Partagez | 
 

 Même au bout du monde [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Lawford
Lycée • 3ème année
avatar

Messages : 57
Multicomptes : Ikuya Okareisu

Infos supplémentaires
Âge: 18 ans
Clubs: Théâtre et Kyudo
Mais encore ?:

MessageSujet: Même au bout du monde [Libre]   Mer 31 Mai - 1:53


23 Avril
2017
Même au bout du monde

Libre

Jusque là, il m'est arrivé pas mal de choses positives au Japon. Si on oublie le premier jour et ma valise qui avait décidé de faire des siennes, je pourrais même dire que c'est un très bon séjour. Ma maladie bizarre est passée en une journée et demi et je suis plus ou moins en forme. Non, même juste en forme. J'arrive à marcher sur mes deux jambes et mon cœur a l'air décidé à rester doux comme un agneau. Donc c'est le moment de faire un tour en ville. J'ai bien envie de retourner traîner du côté où je m'étais perdue. je sais, ça fait un peu maso comme ça, mais en fait c'était une assez bonne journée : j'ai eu une gaufre, rencontré quelqu'un de sympa, et évité une sortie scolaire qui était apparemment assez chiante. Et puis maintenant je connais le coin, donc c'est pas comme si j'allais me perdre encore une fois pour retrouver le chemin du lycée.

Comment on appelle ça ? Le syndrome qui dit que quand tout se passe bien, il y a forcément un truc qui vient tout gâcher. Je sais même pas si ça a un nom mais, si c'est pas le cas, quelqu'un devrait songer à l'appeler "Syndrome de Naomi Lawford". Parce qu'il me colle quand même bien à la peau.
En gros, j'étais tranquillement en train de me promener quand j'ai entendu des gars m'appeler - enfin je crois que c'était moi qu'ils appelaient, vu que j'étais à peu près seule dans le coin. Comme je parle mal japonais et que de toute façon ce type de gars on en trouve dans tous les pays - le genre que j'évite - je ne leur ai juste pas répondu. Ils ont dû penser que je ne comprenais pas ce qu'ils voulaient, j'imagine, parce qu'ils ont essayé de me parler en anglais.
Un anglais qui dégomme méchamment les oreilles soit dit en passant.

C'est si difficile de voir que je n'ai pas envie de leur répondre ? Visiblement oui. Et j'aurais considéré ça comme une nuisance sans importance si je n'avais pas entendu qu'ils se mettaient à marcher.
Derrière moi.
Je la sens mal. Un petit regard par-dessus mon épaule.
Ils sont vraiment en train de me suivre, ces connards. Ok. Réfléchis. Réagir en situation de stress. On m'a appris ça. On m'a... Calme. Ils sont deux. J'ai pas eu le temps d'étudier leur corpulence mais je sais comment me dégager s'ils essayent de m'attraper. Je suis pas sûre que pouvoir les mettre à terre pour m'enfuir, par contre.

Je connais pas assez bien le quartier pour savoir où aller. Où est-ce qu'il y a du monde ? Dans le parc ? Non, mauvaise idée, c'est souvent considéré comme un endroit dangereux dans les animes. Un endroit... avec du m...
Il m'a chopé les poignets.
Réflexe. Tirer sur les bras, frapper son torse avec mon dos dans le mouvement de recul.
Ouais, j'ai des réflexes, mais même avec ça, contre deux types pareils, je suis pas sûre de m'en sortir. Je me sentais en sécurité ici alors j'ai pas pris mon cher spray au poivre, évidemment. Peut-être que si je frappe assez fort le premier, le deuxième aura peur ?..
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Même au bout du monde [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chamane du bout du monde
» Dans les abîmes du monde [LIBRE]
» L'institut du monde arabe
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades
» LES AVENTURIERS DU BOUT DU MONDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Yokuboo :: Ville de Nara :: Quartier historique :: Les rues-
Sauter vers: