’avenir, il voulait un plan de secours plus stable que le premier. Et puis l’économie lui plaisait bien.

Il regarda sa montre. Il allait bientôt arriver. Le sportif avait songé à l’échange scolaire avant cet appel. Mais plutôt l’Angleterre, par curiosité. Néanmoins, cette idée ne l’avait traversé qu’une demi-seconde, puisqu’il était hors de question de mettre son entraînement entre parenthèses. Et puis, il avait regardé Nara par la suite, le kendo serait le même. Mais finalement, il avait laissé tomber l’idée. Il ne voulait pas être trop loin de sa famille au cas où qu’il y ait un problème. Et ses parents n’auraient jamais eu les moyens de lui payer plusieurs fois le transport. Alors Okita n’avait pas cherché plus loin. Ce qui avait été sa seconde condition pour venir. Qu’il puisse rentrer chez lui les week-ends qu’il voulait et que c’était eux qui payaient. Il avait eu un « bien sûr » dès qu’il avait demandé. Ca avait été un peu étrange. Après tout, ça pouvait facilement revenir à plus cher qu’un petit frigo, non ? Peut-être parce que cette demande était plus logique et moins divas. En tout cas, il avait décidé de ne pas trop abusé puisqu’il avait pris le bus, bien moins cher. Il était beaucoup trop honnête parfois. Ses pauvres jambes en souffraient.

Il avait bien l’intention de faire du kendo une fois arrivé. Et, ce qui amenait à la 3e condition. Il avait demandé à ce que ce soit Kyojiro Sakurai qui l’accueille à la gare. D’où il le connaissait ? Des compétitions de kendo, tout simplement. Ils n’avaient absolument pas le même niveau, mais ce n’était pas important. L’important c’était de jouer. Et puis, il faisait parti de ses futurs élèves, non ? Un sourire amusé naquit sur ses lèvres. Ca allait être drôle. Kyojiro était tellement timide qu’il était facile à faire rougir. Et derrière ses froncements de sourcils, Okita voyait une personne qui réfléchissait trop à ce qui l’entourait. Le kendoïste avait bien envie de le faire sortir un peu de sa coquille.

Le car commença à ralentir faisant sortir le jeune homme de sa torpeur déjà sur le qui-vive pour sortir de là et respirer enfin l’air frais. D’ailleurs, il fut le premier à descendre scrutant les alentours pour repérer la petite tête. Bon ok, il était pas si petit, mais Okita était tout de même plus grand. Surtout, qu’il avait pris 3 cm, et 4 kg, ce qui avait fait râler sa sœur « Arrête de grandir et de prendre du muscle, c’est chiant pour faire des fringues », comme s’il pouvait y faire quelque chose… C’était pas de sa faute s’il n’avait pas fini sa croissance.

Il repéra finalement sa connaissance, et alla vers lui avec ses gros sacs. Un pour les habits de tous les jours, et un pour le… kendo. Forcément.

-Salut, Sakurai-san, ça fait longtemps !

Seulement quelques mois. Okita n’avait pas réussi à avoir son numéro. Il avait été triste, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 45
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Mar 22 Aoû - 10:44


Outsider
feat. Okita Nishimura


K yojiro ne s’était vraiment pas attendu à ça en arrivant la veille au club de kendo. Le capitaine avait attendu que tout le monde soit présent pour leur annoncer une grande nouvelle : ils allaient avoir le droit à des cours intensifs dispensés par le numéro 1 national pendant quelques semaines en vue de se préparer pour la prochaine compétition. Il fallait dire que le directeur de l’établissement prenait très à cœur le fait de se faire reconnaître par le biais du talent de ses petits élèves. Le Japonais était heureux, vraiment, en entendant cette annonce. Il avait déjà eu l’occasion de rencontrer ce champion national, Okita Nishimura, lors de certaines compétitions et même s’ils n’avaient jamais eu l’occasion de vraiment discuter (il fallait dire que Kyojiro n’était de toute façon pas bavard pour un sou, trop mal à l’aise), le brun l’admirait vraiment. Le kendo était sa passion depuis tout petit et il était arrivé à se hisser jusque dans les 20 premières places du classement national, mais il voulait s’améliorer, il voulait encore grimper dans ce classement. Il voulait avoir le talent d’Okita pour ce sport et même, qui sait, le dépasser un jour pour lui prendre sa place !

Fébrile, son léger sourire avait finalement disparu et ses sourcils s’étaient immédiatement froncés à la suite de l’annonce : Okita avait expressément demandé à ce que ce soit lui qui vienne l’accueillir. Pourquoi ? Et pourquoi les autres avaient dit oui sans chercher à proposer une personne plus accueillante pour cette tâche ? Non. Kyojiro le savait. Ça les amusait de le voir galérer comme ça avec les autres à chaque fois qu’il devait ouvrir la bouche et surtout, ils savaient tous que le Japonais ne savait de toute façon pas dire non. Bon, bah… voilà. C’était bâclé. Kyojiro était retourné au pensionnat en tirant la tronche, heureux au fond de lui de pouvoir un entraînement digne de ce nom qui allait sans aucun doute vraiment le faire progresser. Il alla se coucher en pensant à tout ça, stressant quand même beaucoup à l’idée de devoir attendre ce champion à la gare pour l’accueillir. Un jour, il saurait dire non, il se le promettait ! Il le faudrait bien de toute façon s’il poursuivait son rêve de devenir policier un jour !

Les rayons du soleil le tirèrent du lit assez tôt et il s’empressa de se préparer pour ne pas arriver en retard. Enfilant un pantacourt descendant juste sous ses genoux et un t-shirt parfaitement banal, il attrapa son portefeuille et son téléphone pour les caser dans les poches de son pantalon. Il enfila ses baskets et quitta sa chambre pour se rendre en ville. Il marchait tellement vite, stressé et pressé, qu’il arriva très en avance. Et au lieu de simplement aller faire un tour en ville pour passer le temps, il resta piquer devant la gare routière. Il avait trop peur de s’éloigner et de rater Okita. Les minutes passèrent, puis bientôt une heure. Et finalement, au bout d’environ 1h30, le bus approcha. Kyojiro fronça les sourcils alors que son cœur accélérait. Merde. Il avait juste envie de s’enfuir. Il stressait, stressait, mais son cœur loupa finalement un battement en voyant qu’Okita était le premier à descendre. Non ! Il n’était pas prêt ! Ses sourcils se froncèrent encore plus quand le champion s’approcha de lui pour le saluer. Rougissant aussitôt, ayant toujours sa tronche de renfrogné, il s’inclina si bas qu’il aurait pu embrasser les chaussures de son interlocuteur.

« Bienvenue à Nara Nishimura-senpai. Le voyage s’est bien passé ? »

Le tout lancé sur un ton absolument monocorde et assez froid. Après quelques secondes, le Japonais se redressa, l’air gêné et toujours aussi bougon alors qu’en fait, il était vraiment content de voir son idole. Il posa ses yeux sur les sacs d’Okita.

« Je peux porter un de vos sacs ? »

Ah bah voilà. Il était tellement gêné de se retrouver devant une star, pour lui du moins, qu’il s’était mis à le vouvoyer. Bon, ils avaient presque le même âge, mais le statut d’Okita était bien plus élevé que le sien et c’était venu spontanément. Merci le stress.

« Hum… Vous préférez marcher ou prendre le bus pour vous rendre jusqu’à l’Académie ? »

Ou peut-être qu’Okita voulait simplement faire un petit tour en ville. Il y avait pensé, mais son esprit fonctionnait tellement à 100 à l’heure qu’il avait préféré arrêter de parler, de peur de débiter tout ce qui lui traversait la tête.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 8
Age : 19
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Dim 10 Sep - 14:05

Okita fit un sourire amusé. Il était trop contracté ce petit Sakurai. Il devait apprendre à se détendre. Entre les joues rouges et ses sourcils froncés, il était difficile pour le plus âge de ne pas rire. Il avait tellement, mais tellement envie de lui tirer les joues comme il le faisait parfois avec Hajime.

-Un peu long, mais ça va. Ca va valoir le coup avec toi dans le coin

Il lui fit un clin d’oeil, certain que Kyojiro allait se raidir encore plus, mais… C’était beaucoup trop tentant ! Il avait juste envie de l’embêter un peu, et lui faire perdre un peu ses moyens pour qu’il arrête d’être aussi… coincé. Okita n’avait rien contre eux, mais disons que ça ne pouvait que lui faire du bien. Il devait être tellement musclé au niveau de ses sourcils… Le champion dû une nouvelle fois se retenir de rire à cette pensée.

-Nan, c’est bon. Je peux les porter. Ca entretiendra mes muscles comme ça.

Et puis c’était super gênant qu’une personne plus jeune que lui porte ses sacs. Et puis merde quoi, si quelqu’un portait ses affaires, Okita aurait l’impression d’être un assisté, ou un sale de gosse riche capricieux. Tout ce qu’il détestait. Et puis, ses sacs n’étaient pas lourds. A la place, armé d’un immense sourire, il lui tendit un étui avec des bokkens à l’intérieur. Ce qui n’était pas difficile à deviner lorsqu’on s’y connaissait un peu.

-Prends en soin, c’est pas à moi, mais au temple de ma ville. S’ils reviennent abîmé, je vais me faire tuer.

Il afficha un sourire doux, ne cherchant pas à lui mettre à lui mettre la pression. Mais un peu quand même. Parce que bon, il avait beau être champion national de kendo, son maître au temple le traitait toujours comme un enfant, et était toujours aussi strict. Il s’en foutait complètement que son disciple soit l’un des meilleurs. Selon lui, Okita avait toujours beau à apprendre.

-Je vote pour la marche. J’ai passé trop de temps assis, et autant profiter du beau temps pour voir les alentours jusqu’à ton école.

Et il se mit aussitôt en marche, sans attendre. Il ne fit qu’une dizaine de pas avant de s’arrêter et de regarder Kyojiro.

-Au fait, tutoie-moi, j’ai l’impression d’être un vieux, alors que je suis même pas majeur !

Il se mit à rire légèrement, reprenant sa marche tout en s’étirant malgré ses sacs, et posant son regard un peu partout pour se repérer le plus rapidement possible.

-Au fait, ça te dirait de jouer à Stars Wars quand j’aurais posé mes affaires ?

Ah bah oui, il avait pas encore fait le moindre entraînement aujourd’hui. Et il fallait bien qu’il se dégourdisse un peu les muscles après avoir été aussi serré dans le car. Il verrait plus tard quel était le niveau moyen du club. Il avait le temps, et surtout, Okita était venu un week-end justement pour éviter d’être dans le bain trop rapidement. Il savait déjà pour Kyojiro. Il était bon, puisqu’il était classé dans les 20 premières places aux nationales. Ce qui était tout de même excellent. Ce n’était pas donné à tout le monde pareil exploit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 45
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Mar 24 Oct - 16:20


Outsider
feat. Okita Nishimura


Kyojiro était vraiment maudit. Lui qui avait horreur de se retrouver confronté aux autres, ça n’arrêtait plus ces derniers temps ! Ses nerfs étaient sans cesse mis à rude épreuve. Il fallait vraiment qu’il trouve un moyen de se détendre ! Et il fallait dire qu’en présence d’Okita, le Kyojiro coincé l’était encore plus qu’habituellement. Ce gars était son modèle après tout ! Il l’admirait vraiment pour ses performances lors des concours. Une grande marge les séparait, mais ce n’était pas tant sa place qu’il convoitait, il se moquait bien de finir premier national. Ce qu’il voulait, lui, c’était faire des combats aussi beaux que lui. Il avait une technique qu’il lui manquait et même s’ils avaient pu discuter (autant que discuter avec Kyojiro le permet), rien ne valait un bon entraînement pour s’améliorer que de simples conseils. Il avait tellement hâte de se mesurer à lui, hâte de se prendre une bonne raclée et d’apprendre de ses erreurs. Il ne se voilait pas la face, la différence de niveau entre eux deux était trop grande pour qu’il puisse espérer le battre. Surtout qu’en plus d’être mal à l’aise à cause de son admiration pour lui, les mots d’Okita ne faisaient que le renfrogner encore plus, ses joues se teintant davantage alors qu’il baissait les yeux.

« Je… J’ai hâte de pouvoir apprendre à vos côtés. »

Ouais, il avait rien trouvé de mieux à répondre, trop gêné par sa remarque. Est-ce qu’il se foutait de sa gueule en disant que ça valait le coup s’il était là ? Kyojiro soupira faiblement pour essayer de reprendre un minimum contenance, hochant doucement la tête pour signifier à son senpai qu’il avait bien compris. Bon, baht tant pis. Lui qui voulait s’occuper les mains, il se retrouvait à ne plus savoir quoi en faire alors qu’Okita voulait porter tous ses sacs. Mais alors qu’il se retrouvait tout penaud à regarder ses pieds, une ombre sur le sol le fit sursauter et relever les yeux vers Okita qui lui tendait un étui avec des bokkens. Ça ne se voyait pas là, mais Kyojiro était vraiment content de pouvoir les porter, les serrant contre son torse comme un précieux cadeau qu’on viendrait de lui faire, un début de sourire étirant ses lèvres alors que ses sourcils restaient toujours aussi froncés. Ça lui donnait toujours un air ridicule quand il essayait de sourire !

« J-j’en prendrai grand soin Nishimura-senpai. »

Il avait dit ça en s’inclinant à nouveau du mieux qu’il pouvait avec sa charge. Il le taquinait, mais Kyojiro ne lui en tenait pas rigueur, il l’admirait trop pour ça ! Okita avait donc opté pour la marche. Le brun ne savait pas s’il devait être content ou non parce que ça impliquait que le chemin allait être plus long et que la conversation allait aussi devoir l’être. Mais il était là pour l’accueillir donc il se plierait à toutes ses exigences, il se le devait ! Il ne put cependant pas s’empêcher de grogner un peu en entendant son senpai lui demande de le tutoyer. Lui qui n’était déjà pas à l’aise…

« Je… D-d’accord. Je vais essayer de v-te tutoyer alors. Est-ce que v-tu veux faire un petit détour pour visiter un peu la ville ou rentrer directement ? Il y a le parc au daim un peu plus loin. C’est très connu à Nara. »

Dit comme ça, ça vendait carrément pas de rêve, mais puisqu’ils étaient là, autant visiter un peu non ? Enfin, c’était quand même pas très pratique avec tout ce qu’ils transportaient même si ce n’était pas lourd. Ils allaient devoir s’y reprendre à plusieurs fois pour tout visiter et peut-être qu’Okita finirait par trouver quelqu’un de plus sociable pour lui tenir compagnie lors de ses excursions ! Et là, malgré son air renfrogné, quiconque aurait regardé avec un peu plus d’attention le visage de Kyojiro aurait deviné une pointe de surprise. Juste une pointe hein !

« Star Wars ? Je suis pas sûr de comprendre… »

Kyojiro n’avait jamais joué à Star Wars à son club de kendo et il ne savait même pas en quoi ça consistait. Il fallait dire qu’il avait souvent tendance à s’entraîner seul dans son coin, quand il n’y avait pas trop de gens présents. Est-ce que c’était un jeu vidéo ?

« Ah. Pour les combats au sabre laser ? »

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 8
Age : 19
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Dim 3 Déc - 17:18

Kyojiro lui faisait vraiment penser à son petit frère, Hajime. Sauf qu’Hajime avait 10 ans… Mais ça restait adorable tout de même. Il devrait peut-être songer à faire du théâtre pour arrêter d’être aussi timide. Ca enlevait toute timidité d’après certains. Okita s’en savait absolument rien, il s’était décoincé à partir du moment où il avait commencé le kendo.

-Bah j’espère que tu vas apprendre, oui. J'espère que je serais pas nul


Franchement, le jeune homme ne savait absolument pas s’il allait lui transmettre quelque chose. Okita avait parfaitement conscience qu’il avait un talent naturel, même s’il avait travaillé dur. Certaines choses dans cette discipline lui paraissait très simple alors que pour d’autres, c’était difficile. Comme lire les mouvements de ses adversaires. Pour lui, c’était toujours assez simple à voir. Ou il serait peut-être nul en tant que professeur ne sachant pas expliquer correctement. Le sportif s’en savait strictement rien, mais ça ne le stressait pas plus que ça. Il était tout de même une personne patiente.

Et un peu taquine. Enfin, Kyojiro était pas mal pour tendre le bâton pour se faire battre. Okita se mit à rire en voyant sa tronche quand il tenta de sourire. C’était tout de même étrange, normalement c’était naturel chez tout le monde, mais pas chez lui. Il avait plus une tête de constiper en fait… Il devait vraiment apprendre à se détendre. Il lui ébouriffa les cheveux le plus naturellement du monde, le trouvant vraiment adorable.

-Détends-toi. Je ne mange personne. Tu sais, avant de commencer le kendo, j’étais très timide aussi. Et puis mon petit frère l’est aussi. Tu me fais un peu penser à lui d’ailleurs, il est adorable. Sauf si on pique son désert, ou ses jouets, ou quand on lui dit non pour un câlin, ou quand on l’oblige à faire ses devoirs… En fait, il est rarement adorable dit comme ça. Mais il l’est toujours plus que ma sœur ou mon autre frère, ceci dit…

En espérant que Kyojiro se détende s’il lui parlait un peu de lui. Il avait tout de même conscience que ce dernier le voyait surtout comme étant un champion de kendo. C’était loin de lui déplaire, mais il aurait bien aimé le voir un peu plus détendu. Il avait les épaules tellement tendues… Et Okita allait finir par croire que c’était vraiment à cause de lui, surtout en lui disant de le tutoyer. Mais le jeune homme avait l’impression d’être un vieux croûton, sinon.
Néanmoins, il oublia bien vite en entendant le parc au daim. Ca venait d’attiser sa curiosité, là. Il n’y avait pas ça à Hoshi.

-On peut les caresser et leur donner à manger ?

Comme ça, il ressemblait à un gosse ? On ressemblait toujours à des enfants face aux animaux. C’était toujours trop mignons. Quelques exceptions près évidemment. Mais les daims ne faisaient pas exceptions.

-Je te suis !

Ah, il était motivé. Même si ça le démangeait un peu de jouer à Star Wars. Mais il savait que s’il commençait, il ne s’arrêterait pas pour faire mumuse avec des animaux. Il devenait incroyablement sérieux dans ces moments.
Kyojiro semblait quant à lui, un peu perdu. Pourtant ça parlait de lui même, non ? Peut-être pas. Okita lui adressa un grand sourire amusé.

-Ouep, du kenjutsu. Il fait un peu trop chaud pour le kendo. Bon, faudra faire très attention pour ne pas se blesser, mais au pire, on mettra de la mousse. Comme ça, si on prend un coup, ça sera pas grave. Ca te dit ?


Non, parce qu’Okita, il était chaud bouillant pour ça. Il était beaucoup passionné par les samouraïs, ce petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 45
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Ven 8 Déc - 15:56


Outsider
feat. Okita Nishimura


Okita Nishimura ? Nul ? Kyojiro avait bugué à sa réponse. Il adulait tellement son senpai qu’il ne pouvait juste pas assimiler le fait qu’il lui ait dit qu’il pouvait être nul dans le fait d’apprendre le kendo aux autres. Même s’il ne savait pas bien comment expliquer, les membres du club n’auraient qu’à le regarder faire et apprendre de cette manière ! C’était comme ça que Kyojiro avait réussi à atteindre le niveau qu’il avait à présent après tout. Il avait regardé de nombreux combats, de nombreuses vidéos, avait copié ce qu’il avait vu pour finalement s’approprier les différentes techniques et postures. Et si c’était seulement encore possible, les sourcils du lycéen se froncèrent encore davantage en entendant le champion rire. Quoi ? Il avait un truc sur la tronche ? Aussitôt, le brun passa sa main dans ses cheveux et sur son visage pour essayer de chasser ce qui avait bien pu faire rire son camarade, ne se doutant pas une seule seconde qu’il avait ri suite à sa tentative de sourire. Et Kyojiro ne put s’empêcher de sursauter en sentant la main d’Okita passer dans ses cheveux pour les ébouriffer, la surprise se dessinant malgré lui un peu sur son visage alors qu’il détournait le regard, les joues toujours un peu rouges.

« Désolé, je… Je vais faire des efforts pour ne pas t’ennuyer avec ça. Tu… Tu as une grande famille alors ? Et c’est avec le kendo que… tu es devenu moins timide ? »

Kyojiro avait du mal à croire qu’Okita ait pu être quelqu’un de timide vu comme il était souriant et à l’aise avec lui. Ça faisait des années qu’il pratiquait le kendo et il n’était pas sûr du tout de s’être amélioré au niveau de sa timidité grâce à ça. Il avait dû louper quelque chose… Ça l’embêtait d’être aussi peu à l’aise avec les autres et il s’en voulait d’embêter Okita avec son comportement, mais c’était plus fort que lui. En tout cas, le lycéen s’était senti un peu plus détendu, juste un peu, quand son camarade avait parlé de lui. Il avait bu ses paroles, mais n’avait pas trop rebondi pour parler de lui. Qu’est-ce qu’il aurait bien pu lui dire ? Il était fils unique et n’avait plus que son père qu’il ne voyait que lors des vacances quand il rentrait. A défaut, il avait quand même réussi à lui poser des questions. Il ne fallait pas trop lui en demander, surtout qu’il venait de faire une proposition de lui-même, on avançait ! L’enthousiasme d’Okita surprit un peu le brun qui paniqua un peu. Et s’il était déçu au final ?

« Euh… O-oui c’est… C’est possible de leur donner à manger et ils… Ils se laissent approcher alors tu pourras les caresser. »

En tout cas, il avait l’air sacrément motivé ! Kyojiro inclina la tête pour faire comprendre à Okita qu’il acceptait de lui montrer le chemin et il commença à marcher en direction du fameux parc. Ça ne leur prendrait pas trop de temps, et le lycéen espérait qu’il arriverait à trouver de nouveaux sujets de discussion pour ne pas qu’un blanc gênant s’installe entre eux. Le sujet dévia sur une partie de Star Wars, ce qui perdit complètement Kyojiro qui ne comprenait rien du tout. Son visage s’éclaira un peu quand le champion lui expliqua ce qu’il voulait dire. Ah ! Bah oui, ça faisait sens maintenant ! Et il fallait dire que cette proposition était vraiment plus qu’alléchante ! Le Lycéen n’avait presque plus envie d’aller au parc aux daims, il ne voulait plus qu’une chose : se mesurer à son senpai et s’amuser avec un sabre entre les mains ! Il hocha donc la tête, se retenant vraiment pour ne pas le faire à toute vitesse, témoignant son impatience et sa joie avec un nouvel essai de sourire, cette fois-ci un peu plus concluant.

« Oui, je… J’aimerais beaucoup. J’ai… J’ai vraiment hâte d’essayer, je n’ai jamais fait de kenjutsu avant mais je… Je sais à quoi ça ressemble. »

Il allait sans doute se ridiculiser en beauté, mais tant pis. Il était là pour apprendre aux côté d’Okita et il avait vraiment hâte ! Finalement, après quelques mètres, ils arrivèrent à l’entrée du parc. Kyojiro n’avait pas pensé à ramener quelques petites friandises pour les daims, ne s’étant pas douté qu’ils passeraient par-là avant de rentrer à l’Académie. Il s’excusa donc auprès de son senpai le temps d’aller vers un petit kiosque qui vendait de quoi nourrir les animaux. Un peu de pain et du popcorn. Le Lycéen prit deux sachets, régla son achat en s’inclinant poliment et il revint en trottinant vers Okita, lui tendant un des sachets en s’inclinant à nouveau. Décidément, il était trop poli ce garçon !

« Voilà tu… Tu pourras nourrir les daims avec si tu veux et… Je t’offre aussi le deuxième pour… si jamais tu veux revenir ici pendant ton séjour. »

Kyojiro garda cependant ce sachet dans ses bras pour ne pas encombrer davantage le champion. Il ne pouvait pas refuser, c’était un cadeau et ça lui faisait vraiment plaisir de pouvoir le remercier d’être venu. D’ailleurs, il avait un doute…

« Tu… Tu étudies à Hoshi c’est ça ? »

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 8
Age : 19
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Mar 16 Jan - 15:00

Kyojiro ne semblait pas le croire quand il disait qu’il était devenu extraverti grâce au kendo. Et pourtant… Okita avait été le genre d’enfant à se cacher derrière son frère ou sa sœur lorsqu’il était enfant parce qu’il manquait de confiance en lui. Surtout avec un grand frère exceptionnellement intelligent, et une sœur aussi extravertie. En plus, il ne ressemblait pas vraiment à japonais, et il avait été souvent considéré comme un étranger. Enfin, pas depuis qu’il était parti de Tokyo. A Hoshi, il se mêlait dans la masse.

-Oui. Quand je montrai mes compétences de kendo, les gens semblaient admiratifs même si c’était pas grand-chose, et je me suis rendu compte qu’on se moquerait jamais de moi. Enfin… Pas méchamment, et si ça arrivait ils n’en valaient pas la peine, alors ça ne servait à rien de s’en soucier. Et puis, je suis tellement dans ce sport que je prends plus le temps de me demander ce que les autres pensent. Mais avoir une famille nombreuse doit beaucoup aider, aussi…

Beaucoup même. Ca envahissait votre espace sans demander votre avis. Sans doute qu’Okita aurait été beaucoup plus solitaire s’il avait été enfant unique. Enfin, c’était pas sans doute, c’était certain. Il aimait le calme, qu’il ne retrouvait jamais chez lui, mais honnêtement, si on lui enlevait ça, il serait bien malheureux et le jeune homme s’en rendait compte.
Mais en attendant, il n’allait pas les voir, et il allait nourrir des daims. Le sportif avait vraiment hâte, il n’y avait pas ça à Hoshi, alors évidemment, monsieur était curieux.

-Ah génial ! Ca doit être adorable en plus !


Il devait d’ailleurs se retenir d’accélérer le pas comme un sale gosse pressé d’avoir son cadeau. Mais en attendant, il devait aussi meubler la conversation. Kyojiro était un pokemon du type timide, alors c’était plutôt à Okita de meubler la conversation. Heureusement que ça le dérangeait pas. Néanmoins, il essaya d’imaginer Naoki et Kyojiro ensemble. Il se retint de pouffer. Les deux marcheraient silencieusement en regardant leur chaussures. Ca devait être tellement drôle à regarder.

-Oh, t’as jamais fait de kenjutsu ?


Ouais, pour la première fois, Okita était choqué. Lui, il avait commencé dès qu’il avait pu, parce que… merde, c’est classe les samourais. Mais bon, Kyojiro n’avait pas le nom d’un célèbre guerrier alors peut-être qu’il s’y intéressait moins. Ou… Le champion était tout simplement accroc à tout ce qui touchait à un katana. Mais il avait une excuse, il avait été bercé par les histoires de ses guerriers depuis qu’il était petit, son père lui avait simplement transmis cette passion. Enfin, Okita ne serait sans doute pas au point de donner les mêmes prénoms que ces guerriers à ses enfants. Il ne fallait pas trop déconner, non plus.

-On mettra de la mousse alors. On va pas risquer de se blesser pour les compétitions quand même. Ca serait bête qu’on joue pas parce qu’on a été inattentifs.


La discussion s’arrêta lorsqu’ils arrivèrent au parc, et Okita s’étira comme un chat au soleil, emballé par cette petite marche qui lui dégourdirait les jambes. Et voilà son hôte partit pour acheter à manger aux daims. Il devait être tellement pressé de faire bien les choses qu’il avait oublié les sacs, ce qui tira un sourire amusé à l’australo-japonais. Il ne dit rien, attendant qu’il revienne. Il allait sans doute le faire rougir, mais tant pis. Il n’avait pas non plus envie de le laisser tout faire.

-Nourris-les aussi. Ca serait pas amusant que je sois le seul à en profiter !

Il prit les sacs, avant de les amener au kiosque demandant poliment s’il pouvait laisser ses affaires ici le temps de la visite, avant de revenir vers Kyojiro, toujours avec son paquet dans les mains.

-Ouep. Je suis boursier. C’est mon frère qui m’a écrit ma lettre de motivation, mais j’ai été vraiment une cata pour l’entretien. Je savais absolument pas quoi dire. Heureusement que j’avais des bons résultats et que j’ai toujours été bon au kendo, sinon j’aurais jamais pu y entrer. Et toi ? T’es boursier ou t’es riche ?


Non, pour lui Yokuboo n’était pas non plus une école normale. Sinon, il ne l’aurait pas contacté pour donner des cours, n’est-ce pas ? Au moins, s’il se plantait pour devenir kendoiste profesionnel, il pourrait être entraîneur… Hum non. Ca le déprimerait trop.
Il commença à marcher tout en ouvrant son paquet, et commença à donner à manger aux animaux avec un immense sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 45
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Lun 29 Jan - 15:14


Outsider
feat. Okita Nishimura


Kyojiro buvait littéralement ses paroles. Okita n’était pas son modèle pour rien après tout ! Le lycéen aurait tellement voulu être comme lui ! Être aussi fort et avoir autant de confiance en lui pour éviter d’être toujours à se ratatiner sur lui-même quand quelqu’un essayait d’avoir une discussion avec lui. Sans doute parce qu’il s’agissait de quelqu’un qu’il admirait, la gêne était un peu moindre avec lui. Et puis, le champion le mettait bien à l’aise en lui parlant, en s’intéressant à lui et en le taquinant. Kyojiro était vraiment content, même si ça ne se voyait pas trop. Lui non plus ne s’attardait pas vraiment sur ce que les gens pouvaient penser de lui, il savait que la plupart disaient qu’il était bizarre à toujours avoir cette tête renfrognée et que ce n’était pas le genre de mec intéressant à aborder. Il avait toujours eu ces échos de la part de ses camarades d’aussi loin qu’il s’en souvienne. Alors, si lui aussi avait eu une famille nombreuse, est-ce qu’il se serait épanoui différemment ? C’était assez difficile à imaginer pour lui qui ne se souvenait que peu de sa mère et qui ne vivait plus qu’avec son père.

« C-combien est-ce que vous êtes dans… dans ta famille ? Ils… Ils vivent à Hoshi eux aussi ? Ça… Ça doit être génial en tout cas, moi je ne vis qu’avec mon père quand je ne suis pas à l’académie. »

Kyojiro avait détourné les yeux. Il n’aimait pas trop parler de lui, mais puisqu’Okita semblait s’ouvrir à lui, n’était-il pas logique qu’il en fasse de même ? Qu’il se dévoile juste un peu ? Le lycéen adorait son père, c’était toute la famille proche qu’il lui restait, mais il devait avouer jalouser un peu les familles qui étaient plus nombreuses et ces foyers où résonnaient les rires et les quelques petites engueulades. C’était un environnement très strict chez lui. Son père étant policier, tout était carré, parfaitement orchestré. Kyojiro avait été élevé dans cette rigueur et c’était sans doute cette éducation et le manque de frère ou de sœur qui lui avait valu d’être aussi timide et mal à l’aise avec les gens. En tout cas, le brun était vraiment soulagé et content de voir qu’Okita semblait être pressé d’aller voir ce fameux parc aux daims. Au moins, il garderait un bon souvenir de son séjour à Nara ! Le lycéen hocha doucement la tête avec un infime sourire.

« D-d’accord. Je… Je pense qu’il y aura de quoi nous protéger au dojo. Ça… Ça m’embêterait beaucoup de me blesser oui, mais… ça m’embêterait encore plus que v-… que tu sois blessé toi. »

Kyojiro pensait bien souvent aux autres avant de penser à lui-même et si jamais le champion national, ce sportif qu’il admirait tant, venait à se blesser par sa faute… Il ne pourrait jamais se le pardonner. Limite, il se voyait déjà se faire seppuku pour expier sa faute ! Alors qu’ils arrivaient enfin au parc aux daims, le lycéen s’éclipsa quelques instants pour revenir vers Okita avec de quoi nourrir les animaux. Il allait répliquer que ce n’était pas la peine, qu’il venait déjà souvent les nourrir, mais le champion le prit de court en disparaissant à son tour pour demander à la personne travaillant au kiosque s’ils pouvaient y laisser leurs affaires. Waw… Jamais Kyojiro n’aurait osé ! Pourtant, il la connaissait cette personne à force de lui acheter des sachets de nourriture ! Le lycéen se sentit un peu con de ne pas y avoir pensé plus tôt, et surtout de ne pas l’avoir fait, baissant les yeux. Alors lui aussi était un boursier ?

« J-je… Je suis boursier moi aussi. Je… Je me débrouille au niveau des notes mais… heureusement qu’il y a le kendo et… et la cuisine aussi. Je… J’essaie de faire de mon mieux pour ne pas décevoir mon père, il voulait tellement que je puisse aller dans… dans cette académie. »

Ce n’était pas facile tous les jours, mais Kyojiro était quelqu’un de très déterminé. Quand il entreprenait quelque chose, il y allait toujours à fond et il ne lâchait jamais prise. Fixant le sachet qu’il avait dans les bras, il jeta un coup d’œil à Okita qui souriait déjà comme un gosse en voyant les daims lui manger dans la main. Le lycéen n’avait pas trop envie de le décevoir comme il lui avait dit qu’il serait plus amusant de les nourrir ensemble, mais il n’eut pas le temps de réagir pour ouvrir son paquet qu’un daim venait l’agresser, lui mordillant son t-shirt et son pantacourt, essayant même de fouiller dans ses poches. Il avait de la bouffe et il n’allait pas assez vite ce foutu humain ! Kyojiro paniqua un peu en sentant que le daim tirait tellement fort sur le bas de son pantacourt qu’il allait finir par se retrouver à poil devant son modèle.

« H-hey ! A-attends ! »

Kyojiro était tout rouge et se débattait pour réussir à faire lâcher prise au daim qui semblait au moins aussi têtu que lui. Le lycéen en lâcha même son paquet de nourriture pour tenir son pantacourt de toutes ses forces, jetant un regard suppliant à Okita.

« Nishimura-senpai ! Je… A-aide-moi s’il te plaît ! I-Il ne veut plus me lâcher ! »

Kyojiro paniquait vraiment. Il se sentait terriblement idiot de demander de l’aide pour quelque chose d’aussi bête à son Senpai, mais là… C’était soit ça, soit il finissait avec son pantacourt sur les chevilles. A choisir, c’était moins humiliant de demander de l’aide.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita Nishimura
Université • 1ère année
avatar

Messages : 8
Age : 19
Cursus : Économie

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo, cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Dim 11 Fév - 14:25

-On est 6 en tout. Et oui, on vit tous à Hoshi. On a déménager parce que mon grand-frère avait été accepté à Chise pour le collège.

Par contre la vie de Kyojiro avait l’air un peu plus… plate. Il était un peu triste pour lui, tout de même. Ca devait être silencieux chez lui. Il faisait quoi quand il était chez lui ? Son kouhai n’avait pas l’air de sortir beaucoup.

-Hum… Tu pourras venir chez moi pendant les vacances ou un week-end si tu veux.

Okita invitait tout le monde chez lui. Ce qui exaspérait passablement Hajime et Toshizo qui étaient beaucoup plus centrés sur eux-même. Son petit-frère était particulièrement timide, et son grand-frère n’aimait pas spécialement les inconnus. Il n’était pas vraiment asociale, disons qu’il aimait rester dans son cocon familiale, et pouvait se montrer méfiant. Mitsu était un peu plus curieuse, et en profitait souvent pour descendre gentiment Okita. Quant à ses parents… son père adorait parler de samourai à ses amis et sa mère faisait tout pour les mettre à l’aise, leur proposant souvent de rester dormir. Pas sûr que tout ça aide à décoincer Kyojiro, mais au moins, il risquait pas de s’ennuyer.
Néanmoins, le jeune homme nota que son nouvel ami n’avait pas de mère. Il n’osait pas lui demander si ses parents avaient simplement divorcé, ou si elle était décédée. C’était un sujet délicat à aborder. Et il savait quand c’était les questions devenaient beaucoup trop indiscrète. Oui, il valait mieux ne faire aucun commentaire et embrayer sur un autre sujet… comme le kendo. Pour changer.

-Ca m’embêterait aussi beaucoup.

Les compétitions c’est la vie ! Il se mit à rire, trouvant son cadet de plus en plus adorable. Il se demandait à quoi il ressemblait quand il était à l’aise. Est-ce qu’il avait un caractère de merde ? Sans doute à sa façon. Il avait l’air de bouder un peu quand Okita confia ses sacs à l’accueil. A croire qu’il devait s’occuper de tout parce que le champion national avait été invité. Mais il avait tout de même négocier sa venue ici, alors Kyo n’avait pas besoin d’être aussi susceptible, non ? Tant pis. C’était fait.

-Oh ? Tu sais cuisiner aussi ? Moi je suis incapable de faire quoique ce soit dans ce domaine. Ca ressemble toujours à rien, et c’est immangeable. Je crois que mon président du club cuisine me déteste parce que je crame malencontreusement tous les ustensiles.

Malencontreusement, hein… Il oubliait malencontreusement qu’il y avait toujours un truc sur le feu, préférant discuter. Même la minuterie ne le sortait pas de ses conversations. Et à chaque fois, il se faisait « engueuler ». Okita s’en sortait toujours en faisant semblant d’être vraiment désolé, et en faisant un petit sourire. D’ailleurs, il songeait plutôt à prendre littérature l’année prochaine. Okita pourrait toujours venir piquer un peu de bouffe l’air de rien. Parce que c’était bien pour cette raison qu’il s’était inscrit à ce club. Pour manger.

-Mais sinon, ça te plait ici ? Parce que c’est bien de faire plaisir à ton père, mais c’est mieux de s’y plaire, non ?

Bah ouais, fallait tout de même que cette école plaise à Kyo tout de même. Parce que c’était bien beau d’être dans une école réputée, mais si c’était pour ne pas avoir d’ami…
En tout cas, les daims avaient l’air de l’apprécier, puisque l’un d’eux s’attaquait à son pantacourt, tirant un véritable rire à Okita qui continuait à nourrir son daim. Il reçu légèrement un coup de tête de celui-ci alors qu’il était accroupi, et le sportif se laissa tomber comme s’il n’avait pas assez de force pour résister. Et pendant ce temps… son kouhai lui demandait de l’aide. Okita ne fit pas mine de l’aider, semblant totalement affairé par son animal. Alors que… non. Il pouvait clairement s’en débarrasser facilement, mais c’était drôle de voir son ami complètement sans défense contre cet animal.

-Désolé, je suis en prise avec un animal sauvage.

Qui semblait particulièrement doux, semblant même vouloir des caresses. Okita était mort de rire en regardant Kyojiro. Il arrivait même plus à se lever, tellement ses abdos travaillaient. Le champion était désolé pour lui, mais c’était beaucoup trop tentant de voir le résultat. Mais histoire d’éviter le boudage intempestif, Okita faisait semblant de vouloir l’aider, sans y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyojiro Sakurai
Lycée • 2ème année
avatar

Messages : 45
Age : 18
Multicomptes : Dae-Hyun Jang, Matthew Bradford, Ayane Komatsu

Infos supplémentaires
Clubs: Kendo et cuisine
Mais encore ?:

MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   Lun 12 Fév - 17:31


Outsider
feat. Okita Nishimura


6 ?! Waw, ça faisait carrément beaucoup ! Ça devait effectivement être assez bruyant et animé chez lui, tout le contraire de sa maison à lui au final. Mais même si Kyojiro se retrouvait seul avec son père, les lieux n’en restaient pas moins animés rien que par leur présence à tous les deux. Ils n’étaient pas du genre à se taper dans le dos en ayant un gros fou rire, ni même à se raconter des choses trop personnelles ou à faire des jeux ensemble, mais ça plaisait beaucoup au brun. Il aurait peut-être aimé avoir un frère ou une sœur, mais il avait un peu grandi avec Tetsuya, celui qui restait son meilleur ami malgré la distance et le manque de nouvelles. Sa présence avait été un peu comme celle d’un frère, même si elle avait été quand même assez fusionnelle. Quoi qu’il en soit, Kyojiro afficha une mine un peu surprise quand il lui annonça la taille de sa famille, surprise qui s’agrandit quand Okita lui proposa de venir chez lui pour les vacances. Et forcément, accompagnée de cette surprise vint la teinte brusque et violente de l’ensemble de son visage. Quoi ? Aller chez lui ? Chez son modèle ? Vraiment ? Il fallut plusieurs secondes à Kyojiro pour que son cerveau parvienne à assimiler ce qu’il venait d’entendre et à trouver les bons mots.

« J-j-je… Je ne sais pas si… si je mérite de venir chez toi enfin… Tu… Tu es quand même le numéro 1 national au kendo et… enfin… ça… ça me ferait plaisir en vrai… »

Là, le lycéen était gêné au possible, se giflant mentalement d’avoir laissé ses mots dépasser ses pensées. Il venait de dire qu’il avait envie d’aller chez lui, quel idiot ! Mais mine de rien, il était super curieux de découvrir le mode de vie de son champion. Qu’est-ce qui différait autant du sien pour qu’il se classe si loin de lui à chaque tournoi ? Après qu’Okita ait confié toutes ses affaires à la personne qui vendait le popcorn dans le kiosque, la discussion s’orienta sur leurs clubs et leurs établissements respectifs. Ça rassurait un peu Kyojiro de savoir qu’il n’était pas le seul boursier mine de rien. Déjà qu’il avait l’impression de gâcher l’air d’Okita en respirant près de lui, si en plus il avait été quelqu’un de riche et venant d’une famille puissante, il se serait complètement ratatiné comme une bonne grosse crotte bien molle. Et en plus il faisait de la cuisine lui aussi ? Waw… Ils avaient plein de points communs en fait ! Bon, apparemment, ils avaient l’air de ne pas trop avoir le même niveau, les commentaires de son senpai faisant même doucement pouffer Kyojiro. Il commençait à se sentir plus à l’aise, petit à petit.

« Ç-Ça fait longtemps que je cuisine oui c’est… c’est moi qui prépare toujours les repas quand… quand je suis à la maison. Mon… mon père n’est pas très doué lui non plus c’est… c’est pour ça que j’ai voulu lui donner un coup de main en… en cuisinant. En tout cas si… si jamais… si jamais tu veux que je te donne des conseils… »

Kyojiro se stoppa net. Qu’est-ce qu’il était en train de faire là ? Proposer à son modèle de lui donner des conseils en cuisine ? Sérieusement ? Mais quel idiot ! Il n’avait tellement pas besoin de ça ! Enfin, sûrement que le lycéen ne penserait pas la même chose en voyant les talents culinaires de son senpai mais bon… Le brun fit une petite moue à la question qu’Okita lui posa, haussant un peu les épaules.

« Oui c’est… c’est bien ici. J’aurais préféré pouvoir rentrer plus… plus souvent à la maison mais bon. Et puis, j’ai… j’ai pu retrouver un ami que j’avais perdu de vue il y a quelques mois même si… même si ça a été court, j’ai été vraiment content de le revoir. E-et toi alors ? C-c’est comment à Chisê ? »

On sentait vraiment que Kyojiro était plus à l’aise vu la taille de ses phrases et surtout leur contenu. Il se dévoilait clairement à son senpai, même si à la fin de sa réplique, il avait bien vite détourné la conversation pour s’intéresser à Okita et ne pas parler davantage de Testuya. Leurs retrouvailles avaient été aussi heureuses que courtes, mais le brun voulait croire qu’en restant ici, il pourrait le revoir un jour. Mais il n’eut pas le loisir d’y penser davantage puisqu’un daim semblait visiblement l’avoir pris en grippe, tirant plus que de raison sur son pantacourt. Kyojiro commença à paniquer, tenant fermement le haut de celui-ci afin qu’il ne glisse pas, demandant de l’aide à Okita qui était complètement mort de rire et qui faisait mine d’être occupé avec un autre daim qui venait de le faire doucement tomber en arrière. Le lycéen lui lança un regard plein de détresse avant qu’il ne devienne presque implorant quand il se posa sur le daim.

« L-L-Lâche-moi ! »

Kyojiro voulut le repousser, sauf qu’en approchant ses mains de la tête du daim, il en lâcha son pantacourt qui… glissa. Jusque sur ses chevilles. Le sportif eut un moment de flottement, son regard allant de son pantalon à son senpai, complètement plié en deux tellement il riait, avant que ses mains n’essaient de cacher son boxer. Heureusement qu’il n’était pas du genre à porter des trucs fantaisistes ou ridicules ! La honte ! Enfin, là, il venait clairement d’avoir la honte de sa vie, et il s’empressa de cacher son boxer gris en remontant prestement son pantacourt, les larmes aux yeux et le visage complètement écarlate. Et plutôt que de se fâcher contre Okita qui se foutait clairement de sa gueule, Kyojiro ne trouva rien de mieux à faire que s’incliner vivement et à plusieurs reprises devant son senpai.

« P-p-p-pardon ! »

Mais pardon de quoi ? Kyojiro se sentait particulièrement honteux de s’être retrouvé dans cette position devant son modèle… Qu’est-ce qu’il allait bien penser de lui maintenant ?

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Outsider | Kyo |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Outsider | Kyo |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'outsider : Schalke 04.
» outsider — leann
» Joseph Miles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Centre-ville :: La gare-
Sauter vers: